EXODE PARTIE 12 - L'EAU EN SANG ET LES GRENOUILLES
L'IDOLÂTRIE DU MATÉRIALISME ET DE LA SUPERSITITION

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre douzième leçon sur ce merveilleux livre de l'Exode.

En guise d'introduction, laissez-moi vous donner un verset biblique qui se rattache à notre principe indispensable, mais qui nous prépare aussi à ce que nous allons regarder en étudiant les plaies d'Égypte. Ésaïe 28:17 dit: « Je ferai de la droiture une règle, Et de la justice un niveau; Et la grêle emportera le refuge de la fausseté, Et les eaux inonderont l'abri du mensonge. » Chacun des dieux égyptiens était un abri de mensonges, et Dieu a promis de balayer chaque abri de mensonges et d'idolâtries non seulement en Égypte mais également dans nos vies.

Prions:

Père céleste, merci à nouveau de pouvoir nous réunir, nous Te demandons de déployer, de dévoiler le Seigneur Jésus d'une manière toute nouvelle à notre coeur. Nous désirons toujours à nouveau Le voir Lui. Merci pour le Saint-Esprit qui vit en nous, et qui dirige nos yeux et notre coeur vers Lui. Nous Te confions cette étude, et je Te demande de protéger Ton peuple de ce qui ne vient que de la chair et de sang. Préserve-nous de cela. Je Te prie d'arracher ce que Tu n'as pas planté, et d'arroser tout ce que Tu as planté. Nous le demandons au nom de Jésus. Amen



RÉSUMÉ

Matthieu 1:21 dit: « Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » C'est le message de l'Exode; Jésus, sous forme d'image, est le rédempteur qui veut sauver Son peuple. Le grec est très fort ici, il insiste en disant: « loin, loin, loin de leurs péchés. » C'est le message de l'Exode; Dieu délivre Son peuple de ce que la Bible appelle « la fournaise de fer »: l'Égypte était appelée la fournaise de fer. (cf. Deutéronome 4:20) L'Exode montre comment Dieu délivre par la puissance et ensuite par le sang. C'est une illustration historique du fait qu'Il nous délivrera loin, loin, loin de nos péchés par la puissance et par le sang. La puissance est illustrée par les plaies que nous allons commencer à étudier. Le sang est illustré par l'agneau de la Pâque, et le sang qu'ils ont mis sur la porte.

La nouvelle section commence au moment où Moïse et Aaron sont entrés en Égypte, après le buisson ardent, jusqu'au moment où ils ont quitté l'Égypte en tant que peuple racheté. Cela s'étend d'Exode 4:21 à 14:31. Nous avons introduit cette section lors de notre précédente leçon en parlant des magiciens d'Égypte, et en montrant comment le Seigneur oppose l'oeuvre de l'homme à l'oeuvre de Dieu, le doigt de l'homme au doigt du Seigneur, la chair à l'Esprit, la réalité engloutissant toute irréalité dans la victoire. Je ne vais pas en dire plus. Nous allons maintenant commencer par les dix plaies. À partir de maintenant, je les appellerai les neuf plaies plus une. Je le fais parce que je pense que la dernière plaie doit être considérée comme indépendante, parce qu'il s'agit de la Pâque et qu'il y a tant de choses dans cette fête.

Peut-être que vous vous demandez combien de temps les plaies ont duré. Personne ne le sait avec certitude, mais on estime qu'il a fallu entre six mois et un an. Ils datent cela en se basant sur les premières plaies. Exode 7:15 dit: « Va vers Pharaon dès le matin; il sortira pour aller près de l'eau, et tu te présenteras devant lui au bord du fleuve. » Le pharaon n'allait pas au Nil tous les jours. Est-ce que vous vous souvenez que sa fille est allée au Nil, et elle y est allée pour laver des vêtements? Le pharaon n'y est pas allé pour se baigner ou pour pêcher. Lorsque le pharaon se présentait devant le Nil, c'était en l'honneur du dieu national des Égyptiens. Après le pharaon lui-même, qui était considéré comme un dieu, le Nil était le plus grand dieu qui suivait. Une fois par an, à la fin du mois de juin, le pharaon descendait et faisait sa cérémonie. C'est à partir du mois de juin que les gens commencent à dater les choses. Pour déterminer la fin de la période ils se basent sur les versets 9:31-32 qui disent: « Le lin et l'orge avaient été frappés, parce que l'orge était en épis et que c'était la floraison du lin; le froment et l'épeautre n'avaient point été frappés, parce qu'ils sont tardifs. » Ils mûrissent tard; vers avril ou mai. Il peut s'écouler environ six mois à un an avant la récolte. Tout cela pour dire que ces événements ne se sont pas passés du jour au lendemain. Il a fallu du temps pour nettoyer. L'opération de nettoyage a pris beaucoup plus de temps que la plaie en elle-même.

C'est une section assez longue, et je suppose qu'en tant que chrétiens, vous êtes au moins familiers avec les grandes parties de ces plaies. Pour commencer j'aimerais d'abord examiner cela dans son ensemble. J'aimerais considérer les neuf plaies plus une en tant que groupe, puis plus tard, si le Seigneur le veut, nous reviendrons en arrière et les reprendrons une par une pour y voir les principes de vie qui sont derrière. Pour ceux qui aiment les liens logiques et qui veulent savoir où je veux en venir, j'aimerais répondre à trois questions. Elles sont fondamentales pour toute cette section. La première question, à laquelle il y a trois réponses, est: « Pourquoi Dieu a-t-il envoyé les plaies? » Je vais vous proposer trois réponses mais il y en a probablement plus si vous méditez le texte.



À TRAVERS LES PLAIES DIEU DÉSIRE SE RÉVÉLER

Même si la première plaie n'arrive pas avant le chapitre 7, nous lisons en Exode 5:1-2: « Moïse et Aaron se rendirent ensuite auprès de Pharaon, et lui dirent: Ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël: Laisse aller mon peuple, pour qu'il célèbre au désert une fête en mon honneur. Pharaon répondit: Qui est l'Éternel, pour que j'obéisse à sa voix, en laissant aller Israël? Je ne connais point l'Éternel, et je ne laisserai point aller Israël. » J'aimerais attirer votre attention sur cette question: « Qui est le Seigneur, pour que je Lui obéisse? »

Pourquoi Dieu a-t-il envoyé ces plaies? La première réponse est que Dieu a envoyé les plaies afin de se révéler comme le seul et unique Dieu, comme le Dieu vrai et vivant, en opposition à tous les dieux des Égyptiens. Pharaon a demandé: « Qui est le l'Éternel? » Dieu a souri et a répondu: « Permettez-moi de me présenter. » Voici pourquoi Il a envoyé Ses plaies. Les plaies répondent pleinement à la question que Pharaon et toute l'Égypte ont posée. Quand tout fut terminé, ils savaient qu'Il était le seul et unique Dieu, le Dieu vrai et vivant. Après que Pharaon ait posé cette question, vous remarquerez, au fil des plaies, qu'elles ont augmentées en intensité. Elles ont commencé par les plantes, puis sont passés aux animaux, puis à l'homme. Au fur et à mesure, elles sont devenues de plus en plus dures. J'aime me représenter cela comme Dieu frappant à la porte. Il frappe d'abord et il n'y a pas de réponse, puis il frappe plus fort et il n'y a pas de réponse, puis il frappe encore plus fort, mais c'est comme s'il n'y avait personne à la maison. En voyant la réaction de Pharaon, vous verrez que personne n'est à la maison. C'est comme si Dieu disait: « Bonjour, bonjour, bonjour! Est-ce qu'il y a quelqu'un là-dedans? » C'est là le rôle des plaies. L'intervention de Dieu va en augmentant, et chaque plaie augmente en intensité.

La question que pose Pharaon: « Qui est l'Éternel, pour que j'obéisse à sa voix? » n'est pas un texte isolé. Cette idée que les fléaux sont donnés pour connaître le Seigneur traverse toutes les plaies. Exode 7:5 dit: « Les Égyptiens connaîtront que je suis l'Éternel, lorsque j'étendrai ma main sur l'Égypte, et que je ferai sortir du milieu d'eux les enfants d'Israël. » Exode 7:17 dit: « Ainsi parle l'Éternel: À ceci tu connaîtras que je suis l'Éternel. Je vais frapper les eaux du fleuve avec la verge qui est dans ma main; et elles seront changées en sang. » Exode 8:10 dit: « Il répondit: Pour demain. Et Moïse dit: Il en sera ainsi, afin que tu saches que nul n'est semblable à l'Éternel, notre Dieu. » Les plaies sont là pour que nous sachions qui est le Seigneur.

Il aurait pu les anéantir complètement avec n'importe laquelle des plaies. Exode 9:14-16 dit: « Car, cette fois, je vais envoyer toutes mes plaies contre ton coeur, contre tes serviteurs et contre ton peuple, afin que tu saches que nul n'est semblable à moi sur toute la terre. Si j'avais étendu ma main, et que je t'eusse frappé par la mortalité, toi et ton peuple, tu aurais disparu de la terre. Mais, je t'ai laissé subsister, afin que tu voies ma puissance, et que l'on publie mon nom par toute la terre. » Par conséquent, n'importe laquelle de ces plaies aurait pu les achever. Exode 7:17 est la première plaie, il est écrit: « À ceci tu connaîtras que je suis l'Éternel. » On trouve la même chose pour la troisième plaie en Exode 8:10, la quatrième plaie en Exode 8:22, la septième plaie en Exode 9:14 et la dixième plaie en Exode 11:7. Même lorsqu'ils ont traversé la mer on lit en Exode 14:4: « les Égyptiens sauront que je suis l'Éternel. » Nous voyons cela tout au long du récit, et c'est pour cette raison que lors de notre précédente leçon j'ai appelé cela des « plaies missionnaires. » En effet Dieu désire se faire connaître.

Les plaies sont réellement un appel à s'éloigner de l'idolâtrie. Dieu invite Son peuple à abandonner les dieux des Égyptiens. Lorsque Dieu les a mis en garde contre la septième plaie, la grande plaie de la grêle, la tempête, il a dit en Exode 9:19: « Fais donc mettre en sûreté tes troupeaux et tout ce qui est à toi dans les champs. La grêle tombera sur tous les hommes et sur tous les animaux qui se trouveront dans les champs et qui n'auront pas été recueillis dans les maisons, et ils périront. » Exode 9:20 dit: « Ceux des serviteurs de Pharaon qui craignirent la parole de l'Éternel firent retirer dans les maisons leurs serviteurs et leurs troupeaux. » Par conséquent les plaies ont porté leurs fruits. Même parmi les Égyptiens, il y eut des gens qui ont cru le Seigneur, et ils n'ont pas envoyé leurs serviteurs travailler dans les champs ce jour-là.

Lorsqu'ils ont quitté l'Égypte, nous lisons en Exode 12:38: « Une multitude de gens de toute espèce montèrent avec eux; ils avaient aussi des troupeaux considérables de brebis et de boeufs. » Lors de la traversée de la mer Rouge, il y avait Israël mais également beaucoup d'Égyptiens; ceux qui ont été sauvés sont partis avec le peuple de Dieu. Ainsi, les plaies sont là pour « que les gens connaissent Dieu. » Les plaies missionnaires n'ont pas uniquement agi à ce moment-là, mais cela a été une des influences qui a amené Jéthro à une connaissance salvatrice du Seigneur. Exode 18:10-11 dit: « Et Jéthro dit: Béni soit l'Éternel, qui vous a délivrés de la main des Égyptiens et de la main de Pharaon; qui a délivré le peuple de la main des Égyptiens! Je reconnais maintenant que l'Éternel est plus grand que tous les dieux; car la méchanceté des Égyptiens est retombée sur eux. » Vous voyez, je crois qu'il s'agit de plaies missionnaires. Cela a fonctionné pour les serviteurs dans les champs, pour ceux qui ont quitté l'Égypte, et pour Jéthro après la traversée de la mer Rouge.

En fait, c'est ce qui a amené Rahab au Christ. Josué 2:8-10 dit: « Avant que les espions se couchent, Rahab monta vers eux sur le toit et leur dit: L'Éternel, je le sais, vous a donné ce pays, la terreur que vous inspirez nous a saisis, et tous les habitants du pays tremblent devant vous. Car nous avons appris comment, à votre sortie d'Égypte, l'Éternel a mis à sec devant vous les eaux de la mer Rouge... » Trois cents ans plus tard, l'Arche de l'Alliance est entrée dans le pays des Philistins, et lorsqu'ils ont vu cela, 1 Samuel 4:7-8 nous rapporte: « Les Philistins eurent peur, parce qu'ils crurent que Dieu était venu dans le camp. Malheur à nous! dirent-ils, car il n'en a pas été ainsi jusqu'à présent. Malheur à nous! Qui nous délivrera de la main de ces dieux puissants? Ce sont ces dieux qui ont frappé les Égyptiens de toutes sortes de plaies dans le désert. » Trois cents ans plus tard, on voit encore les gens parler de ces plaies. C'est donc un mouvement missionnaire de la part du Seigneur. Dieu a même dit aux Israélites qu'ils devaient transmettre cela à leurs enfants. Exode 10:2 dit: « C'est aussi pour que tu racontes à ton fils et au fils de ton fils comment j'ai traité les Égyptiens, et quels signes j'ai fait éclater au milieu d'eux. Et vous saurez que je suis l'Éternel. »

Et maintenant, nous sommes réunis, quatre mille ans plus tard, et nous étudions les plaies. Une fois encore, il s'agit de plaies missionnaires. Vous pensez peut-être qu'il n'y a pas d'idolâtrie dans votre coeur, mais j'espère que lorsque vous aurez fini d'étudier ceci, vous aurez une vision différente, afin que nous puissions connaître le Seigneur qui délivre de l'idolâtrie sous toutes ses formes subtiles. C'est donc là le premier objectif des plaies. Cela fut une puissante révélation du Seigneur qui répond en partie à la question de Pharaon d'Exode 5:2: « Qui est l'Éternel, pour que j'obéisse à sa voix? » Eh bien, ces plaies nous permettent de le savoir. Dieu va sauver Son peuple de ses péchés, loin, loin, loin de ses péchés. J'ai dit que dans l'Exode, cela se fait par la puissance et par le sang. Nous ne voyons qu'une partie de la délivrance lorsque nous étudions les plaies, il s'agit de la délivrance par la puissance. Mais nous n'avons pas vu le salut complet tant que nous n'avons pas vu la délivrance par le sang.



À TRAVERS LES PLAIES DIEU EXERCE SON JUGEMENT CONTRE LES FAUX DIEUX

Les plaies ont un deuxième objectif, il est exprimé dans Exode 12:12 qui dit: « ...j'exercerai des jugements contre tous les dieux de l'Égypte. Je suis l'Éternel. » La deuxième raison d'être est que Dieu va faire la guerre contre les faux dieux des Égyptiens. Nombres 33:4 rapporte la même chose: « Et les Égyptiens enterraient ceux que l'Éternel avait frappés parmi eux, tous les premiers-nés; l'Éternel exerçait aussi des jugements contre leurs dieux. » L'Égypte était une nation idolâtre. Ils étaient polythéistes. Ils avaient de nombreux dieux. Ils avaient un dieu du fleuve, un dieu de la terre, un dieu du temps, un dieu de l'atmosphère, un dieu du ciel, un dieu de la paix, un dieu du silence, un dieu de la guerre, un dieu du soleil, un dieu des récoltes. On estime qu'à cette époque ils avaient deux mille dieux différents. On pourrait se dire que les gens ne servent pas de dieux aujourd'hui. En réalité le culte hindou compte des millions de dieux.

Comme les Égyptiens étaient très superstitieux, ils ont créé un dieu pour chaque circonstance. Je pense personnellement que c'est la raison pour laquelle Moïse pouvait aller voir le Pharaon et ne pas se faire tuer. Si j'étais un pharaon et que quelqu'un comme Moïse venait me dire: « Laisse partir ce peuple », je répondrais: « Qu'on lui coupe la tête. » Mais Exode 7:1 dit: « L'Éternel dit à Moïse: Vois, je te fais Dieu pour Pharaon: et Aaron, ton frère, sera ton prophète. » Pharaon avait peur de Moïse parce qu'il était idolâtre, et il pensait que Moïse était un dieu. Il ne pouvait donc pas se résoudre à aller tuer un dieu. C'est pour cette raison que Moïse a survécu à toutes ces plaies.

Romains 1 traite de l'extrême idolâtrie et parle d'adorer l'homme corruptible, les oiseaux, les quadrupèdes et les choses qui rampent sur le sol. La raison pour laquelle j'évoque cela est que l'idolâtrie mentionnée dans les plaies est une idolâtrie extrême. Les Égyptiens adoraient les créatures, les insectes, les grenouilles et ainsi de suite. Ce que j'en retire, c'est que Dieu nous dit ce qu'il y a sur Son coeur: « Je veux vous délivrer de l'idolâtrie sous toutes ses formes subtiles. » Ainsi ne perdez pas courage face à ceux qui sont dans l'idolâtrie extrême. Il se peut que vous connaissiez quelqu'un qui est impliqué dans une secte, et vous pouvez vous dire qu'il n'y a aucun espoir pour lui. Comme moi, vous pourriez connaître quelqu'un qui est dans le culte de Satan et vous pourriez vous dire: « Il n'y a pas d'espoir pour lui. Il est dans le culte de Satan. » Peut-être que vous connaissez quelqu'un qui est athée ou agnostique, n'abandonnez pas espoir dans une personne jusqu'à ce que Dieu le fasse, et de toute façon vous ne saurez pas quand Il le fera. Ainsi n'abandonnez pas espoir pour personne jusqu'à ce qu'ils aient leur rendu dernier souffle. Dieu désire délivrer les gens de l'idolâtrie dans sa forme la plus extrême.

Laissez-moi vous dire ce que je ne vais pas faire pendant que nous considérons les plaies. J'ai fait une erreur la dernière fois, il y a quelques années, lorsque j'ai enseigné le livre de l'Exode. J'ai essayé de donner le nom du dieu égyptien qui était lié à la plaie. Mais il y a trop de dieux. Il y a des dieux et il y a des déesses, et certaines plaies sont une attaque contre plusieurs dieux en même temps. Nous voyons également qu'il y a des noms différents pour le même dieu, et il se peut qu'en faisant vos propres recherches vous trouviez des noms différents ce qui apporte de la confusion. Vous pourriez alors avoir des doutes sur l'ensemble de ce que je dis, c'est pourquoi je préfère éviter cela. Il peut pourtant arriver que je ne puisse pas m'empêcher parce que j'ai étudié certains de ces dieux. Je vais donc essayer de laisser cela de côté, je vais essayer d'en donner assez pour montrer comment le Dieu des cieux s'en est pris à un dieu en particulier.

Je pense que l'une des façons dont Dieu a mené Sa guerre contre les dieux d'Égypte a été de rendre visible ce qui était déjà vrai, mais que les Égyptiens ne voyaient pas. Je vais vous donner quelques exemples. Est-ce que vous vous rappelez l'époque où ils jetaient les bébés dans le Nil? Exode 1:22 dit: « Alors Pharaon donna cet ordre à tout son peuple: Vous jetterez dans le fleuve tout garçon qui naîtra, et vous laisserez vivre toutes les filles. » Beaucoup de gens pensent que les bébés étaient jetés dans le Nil pour les noyer. Mais ce n'est que la raison secondaire. En fait ils étaient sacrifiés au dieu du Nil, et c'est pourquoi ils ont été jetés dans le Nil. Comme tous ces bébés sont morts, aux yeux de Dieu, ce fleuve était déjà ensanglanté. Dieu leur a simplement fait voir ce qui était déjà une réalité! C'était déjà du sang. Exode 7:20 dit: « Moïse et Aaron firent ce que l'Éternel avait ordonné. Aaron leva la verge, et il frappa les eaux qui étaient dans le fleuve, sous les yeux de Pharaon et sous les yeux de ses serviteurs; et toutes les eaux du fleuve furent changées en sang. »

Laissez-moi vous donner un autre exemple. Il s'agit de la première et de la deuxième plaie. Concernant la première Exode 7:21 dit: « Les poissons qui étaient dans le fleuve périrent, le fleuve se corrompit... » On pouvait sentir l'odeur rance de l'eau du Nil à travers tout le pays. Ajoutez à cela que les poissons sont morts. Imaginez-vous vivre en Égypte, vous avez l'eau polluée et l'odeur des poissons morts. Concernant la seconde Exode 8:13-14 dit: « L'Éternel fit ce que demandait Moïse; et les grenouilles périrent dans les maisons, dans les cours et dans les champs. On les entassa par monceaux, et le pays fut infecté. »

D'abord vous avez la rivière polluée, l'odeur des poissons morts sous le chaud soleil égyptien, et ensuite vous avez des centaines de milliers de grenouilles mortes. Ajoutez à cela la cinquième plaie, Exode 9:6 dit: « Et l'Éternel fit ainsi, dès le lendemain. Tous les troupeaux des Égyptiens périrent... » La Bible décrit le bétail comme des chevaux, des chameaux, des ânes, des troupeaux de bovins et des troupeaux de moutons. Ajoutez maintenant toutes ces carcasses. Ce que j'essaie de dire est simplement ceci, il était déjà vrai que l'idolâtrie puait, ainsi Dieu a simplement fait en sorte que tout le monde se rende compte que l'idolâtrie pue. Lorsque vous commencez les chapitres, vous voyez des Égyptiens qui adoraient ces dieux. Au moment où vous arrivez à la fin, ils détestent ces dieux. Ils sont alors impatients de se débarrasser de leurs dieux, car ils sont devenus un grand fardeau pour eux. Je suis sûr qu'ils ont fini par mépriser les dieux qu'ils adoraient autrefois...

Imaginez quelqu'un qui se prosterne pour vénérer sa majesté la vache. Pouvez-vous imaginer la puissante influence que cela peut avoir sur cette personne si tout d'un coup la vache tombe raide morte pendant qu'elle l'adore? Quelle façon imagée de discréditer leurs dieux! C'est ce qui se passe tout au long de ces chapitres. La neuvième plaie en est une autre illustration, il s'agit des ténèbres. Exode 10:21 dit: « L'Éternel dit à Moïse: Étends ta main vers le ciel, et qu'il y ait des ténèbres sur le pays d'Égypte, et que l'on puisse les toucher. » Je suis sûr que vous avez déjà été dans l'obscurité, mais l'avez-vous déjà ressentie? Exode 10:23 dit: « On ne se voyait pas les uns les autres, et personne ne se leva de sa place pendant trois jours. Mais il y avait de la lumière dans les lieux où habitaient tous les enfants d'Israël » C'était une obscurité paralysante, si sombre que vous ne pouviez pas vous tenir debout. C'était une obscurité épaisse. À travers cela Dieu essayait de montrer qu'ils étaient déjà dans l'obscurité et que cela les paralysait. Il désirait juste leur montrer à quoi cela ressemble.

La même chose est vraie pour la quatrième et la sixième plaie. Il y a d'abord eu des essaims de mouches, et l'original dit « avec des dards. » C'est plus que des mouches. Lorsque nous y arriverons, je vous donnerai plus de détails, mais il s'agissait de mouches suceuses de sang. C'est pire que des taons. Plus loin dans Exode 9:10 nous lisons: « Ils prirent de la cendre de fournaise, et se présentèrent devant Pharaon; Moïse la jeta vers le ciel, et elle produisit sur les hommes et sur les animaux des ulcères formés par une éruption de pustules. » Est-ce que vous voyez où Dieu veut en venir ? Il essaie de leur dire: « L'idolâtrie pue. Je veux que vous le voyiez. La rivière est déjà en sang. Je veux que vous le voyiez. L'idolâtrie vous paralyse déjà par son aveuglement, et maintenant vous allez apprendre que l'idolâtrie apporte la souffrance. Vous avez déjà été piqués par ces dieux. Je vais maintenant vous faire ressentir ce qui a toujours été vrai. »

Je suis sûr que dans son panthéon de dieux Pharaon avait une place pour le Dieu de Moïse. Je pense que Pharaon aurait été heureux de dire: « Nous l'accepterons comme un Dieu; un parmi d'autres. » Mais Dieu a répondu: « Je ne veux pas être un parmi d'autres. Je suis Le seul et unique Dieu, le Dieu vrai et vivant. Je ne serai pas satisfait tant que vous ne serez pas délivrés de l'idolâtrie au point de savoir que je suis le seul et unique Dieu, le Dieu vrai et vivant. » Voici donc les deux premières raisons pour lesquelles Il a envoyé les plaies. Premièrement Il désirait se révéler à travers ces plaies missionnaires, et deuxièmement Il désirait partir en guerre contre l'idolâtrie sous toutes ses formes subtiles. La troisième raison est ce qui va nous occuper lors de nos prochaines leçons, si le Seigneur le veut. Le troisième objectif des plaies est très important. Dieu ne voulait pas seulement se faire connaître, Il ne voulait pas seulement partir en guerre contre l'idolâtrie; mais dans Son coeur Il désirait ardemment délivrer Son peuple de l'idolâtrie, et l'amener à une union avec Lui-même. Exode 6:6-7 dit: « C'est pourquoi dis aux enfants d'Israël: Je suis l'Éternel, je vous affranchirai des travaux dont vous chargent les Égyptiens, je vous délivrerai de leur servitude, et je vous sauverai à bras étendu et par de grands jugements. Je vous prendrai pour mon peuple, je serai votre Dieu, et vous saurez que c'est moi, l'Éternel, votre Dieu, qui vous affranchis des travaux dont vous chargent les Égyptiens. » Il répète la même chose dans Deutéronome 4:35: « Tu as été rendu témoin de ces choses, afin que tu reconnusses que l'Éternel est Dieu, qu'il n'y en a point d'autre. »



À TRAVERS LES PLAIES DIEU DÉSIRE LES DÉLIVRER PARCE QU'IL LES AIMENT

Dieu est un Dieu jaloux. Mais ne pensez pas à la jalousie comme nous le faisons; pleine de suspicion, de mal et ce genre de choses. Dieu est un Dieu jaloux en ce sens qu'Il ne tolère pas la rivalité. Il insiste sur une dévotion exclusive. Il veut libérer Son peuple, parce qu'Il est un Amoureux, et Il vous aime. Non seulement Il vous aime, mais Il est amoureux de vous. Il ne peut supporter qu'un rival vole les affections et les dévotions du coeur qui Lui appartient. Nous devons abandonner toute idée que lorsque nous parlons d'idolâtrie, nous parlons du bois, de la pierre, des statues, du marbre ou du plastique. Ce n'est qu'une des formes d'idolâtrie. Exode 20:3-5 dit: « Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux... » C'est la première chose qui était interdite dans les dix commandements, avoir d'autres dieux. Vous remarquez que le mot « image » se trouve dans le mot « imagination. » C'est pour cela que certaines personnes disent que même si vous imaginez quelque chose alors cela devient de l'idolâtrie.

Personnellement j'ai rencontré beaucoup de chrétiens dans de nombreux cercles différents. Un jour des anciens sont venus chez moi pour voir si j'étais digne de prêcher dans leur église. Je pense que c'est bien qu'ils soient jaloux de leur chaire, et qu'ils veuillent m'évaluer. Dès qu'ils sont entrés, ils ont vu une photo que mes petites-filles m'avaient donnée de Jésus à Gethsémané. Les premiers mots qu'ils ont prononcés, ont été: « Pourquoi adorez-vous les faux dieux? » C'était parce que j'avais cette image. Après cela nous avons eu un bon dîner ensemble mais ils ne m'ont pas invité dans leur église.

Certaines personnes vont jusqu'à dire: « Vous ne pouvez avoir aucune image du Christ, aucune pièce de théâtre qui le représente, aucune scène de crèche, et aucun vitrail avec l'évangile sur la fenêtre. » Certains disent que tout cela est de l'idolâtrie. Je ne vais pas aller dans cette direction, mais en lien avec cela j'aimerais souligner le fait que Dieu inclut plus de choses sous le terme idolâtrie que nous, parce que sinon Philippiens 3:19 ne signifierait pas grand-chose. Philippiens 3:19 dit: « Leur fin sera la perdition; ils ont pour dieu leur ventre... » À la fin de Colossiens 3:5 il est écrit: « la cupidité, qui est une idolâtrie. » Une autre version dit: « La convoitise est une idolâtrie. » Nous ne dirions généralement pas que c'est de l'idolâtrie, mais Dieu inclut plus de choses que nous dans l'idolâtrie.

Même lorsqu'ils ont quitté l'Égypte, ils n'étaient pas complètement guéris de leur idolâtrie. Il ne s'est même pas écoulé deux mois après le passage de la mer Rouge avant qu'ils ne façonnent le veau d'or. Si vous étudiez la Bible à travers les livres des prophètes, vous verrez qu'ils ont toujours été en proie à l'idolâtrie jusqu'à Babylone. Ce qu'il faut retenir, c'est que notre Dieu est un amoureux jaloux de notre âme et qu'il désire une dévotion exclusive. Au sujet de tout ce qui est idolâtrie, Dieu dit: « Je vous en délivrerai, afin que vous puissiez Me connaître intimement. » Plus tard dans la Bible, le mot « Baal » est devenu le mot passe-partout pour toute idolâtrie. Vous demanderez peut-être pourquoi? Savez-vous ce que le mot « Baal » signifie? Il signifie « mari. » Le Seigneur nous dit: « Tu as un autre mari, et je veux être ton mari. » Toute idolâtrie est une guerre contre un Dieu jaloux.

Laissez-moi vous donner une autre illustration, puis nous passerons aux plaies. Quel est, selon vous, le meilleur livre du Nouveau Testament sur la communion intime avec Dieu? On peut dire que c'est 1 Jean, parce que là, vous marchez avec Lui dans la lumière comme Il est dans la lumière, et le sang de Christ vous lave de toutes iniquités. Laissez-moi vous donner le dernier verset. 1 Jean 5:21 dit: « Petits-enfants, gardez-vous des idoles. » N'est-ce pas étonnant? Le plus grand livre de la Bible sur la communion avec Dieu se termine par ces mots. Je pense que nous serons surpris, en parcourant ce livre, de voir combien de fois nous sommes coupables de l'idolâtrie à laquelle Dieu s'attaque dans le livre de l'Exode. Il l'attaque parce qu'elle brise notre communion avec Dieu.

Revenons au livre de l'Exode et à notre regard sur les plaies. Voici ce que je veux faire avec ces neuf plus une plaie. Je veux montrer l'idolâtrie qui a été attaquée, et ensuite souligner le principe sous-jacent, qui est présent dans nos coeurs.

Il y a beaucoup de matériel ici, et beaucoup de détails. Je vais essayer de sélectionner la description principale de la plaie et des dieux pour en faire sortir le principe. Soyez patients avec moi. Je vais probablement sauter par-dessus beaucoup de choses sur lesquelles vous insisteriez. Mon étude des plaies n'est pas conçue ou destinée à écarter votre étude des plaies. J'espère que vous allez vraiment l'étudier. Je pense que vous comprendrez rapidement la méthode que je vais utiliser. Nous n'allons pas pouvoir examiner les neuf plaies dans cette leçon.



DIEU EST LA SEULE SOURCE DE VIE ET DE BÉNÉDICTION

La première plaie est lorsque Dieu a transformé l'eau du Nil en sang en Exode 7:14-25. Quel était le dieu ou la déesse attaqués, et quel est le principe d'idolâtrie dont Dieu veut délivrer Son peuple? Il y au moins deux dieux dans cette plaie. L'un était le dieu du Nil, en effet les Égyptiens adoraient le fleuve du Nil. L'autre était le dieu poisson. Ils adoraient aussi les poissons. Le principe derrière cela est que pour eux, le fleuve Nil était la source de toute vie et de toute bénédiction. C'est pourquoi ils le vénéraient. Il était important pour l'Égypte. L'Égypte n'existerait pas sans le Nil. Lorsqu'il déborde et que la boue s'écoule, il donne non seulement de bonnes récoltes, mais aussi du papyrus pour fabriquer les vêtements et le matériel d'écriture, et de la boue pour les briques. Les Égyptiens n'existeraient pas sans le Nil. Puisque le Nil a tant fait pour eux, ils l'ont appelé « la source de vie et de bénédiction. » En transformant l'eau de la vie en eau de la mort, Dieu se présentait à nouveau comme la seule et unique source de toute vie et de bénédiction.

C'était leur source d'eau, ils buvaient l'eau du Nil. C'était leur source de nourriture. Le poisson était l'un des principaux aliments de base de leur régime alimentaire. Quand le fleuve s'est transformé en sang, Exode 7:17-18 dit: « Ainsi parle l'Éternel: À ceci tu connaîtras que je suis l'Éternel. Je vais frapper les eaux du fleuve avec la verge qui est dans ma main; et elles seront changées en sang. Les poissons qui sont dans le fleuve périront, le fleuve se corrompra, et les Égyptiens s'efforceront en vain de boire l'eau du fleuve. » Ils ont perdu l'eau. Ils ont perdu l'essentiel de leur nourriture. Boire, manger, avoir soif et avoir faim, tout cela est lié. Exode 7:24 dit: « Tous les Égyptiens creusèrent aux environs du fleuve, pour trouver de l'eau à boire; car ils ne pouvaient boire de l'eau du fleuve. » Il n'est pas surprenant que Dieu s'en prenne au dieu qui prétendait être la source de vie et de bénédiction. En considérant le fleuve Nil, les Égyptiens se disaient: « Venez à moi et vous n'aurez pas soif. Venez à moi et vous n'aurez pas faim. »

Le principe est assez clair dans notre coeur. Il n'y a qu'une seule source de vie et de bénédiction. Il est vrai qu'il existe de nombreuses expressions de la bénédiction, mais il n'y a qu'une seule source. Peu importe le temps que nous devons creuser dans la terre pour satisfaire notre soif et notre faim, nous savons qu'il n'y a aucune satisfaction ailleurs qu'en Jésus. C'est notre seule satisfaction. Jean 6:35 dit: « Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. » Jean 7:37-38 dit: « Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s'écria: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture. »

Je suis un idolâtre si je regarde une autre chose comme source de vie et de bénédiction pour étancher ma soif ou satisfaire ma faim. La femme au puits peut renoncer pour toujours à son seau, et nous pouvons déposer nos pelles, car il n'y a rien pour nous dans ce monde, vous le savez, rien d'autre que le Seigneur ne peut nous satisfaire. Qui avons-nous sur la terre à part Lui, et qui avons-nous dans le ciel à part Lui? La source de la bénédiction est une chose, et l'expression de la bénédiction en est une autre. Une famille peut être l'expression de la joie. Je suis heureux lorsque des membres de ma famille me rendent visite, c'est une merveilleuse expression de joie. Mais lorsqu'ils ne viennent pas, je ne perds pas ma joie. Ma joie n'est pas dans ma famille, elle est dans le Seigneur. Certaines personnes n'ont pas de famille, parce que le Seigneur les a rappelées à la maison. Certaines personnes ont perdu leur mari, leur femme et leurs enfants. Elles pourraient dire: « Qu'est-ce que vous espérez? Je ne peux pas avoir de joie. Je me sens seule. » Penser que vous êtes seul est un péché parce que vous n'êtes jamais seul, vous avez toujours le Seigneur.

Je ne désire pas dénigrer les temps de silence ou la discipline spirituelle. J'espère que vous lisez votre Bible tous les jours. Mais si c'est la source de votre vie, vous avez des problèmes. La communion chrétienne est une chose merveilleuse, mais si c'est la source de votre vie et de votre bénédiction, vous avez des problèmes. Le ministère n'est pas la source de ma bénédiction. Louez Dieu pour le ministère, mais la source est le Seigneur. Ce n'est pas l'éducation, ce n'est pas l'ordination, ce n'est pas l'école biblique, ce n'est pas connaître le grec, ce n'est pas avoir une grande bibliothèque, et ce n'est pas obtenir des soutiens de tous les chrétiens célèbres. La source de notre vie, c'est le Christ, et nous devons Le voir Lui, peu importe à quoi nous regardons par ailleurs. Je suis certain que vous ne vous considéreriez pas comme un adorateur du fleuve Nil, pourtant chaque fois que vous recherchez quelque chose d'autre pour vous apporter la joie que Lui seul peut vous apporter, vous adorez le fleuve Nil. Exode 7:21 dit: « Les poissons qui étaient dans le fleuve périrent, le fleuve se corrompit, les Égyptiens ne pouvaient plus boire l'eau du fleuve, et il y eut du sang dans tout le pays d'Égypte. » Dieu est jaloux de moi, de vous, et de tout ce qui est source de bénédiction, sauf Lui. Ne pensez pas que vous pouvez obtenir votre force, votre joie, votre paix, votre repos, votre victoire et votre fruit d'une autre manière. Nous sommes le sarment, Il est le cep, et Il est la source de vie. Cela peut paraître dur de dire que certains chrétiens adorent le fleuve du Nil. Jérémie 2:13 dit: « Car mon peuple a commis un double péché: Ils m'ont abandonné, moi qui suis une source d'eau vive, Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, Qui ne retiennent pas l'eau. »

Passons à Exode 8:1-15 qui parle des grenouilles. Vous pouvez vous demander s'ils adoraient réellement les grenouilles. La réponse est qu'ils le faisaient. Cela rend Jérémie 17:9 bien plus compréhensible. Jérémie 17:9 dit: « Le coeur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître? » Il faut être désespérément malade pour adorer une grenouille. Laissez-moi vous expliquer pourquoi ils adoraient la grenouille. Les grenouilles étaient étroitement liées au fleuve Nil. Elles étaient partout le long de la rive et du marais. Ils considéraient les grenouilles comme le protecteur de la vie. La vie était le Nil, et les grenouilles étaient les protectrices de la vie. La raison pour laquelle ils ont commencé à les vénérer est qu'ils prétendaient que la grenouille ressemblait à une personne dans l'embryon, et par conséquent ils ont eu l'idée de faire de la grenouille le protecteur de la vie. Elles étaient abondantes dans les marais et étaient une sorte de gardiennes du Nil.

Lorsque les archéologues ont déterré les momies, avec les pharaons ils ont retrouvé des serviteurs, des chevaux et des militaires. Mais ils ont aussi trouvé du bétail momifié, ainsi que des grenouilles momifiées. C'est une triste vérité que leur superstition liée au culte des grenouilles les ait mis dans un état de servitude extrême. C'était un crime capital pour un Égyptien de tuer une grenouille. Vous ne pouviez pas les écraser, même accidentellement. Les dieux grenouilles avaient plusieurs formes. Ils avaient une grenouille de la bouche de laquelle sortait une fontaine. L'idée derrière cela est que la grenouille est le protecteur de la vie. Elle avait la forme d'une fournaise et il y avait réellement un feu à l'intérieur. C'est à travers cela qu'ils ont commencé les sacrifices d'enfants. Ils mettaient l'enfant dans la grenouille puis jetaient les cendres dans le Nil, car ils sacrifiaient des enfants. Plus tard, les Philistins ont repris cette pratique et ont offert leurs enfants sur le feu. C'est un peu ce qu'a fait Hitler lorsqu'il a incinéré tous ces Juifs. Les gens utilisent le mot « holocauste. » Le mot holocauste signifie en fait « sacrifice. » Il a maintenant pris un sens plus large, en effet on appelle holocauste toute tragédie ou atrocité. Mais c'est en fait un sacrifice. Le Calvaire était un holocauste, un sacrifice.

Considérons maintenant la deuxième plaie, les grenouilles, afin d'insister sur l'idolâtrie. Cette plaie a révélé l'horrible servitude qui consiste à essayer d'apaiser Dieu en permanence. Exode 8:3-4 dit: « Le fleuve fourmillera de grenouilles; elles monteront, et elles entreront dans ta maison, dans ta chambre à coucher et dans ton lit, dans la maison de tes serviteurs et dans celles de ton peuple, dans tes fours et dans tes pétrins. Les grenouilles monteront sur toi, sur ton peuple, et sur tous tes serviteurs. » Ils ont retrouvé toutes ces grenouilles, du palais jusqu'à la cabane des esclaves. Est-ce que vous pouvez imaginer les Égyptiens devant maintenant marcher sur la pointe des pieds à travers cet étonnant groupe de grenouilles? On pouvait entendre des exclamations comme: « Attention, tu vas t'asseoir sur une grenouille! Attention tu vas te retourner sur une grenouille dans ton lit! Tu vas les cuire dans le four. Elles sont dans le pain. » Toute leur vie est devenue un esclavage à cause de leur superstition concernant ces grenouilles. Ils étaient si heureux quand ils pouvaient voir les grenouilles sautiller le long des marais du Nil parce qu'ils disaient: « Ce protecteur de la vie est partout. » Mais Dieu a dit: « Vous ne savez pas ce que signifie le mot partout. Laissez-moi vous montrer ce que signifie partout. » Tout d'un coup, Dieu a pris ces grenouilles et les a mises partout. Il y a eu des centaines de milliers, et peut-être des millions de grenouilles. Maintenant ils commencent à comprendre ce que signifie que « Notre dieu est ubiquitaire. » Cela signifie être partout; être omniprésent.

N'avez-vous jamais remarqué que les attributs mêmes de Dieu qui apportent une bénédiction à votre coeur, effraient les incrédules? Par exemple, si je vous disais: « Dieu est avec vous où que vous alliez. » Vous, vous aimeriez entendre cela. Mais si je disais à un pécheur: « Dieu est avec vous où que vous alliez », il dirait: « Oh, je n'aime pas ça. » Si je vous disais: « Le Seigneur est avec vous quand vous conduisez votre voiture. » Vous, vous aimeriez entendre cela. Si je disais à un incroyant, surtout à un jeune, « Dieu est dans la voiture, et Il sait ce qui se passe sur la banquette arrière », tout à coup, la chose qui vous a enthousiasmé leur fait peur. Si je disais: « Dieu connaît toutes tes pensées », le pécheur ne veut pas entendre ça. Il y a une peur, et ces grenouilles ont rendu tout le monde hésitant et effrayé parce qu'ils ne voulaient pas offenser leur dieu. Beaucoup de bébés ont été sacrifiés pour apaiser leur dieu à cause de cette terrible plaie.



L'IDOLÂTRIE NOUS VOLE LE REPOS

Ce fléau a révélé une autre chose au sujet de l'idolâtrie. Lorsque mon beau-père était en vie, nous allions chaque année dans la ville de Thomason dans le Connecticut, où il possédait une belle propriété et un grand étang. La première fois que j'ai été invité à dormir chez eux, j'étais plutôt content parce que je n'avais pas vraiment entendu le son de la campagne comme les grillons et les grenouilles dans l'étang. Mais le deuxième et le troisième jour, je me suis dit: « Je ne peux pas dormir. Ces stupides grenouilles n'arrêtent pas de coasser et de coasser. » Si vous ramenez cela à la taille de l'Égypte, vous pouvez imaginer que ce genre d'idolâtrie perturbe votre repos, et vous empêche de dormir. Vous ne pouvez pas vous reposer. Des milliers et des centaines de milliers de grenouilles les ont privés de leur paix, et leur dieu est devenu un grand fardeau. Ils se disaient quelque chose comme: « Nous ne pouvons pas marcher, ni nous asseoir, ni cuisiner; elles sont dans la cuisine et dans la chambre à coucher. » Les Égyptiens essayaient juste d'apaiser leur dieu. Ils ont été accablés parce que leur dieu était partout, et cela les a privés de leur sommeil. Si on avait une invasion de grenouilles, on les pulvérisait, on les brûlerait ou on les frapperait avec une pelle, ou autre chose. Mais c'était leur dieu, et ils ne pouvaient pas faire cela.



L'IDOLÂTRIE PUE

Il y a une troisième chose que cette plaie a fait, très révélatrice de l'idolâtrie du culte des grenouilles. Je l'ai déjà mentionné et je vais le souligner à nouveau. Exode 8:13-14 nous dit que cette idolâtrie pue. À propos de la plaie des sauterelles nous lisons en Exode 10:19: « L'Éternel fit souffler un vent d'occident très fort, qui emporta les sauterelles, et les précipita dans la mer Rouge; il ne resta pas une seule sauterelle dans toute l'étendue de l'Égypte. » Après que Dieu a envoyé cette plaie, Il a envoyé le vent pour les emporter. Mais comment a-t-Il traité les grenouilles? Elles n'ont pas sauté dans le Nil. Elles sont mortes sur place, dans les fours, dans les pétrins, dans les lits, et dans toute la maison. Ils devaient rassembler les grenouilles mortes et les mettre sur un tas. Je me demande ce qui devait passer par la tête des adorateurs de la grenouille alors qu'ils rassemblaient ces grenouilles mortes et les mettaient sur des tas. Exode 8:13-14 dit: « L'Éternel fit ce que demandait Moïse; et les grenouilles périrent dans les maisons, dans les cours et dans les champs. On les entassa par monceaux, et le pays fut infecté. »

Laissez-moi résumer cela avec Romains 8:1 qui dit: « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ. » En d'autres termes, notre Dieu n'a pas à être apaisé. Notre Dieu a été apaisé dans la mort et la résurrection de notre Seigneur Jésus. C'est pourquoi il n'y a pas de condamnation, Il a enlevé tout cela. Je n'ai pas besoin de marcher sur la pointe des pieds dans ma vie chrétienne et en me demandant si Dieu va m'assommer parce que j'ai fait une erreur, que je L'ai offensé, que j'ai marché sur Lui ou que je me suis assis sur Lui. Sachant qu'Il est apaisé, je peux dormir, je profite du repos, j'ai la liberté, j'ai la joie, et j'ai la paix. Je n'ai pas besoin d'être superstitieux. Le culte des grenouilles était pour eux une superstition.

Les chrétiens qui vivent sous la condamnation sont superstitieux. J'ai entendu des gens me dire: « J'ai raté mon temps de méditation de la Bible, et je savais que la journée allait être mauvaise. » C'est de la superstition et du culte de la grenouille! Si quelqu'un dit: « Si je jeûne, cela garantira que Dieu répondra à ma prière. » C'est de la superstition et du culte de la grenouille! Si quelqu'un dit: « Si quelque chose arrive, je dois avoir péché, je dois voir ce que j'ai fait de mal. Je dois trouver ce que Dieu essaie de m'apprendre! » Mais c'est de la superstition et du culte de la grenouille! Comme si Dieu essayait de nous enseigner des leçons tous les jours! Il n'essaie pas de nous enseigner quoi que ce soit. Il désire que nous Le connaissions Lui!

Ma chère belle-mère était une femme si pieuse, et elle a tant souffert, elle avait un fils sourd. Elle ne pouvait pas être convaincue que ce n'était pas à cause de son péché. Elle pensait qu'elle avait fait quelque chose et que Dieu l'avait punie. Non, Dieu ne punira jamais aucun chrétien. Vous avez déjà été puni en la personne de Jésus Christ, votre substitut. Il se peut que vous soyez corrigé, qu'Il vous mette à l'écart, et nous en avons parfois besoin. Mais nous n'avons pas besoin d'être superstitieux. Il y a tellement de superstitions parmi les chrétiens! Certaines personnes disent par exemple: « Je sais comment me sortir de cette dette financière. Je vais commencer à payer la dîme. » Oui, il y a des chrétiens qui croient cela! Mais c'est le culte de la grenouille! C'est de la superstition! La vérité est qu'il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ!

J'aimerais que les chrétiens cessent d'écouter leur conscience. Certaines personnes pensent que la conscience sera leur guide. Notre conscience s'est arrêtée lorsque nous avons accepté Jésus Christ, et elle a été remplacée par une Personne appelée « Le Saint Esprit. » Notre conscience ne connaît qu'un seul mot: « coupable. » C'est pourquoi la Bible l'appelle la Loi écrite dans notre coeur. Nous ne sommes pas sous la loi, et nous ne sommes pas sous notre conscience. Il y a des chrétiens qui sont si accablés, qui marchent sur la pointe des pieds et dont la vie chrétienne est si hésitante parce qu'ils ont peur d'offenser Dieu! Mais la réalité est qu'il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ!

Imaginons un chrétien qui ne croit pas encore qu'il n'y a pas de condamnation, mais qui vit en suivant sa conscience, en essayant d'apaiser Dieu. Il se dit quelque chose comme: « Je vais aller à l'église. Je vais lire ma Bible. Je vais mémoriser des versets. Je vais donner aux missions. » Il fait tout cela pour essayer d'apaiser Dieu, alors qu'Il n'a pas besoin d'être apaisé. Il pourrait alors se poser la question suivante: « Je vis comme cela depuis longtemps. Quand cela va-t-il finir? Je ne veux pas vivre comme cela. » Exode 8:8-10 dit: « Pharaon appela Moïse et Aaron, et dit: Priez l'Éternel, afin qu'il éloigne les grenouilles de moi et de mon peuple; et je laisserai aller le peuple, pour qu'il offre des sacrifices à l'Éternel. Moïse dit à Pharaon: Glorifie-toi sur moi! Pour quand prierai-je l'Éternel en ta faveur, en faveur de tes serviteurs et de ton peuple, afin qu'il retire les grenouilles loin de toi et de tes maisons? Il n'en restera que dans le fleuve. Il répondit: Pour demain. Et Moïse dit: Il en sera ainsi, afin que tu saches que nul n'est semblable à l'Éternel, notre Dieu. » Pharaon aurait pu répondre: « Fais-les partir tout de suite. » Cela l'aurait forcé à croire en l'unique et vrai Dieu vivant. Mais il n'a pas dit cela. Il a dit: « demain. » « Combien de temps un chrétien doit-il supporter de vivre comme cela? Il peut décider; cela peut s'arrêter n'importe quand.

Certains chrétiens vivent sous la condamnation, et ils pensent: « Je vis de cette façon depuis cinq ans, alors il va falloir cinq ans pour en sortir. » Non! À tout moment de ma vie, je peux être au centre du cercle de la volonté parfaite de Dieu, quel que soit mon passé, aussi laid et repoussant qu'il ait été. « C'est nous qui choisissons. » Je peux choisir de croire qu'il n'y a donc aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ. 1 Thessaloniciens 1:9-10 dit: « ...en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai, et pour attendre des cieux son Fils, qu'il a ressuscité des morts, Jésus, qui nous délivre de la colère à venir. »

Prions: Père céleste, merci d'être l'Amant jaloux de notre âme. Merci de vouloir nous délivrer de l'idolâtrie sous toutes ses formes. Pardonne-nous d'avoir pensé qu'il y avait une autre source de vie et de bénédiction que Jésus. Pardonne-nous d'avoir pensé que Tu avais encore besoin d'être apaisé, et que Tu n'étais pas satisfait par tout ce que Jésus a fait. Seigneur, pardonne-nous, et délivre-nous de toute superstition. Laisse-nous entrer dans Ton repos. Nous Te le demandons au nom de Jésus. Amen

Exode #13