JEAN #52 - INTRODUCTION JEAN 17

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre cinquante-deuxième leçon sur ce merveilleux évangile de Jean.

Avant de prier j'aimerais vous partager le verset 1 Thessaloniciens 2:13: « C'est pourquoi nous rendons continuellement grâces à Dieu de ce qu'en recevant la parole de Dieu, que nous vous avons fait entendre, vous l'avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu'elle l'est véritablement, comme la parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez. » Le principe ici est que si nous considérons la Bible comme la parole de Dieu alors elle peut agir en nous. Demandons à Dieu de nous donner des yeux pour voir le Seigneur et d'être fermé à tout ce qui vient des hommes.

Prions:

Père céleste nous Te remercions encore une fois, de ce que Tu nous as donné le privilège de nous rassembler autour de ce précieux livre. Nous Te remercions pour le Saint-Esprit qui vit dans notre coeur en tant qu'enseignant de la Bible pour toujours à nouveau tourner les yeux de notre coeur vers le Seigneur Jésus d'une façon vivante. Nous Te remettons notre méditation et nous prions que nous puissions réellement contempler le Seigneur et tout spécialement alors que nous étudions Jean 17 et cette merveilleuse prière. Merci par avance de venir à notre rencontre, nous Te remettons cette étude, dans le nom merveilleux du Seigneur Jésus. Amen.



RÉSUMÉ

Dans notre étude de l'évangile de Jean, nous sommes arrivés à ce merveilleux chapitre 17 que l'on appelle la prière sacerdotale de notre Seigneur Jésus. J'aimerais vous rappeler que c’est l'apogée des chapitres 13 à 17. Tout ce qui se trouve dans ces cinq chapitres s'est passé un jour avant la Croix. En d'autres termes, cela a été la nuit où notre Seigneur a été trahi. Comme ces cinq chapitres ont pris place avant Sa mort sur la croix, c'est le moment où notre Seigneur Jésus a décidé de partager ce qu'il y avait sur Son coeur. Vous savez que cette nuit-là, notre Seigneur Jésus va prier à deux reprises. Il y a une grande différence entre les deux prières. La prière de Jean 17 est si posée et si triomphante! Un peu plus tard nous nous retrouverons à Gethsémané et nous Le verrons à nouveau prier une prière marquée par l'agonie et une sueur comme du sang. Même si ce sont deux prières qui viennent de la même personne, elles vont dans deux directions différentes.

Revoyons les observations introductives que j'ai faites dans notre précédente leçon concernant ce merveilleux chapitre. J'ai souligné que d'après ce passage, cette prière est unique dans l'ensemble de la vie de prière du Seigneur Jésus, il n'y a rien de semblable. A la différence des autres prières, Il a prié cette prière à haute voix pour que Ses disciples l'entendent. La plupart de Ses prières étaient privées. Il n'est jamais fait référence dans la Bible à des moments où Jésus ait prié avec Ses disciples. Chaque fois où Il a prié, Il a prié seul mais cette fois-ci c'est différent. Il prie à haute voix comme s'Il invitait Ses disciples à l'écouter.

Dans notre précédente leçon, je vous ai suggéré que c’est un avant-goût de Son ministère présent. Après que le Seigneur Jésus ait terminé Son oeuvre sur la croix, Il a dit: « Tout est accompli. » Est-ce que Son ministère est terminé? La réponse est non. Une partie de Son ministère est terminée. Il en a accompli la rédemption, mais Il est très occupé maintenant à la droite de Dieu le Père. Il fait quelque chose au ciel. Quel est Son ministère actuel? Et de quelle façon est-ce que ce ministère affecte ma vie?

Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de chrétiens qui soient conscients de Son ministère actuel. Il accomplit Son ministère en tant qu'avocat, en tant qu'intercesseur, et en tant que le médiateur de la Nouvelle Alliance. C'est le livre d'Hébreux qui nous expose tout cela.

Ce que je suggère est que Jean 17 est comme une anticipation du livre d'Hébreux. En d'autres termes c'est un spécimen de prière, c'est un exemple. C'est une illustration ou un avant-goût du ministère actuel du Seigneur Jésus. Si vous désirez savoir ce que Jésus prie actuellement alors qu'Il se trouve à la droite de Dieu vous devez lire Jean 17 parce ce sont les mêmes demandes pour lesquelles Il plaide maintenant. Nous avons ici un exemple de Sa vie de prière. Je pense qu'Il ne fait aucun doute que cette prière a complètement coupé le souffle des disciples. Dans notre précédente leçon, je vous ai montré que cela leur a coupé le souffle à cause des choses incroyables, qu'il a dites à leur sujet.



NOUS SOMMES LE DON DE DIEU A CHRIST

Par exemple, Jésus a prié à voix haute et toujours à nouveau Il appelle Ses enfants, ceux que le Père Lui a donnés. C'est une pensée qui nous coupe le souffle lorsque nous réalisons que nous sommes un don pour Jésus. Jean 17:24 dit: « Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde. » Vous trouverez toujours à nouveau l'expression: « ceux que tu m'as donnés. »



DIEU NOUS AIME D'UN AMOUR PARFAIT

Une autre chose incroyable dans cette prière est qu'alors que Jésus a prié à voix haute, les disciples ont appris que Dieu le Père les aime autant qu'Il aime Son Fils Jésus. C'est une vérité qui nous coupe le souffle. Jean 17:23 dit: « moi en eux, et toi en moi, afin qu'ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m'as envoyé et que tu les as aimés comme tu m'as aimé. » Jean 17:26dit: « Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et que je sois en eux... » « Tu les as aimés comme tu m'as aimé », si nous pouvions entrer dans cette vérité notre souffle serait également coupé. Dieu le Père vous aime autant qu'Il aime le Fils. Il vous aime autant qu'Il aime Jésus. Est-ce que vous réalisez que Jésus vous aime autant maintenant que lorsqu'Il est mort pour vous?

J'aimerais que vous puissiez imaginer une chose impossible. Imaginez que vous soyez la seule personne dans le monde entier pour laquelle Jésus devait prier. Il n'y a personne d'autre, juste vous. Et il est là-haut en train de prier juste pour vous. Si vous étiez la seule personne dans l'univers pour laquelle Jésus devait prier, est-ce qu'Il prierait pour vous davantage qu'Il ne le fait maintenant? La réponse est non, Il ne le ferait pas. A tout moment de votre vie vous profitez de Son attention complète que ce soit le matin, le soir ou au milieu de la nuit. Il prie pour vous à tout moment de chaque jour. C'est une réalité qui vous coupe le souffle. Avec tous les omni attributs de Dieu, Dieu ne peut pas vous aimer plus qu'Il ne vous aime maintenant. Son amour pour vous ne grandira pas ou ne diminuera pas à travers toute l'éternité. Il vous aime d'un amour parfait. Et si vous étiez l'unique objet de Ses prières, Il ne prierait pas davantage pour vous qu'Il ne le fait maintenant.

Laissez-moi souligner un troisième point qui rend cette prière incroyable. Non seulement vous êtes Son don, non seulement Dieu vous aime autant qu'Il aime Son Fils, mais lorsque Jésus a prié à haute voix les disciples L'ont entendu dire des choses à leur sujet qui a fait qu'ils se sont grattés la tête. Jean 17:6-8 dit: «J'ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi, et tu me les as donnés; et ils ont gardé ta parole. Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m'as donné vient de toi. Car je leur ai donné les paroles que tu m'as données; et ils les ont reçues, et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m'as envoyé. »

N'est-ce pas un incroyable commentaire que Jésus fait ici ? Il dit que les disciples ont gardé la Parole de Dieu. Ils ont dû se gratter la tête en entendant cela et se dire: « Est-ce qu'Il parle de nous? Nous, nous avons gardé Sa Parole? » Il a encore dit que les disciples ont connu que tout ce que Dieu a donné à Jésus vient de Dieu. Il a encore dit que les disciples ont cru en tout ce que Dieu Lui a dit et qu'ils ont tout compris. Mais vous vous rappelez que les disciples ont dit: « Nous ne connaissons pas le Père montre-nous le Père, nous ne comprenons pas. » Pourtant Jésus les loue et dit: « Ils ont entendu, ils ont tout compris ils croient tout, ils ont gardé ta parole, ils ne sont pas du monde. » Ils ont dû se dire: « Mais Il doit voir quelque chose que je ne vois pas. Il doit avoir des yeux que je n'ai pas. » Tout cela permet d'illustrer que non seulement cette prière est à couper le souffle, mais le ministère est l'ombre de ce qui se passe maintenant dans le ciel, c’est également le ministère qui coupe le souffle.

Dans cette leçon j'aimerais vous donner une autre introduction à cette prière pour que nous puissions y entrer de tout coeur. Dans notre précédente leçon j'ai insisté sur la posture corporelle de notre Seigneur alors qu'Il est monté au ciel. Vous vous rappelez que c'est Luc qui nous rapporte tout cela. Jésus avait Ses mains levées au ciel comme le faisait le Prêtre pour bénir le peuple. Alors qu'Il a été élevé dans le ciel Il a béni les disciples. Quelle image que cela est! Elle anticipe ce qu'Il va faire lorsqu'Il arrivera au ciel!

J'aimerais vous donner une autre illustration qui nous préparera pour l'étude de cette prière et qui vient également de l'Ancien Testament. Vous savez que l'Ancien Testament est rempli d'images. Une des images est le sacerdoce que l'on trouve dans l'Ancien Testament. Dieu a ordonné le sacerdoce pour qu'il soit une image de notre Seigneur Jésus. Peut-être que vous direz que lorsque vous lisez l'Ancien Testament cela vous fait mal à la tête parce qu'il y a tant de détails et de faits et vous ne savez pas comment les mettre ensemble. Ne vous perdez pas dans ce que Dieu dit dans ces images.

Pour illustrer le sacerdoce de Jésus, Dieu a eu recours à deux sacerdoces. Un seul ne suffit pas pour tout représenter. Ainsi Dieu illustre cela par le sacerdoce d'Aaron et ensuite Il l'illustre avec le sacerdoce de Melchisédech. Il faut deux sacerdoces pour illustrer le merveilleux sacerdoce du Seigneur Jésus.

Je ne désire pas entrer dans tous les détails de ces sacerdoces, mais j'aimerais me focaliser sur un petit aspect du sacerdoce d'Aaron pour que votre coeur soit préparé pour ce chapitre. Dans Exode 28 nous trouvons la description des habits que le prêtre devait porter. Exode 28:2-3 dit: « Tu feras à Aaron, ton frère, des vêtements sacrés, pour marquer sa dignité et pour lui servir de parure. Tu parleras à tous ceux qui sont habiles, à qui j'ai donné un esprit plein d'intelligence; et ils feront les vêtements d'Aaron, afin qu'il soit consacré et qu'il exerce mon sacerdoce. »

Vous voyez les prêtres de l'Ancien Testament ne portaient pas n'importe quel habit. Ils devaient avoir des vêtements spécialement faits, Dieu dit que c'est pour marquer leur dignité et pour leur servir de parure. Il n'y avait personne sur terre qui était qualifié pour les faire. Dieu a donc donné un don spécial du Saint-Esprit à certaines personnes pour fabriquer ce vêtement spécial. Il y avait deux pièces très importantes dans ce vêtement qui avait une signification spirituelle.

Il y avait premièrement les deux pierres d'onyx qui étaient au niveau de chaque épaule. Exode 28:7-12 dit: « On y fera deux épaulettes, qui le joindront par ses deux extrémités; et c'est ainsi qu'il sera joint. La ceinture sera du même travail que l'éphod et fixée sur lui; elle sera d'or, de fil bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors. Tu prendras deux pierres d'onyx, et tu y graveras les noms des fils d'Israël, six de leurs noms sur une pierre, et les six autres sur la seconde pierre, d'après l'ordre des naissances. Tu graveras sur les deux pierres les noms des fils d'Israël, comme on grave les pierres et les cachets; tu les entoureras de montures d'or. Tu mettras les deux pierres sur les épaulettes de l'éphod, en souvenir des fils d'Israël; et c'est comme souvenir qu'Aaron portera leurs noms devant l'Éternel sur ses deux épaules. »

Ne lisez pas cela à la légère, c'est une merveilleuse image. Exode 28:15 dit: « Tu feras le pectoral du jugement, artistement travaillé; tu le feras du même travail que l'éphod, tu le feras d'or, de fil bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors. » Il y avait donc également un pectoral dans le costume du Grand Prêtre. Sur ce pectoral il y a avait 4 rangées de pierres précieuses, trois par rangée. Exode 28:21 dit: « Il y en aura douze, d'après les noms des fils d'Israël; elles seront gravées comme des cachets, chacune avec le nom de l'une des douze tribus. »

J'aimerais que vous vous représentiez tout cela. Sur les épaules, le prêtre avait deux pierres d'onyx sur lesquelles étaient inscrits les noms des douze fils d'Israël. Et sur son pectoral se trouvait une pierre précieuse sur laquelle étaient écrits les noms des douze tribus. Si vous aimez les bijoux, vous aimerez Exode 28, parce que ce chapitre décrit toutes ces belles pierres qui étaient disposées sur le pectoral.

Essayons de nous imaginer à l'époque de l'Ancien Testament. Bien qu'une fois par an les juifs avaient le jour appelé le jour des expiations lorsque le Grand Prêtre pouvait entrer dans le Lieu Très Saint, tous les jours de la semaine étaient également un jour d'expiation. Le matin à 9 heures il y avait le sacrifice du matin. Le soir à 15 heures il y avait le sacrifice du soir. Ils offraient le sang de l'agneau pour représenter le peuple sous la tente. Après qu'ils aient offert le sang de l'agneau le prêtre qui portait le pectoral entrait dans le lieu saint et représentait le peuple de Dieu.

Vous voyez de façon figurative ce prêtre entrait dans la présence du Seigneur où vous ne pouviez pas entrer sans le sang de l'agneau. Vous pouvez donc voir à quel point cela est instructif. Qu'est-ce que Dieu a vu alors que le prêtre s'est approché de Lui pour représenter le peuple ? Il y avait un chandelier à sept branches. Lorsque le prêtre entrait pour représenter le peuple, il représentait tout le monde de la même façon, parce qu'il y avait six noms de tribus sur une épaule et six noms sur une autre.

J'ai souvent entendu les gens dirent quelque chose comme: « Je n'ai aucune confiance dans les prières. Mais j'aimerais tellement que cette personne prie pour moi parce que j'ai confiance dans ses prières, elles ont comme un monopole sur Dieu. » La vérité c'est que nous ne devons ni avoir confiance dans nos prières ni confiance dans les prières de quelqu'un d'autre. Mais j'ai confiance dans les prières de mon Grand Prêtre. Mon Grand Prêtre prie de façon efficiente pour moi maintenant tout autant qu'Il a prié pour l'apôtre Paul ou pour Pierre.

Vous voyez il s'agissait d'une représentation égale. Votre nom est sur cette pierre et mon nom est également sur cette pierre. Chacun de nos noms est sur cette pierre. Il n'y en a pas un au-dessus des autres.

Lorsque l'on s'attarde au pectoral, on remarque que l'habit du Grand Prêtre ne nous enseigne pas uniquement une représentation égale de tous les croyants, mais toutes ces pierres précieuses représentaient également des individus. Nous autres humains, lorsque nous considérons un grand groupe de chrétiens nous voyons une mer de visage. Mais Dieu ne considère jamais l'ensemble des chrétiens comme une mer de visage. Nous ne sommes jamais perdus dans la foule. Il ne perd jamais l'individu de vue. Dieu donne à chacun d'entre nous son attention. Psaumes 139:1-3 dit: « Au chef des chantres. De David. Psaume. Éternel! tu me sondes et tu me connais, Tu sais quand je m'assieds et quand je me lève, Tu pénètres de loin ma pensée; Tu sais quand je marche et quand je me couche, Et tu pénètres toutes mes voies. »

N'est-ce pas un merveilleux verset au sujet de l'attention individuelle? Dieu sait déjà à quoi vous penserez dans 10 ans. Il est au courant de toutes vos voies. Chaque fois que vous vous levez de la chaise où que vous vous asseyez Il le sait. Est-ce que vous réalisez que lorsque le Grand Prêtre entrait dans le tabernacle, pour représenter le peuple, Il les représentait de façon égale et individuelle?

Mais rappelez-vous qu'ils étaient des juifs et cela nous amène maintenant à Jean 17. C'est une glorieuse représentation. Essayez de vous mettre à la place du Grand Prêtre  alors qu'il représentait le peuple, le portant sur ses épaules, et sur son coeur. Et alors que le Grand Prêtre entrait dans la tente, il venait à la rencontre de Dieu. Je m'imagine le chandelier alors que sa lumière se reflétait sur toutes ces pierres précieuses. Quelle vue cela a dû être! C'est comme si Dieu était à l'intérieur saluant le prêtre, alors qu'il entre et marche devant ce chandelier à sept branches. Il regarde ensuite ce merveilleux pectoral et toutes ces pierres précieuses qui scintillent.

Laissez-moi à nouveau vous poser cette question. Qui est représenté par ces pierres précieuses? La réponse est que c'est nous. Il se peut que lorsque vous me regardez vous vous disiez, il n'est pas très beau. Mais lorsque Dieu me regarde Il se dit que je suis une merveilleuse pierre précieuse. Peut-être que vous vous dites: « Je suis si insignifiant. Je n'ai rien de particulier. Je suis un rien du tout. » Mais lorsque votre Grand Prêtre vous porte devant Dieu, vous êtes sur ses épaules. Il vous porte vous et vos fardeaux avec vous. Vous êtes sur son coeur et vous êtes quelqu'un de merveilleux devant les yeux d'un Dieu Saint. Vous ressemblez à un saphir et à un rubis. Vous êtes trop beau à Ses yeux. Nous ne sommes pas laids aux yeux de notre Père céleste. Pourquoi est-ce que les choses sont comme cela, c'est parce que notre Grand Prêtre Jésus Christ nous porte sur Ses épaules, et sur Son coeur alors qu'Il nous représente.

Vous voyez Jésus est en train d'anticiper tout cela en Jean 17. Il dit aux disciples: « Je suis sur le point de mourir et de ressusciter mais ensuite j'irai au ciel, et lorsque je serai au ciel je vous représenterai tous de la même façon. Ce sera une représentation individuelle et glorieuse. » Tout cela est décrit dans l'Ancien Testament sous forme d'image.

Est-ce que vous réalisez qu’en ce moment Jésus prie pour nous de manière nominale? Est-ce que vous réalisez qu'à chaque seconde entre maintenant et le moment où vous irez au ciel, Jésus ne s'arrêtera pas de prier pour vous? C'est Son ministère actuel, il intercède pour nous. Je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de chrétiens qui soient conscient de Son merveilleux ministère. C'est cette vérité que Jésus leur a fait découvrir la nuit où Il a été trahi lorsqu'Il a prié cette merveilleuse prière.

Je ne désire pas m'approcher à la légère de cette prière et je ne désire pas non plus que vous approchiez cette prière à la légère. J'aimerais que vous y entriez parce que Jésus prépare les disciples pour ce glorieux ministère qu'Il va avoir à la droite de Dieu le Père.

Nous avons déjà répondu à notre première question en lien avec ce chapitre, qui est Christ? Qui est Christ selon ce chapitre ? La réponse est qu'Il est le Grand Prêtre. C'est Lui qui prie pour chacun d'entre nous. Avant que nous considérions certaines des choses pour lesquelles Il prie, ce que j'aimerais faire est de prendre du recul, considérer la prière dans son ensemble et vous présenter avec l'aide de Dieu la simplicité de cette prière.

On pourrait penser que cette prière est un peu compliquée. Mais ce n'est pas du tout compliqué. La simplicité de cette prière nous coupe le souffle. Bien entendu la simplicité vient de la personne elle-même qui prie. Jésus-Christ est le Dieu homme. C'est le Dieu homme qui prie pour vous. Il est Dieu, Il sait tout de vous par omniscience. Il est homme et Il sait tout de vous à cause de Son expérience humaine. Dieu prie Dieu pour vous. Et l'homme qui vous représente est en train de prier pour moi.

Veuillez noter les mots d'introduction de cette prière. Jean 17:1-4 dit: « Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit: Père, l'heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu'il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire. »

Dans le premier verset Jésus dit que l'heure est venue. Vous savez qu'Il parle du moment de la crucifixion. Je vous rends attentif à cela parce qu'Il débute cette prière en faisant référence à la Croix. Toute la prière est en lien avec la Croix. Bien entendu il n'y a pas eu de moment dans la vie du Seigneur Jésus qui n'a pas eu d'importance. Et bien qu'il n'y ait pas eu d'heure non importante il y a eu l'Heure, toujours à nouveau on entend Jésus dire: « Mon heure n'est pas encore venue » ou « Mon heure est venue. » Il y avait donc une heure autour de laquelle tournaient les autres heures.

La même chose est vraie dans votre vie. Il n'y a pas un seul moment de votre vie qui n'est pas important pour le Seigneur. Mais tous les moments de votre vie tournent autour de l'heure de Son objectif rédempteur dans votre vie.

Je vais plusieurs fois faire référence à Jean 17:4, alors que nous développons cela, où Jésus dit: « J'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire. » D'autres versions disent: « J'ai terminé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire. » Bien entendu on peut se poser la question de savoir comment Jésus a pu dire: « J'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire », alors qu'Il n'était pas encore allé à la Croix.

Vous voyez nous verrons cela à un autre moment, mais c'était comme fait dans le coeur, dans la pensée et dans l'objectif de Dieu. Je désire souligner que cette prière commence avec une référence à la Croix, l'oeuvre achevée de Christ. La Croix traverse toute cette prière. Toutes les demandes sont basées sur l'oeuvre achevée. Est-ce que vous réalisez que toutes les bonnes choses que Dieu a faites pour nous sont parce que Jésus est mort pour nous? C'est basé sur le précieux sang du Seigneur Jésus.

Voici les paroles d'un chant de Charles Wesley qui illustre bien cela.

Elève-toi mon âme; débarrasse-toi de ta peur coupable.
Le sacrifice sanglant apparaît à mes côtés.
Je peux me tenir en toute assurance devant le trône de Dieu.
Mon nom est écrit sur Sa main.

Il vit à tout jamais là-haut pour moi pour intercéder.
Son amour rédemption et Son sang précieux plaident pour moi.
Son sang a expié mes péchés.
Et il plaide maintenant pour moi devant le trône.

Christ porte cinq plaies sanglantes qu'Il a reçues au Calvaire;
Elles prient de façon effective pour moi, elles plaident fortement pour moi:
Elles crient: « Pardonne-Lui, Pardonne.
Ne laisse pas ce pécheur mourir. »

Il n'est pas possible pour le Seigneur Jésus d'avoir un ministère présent indépendamment de Son ministère passé. Alors que vous avancez dans cette prière de Jean 17, vous allez noter qu'Il appelle Son Père, « Père saint » au verset 17:11. Vous voyez, pourquoi est-ce qu'un Dieu Saint peut répondre aux prières pour moi, sachant que je suis une créature pécheresse? La réponse est à cause du sang, à cause de l'oeuvre achevée.

En Jean 17:25 il appelle son Père: « Père juste. » Comment est-ce que ce Père juste peut entendre les prières de Jésus qui me concerne puisque je suis une créature pécheresse devant Dieu ? La réponse est à cause du sang du Seigneur Jésus et de Sa présence dans les cieux. Sa seule présence dans le ciel plaide pour nous.

J'ai un jour entendu parler d'un mendiant qui était assis sur le côté d'une rue. Il ne disait pas un mot et était juste assis avec sa petite coupe. Quelqu'un alla vers lui et lui demanda: « Mais pourquoi est-ce que tu ne mendies pas? Tu es juste assis là. » Le mendiant a répondu: « Je n'ai pas besoin de mendier. Mes haillons mendient pour moi. » Est-ce que vous réalisez qu'à la droite de Dieu, Jésus n'a pas besoin de dire un mot? Sa seule présence dans le ciel plaide pour nous.

Il est vrai qu'Il parle et qu'Il prie mais Il n'en a pas besoin. Il fait souvent des choses qu'Il n'a pas besoin de faire. Tout ce qu'Il dit est vrai. Chaque fois qu'Il parle c'est comme s'Il jurait. Il n'a pas besoin de faire un serment. Mais pour votre bien Il le fait. La Bible dit que Dieu a levé son bras droit et à juré à Dieu que ces choses sont vraies. Dieu n'a pas besoin de jurer à Dieu. Il n'aurait qu'à le dire, cela est suffisant. Mais pour notre bien, et parce que nous sommes si faibles, Il fait tout cela. Sa présence dans les cieux plaide pour vous.

La seule chose sur terre qui est arrivée jusque dans les cieux sont les blessures de Jésus. Ce sont bien entendu des blessures glorieuses. Lorsque vous recevrez votre corps de résurrection vous n'aurez pas de blessure, parce que vos blessures ne sont pas glorieuses. Nos blessures font partie de notre honte. Mais les Siennes sont glorieuses et elles sont présentes au ciel. Il est là-haut en tant que notre représentant.

Laissez-moi vous montrer la simplicité fondamentale de cette prière. Imaginez Jésus en tant que votre prêtre, Il vous représente. Il se tient à votre place, dans votre position, votre état. Il nous représente. Bien qu'il y ait de nombreuses demandes dans cette prière, il y en a deux qui sont les principales. Il y en a deux qui illustrent la simplicité fondamentale de la prière. Je veux parler des versets 17:13 et 17:24.

Jean 17:13 dit « Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu'ils aient en eux ma joie parfaite. » Jean 17:24 dit: « Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde. » Ne rendez pas les choses plus difficiles qu'elles ne le sont. Jésus dit « J'expérimente une incroyable joie. Je suis si heureux en ce moment. Je prie qu'ils puissent avoir la plénitude de la joie que j'ai maintenant. » Puis Il dit dans le verset 17:24: « Père, je souhaiterais qu'ils puissent être où Je suis, et se tenir où Je me tiens. » Voici les deux prières.

Il y a de nombreuses personnes qui pensent qu'Il parle du ciel dans le verset 17:24. En d'autres termes elles pensent que les chrétiens lorsqu'ils meurent vont au ciel et sont avec Jésus pour toujours. Cela peut inclure cela, mais ce n'est ce qu'Il est en train de prier ici. Ce n'est pas Son point ici. Je pense que Jésus dit cela: « Je me tiens dès à présent dans un endroit qui remplit mon coeur de joie. Et Père Je souhaiterais qu'ils puissent également se tenir à cet endroit et expérimenter la joie que J'expérimente. »

Jean 17:4 dit « Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire. » Pour ainsi dire Jésus vient se placer devant Dieu Son Père dans ce passage et Il dit: « J'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire. » Il ne s'agit pas ici d'un enfant qui satisfait à l'attente de ses parents, où à la joie d'un étudiant qui fait plaisir à son enseignant. Cela va au-delà de toute joie humaine ou accomplissement. Tout accomplissement humain comprend des erreurs et des faiblesses.

Mais notre Seigneur Jésus présente à son Père une oeuvre parfaite. Il n'y a aucune faiblesse, aucune erreur et rien de manque. Nous parlons bien entendu de l'oeuvre de la rédemption. Nous parlons du plan de Dieu en Christ, de sa mission, son objectif. Le but pour lequel il est venu sur la terre. La Bible parle d'un moment avant que le temps n'ait commencé, appelé le conseil de Sa volonté. Avant la fondation du monde Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit ont eu une grande réunion. Et c'est lors de cette réunion qu'Ils ont tout planifié. Le Seigneur s'est levé après cette réunion, est allé à la porte du ciel, et a dit « qu'Il était prêt à aller et à devenir notre substitut. » C'est de ce conseil de Sa volonté dont nous parlons. Tout ce que Jésus est venu faire Il le donne maintenant au Père en disant: « Père Je Te présente tout, glorifie Ton Fils. » Et Dieu a été glorifié, Il n'a rien désapprouvé. Tous les détails sont parfaits.

Imaginez vous tenir à cet endroit, l'endroit où Jésus s'est tenu. Il est béni par Dieu, Il est accepté par Dieu, Il est approuvé par Dieu, Il est aimé par Dieu, Il est glorifié par Dieu, Il est exalté par Dieu, Il est couronné par Dieu. Dieu est satisfait, Dieu est heureux, Dieu est satisfait, Dieu est content. Cela a dû être le meilleur endroit dans tout l'univers, en ayant Sa faveur. C'est un endroit où il n'y a rien si ce n'est honneur, récompense et gloire.

C'est là où Jésus était au début de ce chapitre. Il se tenait devant Dieu avec une oeuvre accomplie et a dit à Son Père: « Je t'ai glorifié et je te glorifierai à nouveau. » Dieu a accepté l'oeuvre de Christ. Et alors qu'il se tenait là, la prière de Jésus a été: « Je souhaiterais que mon peuple puisse se tenir là où Je me tiens. Qu'ils puissent être avec Moi, là où Je suis. De telle sorte qu’ils puissent expérimenter la joie qui remplit Mon coeur en ce moment. » Vous voyez c'est cela la simplicité fondamentale de cette prière. Dieu vous invite à vous tenir dans la satisfaction de l'oeuvre accomplie et d'accepter la faveur et l'acceptation qu'il a expérimentées.

Jean 17:13dit « Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu'ils aient en eux ma joie parfaite. » Jean 17:24 dit « Père, je souhaiterais qu'ils puissent être où je suis, et se tenir où je me tiens. Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi, afin qu'ils voient ma gloire, la gloire que tu m'as donnée, parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde. » Ces deux versets représentent l'idée de base de cette prière. Jésus Christ est venu représenter les hommes. Cette représentation est la même pour tout le monde et elle est individuelle et glorieuse. Dieu a accepté l'oeuvre de Christ, Dieu est satisfait. Christ va se tenir sur ce terrain de la satisfaction de Dieu et Il va nous inviter à nous tenir sur ce même terrain. Jésus est rempli de joie et désire que nous soyons remplis avec cette même joie. Il désire infiniment que les enfants de Dieu puissent se tenir sur le terrain de l'approbation divine. C'est une merveilleuse place. Il n'y a là plus de condamnation. Nous pouvons nous tenir droits car nous sommes représentés par le Seigneur Jésus.

Est-ce que vous réalisez que Dieu ne peut plus être mécontent de vous sans être en contradiction avec Lui-même et avec l'oeuvre achevée de Son Fils? Selon ce que je comprends c'est cela la simplicité fondamentale de cette prière.

Lorsque vous lisez l'Ancien Testament vous voyez la vérité sous forme de semence. Lorsque vous lisez l'Evangile, Matthieu, Marc, Luc et Jean, vous avez la vérité sous forme de bourgeon. Mais lorsque vous lisez les épîtres, vous avez la vérité sous forme pleinement développée. Ce que Jésus nous a donné ici est simplement sous forme de bourgeon. « Père, Je souhaiterais qu'ils puissent être où Je suis. Je souhaite qu'ils expérimentent Ma joie. »

Cette vérité, être avec Lui là où Christ est, se tenir sur le terrain qu'Il a conquis, se tenir avec Lui est l'introduction à la vérité de l'union avec Christ. Lorsque vous allez dans les épîtres vous trouverez l'expression « en Christ Jésus » plus de 100 fois. Il est allé au ciel pour prier pour que nous sachions ce que cela signifie de se tenir avec Lui sur le même terrain, avec la même joie, avec la même acceptation devant Dieu. Christ nous représente et sur le terrain sur lequel Il se tient il y a plénitude de joie.

Alors que vous parcourrez les épîtres vous verrez l'expression « en Christ Jésus » et cela n'est pas une doctrine. L'union avec Christ n'est pas une doctrine c'est le secret de la vie chrétienne. La Bible dit que l'église est en Christ Jésus, elle dit que les chrétiens sont en Christ Jésus. Ils sont trouvés en Christ. Ils sont préservés en Christ. Ils sont gardés en Christ. Ils sont enracinés en Christ. Ils sont édifiés en Christ. Ils sont rendus parfaits en Christ. Leur foi, leur espérance, leur amour, leur joie, leur vie sont en Christ Jésus. Les chrétiens sont appelés à penser en Christ, à marcher en Christ, à travailler dans le Seigneur, à souffrir dans le Seigneur. Nous devons nous recevoir les uns les autres dans le Seigneur. Nous devons nous réjouir dans le Seigneur, à conquérir dans le Seigneur, à aimer dans le Seigneur. Nous devons uniquement nous marier dans le Seigneur. Nous devons nous soumettre les uns les autres dans le Seigneur. Nous devons obéir dans le Seigneur. Que nous mangions ou buvons tout est pour la gloire de Dieu. Lorsque nous mourons dans le Seigneur, lorsque nous sommes morts nous nous endormons en Jésus. Lorsque Christ reviendra nous reviendrons avec le Seigneur. Lorsqu'Il régnera nous régnerons avec Christ.

Tout cela a été ici introduit par cette phrase de Jésus: « Père, Je souhaiterais qu'ils puissent être où Je suis, et se tenir où Je me tiens. Je me tiens ici en tant que représentant et Je les invite à se tenir avec Moi. »

Laissez-moi vous poser cette question: Est-ce que vous vous tenez sur le terrain de l'oeuvre achevée de Christ? Est-ce que vous vous tenez là où Il s'est tenu ce jour-là lorsque Dieu était cent pour cent satisfait avec Jésus-Christ? Si vous l'êtes alors vous allez commencer à connaître la joie qui a rempli Son coeur ce jour-là. Cela a été Sa grande prière. Qu'ils puissent avoir Ma joie, qu'ils puissent être avec Moi là où Je suis et Il introduit maintenant ce grand thème de l'union avec Christ et tout ce que nous avons à cause de notre union avec Lui. Nous verrons les grands thèmes de cette prière dans notre étude suivante parce que les sujets pour lesquels Christ a prié à ce moment, sont également les sujets pour lesquels Il prie maintenant. Et nous savons que les prières de Christ sont tout le temps exaucées.

Prions:

Père nous Te remercions pour ce merveilleux chapitre. Merci parce que Tu nous portes sur Tes épaules, que Tu nous portes sur Ton coeur, que Tu n'arrêtes jamais de prier pour nous, et que les passions de Ton coeur sont tout le temps centrées sur le fait que nous puissions nous tenir là où Tu te tiens et que nous puissions avoir la joie que Tu as d'être approuvé de Dieu. Nous Te prions de rendre tout cela réel dans nos coeurs, dans le nom de Jésus. Amen.

Jean 53