JEAN #13 - LES TEXTES PROBLEMATIQUES

(Jean 3:1-18)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre treizième leçon sur ce merveilleux évangile de Jean.

Comme vous le savez nous ne nous rassemblons pas pour étudier l'évangile de Jean, mais c'est pour voir le Seigneur Jésus. C'est avec cela à l'esprit que nous aimerions prier.

Prions:

Père, nous Te remercions tellement de ce que nous pouvons nous rassembler en Ton nom et nous mettons notre confiance dans le Saint-Esprit pour dévoiler à nos coeurs le Seigneur Jésus d'une façon toute nouvelle. Nous Te remercions pour chaque partie de la Bible et tout spécialement pour ces versets dans Jean 3. Nous prions pour que Tu puisses mettre en lumière Ton cher Fils. Merci Seigneur de ce que nous n'avons pas besoin de mettre notre confiance en nous-mêmes ou dans nos compétences académiques, mais dans Ton Saint-Esprit qui est la Vie de Dieu, Tu vis en nous et Tu nous révèles le Seigneur Jésus. Amen.



RÉSUMÉ

Nous sommes arrivés dans le chapitre 3, et nous étudions le premier des 14 discours qui nous sont rapportés dans l'évangile de Jean. Nous avons commencé à voir l'entretien de Nicodème le pharisien en recherche qui est venu voir Jésus de nuit.

Dans nos dernières leçons, j'ai souligné le fait que même si Nicodème était un pharisien et un chef du peuple probablement membre du sanhédrin, et peut-être même le président de cette haute cour, il était en recherche. Il recherchait Dieu.

A la fin du chapitre 2, nous voyons qu'il y avait des personnes qui croyaient dans le Seigneur, mais à qui le Seigneur ne désirait pas se révéler Lui-même. Mais Nicodème ne faisait pas partie de ces personnes. Eux ils étaient subjectifs. Ils désiraient rechercher le Seigneur à cause des miracles, à cause des signes. Mais le Seigneur s'est dévoilé à Nicodème.

Rappelez-vous les secrets que Dieu a révélés à Nicodème, le secret de la nouvelle alliance, le secret du royaume de Dieu, le secret du ministère du Saint-Esprit, le message de la croix sous la forme du serpent élevé sur un pieu dans le désert. L'amour de Dieu le Père qui a envoyé Son Fils, en Jean 3:16, la vie éternelle reçue par la foi. Le fait que Christ a été envoyé pour sauver plutôt que pour condamner. Le ministère de la lumière dans le message du salut. Tout cela a été expliqué à Nicodème. Pourtant certains disent qu'il n'était pas en recherche. Mais pourquoi est-ce que Dieu aurait révélé toutes ces merveilleuses choses si Nicodème n'avait pas été en recherche? Il était certainement en recherche, et il illustre pour nous le genre de personne à laquelle Dieu désire se révéler.

Laissez-moi simplement reprendre les trois questions, puis nous reprendrons là où nous nous sommes arrêtés. Selon Jean 3:1-18 qui est Christ? Voici ce que disent les versets 3:14-15: « Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. »

Selon cette histoire de l'Ancien Testament, qui est Jésus? Il est le Sauveur substitut pour des pécheurs qui périssent. Ou, selon les mots de l'Ancien Testament, Il est le substitut pour des pécheurs mordus par les serpents. Selon cette histoire, qu'est-ce que la foi? Nombres 21:8-9 dit: « L'Éternel dit à Moïse: Fais-toi un serpent brûlant, et place-le sur une perche; quiconque aura été mordu, et le regardera, conservera la vie. Moïse fit un serpent d'airain, et le plaça sur une perche; et quiconque avait été mordu par un serpent, et regardait le serpent d'airain, conservait la vie. »

Qu'est-ce que la foi? La réponse est que la foi c'est regarder. C'est tout. Lorsque les gens du peuple étaient mordus par les serpents, tout ce qu'ils avaient à faire était de regarder et ensuite ils étaient délivrés. Voilà ce qu'est le salut. Mais comme nous l'avons souligné, regarder n'est que l'illustration. Voilà la simplicité de la foi. Comme il est simple pour moi de mettre ma confiance dans le Seigneur. C'est tout aussi simple que le fait pour un pécheur mordu par un serpent de regarder au serpent de bronze qui a été élevé sur un pieu.

Finalement, qu'est-ce que la vie selon cette discussion entre Jésus et Nicodème? Jean 3:16 dit: « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. »

Selon ce verset, nous pouvons donner la réponse que la Vie est le remède éternel contre la morsure du serpent. Mais même si cela est vrai et que ce verset l'enseigne, nous devons faire attention lorsque nous donnons une réponse comme cela. Je dis cela parce que cela pourrait nous faire penser que l'aide spirituelle, la délivrance et le salut sont quelque chose que Dieu donne en dehors de Son Fils. Mais ce n'est pas le cas. Non, Dieu ne nous donne pas quelque chose appelé salut en plus de Son Fils. Il ne nous donne que Jésus. Et si nous avons Jésus alors nous aurons le salut. C'est pour cette raison que lorsque notre Seigneur était un bébé, Siméon a pris Jésus, l'a regardé en face et a dit: « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. » (cf. Luc 2:30) C'est parce que le salut est une personne. La vie est dans le Fils. En effet 1 Jean 5:12 dit: « Celui qui a le Fils a la vie. »

Tous les croyants ont la vie éternelle, et nous pensons souvent à la vie éternelle en termes de durée. Nous pensons à une vie qui continue et continue et continue sans arrêt. Nous pensons que cette vie ne s'arrêtera pas alors que pendant toute l'éternité, les siècles des siècles passeront. Cela est vrai, mais cela n'est pas le point important dans l'évangile de Jean. Lorsque Jean parle de la vie éternelle en Jean 17 il dit: « Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. » La vie éternelle est une personne. J'aime le dire de cette façon. Qu'est-ce que la vie éternelle? La réponse est que c'est la vie de Celui qui est éternel. Voilà ce qu'est la vie éternelle. Il s'agit davantage de qualité que de durée. Il y a bien la notion de durée, mais c'est avant tout une qualité de vie. Ceux qui ont le Seigneur ont la vie de Celui qui est éternel.

Par conséquent qui est Christ? Il est le remède de Dieu contre les morsures de serpents. Qu'est-ce que la foi? C'est simplement regarder dans une simple foi vers notre Sauveur substitut en tant que pécheur mordu par un serpent. Et qu'est-ce que la vie? La réponse est que la vie est la vie de Celui qui est éternel. C'est Dieu qui vit en moi.

C'est pour cette raison que Jésus a expliqué à Nicodème que la vie était une nouvelle naissance. Reprenons Jean 3:3-8 et faites attention à la façon dont le Saint-Esprit est impliqué dans cette nouvelle naissance.

« Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. »

Veuillez remarquer la dernière expression « né de l'Esprit. » Par conséquent, qu'est-ce que la vie? C'est une naissance spirituelle. C'est le Saint-Esprit qui rentre dans le pécheur mordu par le serpent. C'est la vie de Dieu Lui-même dans la personne du Saint-Esprit. Selon ce chapitre et l'ensemble de la Bible, la nouvelle naissance n'est pas une réformation, il ne s'agit pas d'une religion, il ne s'agit pas de prendre une décision de faire des choses religieuses comme aller à l'église, donner la dîme, aider la mission ou lire ma Bible en une année. Ce n'est pas la nouvelle naissance. Ce n'est pas changer d'idée, et si avant j'étais un athée ou un agnostique de dire: « Maintenant je crois en Dieu. » Ce n'est pas comme un nouveau standard de valeur que nous adoptons, comme des valeurs conservatrices. La nouvelle naissance est lorsque Dieu entre dans la vie d'un pécheur. C'est cela la nouvelle naissance. C'est pour cela que l'on parle de naître de l'Esprit. C'est lorsque Dieu vient dans une personne et qu'elle peut expérimenter la vie de Celui qui est éternel. Tout ce qui est moins que cela n'est pas la nouvelle naissance. Peu importe combien de décisions peut prendre une personne, si Dieu ne vient pas dans sa vie, elle n'est pas née de nouveau. La nouvelle naissance est lorsque Dieu vient en nous.

Nous n'allons pas prendre le temps de le faire maintenant, mais il est très intéressant de parcourir la Bible et d'étudier la nouvelle naissance dans le Nouveau Testament. C'est très, très intéressant. Il est intéressant de voir de quelle façon c'est en lien avec la famille de Dieu, avec le premier Adam et le dernier Adam, avec la Parole de Dieu écrite et avec le monde créé. C'est une merveilleuse étude. Mais nous nous contenterons du chapitre 3 de Jean.

Pour Nicodème, qu'est-ce que la vie? La réponse est que la vie est l'expérience d'avoir Dieu venant dans sa vie et mettre tout sens dessus dessous. C'est une nouvelle naissance. C'est une vie sainte.

Avec cette description de la nouvelle naissance, Nicodème n'a pas uniquement appris qu'il avait la permission de vivre, mais qu'il avait également une obligation de vivre. Dieu a dit: « Tu dois naître de nouveau. » Non pas tu devrais vivre, mais tu DOIS vivre. Il a maintenant la puissance de vivre parce qu'il y a une nouvelle vie en lui, et c'EST la vie de Dieu.



SEUL JÉSUS-CHRIST A VÉCU LA VIE ÉTERNELLE

Je l'ai déjà dit dans d'autres occasions et j'aimerais le répéter à nouveau, il n'y a qu'une seule personne qui ait jamais vécue la vie chrétienne, et vous connaissez Son nom. Son nom est Jésus. Il n'y a qu'une seule personne qui puisse à nouveau vivre cette vie, et Son nom est Jésus. Nous ne pouvons pas vivre la vie chrétienne. C'est pour cette raison que nous avons besoin d'une nouvelle naissance. C'est pour cette raison que nous avons besoin de la vie de Celui qui est éternel. Il nous faut Dieu pour être l'homme et la femme qu'Il désire que nous soyons. Il me faut Dieu pour être le mari, le père et le grand-père qu'Il m'a appelé à être. Il vous faut Dieu pour être l'épouse, la mère et l'amie que Dieu vous a appelée à être. Seul Dieu peut vivre la vie chrétienne, et bénis sont ceux qui ont découvert cela. Sinon vous passerez constamment votre temps dans une bataille futile sans Christ et à la fin vous jetterez l'éponge parce que les toutes choses finiront par aller de travers. Voilà pour la réponse à ces trois questions.

Je ne veux pas tout de suite laisser de côté le discours de Nicodème, parce qu'il y a beaucoup plus de choses ici qui vont au-delà de ces trois questions. J'aimerais vous rendre attentifs à plusieurs paroles difficiles qui sont rapportées par le Seigneur Jésus ou par l'apôtre Jean dans ce passage. Je ne désire pas réellement les appeler problème parce que dans un sens ce ne sont pas des problèmes, mais ce sont des commentaires qui ont été faits par le Seigneur Jésus et par Jean et qui ont été compris de différentes manières à travers les années. En d'autres termes, des étudiants respectables de la Bible, des personnes qui ont à coeur de connaître le Seigneur ont compris ces passages d'une façon ou d'une autre. Il y a des personnes qui l'interprètent d'une façon et d'autres d'une autre façon.

Il y a certaines interprétations qui sont très clairement fausses. C'est-à-dire qu'elles sont en contradiction avec des vérités objectives que l'on trouve dans d'autres passages et lorsqu'il y a quelque chose qui est faux de façon flagrante, je prie Dieu qu'Il me donne la grâce de voir cela pour que je puisse vous l'exposer. Mais il y a certaines compréhensions qui ne sont pas fausses, les gens regardent simplement les choses de façons différentes. Je pense qu'il ne serait pas honnête de simplement ignorer les difficultés que l'on trouve dans cette section. Même si je ne suis peut-être pas capable de régler tous les problèmes, j'espère au moins pouvoir reconnaître les difficultés et j'espère que je serai capable de vous donner une bonne approche et de vous apporter un début de réponse.

J'ai remarqué qu'il est parfois plus important de souligner les principes par lesquels vous arrivez à une solution plutôt que la solution elle-même. En d'autres mots, je vais présenter la solution puis vous dire ce que je pense que cela puisse signifier et comment je suis arrivé à cela. Parfois les principes sont si grands, qu'ils ne résolvent pas les problèmes mais qu'ils peuvent aussi toucher des domaines dans nos vies. J'essaie donc avec l'aide de Dieu d'être centré sur les principes et je vous encourage à être centrés sur des principes alors que vous avancez dans la connaissance de Dieu.

Voici un tout petit principe. Il m'est souvent arrivé lorsque je ne savais pas ce qu'un passage signifiait, de trouver de l'encouragement dans ce qu'il ne signifiait pas. Il arrive parfois qu'en sachant ce que ça ne signifie pas, vous puissiez recevoir un incroyable encouragement. Je ne sais comment expliquer cela, mais je sais que Dieu a dit qu'Il n'allait jamais m'abandonner ou me laisser tomber. Je sais que rien ne peut contredire cela. Par conséquent, vous pouvez recevoir de grands encouragements en sachant ce que quelque chose ne signifie pas.

J'aimerais avoir une influence unificatrice dans le corps du Christ, plutôt qu'une influence de division. Par cela je veux dire que je désire davantage mettre en avant ce que les chrétiens ont en commun plutôt que ce qui les différencie. Chaque groupe est connu pour ce qui les distingue. Je crois réellement que les chrétiens de toutes les dénominations ont davantage de choses en commun que de choses qui les différencient. Malheureusement les gens aiment à souligner ce qui les différencie et sur quoi ils sont en désaccord, et cela doit faire mal au coeur du Seigneur de voir Sa robe sans couture être si remplie de divisions et de dénominations. Il a un jour marché dans une robe sans couture et Il aimerait à nouveau que cela soit le cas.

Ceci étant dit, il y a quatre passages dans cette section qui ont été approchés de différentes façons. Je vais vous donner ces quatre passages puis vous présenter les difficultés en lien avec. Puis nous reviendrons sur ces passages et je vais essayer de vous donner des principes et un peu de la lumière que j'ai à leur sujet.

Jean 3:5 dit: « Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. »

Le problème dans ce texte vient de l'expression « eau et esprit. » Il y a différentes approches au sujet de ce que l'eau représente ici. Voici notre premier problème « eau et esprit. »

Nous avons déjà lu le second passage, le voici à nouveau. Jean 3:5-8 dit: « Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. »

Veuillez noter l'accent qui est mis sur l'Esprit de Dieu, « né de l'Esprit. » Le problème ici est soulevé par ceux qui sont enclins à accepter la vue dispensationaliste. Je ne vais pas entrer dans le détail de ce qu'est le dispensationalisme mais pour le dire simplement, comme la Pentecôte n'avait pas encore pris place, (cela n'aura lieu que dans trois ans), et comme le Saint-Esprit n'avait pas encore été donné, comment est-ce que Nicodème pouvait naître de nouveau? Voilà pour la question. Cela est une question plus large parce qu'elle comprend également les saints de l'Ancien Testament. La question générale est de quelle façon est-ce qu'un saint d'avant la Pentecôte peut être sauvé? Est-ce que les saints de l'Ancien Testament étaient nés de nouveau? Est-ce qu'ils avaient l'Esprit de Dieu en eux? Il s'agit donc de la relation des croyants ayant vécu avant la Pentecôte avec le Saint-Esprit. Voilà le problème dans cette section des Ecritures.

Le troisième passage est très connu, peut-être que vous ne penserez pas qu'il y a ici un problème mais il y en a un. Jean 3:16-17 dit: « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. »

Le problème ici est la façon dont les mots sont utilisés. Est-ce que quiconque signifie tout le monde? Est-ce que le mot « monde » signifie le monde ou le monde connu? De quelle façon est-ce que les mots sont utilisés? Certaines personnes disent que le langage utilisé est très large et illimité. Elles disent que Christ est mort pour tout le monde. Mais il y en a aussi d'autres qui disent qu'Il n'est que mort pour l'Eglise, pour les élus, juste pour un groupe particulier. Lorsqu'ils arrivent à un passage comme cela qui dit que Dieu a tant aimé le monde, ils disent donc que le monde ne signifie pas le monde. Ils utilisent donc ce verset pour montrer cela. Ce sont des enseignants de la Bible tout ce qu'il y a de plus honnête qui analysent ces passages de la Bible de différentes façons. Le problème ici est la vieille controverse entre les arminiens et les calvinistes. C'est en lien avec le fait de savoir si Christ est mort pour tout le monde ou uniquement pour l'Eglise. Voilà le problème ici.

Voici le quatrième verset, c'est Jean 3:8: « Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. »

Le problème ici est en lien avec l'image du vent. A quoi est-ce que se réfère le vent? Il y a différentes opinions sur ce sujet.

Je ne désire pas passer beaucoup de temps sur ce sujet parce que j'aimerais retourner au coeur du livre, c'est-à-dire pour quelle raison est-ce que Dieu nous a donné ce livre, pour que nous puissions connaître qui est Christ, qu'est-ce que la foi et qu'est-ce que la vie. Mais comme je l'ai dit, je pense que cela est suffisamment important pour que l'on s'y arrête.

En passant, il n'est pas surprenant pour moi de voir que Satan a attaqué Noël avec le Père Noël et la commercialisation à outrance, parce que Noël est si important. Je ne suis pas étonné que le lapin de Pâque a fait son apparition lors de la fête de Pâque parce que Satan n'aime pas la Pâque. Est-ce que vous savez ce qui se passe le 31 octobre? Peut-être que vous répondrez c'est « Halloween. » Non, attendez un instant. Le 31 octobre c'est le jour où Luther a cloué les thèses sur la porte de son église. Et Satan hait la réforme. Voilà de quoi il s'agit.

Je ne suis donc pas surpris de venir à un passage comme Jean 3, d'y trouver de si merveilleux versets avec la nouvelle naissance, le Saint-Esprit, l'amour de Dieu, et de voir qu'il y a de nombreuses personnes qui attaquent ce chapitre. Je pense que c'est pour la même raison, c'est parce que Satan n'aime pas Jean.



NAITRE D'EAU ET D'ESPRIT

Très bien, considérons maintenant Jean 3:5 et ce que signifie « naître d'eau et d'Esprit. » Le verset 3:5 dit: « Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. »

Aussi loin que j'ai pu chercher, il y a trois interprétations de base en ce qui concerne cette expression « eau et Esprit » et tout particulièrement eau. Qu'est-ce que signifie l'eau? Premièrement, certaines personnes disent qu'il s'agit du baptême. Certaines personnes utilisent ce verset comme un passage pour prouver leur conviction. Elles disent: « Vous voyez vous devez naître de l'eau et de l'Esprit. Il faut que vous soyez baptisé dans l'eau. » Certaines églises appellent cela la « régénération baptismale. » En d'autres mots, elles disent que c'est la nouvelle naissance, la régénération à travers le baptême. Elles disent que nous naissons de nouveau en étant baptisés dans l'eau. Je pense que cela est très clairement à l'opposé de ce que disent les Ecritures. Je ne pense pas que la Bible enseigne cela.

Mon arrière-plan est luthérien et cette église enseigne la régénération baptismale. Ils disent que lorsque vous êtes baptisés en tant que petit enfant vous devenez un chrétien. Ils croient réellement en cela. Ces dernières années, j'ai rencontré des personnes de l'église de Christ qui croient aussi que vous ne pouvez pas aller au ciel, à moins que vous ne soyez baptisés avec de l'eau. En d'autres termes, elles enseignent que si vous avez accepté Christ en tant que Sauveur mais que vous n'avez pas été baptisés, vous ne pouvez pas aller au ciel. Elles disent qu'il faut que vous soyez baptisés dans l'eau.

Ceci dit, il faut que vous vous demandiez ce que Nicodème a compris lorsqu'il a entendu cela. Qu'est-ce qu'il était en train de penser lorsque Jésus lui a dit: « Tu dois naître d'eau et d'Esprit? » Est-il possible qu'il ait pensé au baptême? Peut-être que vous direz que Jean-Baptiste pratiquait le baptême durant son ministère et cela aurait donc été possible. A part que le baptême de Jean n'était pas pour le salut mais pour la repentance. Vous vous demandez peut-être si les juifs avaient une sorte de baptême? Dans le grec « baptizo » le mot signifie immersion dans quelque chose ou identification avec quelque chose.

Par conséquent, lorsqu'ils ont pris la branche d'hysope et qu'ils ont aspergé le sang sur l'autel, les rédacteurs de la version Septante, la version grecque de la Bible, ont utilisé le mot « baptiser. » Ils ont baptisé l'autel avec l'aspersion du sang. Cela signifie s'identifier avec. Lorsqu'un prosélyte devenait un juif, ils faisaient une cérémonie pendant laquelle on plongeait la personne dans l'eau. Nicodème aurait pu au moins comprendre ce qu'était le baptême. Il y en avait des images tout autour de lui. Ce n'était pas une idée étrange. Mais je suis presque sûr que Nicodème n'a probablement pas pensé à cela lorsque Jésus a dit: « Tu dois naître d'eau et d'Esprit. »

Si Jésus avait le baptême à l'esprit, ne pensez-vous pas que cela aurait exclu de nombreuses personnes? Il y a certaines personnes qui ne peuvent pas être baptisées. Imaginez par exemple quelqu'un qui est perdu dans le désert et qu'il n'y ait pas d'eau de disponible. Ou imaginez les invalides qui ne puissent pas aller jusqu'à un cours d'eau ou encore une personne retenue de force qui ne puisse aller se faire baptiser.

On ne peut pas imaginer que cette personne aille en enfer une fois qu'elle meurt parce qu'elle n'a pas été baptisée dans l'eau. Il y a plus de 100 versets dans le Nouveau Testament qui enseignent le salut par la foi seule, il y a donc un réel problème à dire qu'il s'agit du baptême. Qu'en est-il également du brigand sur la croix? Les personnes posent souvent cette question: « Qu'en est-il du brigand sur la croix? Nous savons où il est allé et il n'était pourtant pas baptisé dans l'eau. » Je pense qu'il est clair qu'il n'était pas baptisé, mais nous savons où il est allé. D'un autre côté, il y a également Simon le magicien. Nous savons qu'il a été baptisé par Philippe, mais nous savons où il est allé. Selon Pierre, c'était juste un pécheur perdu, et Dieu l'a jugé. Il a été baptisé dans l'eau et nous savons malheureusement où il est allé. Par conséquent, il semble que si Jésus parlait d'eau physique, Il était en train de poser beaucoup de problème. S'il pensait au baptême d'eau cela serait la seule oeuvre spirituelle qui serait le résultat d'une cause physique.

Vous pouvez également vous poser la question au sujet de la mort de Jésus. Est-ce que nous pouvons dire que la mort de Jésus plus le baptême d'eau est égale au salut? Est-ce que nous sommes prêts à dire que la mort de Jésus n'était pas assez? Je pense donc clairement qu'il ne s'agit pas de baptême. Je ne pense pas que Dieu avait deux plans de salut. Je pense qu'Il n'en avait qu'un. Je ne pense donc pas que Jésus avait tout cela à l'esprit.

Très bien, prenons maintenant la seconde option. Certaines personnes disent que cela ne fait pas référence au baptême d'eau, et puisque cela n'est pas littéral cela doit être figuratif. Elles disent donc que l'eau est une image et un symbole du nettoyage, que c'est un symbole pour dire que l'on est pur. De nombreuses personnes utilisent Tite 3:5.

Tite 3:5 dit: « Il nous a sauvés, non à cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit. »

Nous lisons ici au sujet du « baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit. » Vous trouvez l'eau et l'esprit.

Ces mêmes personnes citent également, Ephésiens 5:26 qui dit: « Afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau. »

En d'autres mots, selon cette vision des choses, Jésus aurait dit à Nicodème qu'il avait un coeur sale et qu'il devait être lavé. Jésus dirait donc ici que nous avons besoin d'être lavés, et que nous devons naître de nouveau par l'eau, en étant lavés. Jean 15:3 dit: « Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. »

Si l'on prend cette position, cela serait la première fois que Dieu utiliserait le lavement avec l'eau pour illustrer la pureté. Mais vous devez ensuite vous rappeler que les versets de Tite et d'Ephésiens n'existaient pas encore. Il n'y avait pas non plus de Jean 15:3. Par conséquent, est-ce que Nicodème aurait pu comprendre qu'il a un coeur sale et qu'il a besoin d'être lavé? Je ne suis pas 100 % sûr de cela. Certaines personnes disent que comme Nicodème était un pharisien et un chef des juifs, il devait connaître cela, mais pas venant de Tite, de Jean ni d'Ephésiens mais de l'enseignement de l'Ancien Testament.

Esaïe 44:3 nous parle également d'eau et d'esprit, ce verset dit: « Car je répandrai des eaux sur le sol altéré, et des ruisseaux sur la terre desséchée; je répandrai mon esprit sur ta race, et ma bénédiction sur tes rejetons. »

Voici ce que dit Ezéchiel 36:25-27 au sujet de l'eau et de l'esprit: « Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j'ôterai de votre corps le coeur de pierre, et je vous donnerai un coeur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. »

Vous retrouvez encore l'eau et l'esprit. Les gens disent donc qu'il s'agit juste d'un nettoyage symbolique et que les gens avaient besoin d'être lavés symboliquement.

Il y a ensuite une troisième expression et c'est vers celle-ci que je penche le plus. Je pense que le plus naturel est de s'arrêter sur le contexte. Je pense que le Seigneur est simplement en train de faire le contraste entre deux naissances qui sont la naissance naturelle et la naissance spirituelle. Voici ce que dit Jean 3:6: « Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. »

Dans le contexte nous voyons que Jésus dit que ce qui est chair est chair et ce qui est Esprit est Esprit. En d'autres termes, ce qui est né de façon naturelle est naturel et ce qui vient de Dieu est de Dieu. Il est donc logique que dans ce contexte, Il puisse dire que nous devons naître d'eau et d'Esprit. Ce qui est de la chair est chair et ce qui est de l'Esprit est Esprit. Je pense que l'eau peut faire référence à la naissance naturelle. Lorsqu'un enfant nait, il y a de l'eau. Dans ce contexte Nicodème demande comment un homme peut à nouveau entrer dans le ventre de sa mère et naître de nouveau? Dans ce contexte Jésus répond: « Non, Nicodème. Il faut qu'il y ait une naissance d'eau et une naissance selon l'Esprit, une naissance naturelle et spirituelle. » Je pense donc que la meilleure explication est que l'un fait référence à la naissance naturelle et l'autre à la naissance spirituelle. Ceci dit, je n'aurais pas de problème avec les personnes qui pensent purification, et que c'est simplement un symbole de purification, parce que cela peut aussi être vrai.

J'ai déjà fait remarquer qu'il faut un miracle pour que Nicodème puisse reconnaître ce miracle. C'est appelé nouvelle création dans d'autres endroits. Vous savez, Dieu a créé cet univers à partir de rien. Il y a une distance infinie entre rien du tout et quelque chose. Seul Dieu peut faire cela. Lui seul peut faire quelque chose à partir de rien. Seul Dieu peut faire sortir la vie des ténèbres. Seul Dieu peut faire sortir la vie de la mort. Ce qu'Il dit est que ce qui est chair est chair. C'est cela le miracle de la naissance. Il faut que vous ayez votre naissance d'eau, mais ensuite il faut qu'il y ait cette naissance surnaturelle où Dieu vient dans votre vie.

Je pense que vous seriez étonnés de voir le nombre de livres qui ont été écrit au sujet de Jean 3:5. Il y a beaucoup de controverses à ce sujet. Ceci étant dit, prenons maintenant le second problème qui concerne les versets 3:5-8 et la relation entre l'avant pentecôte et la venue du Saint-Esprit. Voici ce que dit Jean 7:38-39: « Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture. Il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l'Esprit n'était pas encore, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié.»

Nous désirons porter notre attention sur l'expression « L'Esprit n'avait pas encore été donné. » Parce que c'est là que se concentre la controverse. Je pense qu'une lecture honnête de Jean montre que Jésus tenait Nicodème comme étant responsable de naître de nouveau. En d'autres termes, Il lui dit: « Tu dois naître de nouveau. » Même si ce récit s'est tenu trois ans avant la Pentecôte, avant que Jésus ne meure sur la croix, qu'Il soit enterré et qu'Il ressuscite, je ne pense pas qu'Il voulait dire à Nicodème: « Ce n'est pas maintenant, mais dans trois ans que tu dois naître de nouveau. » Je ne pense pas qu'Il disait qu'il devait attendre trois ans pour cela. Je pense qu'Il disait plutôt: « Tu as besoin de cela, c'est une impossibilité humaine, mais une possibilité divine. » Et je pense qu'il avait besoin de cela maintenant. Alors comment est-ce que vous expliquez cela? Ce qui est 100 % sûr à partir des Ecritures, c'est que l'Esprit n'avait pas encore été donné.

Lorsque vous en arrivez à la Bible, je vous encourage à commencer avec ce qui est 100% clair. Commencez tout le temps avec ce qui est sûr et certain et passez ensuite à ce que vous pensez qui peut être vrai. Mais vous devez tout le temps commencer avec ce qui est 100% vrai et il arrivera souvent que vous n'ayez pas besoin d'aller plus loin que cela. Très bien: qu'est-ce qui est 100% sûr dans toute cette controverse? Laissez-moi vous l'expliciter par un fait, et c'est le fait que le salut de Dieu est basé sur un événement éternel en dehors de l'espace et du temps. Voilà ce qui est 100% sûr.

Vous voyez si on considère le temps et l'espace, Jésus n'était pas encore mort. Si on s'arrête à l'histoire, on peut dire que Jésus n'était pas encore allé à la croix. Il n'était pas encore mort, Il n'était pas encore ressuscité. Il n'était pas encore monté auprès de Dieu son Père saint, Il n'avait pas encore envoyé le Saint-Esprit. Dans le cadre de l'espace et du temps, tout cela n'avait pas encore pris place. Mais si on se place dans le domaine de l'éternité, cela avait déjà eu lieu. Ma preuve pour cela, et il y a d'autres versets, est qu'Apocalypse 13:8 dit: « Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dans le livre de vie de l'agneau, immolé dès la fondation du monde.. »

L'agneau a été immolé avant la fondation du monde. Je vous encourage à lire cela dans la traduction de Kenneth Wuest, il nous donne la réelle nuance de cette phrase, voici de quelle façon il traduit ce verset: « Tous ceux qui vivent sur la terre, dont le nom n'est pas écrit sur les rouleaux de la vie, vont adorer l'agneau qui a été immolé dans la pensée et le dessein de Dieu avant que les fondements de l'univers n'aient été posés. » Voilà ce que dit le grec.

En d'autres termes, quand est-ce que Jésus a été immolé? Il y a deux réponses à cette question. Une des réponses est, dans la mesure où l'on tient compte du temps et de l'espace, Il est mort il y a quelques 2000 ans, autour de l'an 30. Mais il y a également une autre réponse. Jésus est mort avant la fondation du monde dans la pensée et le dessein de Dieu, selon le plan et la volonté de Dieu. Il est l'agneau immolé avant la fondation du monde. Vous voyez, Dieu accomplit Sa volonté éternelle dans l'histoire. Le calvaire n'était pas encore un fait accompli que Sa mort était déjà accomplie. Dans l'éternité passée, dans la volonté de Dieu, c'était comme si c'était fait, et Dieu fait souvent référence aux faits éternels. C'est pour cette raison que Jésus a pu prier cette prière avant qu'Il n'aille sur la croix.

Voici ce que dit Jean 17:4 dit: « Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire. »

Il s'agit de Sa prière sacerdotale. Et qu'est-ce qu'Il a prié? Il dit qu'Il a achevé l'oeuvre que Dieu Lui a donnée à faire. Une autre traduction dit: « J'ai terminé l'oeuvre que Tu m'as donnée à faire. » Il n'était pas encore allé à la croix. Comment est-ce qu'Il pouvait dire qu'Il avait fini l'oeuvre s'Il n'avait pas encore été à la croix? La réponse est parce que c'est tout comme si c'était fait. Dans la pensée et dans le dessein de Dieu c'était déjà décidé, et Dieu était sur le point de prendre un fait éternel et de le mettre en oeuvre dans l'histoire et dans le temps. Voici ce que dit Actes 2:23: « Cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l'avez crucifié, vous l'avez fait mourir par la main des impies. »

Vous voyez la croix était un plan prédéterminé dans le dessein et la prescience de Dieu, et les hommes mauvais l'ont cloué sur la croix. C'est cela que je veux dire lorsque je dis que le salut de Dieu est basé sur un fait éternel. C'est pour cela que nous avons ce qui est appelé l'alliance éternelle, c'est parce qu'elle débute dans l'éternité passée. C'est une alliance éternelle. Elle n'a pas commencé lorsque Jésus est venu sur la terre. L'alliance éternelle était déjà là avant Adam. C'est une alliance éternelle. C'est pour cette raison que nous pouvons dire que Dieu nous aime d'un amour éternel. Quand est-ce que Dieu a commencé à nous aimer? Il n'a jamais commencé. Il n'a jamais commencé à nous aimer. Il nous a tout le temps aimés d'un amour éternel. C'est un fait éternel. Lorsqu'il vous arrive de douter que Dieu vous aime, vous devez vous appuyer sur les faits éternels.

Peut-être que vous direz: « Mais je ne vois pas cela dans mon histoire. » Cela finira par arriver, ne vous inquiétez pas au sujet de votre histoire. Reposez-vous sur les faits éternels. C'est pour cette raison que Dieu a pu sauver Adam. C'est pour cette raison que Dieu a pu sauver Abraham. C'est pour cette raison que Dieu a pu sauver David, Osée, Ezéchiel, Daniel et tous les saints de l'Ancien Testament. Même si Christ n'était pas encore mort, Il allait devoir mourir. Il est l'agneau immolé avant la fondation du monde. Ils ont été sauvés de la même manière que vous avez été sauvés, c'est-à-dire par le précieux sang de Jésus. Il n'y a pas d'autre manière par laquelle Dieu puisse sauver un homme.

Il y a certaines personnes qui regardent l'Ancien Testament et qui disent que les saints de l'Ancien Testament ont été sauvés d'une certaine façon et que nous sommes sauvés d'une autre manière. Non, Dieu n'a pas deux plans de salut. Il n'en a qu'un. Les saints de L'Ancien Testament ont profité du même salut dont vous profitez. Il y a des mots différents qui sont employés mais c'est la même chose. Voici différentes expressions que l'on trouve dans l'Ancien Testament.

Deutéronome 10:16: « Vous circoncirez donc votre coeur, et vous ne roidirez plus votre cou. »
Jérémie 4:4: « Circoncisez-vous pour l'Éternel, circoncisez vos coeurs, hommes de Juda et habitants de Jérusalem. »
1 Samuel 16:13: « L'Esprit de l'Éternel saisit David. »
Psaume 51:10: « O Dieu! Crée en moi un coeur pur. »
Ezéchiel 11:19: « J'ôterai de leur corps le coeur de pierre, et je leur donnerai un coeur de chair. »
Jérémie 31:33: « Je mettrai ma loi au dedans d'eux, je l'écrirai dans leur coeur. »

Il s'agit de la même image que la nouvelle naissance. On retrouve cette notion sous forme de semence dans l'Ancien Testament. Nous trouvons cette vérité dans sa forme pleinement développée dans le Nouveau Testament, parce qu'elle a été manifestée dans l'histoire.

De nombreuses personnes disent de façon erronée que Dieu a sauvé les saints de l'Ancien Testament parce qu'ils regardaient en avant vers la mort de Christ et que nous, nous regardons en arrière vers la mort de Christ. Non, ils n'ont pas regardé en avant vers la mort de Christ. Ils n'étaient pas aussi malins! Il est vrai que les sacrifices d'animaux regardaient en avant vers la mort de Christ! Les agneaux, les taureaux, les boucs et les colombes regardaient en avant vers la mort de Christ, mais les saints ont fait la même chose que ce que vous faites. Lorsque vous avez été sauvés vous n'avez pas regardé en arrière, vous avez regardé en haut. Vous avez regardé avec une simple foi vers Dieu, qui a dit que si vous croyez vous serez sauvés. Et eux ils ont regardé avec une simple foi vers Dieu qui a dit: « Si vous offrez cet animal en tant que substitut vous serez sauvés. » Ils ont cru en Dieu et leur foi a été mise à leur crédit. Nous, nous pensons qu'ils regardaient en avant mais ce n'est pas le cas. Non, ils n'ont pas regardé en avant.

Pierre, qui a vécu plusieurs mois en sachant que la croix allait arriver, n'a pas regardé en avant vers la croix. Il a essayé d'empêcher cela. Il ne regardait pas en avant vers la mort de Christ, il a plutôt essayé d'empêcher la mort de Christ. De la même façon, lorsque vous voyez la réaction d'Adam, vous ne pouvez pas dire que dans le jardin il a essayé de regarder en avant. Non, il n'a pas regardé en avant. Il faut prendre les choses dans l'autre sens. Il a regardé en arrière dans l'éternité passée où Christ a été tué avant la fondation du monde.

Voici donc une illustration d'un fait éternel, c'est-à-dire que Christ est mort avant la fondation du monde. Appliquez la même réalité à la conversation que Nicodème et Jésus ont eue. Si l'on s'en tient aux faits, Jésus n'était pas encore décédé de façon historique et le Saint-Esprit n'avait pas encore été envoyé de façon historique. Cela ne s'était pas encore manifesté dans l'histoire. Mais c'était pourtant un fait historique. Dieu avait décidé dans l'éternité passée qu'Il allait venir, habiter et vivre dans les croyants. En se basant sur les faits éternels, il a pu y avoir une nouvelle naissance.

Voici maintenant ce que nous lisons en Jean 20, qui prend place après la résurrection et avant la chambre haute.

Jean 20:20-22 dit: « Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint-Esprit. »

La Pentecôte n'était pas encore venue mais Il a soufflé sur eux et a dit: « Recevez le Saint-Esprit. » Ainsi la venue du Saint-Esprit, tout comme l'expiation de Jésus-Christ est un fait éternel. Les croyants ont été pardonnés avant que Jésus ne meure. Dans le même ordre d'idée, je vous propose de voir Romains 8:29-30 qui dit: « Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés.»

C'est un merveilleux passage parce qu'il ne contient pas uniquement deux faits éternels - Jésus est mort avant la fondation du monde et le Saint-Esprit a été donné avant la fondation du monde - mais il contient cinq faits historiques qui sont en lien avec notre vie maintenant et après. Laissez-moi vous les mentionner.

Le premier fait éternel est que Dieu a connu d'avance que vous alliez devenir chrétien. C'est un fait éternel. Laissez-moi vous poser cette question. Est-ce que cela s'est déjà manifesté dans l'histoire? Vous répondrez: « Oui, loué soit Dieu, je suis devenu un chrétien! » Ce que Dieu savait est arrivé. Cela est également devenu mon histoire.

Le second fait éternel est que nous avons été prédestinés à être conformés à l'image de Son Fils. C'est un fait éternel. Est-ce que ce fait s'est déjà manifesté dans l'histoire? Vous répondrez sûrement: « Nous sommes en route. Nous ne sommes pas encore arrivés, Dieu y travaille encore. Il y a encore du chemin à faire. Il y a encore de la chair à crucifier. J'ai encore un Dieu à connaître. » Oui, il y a encore de quoi faire mais c'est un fait éternel. Vous serez conformés à l'image de Son Fils, parce que selon 1 Jean 3, lorsque le Saint-Esprit est venu, Sa semence a été plantée en vous, et comme chaque semence donne du fruit selon sa semence, vous êtes destinés à devenir comme Jésus. Peut-être que vous direz: « Cela n'est pas encore arrivé. » Peu importe. C'est un fait éternel et cela se manifestera dans l'histoire.

Le troisième fait éternel est ce que la théologie appelle l'appel effectif. Il est écrit: « Ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés... » Est-ce que cela vous est déjà arrivé? Peut-être que vous direz: « Je pense que cela est le cas. Il m'a appelé à être un chrétien. » Ce que Charles Gabriel a écrit dans son merveilleux chant « Il m'a élevé » est également vrai.

Il m'a appelé avant que je ne L'entende,
Avant que mon coeur pécheur soit touché,
Mais lorsque je L'ai pris au mot,
J'ai été pardonné et Il m'a élevé.

Il m'a élevé depuis le sable où je m'enfonçais,
Il m'a élevé d'une tendre main,
De l'ombre vers la pleine lumière,
Oh, loué soit Son nom, Il m'a élevé.

C'est l'appel effectif et lorsque je l'ai entendu, dans mon cas en 1958, cela a été manifesté dans l'histoire.

Très bien, le quatrième fait éternel est ceux qu'Il a appelés, Il les a aussi justifiés. Est-ce que cela s'est manifesté dans l'histoire? Vous direz sûrement: « Oui, j'ai été justifié. » C'est de cette façon que Dieu regarde à moi. J'ai été lavé de tous mes péchés et à la place du péché, la justice de Christ m'a été imputée. Je suis justifié.

Voici maintenant la partie qui m'a le plus particulièrement béni et touché. Le cinquième fait éternel est que j'ai été glorifié. Ceux qu'Il a justifiés, Il les a aussi glorifiés. Est-ce que ce verset est au temps passé? Est-ce que vous avez déjà été glorifiés? Vous voyez cela inclut votre corps de résurrection. Est-ce que vous avez déjà été glorifiés? Et pourtant Il dit que ceux qu'Il a justifiés, Il les a aussi glorifiés. Dieu dit que c'est fait. C'est comme si c'était fait. Vous n'êtes pas encore au ciel, je ne suis pas encore au ciel et pourtant la Bible dit que vous avez déjà été glorifiés. C'est pour cette raison que je ne suis pas effrayé de mourir. Parce que cela va faire que ma glorification va se manifester dans l'histoire. C'est de cela dont j'ai besoin. Je ne peux pas attendre que Dieu manifeste cela de façon historique dans ma vie.

Je vous rends attentifs à cela parce qu'il y a tant de réconfort de savoir comme Dieu le dit en 1 Jean 3, que nous sommes enfants de Dieu. Nous ne sommes pas encore ce que nous serons, mais nous allons dans cette direction. Dieu a des faits éternels et Dieu nous a appelés à nous reposer sur des faits éternels.

Parcourez votre Bible et que Dieu puisse vous aider à regarder aux faits éternels. Vous êtes crucifiés avec Christ. Peut-être que vous direz: « Je ne me sens pas crucifié. » Mais cela ne change rien aux faits. Vous êtes crucifiés avec Christ. Si je vous demande: « Comment allez-vous? » Vous répondrez: « Pas si mal au vu des problèmes dans lesquels je suis. » Mais que faites-vous dans les problèmes? Selon les faits éternels, vous êtes dans les lieux célestes. Avant je disais aux chrétiens: « Continuez de regarder en bas. » Mais je ne dis plus cela, parce que vous n'êtes pas supposés être dans les problèmes. Vous êtes supposés regarder d'en-haut vers les problèmes.



NOUS DEVONS RECONNAITRE LES FAITS OBJECTIFS

Voici des faits éternels. Vous êtes morts au péché, vous êtes vivants avec Dieu, votre vie est cachée avec Christ en Dieu, Dieu est votre berger. Alors que nous nous reposons sur les faits éternels, il y aura de la paix dans notre coeur. Mais si nous attendons que tout cela arrive, alors nous serons sujets à toutes sortes d'anxiétés, de frustrations. Dieu nous appelle à nous reposer sur ce qui est vrai. Notre coeur essaie d'aller après ce qui est réel. Nous crions: « Seigneur, j'aimerais que cela soit réel, rends ces choses réelles. » Mais vous devez savoir que quelque chose est vrai avant que cela ne devienne réel. Christ, par sa mort et sa résurrection, a rendu les choses vraies de façon objective et le Saint-Esprit rendra subjectivement réel tout ce que Christ a rendu objectivement vrai. Ce que nous devons faire ce n'est pas réaliser mais reconnaître. Dieu nous a appelés à reconnaître ces faits éternels et à nous reposer sur cela.

Pour moi cela répond à cette question de comment est-ce que les gens pouvaient être nés de l'Esprit avant la Pentecôte. C'est parce que Dieu s'est basé sur les faits éternels, et Il l'a ensuite manifesté de façon historique dans l'espace et le temps. Oui, nous profitons maintenant de cela dans sa pleine mesure, mais eux l'avaient également.

Prions:

Père, nous Te remercions pour Tes faits éternels. Merci parce que cela a toujours été Ton dessein éternel que Christ soit l'agneau immolé avant la fondation du monde. Et c'est en nous basant sur ce précieux sang, que tous les saints, depuis Adam, ont trouvé le pardon de leur péché et une nouvelle vie en Christ. Merci pour le Saint-Esprit qui habite en ceux qui viennent dans une simple foi. Nous Te prions de nous enseigner tout le temps davantage, de nous reposer sur les faits éternels et de voir les choses depuis Ton point de vue. Nous Te le demandons dans le nom de Jésus. Amen.

Jean 14