JEAN #53 - LA PROPHETIE, LA GLOIRE PASSÉE, LA VIE ÉTERNELLE

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre cinquante-troisième leçon sur ce merveilleux évangile de Jean.

Avant de commencer notre étude, j'aimerais vous rappeler que la Bible est le livre de Dieu et que seul le Seigneur peut révéler le Seigneur et Il se réjouit de le faire. Psaumes 97:11 dit: « La lumière est semée pour le juste, et la joie pour ceux dont le coeur est droit. » Habituellement lorsque je commence une étude je demande à Dieu de donner la lumière, mais ce verset ne dit pas que Dieu va donner la lumière. Ce verset dit que la lumière est semée comme une semence pour le juste. Par conséquent, faisons confiance à Dieu pour avoir une moisson de lumière et avec cela une moisson de reconnaissance parce qu'il est également dit que la joie est semée.

Prions:

Père nous Te remercions de ce que Tu as promis que Tu allais semer la lumière comme une semence pour le juste. Nous prions que Tu puisses être cela pour nous aujourd'hui et que ce que Tu sèmes dans nos coeurs ne soit pas ensuite volé par des oiseaux comme dans la parabole des semences. Nous Te remercions pour toutes les parties de la Bible, et d'une façon toute spéciale pour Jean 17. Nous prions que la prière que contient ce chapitre puisse avoir toujours davantage de signification pour nous. Nous Te prions dans le nom merveilleux du Seigneur Jésus. Amen.



RÉSUMÉ

Comme vous le savez ce merveilleux chapitre est la prière sacerdotale du Seigneur Jésus. Il y a deux raisons pour lesquelles ce chapitre est appelé la prière sacerdotale. La première est parce que Jésus y agit comme un prêtre. En d'autres termes, Il prie pour nous. Il représente Son peuple. Vous n'avez nulle part ailleurs quelque chose comme Jean 17.

Il est utile de se rappeler que ce chapitre a pris place la nuit où Jésus a été trahi. En d'autres termes, Il va mourir le jour suivant sur la croix. Jésus savait déjà à ce moment donné par omniscience tout ce que la croix allait signifier pour Lui et à quel point Il allait souffrir. Si vous saviez que vous alliez souffrir demain et que vous alliez passer par une agonie sans nom, quel serait votre sujet de prière d'aujourd'hui? Moi je sais pour quel sujet je prierais et pourtant lorsque vous parcourez cette merveilleuse prière, on n'y trouve pas une seule larme versée pour Ses propres souffrances, à la place Il a versé des gouttes de sang pour moi.

Tout le sujet de cette prière est pour le bien des enfants de Dieu, de l'église. C'est au sujet de Son peuple. C'est une des raisons pour lesquelles c'est appelé la prière sacerdotale. C'est parce qu'Il agit comme un prêtre et Il prie de façon à représenter Son peuple.

Il y a une seconde raison pour laquelle ce chapitre est appelé la prière sacerdotale. C'est parce que c'est une prière d'exemple qui nous prépare à Son ministère actuel. En d'autres termes, après que Jésus soit mort, qu'Il ressuscite d'entre les morts et qu'Il monte au ciel, Il s'est assis à la droite de Dieu le Père. Mais qu'est-ce qu'Il fait là-haut? Que fait Jésus à l'heure actuelle? La réponse est qu'Il prie pour nous. Chaque minute de chaque jour de notre vie Il intercède pour nous. C'est cela Son ministère présent. Jean 17 est comme un exemple de Son ministère présent. Il y a un livre dans le Nouveau Testament qui nous parle de Son ministère présent. Le livre d'Hébreux nous dit ce que Christ fait actuellement.

Dans notre précédente leçon nous n'avons fait qu'introduire la prière. Nous n'avons pas encore essayé de répondre à nos questions, qui est Christ, qu'est-ce que la foi et qu'est-ce que la vie. Il y a bien entendu ici une réponse simple à qui est Christ. Il est notre Grand Prêtre. Il est Celui qui prie pour nous. Mais nous n'avons pas réellement répondu à cette question parce que j'ai fait des remarques préliminaires et des observations sur l'ensemble du chapitre. J'aimerais encore continuer dans ce sens et nous essayerons de répondre à ces questions dans notre leçon suivante.

J'ai déjà souligné la simplicité fondamentale de cette merveilleuse prière sacerdotale. Il y a deux versets qui semblent souligner le coeur de cette prière. Jean 17:13 dit: « Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu'ils aient en eux ma joie parfaite. » Jean 17:24 dit: « Père, je souhaiterais qu'ils puissent être où je suis, et se tenir où je me tiens. Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde. »

Dans le premier verset, Jésus prie pour que les chrétiens puissent profiter de la joie qui a rempli Son propre coeur. Alors que Jésus a prié, Il était plein de satisfaction parce que le Père était satisfait avec Lui et Il désirait que Ses enfants puissent expérimenter cette même joie. Dans le second verset, Jésus prie que là où Il est, nous puissions également y être. Je vous ai déjà dit que pendant longtemps j'ai pensé qu'Il parlait du ciel. Je pensais qu'Il disait simplement: « J'aspire à ce que, lorsque je serai au ciel, ils y soient également un jour. »

Mais ce n'est pas ce que Jésus dit dans ce passage. Ce que Jésus dit est: « J'occupe une merveilleuse place devant Dieu mon Père. Je représente les hommes. Je me tiens devant Dieu comme Celui qui a accompli ce que l'on lui avait assigné et Dieu est satisfait. » Jean 17:1-4 dit: « Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit: Père, l'heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu'il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire. » Jésus se tient devant Dieu comme quelqu'un qui a accompli sa tâche.

Il se passa encore quelques heures avant que Jésus s'écrie depuis la croix en Jean 19:30: « Tout est accompli. » Mais pourtant ici Il crie: « C'est terminé, tout est accompli. » Lorsque Jésus a prié cette prière, Il se tenait devant Dieu sur le terrain d'une oeuvre achevée et Dieu était favorablement disposé envers Lui, Il était heureux et satisfait. Dieu va Le glorifier pour cela.

Alors qu'Il était là-bas en train de nous représenter, Jésus a dit: « J'aimerais que vous puissiez vous tenir ici, là où moi je suis pour que vous y soyez également. J'aimerais que vous puissiez expérimenter la joie de vous tenir devant Dieu, complètement acceptés là où Dieu est totalement satisfait. » C'était là le fardeau qu'il y avait sur Son coeur. Il aimerait que nous puissions expérimenter la joie de nous tenir devant Dieu en Christ Jésus, pour que nous puissions nous tenir dans Son oeuvre achevée et qu'ensuite nous puissions expérimenter cette joie.

Alors que vous avancez avec le Seigneur ne faites pas la confusion entre votre expérience en Christ et votre position en Christ. Chaque chrétien a la même position. C'est parce que Jésus les représente. Jésus se tient devant le Père et nous sommes en Lui. Donc nous nous tenons devant le Père et nous sommes en Lui.

Chaque chrétien se tient en Jésus, mais tous les chrétiens n'ont pas accepté cela par la foi, par conséquent ils ne peuvent pas accepter la joie. Vous ne pouvez pas changer la vérité. La vérité est la vérité que vous le croyez ou pas. Votre expérience n'a pas d'influence sur la vérité. Vous ne pouvez pas changer la vérité. Les faits sont les faits. Vous êtes crucifiés avec Christ. Mais peut-être que vous me direz: « Je ne me sens pas crucifié avec Christ. » Mais votre expérience ne change pas votre position.

Vous êtes crucifiés avec Christ que vous le ressentiez ou pas, que vous le croyez ou pas. Même si vous ne le croyez pas, c'est tout de même vrai. Ce que Jésus désire ce n'est pas uniquement que nous connaissions notre position en Lui, mais également que nous ayons une joie complète qui vient d'un simple pas de foi, lorsque nous croyons tout ce que Dieu dit à notre sujet. Pour ce qui est de la simplicité de cette prière, Jésus se tient devant Dieu pleinement accepté et Dieu est satisfait et Jésus désire que nous puissions également nous tenir devant Lui et que nous soyons aussi heureux.



LE TEMPS PASSÉ PROPHÉTIQUE

Une des façons d'entrer dans cette prière sacerdotale est de rendre les gens attentifs à la syntaxe de la langue grecque. Les différentes langues ont différentes règles de syntaxe pour la construction de phrases. Par exemple la langue grecque a un temps qui ne se retrouve pas dans la langue française. C'est le temps de l'aoriste. Si cela n'est pas indiqué dans votre Bible, il se peut que vous ne remarquiez pas l'utilisation de ce temps lorsqu'il apparaît dans la Bible. Nous disons par exemple: « Il a fermé la porte. » Après il se peut que la porte reste fermée ou que quelqu'un l'ouvre à nouveau, c'est le même temps qui sera utilisé. Mais l'aoriste grec permet de faire comprendre qu'une fois la porte fermée elle restera à tout jamais fermée. Une fois que l'action est faite plus rien ne change. Voici un exemple:

Romains 3:23 dit: « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. » Si vous analysez cette phrase avec votre syntaxe française vous penserez sûrement que cela signifie que tout le monde a péché. Mais ce n'est pas ce que dit ce texte. C'est le temps de l'aoriste qui est utilisé ici. Le texte signifie que tout le monde a péché une fois pour toute en Adam. Lorsqu'Adam a péché tout le monde a péché en Adam. Vous verrez que c'est le cas si vous lisez le contexte. Si vous ne savez pas cela, vous risquez de passer à côté du sens réel. Lorsque la Bible dit que Christ est mort pour nous, cela signifie que cela s'est passé une fois pour toute et cela ne sera jamais répété. Les temps sont donc importants.

Je vous rends attentifs à cela parce que dans la syntaxe de Jean 17, on retrouve une autre de ces règles uniques à la langue grecque. Le grec a ce que l'on appelle le temps passé prophétique. Nous n'avons pas ce temps dans notre langue. Lorsque nous pensons à prophétique, nous pensons à quelque chose dans le futur.

Qu'est-ce que le temps passé prophétique? C'est lorsque vous utilisez le temps passé pour quelque chose qui n'est pas encore arrivé. C'est lorsque vous parlez d'une chose comme si elle était déjà arrivée. L'oeuvre est terminée même si cela n'est pas encore arrivé. C'est comme si c'était fait dans la pensée, dans le coeur et dans l'objectif de Dieu. Dieu voit ces choses qui vont arriver comme étant si certaines, comme si elles s'étaient déjà produites. Avec cela à l'esprit, reprenons Jean 17:4 qui dit: « Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire. » Vous vous doutez que comme c'est lié à Jésus c'est comme si c'était fait. Jésus n'a pas encore été mis sur la croix mais Il peut dire qu'Il a déjà accompli cela. Parce qu'avec Sa volonté et Sa souveraineté c'était comme si c'était fait.

Apocalypse 13:8 dit: « Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie de l'agneau qui a été immolé. » Il est question de la fondation du monde, de noms qui n'ont pas été écrits et d'un agneau qui a été immolé.

Quand est-ce que Jésus est mort? Il y a deux réponses à cette question. Une réponse est en lien avec les faits historiques. En d'autres termes l'an 30. Jésus est mort sur la croix il y a 2000 ans. Mais posons-nous à nouveau la question quand est-ce que Jésus est mort? Selon Apocalypse 13:7, Il est l'agneau qui a été immolé avant la fondation du monde. Dans la pensée et le coeur de Dieu Il était déjà immolé, avant que l'homme ne soit créé. Jésus est mort avant qu'Adam ne pèche dans la pensée de Dieu. Cela a bien entendu dû se manifester de façon historique, mais nous avons là le temps passé prophétique.

Dans sa version du Nouveau Testament Kenneth Wuest traduit de cette façon: « Tous ceux qui habitent sur la terre, tout le monde l'adorera, ceux dont le nom n'est pas écrit dans le rouleau de la vie, le rouleau qui appartient à l'agneau qui a été immolé dans la pensée et selon l'objectif de Dieu, depuis le temps où les fondations de l'univers ont été posées et est considéré actuellement par Dieu l'agneau immolé. »

Vous trouvez la même idée en Jean 17:11-12. Jean 17:11-12 dit: « Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde, et je vais à toi. Père saint, garde en ton nom ceux que tu m'as donnés, afin qu'ils soient un comme nous. Lorsque j'étais avec eux dans le monde, je les gardais en ton nom. J'ai gardé ceux que tu m'as donnés, et aucun d'eux ne s'est perdu, sinon le fils de perdition, afin que l'Écriture fût accomplie. » Là encore Jésus utilise le temps passé prophétique. Comment est-ce que Jésus peut dire: « Je ne suis plus dans le monde? » Il est pourtant assis devant eux et Il prie pour eux.

Il parle comme si nous étions déjà le lendemain. Il parle comme s'Il était déjà mort, ressuscité d'entre les morts et élevé au ciel. Vous savez qu'après la résurrection d'entre les morts, Jésus est resté sur terre pendant quarante jours. Et ensuite ce n'est qu'au cinquantième jour qu'Il a envoyé le Saint-Esprit. Pourtant Il parle de toutes ces choses comme si elles étaient déjà terminées.

Il n'a pas uniquement prié dans le temps passé prophétique à Son sujet mais également à leur sujet. Jean 17:6 dit: « J'ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi, et tu me les as donnés; et ils ont gardé ta parole. » N'oubliez pas que les disciples ont tout entendu. Il s'agit d'une des rares fois où Jésus a prié à voix haute.

Selon les récits que nous avons, nous ne voyons jamais Jésus prier avec eux. Mais là Il prie cette longue prière et les disciples écoutent. Ils ont dû sourire lorsqu'ils ont entendu « ils ont gardé Ta parole. » Ils ont dû se dire: « De qui est-ce qu'Il est en train de parler, de nous? Il ne peut pas s'agir de nous. »

On trouve dans les Ecritures des portraits des disciples qui ne sont pas tout le temps très flatteurs. Et pourtant il est écrit qu'ils ont gardé la parole de Jésus. La même nuit nous lisons ce que Jésus a dit en Matthieu 26:31: « Alors Jésus leur dit: Je serai pour vous tous, cette nuit, une occasion de chute; car il est écrit: Je frapperai le berger, et les brebis du troupeau seront dispersées. » Dans la Bible nous lisons que les disciples ont douté, se sont disputés, ont essayé de montrer qu'ils étaient supérieurs aux autres, désirant appeler du ciel le feu pour détruire les pécheurs, se vanter et ici s'enfuir. Ça c'est leur situation présente. Mais cela n'est pas leur temps passé prophétique. C'est leur passé mais pas leur temps passé prophétique.

Jean 17:8 dit: « Car je leur ai donné les paroles que tu m'as données; et ils les ont reçues, et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m'as envoyé. » Les disciples ont reçu et cru les paroles de Jésus. Comme je serais heureux si Jésus disait cela de moi. Jean 17:14 dit: « Je leur ai donné ta parole; et le monde les a haïs, parce qu'ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. » Imaginez Jésus disant cela de vous. Ils ne sont pas du monde. Il ne dit pas: « Ils ne devraient pas être du monde. » Il a dit: « Ils ne sont pas du monde. » Et Il n'a pas dit: « Un jour ils ne seront plus du monde. » Il a dit: « Ils ne sont déjà plus du monde. » C'est vraiment quelque chose de précieux que ce temps passé prophétique. C'est une merveilleuse réalité.

Pourquoi est-ce que Jésus a prié dans le temps passé prophétique? L'objectif est de remplir le coeur avec des certitudes. Rien ne pourrait vous rendre plus sûrs de vous que d'entendre Dieu dire quelque chose de vous qui n'est pas encore arrivé, et le dire parce que dans Sa pensée, dans Son coeur et dans Son objectif cela arrivera. C'est comme si c'était fait.

En lien avec cela, laissez-moi vous partager mon passage préféré qui utilise le temps passé prophétique. C'est Romains 8:28-30 qui dit: « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés. »

N'ayez pas peur chers amis chrétiens de mettre de côté tout ce qui pourrait être pour vous un frein et croyez cela de tout votre coeur. Paul mentionne cela comme si c'était déjà réalisé. Vous voyez la glorification n'aura pas lieu avant que nous n'allions au ciel. Il s'agit de la dernière partie de votre salut. Mais dans la pensée et l'objectif de Dieu, nous sommes déjà glorifiés. Il se peut que vous disiez: « Je vais mourir un jour et j'irai dans la gloire. La gloire est pour le futur. La gloire est à venir. » Non Paul utilise le temps passé prophétique.

Vous savez que votre salut a un passé, un présent et un futur. Les théologiens disent que le salut passé est la justification. Par la justification je suis délivré de la corruption et des châtiments du péché, je n'aurai pas besoin d'aller en enfer. Le salut présent est la sanctification, cela signifie que je peux être délivré de la puissance du péché. Le salut futur est la glorification, un jour au ciel je serai délivré de la présence du péché. Nous sommes justifiés, sanctifiés et glorifiés.

Ma mère est au ciel depuis de nombreuses années maintenant. Mais ce n'est pas parce qu'elle est déjà au ciel qu'elle est plus en sécurité que moi! Peut-être que vous direz que je ne semble pas être glorifié. Peu importe, je me base sur le temps passé prophétique qui dit: « Ceux qu'il a justifiés il les a également glorifiés. » Après que je sois au ciel pendant un million d'années, je ne serai pas davantage sûr que je ne le suis maintenant. C'est pour cette raison que j'aime ce temps passé prophétique. Jésus utilise ce temps à travers toute Sa prière. Il dit: « Ils ont gardé ta parole. Ils ne sont pas dans le monde. Ils sont déjà au ciel. » Il voit cela d'une manière merveilleuse.

Cela ne se trouve pas uniquement dans le Nouveau Testament. L'hébreu possède également quelque chose de similaire. En lien avec cela j'aime le Psaume 2:6 qui dit: « C'est moi qui ai oint mon roi sur Sion, ma montagne sainte! » Nous avons ici affaire au Millénium, il s'agit de la seconde venue de Christ. Mais Dieu dit qu'Il a déjà fait cela. Est-ce que vous savez pourquoi j'aime ce verset? C'est parce que cela commence avec ces mots. Psaumes 2:1-3 dit: « Pourquoi ce tumulte parmi les nations, ces vaines pensées parmi les peuples? Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils Et les princes se liguent-ils avec eux contre l'Éternel et contre son oint? - Brisons leurs liens, délivrons-nous de leurs chaînes! »

Ce monde pécheur essaie d'empêcher quelque chose qui a déjà eu lieu, dans la pensée et dans l'objectif de Dieu. C'est pour cela que dans le même chapitre il est écrit en Psaume 2:4: « Celui qui siège dans les cieux rit, le Seigneur se moque d'eux. » C'est parce que les nations essaient d'empêcher quelque chose qui est déjà fait. C'est déjà accompli dans Son coeur et Sa pensée. Vous ne pouvez pas arrêter ce qui est déjà fait.

Pendant longtemps j'ai pensé que Samuel a gâché de l'huile lorsqu'il a oint la tête du roi David, parce qu'après cela le roi David s'est enfui loin de Saül pour lui échapper pendant dix années. Alors je me disais mais quel gâchis d'huile! Pourquoi est-ce que Saül ne pouvait pas tuer David? C'est parce qu'il était déjà roi dans la pensée et l'objectif de Dieu! Par conséquent ce temps passé prophétique est une chose très précieuse. Vous êtes déjà glorifiés. Vous êtes déjà sanctifiés. Vous êtes déjà dans le ciel avec Lui.



CHRIST DÉSIRE PARTAGER SA GLOIRE AVEC NOUS

Il y a encore une observation générale que j'aimerais faire au sujet de Jean 17, avant que nous répondions à nos trois questions. Jean 17:22 dit: « Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un. » A la fin de la prière Jésus mentionne la gloire qu'Il a donnée à Ses enfants. Voici maintenant le début de la prière. Jean 17:4-5 dit: « Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire. Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût. »

Jésus dit qu'Il désire retourner vers Son Père et retrouver la gloire qu'Il avait avant que la terre ne soit. A la fin du chapitre Il prie pour qu'Il puisse partager Sa gloire. La gloire que l'on trouve au début est différente de la gloire que l'on trouve à la fin. La gloire du début est ce que les théologiens appellent la gloire essentielle. C'est la gloire qu'Il a Lui-même. Certains l'appellent Son attribut non communicable. Il ne peut pas partager cela. C'est la gloire de la trinité divine. Avant que le monde ne commence, avant que Christ ne s'incarne, Il était avec Dieu le Père et avec Dieu le Saint-Esprit pour toujours et Il a partagé cette gloire. Philippiens 2 dit qu'Il a mis cela de côté pour venir dans le monde. Mais ici Jésus parle de Son retour. Il désire retrouver cette gloire qu'Il avait avant que le monde ne fut.

Par exemple Dieu ne peut pas partager Son existence sans commencement. Nous serons tout le temps dépendants. Dieu est infini. Nous ne serons jamais infinis. Vous avez la vie éternelle, mais cela n'est pas infini. Il n'y a que Dieu qui soit infini. Dieu a les omni attributs. Il est omniprésent. Nous ne serons jamais omniprésents. Il ne peut pas partager Sa gloire. Il sait toute chose. Nous ne serons jamais omniscients. Nous ne saurons jamais tout. Nous ne serons jamais omnipotents. Ainsi Dieu a une gloire essentielle, qui n'appartient qu'à Lui.

Jean 17:5 dit: « Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût. » Jésus-Christ parle de La gloire qui était avec Lui avant que le monde ne fut. En plus de cette gloire essentielle, Il a ce que j'aime appeler une gloire acquise, celle qu'Il a gagnée lorsqu'Il a vécu une vie parfaite en tant qu'homme et qu'Il est mort sur la croix.

En d'autres termes, ce que je dis est que lorsque le Seigneur Jésus est retourné auprès du Père, après avoir achevé Son oeuvre, Il était davantage glorieux que lorsque le monde a commencé. Il était davantage glorieux parce qu'Il est retourné vers Sa gloire essentielle, mais Il avait également la gloire acquise sur terre et à la croix.

En disant cela je ne veux pas sous-entendre que Dieu puisse avoir des déficiences. Il est parfaitement glorieux dans Sa gloire essentielle, mais maintenant Il a ajouté à cela Sa nouvelle gloire. C'est cette nouvelle gloire, cette gloire acquise, la gloire qu'Il a acquise à la croix, lorsqu'Il nous a représentés, qu'Il peut partager. C'est cette gloire qu'Il désire partager. C'est la gloire de Sa miséricorde, de Sa grâce, de Sa patience, de Sa gentillesse, de Son pardon et ainsi de suite.

Voici une série de versets du Nouveau Testament qui se focalisent sur une gloire que nous pouvons également avoir.

Colossiens 3:4: « Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. »
1 Pierre 5:10: « Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. »
2 Thessaloniciens 2:14: « C'est à quoi il vous a appelés par notre Évangile, pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ. »
Romains 9:23: « et s'il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu'il a d'avance préparés pour la gloire? »
2 Corinthiens 4:16-17: « C'est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure un poids éternel de gloire. »
Romains 8:18: « J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.»
Philippiens 3:21: « qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s'assujettir toutes choses. »
Hébreux 2:10: « Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut. »
Ephésiens 1:18: « et qu'il illumine les yeux de votre coeur, pour que vous sachiez quelle est l'espérance qui s'attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints, »
1 Pierre 5:4: « Et lorsque le souverain pasteur paraîtra, vous obtiendrez la couronne incorruptible de la gloire. »
Apocalypse 21:10: « Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. »
2 Thessaloniciens 1:10: « Lorsqu'il viendra pour être, en ce jour-là, glorifié dans ses saints et admiré dans tous ceux qui auront cru, car notre témoignage auprès de vous a été cru. »
Colossiens 1:27: « à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l'espérance de la gloire. »

Chacun de ces versets parle de la gloire que Christ peut partager et qu'Il désire partager. Nous trouvons donc deux gloires différentes mentionnées dans cette prière. Il y avait déjà la gloire essentielle lorsque Christ dit qu'Il va retourner auprès du Père et qu'Il sera plus glorieux qu'Il n'a été lorsqu'Il est venu sur terre, aussi glorieux que s'Il n'avait jamais été homme. Mais maintenant il y a une nouvelle gloire. C'est une gloire qui est acquise. Et à travers toute cette prière Christ dit à Son Père qu'Il désire partager cette gloire avec nous. Il veut partager avec nous tous les mérites qu'Il a gagnés depuis qu'Il est arrivé sur terre parce qu'Il est l'homme qui nous représente. Il a réussi là où nous avons échoué.



LA VIE ÉTERNELLE C'EST CONNAÎTRE DIEU

Alors que vous parcourez la prière vous voyez différentes demandes que le Fils a faites à Son Père. Une des raisons pour lesquelles il est important d'étudier cela est parce que c'est comme un exemplaire de ce que Jésus prie maintenant. Ce qu'Il a prié cette nuit-là est multiplié à l'infini et c'est ce qu'Il prie maintenant. Laissez-moi vous citer sept grands sujets de prières avant de les étudier plus en détail.

En Jean 17:3, Jésus-Christ prie pour que nous puissions connaître Dieu. En Jean 17:11, Il prie pour que nous puissions être préservés du péché. En Jean 17:17, Il prie pour que nous puissions être sanctifiés. En Jean 17:21, Il prie pour que tous les chrétiens puissent être un. En Jean 17:23, Il prie pour que nous puissions savoir que le Père nous aime comme Il aime le Fils. En Jean 17:24, Il prie pour que nous puissions admirer Sa gloire. En Jean 17:26, Il prie pour que nous puissions savoir que le Père nous aime comme Il aime le Fils.

Voici juste quelques sujets qui sont évoqués par Christ dans Sa prière, pour que nous puissions connaître Dieu, pour que nous puissions être libres du péché, pour que nous puissions être sanctifiés, pour que nous puissions être un, pour que nous puissions contempler Sa gloire, pour que nous puissions connaître Son amour.

Jean 17:3 dit: « Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » Il s'agit là d'un des premiers sujets de prière. Aussi loin que tous les récits que nous avons, c'est la dernière fois dans l'évangile de Jean que l'expression vie éternelle est utilisée. C'est comme une apogée. La vie éternelle est que nous puissions connaître le vrai Dieu et Jésus-Christ qui a été envoyé.

Habituellement lorsque nous pensons à éternel nous pensons en termes de durée. Nous pensons en termes de quantité de temps. En d'autres termes qu'est-ce que la vie éternelle? C'est la vie qui ne se termine jamais. C'est l'existence sans fin. Mais ce n'est pas de cette façon que c'est utilisé dans cette prière. Et ce n'est pas comme cela que c'est utilisé dans l'évangile de Jean. Si c'est tout ce que cela était alors les gens en enfer auraient également la vie éternelle. Parce que cette vie n'a pas non plus de fin. Mais ils n'ont pas la vie éternelle.

Qu'est-ce que la vie éternelle? Vous voyez les gens qui ne connaissent pas le Seigneur ne peuvent pas avoir la vie éternelle. La vie éternelle comme c'est utilisé en Jean et de la façon dont c'est utilisé dans cette prière ne fait pas référence à la quantité. Il ne s'agit pas de durée. Il s'agit d'une qualité de vie.

J'aime le dire de cette manière: « La vie éternelle est la vie de Celui qui est éternel qui vit dans mon coeur. » Vous remarquez que Jésus appelle cela un don, Il dit: « Je leur ai donné la vie éternelle. » Nous n'avons pas encore commencé à répondre aux questions, qui est Christ, qu'est-ce que la foi et qu'est-ce que la vie, mais lorsque nous en arriverons à cela je reviendrai à ce verset. Qu'est-ce que la vie? « La vie éternelle, c'est qu'ils Te connaissent. » C'est cela la vie. C'est connaître Dieu et rater cela c'est la mort et l'ignorance.

Il y a de si nombreux chrétiens qui ne comprennent pas cela. Ils pensent que le christianisme c'est être d'accord avec des crédos, des formules, des rituels ou des règles. Ils assimilent le christianisme à une religion. Ce n'est pas le cas. C'est la vie éternelle. C'est connaître Dieu. C'est la vie de Dieu dans notre coeur.

Je connais tant de chrétiens qui essaient de mille et une façons d'améliorer la qualité de leur vie. Si vous désirez améliorer la qualité de votre vie vous devez connaître Dieu. C'est cela la qualité de vie. La vie éternelle, c'est qu'ils Te connaissent, Toi. C'est pour cela que cette prière commence avec la connaissance de Dieu et se termine avec la gloire.

Dans la révélation de Dieu aux hommes Il a fait que Christ soit central dans la divinité. En d'autres termes, il n'y a pas de moyen autre de connaître Dieu en dehors de Jésus-Christ. Toutes les personnes qui connaissent Dieu Le connaissent en Jésus ou alors ne Le connaissent pas. Si l'on s'en tient à la Bible, Jean 17:3 est le seul verset où Jésus se nomme Jésus-Christ. Vous ne trouverez cela nulle part ailleurs dans la Bible. Il se nomme Lui-même Jésus le Messie. Il n'y a pas de connaissance de Dieu, en dehors de Christ.

Est-ce que vous réalisez qu'il y a de nombreuses personnes qui disent: « Je connais Dieu mais je n'accepte pas Jésus? » Toute adoration de Dieu en dehors de Christ est de l'idolâtrie, il ne s'agit pas du vrai Dieu. La seule façon de connaître Dieu est par Jésus.

Lorsque je lis ce passage et une phrase comme celle de Jean 17:3 qui vous coupe le souffle, je me rappelle qui je suis. Je ne suis qu'une créature finie qui vient de la terre. Nous ne sommes rien. Qui sommes-nous? Imaginez qui est Dieu, et pensez juste à l'idée que nous pouvons Le connaître. Cela fait exploser votre tête. C'est exactement ce que Jésus prie ici. Je reste abasourdi par le fait que Jésus commence cette prière en disant: « Qu'ils puissent Te connaître. » Il n'y a rien de plus grand que de connaître Dieu.

L'ennemi aimerait que vous pensiez que maintenant que vous êtes un chrétien et que vous avez mis votre confiance en Jésus, que vous avez la vie éternelle et que vous connaissez Dieu, vous avez encore besoin de quelque chose d'autre. Il désire vous faire croire que vous avez besoin d'une deuxième bénédiction, de nouveaux dons spirituels, de discipline, d'un groupe pour vous aider et d'un conseiller. Non, vous n'avez pas besoin de tout cela. Vous avez simplement besoin de connaître Jésus. J'ai simplement besoin de Jésus.

Voici la vie éternelle, c'est la vie de Celui qui est éternel. C'est le premier sujet de la prière de Jésus dans Jean 17 ici-bas et que croyez-vous qu'Il est en train de prier au ciel? Il prie: « Père qu'ils puissent Te connaître. » Qu'ils puissent avoir la vie éternelle, pas dans le sens d'une durée, cela est de toute façon déjà le cas. Nous, nous sommes éternels dans un sens et Lui dans les deux sens. Vous avez un point de départ et vous vivez pour toujours. Vous ne dépasserez jamais Dieu. Nous continuerons de Le connaître à travers toute l'éternité. Certaines personnes pensent que lorsqu'elles iront au ciel elles verront Dieu comme Il est et elles sauront tout ce qu'il y a à savoir. Non, nous ne le pourrons pas.

Lorsque vous serez au ciel, vos yeux et votre bouche seront ouverts d'étonnement et vous direz: « Je savais qu'Il était merveilleux mais je ne savais pas qu'Il était comme cela. » Vous serez au ciel et après un million d'années vos yeux et votre bouche seront un million de fois ouverts plus grands d'étonnement. Et vous direz: « Je savais qu'Il était merveilleux lorsque je suis arrivé ici mais je ne savais pas qu'Il était comme cela. » Des millions d'années vont passer et vos yeux seront dix millions de fois plus grands ouverts d'étonnement. Et alors vous direz: « Des millions d'années avant je savais qu'Il était merveilleux mais je ne savais pas qu'Il était comme cela. » Nous serons donc tous ébahis à toujours. Quand est-ce que cela commence? La vie éternelle, c'est qu'ils Te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu, et celui que Tu as envoyé, Jésus-Christ.

Prions:

Père nous Te remercions pour Ta précieuse parole. Merci pour le temps passé prophétique et de ce que nous puissions avoir une telle certitude au sujet de toutes les choses qui sont fixées dans Ton coeur, et Ton objectif pour nous. Ce sont des choses qui sont déjà absolument vraies. Nous prions que nous ne nous découragions pas alors qu'elles se manifestent de façon historique dans nos vies et notre expérience et que nous puissions nous reposer en Toi. Merci de nous enseigner ce qu'est la vraie qualité de vie, pour que nous puissions Te connaître et profiter de la vie de Celui qui est éternel. Nous prions au nom de Jésus. Amen.

Jean 54