GENESE #2 - LE CREATEUR ET SA CREATION

(Genèse 1:1-19)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre deuxième leçon sur ce merveilleux livre de la Genèse.

Prions:

Seigneur, nous Te remercions pour ce merveilleux livre de la Genèse. Nous pensons à la façon dont Tu as travaillé dans la création lorsqu'elle était informe et vide, et comment Tu en as fait quelque chose de très beau. Tu as également fait quelque chose de merveilleux à partir de nos vies, lorsque tout ce nous avions à T'offrir n'était que brisement et conflits. Seigneur, nous prions qu'alors que nous méditons Ta précieuse Parole, et alors que nous pensons à notre Seigneur Jésus, que l'Esprit de Dieu puisse nous ouvrir les yeux pour Le voir Lui. Délivre-nous de nos propres idées, de notre propre sagesse, nous prions que Tu puisses nous ouvrir Ta Parole. Souffle à nouveau sur Ta précieuse Parole et rends là vivante à travers la révélation de Jésus-Christ. Merci d'avance parce que Tu vas nous donner des yeux pour voir. Donne-nous la lumière, et donne-nous une Personne: Christ, à laquelle regarder. Nous Te le demandons dans le nom de Jésus. Amen.



RESUME

Merci de prendre Genèse 1. Dans notre précédente leçon, nous avons commencé l'introduction de ce livre. Nous ne pouvons pas tout revoir, mais laissez-moi vous partager à nouveau plusieurs choses, pour nous remettre dans l'esprit de ce merveilleux livre. Genèse est le livre des commencements. C'est un livre de fondement. C'est un livre d'ABC. C'est un livre des rudiments. La chose particulière que Dieu désire accomplir dans notre coeur, alors que nous étudions ce livre, c'est de nous fonder fermement dans les choses de base. Il aimerait que nous ayons de bonnes fondations. Tout comme Hébreux, c'est un livre qui nous donne de la stabilité et qui nous enracine fermement dans les rudiments, dans les choses solides de Dieu. Tout homme a fait, au moins une fois dans sa vie, l'expérience de mal commencer en boutonnant sa chemise. Lorsque vous commencez avec le mauvais bouton, vous ne pouvez pas terminer correctement. Plus vous allez loin, plus vous vous aurez à nouveau à enlever de boutons. Genèse vous enseigne comment boutonner correctement votre chemise, en commençant avec le bon bouton. Voilà tout le sujet de ce livre. Il nous aide à bien commencer et nous fonde dans les vérités de Dieu.

Je vous ai présenté un petit plan, que nous allons suivre. Les onze premiers chapitres, couvrent à peu près 2000 ans de l'histoire de l'humanité. Ils nous donnent ce que j'appelle les vérités fondamentales. Ensuite, les chapitres 12 à 50 nous donnent les personnages fondamentaux. Lorsque vous avez appris les vérités fondamentales qui se trouvent dans les chapitres 1 à 11, et que vous avez appris le message fondamental des personnages des chapitres 12 à 50, vous avez, sous forme d'image, sous forme de semence, tout ce que vous avez besoin de connaître pour vivre une vie de relation intime avec Dieu. Bien entendu, c'est sous une forme embryonnaire, c'est sous la forme de semence. Ce n'est que sous forme d'image mais tout est là. Dans les onze premiers versets, Dieu parcourt l'histoire à grands pas. Il nous parle premièrement de la création, puis ensuite de la chute dans le péché. Puis viennent Caïn et Abel, et après cela nous avons des généalogies. En d'autres termes, c'est comme si Dieu sautait des générations. Il saute des centaines d'années comme pour dire: « Vous n'avez pas besoin de vous arrêter là. » Ce n'est pas si important.

Cela ne signifie pas que ces vies n'étaient pas importantes; cela signifie que ces détails ne sont pas importants en rapport avec l'histoire de la Rédemption rapportée dans la Bible. Dieu nous dit donc « Ne vous préoccupez pas de cette partie. » Ensuite, nous arrivons au chapitre 6, et Dieu nous dit à nouveau: « Stop! » Il y a ici quelque chose que j'aimerais que vous voyez, vous ne devez pas passer à coté. C'est là où Dieu nous parle de Noé et du déluge. Ensuite, après l'histoire du déluge, Il nous dirige de la même façon. Il nous donne une généalogie. En d'autres termes, Il saute de nombreuses années. Il a sauté par-dessus les générations, comme pour dire: « Vous pouvez oublier cela, ce n'est pas important. » Puis, nous en arrivons au chapitre 10 et Dieu dit à nouveau: « Stop! » Il y a ici quelque chose, et j'aimerais également que vous puissiez le voir. Ensuite, le Saint-Esprit nous parle au sujet de la tour de Babel. Après nous avoir montré cela, nous retrouvons à nouveau les généalogies, comme pour dire: « Ce n'est pas important, passez cela »; puis, le Saint-Esprit s'arrête encore, et le drapeau se lève sur Abraham. Ainsi donc, voilà comment se déroulent les onze premiers chapitres. Peut-être que vous avez assisté à des études, au cours desquelles on passe le texte en revue, verset par verset et mot par mot. Je ne suis pas qualifié pour faire cela. Nous ne ferons que survoler l'ensemble du livre, pour en avoir une large vue d'ensemble.

Dans notre survol de Genèse, nous aimerions nous arrêter, lorsque Dieu s'arrête. Nous aimerions considérer ce que Dieu dit, les choses importantes. C'est cela que nous aimerions voir et je suggère que lorsque nous en aurons terminé, nous aurons toutes les vérités fondamentales de la Bible, parce que ces onze chapitres nous donnent toute l'essence des vérités spirituelles que vous pourrez recevoir de Romains, Corinthiens, Galates, Ephésiens, Colossiens ou Thessaloniciens. Elles sont toutes dans ces onze chapitres, sous forme d'image; c'est pour cette raison que nous considérerons cela de façon fondamentale.

Les onze premiers chapitres sont une fondation, sur laquelle sont basés les chapitres 12 à 50. Nous avons appelé cela les personnages fondamentaux. Dieu nous donne les récits d'Abraham, d'Isaac, de Jacob et de Joseph. Abraham est l'illustration de Dieu concernant la foi. Je ne désire pas le prouver maintenant, alors, faite moi confiance à ce sujet pour l'instant; nous verrons cela plus tard. Le Saint-Esprit nous a donné approximativement 24 histoires au sujet d'Abraham.

Chaque récit nous indique un aspect différent de sa foi. Lorsque vous aurez fini de considérer les 24 récits d'Abraham, vous saurez tout ce que Dieu aimerait que nous sachions sur la foi illustrée par ces récits. De la même façon, Isaac illustre la soumission, à la fois active et passive. Lorsque nous regarderons tous les évènements, dans la vie d'Isaac, nous verrons tout ce que Dieu aimerait que nous sachions au sujet de la soumission. Il en est de même pour Jacob. Jacob est l'étude très intéressante, d'un homme qui se suffisait à lui-même. Sa propre-suffisance était très profonde. Comment Dieu peut-Il amener un homme de sa propre suffisance à la suffisance de Dieu? Eh bien, étudiez la vie de Jacob, et vous verrez de quelle façon Dieu y parvient.

Ensuite, lorsque vous en avez terminé avec Abraham, Isaac, et Jacob, Dieu se dévoile Lui-même; Il se révèle Lui-même. Dieu se révèle Lui-même en tant que Dieu d'Abraham, d'Isaac, de Jacob, et alors que vous parcourrez la Bible, vous verrez qu'Il ne dit pas qu'Il est le Dieu d'Abraham, d'Isaac, de Jacob, de Moïse, de Samuel, de David, d'Elie, d'Esaïe, de Michée ou de Malachie. Il ne dit pas cela. Pourquoi? N'est-Il pas également leur Dieu? La réponse est oui; Il est également leur Dieu. Mais dans la Genèse, Dieu pose les grandes fondations que sont la foi, la soumission et la toute-suffisance de Dieu, en tant que Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Tous ceux qui ont la foi, la soumission et la toute-suffisance de Dieu, possèdent le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob.

Peut-être vous direz-vous: « Mais, s'il se nomme uniquement le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, alors pourquoi mentionne-t-il Joseph? Pourquoi le livre de la Genèse se termine-t-il avec Joseph? » C'est parce que nous avons besoin d'avoir tous les oeufs dans un même panier. Nous avons considéré un homme qui était un homme de foi. Puis nous avons considéré un autre homme qui fut un homme de soumission. Et enfin, nous avons considéré un troisième homme, qui lui, a vu Dieu comme étant sa suffisance, tout ce dont il avait besoin. A quoi cela ressemble t-il, lorsque c'est rassemblé dans une seule personne? Eh bien, étudiez Joseph. Il est l'illustration que Dieu nous donne d'un croyant complet, c'est-à-dire, quelqu'un qui a la foi d'Abraham, la soumission d'Isaac et le Dieu tout-suffisant de Jacob. Il a tout en une personne. C'est ainsi que Dieu termine le livre de la Genèse. Voilà le plan du livre de la Genèse, d'abord les vérités fondamentales, puis les personnages fondamentaux. Si je suis enraciné dans ces vérités, si je suis enraciné dans ces caractéristiques, alors je serai profondément fondé dans toute la Parole de Dieu, dans toutes les vérités de Dieu.

A la fin de notre dernière leçon, nous avons fait quelques remarques d'introduction, au sujet des versets 1:1-2. Dans les deux mille premières années d'histoire de l'humanité, ce qui correspond aux onze premiers chapitres, Dieu s'arrête trois fois. Le premier arrêt se trouve dans les chapitres 1 à 4 de la Genèse. Ainsi, nous allons commencer maintenant avec les quatre premiers chapitres, où Dieu aimerait nous montrer trois choses. Il aimerait nous montrer le Créateur et Sa Création dans les chapitres 1 et 2. Après cela, Il aimerait nous montrer la chute dans le chapitre 3. Enfin, Il aimerait nous montrer le résultat de la chute dans le chapitre 4, qui est illustré par Caïn et Abel, avec la lignée impie de Caïn et la lignée pieuse de Seth. Que Dieu nous vienne en aide, alors que nous commençons à considérer ce merveilleux texte. Nous passerons pas mal de temps dans ces quatre premiers chapitres, parce qu'il y a beaucoup de choses à voir.

Dans cette leçon, j'aimerais que nous commencions à considérer le Créateur et Sa création, dont il est fait mention dans les chapitres 1 et 2. Laissez-moi vous faire quelques remarques d'introduction, au sujet de ces deux chapitres. La première est en lien avec la différence entre le premier et de second chapitre. En lisant, vous remarquerez que vous avez, dans le premier chapitre, un premier récit de la création, et si vous lisez le second chapitre, vous avez un second récit de la création. Il y a deux récits. Voici quelle est la différence. Le chapitre 1 est le récit général et le chapitre 2 le récit plus détaillé, avec un accent tout particulier, mis sur la création de l'homme, qui est le couronnement de la création de Dieu, car créé à l'image de Dieu. Je vous rends attentifs à cette différence, parce que plusieurs commentateurs ont fait ce commentaire: « Regardez le chapitre 1 et le chapitre 2 et voyez à quel point ils sont différents. Il y a dû y avoir deux rédacteurs. » En d'autres termes, ils disent que la même personne n'a pas pu écrire les deux récits, parce qu'ils sont trop différents. Je ne vais pas m'attarder là-dessus, parce que je ne veux pas vous faire perdre votre temps avec de telles folies. Nous savons qui a écrit la Genèse, Dieu nous le dit. C'était Moïse; c'est lui qui a écrit les chapitres 1 et 2. Le chapitre 1 est général et le chapitre 2 spécifique.



LA BIBLE COMMENCE AVEC LE CREATEUR, PAS AVEC LA CREATION

Dans nos études bibliques, nous essayons constamment, avec la grâce de Dieu, de tourner nos yeux vers Christ. La seconde chose que j'aimerais donc mentionner, c'est que la Bible ne commence pas avec la création, mais avec le Créateur; ensuite seulement, elle passe à la création. Nous sommes tellement programmés par aller dans l'autre sens, parce que nous sommes tombés dans le péché. Vous voyez, de façon naturelle, nous désirons aller de la terre à Dieu, plutôt que de Dieu à la terre. Nous disons par exemple: « Waouh! Regardez cette création! Elle nous en dit tellement au sujet de Dieu. » Nous, ce n'est pas de cette façon que cela fonctionne. Nous apprenons cela dès la première page de notre Bible dès que nous l'ouvrons.

La création nous en dit très peu par rapport à Dieu, mais Dieu nous en dit beaucoup au sujet de la création. C'est de cette façon que la Bible approche ce sujet. Dieu est Celui qui nous parle de la création. Voici ce que dit Romains 1:20: « En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. » En d'autres termes, Romains nous dit que si vous regardez la création, vous pouvez en tirer deux conclusions. En premier lieu, vous pouvez dire que Dieu est puissant. La deuxième chose, c'est que cela montre Sa nature divine. Ainsi, vous direz donc qu'il doit y avoir un Dieu. Telles sont les deux choses que vous apprenez, lorsque vous considérez la création. Il doit y avoir un Dieu et Il doit être puissant.

Le Psaume 19:2 nous dit également que cela révèle Sa gloire: « Les cieux racontent la gloire de Dieu, Et l'étendue manifeste l'oeuvre de ses mains. » Mais à part cela, vous ne saurez pas grand-chose au sujet de Dieu, à travers la création. Vous savez qu'Il est grand. Vous savez qu'Il est plus grand que vous ne l'êtes. Vous savez qu'Il est glorieux, parce que c'est dit. Ceci dit, vous pouvez raisonner, regarder la création en en conclure qu'Il doit également être sage. Je pense que c'est légitime. On peut certainement voir Sa sagesse à travers l'ordre et la symétrie de la création. Mais une fois que vous avez dit cela, que Dieu existe, qu'Il est fort, qu'Il est glorieux et qu'Il est sage, et peut-être quelques autres choses, vous ne pouvez rien ajouter. Cela ne fait pas beaucoup de choses.

Les premiers chapitres de la Bible nous disent qu'il faut commencer avec Dieu. Ne commencez pas avec la création. J'aime, lorsque le prophète Habacuc considère toute la création; il écrit en Habacuc 3:4: « que c'est là où se cache Sa force. » Il ne dit pas que c'est là où se révèle Sa force, mais là où elle se cache. Vous pouvez comprendre pourquoi il dit cela, c'est parce que Dieu est infini. Pensez-vous qu'après six jours, Il aurait pu créer un autre univers, sans même répéter aucune des lois, aucune des formes, et aucune des couleurs, qui se trouvent dans celui-ci? Bien sûr qu'Il aurait pu le faire. Il aurait pu faire un univers complètement différent six jours après. Et qu'en est-il des six jours suivants? Aurait-Il pu faire un univers complètement différent? Oui, Il aurait pu le faire. Et qu'en est-il des six jours après? Il aurait pu faire un nombre infini d'univers sans jamais répéter une seule forme, taille, couleur, loi et vous n'auriez tout de même pas eu Dieu. Même avec cela, vous n'auriez eu qu'une petite vision de Dieu. Si vous pouviez prendre l'étoile la plus lointaine et la galaxie la plus lointaine, pour les mesurer avec une étoile ou une galaxie d'un autre univers, vous n'auriez également qu'une petite vision de Dieu. C'est pour cette raison que Job, lorsqu'il considère les cieux et l'univers, dit en Job 26:14: « Ce sont là les bords de ses voies... »

Nous, nous considérons les choses à l'envers; nous commençons par la création. Ceci dit, je n'aimerais pas que vous me compreniez mal. Je n'essaie pas de vous décourager de contempler la création de Dieu, pour voir le Seigneur, en d'autres termes, admirer les océans, regarder les montagnes et regarder les vallées, observer Ses créatures vivantes, observer les cieux. Mais je dois vous avertir: faites bien attention, si vous essayez de commencer par la nature pour arriver à Dieu. Il faut que vous répondiez à cette question: « Lorsque vous sortez dans la nature pour voir Dieu, est-ce réellement Dieu que vous allez voir ou est-ce votre imagination qui travaille et qui crée sa propre image de Dieu dans votre tête? Ne vous trompez pas vous-mêmes, en considérant cela comme de la méditation, et disant: « Je suis allé dans la nature, j'ai médité sur Dieu et j'ai vu le Seigneur. » Si vous partez de la création pour essayer d'atteindre Dieu, tout ce que vous faites, c'est essayer d'avoir de grandes pensées au sujet de Dieu. Cela vient de votre propre pensée, de votre propre cerveau; c'est votre propre imagination, et Dieu devient le fruit de votre création. Il devient une créature de votre propre pensée. Vous n'êtes pas occupés avec Dieu. Vous êtes occupés avec vos pensées élevées au sujet de Dieu; tout cela reste centré sur l'homme.

Dans Genèse 1, la création ne nous parle pas de Dieu; c'est Dieu qui nous parle de la création. Là est la différence entre la raison et la révélation, différence aussi grande que celle qui existe entre la vie et la mort. Peut-être que vous sortez parfois dans la nature, et que vous observez les cieux, mais voici la manière de faire de la Bible. Vous devez dire à Dieu: « Seigneur, parle-moi de Ta création. Eveille mon coeur, parce que la création ne me donne pas d'explication sur Toi. Il faut que Tu m'expliques Ta création Seigneur. » Vous n'allez pas dans la nature pour y trouver Dieu. Si vous sortez dans la nature, emmenez-Le avec vous. Emmenez Dieu avec vous et communiez avec Lui, profitez de Lui en lien avec Sa création.

Cela peut sembler être une petite différence, mais je puis vous dire, que dans ce cas, prendre une direction ou l'autre est une question de vie ou de mort. Vous voyez, si j'observe une fleur de lis, elle ne me dira pas de ne pas m'inquiéter. La seule raison pour laquelle je le sais, c'est que Jésus me dit comment considérer les lis. Je ne peux rien apprendre juste en observant un oiseau. Jésus me dit de quelle façon je dois le considérer. Certaines personnes ne connaissent pas Jésus, mais il se peut que cela fasse 50 ans qu'elles étudient les vignes. Cependant, elles ne saisiront jamais ce que cela représente. Elles n'arriveront pas à la bonne conclusion. La conclusion, c'est qu'il nous faut avoir une union avec Dieu et que le fruit ne vient que de notre communion avec le Christ. Ces personnes n'ont pas à regarder la vigne, elles doivent regarder au Seigneur. Il faut qu'elles regardent au Seigneur, au Créateur, et il faut que le Créateur leur explique tout cela. Et lorsque le Créateur explique la création, alors elle prend vie avec Dieu! Ensuite, vous pouvez voir le Seigneur. Si vous emmenez un groupe de personnes, non sauvées, près d'un courant d'eau, et que vous leur montrez un arbre planté près de l'eau, puis que vous leur dites: « Méditez là-dessus et dites-moi ce que vous vient à l'esprit », elles ne vous proposeront jamais le Psaume 1. Dieu doit venir et expliquer Sa création. Par conséquent, nous devons commencer avec Dieu, nous devons commencer avec le créateur, et ensuite, Il nous enseignera tout au sujet de Sa création.

La dernière fois, dans notre leçon d'introduction, je vous ai rappelé à quel point il était important d'étudier Genèse 1 et 2, en sorte que vous deveniez des femmes et des hommes pieux, pas des scientifiques. Il est incroyable de voir de quelle façon les gens étudient ces deux chapitres, pour devenir des scientifiques chrétiens. Il y a des tonnes de livres intéressants qui ont été écrits sur ces deux chapitres, sur la manière de réconcilier la Bible et la science et tout ce genre de choses. Bien entendu, vous entendrez ou poserez la question: « Nous sommes chrétiens. Que faisons-nous des os de dinosaures? Quel liens ont-ils avec les récits? Comment expliquons-nous les âges géologiques? » Certaines personnes scientifiques disent que la terre a six cents millions d'années et ce genre de chose. George Price a écrit un livre intitulé « La tromperie concernant les âges géologiques(1) » dans lequel il nie toutes ces choses et les explique en termes de déluge et ainsi de suite.

D'autres personnes croient dans ce qui est appelé les jours périodiques. C'est-à-dire que les jours de la création n'ont pas été des jours de 24 heures. Pierre nous dit: « Un jour pour le Seigneur est comme mille ans. » Elles parlent de grandes périodes. Ainsi, lors du premier jour, tout comme nous avons le jour du Seigneur, le jour de la visitation et le jour de la colère, nous avons un Grand jour ou Dieu a créé certaines choses. Ensuite le deuxième jour a pu prendre des milliers d'années et ainsi de suite. Personnellement, je pense qu'il s'agit de périodes de 24 heures. Je pense que c'est ce qui est écrit ici. Mais je ne vais pas me disputer avec vous à ce sujet. Je sais que l'application en est une image de la vie chrétienne, et lorsque je regarde à ce que cela signifie, et que je regarde à mon propre coeur, frères et soeurs, je me dis que le temps qu'il me faudra pour être conformé à Christ sera plutôt de six cents millions d'années! Mais, ces choses sont intéressantes, et je ne pense pas qu'il serait faux d'en arriver à une conviction pour vous-mêmes; mais ce n'est pas là notre sujet dans le cadre de cette étude de la Genèse.

Nous n'étudions pas ces choses pour devenir des scientifiques. Et je ne suis certainement pas qualifié pour répondre aux scientifiques concernant ces chapitres. Nous aimerions faire ce que nous faisons avec chacun des livres, nous aimerions voir ce qu'il y a sur le coeur de Dieu. En fait, nous voulons voir le Seigneur Lui-même. Voilà le point important. Nous désirons étudier, pour être des chrétiens, pas des scientifiques. Peut-être direz-vous: « Tu évites ce sujet parce que tu ne veux pas faire toute cette étude. » C'est peut-être le cas, mais je pense également qu'il est très profitable de juste voir le Seigneur. C'est en tout cas ce que nous aimerions voir dans notre étude.

A la fin de notre dernière leçon, j'ai essayé de vous montrer que le chapitre 1 de la Genèse a en réalité très peu de choses à dire au sujet de la création. En fait, il ne contient qu'un verset au sujet de la création. Par contre, il a de nombreuses choses à dire au sujet de la re-création. Le seul verset sur la création est Genèse 1:1: « Au commencement Dieu, créa les cieux et la terre. » C'est le seul verset dans ce chapitre relatif à la création. Nous ne savons pas à quoi cela ressemblait lorsque Dieu l'a créée. La Bible ne nous le dit pas. Nous savons que cela a dû être merveilleux; cela a dû être très beau; cela a dû être parfait. Cela devait être bon.

Ne lisez pas le verset 2:2 en disant: « La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » Ce n'est pas à cela que la création ressemblait. Dieu n'a pas fait les choses de cette façon. Il ne les a pas créées ainsi. Peut-être vous direz-vous: « Comment est-ce que tu le sais? » Eh bien, c'est parce que le Prophète Esaïe me le dit. En Esaïe 45:18, il dit: « Car ainsi parle l'Éternel, Le créateur des cieux, le seul Dieu, Qui a formé la terre, qui l'a faite et qui l'a affermie, Qui l'a créée pour qu'elle ne fût pas déserte, Qui l'a formée pour qu'elle fût habitée: Je suis l'Éternel, et il n'y en a point d'autre. » Dieu n'a pas créé la terre pour qu'elle soit déserte. Lorsqu'Il l'a créée, pour la première fois, Il ne l'a pas créée sans forme, vide et sombre. Il n'a pas créé une place chaotique. Vous voyez, quelque chose de terrible s'est passé; tout a été mis sens dessus dessous. Nous pouvons avoir une idée de ce que cela a été. De nombreuses personnes pensent que c'est à ce moment qu'a eu lieu la chute de Satan et de ses anges.



LE SALUT ET LA RE-CREATION APPARAISSENT DES LE DEBUT DE LA BIBLE

Voici les versets qui y font référence: Esaïe 14:9-17, Ezéchiel 28:12-19, Jean 12:31, Jean 14:30, 2 Corinthiens 4:4, Matthieu 4:8-9, Jude 6, 2 Pierre 2:4. Je ne sais pas si c'est cela qui s'est passé à ce moment. La Bible débute avec Dieu occupé à remettre de l'ordre dans une situation toute chamboulée. Dès que vous ouvrez la Bible, vous vous retrouvez face au salut. Dès le début vous voyez la re-création. Dès le début, vous voyez Dieu occupé à renouveler et à sauver un vaste univers. Il l'a créé. Tout a été mis sens dessus dessous, et dès que vous ouvrez le Bible, dès les deux premiers versets vous voyez Dieu en train de remettre de l'ordre. N'est-ce pas une formidable façon, pour commencer la Bible? C'est ainsi que tout commence. C'est une merveilleuse chose d'ouvrir la Bible et d'y trouver dès le début, dans le premier et le deuxième verset, un Dieu qui aime, qui restaure Sa création et qui fait des choses merveilleuses et cela, dans ma vie.

C'est pour cette raison que nous allons considérer ce chapitre comme la re-création de Dieu; nous ne l'appellerons pas création. Nous allons appeler cela les six jours de la re-création, ou, si vous préférez, du renouveau. Les Théologiens appellent cela « la reconstruction. » Vous pouvez l'appeler comme vous le désirez. Nous allons considérer les parallèles entre la re-création physique et le moment où Dieu manifeste une nouvelle création dans nos coeurs, parce que Dieu a prévu que l'une soit l'image de l'autre. Il l'a fait de cette façon, et c'est pourquoi la Bible commence avec une nouvelle création, Il désire nous parler de la nouvelle création. Dès le début, dès la première parole, Dieu désire que nous soyons créés à nouveau. La première création est ce qu'Il a fait dans le monde. La seconde création est ce qu'Il fait dans mon coeur. Il y a ici bien des parallèles.

Voilà de quelle façon j'aimerais montrer les choses. J'aimerais commencer par faire un grand pas en arrière, puis faire cinq zooms successifs pour nous rapprocher. Cela ne prendra pas beaucoup de temps. J'aimerais que l'on commence de loin, puis que l'on se rapproche un peu plus, puis encore plus, puis encore plus et encore plus et ensuite, vous pourrez voir ce que allons étudier durant les prochaines leçons.



DIEU EST LE SEUL CREATEUR DE L'ANCIENNE ET DE LA NOUVELLE CREATION

Notre première vision des choses va se faire avec une longue vue, comme si nous étions loin sur une montagne; cela sera très large et général. En quoi l'ancienne création est identique à la nouvelle création? Laissez-moi vous donner trois façons de voir. D'abord en regardant les choses de la façon la plus large possible: Dieu est le créateur. Dieu est à l'origine des deux choses, Il a créé l'ancienne et la nouvelle création. Nous disons cela sans y prêter beaucoup d'attention, mais je peux vous dire que l'essence de la nouvelle création implique que ce soit Dieu qui l'ait faite. Tout le système scientifique est basé sur les causes et les effets. Tout effet doit avoir une cause. Rien n'arrive sans raison. Pourquoi en est-il ainsi? Comment est-ce que cela commence? Il est incroyable de voir que les scientifiques ne fassent pas l'effort de réfléchir pour trouver la première cause, et ainsi arriver au Seigneur Lui-même.

Si vous retournez suffisamment en arrière, vous finirez par trouver la cause originale. Il faut que vous finissiez par trouver une source, une raison, un auteur, quelqu'un... un créateur qui a fait tout cela. Mais beaucoup ne font que chercher pour arriver à un « Big Bang » et ensuite ils disent que tout a commencé de cette façon. Les Théologiens utilisent un nom Latin pour exprimer cette vérité, c'est « Ex Nihilo. » Avez-vous déjà entendu cela? Cela signifie que Dieu a créé le monde à partir de rien. Hébreux 11:3 dit: « C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles. » Mes amis, cela est suffisamment clair, n'est-ce pas? Dieu n'avait rien avec quoi travailler lorsqu'Il a parlé et qu'Il a formé l'univers.



DIEU CRÉE A PARTIR DE RIEN

Mon épouse Lillian appelle certains de ses gâteaux des « créations. » Mais ce ne sont pas des créations parce qu'ils ne sont pas faits à partir de rien. Pour avoir une réelle création, il faut que vous commenciez avec rien. Lillian, elle, commence avec quelque chose. Elle commence avec de la farine, du sel, du beurre, du chocolat, et des ingrédients de ce genre. Dieu crée à partir de rien, et ce qu'Il a fait dans la création, Il le fait également lorsqu'Il vient vers nous. J'aime mettre cela en lien avec les pleurs de David après son péché commis avec Bath Schéba, parce que c'est le même mot hébreux. Psaume 51:10 dit « O Dieu! crée en moi un coeur pur... » Il utilise ce mot: créé en moi un coeur pur « à partir de rien. » N'est-ce pas une glorieuse vérité? Lorsque Dieu vient faire un travail dans mon coeur, il n'y a rien avec quoi il puisse travailler! Il n'y trouve rien. S'Il désire faire quelque chose, Il doit le faire à partir de rien. J'aime le dire de cette façon: « Rien » est la matière première à partir de laquelle Dieu fait Son oeuvre merveilleuse. Peut-être que vous vous demandez: « Mais que puis-je donner à Dieu? » Donnez-Lui cette matière première. Donnez-Lui « rien » parce que c'est avec cela qu'Il crée. Il travaille à partir de rien.

J'aime le dire de cette manière: « La grâce n'est pas grande en raison de ce qu'elle trouve lorsqu'elle arrive, mais la grâce est grande à cause de ce qu'elle apporte lorsqu'elle arrive. » En effet, elle ne trouve rien. Dieu commence toujours à oeuvrer à partir de rien et parfois nous nous sentons simplement comme n'ayant rien à donner au Seigneur. Mais c'est merveilleux! C'est formidable! Vous êtes qualifiés parce qu'Il peut faire Son oeuvre puissante. Voilà pour la première chose. Dieu est le créateur de la première re-création et Il est le créateur de votre vie. Cela se passera ainsi pendant chaque jour de la création.

Souvent, lorsque nous avons été sauvés, nous nous sommes dits: « C'est Dieu qui a tout fait. » Mais ensuite nous pensons que nous pouvons faire un peu de la nouvelle création par nous-mêmes. Mais Dieu a besoin d'être le créateur du début à la fin. J'aime ce que Watchman Nee a dit. Peut-être avez-vous déjà entendu cela en tant qu'illustration de la grâce de Dieu dans la nouvelle création. Il souligne le fait que l'homme a été créé dans la dernière partie du sixième jour, et Watchman Nee suggère que Dieu l'a voulu ainsi, parce qu'Il ne désirait pas l'aide de l'homme dans la création. Après que tout ait été terminé, Dieu a créé l'homme afin qu'il ne puisse pas lever le moindre petit doigt. L'homme devait simplement se reposer dans l'oeuvre achevée, son premier jour a été un jour de repos. Tout ce qu'il avait à faire était de se reposer dans l'oeuvre achevée de la création et entrer dans le repos. Si tout cela n'est pas suggestif, alors nous ne savons pas comment lire Hébreux 3 et 4.



DIEU CREE PAR SA PAROLE

Le second parallèle est le suivant. Non seulement Dieu doit être le créateur, mais les deux créations prennent vie par la Parole de Dieu. Je veux à nouveau souligner le fait que lorsque je dis parole, je pense à Jésus, parce que, vous vous rappelez ce qui est dit en Jean 1: 1-3: « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. » Jésus est la Parole, Il est l'agent de la création. Le Fils a été Celui qui a créé toutes choses. Ce n'est pas le Père qui été le Créateur. Ils ont travaillé ensemble, mais c'est le Fils qui est appelé le maître d'oeuvre dans Proverbes 8. Jésus est Celui qui a créé l'ancienne création; Il est aussi Celui qui créé la nouvelle création.

Dans le verset 1:3, nous lisons: « Dieu dit: Que la lumière soit! » à la place du mot « dit » vous pouvez écrire Jésus, parce que c'est Sa Parole qui est sorti, et Jésus est la Parole. Par conséquent, vous trouvez la Trinité dans le trois premiers versets. Dieu le Père a parlé le « Fils », et Jésus s'est manifesté en tant que lumière. Pendant les trois premiers jours de la création, Christ était la lumière du monde, et l'Esprit de Dieu planait comme un oiseau au-dessus du chaos et de l'abime. Par conséquent vous avez Dieu le Père, Dieu le Fils, et Dieu le Saint-Esprit.

Le point que je veux souligner, c'est qu'il n'y aurait pas de création physique si ce n'est par Jésus, la Parole, et il n'y aurait pas de vie dans notre âme si ce n'était par Jésus, la Parole. Dieu nous donne deux raisons pour lesquelles Il a créé l'univers. La première se trouve en Apocalypse 4:11 qui dit: « Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l'honneur et la puissance; car tu as créé toutes choses, et c'est par ta volonté qu'elles existent et qu'elles ont été créées. » La première raison, c'est donc parce qu'Il le voulait. C'est par Sa volonté que tout est venu à l'existence; voilà pourquoi Il a tout créé. La seconde raison se trouve en Colossiens 1:16: « Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. » Il l'a créé pour Jésus. Il a tout créé parce qu'Il L'a voulu, pour la gloire de Jésus. C'est la même chose dans les deux créations. Ce qui est vrai dans le naturel l'est également dans le spirituel.

Premièrement, Dieu est la source des deux créations. Deuxièmement, les deux mondes ont été amenés à l'existence par et pour la Parole, c'est-à-dire: le Seigneur Jésus. Troisièmement, les deux créations doivent être saisies par la foi. Voilà ce que dit Hébreux 11:3: «C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles. » Nous savons que le Dieu de la science et le Dieu du salut est le même Dieu. Cela ne fait pas le moindre doute; Il a écrit les deux livres. Il n'y a pas de divergence entre la science et la Bible, aucune. Lorsque la science essaie de discréditer la Bible, en fait, elle ne fait que discréditer l'interprétation de la Bible. Vous ne pouvez pas discréditer la Parole de Dieu. La science a le mot le plus récent, mais elle n'a pas le dernier et lorsque tous les faits seront connus, la science et la Bible seront parfaitement en accord. Mais Dieu nous dit, en quelque sorte en Hébreux 11:3: « Nous devons même accepter la création physique par la foi. »

Vous savez, il n'est pas très sage d'essayer de convaincre quelqu'un qu'il existe un Dieu ou que Dieu a créé l'univers, à travers des évidences scientifiques. Dieu nous dit que la seule façon de comprendre l'univers, c'est par la foi. Je me demande parfois, pourquoi il y a tant de livres qui ont été écrits pour prouver qu'il y a un Dieu, à partir de la nature. Dieu nous dit, que personne ne pourra croire, au moyen de la science que la matière est apparue à partir de rien. Les gens ne pourront pas croire cela, peu importe les connaissances scientifiques qu'ils peuvent avoir. Ils ne sont pas prêts à croire en cela. Dieu a réglé une fois pour toutes le problème, lorsqu'Il dit en Hébreux 11:3: « Même en ce qui est des choses physiques, vous devez les prendre par la foi. » Si vous ne les saisissez pas par la foi, vous ne pourrez jamais comprendre la création. Ce qui est vrai dans le domaine physique, est également vrai dans le domaine spirituel, et nous devons comprendre que nous recevons toutes choses par la foi. Voilà en ce qui concerne la vue d'ensemble. Nous pouvons voir que c'est Dieu qui doit faire tout cela, que Christ en est l'agent, et nous pouvons le saisir par la simplicité de la foi.

Regardons tout cela d'un peu plus près. En plus de ces trois grandes choses que sont la grâce, Christ, et la foi, certaines personnes ont examiné ces six jours pour voir s'ils contenaient de grands principes sur la création, et je pense qu'elles ont eu raison. Si vous voulez connaître une méthode facile pour vous rappeler des six jours, vous devez voir le parallèle qu'il y a entre les trois premiers jours, et les trois suivants. Le premier jour, Dieu a créé la lumière. Le quatrième jour, Dieu a créé les luminaires, comme le soleil, la lune et les étoiles. Pouvez-vous voir la relation entre les deux? Le deuxième jour, Dieu a créé la mer et le ciel. Le cinquième jour, Il a créé les créatures de la mer et du ciel, les oiseaux. Là encore, pouvez-vous voir la relation entre les deux? Le troisième jour, Il a créé la terre et les plantes. Le sixième jour, Il a créé les créatures qui vivent sur la terre. Par conséquent, Dieu nous donne premièrement la forme de la création, et seulement après, Il nous en donne la plénitude. Il créé d'abord la lumière et seulement après les luminaires. Il a créé la mer et le ciel et seulement après les poissons et les oiseaux. Il a créé la terre et la végétation, et seulement après, Il a créé les animaux et l'homme.

Alors que Robert Candlish essayait de comparer l'ancienne et la nouvelle création, dans son merveilleux commentaire sur la Genèse, il a mis en évidence quatre parallèles. Il dit: « D'abord, vient la lumière, puis l'ordre, puis la vie, et ensuite le repos. » C'est ainsi qu'il fait le parallèle entre les deux créations. Très bien, retenons ce que dit Robert Candlish, et essayons de zoomer encore davantage. Certaines personnes ont ajouté à ce qu'il a dit, qu'après que Dieu ait tout terminé, Il a institué le mariage. Alors, ajoutons cela à l'image. Par conséquent d'abord vient la lumière, puis l'ordre, puis la vie, puis le repos, et ensuite vient le mariage qui est l'image de l'union. D'autres encore pensent que l'on peut aussi ajouter quelque chose. Ils disent: « Ajoutons le jardin d'Eden. » Très bien, vous avez donc la lumière, l'ordre, la vie, le repos, l'union. Pouvez- vous voir la beauté, la symétrie, l'adéquation et la variété de toutes ces choses?



LES JOURS DE LA CREATIONS SONT DES IMAGES DE CE QUE DIEU FAIT DANS NOS VIES

J'aimerais encore zoomer davantage, et cela me permettra de vous indiquer comment nous allons étudier tout cela. Robert Candlish nous a mis sur la bonne piste, pourtant, nous n'allons pas suivre son plan. Laissez-moi vous montrer ce que j'aimerais faire; voilà l'approche que nous allons prendre.

En nous basant sur 2 Corinthiens 4:6, il ne fait aucun doute que le premier jour, où Dieu a dit: « Que la lumière soit. » est une image. Il ne fait aucun doute que c'est l'image d'une réalité spirituelle. Voici ce que dit 2 Corinthiens 4:6: « Car Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos coeurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. » Ce n'est pas moi qui aie fait le lien entre ces deux choses, c'est Dieu. Ce n'est pas moi qui aie fait cette connexion c'est Dieu. De la même façon qu'Il a dit un jour , au vide, à l'abîme et au chaos de ce monde physique informe, « que la lumière soit », Paul dit que Dieu a fait la même chose pour nous, Il a fait briller la lumière dans nos coeurs. En ce qui me concerne, c'est en 1958 que Dieu a dit: « Qu'il y ait la lumière », là où il n'y avait que chaos. C'était informe et vide. Par conséquent, sans avoir peur d'être contredit, je puis dire que le premier jour est une image, cela ne fait aucun doute.

De même, je suis sur un terrain sûr lorsque je dis que le septième jour est une image du repos. Je sais que c'est une image, parce que Dieu en parle en Hébreux 3 et 4. Là encore, c'est Dieu qui fait la connexion, c'est Dieu qui fait le lien. Hébreux 4:4 dit: « Car il a parlé quelque part ainsi du septième jour: Et Dieu se reposa de toutes ses oeuvres le septième jour. » Puis il continue en Hébreux 4:9-10 et dit: « Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu. Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes. » Vous voyez, ce n'est pas moi qui le dit. Je suis en train de rappeler ce que Dieu a dit; ainsi, le premier jour est une image. Mais Dieu dit également que le septième jour est une image, voici donc ma question. Si le premier jour est une image et si le septième jour est une image, ne serait-il pas logique de penser que le deuxième jour est également une image? Peut-être que les jours trois, quatre, cinq et six, sont aussi des images. Je ne veux pas dire que j'ai toutes les réponses, mais j'ai médité sur ce sujet, et j'en ai retiré certains principes. Par conséquent ce que j'aimerais faire à présent, c'est prendre le premier jour, le deuxième et ainsi jusqu'au septième, plus le mariage et le jardin d'Eden, et à partir de là, nous poser la question: quelles sont les parallèles entre la première et la seconde création? Nous allons considérer chaque jour individuellement, pas en qualité de scientifiques, mais en tant que chrétiens, pour voir si Dieu nous a donné un peu de lumière sur ces différents jours de la création.

Ceci dit, en agissant de la sorte, je ne désire nullement nier le fait que tout est par grâce, que Christ est l'agent de tout cela, et que tout repose sur la foi. Nous savons cela. Je ne suis pas en train d'écarter ce que ce cher Robert Candlish a dit. Je sais qu'il y a de la lumière, de l'ordre, de la vie et tout cela. Mais je pense que l'on peut y associer des principes. Je suggère également que la chronologie des jours est la même que celle que Dieu suit quand Il entreprend de nous recréer. Vous ne pouvez pas expérimenter le deuxième jour, avant que vous n'ayez expérimenté le premier. Vous ne pouvez pas expérimenter le cinquième jour, avant que vous n'ayez expérimenté les jours 1 à 4. Et je pense que lorsque nous en aurons fini avec tout cela, nous découvrirons que c'est exactement le processus par lequel Dieu nous fait passer actuellement, alors que nous sommes Sa nouvelle création. Nous discuterons plus en détail de tout cela, mais laissez-moi vous présenter les choses importantes. J'aimerais vous donner les principes les plus importants des jours un à quatre, puis nous reprendrons cela la prochaine fois.



LE PREMIER JOUR, LE PRINCIPE DE LA LUMIERE

Les versets 1:3-5 disent: « Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour. » En ce qui concerne le principe contenu dans le premier jour, vous n'avez pas besoin de chercher très loin, il s'agit de la lumière, de l'illumination. C'est la première chose dont Dieu parle dans les deux créations. J'aime comparer cela avec Actes 9. Rappelez-vous lorsque Paul a été sauvé combien il haïssait les chrétiens, il haïssait le Seigneur Jésus. Son âme était une vraie ruine; son âme était sombre; son âme était un vrai chaos, et soudain, Dieu a dit: « Que la lumière soit! » C'est à ce moment là que Paul a été désarçonné de son cheval. Il a vu la lumière - cela a été la première expérience spirituelle de Paul - Christ Lui est apparu dans la gloire et la Bible dit que c'était plus éblouissant que la lumière du soleil. Sa première expérience a donc été la lumière. Toute personne qui a déjà été sauvée a commencé de cette manière. Dieu a produit la lumière et Il a dit: « Que la lumière soit. » Et en un bref instant, toutes les ténèbres se sont dissipées.

Si vous parcourez la Bible vous verrez des expressions du genre: « la lumière est en vous; les hommes aiment les ténèbres plus que la lumière; les hommes restent dans les ténèbres; détournez-vous de vos ténèbres; ceux qui sont dans les ténèbres; les incroyants dans les ténèbres; vous étiez ténèbres; un monde de ténèbres. » Mais vous trouvez également cela: « Vous êtes la lumière du monde; vous êtes fils de la lumière; fils du jour; nous sommes du jour; saint dans la lumière; fils des ténèbres vers son admirable lumière; marchez dans la lumière; demeurez dans la lumière; enfants du jour » et ainsi de suite. Par conséquent, le premier jour établit le principe de la lumière.



LE DEUXIEME JOUR, LE PRINCIPE DE LA SEPARATION

Les versets 1:6-8 disent: « Dieu dit: Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux. Et Dieu fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus de l'étendue. Et cela fut ainsi. Dieu appela l'étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le second jour. » De tous les jours, le plus difficile à comprendre scientifiquement est certainement le deuxième jour. C'est incroyable. J'ai lu certaines des explications scientifiques qui en sont données. On nous parle d'atmosphère, de ionosphère et ainsi de suite. Je ne suis pas qualifié pour parler de ces choses. Il semble, et c'est le dénominateur commun à toutes ces explications, qu'au début tout était sens dessus dessous comme au temps de Noé. Il y avait de l'eau partout, pas de terre, juste de l'eau. Dieu a séparé deux fois les eaux. Il a séparé les eaux d'en haut et les eaux d'en bas. Plus tard, il les a à nouveau séparées, de telle sorte que la terre puisse paraître.

Je ne sais dans quelle mesure tout cela inclut l'atmosphère. Je ne sais pas comment mettre tout cela ensemble. Par contre, je connais le principe. Cela a commencé le premier jour, mais cela continue le deuxième jour, j'appelle cela le principe de la séparation. En tout cas, c'est ce que Dieu a fait, et quoi que cela puisse signifier, le Saint-Esprit semble mettre l'accent sur cette séparation. Premièrement, il a séparé la lumière d'avec les ténèbres. Ensuite, Il a séparé les eaux d'en bas des eaux d'en-haut. Enfin, Il a séparé les eaux de la terre, et ainsi de suite. Plus tard, il va séparer Eve d'Adam (dans le sens qu'elle est devenue distincte d'Adam après avoir été tirée de lui). Il semble qu'il y ait des séparations pendant tout le processus.

Bien entendu, lorsque le péché est entré dans le monde, la séparation a commencé à se manifester dans le mauvais sens: l'homme a été séparé de Dieu, puis il a été séparé de son épouse, puis il a été séparé du jardin d'Eden et ainsi de suite. Mais je suis certain que le principe du deuxième jour, c'est la séparation. Sans séparation, il n'y aurait pas eu de lumière spirituelle; il n'y aurait pas eu de lumière. Pensez maintenant à votre vie, est-ce n'est-ce pas ainsi que Dieu agit? Premièrement, vous recevez la lumière, ensuite Il commence à séparer la lumière d'avec les ténèbres, et vous commencez à discerner ce qui est lumière ou ténèbres. Ensuite, Il commence à séparer les choses qui sont en-haut des choses qui sont en-bas. Puis, Il sépare les choses qui sont établies des choses qui sont instables.

Il faut considérer ces choses de façon spirituelle. Il y a séparation entre la lumière et les ténèbres, entre les choses d'en-haut et les choses de la terre, entre les choses établies et les choses instables. Parfois, une personne est sauvée, et vous vous demandez si elle l'est réellement. Elle a les bons mots, mais lorsque vous regardez à sa vie, vous ne voyez que ténèbres. Ensuite, tout d'un coup, il y a une petite lumière, et vous vous dites qu'elle est peut-être sauvée. Puis, Dieu commence graduellement à mettre la lumière ici et là, et ainsi il commence à séparer la lumière d'avec les ténèbres.



LE TROISIEME JOUR, LE PRINCIPE DU FRUIT

Regardons maintenant le troisième jour. Les versets 1:9-13 disent: « Dieu dit: Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi. Dieu appela le sec terre, et il appela l'amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon. Puis Dieu dit: Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi. La terre produisit de la verdure, de l'herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le troisième jour. »

Premièrement, il y a eu la lumière, puis la séparation et maintenant il y a le fruit. Pensez à la vie chrétienne. C'est la façon de faire de Dieu. La vie, la semence, le fruit, la production, tout est illustré ici. En lien avec cela, j'aime Colossiens 1:10 qui dit: « Pour marcher d'une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes oeuvres et croissant par la connaissance de Dieu. » Nous parlerons davantage de cela plus tard.



LE QUATRIEME JOUR, LE PRINCIPE DU MINISTERE

Voyons encore une chose avant de terminer. Le verset 1:14-19 dit: « Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années; et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi. Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit; il fit aussi les étoiles. Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre, pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d'avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le quatrième jour. »

Maintenant, pour la première fois, Dieu crée des luminaires. Dieu crée des luminaires à travers lesquels Il peut guider et gouverner le jour et la nuit. Avant le quatrième jour, Il était la lumière du monde sans recourir à des « luminaires », mais maintenant Il va utiliser des « luminaires. » Dans la version New American Standard, il est écrit en marge du verset 1:14 qu'Il a fait des « porteurs de lumière. » Vous êtes probablement familiers avec les chandeliers dont parle l'Apocalypse. Je ne pense pas être en train d'inventer quelque chose qui n'est pas dans le texte à savoir, que Dieu désire créer des chandeliers, des porteurs de lumière, des instruments par lesquels la lumière puisse briller. Ici il est question d'apporter l'ordre, l'instruction, la direction et le gouvernement du jour et de la nuit. Quel merveilleux parallèle! Nous allons donc appeler cela le principe du ministère, le principe de l'instruction.

Alors que vous avancez dans le Seigneur, vous commencez à voir certains passages se manifester comme « Vous êtes la lumière du monde; J'ai vu sept étoile dans sa main; Il a donné des dons aux hommes; Il a donné des enseignants », et ainsi de suite. Je pense que ce quatrième jour illustre le principe des ministères; Il illustre les instruments à travers lesquels Il brille, et qui sont donnés pour conduire, pour guider, pour distinguer et pour faire une discrimination entre le jour et la nuit et pour guider le peuple sur le bon chemin. Je pense que c'est simplement une image du ministère. Plus vous avancez, plus vous verrez à quel point c'est une merveilleuse image, parce que le vrai ministre de Dieu a juste besoin de trouver son orbite et briller. Tout ce qu'il a à faire, c'est de trouver où Dieu l'a placé et simplement de se tenir là, et briller. Ainsi, il pourra témoigner à la gloire de Dieu. Voilà pour ce qui est du quatrième jour.

En résumé, premier jour, la lumière, deuxième jour la séparation, troisième jour le fruit, quatrième jour le ministère. Voilà l'ordre dans lequel Dieu nous a fait entrer en cela. C'est de cette manière qu'Il nous le donne dans notre vie. Nous verrons les autres jours, dans notre prochaine leçon, pour en retirer d'autres principes.

Prions:

Père, nous Te remercions à nouveau pour ce que nous croyons avoir découvert ici. Nous savons que Tu as recréé cet univers et que tu as fait quelque chose de merveilleux à partir de rien. Nous regardons à ce que Tu as déjà fait dans nos vies; à quel point Tu nous as touchés, Tu nous as changés et nous savons, Seigneur, que Tu vas agir jusqu'à ce que nous soyons recréés à ton image. C'est Ton plan pour nous. Tu l'as fait si merveilleusement. Nous désirons Te louer pour la lumière que Tu nous as donnée. Nous désirons Te louer pour la séparation que Tu as déjà accomplie dans notre vie. Enseigne-nous à discerner ce qui est en-haut et ce qui est en-bas, ce qui est solide et ce qui est instable, ce qui est lumière et ce qui est ténèbres. Nous Te louons pour cela, Seigneur. Nous Te remercions pour ce que Tu nous as enseigné au sujet du fruit et de la croissance spontanée parce que nous demeurons en toi. Seigneur, nous Te remercions parce que Tu nous as donné le privilège d'être tes luminaires, tes porteurs de lumière. Alors que nous continuons de parcourir cette merveilleuse re-création, nous Te prions que nous puissions être instruits par ton Saint-Esprit. Merci pour tout ce que Tu fais dans notre coeur et dans notre âme. Ainsi, nous Te remercions pour ce premier chapitre. Enracine-nous profondément dans ces vérités alors que nous étudions Notre créateur et Sa création. Fais-nous la grâce de toujours commencer avec Toi et de terminer avec Toi. Nous Te prions au nom de Jésus. Amen.

(1)Titre en Anglais « The Geological Ages Hoax » (NdT)[retour]

Genèse #3