JEAN #9 - JESUS CHASSE LES MARCHANDS DU TEMPLE

(Jean 2:12-25)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre neuvième leçon sur ce merveilleux évangile de Jean.

Pour commencer, j'aimerais vous partager les merveilleux versets de Psaumes 43:3-4: « Envoie ta lumière et ta vérité! Qu'elles me guident, qu'elles me conduisent à ta montagne sainte et à tes demeures! J'irai vers l'autel de Dieu, de Dieu, ma joie et mon allégresse, et je te célébrerai sur la harpe, ô Dieu, mon Dieu!»

Quelle est mon espérance de me soumettre? Comment est-ce que je peux m'attendre un jour à m'agenouiller devant l'autel de Dieu? La réponse est: envoie ta lumière et ta vérité! Qu'elles me guident. Et comment est-ce que je peux faire confiance à Dieu pour qu'Il soit ma joie et mon allégresse? La réponse est: envoie ta lumière et ta vérité! Par conséquent, alors que nous en arrivons à l'étude de la Parole de Dieu, faisons-Lui confiance pour qu'Il puisse envoyer Sa lumière et Sa vérité. Puis nous irons vers l'autel de Dieu, notre joie et notre allégresse.

Prions:

Père céleste, nous Te remercions tellement pour toutes les parties de Ta Parole, mais tout spécialement pour ce grand récit du nettoyage du temple. Nous aimerions Te demander de guider notre méditation et nos pensées pour que Tu puisses faire que nos coeurs soient centrés d'une façon toute nouvelle sur notre Seigneur Jésus. Seigneur, envoie Ta lumière et Ta vérité et qu'elles puissent nous guider. Nous Te le demandons dans le nom merveilleux de notre Seigneur Jésus.



RESUME

Très bien, merci de prendre Jean chapitre 2. Laissez-moi juste vous redonner l'idée principale de notre étude. Nous suivons une approche très simple pour ce merveilleux évangile de Jean et c'est basé sur Jean 20:31.

Jean 20:31 dit: « Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. »

Jean nous dit pourquoi Dieu l'a guidé à écrire l'évangile de Jean. N'êtes-vous pas reconnaissants de ce que Dieu nous ait donné un livre spécial dans la Bible qui a pour objectif de nous aider à Le connaître, à nous enseigner comment mettre notre confiance en Lui et à nous emmener plus loin dans notre union avec Christ pour que nous puissions profiter de la vie en Lui? Chacun des récits de ce livre répond à trois questions. Qui est Christ, pour que nous puissions Le connaître? Qu'est-ce que la foi, pour que nous puissions mettre notre confiance en Lui? Qu'est-ce que la vie, pour que nous puissions profiter de Lui?

Nous avons déjà répondu à ces trois questions dans le chapitre 1: qui est Christ, qu'est-ce que la foi et qu'est-ce que la vie. Nous avons aussi fait cela pour le premier récit du chapitre 2, l'eau transformée en vin que l'on trouve dans les versets 2:1-11. A la fin de notre précédente leçon, nous avons commencé à introduire la seconde histoire du chapitre 2 que l'on trouve dans les versets 2:12-25.

Jean 2:13-17 dit: « La Pâque des Juifs était proche, et Jésus monta à Jérusalem. Il trouva dans le temple les vendeurs de boeufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs assis. Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les boeufs; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables; et il dit aux vendeurs de pigeons: Otez cela d'ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. Ses disciples se souvinrent qu'il est écrit: Le zèle de ta maison me consume. »

Laissez-moi rapidement revoir avec vous plusieurs observations que nous avons faites lors de l'introduction de ce récit, la dernière fois. J'ai fait remarquer que le récit du nettoyage du temple n'est rapporté que par l'apôtre Jean. Nous ne devons pas confondre ce récit avec ce qui nous est rapporté en Matthieu 21, Marc 11 et Luc 19 et qui concerne un autre nettoyage du temple. Les évangiles synoptiques nous parlent du second nettoyage du temple qui se situe à la fin des trois ans et demi de ministère de notre Seigneur Jésus. Jean et uniquement Jean, nous parle du nettoyage du temple qui a eu lieu au début de Son ministère. J'ai également souligné le fait que d'après le verset 2:13 ce miracle - même si ce n'est pas réellement un miracle, c'est dans un certain sens un miracle moral - a eu lieu lors de la Pâque. Lors des fêtes de la Pâque, la population de Jérusalem est passée de 100 000 à 2 millions de personnes. Tout le monde venait à la fête de la Pâque. Nous appelons cela une révélation mondiale du Messie, parce que cela a été la première révélation, la moitié de la terre était là. Nous avons à faire ici à une révélation mondiale.

J'aimerais développer cela davantage ce matin. Nous connaissons le genre de Messie auquel ils s'attendaient. Mais ils n'ont pas reçu le genre de Messie auquel ils s'attendaient. Ils s'attendaient à avoir un Messie sensationnel. Ils s'attendaient à un Messie physique. Ils attendaient quelqu'un qui pourrait les délivrer du joug de Rome, de la captivité de Rome. C'étaient des personnes charnelles, elles étaient très matérialistes. C'est ce genre de Messie qu'elles recherchaient. Je reviendrai à cela un peu plus loin.



AVOIR UNE VISION COMPLETE DE CHRIST

Dans notre précédente leçon, j'ai également souligné le contraste entre le premier miracle (changer l'eau en vin), où Christ se présente Lui-même en tant que Celui qui donne la joie par la recréation et cette seconde histoire où nous voyons un homme avec un fouet à la main pour venir nettoyer le temple. Tout au début de Son ministère nous trouvons une vision complète de Christ. Nous voyons premièrement Son amour et Sa compassion, Sa miséricorde alors qu'Il préserve l'époux et l'épouse de l'embarras. Il a sauvé la cérémonie de mariage en apportant la joie dans cette réunion. Puis nous voyons le nettoyage du temple et nous voyons là Son côté sévère. Nous avons besoin des deux choses. Nous avons besoin de voir le Seigneur et Sa grande compassion et miséricorde, mais nous avons également besoin de Le voir renverser les tables et purifier Son temple. Dès le début, Dieu ne veut pas que nous ayons une vision incomplète ou approximative du Seigneur.

Peut-être que vous direz: « J'aime étudier le Seigneur. Il a tout le temps un sourire sur son visage. » Il se peut qu'Il ait tout le temps un sourire sur son visage, mais je pense également qu'Il a tout le temps un fouet dans Sa main. Vous avez besoin des deux choses pour avoir une vision complète. C'est là où nous nous sommes arrêtés la dernière fois.

J'aimerais arrêter ce résumé avec une réponse générale au sujet de la première question. La première question que nous nous sommes posée est: qui est Christ à partir de cette histoire? Je ne vous ai pas donné une vue complète. Je ne vous ai donné qu'une réponse générale la dernière fois. C'est Lui le Tout puissant nettoyeur du temple, où Il est le tueur de péché, où Il est celui qui a un fouet dans la main. Cela devient de plus en plus précieux dans mon coeur, alors que Dieu me permet de réaliser que nous sommes Son temple et qu'Il vient pour purifier Son temple, pour purger Son temple et qu'Il vient dans notre coeur avec un fouet dans la main.

Laissez-moi donc vous donner une réponse générale à cette question. Qui est Christ? Il est Celui qui a un fouet dans la main. Mais laissez-moi vous donner davantage de détails sur cela. Je pense qu'il nous serait utile de comprendre le sens de ce qui s'est passé. Essayons de nous mettre à la place de ceux qui étaient là alors que vous étudiez la Bible sous la conduite du Saint-Esprit.

J'aimerais à nouveau vous rendre attentifs au fait que le verset 2:13 nous dit que la Pâque était proche. Comme je l'ai dit il y avait des centaines de milliers de personnes qui se rassemblaient à Jérusalem. Certains estiment ce nombre à 2 millions de personnes. C'est pour cette raison que j'appelle cela la première révélation mondiale qu'Il a faite de Lui-même. Je pense également qu'il s'agit de Sa révélation missionnaire parce que c'est tellement public et Il a fait cela avec une bonne raison. Il s'est fait connaître aux yeux de tant de monde. Bien que cela soit un acte public, un acte missionnaire ou une révélation mondiale, si nous ne voyons que cela nous risquons de rater la puissance de ce qui arrive réellement ici.

Rappelez-vous qu'il s'agit du début de Son ministère. Les juifs attendaient le Messie depuis près de 4 000 ans. Les prophètes de Dieu ont prophétisé de nombreuses choses concernant le Messie, et maintenant Il apparaît dans Son temple. Il se montre de façon soudaine. Nous n'avons pas uniquement ici une apparition publique, mais nous avons à faire à Sa première apparition publique. J'aime appeler cela la première impression qu'Il donne de Lui publiquement. Nous sommes très conscients de quelle façon nous laissons une première impression. Est-ce que vous savez ce que cela est, une première impression? Je pense que vous êtes conscients de ce qu'est la première impression que l'on laisse aux autres ou que les autres nous laissent. Une première impression peut vous ouvrir des portes ou vous fermer des portes. Une première impression peut vous aider à gagner ou à perdre une affaire. Une première impression peut faire de quelqu'un un ami pour la vie ou non. Une première impression peut faire que vous ayez l'air de quelqu'un de bien ou vous faire passer pour un sot. Nous désirons tous laisser une bonne première impression.

Nous avons essayé d'enseigner cela à nos enfants. Nous devons laisser une bonne impression. Si quelqu'un donne une première mauvaise impression, cela prend ensuite beaucoup de temps pour faire oublier cette impression. Il est parfois même impossible de passer au-dessus de cela. Si nous faisons quelque chose de stupide, quelque chose d'embarrassant ou quelque chose de déplacé, lorsque nous rencontrons quelqu'un pour la première fois, il est parfois impossible de faire oublier cela. Les gens se font une impression de nous et c'est de cette manière qu'ils vont nous considérer.



LA PREMIERE IMPRESSION EST TRES IMPORTANTE

J'aimerais vous rendre attentifs à cela parce que ce nettoyage du temple n'est pas uniquement la première impression qu'Il a laissée, c'est aussi la première impression qu'Il désirait laisser. S'Il avait commencé Son ministère par Ses miracles - comme guérir les malades, ressusciter les morts ou multiplier les pains, Il aurait fait une première impression très différente de ce qu'Il a fait ce jour-là. Cette première impression aurait été bonne pour tout le monde entier. Qui ne voudrait pas d'un Messie qui pourrait vous donner tout ce qu'Il y a sur votre liste de courses? Qui ne désire pas un Messie qui pourrait vous guérir de toutes vos maladies? Vous n'auriez pas besoin d'aller à l'hôpital. Vous n'auriez pas besoin de magasins pour faire vos courses. Vous n'auriez pas besoin de cimetières. Nous aimerions tous avoir ce genre de Messie. Il aurait pu laisser cette première impression. Il aurait pu aussi commencer Son ministère en racontant des paraboles, en prêchant le sermon sur la montagne. Voilà une autre première impression qu'Il aurait pu laisser. Les gens auraient dit à tous leurs voisins de venir L'écouter. Ils auraient dit: « Venez, Il est si sage. Venez écouter comme Il parle. Peut-être qu'Il est le Messie. » Mais à la place, Il a laissé cette première impression. Ils ont attendu pendant 4 000 ans et tout d'un coup Il vient et Il renverse les tables, fait tomber les monnaies au sol, relâche les animaux, prend un fouet et chasse tout le monde. Quel genre de première impression est-ce que cela est? Pourquoi désire-t-Il laisser cela en tant que première impression?

Est-ce que vous réalisez à quel point ce qu'Il a fait était d'une certaine façon si unique? D'une certaine façon, c'était assez inattendu. Quelle surprise! Ces personnes étaient allées à la Pâque année après année, et elles n'ont jamais vu quelque chose comme cela. Pendant les trois ans et demi de ministère de notre Seigneur Jésus, nous ne trouvons rien qui soit comparable à ce que nous avons ici.

Lorsque vous demandez aux chrétiens moyens quel ministère ils pensent que le Seigneur Jésus avait lorsqu'Il était sur terre, ils ne diront pas qu'Il était un enthousiaste, qu'Il était zélé et qu'Il était un réformateur. Ils ne penseraient pas à Lui de cette façon. Le mot enthousiaste est vraiment un bon mot. Ce mot vient de deux mots grecs qui sont « en » et « theo. » Cela signifie donc en Dieu. Enthousiaste signifie tout simplement en Dieu. Cela signifie inspiré par Dieu, il n'est pas faux d'être enthousiaste. Dieu désire que tous les chrétiens soient enthousiastes. Mais cela n'est pas la même chose que d'être émotionnel. Vous voyez, l'enthousiasme a une fondation. C'est Dieu. Mais parfois l'émotion n'a pas de fondation. Cela est basé sur notre changement d'humeur et sur nos sentiments.

Quoi qu'il en soit, lorsque le chrétien moyen pense au ministère de Christ, il ne l'imagine pas comme un zélote. Mais est-ce que cela signifie que Jésus était un révolutionnaire ou qu'Il encourageait les gens à faire une insurrection? Il ne s'est pas battu au sujet de préoccupations sociales. Il y a de nombreuses choses qu'Il aurait pu faire. C'était l'époque de l'esclavage. C'était l'époque où les femmes étaient dénigrées. Il aurait pu organiser des marches contre ces choses. Il vivait sous une dictature. Il n'a pas organisé de marche pour la démocratie ou pour une autre sorte de gouvernement. Il a parlé avec autorité. Cela ne fait aucun doute, mais vous ne Le verrez pas haranguer la foule et tout ce genre de choses. Il n'élevait pas la voix pour pouvoir parler avec autorité. La plupart du temps Il était calme et tranquille. En Matthieu 12, on trouve une prophétie de ce qu'Il allait être.

Matthieu 12:17-21 dit: « Afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par Ésaïe, le prophète: Voici mon serviteur que j'ai choisi, mon bien-aimé en qui mon âme a pris plaisir. Je mettrai mon Esprit sur lui, et il annoncera la justice aux nations. Il ne contestera point, il ne criera point, et personne n'entendra sa voix dans les rues. Il ne brisera point le roseau cassé, et il n'éteindra point le lumignon qui fume, jusqu'à ce qu'il ait fait triompher la justice. Et les nations espéreront en son nom. »

Voici le genre de Messie qui est décrit par Son ministère. Il n'a pas crié dans la rue. Il ne se tenait pas au coin des rues en criant et criant. Son coeur était tendre. Il ne brisera point le roseau cassé, et il n'éteindra point le lumignon qui fume. S'il y a une étincelle sur votre bougie, Il va rallumer la flamme. Si vous êtes un roseau cassé, Il ne le brisera pas. Il était vraiment tendre et gentil. Vous ne l'avez jamais rencontré dans une marche contre quelque chose. Vous ne l'avez jamais vu organiser un rassemblement. Il n'a jamais encouragé l'insurrection.

Il n'a pas fait ce que certains évangéliques ont fait. Même à l'époque de la réforme on a fait beaucoup de choses comme cela. Ils sont allés détruire des icônes et ce genre de choses.

Le zèle et l'enthousiasme de Jésus faisaient la différence. La plupart de Ses miracles ont été faits avec un simple regard de Ses yeux ou un toucher de Sa main. Par une précieuse parole de Sa bouche, par une pensée ou un acte de Sa volonté Il pouvait guérir ou ressusciter, et ainsi de suite. Même Ses miracles les plus spectaculaires, comme calmer la mer, multiplier les pains et ressusciter les morts, n'ont pas été faits en fanfare. En disant cela, je ne veux pas dire que lors de Son ministère Il était un froussard. Non, Il n'était pas un Messie froussard. Lisez simplement Matthieu 23 si vous ne me croyez pas. Il avait des paroles très dures pour les hypocrites, comme les pharisiens. Il les appelait des hypocrites et des aveugles qui conduisent des aveugles. Il les a même appelés malheureux, sépulcres blanchis, serpents, races de vipères et boucs. Il n'avait pas peur d'être très dur, mais dans Son ministère habituel Il était calme et doux, et Il parlait avec autorité. Ecoutez ce que dit Marc 1:22: « Ils étaient frappés de sa doctrine; car il enseignait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes. »

Lorsque je dis qu'Il était calme, je ne veux pas dire qu'Il n'avait pas d'autorité. J'ai un jour fait une étude sur le mot autorité, et j'ai trouvé que cela vient d'une racine qui signifie faire vibrer une corde comme une corde de guitare.

Lorsque Jésus parle, Il n'a pas besoin d'élever la voix, Il n'a pas besoin de crier. Lorsqu'Il parle, Il partage de telles vérités que le coeur peut vibrer. En d'autres mots, c'est sur la même longueur d'onde que le coeur, qui ne peut que dire: « Oui! C'est vrai. J'ai tout le temps su que cela était juste, mais personne ne me l'a jamais dit. » Lorsque Jésus parlait, le coeur commençait à vibrer. Il n'avait pas besoin d'élever la voix. Il ne donnait pas une liste de règles et d'observations. Il disait simplement une vérité de Dieu, et les coeurs commençaient à vibrer. Si lorsque vous venez à cette leçon, je vous donne une vérité de Dieu et que le Saint-Esprit imprime cela dans votre coeur, alors je peux simplement murmurer cette vérité et votre coeur dira: « Oui, cela est vrai. » C'est cela la vérité de Dieu. C'est cela l'autorité, et c'est ce genre d'autorité que notre Seigneur Jésus avait.

Retournons à Jean 2. Si l'on s'arrête à la surface, il semble que Jésus soit « sorti de ses gonds. » Selon les récits que nous avons, c'est ici qu'Il a été le plus énergique. Je n'inclus pas la croix parce que qui sait ce qui s'est réellement passé à la croix, par conséquent je n'inclus pas cela, mais en dehors de cela, si l'on considère la quantité d'énergie dépensée, vous ne trouverez rien de plus fort que le nettoyage du temple. Jean 2:15 dit: « Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les boeufs; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables. »

Est-ce que vous pouvez imaginer le Seigneur Jésus (n'oublions pas que nous parlons d'une première impression) faisant un fouet avec des cordes et le faisant tourner au-dessus de Sa tête avec indignation? Si c'était le seul récit que vous aviez des Ecritures, vous pourriez penser que Jésus est brutal. On pourrait penser qu'Il a ensuite frappé les vendeurs du temple et les animaux. La réalité est qu'Il n'est pas 100 % clair s'Il a ou non frappé les changeurs de monnaie et les marchands du temple. Nous ne savons pas s'Il a fait cela. Mais je sais cela. Soit Il les a frappés ou Il les a menacés avec un fouet. C'est ce que nous savons avec certitude. Je sais également cela. Il se peut qu'Il ne les ait pas frappés, mais Il avait le droit de le faire. Nous trouvons cela dans la préface, où l'on voit qu'Il est le Tout puissant et qu'Il a le droit de faire n'importe quoi. En réalité, alors que je lis le récit je ne pense pas réellement qu'Il ait utilisé son fouet. Je ne sais pas s'Il l'a fait ou pas mais Il avait le droit de le faire.

De nos jours, nous entendons tellement parler « de nos droits. » Nous entendons parler des droits de l'homme, des droits des femmes, du droit des animaux, du droit à la vie et du droit des homosexuels. Tout le monde réclame que l'on respecte ses droits. Mais je n'entends pas beaucoup parler des droits de Dieu. Voici ce que dit par exemple Romains 9:21: « Le potier n'est-il pas maître de l'argile, pour faire avec la même masse un vase d'honneur et un vase d'un usage vil? »

Est-ce que le potier n'a pas tous les droits sur l'argile? Jérémie 18:6 va dans le même sens: « Ne puis-je pas agir envers vous comme ce potier, maison d'Israël? dit l'Éternel. Voici, comme l'argile est dans la main du potier, ainsi vous êtes dans ma main, maison d'Israël! »

Nous voyons encore une fois que le potier a tous les droits. Bien qu'Il ait eu le parfait droit d'user du fouet, et peut-être qu'Il n'a fait que les menacer, lorsque vous lisez le récit, vous vous dites dans un premier temps qu'il s'agit d'une scène des plus violentes. Il y a eu la débandade des animaux, les tables ont été retournées, les pièces de monnaie ont volé, les animaux ont couru dans tous les sens et Jésus est probablement en train de lancer des commandements à tout le monde. C'est pour cette raison que c'est différent de tout ce que vous trouvez dans Son ministère. C'est la première impression que Jésus a désiré laisser lorsqu'Il a commencé Son ministère.

Je sais qu'ils n'ont jamais oublié cela. Bien entendu, ils se sont rappelés de cela lorsque de nouveau à la fin de Son ministère Il a nettoyé le temple pour une deuxième fois. Mais je sais aussi qu'ils n'ont jamais oublié cela parce que Jésus a dit quelque chose de particulier ce jour-là. Jean 2:18-21 dit: « Les Juifs, prenant la parole, lui dirent: Quel miracle nous montres-tu, pour agir de la sorte? Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras! Mais il parlait du temple de son corps. »

Rappelez-vous que cela se passe au début de Son ministère. En Jean 2:19 il dit: « Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. » Si nous allons maintenant trois années et demie plus tard, nous retrouvons cette parole qui est rappelée lors de Son procès. C'est un jour que les juifs n'ont jamais oublié. Matthieu 26:59-61 dit: « Les principaux sacrificateurs et tout le sanhédrin cherchaient quelque faux témoignage contre Jésus, suffisant pour le faire mourir. Mais ils n'en trouvèrent point, quoique plusieurs faux témoins se fussent présentés. Enfin, il en vint deux, qui dirent: Celui-ci a dit: Je puis détruire le temple de Dieu, et le rebâtir en trois jours. »



L'ETAT DU TEMPLE EST UNE IMAGE DE L'ETAT SPIRITUEL D'ISRAEL

Ils n'ont jamais oublié cela, des personnes ont rapporté Ses paroles lors de Son procès, et c'est une des raisons pour lesquelles Il a été mis à mort. Si c'est la première impression que Jésus a laissée ou qu'Il désirait laisser, il est légitime de se demander pourquoi Il désirait laisser cette première impression? Je pense que c'est parce qu'Il ne désirait pas que les gens voient en Lui le mauvais Messie. Il désirait qu'ils sachent dès le début quel genre de Messie Il était, Il était un Messie spirituel. Il désirait leur dire dès le début qu'Il avait une passion pour avoir un temple qui soit propre. C'était un Messie spirituel.

Vous voyez, parfois nous lisons tout cela à la légère. Nous disons qu'il s'agit simplement d'une histoire de nettoyage du temple. Mais si vous savez de quelle façon le temple était utilisé dans les Ecritures, tout devient très clair. Vous voyez le temple était un symbole de la vie spirituelle du peuple. C'était le centre de leur adoration. En d'autres mots, dans l'Ancien Testament c'était une sorte de baromètre dans leur coeur. Lorsque le temple était délabré et en mauvais état, leur coeur aussi était délabré et en mauvais état. Lorsqu'il était bien, c'était un signe que le peuple était bien spirituellement. Et on voit que le premier acte de Jésus a été de mettre de l'ordre dans le temple. Son premier acte public, Sa passion, était de montrer qu'il y avait quelque chose de spirituellement déréglée. Il y avait un problème avec la pureté du temple.

Jésus n'est pas premièrement venu pour guérir les lépreux, libérer les gens des démons, calmer les mers déchainées et nourrir les foules. Ce n'est pas pour cette raison qu'Il est venu. Il est venu pour s'occuper du péché. C'est pour cette raison que dès le début, Il leur fait comprendre que Son coeur est pour le temple, pour un temple pur et Il va en extirper le péché. Lorsque Jésus a commencé Son ministère, le temple était dans un très mauvais état et il était l'image d'une histoire très triste.

Avant que je ne vous montre cette condition, laissez-moi encore souligner la passion du Seigneur Jésus pour la pureté du temple. J'aime le verset 2:17 qui dit: « Ses disciples se souvinrent qu'il est écrit: Le zèle de ta maison me consume. »

Pour comprendre cela, vous avez besoin de savoir ce que signifie le mot zèle et le mot traduit par consumer. Il est assez intéressant de voir que dans le Nouveau Testament ce mot apparaît dix-sept fois. Huit fois cela est dans un sens favorable et neuf fois dans un sens défavorable. Notre mot français jaloux vient de ce mot zèle. Ceci dit il y a une fausse sorte de jalousie et une bonne sorte de jalousie. Certaines jalousies sont basées sur le doute, la suspicion, l'égoïsme et ce genre de choses, mais une réelle jalousie est basée sur l'amour. Jean 2:24-25 dit: « Mais Jésus ne se fiait point à eux, parce qu'il les connaissait tous, et parce qu'il n'avait pas besoin qu'on lui rendît témoignage d'aucun homme; car il savait lui-même ce qui était dans l'homme. »

Jésus nous dit ici qu'Il a agi par jalousie, mais pas par la mauvaise sorte, parce qu'Il est le Dieu omniscient. Il savait ce qu'il y avait dans l'homme. Il ne dit pas simplement: « Je suis un bon psychologue, je peux observer le comportement humain, j'ai une idée de ce qu'est l'homme. » Il est le Dieu tout puissant. Il est omniscient. Il connait les pensées et les motivations de notre coeur.

Qu'est-ce qui rendait Jésus si zélé? Qu'est-ce qui rendait Jésus si jaloux? J'ai recherché ces définitions dans le dictionnaire. La jalousie c'est l'insistance sur une dévotion exclusive, ne désirant aucuns rivaux. Pensez simplement à cela. Jésus désire être le seul et unique, Il désire avoir une dévotion unique. Jésus doit donc s'occuper de Ses rivaux, parce que la jalousie n'accepte pas de rivaux. Prenez maintenant cette définition et multipliez cela par l'infini, parce que notre Dieu est un Dieu jaloux. Ecoutez ces versets au sujet de l'amour dans le Cantique des cantiques. Cantique des cantiques 8:6-7 dit: « Mets-moi comme un sceau sur ton coeur, comme un sceau sur ton bras; car l'amour est fort comme la mort, la jalousie est inflexible comme le séjour des morts; ses ardeurs sont des ardeurs de feu, une flamme de l'Éternel. Les grandes eaux ne peuvent éteindre l'amour, et les fleuves ne le submergeraient pas; quand un homme offrirait tous les biens de sa maison contre l'amour, il ne s'attirerait que le mépris. »



CHRIST EST L'AMANT JALOUX DE NOTRE AME

Vous voyez, lorsque nous avons essayé de répondre à la question de qui est Christ, nous avons juste vu que Christ est le « tueur de péché. » Il est l'homme qui a un fouet à la main, mais avec cela vous ne voyez pas l'impression que le Saint-Esprit désire nous laisser. Vous devez ajouter quelque chose. Il est l'amant jaloux de notre âme. Il est l'amant jaloux du temple, Il a un fouet à la main, parce qu'Il ne tolère aucun rival. Il insiste sur une dévotion exclusive, Il ne désire aucun compétiteur qui lutte avec Lui pour s'attacher l'affection de notre coeur. Il insiste sur une dévotion complète. Nous ne pourrons pas comprendre cette première révélation à moins que nous ne Le voyons pas uniquement comme le Messie qui nettoie le temple, mais également comme l'amant jaloux pour Son temple, comme celui qui a une passion pour la pureté de son temple. Il est celui qui chasse les changeurs de monnaie. Reprenons encore une fois le verset 2:17 qui dit: « Ses disciples se souvinrent qu'il est écrit: Le zèle de ta maison me consume. »

Une version traduit le mot consumer par « qui me dévore. » Cette passion qui a submergé le Seigneur Jésus, cette joie exubérante, ce bouillonnement, c'est parce qu'Il était un amant jaloux et cela le dévorait littéralement. Il était consumé par cela.

Il y a parfois des personnes qui sont si impliquées dans quelque chose que nous disons qu'elles sont consumées par cela. C'est une personne qui n'a qu'une seule chose qui la fait avancer et vivre. Il arrive fréquemment que lorsque mon épouse est consumée par un projet, elle est si occupée, qu'elle en oublie de manger. Je lui dis donc qu'elle est consumée par ce projet et qu'elle est comme dévorée par cela.

Vous savez, les juifs étaient tout autant surpris que les autres lorsque Jésus est entré dans la cour du temple et qu'Il a commencé à renverser les tables des marchands. Les disciples n'étaient pas consumés avec les mêmes choses que Jésus haïssait. Ils étaient différents sur ce point. Jésus était consumé par la pureté du temple. En Jean 8 nous voyons que les scribes et les pharisiens étaient dans tous leurs états et ils étaient près à commettre un meurtre à cause d'un adultère. Ils avaient attrapé une femme en flagrant délit d'adultère. Ils étaient vraiment consumés par cela. Ils ont demandé à Jésus de faire quelque chose. Mais Jésus a simplement écrit dans le sable. Son coeur était rempli de compassion, d'amour et de pardon, mais Jésus n'était pas consumé par cela.



NOUS DEVONS ETRE CONSUMES PAR CE QUI CONSUME LE SEIGNEUR

Nous voyons également que Jacques et Jean sont appelés fils du tonnerre, parce qu'en Luc 9 nous voyons que les samaritains ont rejeté Jésus, et ces deux disciples ont demandé à Jésus s'Il désirait qu'ils commandent que le feu descende du ciel et les consume comme le prophète Elie. Ils désiraient aussi que les samaritains soient consumés. Les deux disciples étaient consumés par le fait que leur maître était rejeté. Mais Jésus n'était pas consumé par cela. Il leur a simplement dit: « Vous ne savez pas de quel esprit vous êtes animés. » Cette situation ne semblait même pas préoccuper le Seigneur Jésus. Puis lorsque vous en arrivez au temple, vous voyez tout d'un coup, qu'Il était consumé par la pureté, mais pas eux. Tout d'un coup Jésus commence à renverser les tables, à prendre un fouet et à repousser les gens. Il y a quelque chose qui le dévorait littéralement. Il y a quelque chose qui Le consumait.

Il est intéressant que Jean 2:17 soit une citation de Psaumes 69:9. Vous savez que dans sa majeure partie, le Nouveau Testament a été écrit en grec. L'Ancien Testament a été écrit en hébreu. Dans la syntaxe de l'hébreu il y a quelque chose que l'on ne retrouve pas dans la syntaxe du grec ou du français. Il y a une forme de langage que l'on ne trouve pas autre part. Autant que je sache on ne voit cela qu'en hébreu.

Voici ce que dit Psaume 69:9: « Car le zèle de ta maison me dévore. » Vous voyez, il s'agit du temps présent, me dévore. Mais ce n'est pas ce que l'hébreu dit. Il n'utilise pas non plus le temps passé ou le temps futur. Alors quel temps est-ce que l'hébreu utilise? Il utilise les trois temps. L'hébreu a une particularité qui lui permet d'utiliser tous les temps en une seule fois dans une même phrase. En hébreu le Psaume 69:9 dit littéralement: « Car le zèle de ta maison m'a dévoré, me dévore et me dévorera pour toujours. » C'est ce verset qui est cité en Jean 2. Il s'agit d'une passion pour la pureté de la maison de l'Eternel. Jésus était un Messie spirituel, et lorsqu'Il a vu Son temple dans la condition où il était, Il en a été consumé, Il est consumé et Il sera tout le temps consumé. Il est l'amant jaloux de notre âme et Il va purger Son temple. Il est dévoré par ce zèle.

Voici ce que dit Jean 2:20: « Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras! »

Dans notre prochaine leçon nous allons parler de ces trois jours, mais pour l'instant laissez-moi vous dire qu'il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple. Ce temple est appelé le temple d'Hérode. C'est le résultat de l'agrandissement du temple de Zorobabel qui était lui-même une reconstruction du temple de Salomon. Mais à cette époque il était appelé le temple d'Hérode. Lorsque Jésus est entré là-dedans, Il l'a appelé « la maison de mon Père », c'était comme une claque dans la face de Rome, parce que eux, ils l'appelaient le temple d'Hérode.

C'était un temple magnifique. On avait déjà travaillé quarante-six ans pour en arriver là, et pour faire que ce temple soit beau pour les yeux physiques. On nous dit qu'il y a eu 1 000 maçons très qualifiés et 10 000 ouvriers qui ont travaillé sur ce chantier pendant quarante-six ans. Ils ont travaillé quarante-six ans pour la cour extérieure! Puis nous lisons dans l'histoire du temple que cela n'était même pas encore terminé après ces quarante-six années de travail. Nous sommes en l'an 27, lorsque ce récit se passe. Il n'a pas été fini avant l'an 64, c'est-à-dire juste sept ans avant qu'il soit entièrement détruit. Ce temple était donc très beau vu de l'extérieur.

Lorsque Jésus est entré dans le temple, Il a surtout vu du marbre blanc et de grandes plaques d'or qui recouvraient les portes. Toutes les personnes qui passaient près du temple était impressionnées et même les disciples. Voici les paroles échangées entre Jésus et Ses disciples à la fin de Son ministère. Matthieu 24:1-2 dit: « Comme Jésus s'en allait, au sortir du temple, ses disciples s'approchèrent pour lui en faire remarquer les constructions. Mais il leur dit: Voyez-vous tout cela? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre qui ne soit renversée. »

Lorsqu'Ils sont allés à Jérusalem, les disciples ont souligné la beauté du temple. Ils ont dit à Jésus: « Est-ce que Tu as vu cela? Est-ce que Tu as vu ces piliers? Est-ce que Tu as vu cette cour? N'est-elle pas merveilleuse? Regarde de quelle façon le soleil se reflète sur le bronze et l'or. » Les disciples essaient d'impressionner Jésus. Mais Jésus a regardé vers le temple et a dit: « Est-ce que vous voyez ce que Je vois? Il n'y aura plus une pierre sur une autre. Je ne vois que la désolation. » Voilà ce que le Seigneur Jésus a dit.

Qu'est-ce que Jésus a trouvé lorsqu'Il est venu dans la maison de Son père? Qu'est-ce que l'adoration? Qu'est-ce que la communion avec Dieu? Est-ce que c'était la révérence? Qu'est-ce que la vie spirituelle? C'était un endroit pour prier. C'était un endroit où adorer. C'était un endroit où se repentir. Lorsque Jésus est entré dans le temple, Il a vu qu'il était devenu quelque chose d'uniquement physique, mondain, charnel, matérialiste, séculaire, humain et terrestre. Tout n'était que formalisme et mécanique. Et Jésus désirait que tout le monde sache qu'Il est venu changer tout cela. Il désirait que la première impression qu'Il laisse soit: « Je suis venu pour purifier Mon temple, ce qui représente la vie spirituelle. »

Vous savez que lorsque le spirituel devient séculaire, il y a tout le temps de la rationalisation. Nous pouvons tout le temps rationnaliser et dire que nous avons une raison spirituelle pour cela. Par exemple pour défendre cette situation on pourrait dire: « Tous ces animaux présents dans la cour permettaient de rendre l'adoration du Seigneur plus commode. » En fait, ils appelaient ces agneaux, ces boucs, ces boeufs et ces colombes « des animaux de commodité. » C'était tout ce qu'il y a de plus commode.

Lorsque Dieu a demandé trois fois à son peuple de monter à Jérusalem, tous ces pécheurs coupables étaient supposés emporter leurs sacrifices avec eux. Mais à un moment donné des personnes ont eu cette idée: « Pourquoi devez-vous faire tous ces kilomètres avec ces animaux du nord au sud? Nous pourrions vous faciliter la vie pour adorer Dieu. Nous pouvons vous aider à prendre des raccourcis dans votre spiritualité. Nous allons vous aider. » Ils se sont donc dit: « A partir de maintenant, n'emmenez plus vos agneaux avec vous. Nous allons vous donner les agneaux. Ils seront déjà ici à Jérusalem. Tout ce que vous aurez à faire est d'acheter un agneau et ensuite vous pourrez le donner à Dieu pour vos péchés. Tout cela sera plus commode pour vous. » Tout cela sonnait très spirituel.

Jésus a déclaré qu'ils avaient transformé tout cela en maison de trafic. Plus tard lorsqu'Il a nettoyé le temple, Il a dit qu'ils en ont fait une « caverne de voleurs. » Vous devez vous rappeler que la cour ressemblait maintenant à un grand marché. Les gens qui venaient pour prier devaient supporter le cri des agneaux, des boeufs et des boucs. Il y avait également les marchandes qui criaient: « Venez chez moi. Venez à ma table. Venez faire des affaires. » Ils disaient que tout cela était pour Dieu. Pendant ce temps ils se faisaient des milliers de dollars avec cela. Mais ils rationnalisaient tout. Ils disaient: « Dieu nous a appelés à bien gérer notre argent et pour cette raison il est bon d'économiser de l'argent. Il est bon de gagner de l'argent et de l'utiliser pour le Seigneur et pour le temple. » Selon Alfred Edersheim, les juifs ont dû payer très cher ce service si accommodant.

Vous voyez, les pèlerins devaient payer pour la location de l'emplacement qu'occupaient les animaux, ils devaient payer les frais pour examiner l'animal parce qu'il devait être sans défaut et sans tâche. Et comme toute la fête durait près d'une semaine, ils devaient également payer la nourriture pour l'animal. Et ensuite, bien entendu, il fallait payer pour l'animal lui-même. Puis selon la loi il fallait également acheter du sel et de l'huile pour faire le sacrifice.

Vous ne pouviez pas dépenser de devise étrangère dans le temple. Il y avait donc des personnes qui faisaient le change. Il fallait aussi payer pour ce service qui consistait à prendre l'argent du monde et à le transformer en argent acceptable.

Jésus a donc rencontré dans ce temple le péché du matérialisme. Alfred Edersheim est un grand érudit. Il nous donne beaucoup de détails sur l'arrière-plan, et je crois que le taux des changeurs d'argent était quarante-sept fois plus élevé que la normale. Mais je pense que la plus grande chose que Jésus a haïe et qui a dû briser son coeur, est de voir l'abus qui était fait de l'image de Sa mort. Comme Jésus est l'agneau qui ôte le péché du monde, qu'est-ce que cela a signifié pour Jésus de voir tous ces agneaux? Lorsqu'Il a vu tous ces animaux, Il a su que cela était une image de Lui. Il savait tout ce que cela signifiait. Nous lisons trop souvent cela à la légère.

Comment pensez-vous qu'Il s'est senti lorsqu'Il est entré dans le temple? N'oubliez pas qu'il y avait de la compétition. C'était une place de marché et les gens essayaient de faire des affaires. Les commerçants criaient: « Venez chez moi! Vous pouvez faire de bonnes affaires ici. Vous pouvez économiser beaucoup d'argent. Nous avons les agneaux les moins chers de la place! » Pour le Seigneur Jésus, qui savait qu'Il allait devoir payer le prix pour les péchés, les voir casser les prix pour faire que le sacrifice soit plus commode et moins cher a dû briser Son coeur. Il est entré dans le temple et a vu qu'ils n'avaient pas compris ce qu'est le salut, que tout était charnel, mondain et séculaire. Il y avait un tel mélange! Son coeur qui était d'un amour exclusif et jaloux en a été brisé. Ils avaient tout rationalisé. Ils avaient tout fait pour que le fait d'adorer soit le plus pratique et commode possible. Mais Jésus, Lui, connaissait la signification de tout cela et Son coeur en était brisé.

Laissez-moi maintenant résumer tout ce que nous avons vu. Selon les versets 2:13-25 qui est Christ? Dans un premier temps nous dirons peut-être qu'Il est un tueur de péché. Oui, c'est quelqu'un qui a un fouet à la main. Oui, mais nous devons remettre cela dans le contexte. Il est l'amant jaloux de notre âme. Le temple est spirituel et Il est un Messie spirituel, Il est celui qui brûlait de passion pour la pureté du temple. Il désire que je sois Son seul et unique. Il ne s'inquiète pas de l'extérieur, Il s'intéresse à l'intérieur.

N'êtes-vous pas reconnaissant que Christ soit l'amant de votre âme? Il vit en nous pour en chasser la mondanité, le mélange, les formes, le matérialisme et tout ce qui a trait au commerce.

Dans notre prochaine leçon nous verrons ce qu'est la foi et ce qu'est la vie dans ce récit. J'aimerais encore terminer avec deux observations, nous développerons cela dans notre prochaine leçon.

Premièrement, vous êtes le temple et je suis le temple. Il est l'amant jaloux de notre âme, qui est venu pour nettoyer Son temple. Je suis tout le temps étonné lorsque je lis cela. Dans ma Bible il y a un petit titre donné à ce récit qui est le nettoyage du temple. La réalité est que tout était terminé, les tables étaient renversées, les animaux couraient partout, les pièces de monnaie étaient éparpillées au sol et les gens couraient en tous sens. Et ça s'est appelé nettoyage. Je vous rends attentifs à cela parce que parfois Dieu a besoin de renverser les tables. Il a besoin de mettre les choses sens dessus dessous dans notre vie parce que la passion qu'Il a pour Son temple Le dévore, Le consume.

Puis la seconde chose que nous développerons est que Jésus présente ici le secret de la sainteté. Les juifs essayaient de trouver des raccourcis pour atteindre la sainteté. Ils désiraient rendre les choses plus commodes et plus simples. En réalité il n'y a pas de raccourcis à la sainteté. Quel est le secret de la sainteté? C'est le même secret que celui que Moïse a vu en Exode 3 dans le buisson ardent. Il a dû enlever ses chaussures. Il était sur une terre sainte. Qu'est-ce qui faisait que cela était une terre sainte? C'est la présence du Seigneur.

Vous voyez, nous essayons tout le temps de tout rationnaliser. Nous avons des excuses pour toutes les mondanités qui sont dans notre coeur. Quelle est ma seule espérance pour être un temple pur? Quand est-ce que les animaux sont sortis? La réponse est lorsque Jésus est entré. Comme c'est simple! Quand est-ce que le péché peut sortir? Ma seule espérance pour être un temple pur n'est pas que je serai capable d'abandonner le péché, que je vais essayer plus dur, et que je vais creuser plus profondément. Non, cela ne fonctionne pas. Jésus doit faire sortir tout cela. Et comment est-ce que Jésus sort tout cela? Il fait sortir cela en entrant dans la place.

Vous savez lorsque j'étais à l'école biblique, j'ai dû suivre ces terribles cours concernant les sectes. Nous devions étudier tout ce qui concerne les erreurs et les sectes. Si jamais je pouvais retourner en arrière, je ne ferais plus jamais cela. Je n'encourage pas les gens à faire cela. Vous n'avez pas besoin de faire cela. Je n'ai pas besoin de connaître les erreurs pour me débarrasser des erreurs.

Est-ce que vous savez de quelle façon vous débarrasser des ténèbres? Faites entrer la lumière. Comme cela est simple! Vous devez simplement faire entrer la lumière et les ténèbres disparaîtront. Lorsque Christ entre, ces choses doivent sortir, et ce qui est une réalité en ce qui concerne le nettoyage du temple est également une réalité éternelle. Le simple secret de la victoire et pour vivre une vie sainte, n'est pas que je vais essayer de quitter le péché, de me renier moi-même, passer plus de temps dans la Parole, de prier et de jeûner et ce genre de choses. Il y a sûrement une place pour ce genre de choses, mais cela fait partie de la superstructure qui est le fruit d'une relation. La réalité est que pour s'occuper du péché, il faut que Jésus entre dans notre vie et ensuite le péché partira. Lorsque la lumière entre, les ténèbres s'en vont, cela se passe tout le temps de cette façon.

Pour terminer, qui est Christ? Dans ce récit Il est l'amant de notre âme qui a un coeur brisé. C'est Celui qui était dévoré, qui brûlait de passion pour la pureté du temple. Dieu a un coeur. Il désire un temple pur, nous sommes Son temple en tant qu'individu et nous sommes également Son temple de façon corporative. Etes-vous heureux ou triste de ce que Dieu a un fouet à la main? Oh, je peux vous dire que je suis vraiment heureux de cela. Je suis si heureux parce que sinon je rationnaliserais les choses, toute cette mondanité resterait en moi et je trouverais plein de raisons spirituelles pour la justifier. Mais Jésus entre dans notre vie, et par Sa grâce, Il renverse les tables et fabrique un fouet pour faire fuir les marchands. Pourquoi est-ce qu'Il fait cela? Parce qu'Il ne tolère pas de rivaux, et toutes ces personnes sont des rivales de l'amour que nous avons pour Lui. Ainsi Jésus est un homme amoureux qui a un coeur brisé avec un fouet dans la main.

Dans notre prochaine leçon, nous verrons ce qu'est la foi et ce qu'est la vie selon ce récit.

Prions:

Père, nous Te remercions de ce que Ta passion brûle à cause de la passion que Tu as pour Ton temple. Nous sommes si embarrassés et honteux du peu de zèle que nous avons pour la pureté de Ton temple. Nous avons fait de Ta maison une maison de commerce, de mondanité, et nous Te demandons Seigneur de chasser tout cela par Ta grâce. Chasse tout cela de nos coeurs. Renverse les tables pour nous. Nous désirons Te redonner Ta maison de prière. Nous désirons Te redonner Ta place. Merci Seigneur, parce que Tu es comme cela et prépare nos coeurs alors que nous étudions ce qu'est la foi et ce qu'est la vie à partir de ce précieux récit. Nous Te remercions de manifester cela en nous. Nous Te remercions de ce que Tu es mort pour nous, et nous Te remercions parce que Tu es ressuscité de la mort pour nous et parce que nous avons la victoire en Toi, celle qui triomphe de la mort. Nous Te prions que nous puissions avancer dans Ta vie de résurrection. Nous Te le demandons dans le nom de Jésus. Amen.

Jean 10