JEAN #66 - QU'EST-CE QUE LA FOI?

(Jean 20:1-21:25)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre soixante-sixième leçon sur ce merveilleux évangile de Jean.

J'aimerais commencer en vous partageant un verset du Cantique des cantiques. Ce livre est une histoire d'amour entre deux mondes. L'amour terrestre illustre l'amour céleste. Dans ce livre nous sommes l'épouse et Jésus est l'époux. C'est l'épouse qui parle dans le chapitre 5. Cantique des cantiques 5:2 dit: « C'est la voix de mon bien-aimé, qui frappe. » J'aime cette relation entre la voix et le fait de frapper. Parce que la voix est une parole et la parole est la Bible. Chaque fois que Dieu parle Il frappe et Il désire entrer. Il désire que nous ouvrions la porte et que nous L'invitions à entrer.

Prions:

Père céleste, merci tellement de ce que Tu es notre Bien Aimé et de ce que Tu nous parles et qu'en nous parlant Tu frappes car Tu désires entrer. Alors que nous considérons à nouveau Ta Parole, merci de nous donner à nouveau la grâce de toujours ouvrir grand la porte pour Toi. Merci de nous guider alors que nous méditons ensemble. Alors que nous arrivons à la fin de cette série d'études dans l'évangile de Jean, je Te prie d'imprimer profondément toutes ces grandes vérités. Merci parce que Tu le fais et Tu vas continuer de le faire. Merci de venir à notre rencontre là où nous en sommes, et merci de nous emmener là où Tu désires que nous soyons. Nous Te le demandons dans le nom merveilleux de notre Seigneur Jésus. Amen.



RESUMÉ

Dans notre discussion au sujet de l'évangile de Jean, nous sommes arrivés dans les chapitres 20 et 21, c'est le chapitre de l'apogée. A travers ces deux chapitres qui se situent après la résurrection, Jean prend ces histoires de résurrection, et les utilise pour illustrer nos trois questions. Qui est Christ, qu'est-ce que la foi et qu'est-ce que la vie? Comme vous le savez ces trois questions sont empruntées de ce que nous avons appelé le passage clé. Jean 20:31 dit: « Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. »

Jean exprime ici clairement l'objectif de son livre. Ces choses sont écrites afin que nous connaissions Jésus? Il désire que nous mettions notre confiance en Jésus. Il désire que nous profitions de Jésus. Et à cause de cet objectif que l'on trouve en Jean 20:31, nous avons suivi nos trois questions à travers l'évangile de Jean. Nous avons essayé de mettre en avant le thème auquel il fait référence. Nous nous sommes donc posé la question de qui est Christ? De telle sorte à ce que nous puissions Le connaître de façon intime. Qu'est-ce que la foi pour que nous puissions mettre notre confiance en Lui? Et ensuite qu'est-ce que la vie, de telle sorte à ce que nous puissions profiter de Lui continuellement?

Comme les chapitres 20 et 21 sont des chapitres qui se situent après la résurrection, ce sont également des chapitres qui nous emmènent à l'apogée et à la conclusion du livre. En d'autres termes Jean ne nous narre pas simplement davantage d'histoires. Il résume son message, il résume son Évangile. Vous pouvez donc vous attendre à ce que les réponses à ces questions qui est Christ, qu'est-ce que la foi et qu'est-ce que la vie, soient plus complètes et globales que ce que nous avons vu plus tôt dans le livre. Vous pouvez également vous attendre, alors que vous êtes à la fin, que ce soient des réponses sous forme de résumé. En d'autres termes Jean va résumer tout ce que nous avons appris dans les premiers 19 chapitres.

Dans notre discussion nous avons répondu à la première question, qui est Christ? Comme nous nous y attendions nous trouvons presque un système théologique complet sur qui est Christ. Selon les chapitres 20 et 21 qui est Christ? Il est le Sauveur ressuscité, ce qui est illustré par Ses apparitions après la résurrection. Il est le Sauveur qui est monté vers le Père, ce qui est illustré par Son commentaire à Marie de Magdala. Il est l'homme Dieu, mon frère ce qui est illustré par Son commentaire à Marie de Magdala. Il est Celui qui donne le Saint-Esprit, ce qui est illustré lors de Son entretien avec les disciples l'après-midi de Pâque, lorsqu'Il a soufflé sur eux en disant: « Recevez le Saint-Esprit. » Il est l'auteur et le consommateur de la foi, ce qui est illustré par Son ministère envers Pierre et Jean alors qu'ils sont entrés dans la tombeau vide, mais aussi envers Marie de Magdala et Thomas. Il est également Celui qui va revenir à nouveau ce qui est illustré par Son commentaire à Pierre au sujet de Jean à la fin du livre.

Nous trouvons là une réponse complète. Ce n'est pas juste une réponse individuelle comme Jésus est le cep ou Jésus est la Lumière. A la fin, la réponse à qui est Jésus est: Il est le Sauveur ressuscité, qui est monté, qui règne, qui demeure dans les croyants, qui donne la vie et qui revient. Tout cela correspond aux chapitres 20 et 21. Et c'est très complet. Après Jean, nous arrivons dans les épîtres et ensuite Dieu va s'étendre sur toutes ces merveilleuses réalités.

Cela nous emmène à considérer notre seconde question. Selon Jean 20 et 21 qu'est-ce que la foi? Cela va être un peu différent de ce que nous avons vu dans les premiers 19 chapitres. Vous savez que la foi n'est jamais définie dans la Bible. Il n'y a pas de définition de la foi. Peut-être que vous direz: « Qu'en est-il de Hébreux 11:1? » Hébreux 11:1 dit: « Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. » Mais cela n'est pas une définition, si vous regardez attentivement vous verrez que cela est une description de la foi. Il ne s'agit pas d'une définition.

La foi est trop grande pour être définie. Cela ne peut pas être contenu dans les limites d'une définition. Il y a des mots que Dieu ne définit pas. Il ne définit pas la gloire, Il ne définit pas la peur, Il ne définit pas la foi. Cela ne peut qu'être décrit. C'est ce que Jean a fait pendant 19 chapitres. Comme la foi est si merveilleuse et large, il n'a fait que nous donner des illustrations. A travers une grande variété d'images, il nous a dit ce qu'est la foi. Il nous a dit que la foi c'est croire, c'est recevoir un don, c'est contempler l'agneau, c'est venir, c'est manger, c'est boire, c'est suivre, c'est demeurer, c'est regarder, c'est choisir, c'est remercier Dieu, c'est obéir, c'est mourir, c'est s'approprier, c'est se repentir, c'est la volonté de croire, c'est goûter, c'est dire merci. Nous avons étudié toutes ces illustrations différentes.

Mais maintenant Jean arrive à la fin, et vous ne verrez pas juste une autre description de la foi. Vous recevrez quelque chose de plus fondamental, de plus complet. C'est comme une apogée, comme un résumé. C'est comme si Jean disait: « J'aimerais que vous croyiez, je désire que vous sachiez qui est Jésus à travers tout ce que nous avons vu. J'aimerais que vous puissiez mettre votre confiance en Lui. Mais de tout ce que nous avons parlé dans ce livre ne ratez pas cela. » C'est de cette façon que Jean approche ce sujet dans ce merveilleux chapitre. C'est encore une description de la foi que nous trouvons là, Il ne la définit pas, mais cette description embrasse toutes les autres que nous avons vues dans l'évangile de Jean.

Alors que vous parcourrez ces chapitres vous verrez que Pierre et Jean vont être amenés à la foi. Vous verrez que Marie de Magdala va être amenée à la foi. Nous verrons Thomas qui doute qui sera amené à la foi. Nous verrons les disciples qui ont peur et qui sont enfermés dans une chambre et qui sont amenés à la foi. Nous verrons l'illustration de comment Jésus amène les gens à la foi. Vous savez pourquoi nous avons besoin de savoir cela? Parce que nous aimerions également être amenés à la même sorte de foi. Comment est-ce que Jésus fait cela? Qu'est-ce que la foi dans les chapitres 20 et 21?



CHRIST EST L'AUTEUR DE LA FOI

Je vais vous donner la réponse et ensuite l'illustrer de trois façons différentes dans cette leçon et dans la suivante. Lorsque nous avons étudié la question de qui est Christ, une des réponses que nous avons données est que Christ est l'auteur et le consommateur de la foi. Vous voyez que cela va nous conduire vers ce qu'est la foi. S'Il est l'auteur et le consommateur de la foi, s'Il est le créateur de la foi, quelle est la grande réponse à la question qu'est-ce que la foi? La réponse est que la foi est une oeuvre de Dieu. La foi est une création de Dieu. Il en est L'auteur, c'est pour cela que la foi est ce qui vient de Lui. C'est un puissant miracle de Dieu, et cela ne vient pas des hommes. La foi vient de Dieu.

Pour bien souligner cela j'ai besoin de quitter l'Évangile de Jean quelque instants pour vous donner d'autres versets qui enseignent cela, puis nous reviendrons pour voir les illustrations dans Jean que sont Marie de Magdala, Pierre, Jean et Thomas. Sans la révélation de Christ aucun d'eux n'aurait cru. La foi est une création de Dieu, c'est un don de Dieu.

Romains 10:17 dit: « Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ. » C'est un verset très connu et j'aimerais que vous notiez le début du verset: « la foi vient, elle vient de la Parole de Christ. » Ces deux mots « la foi vient » impliquent que cela n'est pas automatique. Elle n'est pas automatiquement là. Nous n'avons pas la foi de façon naturelle. Si elle ne vient pas, vous ne pouvez pas l'utiliser. Si elle ne vient pas, vous ne pouvez mettre votre confiance en Dieu. Il désire que vous puissiez mettre votre confiance en Dieu, mais la foi doit venir en premier.

Nous trouvons cette même idée en Galates 3:23-26 qui dit: « Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée. Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ. »

En Galates 3:23 nous lisons: « Avant que la foi vînt » et en Galates 6:25 nous lisons « La foi étant venue. » Vous voyez la foi vient, et nous sommes différents à partir du moment où elle vient.

Une autre façon de voir les choses est de nous rendre attentifs aux versets qui disent que la foi est un don. Ephésiens 2:8-9: dit « Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. » Veuillez noter le « Et cela ne vient pas de vous. » C'est la foi qui ne vient pas de vous. C'est un don de Dieu.

Actes 18:27 dit: « Comme il voulait passer en Achaïe, les frères l'y encouragèrent, et écrivirent aux disciples de le bien recevoir. Quand il fut arrivé, il se rendit, par la grâce de Dieu, très utile à ceux qui avaient cru. »

J'aimerais prendre un peu de temps sur ce sujet parce que j'aimerais vous délivrer d'une frustration que j'avais avant que Dieu n'imprime cette vérité sur mon coeur. Je ne sais pas si vous êtes déjà passé par la frustration d'essayer de faire confiance à Dieu avant que la foi ne vienne. Pensez juste à cela. Je peux vous dire que cela est un esclavage. Je pensais que chaque chrétien avait la foi et que notre responsabilité était de l'utiliser. Cela a été un choc pour moi de voir que nous n'avions pas tous la foi. Vous ne pouvez pas l'utiliser si elle ne vient pas. Vous ne pouvez pas l'utiliser si vous ne l'avez pas. Il est alors si frustrant d'essayer de faire confiance au Seigneur. J'avais embrassé la description de la foi que l'on trouve dans les 19 premiers chapitres de Jean. La foi c'est venir, la foi c'est regarder, la foi c'est boire, la foi c'est manger, la foi c'est demeurer. Puis j'ai essayé de faire cela. J'ai essayé de regarder, de boire, de venir, de demeurer, je me suis efforcé de faire cela parce que je croyais que c'est tout ce que Dieu désirait que je fasse c'est-à-dire de manger, de boire, de demeurer et ainsi de suite.



LA FOI N'EST PAS UNE MONNAIE D'ÉCHANGE POUR RECEVOIR LES GRACES DE DIEU

J'ai ensuite remarqué que je n'avais pas la foi dont j'avais besoin pour faire cela. J'étais tellement centré sur la foi. Vous pouvez vous imaginer ce qu'était ma prière. C'était: « Seigneur, augmente ma foi, aide-moi Seigneur. J'essaie de Te faire confiance. » Je désirais Lui faire confiance pour recevoir de nouvelles compréhensions de la Bible. J'ai essayé de Lui faire confiance pour recevoir la paix dans mon coeur. J'ai essayé de Lui faire confiance pour la puissance dans mon ministère. J'ai essayé de Lui faire confiance pour la patience, parce que je n'en avais pas, pour la force, pour le courage, pour avoir un esprit qui pardonne ou pour l'amour. Est-ce que vous avez déjà essayé de faire cela? J'ai essayé de Lui faire confiance pour toutes ces choses. J'ai tout particulièrement essayé de Lui faire confiance pour avoir la victoire sur la corruption qui est dans mon coeur.

Essayer de faire confiance à Dieu avant que la foi ne vienne est une chose très frustrante. Vous voyez on m'a enseigné au début de ma vie chrétienne, pas exactement en ces termes mais l'idée était là, que la foi était la monnaie du ciel. En d'autres termes on m'a dit: « Si vous désirez être riches devant Dieu, alors remplissez vos poches de foi. Et plus vous avez de foi plus vous pourrez acheter de choses. » Voilà l'idée que j'avais de la foi. Je pensais que si j'avais assez de foi je pourrais acheter une délivrance et que si je ne pouvais pas avoir la délivrance que je souhaitais c'est parce que je n'avais pas assez de foi. Je pensais que si j'avais assez de foi je pourrais acheter une guérison et que si je n'avais pas la guérison c'est parce que je n'avais pas assez d'argent, c'est-à-dire assez de foi. Je pensais que je pourrais acheter un don spirituel avec assez de foi ou que je pourrais acheter des bénédictions matérielles et la prospérité. Je pensais également que je pourrais acheter la victoire sur la corruption qui m'habite. Voilà dans quoi je désirais mettre mon argent. Mais je n'avais pas assez d'argent.

Je demandais constamment à Dieu de me donner plus de foi et d'avoir une foi plus forte et plus grande parce que je désirais faire « des achats dans les magasins du ciel. » Je désirais toutes ces belles choses.

Les gens qui m'ont enseigné au début de ma vie chrétienne utilisaient des versets comme:

Matthieu 8:26: « Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi? »
Matthieu 9:29: « Qu'il vous soit fait selon votre foi. »
Marc 5:34: « Ma fille, ta foi t'a sauvée; va en paix, et sois guérie de ton mal. »

A partir de ces versets ils disaient: « Tout dépend de votre foi. » Pendant cette époque je chérissais la foi. Si jamais il y a eu quelqu'un qui a eu foi dans sa foi alors c'est moi, car je plaçais ma foi dans la foi. Mais nous sommes en danger lorsque nous commençons à mettre notre confiance dans notre confiance et à avoir la foi dans notre foi.



C'EST LA SOIF QUI EST LA MONNAIE POUR RECEVOIR LES GRACES DE DIEU

Comme je l'ai dit, la foi était pour moi comme la monnaie du ciel. Non, la foi n'est pas la monnaie du ciel. Alors qu'est-ce que la monnaie du ciel? Esaïe 55:1 dit: « Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, Même celui qui n'a pas d'argent! Venez, achetez et mangez, Venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer! » Vous voyez on peut acheter quelque chose « Vous tous qui avez soif, venez aux eaux, Même celui qui n'a pas d'argent! » C'est la soif qui est la monnaie du royaume de Dieu. Ce n'est pas la foi, c'est la soif, c'est désirer.

Le point important est que je ne peux pas mettre ma confiance en Dieu, avant que Dieu ne me donne la foi. Je me rappelle chaque fois que j'allais voir un de mes instructeurs de l'époque pour lui dire que je n'arrivais pas à entrer dans le repos avec la foi que j'avais. On me reprenait tout le temps en disant: « Tu n'es pas entièrement soumis. Tu n'as pas tout donné à Jésus. Tu ne Lui fais pas confiance. » J'étais si frustré. J'essayais de mettre ma confiance dans le Seigneur, mais je n'avais pas compris que la foi doit venir.

Si la foi doit venir, alors il est important pour nous de comprendre quand elle vient et comment elle vient de telle sorte à ce que nous ne jouions pas à un petit jeu religieux. C'est une réalité que nous désirons faire confiance au Seigneur. Jean nous a donné son Évangile de telle sorte à ce que nous puissions connaître Christ, que nous puissions mettre notre confiance en Lui et que nous puissions expérimenter la vie.



NOUS AVONS BESOIN DE VOIR JÉSUS POUR AVOIR LA FOI

Je crois qu'à la fin de son Évangile, Jean nous emmène à voir que la foi est une création de Dieu qui vient de la révélation de Christ. Lorsque je Le vois révélé, la foi est créée. C'est une création de Dieu. Peut-être que vous direz: « J'ai besoin de foi pour voir Jésus. » Non, vous n'avez pas besoin de foi pour voir Jésus. Vous avez besoin de voir Jésus pour avoir la foi. Ce n'est pas la même chose.

Voici une illustration: si je vous disais que j'ai dans mon sac un journal et une pièce de monnaie qui datent de l'époque où Georges Washington était président des États-Unis, vous ne me croiriez pas facilement ou même pas du tout. Il suffirait alors que je sorte le journal et la pièce de monnaie de mon sac et que je vous les montre pour que vous le croyiez. Vous voyez comme il est simple de croire. Une fois que vous avez vu, vous n'avez plus de difficulté pour croire. C'est le principe que Dieu nous donne ici. Une fois que vous voyez Christ, la foi devient automatique. Des chrétiens qui aiment le Seigneur luttent tellement avec la foi, parce qu'ils croient que leur problème est la foi. Non ce n'est pas la foi. Vous n'avez pas besoin de plus de foi. Vous avez besoin d'une fraîche révélation du Seigneur Jésus. Et lorsque vous recevez cette révélation du Seigneur Jésus alors la foi sera automatique. Vous devez d'abord Le voir Lui.

Peut-être que vous direz en reprenant le Psaume 23: « Mais j'ai essayé de me reposer dans de verts pâturages, et de me restaurer auprès des eaux paisibles. » Est-ce que je peux vous faire une suggestion? Contemplez le Seigneur Jésus en tant que votre berger et je parie qu'ensuite vous serez capable de vous reposer dans de verts pâturages et de vous restaurer auprès des eaux paisibles.

Peut-être que vous direz: « Je fais tous mes efforts pour obéir. » Lorsque vous voyez dans Romains 10:4 Jésus comme la fin de la loi pour tous ceux qui croient, il vous sera facile d'obéir. Peut-être que vous direz: « Ce monde est sens dessus-dessous, je me fais tant de soucis pour mes enfants et mes petits-enfants, et ce qu'ils vont devenir. » Une fois que vous voyez Christ couronné au-dessus des nations, qu'Il est Seigneur et Souverain, vous aurez la paix.

Il est incroyable de voir comme il est facile de Lui faire confiance une fois que vous Le voyez. Jusqu'à ce que vous soyez conscient de Sa présence il est normal que vous ayez peur dans la vallée de l'ombre de la mort. Mais une fois qu'Il vous montre qui Il est et qu'Il est avec vous et qu'Il ne vous a pas abandonné alors il est très facile de croire en Lui. La foi suit la révélation. D'abord vous voyez Christ et avec cette révélation de Christ, Il créé la foi et c'est simple.

Comme je l'ai dit il y a de nombreuses personnes qui luttent tellement avec le problème de la foi mais elles n'ont pas besoin de plus de foi et de plus de soumission. Il se peut que vous soyez totalement soumis à Christ, mais que votre Christ soit un petit Christ. Vous avez besoin d'une plus grande vision de Christ dans lequel vous pouvez placer votre confiance.

Ainsi alors que Jean termine ce merveilleux livre, après 19 chapitres d'illustrations de la foi il nous emmène maintenant à la grande fondation. Il nous dit que tout cela c'est-à-dire venir, manger, demeurer, boire, voir, contempler, et remercier a besoin d'une fondation et la fondation est que Jésus est l'auteur et le consommateur de notre foi.

Revenons à l'illustration de Marie de Magdala. Nous avons déjà vu son récit dans son ensemble. Marie avait désespérément besoin de voir le Seigneur Jésus pour avoir la foi. Je ne connais aucun amoureux du Seigneur Jésus qui désirait croire davantage que Marie de Magdala, mais elle a lutté jusqu'à ce que Christ se révèle Lui-même.

Jean 20:14-16 dit: « En disant cela, elle se retourna, et elle vit Jésus debout; mais elle ne savait pas que c'était Jésus. Jésus lui dit: Femme, pourquoi pleures-tu? Qui cherches-tu? Elle, pensant que c'était le jardinier, lui dit: Seigneur, si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis, et je le prendrai. Jésus lui dit: Marie! Elle se retourna, et lui dit en hébreu: Rabbouni! c'est-à-dire, Maître! »

Même lorsque le Seigneur Jésus s'est tenu droit devant elle, et même lorsqu'Il lui a parlé elle ne l'a pas reconnu jusqu'à ce qu'Il se révèle Lui-même. Ce n'est que lorsqu'Il l'a appelé par son nom qu'elle a crié: « Rabbouni! Maître! » Il y a différentes façons par lesquelles nous pouvons considérer cette précieuse histoire. Nous pourrions décrire les circonstances de Marie et dire que lorsque nous sommes dans des circonstances similaires, alors Il se révèle Lui-même. Mais je pense que ce sont les paroles qui suivent cette révélation à Marie qui nous donnent le principe biblique.

Jean 20:17 dit: « Jésus lui dit: Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. » Nous avons déjà évoqué ce verset. Il est important de bien comprendre ce verset. Est-ce que le Seigneur voulait dire: « Ne me touche pas. » En d'autres termes est-ce qu'Il dit: « Ne mets pas une partie de ton corps naturel et mortel, sur mon corps glorifié et immortel? » Est-ce que c'est cela que le Seigneur veut dire? Le problème avec cela est qu'il a autorisé d'autres personnes à Le toucher. En Matthieu 28:9 les femmes sont tombées à Ses pieds pour Le toucher. Il n'a pas dit « ne me touchez pas », Il a juste dit « ne craignez point. »

Luc 24:38-39 dit: « Mais il leur dit: Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi pareilles pensées s'élèvent-elles dans vos coeurs? Voyez mes mains et mes pieds, c'est bien moi; touchez-moi et voyez: un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'ai. » Il dit ici à Ses disciples: « touchez-moi et voyez. » Plus tard il a également invité Thomas à Le toucher et à mettre sa main dans Son côté.



ATTENTION À NE PAS S'APPUYER SUR CHRIST DANS LA CHAIR

Pourquoi est-ce qu'Il refuse à Marie le droit de Le toucher, droit qu'Il accorde aux autres? La réponse est parce que cela est un mot différent. Le mot « hapto » en grec, utilisé ici signifie s'appuyer sur, s'accrocher après, saisir. Marie désirait simplement Le prendre dans ses bras et ne plus Le laisser partir et vous pouvez voir pourquoi. Elle était si heureuse qu'Il était vivant. Elle voulait juste L'embrasser et ne plus Le laisser partir. Qu'est-ce que cela signifie que de s'appuyer sur Jésus dans la chair?

Je crois que deux versets de 2 Corinthiens 5 peuvent nous aider à comprendre cette vérité. 2 Corinthiens 5:7 dit: « car nous marchons par la foi et non par la vue. » Nous marchons par la foi et non par la vue. 2 Corinthiens 5:16 dit: « Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière. Car nous marchons par la foi et non par la vue. » C'est ce que Jésus a dit à Marie: « Arrête de me connaître selon la chair. Je suis sur le point de monter vers le Père et Tu vas avoir une nouvelle relation avec moi. Tu vas devoir t'appuyer sur moi selon l'esprit et non plus selon la chair. »

Je pense que ces premiers disciples avaient un problème que nous n'avons pas en tant que chrétiens. Eux avaient une image mentale du Seigneur Jésus. Ils L'ont vu. Je me demande comment cela s'est passé une fois qu'Il est parti. Je me demande s'ils ont pu Le prier sans avoir Son image à l'esprit. Cela a dû être difficile pour eux de mettre de côté les souvenirs qu'ils avaient de Christ au sujet de ce à quoi Il ressemblait, quelle taille Il avait ou Son sourire. Eux ils se rappelaient de tout cela, mais nous, nous ne l'avons pas. Nous n'avons jamais connu Christ selon la chair. Les seuls écrits que nous avons sont ceux d'Epiphanius qui a écrit au sixième siècle à quoi Il ressemblait. Il dit qu'Il avait 1 mètre quatre-vingts, des yeux bruns, des sourcils noirs et une peau foncée.

En réalité la Bible ne nous donne même pas un indice au sujet de son apparence physique. Nous ne savons pas quelle taille Il avait et quelle était la couleur de Ses cheveux. Si nous n'avions pas le prophète Esaïe nous ne saurions pas qu'Il avait une barbe. La seule raison pour laquelle nous savons qu'Il avait une barbe est à cause de la prophétie qui dit qu'ils allaient arracher Sa barbe. C'est comme cela que nous savons qu'Il avait une barbe. Mais c'est la seule description physique que nous avons de Lui.

Peut-être que vous direz: « Nous, nous ne pouvons pas nous appuyer sur Christ dans la chair parce que nous ne L'avons jamais vu dans la chair. » Si, nous pouvons Le voir. La foi est une création de Dieu. C'est un sous-produit. C'est le fruit de la révélation. Lorsque je vois Christ, la foi vient. Jusqu'à ce que je vois Christ, il n'y a pas de foi. Ce qui peut donc arriver est que si je n'ai pas vu Christ alors j'essaie de générer quelque chose qui ressemble à la foi ou que je peux appeler foi.

Il y a des personnes qui ne pourraient même pas adorer si elles n'avaient pas des choses extérieures pour les aider à adorer le Seigneur. Vous demanderez peut-être pourquoi des personnes seraient prêtes à s'appuyer sur Christ dans la chair? La réponse est qu'elles n'ont pas eu une révélation de Christ et elles se sentent coupables parce qu'elles ne font pas confiance au Seigneur. Elles veulent Lui faire confiance mais elles ne savent pas comment et c'est pour cela qu'elles veulent Le générer elle-même. Romains 10:6 enseigne que ceux qui ne comprennent pas la vraie foi font descendre Christ. Il arrive si souvent que nous fassions descendre Christ. La foi est créée lorsque Christ est révélé.

Voici quelques illustrations. Exode 20:4 dit: « Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. » Certaines personnes partent de ce verset pour dire que nous ne devrions pas avoir d'image de Christ. Personnellement j'ai des dessins que m'ont donnés mes petits-enfants et qui sont accrochés chez moi et sur lesquels ils ont dessiné Jésus près de la croix, Il est accroupi on ne voit pas Sa face. Et cela gêne certaines personnes qui me visitent. On voit parfois des images de Jésus qui rassemblent des petits enfants auprès de Lui.

Je crois que ce que Jésus a dit à Marie contient le principe suivant. Nous ne devons pas nous appuyer sur Christ dans la chair. J'imagine que si une image de Jésus pouvait vous pousser à vous attacher à Christ dans la chair vous devriez vous en débarrasser.

Ceci dit, de nombreuses images de Christ que j'ai vu contiennent de merveilleux principes. On Le voit aimer, guider, protéger, pourvoir, restaurer et ainsi de suite. Personnellement je ne m'intéresse pas beaucoup aux portraits de Christ, cela n'a jamais apporté grand-chose à ma foi et je hais les portraits où Il apparaît efféminé.

Le point important ici est que s'appuyer sur Christ dans la chair est lié au fait que c'est moi qui génère la foi. Nous disons donc que voir c'est croire, mais peut-être que vous direz que la Bible enseigne le contraire. Non, elle enseigne bien que voir c'est croire. Mais il ne s'agit pas de voir avec les yeux physiques. Il faut d'abord que la révélation vienne et ensuite la foi peut venir. La foi vient de ce que l'on entend, et ce que l'on entend vient de la parole de Christ. Il faut que je voie pour pouvoir croire, mais je vois dans mon esprit.

Il y a des personnes qui font descendre Christ dans les sacrements, elles disent que le vin est réellement le sang de Christ et que le pain est réellement le corps de Christ. C'est faire descendre Christ. Il ne s'agit pas d'un Christ spirituel. Certaines personnes font descendre Christ à travers la musique, et cela les pousse à s'appuyer sur Christ dans la chair. Vous ne devez pas substituer le Saint-Esprit avec le sentimentalisme.

Je me rappelle un jour où j'ai témoigné à une personne à Chicago. Elle m'a demandé de lui chanter une chanson qu'elle appréciait beaucoup. J'ai donc chanté et elle a commencé à pleurer. En moi-même je me disais: « Louez soit-Dieu, Il a touché son coeur. » Mais quand tout fut terminé elle a dit: « C'était la chanson préférée de ma maman. » Ce n'était que des émotions, ce n'est pas parce qu'il y a des larmes qui coulent que Dieu fait une oeuvre.

Si j'ai besoin des vitraux autour de moi, si j'ai besoin de bougies, si j'ai besoin d'une musique d'ambiance, si j'ai besoin d'une lumière tamisée avec l'ombre de la croix en arrière-plan, si j'ai besoin d'être mis dans une attitude d'adoration, si j'ai besoin que quelqu'un joue de la musique rythmée pour que mon adrénaline monte pour me permettre d'adorer Dieu, tout cela n'est que la chair. L'adrénaline n'est pas le Saint-Esprit.

Je me rappelle que mon oncle qui me disait que je devrais aller en Israël. Il était tout excité lorsqu'il chantait: « J'ai marché là où Jésus a marché. » Certaines personnes sont si heureuses de dire: « J'ai été baptisée dans le Jourdain, j'ai prié à Gethsémané, j'ai pris le repas du Seigneur devant le tombeau vide du Seigneur et je ne serais plus jamais la même. » Comme si ces endroits pouvaient vous rapprocher de Christ! Il n'y a aucun endroit sur terre qui soit secret. Il n'y a aucune église, montagne, lac ou océan qui permettent de vous rapprocher de Dieu. Tout cela n'est que s'appuyer sur Christ dans la chair. Il n'y a aucune émotion sur la terre, aucun endroit sur la terre qui peut vous rapprocher de Christ. Nous avons besoin de Le voir dans la Bible à travers la révélation du Saint-Esprit. Et ensuite la foi va être créée.

Loué soit Dieu! Nous n'avons pas besoin d'aller en Palestine pour mettre notre confiance en Jésus. Je ne veux pas dire que cela est mauvais. Mais toute image, toute chanson, tout livre, tout poème, toute célébration, tout sacrement, toute place, tout programme qui m'encourage à mettre ma confiance en Christ dans la chair est à mettre de côté.

J'aimerais terminer avec un avertissement sur la différence que Jésus fait ici est entre ce qui est naturel et ce qui n'est pas naturel. En d'autres termes si c'est moi qui le fais alors ce sera naturel, si c'est Lui qui le fait c'est spirituel. C'est très subtil mais ne confondez pas ce qui est naturel et ce qui est spirituel, avec ce qui est interne et externe.

Ce n'est pas parce que quelque chose est interne que cela le rend spirituel. Je pense que certains des mystiques sont tombés dans ce piège. A une époque où je désirais réellement connaître le Seigneur et que je ne savais pas où aller je suis allé vers les mystiques. Il y a donc eu une grande période dans ma vie où j'ai lu les livres de tous ces mystiques allemands. Par là je suis passé des oeuvres extérieures aux oeuvres intérieures. Je pensais que cela était spirituel. En d'autres termes j'avais déjà été consummé par les choses extérieures comme il faut que je me lève tôt, il faut que je lise beaucoup ma Bible, je dois mémoriser les Écritures, je dois jeûner, je dois prier, je dois donner la dîme et je dois aller à l'église. J'ai été si exténué à cause de tout cela que je l'ai mis de côté. Puis j'ai pensé que j'étais spirituel, mais ce n'était pas le cas. Je suis entré dans les oeuvres intérieures. Je me suis retiré pour être dans le calme pour méditer et avoir des prières intérieures. Mais c'est juste un autre système d'oeuvres si ce n'est que c'est intérieur. Je pensais que j'étais spirituel parce que je méditais, que j'étais dans un endroit sombre et calme et que j'écoutais la voix du Seigneur. Je pensais que c'est cela qui me rendait spirituel.

C'est très subtil. Ne passez pas des oeuvres extérieures aux oeuvres intérieures. Qu'est-ce qui est spirituel? La réponse est ce qui est initié et contrôlé par Dieu. Si c'est Lui qui le fait alors c'est spirituel. Si ce n'est pas Dieu qui le fait alors ce n'est pas spirituel. Qu'est-ce que la foi? Selon Jean 20:21 la foi est une création de Dieu. Cela vient comme sous-produit de la révélation. Lorsque vous avez vu Le Seigneur Jésus comme votre Sauveur, est-ce qu'il y a eu un changement dans votre vie? Oui, vous avez été transformé. 1 Jean 3:2 dit que lorsque nous Le verrons nous serons comme Lui. Il ne s'agit pas uniquement d'une vérité future, c'est déjà une vérité présente. Ce que les gens ont besoin de faire c'est de voir le Seigneur. Est-ce que vous l'avez vu par révélation, par le Saint-Esprit, en tant que votre prophète, votre prêtre, votre Seigneur, votre père, le potier, le forgeron, le cep, la porte, l'époux céleste, le créateur, le dernier Adam ou Celui qui réconforte? Chacune de ces réalités concernant le Seigneur Jésus vue par révélation vous changera autant que lorsque vous l'avez trouvé en tant que votre Sauveur. Chaque fois que vous voyez Christ vous êtes changés, jusqu'à ce moment vous pouvez vous efforcer de Lui faire confiance mais vous ne serez pas capables.

La foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ. Avant que la foi vienne nous étions sous la loi, qui agissait comme un tuteur pour nous conduire vers Christ. Mais lorsque la foi vient alors nous sommes libérés, mais pas libérés pour faire notre propre volonté, mais pour faire la volonté de Dieu.

Prions:

Père nous Te remercions tellement pour Ta précieuse Parole, je Te demande simplement Seigneur de rendre ces choses réelles dans notre coeur. Seigneur délivre-nous de la frustration d'essayer de mettre notre confiance en Toi avant que la foi ne vienne. Montre-nous la monnaie du ciel qui est la soif, le désir. Donne-nous cette faim de Te connaître, et ensuite crée la foi en nous. Merci parce que Tu fais cela, dans le nom merveilleux du Seigneur Jésus. Amen.