JEAN #30 - CONCLUSION DU CHAPITRE 8 ET INTRODUCTION DU CHAPITRE 9

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre trentième leçon sur ce merveilleux évangile de Jean.

Pour commencer, laissez-moi vous citer un verset du livre d'Osée. Si vous êtes familiers avec le livre d'Osée, vous savez qu'il s'agit d'une histoire d'amour brisée au niveau terrestre qui illustre le coeur de Dieu brisé pour Son peuple au niveau céleste. La femme du prophète était infidèle et cela lui a brisé le coeur. Dieu dit dans ce livre que c'est ce qu'Il ressent envers le peuple d'Israël mais d'une façon infiniment plus forte.

Le mot « connaître » dans ce livre d'Osée est utilisé de la même façon que dans le livre de la Genèse lorsqu'il est dit: « Adam connut sa femme Eve et elle enfanta un Fils » ou « Abraham connut sa femme et elle enfanta. » Le mot « connaître » est en lien avec les liens du mariage. A travers le livre d'Osée lorsque Dieu dit que nous devons Le connaître, Il veut illustrer l'intimité de notre union ensemble. Osée 6:3 dit: « Connaissons, cherchons à connaître l'Éternel. » J'ai pensé que c'était un bon verset d'introduction.

Prions:

Notre Père céleste, nous Te remercions parce que Tu nous as appelés à nous rassembler pour Te connaître dans le cadre de l'intimité du mariage parce que Tu es notre époux spirituel. Nous Te prions simplement que nous puissions nous appuyer sur Toi et alors que nous considérons Ta précieuse Parole, nous prions que Tu puisses nous emmener plus loin dans une connaissance profonde dans notre coeur du Seigneur Jésus. Nous Te remercions pour toutes les parties de Ta Parole, et d'une façon toute spéciale pour l'évangile de Jean, alors que nous méditons sur ce livre. Nous Te prions de prendre ces vérités et de les imprimer dans notre coeur. Nous Te prions de garder notre méditation. Permets-nous d'avoir des oreilles qui entendent en tant que disciples. Merci parce que Tu veux manifester cela en nous parce que notre Seigneur Jésus le mérite, et nous venons à Toi en Son nom. Amen.



RÉSUMÉ

Merci de prendre Jean 8. Dans nos précédentes leçons, lors de nos méditations sur Jean 8, j'ai essayé de vous donner l'arrière-plan du chapitre, pour que nous puissions répondre aux trois questions que nous suivons à travers tout le livre. Vous savez que cela nous est suggéré par Jean 20:31 qui dit: « Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. »

Dans l'évangile de Jean, Dieu le Saint-Esprit a guidé Jean pour sélectionner des récits qui nous renseignent sur qui est Christ, qu'est-ce que la foi et qu'est-ce que la vie. Qui est Christ pour que nous puissions Le connaître? Qu'est-ce que la foi pour que nous puissions Lui faire confiance et qu'est-ce que la vie pour que nous puissions profiter de Lui? Voilà les questions que nous avons considérées.

Laissez-moi vous rappeler le contenu du chapitre 8. Jean 8:2 dit: « Mais, dès le matin, il alla de nouveau dans le temple, et tout le peuple vint à lui. S'étant assis, il les enseignait. » Ce verset nous montre que ce chapitre commence avec une étude biblique qui a lieu tôt le matin.

Cela s'est passé juste après le merveilleux festin de la fête des Tabernacles. Cette étude biblique a été interrompue deux fois. La première interruption se trouve dans les onze premiers versets. Voici ce que dit le verset 8:3: « Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une femme surprise en adultère. » Vous vous rappelez qu'il s'agit de la première interruption. Ils ont emmené cette femme prise en flagrant délit d'adultère au plein milieu de son étude biblique. Ils ont essayé de déstabiliser le Seigneur Jésus avec ce qu'eux croyaient être un dilemme. Est-ce qu'Il allait se mettre du côté de Dieu et s'opposer à Rome, ou est-ce qu'Il allait se mettre du côté de Rome et s'opposer à Dieu?

Après cette interruption, Jésus a repris son enseignement de la Bible, mais après un certain temps Il a à nouveau été durement interrompu. En fait cette interruption a aussi été la fin de l'étude biblique. Une grande discussion a pris place et ils ont eu de vifs échanges avec Lui au sujet du fait qu'Il clamait être le Messie et au sujet de Son autorité. Voici ce que dit le dernier verset. Jean 8:59 dit: « Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui; mais Jésus se cacha, et il sortit du temple. » Voilà comment s'est terminée cette étude biblique. Ils ont essayé de lapider le Seigneur Jésus et Il a dû quitter le temple. Voilà ce que je veux dire lorsque je dis que ce chapitre nous parle d'une étude biblique qui a été interrompue deux fois. Une fois par le fait qu'ils ont emmené cette femme et ensuite par cette discussion.

A la fin de notre précédente leçon nous avons répondu à la première question qui est Christ. Qui est Christ, selon le chapitre 8 et cette étude biblique avec ces deux interruptions? Laissez-moi vous mentionner cette réponse puis nous passerons aux deux autres questions.

Rappelez-vous que Jésus n'a pas donné la réponse d'un seul coup. Il n'y a pas de verset qui dirait: « Voici qui est Jésus. » Il expose cela de façon graduelle. La première illustration de cela sont les versets 8:18 et 19 qui disent: « Je rends témoignage de moi-même, et le Père qui m'a envoyé rend témoignage de moi. Ils lui dirent donc: Où est ton Père? Jésus répondit: Vous ne connaissez ni moi, ni mon Père. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. » Jésus introduit ici la discussion au sujet de Sa relation avec le Père. Puis il est question d'Abraham en tant que père et du fait que les juifs ont pour père Satan. Tout tourne autour du Père. La première réponse à la question qui est Christ est: « Il est le Fils de Dieu et Il clame avoir une relation avec Dieu. »

Puis nous lisons au verset 8:28: « Jésus donc leur dit: Quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous connaîtrez ce que je suis, et que je ne fais rien de moi-même, mais que je parle selon ce que le Père m'a enseigné. » Jésus nous dit ici: « Je ne suis pas uniquement le Fils de Dieu, mais je suis également Dieu le Fils. Je suis Dieu et je suis homme. » Puis dans les versets 8:56-59, Il se dévoile complètement en disant: « Abraham, votre père, a tressailli de joie de ce qu'il verrait mon jour: il l'a vu, et il s'est réjoui. Les Juifs lui dirent: Tu n'as pas encore cinquante ans, et tu as vu Abraham! Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, je suis. Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui; mais Jésus se cacha, et il sortit du temple. »

Non seulement Jésus a clamé être le Fils de Dieu, mais à la fin du chapitre 8 Il a clamé être Dieu le Fils. Il s'est identifié avec le « Je suis » de l'Ancien Testament lorsque Dieu a parlé à Moïse dans le buisson ardent. Dans ce chapitre Dieu dit: « Je suis le Dieu homme, je suis autant Dieu que si je n'étais jamais devenu un homme et je suis autant homme que si je n'avais jamais été Dieu. Je ne suis pas 50/50. Je suis 100 % Dieu et 100 % homme. » Jésus s'est ici présenté comme le Messie.

Jean 8:24 dit: « C'est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés. » Jésus dit ici très clairement qu'ils vont mourir dans leurs péchés s'ils ne croient pas qu'Il est le « je suis. » Il s'identifie Lui-même comme étant Dieu. Qui est Christ? Il est le Dieu homme, le Messie, et selon Jésus si vous ne croyez pas cela alors vous mourrez dans vos péchés.



LA FOI C'EST SUIVRE CHRIST QUI EST LA LUMIÈRE

Avant que nous quittions Jean 8, laissez-moi vous donner quelques réponses aux questions qu'est-ce que la foi et qu'est-ce que la vie. Jean 8:12 dit: « Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. » Lorsque j'ai lu ce passage, j'ai d'abord pensé que cela signifiait qu'Il était la lumière du monde. Nous avons là le message que Jésus était en train de donner lorsque son étude biblique a été interrompue. Dans le chapitre suivant lorsqu'Il guérit l'homme né aveugle, Jésus redira: « Je suis la lumière du monde. » Mais dans ce chapitre, je crois plutôt qu'Il illustre la foi plutôt que qui Il est.

Il dit de Lui-même qu'Il est la lumière du monde puis Il ajoute: « Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie. » Alors qu'est-ce que la vie? La réponse c'est suivre Christ en tant que la lumière du monde. Il invite les gens à Le suivre pour sortir des ténèbres.

Lorsque la Bible utilise le mot « lumière », elle parle très souvent de la vérité. Christ dit être la lumière du monde ou la vérité du monde. C'est la vérité de Dieu sur toutes choses. Il est la vérité de Dieu concernant Dieu. Il est la vérité de Dieu concernant les hommes. Il est la vérité de Dieu concernant la vie. Il est la vérité de Dieu concernant la mort. Il est la vérité de Dieu concernant l'éternité. Il est la vérité de Dieu concernant Satan. Il est la vérité de Dieu concernant toutes choses.

Qu'est-ce que cela signifie pour cette femme prise en flagrant délit d'adultère que Jésus était la lumière de la vie? Au niveau terrestre, je pense que cela a dû être assez embarrassant pour elle d'être emmenée devant le Seigneur Jésus. Dans ce récit, Jésus est la lumière et cette femme est placée à la lumière dans toute sa culpabilité et son péché, comme quelqu'un méritant être lapidé. Dans ce sens Jésus est la lumière qui révèle, qui nous dévoile tels que nous sommes. Peut-être que vous direz: « Cela a dû être très embarrassant pour elle? » Oui mais cela a aussi permis son salut.

Mais la même lumière, qui a été salutaire pour cette femme, a apporté une lumière de mort aux pharisiens car ils ont essayé de fuir cette lumière. La lumière apporte la conviction de péché. Ceci dit nous devons faire attention. Ce n'est pas parce que quelqu'un reconnaît qu'il a péché qu'il s'est également repenti. Par exemple dans Exode 9, le Pharaon dit: « Cette fois, j'ai péché. » Mais il ne s'est pas repenti. En Nombres 22, nous lisons que Balaam a reconnu qu'il a péché, mais il ne s'est pas repenti. En Josué 7, Akan dit: « J'ai péché contre l'Éternel. » En 1 Samuel 15, Saül dit à Samuel: « J'ai péché... », mais il ne s'est pas repenti. Et en Matthieu 27, Judas dit: « J'ai péché... », mais il ne s'est pas repenti.

Ainsi juste parce que quelqu'un dit: « J'ai péché », ne veut pas dire qu'il va changer. Il se peut tout simplement que l'on ait découvert qu'il a chuté et il est juste désolé d'avoir été attrapé. Qu'est-ce que la foi? Voici à nouveau ce que dit le verset 8:12: « Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. » La foi, c'est suivre Christ la lumière en tant que la solution au problème des ténèbres. En d'autres termes, c'est faire confiance à la révélation de Christ pour s'occuper des ténèbres.

J'ai parcouru la Bible pour voir de quelle façon les ténèbres y sont utilisées de façon spirituelle. C'est utilisé de trois façons différentes. C'est une image du péché, les gens marchaient dans les ténèbres. C'est une image de l'ignorance, la Bible dit que le dieu de ce monde a aveuglé l'intelligence de ceux qui ne croient pas. C'est également une image de l'erreur, des faux enseignements et fausses doctrines.

Pour ces trois choses que sont le péché, l'erreur et l'ignorance, Dieu utilise délibérément l'illustration des ténèbres. Pourquoi? Parce que dans le monde réel il n'y a qu'une seule façon de s'occuper des ténèbres. Il n'y a qu'une seule façon et c'est d'apporter la lumière. Il n'y a pas d'autre façon de s'occuper des ténèbres. Il n'y a pas non plus d'autre manière de s'occuper du péché à part par Christ la lumière. Lorsque quelqu'un a de l'amertume, de la rancune, des passions, de l'aigreur ou quelque chose comme cela, et bien seul Christ peut s'occuper de cela.

Alors qu'est-ce que la foi? C'est suivre Christ la lumière. Il n'y a que Christ qui puisse s'occuper de l'erreur. Je me rappelle que lorsque nous étions à l'école biblique, un des cours que j'ai regretté de suivre, mais que je devais suivre parce que cela était obligatoire, c'était l'étude des sectes. Nous devions étudier toutes ces différentes sectes pour que nous puissions savoir comment nous occuper d'elles. Mais je peux vous dire qu'à travers les années, j'ai appris que je n'ai pas à étudier l'erreur pour savoir de quelle manière je dois m'occuper des gens qui sont dans l'erreur. Faites venir la lumière et regardez ce qui arrive à l'erreur. Voilà la façon de s'occuper de cela.

Peut-être que quelqu'un dira: « J'ai besoin de plus d'étude. Je dois apprendre le grec, l'hébreu et l'araméen. » Mais nous, nous savons que nous n'avons qu'à regarder à Jésus parce qu'Il est la lumière. Il n'y a pas d'autre moyen de s'occuper des ténèbres. Que pouvez-vous faire lorsque votre pièce est sombre? Vous ne pouvez pas la faire sortir, vous ne pouvez pas l'aspirer. Non, la seule façon de s'occuper des ténèbres est d'appuyer sur l'interrupteur. Lorsque vous faites venir la lumière, les ténèbres s'en vont.

Il en est ainsi avec le péché, il en est ainsi avec les faux enseignements et il en est ainsi avec l'ignorance. Qu'est-ce que la foi? La foi c'est suivre la lumière. C'est utiliser la révélation de Christ comme étant la solution pour le péché.



LA VIE C'EST AVOIR LA LIBERTÉ À TRAVERS LE FILS DE DIEU

Finalement que nous dit ce chapitre sur ce qu'est la vie? Jean 8:32 et 36 disent: « Vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. » La vie c'est la liberté à travers le Fils. Encore une fois cette femme, prise en flagrant délit d'adultère, illustre les deux aspects de la liberté que Dieu offre dans ce chapitre. Le premier aspect est Jean 8:5 qui dit: « Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes: toi donc, que dis-tu? » Il s'agit d'être libéré de la lapidation. Le deuxième aspect se trouve dans Jean 8:10-11 qui dit: « Alors s'étant relevé, et ne voyant plus que la femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux qui t'accusaient? Personne ne t'a-t-il condamnée? Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus. » Il s'agit d'être libre du péché.

Les théologiens appellent le fait d'être libre de la lapidation la justification. Je n'ai pas besoin d'être condamné. Les théologiens appellent le fait d'être libre du péché, la sanctification. Je ne suis plus obligé de pécher. C'est entendre Jésus dire: « Va et ne pèche plus. »

J'aime à faire le lien entre cela et les versets 8:34-36 qui disent: « En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l'esclave ne demeure pas toujours dans la maison; le fils y demeure toujours. Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. » Quiconque se livre au péché est esclave du péché. Dans les textes originaux cela est au temps présent et ne fait pas référence à un acte isolé. Mais cela fait référence à un acte habituel, en d'autres termes la direction principale d'une vie. Qu'est-ce que la vie? La vie est la liberté de l'esclavage du péché, en tant que pratique dans ma vie. Cela ne signifie pas que je ne pèche jamais, ce n'est que lorsque j'irai au ciel que je serai capable de ne plus jamais pécher, mais la direction principale de ma vie n'est plus l'esclavage du péché. C'est cette vérité que Dieu développe en Romains 6 avec de grands détails. Je suis libre de ne plus pécher et de ne plus être lapidé. La vie c'est donc embrasser le Fils de Dieu qui vous rend libre en réalité, il n'y a pas de liberté autre part.

Qui est Christ? Il est Dieu le Fils, la lumière de ce monde. Qu'est-ce que la foi? C'est suivre la lumière comme solution à tous les problèmes de ténèbres. Et qu'est-ce que la vie? La vie c'est la liberté à travers le Fils, libéré de la lapidation et libéré du péché.

Nous en avons terminé avec le chapitre 8 et j'aimerais maintenant commencer le chapitre 9. Je pense que vous êtes familiers avec le fait qu'il s'agit du récit de l'homme né aveugle. Pour être honnête avec vous, il y a tellement de choses dans ce chapitre que je ne savais pas par où commencer. Habituellement, je présente d'abord l'arrière-plan, puis nous considérons les trois questions qui est Christ, qu'est la foi et qu'est-ce que la vie. Mais comme ce chapitre est si long, il me semble qu'il serait plus simple de donner un résumé en répondant aux trois questions d'une façon générale. Puis nous y reviendrons et nous ajouterons quelques détails. Il y a tellement de choses qui nous sont suggérées dans ce chapitre.



CHRIST EST LE DONNEUR TOUT PUISSANT DE LA VUE POUR CEUX QUI SONT SANS ESPOIR

Très bien, selon ce chapitre qui est Christ pour que je puisse Le connaître? Voici une réponse simple que nous développerons après. Selon ce chapitre, Il est le donneur tout puissant de la vue. Une façon plus complète de le dire est: Il est le donneur tout puissant de la vue pour ceux qui sont des aveugles sans aucun espoir.

Ce miracle est une illustration merveilleuse de presque tous les miracles de notre Seigneur Jésus, parce que la plupart ont été réalisés pour des personnes qui étaient dans des situations sans espoir. De façon naturelle, nous aimerions que Jésus fasse des miracles. Nous aimons cela, mais parfois nous ne désirons pas payer le prix en étant dans des situations sans espoir. Nous nous, nous voulons juste que Dieu fasse un miracle, sans avoir au préalable besoin de nous retrouver dans des situations sans issue et sans espoir. Mais il arrive parfois que Dieu nous place dans des situations extrêmes, pour qu'Il puisse manifester Son oeuvre puissante.

Je pense qu'au niveau terrestre, je préférerais être dans une situation où je puisse anticiper ce que Dieu va faire, mais Il ne me donne pas tout le temps ce privilège. L'impuissance humaine est la base du travail de la toute puissance de Dieu. Laissez-moi mentionner plusieurs points concernant cet homme qui nous montrent à quel point il était impuissant devant cette situation et sans aucun espoir.

Premièrement, il est aveugle de naissance. Ce n'est pas un accident si le Saint-Esprit utilise cinq fois cette expression « aveugle de naissance » pour souligner cette impuissance.

• Verset 9:1: « aveugle de naissance »
• Verset 9:2: « aveugle de naissance »
• Verset 9:19: « né aveugle »
• Verset 9:20: « né aveugle »
• Verset 9:32: « aveugle-né »

Si l'on s'en tient aux récits de la Bible, nous avons ici la seule guérison que Jésus n'ait jamais faite et qui était congénitale, qui était présente dès la naissance. Ceux d'entre nous qui peuvent voir ont dû mal à se mettre à la place de cet homme et à comprendre ce merveilleux miracle. Ceux qui doivent porter des lunettes ont un peu plus de facilité à comprendre ce que cet homme a vécu. Il m'est arrivé, il y a quelques années, de rencontrer un homme aveugle qui s'appelait Fred Lowery, c'était un artiste et son don était de siffler. On l'appelait d'ailleurs le siffleur aveugle. Nous sommes allés à un de ses concerts donnés dans une église locale près de là où nous habitions. Lorsqu'il a donné son témoignage, il a dit qu'il n'était pas né aveugle. Il est devenu aveugle à l'âge de six ans. Il se rappelle donc ce qu'est la vue. Il a alors essayé d'expliquer au public ce que c'était que d'être aveugle. Il a demandé aux gens de plaquer la paume de leurs mains sur leurs yeux en pressant aussi fort qu'ils le pouvaient. Puis il a demandé aux gens ce qu'ils voyaient. Quelqu'un a répondu: « Je ne vois rien. » Fred a répondu: « Non, vous vous trompez vous voyez du noir, et je me rappelle du noir. Mais maintenant je suis aveugle et je ne vois plus le noir, je ne vois rien. » Personnellement, je ne comprends pas ce qu'il veut dire par cela, je n'arrive pas à me mettre à sa place.

Imaginez maintenant cet aveugle de naissance du récit de Jean 9. Il ne voit pas du noir, il ne voit rien. Ajoutez ensuite ce qu'on lit au verset 9:21 qui dit: « Mais comment il voit maintenant, ou qui lui a ouvert les yeux, c'est ce que nous ne savons. Interrogez-le lui-même, il a de l'âge, il parlera de ce qui le concerne. » Non seulement il était aveugle de naissance mais il avait déjà un certain âge. Nous ne savons pas quel âge il avait, la Bible ne nous le dit pas, mais elle nous dit que cela fait déjà de nombreuses années qu'il est dans cette condition. Cela nous montre simplement à quel point sa condition était sans espoir. Non seulement il était aveugle de naissance mais cela faisait déjà de nombreuses années.

Ajoutez ensuite ce qu'on lit au verset 9:8 qui dit: « Ses voisins et ceux qui auparavant l'avaient connu comme un mendiant disaient: N'est-ce pas là celui qui se tenait assis et qui mendiait? » Il n'est pas uniquement né aveugle. Il n'est pas uniquement aveugle depuis de nombreuses années mais c'est également un pauvre mendiant. Quelle image de l'impuissance! Il est né aveugle, c'était un aveugle depuis de nombreuses années et c'était également un mendiant. Je vais revenir sur ces points, mais pour notre vue d'ensemble du chapitre il est suffisant de dire que Christ est Le Tout puissant qui rend la vue à ceux qui sont aveugles et sans espoir.



LA FOI EST UNE OBÉISSANCE INCONDITIONNELLE

Très bien, maintenant selon ce chapitre qu'est-ce que la foi? Je pense que la réponse selon ce chapitre est une obéissance inconditionnelle. Nous avons déjà eu cette réponse pour la foi lorsque nous avons considéré le miracle de la transformation de l'eau en vin, lorsque Marie a dit aux serviteurs: « Faites ce qu'il vous dira. » Mais ici nous allons un peu plus loin. La façon dont le Seigneur guérit cet homme aveugle est, je pense, un appel à la foi. Il est intéressant de constater dans les récits des évangiles que nous voyons six fois que Jésus a guéri les aveugles. Vous vous rappelez que lorsque Jean le Baptiste était en prison, il a posé cette question au Seigneur Jésus: « Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? » Jésus répond en disant d'aller dire à Jean le Baptiste: « Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles voient... » Rendre la vue aux aveugles était un signe du royaume messianique.

Il se peut que Jésus ait guéri davantage que six personnes, parce que nous trouvons plusieurs passages où Jésus a fait des guérisons de masse. Il y a des moments où toute une ville est sortie et tout le monde a été guéri. Ce qui est sûr c'est que Jésus a guéri six fois des aveugles. De ces six cas, il y en a trois qui nous sont contés avec beaucoup de détails. Nous avons ici l'homme né aveugle, dans Marc 8 nous avons Bethsaïda, puis nous avons Bartimée, dont on nous parle en Matthieu, Marc et Luc.

Eh bien voici une chose intéressante, chaque fois que Jésus a guéri une personne aveugle, Il l'a fait d'une autre façon. Je pense que cela illustre le fait que nous ne devrions pas limiter Dieu et Le mettre dans une boîte. Il se peut qu'Il me donne la vue d'une façon et qu'Il vous donne la vue d'une autre façon. Dieu fait preuve d'une grande variété de façons de faire lorsqu'Il s'occupe de Son peuple.

C'est pour cette raison que j'ai de la sympathie, pleine de tendresse pour ceux qui se nomment eux-mêmes des conseillers chrétiens, parce que comment peuvent-ils conseiller quelqu'un, comment peuvent-ils savoir ce que Dieu va faire? Lorsque vous vous attendez à ce qu'Il rentre par la porte d'entrée, Il vient par derrière. Lorsque vous L'attendez à la porte de derrière, Il vient par la fenêtre. Et si vous surveillez les portes et les fenêtres, Il viendra par la cheminée. On ne peut tout simplement pas prévoir comment Il va agir. Cela fait partie de l'excitation qu'il y a à être un chrétien. On ne peut pas dire de quelle façon Dieu va agir avec vous et avec votre problème particulier.

Lorsque Jésus a guéri cet homme aveugle, je sais qu'Il l'a fait à travers un appel à la foi. Jean 9:6-7 dit: « Après avoir dit cela, il cracha à terre, et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l'aveugle, et lui dit: Va, et lave-toi au réservoir de Siloé (nom qui signifie envoyé). Il y alla, se lava, et s'en retourna voyant clair. » Jésus a utilisé de la salive, de la terre et le réservoir de Siloé. Au niveau terrestre, vous ne vous attendriez pas à ce que ces choses puissent aider à la guérison. Et tout spécialement la guérison des yeux.

La foi est une obéissance inconditionnelle. Cet homme s'est soumis à la salive et à la terre, puis il est allé à la piscine de Siloé. Les dernières paroles, que Jésus a dites avant que cet homme soit guéri, se trouvent dans le verset 9:5 qui dit: « Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. » Puis l'homme aveugle a dû obéir à Jésus. Cet homme a rapidement trouvé ce que cela signifiait. Au niveau terrestre, cela semble vraiment répugnant que de penser mettre la salive de quelqu'un d'autre dans vos yeux. C'est ce que je veux dire lorsque je dis que cela a été un appel à la foi. Jésus a utilisé des instruments indignes pour apporter la vue aux aveugles. On s'attendrait plutôt à ce que la boue endommage les yeux plutôt que cela ne fasse du bien.

Avec cela Jésus nous donne un principe biblique. Où serions-nous aujourd'hui si Dieu n'utilisait pas des instruments? Dieu utilise des instruments indignes pour apporter la vue aux aveugles. C'est une vérité merveilleuse que Dieu nous utilise pour donner la vue aux aveugles. Chaque fois que Dieu apporte la vue, Il utilise quelqu'un qui est indigne. Lorsque vous pensez à cela vous ne pouvez pas vous enorgueillir lorsque Dieu vous utilise pour donner la vue à quelqu'un. Comme nous devrions être humbles chaque fois que Dieu nous utilise pour aider quelqu'un en lui donnant la vue. Quelle merveilleuse chose! Il n'y a que Dieu qui puisse faire cette oeuvre. Considérez encore le verset 9:7 qui dit: « Jésus lui dit: Va, et lave-toi au réservoir de Siloé (nom qui signifie envoyé). Il y alla, se lava, et s'en retourna voyant clair. » Dieu a utilisé la terre et la salive pour aider cet homme à voir. Mais cet homme n'a pas réellement vu Jésus jusqu'à ce que la terre et la salive soient lavées et enlevées de ses yeux à la piscine de Siloé.



NE PAS REGARDER AUX INSTRUMENTS INDIGNES MAIS À DIEU

Loué soit Dieu parce qu'Il utilise des instruments indignes. Mais il y aura un temps, pour le bien de ceux qui ont besoin de voir Jésus, où nous qui sommes ces instruments indignes nous serons mis au loin, afin qu'ils puissent voir Jésus clairement. L'approche naturelle est de regarder à la salive et à la terre, de regarder à celui que Dieu utilise, de regarder aux instruments humains. C'est un jour merveilleux dans votre vie lorsque Dieu vous utilise. Et c'est également un merveilleux jour dans votre vie lorsque Dieu arrête de vous utiliser et que les gens commencent à voir Jésus sans avoir besoin de vous.

Je me rappelle à quel point je dépendais de Frank Sells qui était pour moi comme un mentor et que Dieu a beaucoup utilisé dans ma vie. A cette époque au début des années 60, ma vie était dans un épouvantable état. Frank Sells était alors enseignant à l'école biblique de Columbia. Son influence était si puissante dans ma vie que je lui ai même un jour demandé si je pouvais juste emménager avec lui. J'étais tout ce qu'il y a de plus sérieux. Je lui ai dit que je n'allais pas l'embêter mais que j'allais juste le suivre partout où il allait parce que je désirais avoir ce qu'il avait, je voulais connaître Dieu comme lui Le connaissait. Mais vous voyez, le problème est que j'étais déjà marié et mon épouse Lillian ne pensait pas que cela était une bonne idée...

Je me rappelle aussi le jour en 1973 où Dieu m'a gagné pour lui en me « libérant » de Frank Sells. Je dépendais tellement de ses enregistrements et de ses notes pour enseigner. Je devais enseigner ce soir-là. J'avais passé ma journée à conduire un bus de transport d'enfants, et je n'avais pas beaucoup de temps. Je dépendais tellement de ses cassettes, mais mon lecteur de cassette s'est cassé. Nous n'avions pas beaucoup d'argent mais je suis allé en racheter un et Lillian n'était pas trop contente. Mais il ne fonctionnait pas. Alors je suis retourné au magasin et j'en ai repris un. Je suis revenu mais il ne marchait toujours pas. Je n'avais plus le temps de retourner au magasin. Je suis donc venu comme un petit enfant devant le Seigneur et j'ai prié: « Seigneur, aide-moi pour ce passage biblique sans que j'ai besoin de Frank Sells. » La Bible s'est comme ouverte à moi et le Seigneur a révélé Son Fils en moi et depuis ce jour le Seigneur a lavé la boue qu'il y avait dans mes yeux.

Cela ne signifie pas que je ne loue pas Dieu pour Frank Sells, je le fais. Comme je suis reconnaissant que Dieu l'ait amené dans ma vie, mais cela a également été un grand jour lorsque cet instrument humain a été enlevé de ma vie. Par conséquent, nous ne pouvons pas être trop fiers lorsque Dieu nous utilise et ne soyez pas trop tristes, lorsqu'Il ne vous utilise plus. En fait nous devons louer Dieu pour cela.

Au début de notre ministère, j'ai été si excité lorsque les gens ont commencé à commander des cassettes. Je me disais: « Oh, ils ont si faim, ils commandent des cassettes. » Puis cela m'a embarrassé lorsqu'ils n'ont plus commandé de cassettes. Je me disais alors: « Mais que se passe-t-il avec leur vie spirituelle ? » Puis Dieu a à nouveau utilisé Lillian pour me ramener à la raison. Elle m'a dit: « Ils n'ont plus besoin de toi. Ils n'ont pas besoin de tes cassettes. » Cela était si vrai et quelle joie que cela est !



LA VIE EST L'HABILETÉ À VOIR

Alors qu'est-ce que la foi selon Jean 9? La foi est une obéissance inconditionnelle, même lorsque les façons de faire de Dieu semblent un peu étranges et bizarres. Qu'est-ce que la vie selon Jean 9? La vie est l'habileté à voir.

Si vous lisez attentivement ce récit, vous verrez un triple miracle. Le premier est bien entendu au niveau terrestre. Jean 9:32 dit: « Jamais on n'a entendu dire que quelqu'un ait ouvert les yeux d'un aveugle-né. » Cet homme a été le premier. Jamais on n'a entendu dire que quelqu'un ait ouvert les yeux d'un aveugle-né. Il y a donc eu le miracle physique.

Mais il y a également eu un miracle spirituel. Ce chapitre, qui commence avec l'aveuglement physique, se termine avec la vérité de l'aveuglement spirituel. Voici ce que dit Jésus aux pharisiens dans les versets 9:39-41: « Puis Jésus dit: Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. Quelques pharisiens qui étaient avec lui, ayant entendu ces paroles, lui dirent: Nous aussi, sommes-nous aveugles? Jésus leur répondit: Si vous étiez aveugles, vous n'auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites: Nous voyons. C'est pour cela que votre péché subsiste. »

Cela peut sembler un peu confus, mais c'est simplement une façon de dire qu'il y a un aveuglement spirituel. Nous reviendrons à cela plus tard, mais à travers tout ce chapitre, l'aveuglement physique illustre l'aveuglement spirituel, et la vue physique illustre la vue spirituelle. Luc 24 est une grande illustration de cela parce que l'on voit Jésus ouvrir les yeux et l'esprit des disciples pour qu'ils comprennent les Ecritures. Il faut que le voile spirituel soit enlevé pour que nous puissions voir Christ. De la même façon il existe également un aveuglement spirituel. Romains 1:21 dit: « Leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. » 2 Corinthiens 4:4 dit: « Pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence. »

Il y a donc un miracle spirituel et un miracle physique, mais il y a également ici un troisième miracle. Si un homme naît aveugle et ne voit rien, la seule façon qu'il a pour apprendre comment sont les choses, est de se les faire expliquer. En d'autres termes, pour un homme qui est né aveugle, et qui n'a jamais rien vu, avoir les yeux qui s'ouvrent est pour lui semblable à entrer dans un monde tout nouveau. Imaginons que la première chose qu'il puisse voir en ouvrant les yeux est un livre sur une table, il ne saurait pas qu'il s'agit d'un livre à moins qu'il ne le prenne en main et le feuillette. En fait, il ne saurait même pas à quoi ressemble une table à moins que quelqu'un ne la lui ait décrit auparavant. S'il y avait un verre avec du liquide dedans, il ne saurait pas si c'est du thé, du jus de fruit ou du café. Il ne saurait même pas ce qu'est un verre à moins qu'il n'essaie de le ressentir. Lorsque l'on voit sa réaction à la piscine de Siloé, où il semble reconnaître son environnement, il semble que non seulement Dieu lui ait donné la vue, mais également la compréhension de son nouvel environnement et la connaissance des objets qui l'entouraient. Je pense que cela a aussi fait partie du miracle. Ce n'est pas si important mais c'est très intéressant.

La vie est la capacité à voir et si vous regardez attentivement au récit, vous verrez que l'habileté à voir est progressive dans ce chapitre. J'aime à expliciter cela en cinq étapes qui montent toujours plus haut. Voici les cinq étapes.

• Étape 1: Verset 9:11
• Étape 2: Verset 9:17
• Étape 3: Verset 9:25
• Étape 4: Verset 9:33
• Étape 5: Verset 9:38

Faites bien attention à la façon dont sa vision de Christ grandit. Le verset 9:11 dit: « Il répondit: L'Homme qu'on appelle Jésus a fait de la boue, a oint mes yeux, et m'a dit: Va au réservoir de Siloé, et lave-toi. J'y suis allé, je me suis lavé, et j'ai recouvré la vue. » Voilà comment tout a commencé: les gens qui l'ont connu auparavant l'interrogent sur ce qui s'était passé. Mais tout ce que le mendiant savait est que c'était un homme appelé Jésus. C'est tout ce qu'il savait. Il connaissait juste son nom. Il dit que c'est juste un homme nommé Jésus.

Mais les gens ont continué à le questionner. Le verset 9:17 dit: « Ils dirent encore à l'aveugle: Toi, que dis-tu de lui, sur ce qu'il t'a ouvert les yeux? Il répondit: C'est un prophète. » Maintenant c'est un Jésus qui est prophète. Au début tout ce qu'il savait c'était son nom et maintenant il dit que c'est un prophète. Voici maintenant ce que dit le verset 9:25: « Il répondit: S'il est un pécheur, je ne sais; je sais une chose, c'est que j'étais aveugle et que maintenant je vois. » L'aveugle avance encore un peu plus loin, il dit: « Vous, vous l'appelez pécheur mais moi je sais qu'Il fait des miracles. Avant je ne voyais pas, mais maintenant je peux voir. » Ensuite le verset 9:33 dit: « Si cet homme ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. » Maintenant il dit qu'Il vient de Dieu. D'abord il dit qu'Il se nomme Jésus, puis qu'Il est un prophète, puis qu'Il fait des miracles et maintenant qu'Il vient de Dieu. Regardez enfin ce que dit le verset 9:38: « Et il dit: Je crois, Seigneur. Et il se prosterna devant lui. » L'aveugle adore le Seigneur Jésus. Par conséquent, ce qui a commencé avec « je connais juste son nom », se termine dans l'adoration du Seigneur.



LA VISION DE CHRIST PROGRESSE DANS LE CONFLIT

J'aimerais vous faire remarquer que cette vision progressive de Christ ne progresse que dans le conflit. Si vous lisez ce chapitre, vous verrez que cela va toujours de mal en pis pour cet homme. Dès le début, dès qu'il ouvre les yeux, il a été au milieu des conflits. On pourrait appeler ce chapitre la vue et l'excommunication, parce que cela va tout le temps ensemble et vous le voyez très clairement dans ce chapitre. La vie c'est recevoir la vue, mais cela conduit à l'excommunication. Et je crois de tout mon coeur que chaque fois que quelqu'un reçoit la vraie vue spirituelle, il y aura aussi une mesure d'excommunication.

Veuillez noter ceux qui se sont opposés à cet ancien aveugle. Voilà comment ils s'identifient merveilleusement au verset 9:28: « Ils l'injurièrent et dirent: C'est toi qui es son disciple; nous, nous sommes disciples de Moïse. » Voici ceux qui s'opposeront à vous, ce sont les disciples de Moïse, ce sont ceux qui ont tendance à tomber du côté légaliste.

Quel est l'arrière-plan de toute cette histoire? Considérez le verset 9:14 qui dit: « Or, c'était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue, et lui avait ouvert les yeux. » Et le verset 9:16 ajoute: « Sur quoi quelques-uns des pharisiens dirent: Cet homme ne vient pas de Dieu, car il n'observe pas le sabbat. D'autres dirent: Comment un homme pécheur peut-il faire de tels miracles? » Ce qui a provoqué toute cette polémique est le sabbat. Nous avons ici un des sept miracles que notre Seigneur a fait lors d'un jour de sabbat. Mais vous comprenez que ces personnes ne peuvent pas comprendre cela. Elles ont tout le temps combattu le repos que Jésus prônait et qui est le vrai sabbat. Tout ce que cet homme a fait, c'est recevoir la vue le jour du repos et il a eu des problèmes à cause de cela.

Dieu nous rend ici attentifs au fait que les gens s'opposent tout le temps au vrai repos spirituel. Plus l'opposition est grande plus la vision de Christ sera grande. La vision de Christ grandit dans les conflits.

Ces opposants n'étaient pas uniquement des disciples de Moïse. Voici ce que disent les versets 9:20-22: « Ses parents répondirent: Nous savons que c'est notre fils, et qu'il est né aveugle; mais comment il voit maintenant, ou qui lui a ouvert les yeux, c'est ce que nous ne savons. Interrogez-le lui-même, il a de l'âge, il parlera de ce qui le concerne. Ses parents dirent cela parce qu'ils craignaient les Juifs; car les Juifs étaient déjà convenus que, si quelqu'un reconnaissait Jésus pour le Christ, il serait exclu de la synagogue. » Une partie de l'opposition contre lui est venue de sa famille, de ses propres parents. Ils étaient des lâches et ils ne voulaient pas se lever pour lui. Cela a dû lui faire mal.

Qu'est-ce que la vie? C'est la capacité à voir clairement. Voir clairement est progressif, et plus on s'oppose à vous parce que vous avez reçu le don de Dieu lors du jour du repos, plus les gens se lèveront contre vous, plus la vision de Dieu que vous recevrez sera grande. Comment est-ce que tout cela s'est terminé? Le verset 9:34 dit: « Ils lui répondirent: Tu es né tout entier dans le péché, et tu nous enseignes! Et ils le chassèrent. » Cette petite expression « Et ils le chassèrent » signifie l'excommunication. Cela signifie davantage que d'être embarrassé.

Les historiens nous parlent des trois types d'excommunication à l'époque du Nouveau Testament. Dans le premier degré d'excommunication, vous receviez un blâme et une mise à l'écart de sept jours. Vous ne pouviez pas rentrer dans le temple pendant sept jours. Si la sentence était prononcée par le président du sanhédrin alors cela faisait trente jours. Dans le deuxième degré d'excommunication, vous deviez rester loin du temple pendant trente jours. Puis vous receviez une autre admonition publique et vous deviez à nouveau rester trente jours loin du temple. Cela fait un total de soixante jours. Le troisième niveau, c'était la mise au ban pour une durée indéfinie. Il n'y a que très peu de personnes qui ont été mises au ban et qui ont pu réintégrer la communauté plus tard. Cela était accompagné de malédictions. Cela était rendu public par le bruit des trompettes. Ces personnes étaient éloignées du temple et traitées comme des lépreux. Ceux qui étaient ainsi exclus devaient rester au moins à deux mètres des autres êtres humains. Si vous mourriez alors que vous aviez été excommunié, votre cercueil devait être lapidé. Même vos bien-aimés n'étaient pas autorisés à pleurer sur votre mort. Vous ne pouviez pas parler à qui que ce soit même à vos proches. Si vous vous perdiez, les membres de votre famille ne pouvaient même pas vous indiquer le bon chemin. Vous ne pouviez qu'acheter le nécessaire pour vivre sans faire de bruit. Voici ce que signifie être banni et c'est ce mot qui est utilisé dans la phrase « ils le chassèrent. »

C'est de cela dont les parents avaient peur. Ils avaient peur d'être excommuniés. Vous voyez cela illustre le fait que la vue ne coûte rien dans sa réception, mais cela coûte tout dans les conséquences que cela produit. Cet homme n'a rien fait pour retrouver la vue. La salive était gratuite, la boue était gratuite. L'eau de la piscine de Siloé était gratuite. Cela ne nous coûte rien de recevoir les dons de Dieu. Mais je peux vous dire que les conséquences de cela vous coûteront tout. Recevoir la vue a tout le temps pour conséquence de devoir faire face à l'opposition, parce que les disciples de Moïse (les légalistes NdT) haïssent la simplicité, ils haïssent le repos et ils haïssent notre Seigneur Jésus-Christ.

Laissez-moi terminer avec cette grande vérité. D'un certain point de vue on pourrait dire que la situation de ce pauvre homme est très triste. Il a été rejeté de la synagogue. Ses parents étaient des lâches, ils l'ont renié, ils n'étaient plus autorisés à lui parler après cela et il a été ostracisé. Mais d'un autre côté, ce fut un grand moment pour cet homme.

Voici ce que dit Jean 9:35-38: « Jésus apprit qu'ils l'avaient chassé; et, l'ayant rencontré, il lui dit: Crois-tu au Fils de Dieu? Il répondit: Et qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui? Tu l'as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c'est lui. Et il dit: Je crois, Seigneur. Et il se prosterna devant lui. » Nous voyons ici que la grande relation que cet homme a eue avec le Seigneur est lorsque Christ l'a retrouvé « en dehors », exclu de sa famille et du temple. Cette réalité sera développée dans le reste du Nouveau Testament, on utilisera l'expression « hors du camp. » Voilà ce que dit Hébreux 13:11-13: « Les corps des animaux, dont le sang est porté dans le sanctuaire par le souverain sacrificateur pour le péché, sont brûlés hors du camp. C'est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte. Sortons donc pour aller à lui, hors du camp, en portant son opprobre. » Jésus est en dehors du camp.

Nous avons donc un côté négatif, parce que ce pauvre homme a été poussé hors du temple et loin du peuple juif, mais il y a un côté positif c'est qu'il a été délivré et c'est là où nous avons la communion avec Jésus. C'est là où il a appris à adorer le Seigneur. Je peux vous promettre que si Dieu vous donne la vue, vous devrez sortir du camp et en dehors du camp vous pourrez grandir dans votre connaissance de Christ. Vous devrez sortir en dehors de votre « camp social », parce que vous aurez de nouveaux amis. Vous devrez sortir du « camp des affaires », parce que vous ferez les affaires de façon différente que le monde le fait. Vous devrez sortir du « camp ecclésial. » Si vous parlez juste du repos, de Christ, de relation et de connaître le Seigneur, vous devrez sortir du camp ecclésial. Vous serez un étranger non pas uniquement pour les incroyants, mais aussi pour ceux qui disent connaître le Seigneur. Vous serez accusés d'être étroits, fanatiques, fainéants, passifs et ainsi de suite. Vous devrez sortir du « camp de l'éducation » parce que vous aurez une nouvelle vision dans toute cette vision humaniste. Et finalement cet homme a aussi réalisé qu'il est également sorti du « camp domestique. » Sa propre famille a pris position contre lui par peur des juifs.

Reprenons Hébreux 13:11-13: « Sortons donc pour aller à lui, hors du camp, en portant son opprobre. » C'est là où Il est en dehors du camp et plus vous aurez de conflits, plus vos yeux s'ouvriront et vous serez avec cet homme en train d'adorer Jésus en dehors du camp.

Qui est Christ? Christ est le donneur tout puissant de la vue à ceux qui sont aveugles et sans espoir. Qu'est-ce que la foi? La foi est une obéissance inconditionnelle. Et qu'est-ce que la vie? La vie est la capacité à voir. La capacité de voir Christ progressivement à travers les conflits.

Prions:

Père, merci tellement pour ce merveilleux chapitre. Merci pour qui Tu es, pour ce qu'est la foi et ce qu'est la vie. Nous te prions de manifester cela dans nos coeurs et dans nos vies et prépare-nous pour nos futures études alors que nous considérons ce précieux chapitre. Nous Te le demandons au nom de Jésus. Amen.

Jean 31