JEAN #7 - LES NOCES DE CANA - QU'EST-CE QUE LA FOI?

(Jean 2:1-11)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre septième leçon sur ce merveilleux évangile de Jean.

Pour commencer j'aimerais vous partager Actes 10:40-41: « Dieu l'a ressuscité le troisième jour, et il a permis qu'il apparût, non à tout le peuple, mais aux témoins choisis d'avance par Dieu, à nous qui avons mangé et bu avec lui, après qu'il fut ressuscité des morts. » Je sais que c'est un fait historique, mais c'est également un principe. Jésus n'apparaît pas à tout le monde, mais uniquement à ceux qui sont en communion avec Lui, par conséquent prions pour qu'Il puisse apparaître et se manifester Lui-même à nous.

Prions:

Père céleste, nous Te remercions à nouveau de pouvoir méditer et nous focaliser sur les Ecritures et sur notre Seigneur Jésus. Nous prions Seigneur que Tu puisses nous rendre conscients que c'est le Saint-Esprit qui dévoile le Seigneur Jésus à nos coeurs. Nous désirons avoir une vision vivante de Toi. Nous Te remercions pour toute la Bible, mais d'une façon toute spéciale pour l'évangile de Jean, et maintenant pour ces noces de Cana. Merci de guider notre méditation, nous Te remercions en avance de ce que Tu vas Te manifester à nous. Nous acceptons cela par la foi dans le nom merveilleux de notre Seigneur Jésus. Amen.



RÉSUMÉ

Nous sommes en train d'étudier l'évangile de Jean. Laissez-moi à nouveau mettre devant votre coeur, les raisons pour lesquelles Dieu nous a donné cet évangile. En d'autres termes, Jean, qui était un auteur humain, nous dit pourquoi il a écrit ce livre.

Jean 20:30-31 dit: « Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d'autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. »

Selon ce passage, le fardeau que Jean a reçu de Dieu est qu'il a été inspiré pour cet évangile afin que nous puissions connaître Jésus et qu'en Le connaissant nous puissions mettre notre confiance en Lui, pour avoir la vie en Son nom. En d'autres mots, nous avons reçu cet évangile pour que nous puissions mieux connaître le Seigneur, pour pouvoir mettre davantage notre confiance dans le Seigneur, et davantage entrer dans notre union avec Lui et profiter du Seigneur.

Dans notre discussion nous sommes arrivés dans les versets 2:1-11, les noces de Cana. Comme Dieu nous a donné trois raisons pour lesquelles Il nous a donné cet évangile - pour Le connaître, mettre notre confiance en Lui et profiter de Lui, dans chaque histoire nous essayons de répondre à ces trois questions: de quelle façon pouvons-nous Le connaître, de quelle façon cette histoire nous aide à davantage Lui faire confiance et enfin qu'est-ce que la Vie? 1 Jean5:12 dit: « Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie. » Si vous avez le Fils alors vous aurez la Vie telle qu'elle est décrite dans ces récits.

Jean 2:1-11 dit: « Trois jours après, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là, et Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples. Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit: Ils n'ont plus de vin. Jésus lui répondit: Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? Mon heure n'est pas encore venue. Sa mère dit aux serviteurs: Faites ce qu'il vous dira. Or, il y avait là six vases de pierre, destinés aux purifications des Juifs, et contenant chacun deux ou trois mesures. Jésus leur dit: Remplissez d'eau ces vases. Et ils les remplirent jusqu'au bord. Puisez maintenant, leur dit-il, et portez-en à l'ordonnateur du repas. Et ils en portèrent. Quand l'ordonnateur du repas eut goûté l'eau changée en vin, - ne sachant d'où venait ce vin, tandis que les serviteurs, qui avaient puisé l'eau, le savaient bien, - il appela l'époux, et lui dit: Tout homme sert d'abord le bon vin, puis le moins bon après qu'on s'est enivré; toi, tu as gardé le bon vin jusqu'à présent. Tel fut, à Cana en Galilée, le premier des miracles que fit Jésus. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui. »

Laisse-moi vous dire un mot au sujet du verset 2:2. Rappelez-vous que cela se passe au début du ministère terrestre de Jésus. Jean nous parle de la première année, il s'agit du commencement de Son ministère. Il n'avait pas encore les 12 disciples. Par conséquent lorsqu'il est dit que les disciples étaient là, il est parlé des 5 personnes mentionnées à la fin du chapitre 1. Par conséquent ne pensez pas aux 12 disciples, parce qu'ils ne sont pas encore associés avec Lui.

Lors de notre méditation de ce merveilleux passage, j'ai essayé de répondre à la première question sur les trois. En d'autres mots, qui est Christ? Selon ce passage Christ est Celui qui donne la joie par la recréation. En d'autres termes, le vin est une illustration de la joie, et le fait qu'Il a transformé l'eau en vin et qu'Il n'a pas créé le vin à partir de rien est une recréation. Nous n'appelons pas réellement ce miracle une création parce qu'Il n'a pas créé le vin. Il a pris de l'eau qui existait déjà. Selon le prologue, toutes choses ont été créées par Lui. Il a d'abord fait l'eau et maintenant Il recrée l'eau en vin. Il la transforme.

Ce miracle était davantage que d'accélérer le processus. Certains commentateurs veulent nous rendre attentifs à cela. Par exemple, lorsque Christ a multiplié les pains, ils disent qu'Il a fait en une seule fois ce qui prend normalement beaucoup de temps. En d'autres mots, cela aurait dû prendre de nombreux mois. Pour avoir du pain, vous devez labourer, planter, il faut que cela grandisse, puis il faut moissonner, puis vous devez récolter et enfin cuire le pain. Certaines personnes disent donc que c'est comme ça qu'Il a transformé l'eau en vin. Ils disent qu'Il a simplement fait que le processus s'exécute beaucoup plus rapidement que dans la nature où cela prend plus d'une année. Mais c'est plus que cela. Il a pris à peu près 600 litres d'eau qui devaient être utilisés pour laver les pieds, purifier cette eau et Il a transformé cela dans le vin le plus délicieux de la planète. Il a apporté la joie par le miracle de la recréation, et ce qu'Il a fait dans Sa grâce avec cette eau, Il peut le faire dans notre vie et c'est ce qu'Il désire faire. Il désire apporter la joie à travers la recréation. C'est une des raisons pour laquelle Il a fait ce premier miracle.

Dans notre précédente leçon, nous avons vu que les organisateurs du mariage ont épuisé leurs ressources. Ils ont été à court de vin. Il n'y a rien de naturel qui soit suffisant pour m'aider lorsque je suis à court de réserve. Je sais que dans mon coeur j'arrive si rapidement à bout de mes réserves. Nous arrivons à court de justice, nous arrivons à court de sagesse, nous arrivons à court de force, nous arrivons à court de patience, nous arrivons à court d'amour, nous arrivons à court de courage, nous arrivons à court de tout. Ma seule espérance pour avoir la joie est que Christ puisse la créer en moi, c'est la nouvelle création, et c'est exactement ce qu'Il fait dans Sa miséricorde. Tout ce que nous avons à Lui donner c'est 600 litres d'eau. Puis le Seigneur nous dit qu'Il peut utiliser cela et Il le transforme en un merveilleux vin. Ensuite notre vie peut devenir un mariage avec Lui. Nous avons ici la réponse à la première question, qui est Christ? C'est Celui qui apporte la joie par le miracle de la recréation.

Jean a écrit cet évangile pour répondre à deux autres questions. La question n'est pas uniquement qui est Christ, mais également qu'est-ce que la foi, pour que nous puissions mettre notre confiance en Christ. Et l'autre question est qu'est-ce que la vie? De quelle façon est-ce que les faits de cette histoire répondent à la question qu'est-ce que la foi? Je pense qu'il y a au moins trois réponses illustrées de trois façons différentes dans cette histoire. Cela est premièrement illustré par sa mère Marie. Puis cela est illustré par les serviteurs de l'époux qui travaillent dans ce mariage. Ensuite nous trouvons à nouveau une autre réponse qui est illustrée par les disciples, les cinq disciples qui l'ont accompagné lors du mariage. Chacune des illustrations nous donne une vue un peu différente de ce qu'est la foi.

Jean 2:3-5 dit: « Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit: Ils n'ont plus de vin. Jésus lui répondit: Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? Mon heure n'est pas encore venue. Sa mère dit aux serviteurs: Faites ce qu'il vous dira. »

J'aimerais maintenant vous montrer de quelle façon Marie illustre la vraie foi, mais avant que je fasse cela, laissez-moi vous dire quelques mots pour répondre à quelques interrogations qui viennent de la lecture de ce passage concernant Marie et son commentaire. Si on s'arrête à la vue humaine, il semblerait que le Seigneur Jésus soit par deux fois assez rude avec elle. Premièrement au verset 2:4, Il appelle sa mère « femme », cela semble être très impersonnel. Vous n'allez tout simplement pas vers votre mère pour lui dire « femme. » Certaines personnes disent que cela sonne comme une petite réprimande. Deuxièmement, dans le même verset lorsque le Seigneur dit: « Qu'y a-t-il entre moi et toi? », un de mes commentateurs écrit que cela signifie, je le cite: « Ce n'est pas mon problème et ce n'est pas ton problème. Ce n'est pas notre problème. C'est le problème de l'époux. Il n'aurait pas dû inviter toutes ces personnes s'il n'avait pas assez de provision. » Sérieusement est-ce que vous pensez que notre Seigneur Jésus avait une telle attitude?

Nous connaissons le caractère de notre Seigneur Jésus, et nous savons premièrement qu'Il ne va pas insulter Sa mère, et qu'Il ne va pas se dérober lorsqu'Il doit faire face au problème de quelqu'un en disant: « Ce n'est pas mon problème. » Ce n'est pas le Jésus que nous connaissons. Chaque problème est Son problème car Il a tout pris sur Lui-même. Nous savons que lorsque notre Seigneur Jésus était sur la croix, Il s'est pleinement donné. Il est vrai qu'il n'y avait rien d'égoïste dans notre Seigneur Jésus et tout spécialement lorsqu'Il s'est donné entièrement sur la croix. Voici ce que dit Jean 19:26-27: « Jésus, voyant sa mère, et auprès d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils. Puis il dit au disciple: Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui. »

Même lorsqu'Il était sur la croix, Il a appelé Sa mère, femme. Je sais qu'à cette époque cela n'était pas impersonnel. En fait, c'était même intime. Il a cherché à pourvoir aux besoins de Sa mère, et Jean a pris la mère du Seigneur avec Lui. Vous savez, lorsque vous lisez ces choses, il y a une tendance à lire cela (et ce n'est pas mal) avec une pensée occidentale. Vous devez donc presque vous mettre dans des chaussures juives pour comprendre certaines de ces choses. Vous voyez, ils avaient une pensée messianique, et le mot femme avait une grande signification et une résonnance dans la pensée d'une juive lorsqu'elle entendait cela. Le mot femme éveillait un frisson de joie dans chaque jeune fille, à cause de la promesse de Dieu qui était que le Messie allait venir à travers la semence de la femme. Ecoutez cette première prophétie et la première promesse de l'évangile. Nous la trouvons en: Genèse 3:15: « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t'écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. »

La promesse était que le salut allait venir à travers une femme. L'espérance messianique était que Christ allait naître d'une femme, et je pense que lorsque Jésus a appelé Sa mère femme, cela était loin d'être dégradant. Il était en train de lui rappeler que de toutes les femmes sur cette planète, elle était la plus bénie d'entre toutes. Vous savez, alors que vous lisez votre Bible, vous verrez qu'il y a une grande tristesse qui accompagne les femmes stériles. La femme juive stérile pensait qu'elle était maudite par Dieu. Pourquoi est-ce qu'elles haïssaient tellement la stérilité? C'est parce qu'elles voulaient toutes devenir la mère du Messie.

Est-ce que vous vous rappelez lorsque Gabriel est venu pour la première fois chez Marie, la jeune fille vierge de Nazareth? Il n'a pas dit: « Bonjour Marie. » Il ne l'a pas appelée par son prénom. Voici ce que dit Luc 1:28: « L'ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi. »

Une version dit: « Je te salue, femme, richement bénie. » C'est la première fois qu'elle a entendu ce mot, et c'était une identification avec le Messie. Ainsi le mot femme était un terme d'honneur et de respect. C'était un bien plus grand honneur que s'Il avait dit « Mère. » Lorsqu'Il l'a appelée femme, c'était rédempteur et Il l'a placée dans le courant de la rédemption.

Lorsque dans le verset 2:4 Jésus dit: « Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? » pour comprendre cela, nous avons besoin de bien voir cela, et non pas simplement le lire cela à la légère. Cela a été un tournant dans la vie de Marie, et si vous ne voyez pas cela de cette façon, vous ne pourrez pas comprendre le coeur de Dieu.

La clé est Luc 2:49-51 lorsque Jésus avait juste 12 ans. Ce passage dit: « Il leur dit: Pourquoi me cherchiez-vous? Ne saviez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon Père? Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait. Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait toutes ces choses dans son coeur. »

Voilà un épisode de la vie de Jésus lorsqu'Il avait 12 ans, c'est le dernier récit que nous avons vu au sujet de Marie avant le mariage. Dans l'original le mot « affaires » n'apparaît pas, Il est simplement dit: « Je m'intéresse à … de Mon Père. » Cela peut donc être la volonté, le coeur, les affaires, les objectifs ou le plaisir. Nous pouvons simplement dire « la volonté de Mon Père. »

Voilà donc ce que Jésus a dit à Ses parents à cette époque, puis au verset 2:51 nous lisons quelque chose d'incroyable, Il s'est soumis Lui-même à eux. Nous avons donc maintenant un principe. Il devait s'intéresser à la volonté de Son Père et ensuite Il s'est soumis à eux, c'est comme dire: « Je vais vous laisser décider ce qu'est le plaisir, les affaires, l'objectif et la volonté de Dieu pour moi. » Par conséquent, depuis qu'Il a 12 ans, Marie et Joseph ont décidé que Jésus irait où eux iraient. Lorsqu'Ils allaient voir oncle Zacharie et tante Elizabeth, Jésus se soumettait tout simplement à eux. Il s'est donc constamment soumis Lui-même à eux. Il a dit: « Je dois m'occuper de la volonté de mon Père, mais c'est vous qui décidez pour moi ce que cela est et je me soumettrai. »

Pendant 18 ans, depuis qu'Il a 12 ans, Marie claquait simplement des doigts et Il se soumettait. Elle disait: « Va ici » et Il allait. « Fais ceci » et Il le faisait. Il a fait cela pendant si longtemps. Et tout d'un coup elle dit: « Ils n'ont plus de vin. » Et Il répond alors: « Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? » Vous devez comprendre que cela a été une crise dans Sa vie. Pendant 18 ans Il Lui était soumis, mais maintenant au début de Son ministère, même si pendant 18 ans jour et nuit elle disait ce qu'Il devait faire, Il dit maintenant qu'il y a quelque chose de différent. « Je ne te suis plus soumis, tu dois maintenant m'être soumise. » Cela a été un incroyable tournant dans Sa vie.

Ce qui était vrai de Marie, la première image du Nouveau Testament dans l'Eglise, est vrai de tous les chrétiens. Je sais que je peux dire le moment où cela est arrivé dans ma vie et vous le pouvez également. Vous arrivez finalement à un moment dans votre vie où vous pouvez dire: « Ce qui m'intéresse, c'est la volonté de Dieu. Je ne désire pas rater la volonté de Dieu. Avec qui me marier? Où habiter? Où travailler? Je veux la volonté de Dieu. » A cette époque Jésus a fait une chose étrange, Il s'est soumis à vous.

Et ce qui se passe alors, c'est vous qui emmenez Jésus où vous le désirez, c'est vous qui choisissez la volonté de Dieu. Vous l'emmenez dans cette église, ou dans cette église. Puis vous vous dites: « Je pense que nous allons aller sur le champ missionnaire, dans les conférences missionnaires, dans les prisons, dans les hôpitaux, dans les réunions de prières » et vous savez quoi? Il vient avec et Il bénit et Il fait des choses merveilleuses.

Mais il arrive un jour où Jésus dit: « Non, plus jamais cela. Il faut maintenant que je m'occupe des affaires de mon Père », et vous devez alors laisser tomber vos propres désirs et embrasser ceux de votre Père. Et maintenant les choses s'inversent. C'est ce qui est arrivé à Marie lors de ces noces. Cela a été une transformation pour Marie. Elle est arrivée à un moment où elle a réalisé qu'Il ne Lui était plus soumis, mais que maintenant elle Lui était soumise, et elle a mis de côté ses souhaits pour pouvoir embrasser la volonté du Père. Lorsque Dieu nous montre la différence entre nos souhaits et la volonté du Père, je peux vous dire que c'est un merveilleux miracle. Marie avait un voeu, Dieu le Père avait un voeu, et Jésus a dit que dans Sa relation avec Sa mère Il devait tout le temps être soumis à la volonté du Père. C'est pour cette raison que nous nous grattons parfois la tête lorsque certaines choses sont permises dans nos vies, parce qu'il ne s'agit pas de nos voeux, mais de la volonté du Père: « Pas ma volonté Père, mais la tienne. » Quoiqu'Il en soit, Jésus dit ici à Marie que Son ministère public va maintenant commencer. Il va maintenant être manifesté au monde et Il dit à Sa mère: « Je ne permets plus que tu choisisses le chemin par lequel je dois passer, mais maintenant Tu dois te soumettre et je vais choisir un chemin pour toi. »



LA FOI C'EST METTRE MES DESIRS DE COTE ET EMBRASSER LES DESIRS DE DIEU

Très bien, avec cela en arrière-plan, de quelle façon est-ce que Marie illustre la foi? Je pense que cela se voit de deux manières. Premièrement, la foi c'est mettre de côté mes désirs pour embrasser les désirs de Dieu. Voilà ce que Marie illustre. La deuxième chose est en lien avec le fait qu'Il dit que Son heure n'est pas encore venue. La foi est soumise au timing de Dieu. Son heure n'était pas encore venue.

Le verset 2:4 dit: « Jésus lui répondit: Femme, qu'y a-t-il entre moi et toi? Mon heure n'est pas encore venue. » Que veut dire cette expression: « Mon heure n'est pas encore venue? » Si nous n'avions pas le chapitre 2 de Jean, nous aurions une réponse différente à cette question. C'est pour cette raison que j'insiste tellement sur cette première mention. C'est la première mention de « Mon heure n'est pas encore venue. » S'il n'y avait pas ce passage, nous serions tentés de dire qu'Il est en train de parler de la croix, qu'Il est en train de parler de la rédemption. Nous dirions que c'est cela Son heure. Nous dirions que c'est l'heure où Il est mort en tant que Sauveur du monde. En tant qu'illustration, écoutez ce que dit Jean 13:1: « Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, et ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, mit le comble à son amour pour eux. »

Est-ce que vous voyez à quel point cela est clair? Matthieu 26:45 dit: « Puis il alla vers ses disciples, et leur dit: Vous dormez maintenant, et vous vous reposez! Voici, l'heure est proche, et le Fils de l'homme est livré aux mains des pécheurs. »

Quelle est cette heure dont Il parle lorsqu'Il dit: « Voici, l'heure est proche, et le Fils de l'homme est livré aux mains des pécheurs? » En Jean 12:24 nous lisons: « En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. » Le grain de blé doit mourir pour donner une moisson. C'est un passage si merveilleux, écoutez encore ce que dit Jean 12:27-28: « Maintenant mon âme est troublée. Et que dirais-je?... Père, délivre-moi de cette heure?... Mais c'est pour cela que je suis venu jusqu'à cette heure. Père, glorifie ton nom! Et une voix vint du ciel: Je l'ai glorifié, et je le glorifierai encore. »

Là encore, il y a une référence à la croix. Jésus dit: « Maintenant mon âme est troublée. Et que dirais-je?... Père, délivre-moi de cette heure?... Mais c'est pour cela que je suis venu jusqu'à cette heure. Père, glorifie ton nom! » J'aimerais vous rendre attentifs à ces versets, parce que Jean 2:4 correspond à la première mention et j'ai du mal à lire ce qui s'est passé lors des noces de Cana et me dire qu'Il est en train de parler de la croix. Ils ont manqué de vin. « Mon heure n'est pas encore venue. » De quelle façon est-ce que cela peut être la croix? C'est pour cette raison que cela est important parce que maintenant nous pouvons avoir une vérité plus large qui inclut la croix.

J'aimerais que nous puissions regarder Jean 2:11 qui dit: « Tel fut, à Cana en Galilée, le premier des miracles que fit Jésus. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui. » Vous voyez sans Jean 2:4 vous pourriez penser que l'heure à laquelle il est fait référence ici, correspond au grand objectif de Dieu dans votre vie, à votre destinée, à votre ministère ultime - comme le sien était la croix - l'apogée de votre vie. Mais à cause de Jean 2:4, je pense que c'est davantage que cela. Je pense que cette heure est lorsque la gloire de Dieu est manifestée.

Est-ce que cela est arrivé à la croix? Est-ce que sa gloire a été manifestée à la croix? Oui c'est le cas, mais cela peut également s'appliquer à toutes les heures. C'est pour cette raison que j'aimerais à nouveau vous citer le passage de Jean 12:27-28: « Maintenant mon âme est troublée. Et que dirais-je?... Père, délivre-moi de cette heure?... Mais c'est pour cela que je suis venu jusqu'à cette heure. Père, glorifie ton nom! Et une voix vint du ciel: Je l'ai glorifié, et je le glorifierai encore. »

En 1960, Dieu m'a donné ce passage en tant que verset pour toute ma vie, parce que dans ma vie je veux simplement Sa gloire d'heure en heure. Imaginons qu'une heure de tentation arrive sur moi. Vous savez que le coeur naturel, la chair désire nous pousser loin de cela. Mais je désire répondre: « Et que dirais-je?... Père, délivre-moi de cette heure?... Mais c'est pour cela que je suis venu jusqu'à cette heure. Père, glorifie ton nom! » Imaginons qu'une maladie me touche, alors je réponds: « Et que dirais-je?... Père, délivre-moi de cette heure?... Mais c'est pour cela que je suis venu jusqu'à cette heure. Père, glorifie ton nom! » Quelle que soit la chose qui vient dans ma vie et ceci inclut Son objectif ultime, et chaque objectif de Dieu, mon coeur désire crier: « Père, glorifie Ton nom. »

J'ai vu dans ma propre vie de quelle façon Dieu a changé ma vie de prière. Le plus grand changement est que je prie bien moins que je ne le faisais parce que toutes les prières légalistes ont disparu. Je suis si reconnaissant que cela ait disparu. Beaucoup de mes demandes ont été transformées en reconnaissance, par conséquent je fais plus de louange et d'adoration que ce que je faisais avant. Mais une des choses qui a également changé est qu'avant je priais: « Seigneur délivre-moi. » Lorsque quelque chose arrivait dans ma vie, je disais: « Oh, Seigneur, délivre-moi et enlève cette chose de ma vie. » Mais après mes prières ont été changées en: « Garde-moi. » Peu m'importe si j'étais délivré tant que Dieu me gardait. J'aime ces mots en Jean 17:11: « Père saint, garde-moi. » « Père saint, garde-moi. » N'est-ce pas précieux? J'ai longtemps prié: « Garde-moi. » Mais vous savez, je ne prie même plus cela. Peu m'importe si je suis délivré. Peu m'importe si je suis gardé. Maintenant je prie: « Père, glorifie Ton nom. » C'est cela qui est important. C'est que le Nom du Père puisse être glorifié. C'est donc de cette heure que je pense qu'Il parle ici.

Je me demande si nous pouvons ensemble mettre notre confiance en Dieu pour cela. Quoi qu'il se passe dans notre vie, quoi que cette heure signifie, est-il si difficile de croire que Dieu pourra nous donner la patience pour que nous puissions attendre le parfait timing pour qu'Il soit glorifié?

En lien avec cette idée du fait qu'il est question de son heure de gloire, voici ce que dit Jean 7:30: « Ils cherchaient donc à se saisir de lui, et personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n'était pas encore venue. » Est-ce que vous voyez le principe ici? On le trouve également dans le verset 8:20: « Jésus dit ces paroles, enseignant dans le temple, au lieu où était le trésor; et personne ne le saisit, parce que son heure n'était pas encore venue. » Le principe ici est le suivant: les juifs ont essayé de se saisir de Lui, mais ils n'y sont pas arrivés parce que Son heure n'était pas encore venue. Nous sommes immortels. Si notre coeur est attaché à la gloire de Dieu, Satan ne pourra pas nous arrêter. Aucun ennemi ne peut nous arrêter. Les ennemis qui sont dans notre propre coeur ne peuvent pas arrêter cela. Vous êtes immortels jusqu'à ce que Dieu obtienne la victoire finale. Voici un premier principe.

L'autre principe se trouve en Luc 22:53-54 qui dit: « J'étais tous les jours avec vous dans le temple, et vous n'avez pas mis la main sur moi. Mais c'est ici votre heure, et la puissance des ténèbres. Après avoir saisi Jésus, ils l'emmenèrent, et le conduisirent dans la maison du souverain sacrificateur. Pierre suivait de loin. »

Nous voyons maintenant que l'heure est clairement venue. Ecoutez ce que dit Luc 22:53: « Mais c'est ici votre heure, et la puissance des ténèbres. » En d'autres termes, il s'agit ici de l'heure de Dieu, mais il semblerait que ce soit plutôt l'heure de Satan. Nous savons qu'il s'agit de l'heure de Dieu, mais Il dit qu'il s'agit de l'heure de Satan. Par conséquent, ne soyez pas découragés lorsque votre coeur est centré sur la gloire de Dieu et qu'il semblerait que les choses vont dans le mauvais sens. Tout ce que vous avez à faire c'est d'ouvrir les journaux de nos jours et lorsque vous lisez, ne trouvez-vous pas qu'ils sont en train de gagner? La réalité est qu'ils ne sont pas en train de gagner. Dieu est sur le trône! Et Celui qui est assis dans les cieux rit. Ainsi la vérité est que c'est Son heure, c'est l'heure de Sa gloire. Vous êtes immortels jusqu'à ce que cela arrive, et peu importe ce que vos yeux semblent vous dire.

Très bien, retournons à Jean 2. De quelle façon est-ce que Marie illustre la foi? Elle le fait de deux façons. Premièrement, c'est parce qu'elle met de côté ses souhaits au profit de la volonté de Dieu. Deuxièmement, elle s'est soumise au mystère du temps de Dieu et elle a fixé son coeur sur Sa gloire. C'est cela qu'est la vraie foi.

Il aurait très facilement pu être contrôlé par les sentiments qu'Il avait envers Sa mère. Laissez-moi juste vous donner ici un principe. Nous ne désirons pas brusquer notre mère, notre épouse, notre mari, nos enfants, nos proches parents ou amis, mais parfois le désir d'un proche peut s'élever contre la volonté du Père, et ensuite vous devez faire un choix. Lorsque nous nous occupons de nos bien-aimés, comme nous ne désirons pas blesser leurs sentiments, nous pouvons parfois être influencés par les sentiments que nous avons envers eux. Nous nous disons peut-être: « C'est la décision de maman et je ne désire pas heurter ses sentiments. Je suis bloqué et je ferais mieux de faire ce que maman désire. » Non, ce n'est pas le cas lorsque votre coeur est fixé sur la volonté de Dieu. Vous voyez le vrai amour a une colonne vertébrale. L'amour sentimental n'a pas de colonne vertébrale, mais le vrai amour en a une. C'est une chose bien subtile. L'ennemi qui est dans notre coeur, Satan, peut utiliser les désirs de quelqu'un que nous aimons pour nous maintenir loin de la volonté de Dieu. Que Dieu puisse nous aider à répondre de cette manière. Qu'est-ce que la foi? C'est se soumettre à la volonté de Dieu contre toutes les autres volontés même celles de nos plus proches amis. Si vous n'avez pas encore été testé par la puissance et l'influence de l'amour d'un proche, vous le serez.



LA FOI EST UNE OBEISSANCE INCONDITIONNELLE

Très bien, non seulement Marie illustre la foi, mais les serviteurs illustrent également la foi. Jean 2:5 dit: « Sa mère dit aux serviteurs: Faites ce qu'il vous dira. » Laissez-moi juste le dire de cette façon. Qu'est-ce que la foi selon ce passage? La foi est l'obéissance inconditionnelle. « Faites ce qu'il vous dira. » Comme j'aime cette phrase.

Est-ce que vous avez remarqué que pas seulement ici, mais souvent dans les miracles de Christ, Jésus a donné quelque chose à faire qui faisait partie du miracle. Dans Jean 2:7, Jésus dit: « Jésus leur dit: Remplissez d'eau ces vases. Et ils les remplirent jusqu'au bord. » Ils ont donc rempli les vases jusqu'au ras-bord. Ils ont reçu quelque chose à faire qui faisait partie du miracle. Les disciples avaient également quelque chose à faire dans la multiplication des pains. Ils devaient venir et encore venir aux pieds de Jésus pour recevoir de quoi donner. A la tombe de Lazare, ils devaient rouler la pierre et ainsi de suite. Tout ce que nous pouvons faire lorsque nous faisons notre part est rassembler de l'eau. C'est le mieux que nous puissions faire. Dieu doit ensuite transformer cela en vin, mais Il nous laisse avoir notre part. Nous devons fidèlement faire notre part.



PAS DE SALUT FACILE NI DE SALUT PAR LES OEUVRES

Nous devons être très prudents lorsque nous parlons d'obéissance. Vous savez qu'il existe quelque chose qui s'appelle « la foi facile. » C'est lorsque l'on dit: « Croyez simplement en Jésus et vivez comme vous le désirez. » Nous ne croyons pas à cela. Il y a un danger à enseigner cela. Mais il y a un danger plus grand encore dans le salut par les oeuvres. Je préfèrerais voir quelqu'un tomber dans un salut facile, plutôt que voir quelqu'un essayer d'aider Dieu. Les oeuvres sont des oeuvres mortes. C'est pour cette raison que je dis que Dieu nous laisse avoir une part dans Ses miracles. Notre part est en lien avec Ses miracles. Il doit encore faire le miracle! Nous pouvons apporter de l'eau mais s'Il ne la transforme pas en vin cela ne sert à rien.

Avant chaque étude, je prépare mes leçons et je remplis plusieurs pages. Je fais des choses. Mais lorsque je viens, je sais que cela n'est que de l'eau et ma prière est que Dieu puisse transformer tout cela en vin pour que vous puissiez être rafraîchis. S'Il ne transforme pas cela en vin, personne ne sera béni. Il nous faut un miracle de Dieu pour que nous puissions obéir à Dieu. Par conséquent, lorsque je parle d'obéissance inconditionnelle, je devrais plutôt parler d'obéissance inconditionnelle selon la nouvelle alliance. Il faut que vous fassiez intervenir la grâce. Il faut que vous fassiez intervenir la grâce parce que vous n'avez pas les ressources pour faire tout cela.

J'aime faire le lien entre Paul et Moïse. Nous allons lire ce que Moïse dit en Deutéronome, puis comment Paul le reprend et le transforme quelque peu. Voici ce que dit Deutéronome 30:11-14: « Ce commandement que je te prescris aujourd'hui n'est certainement point au-dessus de tes forces et hors de ta portée. Il n'est pas dans le ciel, pour que tu dises: Qui montera pour nous au ciel et nous l'ira chercher, qui nous le fera entendre, afin que nous le mettions en pratique? Il n'est pas de l'autre côté de la mer, pour que tu dises: Qui passera pour nous de l'autre côté de la mer et nous l'ira chercher, qui nous le fera entendre, afin que nous le mettions en pratique? C'est une chose, au contraire, qui est tout près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur, afin que tu la mettes en pratique. »

Rappelez-vous que c'est ce que Moïse a dit, c'est la loi. Il vient de redonner les commandements et la loi, puis il dit que les commandements ne sont pas trop difficiles. Voilà ce que Moïse a dit. Ce n'est pas trop difficile. Puis il dit: « Ne dites pas que cela est dans le ciel et que vous ne pouvez pas l'atteindre. Ne dites pas que cela est trop difficile. Ne dites pas que cela est au-delà des mers. » Il dit que c'est très proche, très proche. C'est dans notre bouche, c'est dans notre coeur. De quelle manière est-ce que le commandement de Dieu peut être si proche?

Très bien, laissez-moi vous donner un exemple. Ephésiens 5:18 dit: « Soyez, au contraire, remplis de l'Esprit. » Ne dites pas: « Cela est aussi haut que le ciel, et que vous ne pouvez l'atteindre. C'est au-delà des mers » et vous ne pouvez pas l'atteindre. C'est tellement proche, tellement proche. C'est dans notre bouche, c'est dans notre coeur. Matthieu 5:39 dit: « Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre. » Ne dites pas que cela est trop difficile pour vous. Luc 10:27 dit: « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée; et ton prochain comme toi-même. » Ne dites pas que vous ne pouvez pas atteindre cela. Moïse qui a donné la loi a dit que cela n'était pas trop difficile. Il a dit que cela était très proche. Qu'est-ce qui fait que cela est proche?

Voici comment Paul cite ce passage en Romains 10:8: « Que dit-elle donc? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur. Or, c'est la parole de la foi, que nous prêchons. » Est-ce que vous voyez cela? Paul nous donne la réponse. Ne disons pas que cela est impossible. C'est proche de nous. « C'est la parole de la foi que nous prêchons. » Qu'est-ce qui fait que cela est proche? C'est la foi qui rend tout cela proche. Par conséquent, nous désirons obéir par la foi. Le commandement n'est pas difficile par la foi. Si vous essayez de le faire par votre propre foi alors c'est impossible. Mais la raison pour laquelle c'est proche de vous est à cause de l'objet de la foi et l'objet de la foi est tout le temps une personne. Christ est proche dans votre bouche et dans votre coeur, et c'est pour cela que c'est une obéissance selon la nouvelle alliance.



LA FOI EST UNE OBEISSANCE INCONDITIONNELLE A LA NOUVELLE ALLIANCE

Très bien, alors qu'est-ce que la foi selon les serviteurs? C'est une obéissance inconditionnelle. C'est Dieu qui doit faire tout cela. J'apporte de l'eau et Il le transforme en vin. Je peux dire je te pardonne, mais Il doit faire tout cela dans mon coeur. Je peux prier pour vous, mais Il doit répondre à cette prière. Nous ne pouvons que donner de l'eau et Il doit faire le travail. Marie a dit: « Faites ce qu'il vous dira. » Par conséquent, la foi fait que l'obéissance est un délice.

Vous savez, je suis reconnaissant que ces mots aient été dits par Marie plutôt que par Pierre, Paul ou quelqu'un d'autre. La chose la plus importante que Marie n'ait jamais faite en dehors de donner un Sauveur au monde a été de dire: « Faites ce qu'il vous dira. » J'obéis à Marie parce que c'est le seul commandement qu'elle n'ait jamais donné. Certaines personnes vénèrent Marie et lui donnent bien plus que la Bible ne le fait. Dans la Bible elle est appelée servante du Seigneur et non pas reine du ciel. Marie n'est qu'une pécheresse comme vous et moi. La dernière fois qu'elle apparaît dans la Bible, on la retrouve en Actes 1. Est-ce que vous savez ce qu'elle y fait? Elle a obéi à son Fils. Son Fils a dit: « Allez à Jérusalem et attendez le Saint-Esprit. » Elle se retrouve donc à Jérusalem avec les 120 autres personnes dans la chambre haute en train d'attendre son Fils.

Par conséquent, qu'est-ce que la foi illustrée par Marie? C'est mettre de côté mes voeux et mon planning pour la gloire de Dieu. Qu'est-ce que la foi illustrée par les serviteurs? C'est une obéissance sans condition selon la nouvelle alliance. C'est remplir les vases jusqu'à ras-bord et Lui faire confiance pour transformer le tout en vin.

Laissez-moi vous donner une autre illustration. Les disciples illustrent également la foi. Jean 2:11 dit: « Tel fut, à Cana en Galilée, le premier des miracles que fit Jésus. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui. »

Les disciples sont mentionnés deux fois dans cette histoire. Une première fois dans le verset 2:2 lorsqu'ils sont invités au mariage et au verset 2:11 où ils croient dans le Seigneur. A la fin des miracles, les disciples ont vu la gloire du Seigneur et ont fait un pas de foi en avant.

Laissez-moi vous poser une question: comment les disciples ont-ils su que Jésus a transformé l'eau en vin? Si vous lisez le récit vous verrez que le Seigneur ne les a pas utilisés. Il les a utilisés à d'autres moments, mais pas dans celui-ci. Dans les versets 2:5-6, Il utilise les serviteurs de l'époux. C'est eux qui ont rempli les vases, c'est eux qui ont tout emporté chez l'époux et ainsi de suite. Ce n'était pas les disciples. Nous savons que l'ordonnateur du repas a parlé à l'époux, mais il semble que lors de ce miracle ses disciples étaient juste des observateurs ou peut-être qu'ils en ont entendu parler lorsqu'un témoignage a été donné plus tard, mais ils n'étaient pas les instruments.

C'est une chose vraiment merveilleuse et je m'étonne tout le temps lorsque je vois comment Dieu m'utilise. Ma foi est encouragée. Je me demande comment il peut utiliser un instrument comme moi. S'Il n'utilisait pas d'instrument inutile, aucun d'entre nous ne pourrait faire l'affaire. Il utilise des instruments insignifiants. Je suis tout le temps choqué de voir que Dieu peut m'utiliser. Mais dans cette histoire les disciples ont vu Jésus utiliser quelqu'un d'autre. Ce n'était pas eux. Pourtant ils ont été encouragés dans leur foi. Lorsqu'ils ont vu Dieu utiliser quelqu'un d'autre, leur foi a été encouragée.

Par conséquent, qu'est-ce que la foi? Avec Marie nous pouvons dire que la foi c'est choisir la volonté de Dieu et mettre de côté nos choix et désirs. C'est choisir le timing du Père et mettre de côté mon planning. C'est attacher mon coeur à la gloire de Dieu. C'est une obéissance inconditionnelle selon la nouvelle alliance. Mais la foi c'est également regarder le Seigneur manifester Sa gloire à travers quelqu'un d'autre. Vous savez je devrais être autant béni lorsque Dieu vous utilise que lorsqu'Il m'utilise. Et je devrais autant être encouragé dans ma foi lorsque Dieu utilise une autre personne. Nous disons parfois: « Seigneur, envoie le réveil, mais utilise notre église. N'utilise pas une autre église. Nous désirons uniquement que le réveil puisse venir à travers nous. » Nous devrions dire: « Loué soit le Seigneur, si le réveil vient à travers quelqu'un d'autre que nous. »

Vous savez je suis parfois assez confus lorsque je vois certaines situations. A l'époque où j'étais pasteur, certaines personnes se fâchaient lorsqu'elles voyaient des personnes quitter l'église. Eh bien, elles ont quitté l'église et maintenant elles vont ailleurs. Je peux honnêtement vous dire que cela ne m'a jamais fâché de voir des personnes quitter l'église. Ce n'est pas que je désire qu'elles s'en aillent, mais si elles pensent pouvoir avancer avec le Seigneur en profitant d'un autre ministère, nous devrions nous réjouir. Nous devrions louer Dieu pour cela. Qu'est-ce que cela peut faire? Nous n'essayons pas simplement d'avoir un grand groupe. Nous désirons que les gens puissent connaître le Seigneur et si vous pouvez grandir dans la connaissance du Seigneur à travers quelqu'un d'autre, alors c'est merveilleux. C'est cela qu'est la foi. C'est voir Dieu manifester Sa gloire même s'Il ne nous utilise pas et qu'Il utilise quelqu'un d'autre. Par conséquent, qu'est-ce que la foi? Christ est Celui qui donne la joie à travers la recréation et la foi, c'est choisir Sa gloire, c'est mettre de côté mes désirs, c'est choisir Son timing, c'est une obéissance inconditionnelle selon la nouvelle alliance, c'est regarder Dieu utiliser quelqu'un d'autre et louer Dieu pour cela.

Prions:

Père, merci tellement pour Ta précieuse Parole. Tu as écrit ces choses pour que nous puissions Te connaître. Merci parce que Tu as fait de nous de nouvelles créatures, en mettant la joie dans nos coeurs. Merci Seigneur parce que Tu nous as enseigné ce qu'est la foi. Nous prions que nos désirs et nos souhaits ne puissent jamais se dresser en face de Ta précieuse volonté. Nous prions Seigneur que Tu puisses manifester Ta gloire, et que nous puissions prier: « Maintenant mon âme est troublée. Et que dirais-je?... Père, délivre-moi de cette heure?... Mais c'est pour cela que je suis venu jusqu'à cette heure. Père, glorifie ton nom! » Imprime de façon indélébile dans nos coeurs: « Faites ce qu'Il vous dira. » Fais-nous grâce de profiter de l'obéissance selon le Nouveau Testament. Ouvre nos yeux et rends nos coeurs sensibles lorsque Tu utilises les autres pour manifester Ta gloire, et ainsi fortifie notre foi. Manifeste ces choses dans notre coeur, nous Te le demandons au nom de Jésus. Amen.

Jean 8