JEAN #44 - GUERISON DES COEURS BRISES

(Jean 14:1-31)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre quarante-quatrième leçon sur ce merveilleux évangile de Jean.

Prions:

Père céleste nous Te remercions tellement pour l'Évangile de Jean. Merci pour le Saint-Esprit qui vit dans notre coeur, pour diriger nos coeurs vers Christ. Nous Te remettons cette étude, et nous Te demandons que Tu puisses guider notre méditation. Nous prions que nous puissions saisir d'une manière toute fraîche le Seigneur Jésus. Nous Te le demandons dans le nom de Jésus. Amen.



RÉSUMÉ

Merci de prendre Jean 13. Dans notre étude de Jean, nous sommes arrivés à ce merveilleux chapitre qui introduit cinq chapitres très précieux. Jean 13-17 est adressé à ceux qu'Il appelle les Siens. Son ministère envers le monde est maintenant terminé, c'est-à-dire Ses miracles, Ses enseignements, Ses paraboles et Il se tourne vers les Siens.

Vous vous rappelez que lorsque vous arrivez à Jean 13, vous n'êtes plus qu'un jour avant la Croix. Nous sommes jeudi soir et lors de cette nuit notre Seigneur Jésus va être trahi. Il y a donc beaucoup de choses sur Son coeur et beaucoup de choses qui peuvent rendre Son coeur lourd. Dans ces cinq chapitres nous voyons le Seigneur Jésus décharger ce qu'il y a sur Son coeur et simplement dire aux Siens toutes les grandes choses qu'Il désire qu'ils sachent.

Mais les disciples ne comprennent pas et Jésus dit même au verset 16:12: « J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. » Les disciples étaient comme des petits enfants, ils ne pouvaient pas comprendre, mais Jésus devait décharger ce qu'Il avait sur le coeur. C'est donc dans ces cinq chapitres que vous trouverez certaines des choses les plus précieuses.

Nous suivons encore toujours le plan qui nous est proposé en Jean 20. Nous trouvons là la raison pour laquelle Jean a donné son témoignage. Jean 20:30-31 dit: « Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d'autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. »

Jean nous dit exactement pourquoi il a écrit cet évangile, c'est pour que nous croyions en Christ, et que nous trouvions la vie en Son nom. Nous avons extrait trois questions de ce verset. Comme il est écrit « afin que vous sachiez qui est Jésus » nous nous posons la question qui est Christ? Comme il est écrit « afin que vous croyiez » nous nous posons la question qu'est-ce que la foi? Comme il est écrit « afin que vous ayez la vie » nous nous posons la question qu'est-ce que la vie?

Chaque récit dans l'évangile de Jean, met en lumière ces trois questions: qui est Christ, qu'est-ce que la foi et qu'est-ce que la vie? Comme c'est Dieu qui nous dit cela, nous nous sommes posés ces trois questions. Jean nous a donné cet évangile pour que nous puissions connaître Christ de façon plus profonde, pour que nous puissions davantage faire confiance à Christ et profiter davantage de Christ. Chaque chapitre s'occupe de ces questions.

Reprenons les réponses que nous avons trouvées dans la première partie du chapitre 13. Les versets 13:1-17 narrent l'histoire du lavement des pieds qui est le dernier récit dans ces cinq chapitres. Après ce chapitre nous aurons un sermon dans lequel Jésus couvre plusieurs sujets. Selon ce récit, le lavement des pieds, qui est Christ? Nous avons donné deux réponses à cela. Premièrement Il est Celui qui lave de la tête aux pieds et deuxièmement Il est Celui qui lave les pieds. Il est Celui qui est venu pour nous servir, pour nous laver les pieds.

Selon ce récit, le lavement des pieds, qu'est-ce que la foi? La réponse est: la foi est la volonté de laisser Jésus laver nos pieds. C'est Lui donner la permission de nous servir, de nous rafraîchir. Je vous ai montré au niveau terrestre à quel point cela semble irraisonnable. Cela semble être une drôle de chose que de voir Dieu servir les hommes. Il semblerait que ce soit mettre les choses à l'envers. Nous pensons tout le temps à cela d'une façon centrée sur les hommes. Nous avons l'habitude de dire quelque chose comme: « Je suis sauvé pour servir le Seigneur. » J'ai grandi, et vous probablement aussi, en entendant cela: « Je suis sauvé pour servir le Seigneur. »

Est-ce que vous réalisez que cela nécessite un puissant miracle de Dieu, pour corriger cette fausse idée? Non, je ne suis pas sauvé pour servir le Seigneur. Assez étrangement, je suis sauvé pour être servi par le Seigneur. Il est Celui qui doit laver nos pieds et la foi c'est Lui donner la permission de nous sauver et arrêter de penser que d'une façon où d'une autre nous pouvons Le sauver et Le servir.

Si Christ est Celui qui lave les pieds, la foi est la volonté de Le laisser nous laver les pieds. Alors selon ce récit, qu'est-ce que la vie? La réalité complète est que je ne suis pas sauvé pour servir, mais je suis sauvé pour être servi par le Seigneur pour que je puisse servir le Seigneur. Ce n'est pas comme si nous ne servions pas le Seigneur, mais Le servir est un sous-produit de Lui qui nous sert. Je suis sauvé pour être servi par le Seigneur pour que je puisse servir le Seigneur et servir les autres.

Qu'est-ce que la vie? C'est se laver les pieds les uns aux autres. C'est servir les autres. Je ne peux pas vous servir avant qu'Il ne lave d'abord mes pieds. C'est uniquement lorsque nous sommes rafraîchis par Lui que nous pouvons rafraîchir les autres. Cet ordre est donc très très important.

En arrivant à ces cinq chapitres 13-17 nous arrivons à la fin des récits. Dans les 13 premiers chapitres vous trouvez une histoire après l'autre. Vous avez l'histoire de la transformation de l'eau en vin, le nettoyage du temple, la femme samaritaine près du puits, l'homme couché sur son lit à Bethesda, la guérison de l'homme aveugle et la résurrection de Lazare d'entre les morts. A partir de ces récits vous pouvez facilement poser les questions de qui est Christ selon ce récit, qu'est-ce que la foi selon ce récit et qu'est-ce que la vie selon ce récit? C'est bien plus facile de voir cela dans des récits parce que nous pouvons nous remémorer les histoires bibliques.

Mais maintenant nous les abandonnons, et pour le restant de ces cinq chapitres, nous avons un sermon. Il s'agit d'un message. Notre Seigneur Jésus va maintenant nous donner un enseignement. Il va partager de grandes vérités, de merveilleuses vérités au sujet du ciel, au sujet du Saint-Esprit, au sujet de porter du fruit, au sujet de demeurer en Christ, au sujet de prier dans le nom de Jésus. Il s'agit de merveilleuses vérités.

Nous allons encore utiliser les trois questions, qui est Christ, qu'est-ce que la vie et qu'est-ce que la foi. Mais c'est un peu plus difficile de voir cela maintenant parce que c'est lié à des points dans Son message plutôt que des histoires. Mais nous allons continuer de suivre ce fil rouge puisque c'est Lui qui nous a dit qu'Il nous a donné cet évangile pour que nous sachions qui Il est.

J'aimerais vous donner un aperçu du chapitre 13 dans son ensemble. Dans les 17 premiers versets, nous trouvons l'histoire du lavement des pieds, et le Saint-Esprit met en lumière deux personnes en particulier. Il nous narre l'histoire du lavement des pieds en lien avec Judas et Pierre. Voilà pour ce qui est des 17 premiers versets.

Puis dans les versets 13:18-30, Il se focalise uniquement sur Judas. Nous avons parlé de cela dans notre précédente leçon. Puis à la fin du chapitre dans les versets 13:31-38, Il se focalise sur Pierre. Vous voyez de quelle manière le chapitre est organisé. D'abord c'est Judas et Pierre, puis c'est Judas et enfin c'est Pierre.

Dans notre précédente leçon je vous ai rappelé que même si nous pouvons être reconnaissants pour les chapitres et les versets, cela a été fait par les hommes. Ce sont les hommes qui ont décidé quand un chapitre devait commencer et se terminer. Il arrive parfois que cela soit bien fait et parfois moins bien.

Le dernier verset de Actes 21 est le verset 21:40 il dit: « Le tribun le lui ayant permis, Paul, debout sur les degrés, fit signe de la main au peuple. Un profond silence s'établit, et Paul, parlant en langue hébraïque, dit. » Le chapitre se termine avec une virgule. N'est-ce pas une drôle de place pour terminer un chapitre? Il est clair que certaines délimitations ont été faites pour notre convenance. En d'autres termes cela était parfois trop long.

Je vous dis tout cela, parce que si vous lisez la fin du chapitre 13 de Jean et le début du chapitre 14, nous voyons qu'il s'agit d'un commentaire. Je pense qu'il est assez malheureux que la césure a été faite là où elle a été faite. Plus tard je vous dirai pourquoi je pense que cela n'est pas un bon endroit pour couper le texte, mais avant, commençons par répondre à la question, selon la fin du chapitre 13 et à travers le chapitre 14: qui est Christ? Je vous rappelle à nouveau qu'il ne s'agit pas d'histoire, mais d'un enseignement de notre Seigneur Jésus et il s'agit d'un des premiers sujets qu'Il inclut dans Son grand message.



CHRIST, LE REMEDE POUR LES COEURS TROUBLES

Le premier grand sujet de Jésus se trouve dans Jean 14:1-27. Jean 14:1 dit: « Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. » Je crois que la révélation de Christ dès le début de ce sermon, est que Christ est le remède de Dieu pour les coeurs troublés. Ne laissez pas vos coeurs être troublés. Prenons l'autre point terminal qui est Jean 14:27 et qui dit: « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s'alarme point. » C'est entre ces deux grands points terminaux: « Que votre coeur ne se trouble point » (Jean 14:1) et « Que votre coeur ne se trouble point » (Jean:14:27) que nous trouvons notre premier grand sujet. Notre Seigneur Jésus est Celui qui est le remède pour les coeurs troublés.

Lorsque Jésus a dit cela à Ses disciples ils avaient toutes les raisons naturelles pour être troublés dans leur coeur. Laissez-moi en mentionner quelques-unes. Notre Seigneur Jésus leur a dit qu'Il allait les quitter. Ils n'ont pas compris cela, ils ont discuté sur ce sujet et cela les a troublés. Jean 13:33 dit: « Mes petits-enfants, je suis pour peu de temps encore avec vous. Vous me chercherez; et, comme j'ai dit aux Juifs: Vous ne pouvez venir où je vais, je vous le dis aussi maintenant. » Lorsque vous aimez quelqu'un et que cette personne vous dit « je vais partir au loin et vous ne pouvez pas venir avec moi », c'est troublant.

Plus loin dans le même sermon, Jésus s'étend sur cela. Jean 16:16-22 dit: « Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez, parce que je vais au Père. Là-dessus, quelques-uns de ses disciples dirent entre eux: Que signifie ce qu'il nous dit: Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez? et: Parce que je vais au Père? Ils disaient donc: Que signifie ce qu'il dit: Encore un peu de temps? Nous ne savons de quoi il parle. Jésus, connaissant qu'ils voulaient l'interroger, leur dit: Vous vous questionnez les uns les autres sur ce que j'ai dit: Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez. En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous vous lamenterez, et le monde se réjouira: vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie. La femme, lorsqu'elle enfante, éprouve de la tristesse, parce que son heure est venue; mais, lorsqu'elle a donné le jour à l'enfant, elle ne se souvient plus de la souffrance, à cause de la joie qu'elle a de ce qu'un homme est né dans le monde. Vous donc aussi, vous êtes maintenant dans la tristesse; mais je vous reverrai, et votre coeur se réjouira, et nul ne vous ravira votre joie. »

Les disciples avaient donc une sérieuse raison pour être troublés. Personne ne veut qu'un bien-aimé le quitte et tout spécialement si c'est pour une longue période. Mais même si c'est pour une période courte, et tout spécialement s'il dit qu'il ne peut pas venir avec nous, c'est difficile. Vous voyez donc de quelle façon cela peut troubler le coeur.

Le fait que Judas ait quitté la pièce a été également l'occasion pour les disciples de se poser des questions. Jean 13:27-30 dit: « Dès que le morceau fut donné, Satan entra dans Judas. Jésus lui dit: Ce que tu fais, fais-le promptement. Mais aucun de ceux qui étaient à table ne comprit pourquoi il lui disait cela; car quelques-uns pensaient que, comme Judas avait la bourse, Jésus voulait lui dire: Achète ce dont nous avons besoin pour la fête, ou qu'il lui commandait de donner quelque chose aux pauvres. Judas, ayant pris le morceau, se hâta de sortir. Il était nuit. »

Si tout s'était arrêté là, ils n'auraient probablement pas été troublés. Mais ensuite notre Seigneur dit au verset 13:31: « Lorsque Judas fut sorti, Jésus dit: Maintenant, le Fils de l'homme a été glorifié, et Dieu a été glorifié en lui. » A partir de ce moment le compte à rebours a commencé. Dès que Judas L'a quitté, Jésus a dit: maintenant le Fils de Dieu est glorifié et rien n'arrêtera cela jusqu'à ce que le plan soit fini. Cela a troublé les disciples.

Notre Seigneur a dit à Pierre qu'il allait Le renier avant le lever du soleil, avant que le coq chante. C'est une parole douloureuse à entendre. Les versets 13:36-38 disent: « Simon Pierre lui dit: Seigneur, où vas-tu? Jésus répondit: Tu ne peux pas maintenant me suivre où je vais, mais tu me suivras plus tard. Seigneur, lui dit Pierre, pourquoi ne puis-je pas te suivre maintenant? Je donnerai ma vie pour toi. Jésus répondit: Tu donneras ta vie pour moi! En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m'aies renié trois fois. »

Je vous ai dit plus haut que je pense que c'est un peu malheureux que le chapitre se termine où il se termine. C'est à cause du verset 14:1 qui dit: « Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. » Habituellement les gens relient cela à ce qui suit, les versets 14:2-3: « Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. »

Cela est vrai mais ce n'est pas le point pour lequel Jésus fait cette déclaration: « Que votre coeur ne se trouble point. » Jésus dit au chapitre 13 que Pierre va le renier et ensuite il ajoute au verset 14:1: « Que votre coeur ne se trouble point. » C'est cela le lien. Jésus dit ici à Pierre: « Tu vas me renier mais je ne suis pas troublé par cela. Et vous non plus vous n'avez pas besoin d'être troublés par cela. Je sais tout à ton sujet et Je connais tout sur les possibilités de ton coeur mauvais et pourtant Je ne suis pas troublé par cela. »

Vous voyez c'est l'exact opposé de ce que de nombreuses personnes pourraient enseigner. Elles diraient: « J'espère que tu es troublé dans ton coeur, parce que tu vas renier le Seigneur. » Mais ce n'est pas ce que notre Seigneur Jésus a dit. Lui Il a dit: « Tu vas Me renier, ne laisse pas ton coeur être troublé, parce que Je ne suis pas troublé. »

Mes amis en Christ, il y a ici une merveilleuse vérité. C'est que ma paix et mon repos ne se basent pas sur mes faits et gestes. Cela ne se base pas sur ce que j'ai fait avant, sur ce que je fais maintenant et sur ce que je ferai plus tard. Notre paix se base sur le Seigneur Lui-même. Je peux vous dire que nous avons besoin d'une parole comme celle-ci. Lorsque nous voyons notre coeur sale, que nous avons fait des erreurs et que nous en referons certainement avant que plusieurs heures s'écoulent, il est bon de savoir que nous n'avons pas besoin d'en être troublés.

Nous allons souvent trébucher mais ne laissons pas notre coeur se troubler à ce sujet. Nous allons pécher et faire honte au Seigneur mais que notre coeur ne se trouble point. C'est un miracle de Dieu que d'entendre ces deux vérités dans une seule et même phrase: « Tu vas Me renier, que ton coeur ne se trouble point. »

Vous savez, il m'est souvent arrivé d'avoir peur de commettre un certain péché. J'ai remarqué qu'en ayant peur de commettre un certain péché j'ai en fait déclenché ce péché, en pensant à cela et en craignant que j'allais tomber dans ce piège. Je pensais que ma peur pouvait m'empêcher de chuter. Non, ma peur ne m'empêche pas de tomber. C'est Jésus qui est le seul espoir pour cela. J'avais une telle peur de cela, que cela finissait par encourager ce que je désirais éviter.

Jésus est le remède pour les coeurs troublés. Il sait tout de moi et Il sait tout de vous. Il sait tout de notre situation présente et de nos échecs futurs et pourtant Il dit: « Que votre coeur ne se trouble point. » Jésus est le remède pour les coeurs troublés. Je vais développer cela davantage plus loin, mais selon ce passage qu'est-ce que la foi?



LA FOI C'EST SIMPLEMENT CROIRE EN JESUS

Considérons le même verset. Jean 14:1 dit: « Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. » Il y a deux parties à la réponse à cette question. Je donnerai une première partie maintenant et nous verrons l'autre dans notre leçon suivante. La première partie est que la foi c'est croire en Jésus, Jésus qui dit: « croyez en moi. » La deuxième partie que nous verrons la prochaine fois est: « croire en Jésus en tant que Dieu. » En effet Jésus dit: « Croyez en Dieu, et croyez en moi. »

Toute l'expérience chrétienne peut être résumée en ces trois mots: « croyez en moi. » Comme cela est incroyable! Vous voyez, notre Seigneur parle à des personnes qui croient déjà en Lui. Il n'a pas partagé cette précieuse vérité jusqu'à ce que Judas quitte la salle. Je pense que cela a été intentionnel parce que c'est spécial, car c'est réservé pour Ses enfants.

Qui est celui qui a des troubles spirituels du coeur? Si la foi est « croyez en moi », qui a des troubles spirituels du coeur? C'est celui qui ne croit pas en Lui. C'est cette personne qui est tout le temps troublée et qui n'a pas de paix. A tout moment, lorsque notre coeur est troublé au sujet de n'importe quoi, à ce moment nous ne croyons pas en Christ! Je ne veux pas dire que nous ne sommes plus des chrétiens mais nous ne croyons plus en Lui.

J'aimerais vous lire une version choquante de la première partie du chapitre 14 qui pourrait être écrite à des incroyants, à des personnes qui ne croient pas en Christ: « Que votre coeur se trouble. Il n'y a pas plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Et, lorsque je m'en serai allé, je ne vais pas vous préparer une place, je ne reviendrai pas, et je ne vous prendrai pas avec moi, afin que là où je suis, vous n'y soyez pas. Vous ne savez pas où je vais, et vous n'en savez pas le chemin. Je ne suis pas le chemin, pas la vérité, et pas la vie. Nul ne vient au Père que par Moi. En vérité, en vérité, je vous le dis, vous ne ferez pas les oeuvres que je fais, et vous ne ferez pas de plus grandes oeuvres que moi; et quoique vous demanderez en mon nom, je ne le ferai pas. Si vous demandez quelque chose en mon nom, je ne le ferai pas. Je ne vais pas prier le Père, et il ne vous donnera pas un autre consolateur, et nous ne demeurerons pas éternellement avec vous. Je vous laisserai orphelins, je ne viendrai pas à vous. Je ne vous laisserai pas la paix, je ne vous donne pas ma paix. Je vous donne comme le monde donne. Que votre coeur soit troublé, et qu'il s'alarme. »

Imaginez si le texte avait été écrit de cette manière! C'est si tragique! Mais c'est réellement l'espérance de l'incroyant. C'est pour cela qu'à la question de qui est Christ nous pouvons répondre qu'Il est la réponse au coeur troublé. Et qu'est-ce que la foi? C'est croire en Jésus et c'est plein de réconfort.

Il n'est pas étonnant de voir que les incroyants ont le coeur si troublé, s'ils ne peuvent pas profiter de ces merveilleuses espérances promises dans ce passage. Il est intéressant de comparer le verset 14:1 « Que votre coeur ne se trouble point » avec le verset 13:21 qui dit: « Ayant ainsi parlé, Jésus fut troublé en son esprit, et il dit expressément: En vérité, en vérité, je vous le dis, l'un de vous me livrera. » N'est-ce pas une chose incroyable? Lorsque Jésus a dit que votre coeur ne se trouble pas, au même moment Son propre coeur était troublé.

Est-ce que cela signifie que Jésus ne pratiquait pas ce qu'Il prêchait? Les mots sont utilisés dans des sens différents. Notre Seigneur Jésus a été troublé pour que nous ne soyons pas troublés. Il était sur le point d'aller à la croix et de vivre « l'abandon du Père. » Il a crié: « Père, père pourquoi m'as-tu abandonné? » Il a crié cela pour que nous n'ayons jamais à le crier nous-même. C'est la volonté de Dieu que nous croyons en Jésus, c'est cela qu'est la foi. C'est simplement croire en Jésus. Qui est Christ? C'est le remède pour les coeurs troublés. Qu'est-ce que la foi? C'est croire en Jésus.



LA VIE EST LA PAIX

Qu'est-ce que la vie maintenant? Jean 14:27 dit: « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s'alarme point. » Qu'est-ce que la vie? La vie c'est la paix. Christ est le remède pour les coeurs troublés, la foi c'est mettre sa confiance en Jésus, et la vie est la paix. Vous voyez il y a tant de choses qui sont dans notre coeur et qui se dressent contre la paix! Il se peut que vous vous disiez: « J'ai le droit d'être troublé, ce monde est rempli de choses troublantes. Il y a les élections qui arrivent, j'ai cassé ma voiture, il y a eu des licenciements dans mon entreprise, mon petit-fils est malade. Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles je peux être troublé. Lorsque j'irai au ciel je n'aurai plus de raison d'être troublé mais j'ai maintenant toutes les raisons de m'inquiéter. »

Non, vous n'avez pas besoin, ce n'est pas le plan de Dieu pour vous. Il aimerait que vous puissiez avoir Sa paix. C'est cela l'héritage qu'Il vous a donné. Il a dit: « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. » Il ne s'agit pas d'une paix qu'Il vous laisse en tant que don, c'est une paix qu'Il a. Il a la paix. A quel point Dieu est-Il actuellement anxieux au sujet de ce qui se passe dans ce monde? Vous voyez, Il ne ressent aucune anxiété. A quel point Dieu est-Il actuellement anxieux au sujet de ce qui se passe dans votre vie, dans votre famille? Il ne ressent aucune anxiété au sujet de quoi que ce soit. Il vous invite à entrer dans Son repos. Il ne s'agit pas du repos qu'Il donne mais du repos qu'Il a. Nous pouvons être aussi libres de l'anxiété que Dieu l'est au sujet de tout ce qui se passe dans le monde et dans notre vie.

Esaïe 26:3 dit: « A celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix, Parce qu'il se confie en toi. » Lorsque nous disons que la vie est la paix, nous parlons de la paix en toutes choses dans le passé, de la paix en toutes choses dans le présent et de la paix en toutes choses dans le futur.

Les disciples avaient plein de questions parce que leur paix était perturbée par des choses qui étaient dans le passé, dans le présent et dans le futur. Lorsque Jésus a parlé, on Lui posait des questions. Ils disaient quelque chose et on Lui posait des questions à ce sujet, puis Il répondait et cela amenait une autre question. Il s'agissait donc d'un dialogue. Il est intéressant de voir que dans cette première section il y avait quatre questions qui ont été posées. Et je pense que ces questions sont représentatives de tout ce qui peut ravir notre paix. La façon dont Dieu a écrit Sa Bible est vraiment magnifique. Voici les passages où l'on retrouve ces quatre questions.

•Versets 13:36-38: Pierre pose une question.
•Versets 14:5-7: Thomas pose une question.
•Versets 14:8-11: Philippe pose une question.
•Versets 14:22-29: Judas, non pas l'Iscariot, pose une question.

Jean 14:22-29 dit: « Judas, non pas l'Iscariot, lui dit: Seigneur, d'où vient que tu te feras connaître à nous, et non au monde? » A l'époque du Nouveau Testament Judas était un nom très commun à l'époque intertestamentaire qui est entre l'Ancien Testament et le Nouveau. A cette époque il y a eu un homme qui était un héros appelé Judas Maccabée. C'était un si grand héros que tout le monde a prénommé son enfant Judas. Mais Proverbes 10:7 dit: « La mémoire du juste est en bénédiction, Mais le nom des méchants tombe en pourriture. » Cela a sûrement été le cas avec le prénom Judas. Personne ne désire appeler son enfant Judas. Vous ne trouverez pas de parents qui ont des jumeaux et qui appelleront leurs enfants Judas et Jézabel. Vous n'entendez pas cela parce que le nom des méchants tombe en pourriture.

Laissez-moi vous donner le sujet qui est suggéré par ces questions, parce que je pense que chacune est représentative d'un trouble que l'on peut ressentir et le Seigneur nous apporte la paix dans tous ces sujets. La question de Pierre était en lien avec le péché, le péché qui nous habite. Est-ce que vous pensez que cela est une raison pour être troublé dans son coeur? La question de Thomas était en lien avec le futur. Il y a de nombreuses personnes dont le coeur est troublé à cause du futur. La question de Philippe est en lien avec connaître Dieu. Et enfin la question de Judas, non pas l'Iscariot était en lien avec la façon parfois étrange dont Dieu s'occupe des hommes.

Je prends simplement ces quatre idées que sont le péché qui nous habite, le futur, la connaissance de Dieu et la façon d'agir de Dieu avec les hommes. Ce sont ces choses qui nous causent des troubles. C'est pour cela que Dieu a arrangé les choses afin que ces choses ressortent et qu'Il puisse dire: « Ne laissez pas votre coeur se troubler à cause du péché qui vous habite, croyez en Moi. Ne laissez pas votre coeur se troubler à cause du futur, croyez en Moi. Ne laissez pas votre coeur se troubler à cause de la connaissance de Dieu, croyez en Moi. Ne laissez pas votre coeur se troubler à cause de la façon dont Je m'occupe des hommes, croyez en Moi. »

Dieu passe en revue tous les problèmes de base dans ce merveilleux passage. Christ est le remède pour les coeurs troublés. La foi est simplement mettre sa confiance en Christ, et la vie est la paix au sujet de toutes ces choses.

Considérons la première question. Pierre a posé la question au sujet du péché qui nous habite, au sujet de notre coeur naturel. Jean 13:36-38 dit: « Simon Pierre lui dit: Seigneur, où vas-tu? Jésus répondit: Tu ne peux pas maintenant me suivre où je vais, mais tu me suivras plus tard. Seigneur, lui dit Pierre, pourquoi ne puis-je pas te suivre maintenant? Je donnerai ma vie pour toi. Jésus répondit: Tu donneras ta vie pour moi! En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m'aies renié trois fois. »

Cette révélation sur lui-même a été dévastatrice pour l'apôtre Pierre. Il y a ici trois choses que Pierre n'a pas comprises, et ces trois choses lui ont apporté de l'anxiété. Je dis cela parce que nous ne comprenons pas non plus ces trois choses et elles apportent également de l'anxiété à notre coeur. La première chose est qu'il n'a pas compris que la sanctification, la maturité est un processus et souvent un processus lent. Jésus dit au verset 13:36 dit: « Pas maintenant, mais plus tard. » Et Pierre répond au verset 13:37: « Non, dès maintenant. » Pierre dit qu'il est prêt maintenant, mais Jésus lui dit: « plus tard. »



LA SANCTIFICATION EST UNE CRISE ET UN PROCESSUS

Peut-être avez-vous entendu parler des conventions de Keswick qui ont commencé à la fin du 19ème siècle. Cela a été de grandes conventions sur la sanctification. Un des piliers de ces conférences a été Evan H. Hopkins. Il a écrit un merveilleux livre appelé « la loi de la liberté dans la vie spirituelle », dans lequel il fait la différence au niveau de la sanctification entre une crise et un processus. Tous les conférenciers qui se sont ensuite succédés ont repris cela. Ce que Dieu fait parfois dans votre vie est une crise et parfois c'est un processus.

Une crise est un événement, tout se passe d'un seul coup. C'est une conversion ou une consécration. C'est lorsque vous vous rappelez du jour et de l'heure où cela s'est produit. Cela s'est passé et c'est terminé. C'est cela une crise. Mais il arrive parfois, comme pour ma chère épouse, qu'il n'y a pas de crise lorsque nous venons au Seigneur. Mon épouse est simplement tombée amoureuse de Jésus. Elle ne peut pas dire à quelle heure et quel jour cela a pris place. C'est parce que parfois c'est un processus et non pas une crise.

Pierre était si sûr qu'il était prêt à servir le Seigneur quelles que soient les circonstances! Mais Jésus lui a dit que ce n'était pas encore le moment mais qu'un jour viendrait où il serait prêt. C'est la même chose que lorsque vous n'avez par exemple pas vu vos petits-enfants depuis longtemps. Lorsque vous les revoyez, vous êtes étonnés à quel point ils ont grandi. Pierre a résisté au processus. Jésus lui a dit qu'il devait attendre mais cela a troublé Pierre parce qu'il pensait qu'il était prêt. Ce processus lent l'a troublé.

La deuxième chose qui a troublé Pierre est qu'il n'a pas compris l'expression suivre le Seigneur. Lui, il pensait en termes de géographie. Pierre pensait que si Jésus allait en Galilée alors il irait également et si Jésus allait en Samarie alors lui irait également, il désirait Le suivre partout où Il irait. Lorsque Jésus a dit que Pierre allait un jour Le suivre Il pensait à la croix. Pierre n'a pas compris à quel point il devait être profondément consacré. Il était troublé parce qu'il pensait qu'il était prêt à suivre le Seigneur. Jean 13:36 dit: « Simon Pierre lui dit: Seigneur, où vas-tu? Jésus répondit: Tu ne peux pas maintenant me suivre où je vais, mais tu me suivras plus tard. » Nous verrons ce qu'Il voulait dire avec cela lorsque nous arriverons à Jean 21. Il pensait au martyr.

La troisième chose qui a troublé Pierre était l'absolue faiblesse de sa chair. Il s'est vanté par amour en disant: « Je suis prêt à mourir, et si tous les autres Te renient je ne vais pas Te renier et je resterai fidèle. » Mais ensuite il a entendu Jésus lui dire: « Tu me renieras avant que la nuit s'achève. Tu penses que tu es prêt mais tu n'es pas prêt. Tu penses que tu es capable de rester debout pour Moi, mais tu n'es même pas capable de rester éveillé avec Moi pendant une heure. Tu ne peux pas le faire ce n'est pas en toi. » Jean 13:38 dit: « Jésus répondit: Tu donneras ta vie pour moi! En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m'aies renié trois fois. »

Lorsque Dieu place le miroir devant notre homme intérieur, c'est une grande cause de trouble alors que nous voyons à quel point notre force est en fait inutile et à quel point futiles sont les voeux que nous faisons, à quel point notre détermination est faible et à quel point notre sagesse est faible. Lorsque nous voyons qui nous sommes réellement cela peut être très troublant pour la chair.

Ainsi lorsque nous entendons à quel point nous devons être consacrés et à quel point nous sommes faibles dans la foi, et combien de temps prendra la maturité nous pouvons être troublés. Les questions de Pierre représentent le cri du coeur de tous les chrétiens.

De la même façon qu'il y a eu quatre questions, une de Pierre, une de Thomas, une de Philippe et une de Judas, qui représentent les grands cris du coeur que sont les problèmes du péché, du futur, de la connaissance de Dieu, de la façon dont Dieu s'occupe du monde, il y a une autre façon de considérer ces questions. J'aimerais voir avec vous la façon dont nous essayons de résoudre ces problèmes qui nous troublent. En d'autres termes, même si c'est Christ qui est le remède pour nos problèmes nous essayons tout le temps de les régler par nous-même.

A partir de ces questions j'ai noté que trois principales attentes y sont exprimées. Premièrement j'ai remarqué dans les questions qu'il y avait une demande pour recevoir une méthode, une sorte de formule ou un plan. Jean 14:5 illustre bien cela: « Seigneur, nous ne savons où tu vas; comment pouvons-nous en savoir le chemin? » N'êtes-vous jamais arrivés au point où vous dites simplement au Seigneur: « Je suis sérieux maintenant. Dis-moi simplement quoi faire? Donne-moi une recette avec cinq points à faire. Donne-moi une formule. J'ai besoin d'une méthode. J'ai besoin de quelque chose à faire. » Certaines de ces questions sont en lien avec cela, « Donne-nous une méthode. »

Dans certaines questions nous voyons quelque chose qui va plus loin. Cette fois-ci il n'est pas question de méthode, mais d'un enseignement ou d'une doctrine. Jean 14:22 dit: « Jude, non pas l'Iscariot, lui dit: Seigneur, d'où vient que tu te feras connaître à nous, et non au monde? » Jean 14:26 dit: « Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »

Il y a là un cri qui est: « Enseigne-nous. Comment allons-nous reconnaître ce qui est vrai de ce qui est faux? Comment allons-nous distinguer la vérité de l'erreur? Qu'est-ce que la Bible enseigne au sujet des païens qui n'ont jamais entendu l'évangile? Donne-nous un enseignement. Qu'est-ce que la Bible enseigne au sujet des petits bébés qui meurent? Qu'est-ce que la Bible enseigne au sujet de ce à quoi nous allons ressembler au ciel? Donne-moi un enseignement, donne-moi une doctrine. J'ai besoin d'un crédo. Qu'est-ce que la Bible enseigne exactement au sujet de la déité de Christ, de la naissance virginale, de la résurrection des corps, de la venue du Seigneur et du millénium? Donne-moi un enseignement au sujet de toutes ces choses. »

Si certains demandent un plan et d'autres un enseignement, dans certaines des questions nous trouvons également un appel à vivre une expérience. Jean 14:8 dit: « Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. » C'est une façon de dire: « Nous avons besoin d'une expérience spirituelle. Si seulement je pouvais avoir un don. Si seulement je pouvais avoir un baptême. Si seulement je pouvais avoir une vision, un rêve. »

Je vous rends attentif à cela à cause du merveilleux verset 14:6 qui dit: « Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » Jésus nous dit ici: « Vous n'avez pas besoin d'une méthode ou d'une formule. Je suis le chemin. Vous n'avez pas besoin d'une doctrine. Je suis la vérité. Et vous n'avez pas besoin d'une expérience. Je suis la vie. Et si vous M'avez vu vous avez vu le Père. »

Comme toujours notre Seigneur Jésus ramène le projecteur vers Lui-même. Et à tous ceux qui sont troublés dans leur coeur à cause du péché qui les habite, de ce qui va arriver dans le futur, de comment ils peuvent connaître Dieu et à cause de la façon dont Il agit dans leur vie et qui demandent un plan, un enseignement ou une expérience, le Seigneur vient et dit: « Je suis le remède pour les coeurs troublés. Crois simplement en moi. Je suis le chemin et tu n'auras jamais besoin de méthode. Je suis la vérité, tu n'auras jamais besoin de la doctrine. Et Je suis la vie, Je suis toutes les expériences dont tu auras jamais besoin. »

Prions:

Père, nous Te remercions tellement pour la simplicité de tout cela. Comme Ta Bonne Nouvelle, Ton Évangile est merveilleux. Tu regardes à nos coeurs et à quel point nous sommes pécheurs, et Tu nous dis de ne pas laisser notre coeur être troublé et simplement mettre notre confiance en Toi. Merci Seigneur pour cette grande révélation de Toi en tant que le remède pour les coeurs troublés. Merci parce que Tu nous donnes dans ce monde troublé, la vie et la paix qui surpassent tout entendement. Nous prions que Tu rendes ces choses réelles dans notre coeur. Nous Te prions que Tu puisses nous ramener dans Ta volonté afin que Nous puissions continuer à rechercher Ta face. Nous prions au nom de Jésus. Amen.

Jean 45