JEAN #1 - INTRODUCTION

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre première leçon sur ce merveilleux évangile de Jean.

Avant de prier j'aimerais partager un verset avec vous. Dernièrement, j'ai lu un passage qui m'a frappé au sujet de la conversion de Saul. Actes 9:8 dit: « Saul se releva de terre, et, quoique ses yeux fussent ouverts, il ne voyait rien... » Vous savez bien entendu quel est le contexte, mais je pensais à la tragédie que vivent les chrétiens lorsqu'ils viennent à la Bible avec leurs yeux ouverts et qu'ils ne voient rien. A moins que Dieu ne fasse pour nous ce qu'Il a fait pour Paul, en ouvrant ses yeux spirituels, nous ne pourrons rien voir. Par conséquent, demandons au Seigneur de ne pas uniquement nous ouvrir les yeux, mais de nous donner également un grand objet sur lequel fixer nos yeux.

Prions:

Père, nous Te remercions tellement pour le privilège que nous avons de nous arrêter et de réfléchir au sujet de notre Seigneur Jésus et de nous attendre à Toi, alors que nous ouvrons Ta Parole et que Tu nous dévoiles d'une manière vivante et fraîche notre Seigneur Jésus. Nous prions, Seigneur, que Tu puisses créer dans nos coeurs la foi pour nous L'approprier. Alors que nous introduisons l'évangile de Jean, nous prions que nous puissions saisir ce qu'il y a sur Ton coeur et que nous puissions étudier cela pour Te connaître Toi. Merci Seigneur, de ce que Tu vas guider nos méditations. Nous Te remettons notre étude dans le nom merveilleux de Jésus. Amen.

Très bien, merci d'ouvrir vos Bibles dans l'évangile de Jean. Nous allons avoir une leçon d'introduction et nous allons regarder dans tous les livres. J'aime étudier les livres de la Bible. Je ne suis pas opposé aux études par thème, aux études biographiques ou textuelles, mais c'est simplement que je préfère considérer les livres dans leur ensemble. J'aime voir par exemple de quelle façon la Genèse ou l'Exode présente notre Seigneur Jésus.

Comme vous le savez notre objectif dans une leçon d'introduction est un peu différent de celui de nos études habituelles. Notre but est en quelque sorte de survoler le livre dans son ensemble pour pouvoir saisir l'esprit du livre, ce qu'il y a au coeur du livre. Si nous pouvons simplement saisir ce que le Seigneur désire accomplir dans notre coeur, je pense que cette étude d'introduction aura rempli son rôle.

La question à laquelle nous aimerions essayer de répondre aujourd'hui est la suivante: pourquoi devrions-nous étudier l'évangile de Jean? Je ne dis pas simplement cela parce que ce livre se trouve dans la Bible et qu'il est bien de connaître les Ecritures. C'est probablement une bonne raison, mais ce n'est pas ce que j'ai à l'esprit. Ce que j'ai à l'esprit est: qu'est-ce que Dieu a pour objectif d'accomplir dans notre coeur à travers l'évangile de Jean? En d'autres termes, en quoi la façon dont Christ est présenté dans cet évangile est elle différente de celle que l'on trouve dans le reste de la Bible? Je parle maintenant comme un fou parce que cela n'arrivera jamais, mais si Dieu venait nous enlever à tout jamais l'évangile de Jean – et qu'il ne vous reste que les évangiles de Matthieu, Marc et Luc, qu'est-ce qu'il vous manquerait que les autres livres ne vous donnent pas de la même façon? Voilà ce que nous aimerions considérer. Nous aimerions considérer la révélation distinctive que l'évangile de Jean nous donne.

Ce que j'aimerais faire dans cette leçon d'introduction, est de vous laisser avec des impressions. Mon objectif n'est pas de vous perdre dans tout un tas de faits, mais de vous montrer ce que Dieu a ici sur le coeur. J'aimerais que vous puissiez saisir le pouls de ce livre. J'aimerais que vous puissiez saisir les grandes réalités que Dieu désire accomplir. N'essayez donc pas de vous remémorer tous les faits pour l'instant.

Notre objectif n'est pas de vous former afin que vous puissiez réussir un examen sur l'évangile de Jean en sachant qui l'a écrit, quand est-ce qu'il a été écrit, à qui il a été écrit, de quelle façon il se développe, quel est l'arrière-plan social, quel est l'arrière-plan politique, quel est le lien avec les autres évangiles, quel est le lien avec l'Ancien Testament et tout ce genre de choses. Tout cela est intéressant, mais ce n'est pas pour cette raison que nous nous rassemblons. Nous nous rassemblons pour mieux connaître le Seigneur et que Dieu nous aide à faire cela. J'espère que vous suivez ces études parce que nous pouvons voir certaines choses précieuses qui pourront affecter nos vies et nous aider à connaître le Seigneur d'une façon plus intime.

Très bien, ayant dit cela, je vous rappelle que cette leçon est différente de ce que nous allons voir dans notre prochaine leçon, parce qu'alors nous allons étudier un texte précis, mais dans cette leçon nous serons plus général. J'aimerais survoler tout le livre et le voir comme un panorama. J'aimerais que nous puissions comme voir toute la forêt dans son ensemble. Nous verrons tous les arbres plus tard, mais dans cette étude j'aimerais que vous puissiez saisir le livre dans son ensemble. Nous allons survoler le livre pour en saisir l'esprit général. Si après cette leçon vous dites: « Je connais maintenant le thème, je sais maintenant pourquoi Dieu nous a donné ce livre », alors je serai satisfait et je pourrai penser que cette leçon d'introduction a accompli ce que Dieu a prévu.

Voici donc de quelle façon j'aimerais développer cela. Laissez-moi vous partager trois observations générales à partir de ce livre en tant que tout, puis je vous dirai ce que je pense être le thème de Dieu. En d'autres termes, je ne veux pas vous donner une idée que je pourrais me faire de ce livre, mais la raison pour laquelle je pense que Dieu nous a donné ce livre. Par conséquent, laissez-moi vous donner ces impressions générales puis vous dire ce que je pense être le thème.



L'ÉVANGILE DE JEAN EXPLIQUE L'HISTOIRE DE JÉSUS

Ma première observation ou mon impression générale est que l'évangile de Jean est différent des autres évangiles que sont Matthieu, Marc et Luc. Bien entendu, ce n'est pas que moi qui ai observé cela. Toutes les personnes qui ont étudié la Bible ont fait cette observation. Les trois premiers évangiles sont appelés les évangiles synoptiques. Voilà de quelle manière les théologiens les appellent. C'est assez facile à comprendre parce que c'est composé de deux mots. Le préfixe « syn » signifie simplement ensemble, « opt » signifie voir. Matthieu, Marc et Luc voient les choses de la même manière. Ce sont des évangiles synoptiques. Mais Jean voit les choses de sa propre façon, il ne voit pas les choses comme les autres.

Les trois premiers évangiles sont appelés synoptiques, parce qu'ils voient les choses de la même manière. De quelle façon est-ce que Matthieu, Marc et Luc voient les choses? Ils voient les choses de façon historique. Ils racontent une histoire. En d'autres termes, si vous désirez étudier la vie de Jésus, vous voudrez sûrement étudier Matthieu, Marc et Luc parce que ces livres vous rapportent la vie de Jésus. Cela ne signifie pas qu'ils voient absolument tout de la même manière, mais ils sont semblables dans le sens où ils suivent les faits, c'est-à-dire où Il est allé, ce qu'Il a dit, ce qu'Il a fait, ce qu'Il a enseigné et les personnes qu'Il a rencontrées. Voilà ce que font Matthieu, Marc et Luc.

Je ne veux pas dire que vous ne retrouverez pas dans Jean des similarités avec Matthieu, Marc et Luc. Vous en trouverez. Mais il y a bien plus de différences que de ressemblances. En d'autres termes, Jean est très différent. Je vais par exemple juste vous donner quelques faits: sa naissance, son baptême, sa tentation dans le désert, la montagne de la transfiguration, l'institution du repas du Seigneur, son agonie à Gethsémané, son ascension dans les cieux, tout cela sont des faits, n'est-ce pas? Mais vous ne retrouverez pas cela dans le livre de Jean. Il saute par-dessus tout cela. Vous voyez, Jean ne nous rapporte pas une autre vie de Christ, mais fait l'impasse sur certaines choses.

Peut-être que vous vous dites: « J'aimerais étudier une parabole. » Alors n'allez pas dans Jean. Il n'y a pas de parabole dans Jean, à moins que vous pensiez que Jean 10, l'histoire du bon berger et de la brebis soit une parabole. Mais cela n'est pas tout à fait une parabole. Peut-être que vous vous dites: « Notre Seigneur Jésus a fait trente-six miracles pendant ses trois ans et demi de ministère. » Oui, c'est vrai qu'Il a fait cela, mais Jean ne mentionne que deux miracles des trente-six que les autres mentionnent. Par contre Jean a également six miracles que lui seul mentionne, c'est parce qu'il n'est pas synoptique. Il regarde les choses d'un point de vue différent. Son objectif est différent de celui de Matthieu, Marc et Luc parce qu'il ne désire pas vous donner l'histoire de Jésus. Jean est donc différent des synoptiques.

Laissez-moi vous illustrer l'accent mis par Jean à partir d'un seul verset. Jean 1:18 dit: « Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître. » Veuillez noter cette expression « celui qui l'a fait connaître. »

Laissez-moi vous donner un petit témoignage. Lorsque je suis entré à l'école biblique, j'étais tout heureux d'avoir été accepté. On m'a donné un plan des cours, mais je ne savais même pas ce que cela était. On m'a expliqué que c'était les cours que je pouvais prendre. J'étais donc un élève de première année, je venais de la campagne et je n'avais aucune idée de ce qu'étaient les cours que je devais prendre. Voici les cours que je pouvais prendre: sotériologie, eschatologie, numérologie, herméneutique, homilétique, anthropologie et grec. Voilà ce qui m'était offert la première année. Mais qu'était-il arrivé à la lecture, à l'écriture, à l'arithmétique et à la gym? Avant que je ne puisse commencer ces cours, je devais d'abord savoir ce que signifiaient ces cours. Je ne savais même pas ce que ces cours signifiaient! Je me suis donc renseigné et l'on m'a dit qu'herméneutique signifie simplement étudier la Bible. Je me suis dit: « Super, je veux justement savoir comment étudier la Bible. »

Je n'oublierai jamais notre première leçon d'herméneutique. Le sujet était: « Aujourd'hui nous allons apprendre la différence entre l'exégèse et l'eisegèse. » Vous savez, je venais d'une ferme. Je n'avais aucune idée de ce que cela pouvait signifier.

Peut-être que certains d'entre vous savent ce que cela signifie parce que vous êtes des exégètes et des étudiants de la Bible. « Ex » signifie hors de. « Gèse » signifie guider, guider hors de. Dieu a mis Ses vérités dans ce livre. Exégèse signifie j'étudie la Bible pour en faire sortir les vérités de Dieu. C'est tout ce que cela signifie. Comment faire sortir ce que Dieu a mis dans la Bible? C'est à travers l'exégèse. On nous a donc dit que nous allions être entraînés pour être des exégètes. Nous devons faire sortir ce que Dieu a mis dedans. Nous ne devons pas faire d'eisegèse. Le préfixe « eis » signifie dedans. En d'autres termes, lorsque vous étudiez la Bible ne mettez rien dedans. N'y faites pas entrer vos propres idées. Ne faites pas d'allégorie. N'essayez pas de tordre le sens. N'essayez pas de lui faire dire ce que vous aimeriez qu'elle dise, parce que Dieu ne vous a pas appelés à être des eisegètes. Il nous a appelés à être des exégètes. Nous devons en faire ressortir quelque chose! Ainsi une exégèse est une explication. C'est ce que Dieu a dit! C'est en faire ressortir ce qui est déjà dedans. J'aimerais vous rendre attentifs à cela. Relisons Jean 1:18: « Personne n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l'a fait connaître. »



CHRIST EST VENU EXPLIQUER DIEU

Jésus l'a fait connaître. Très bien, depuis l'école biblique j'en ai appris un peu plus au sujet de ce genre de mot. Voici le mot grec pour faire connaître: « exegeomai. » Le Seigneur Jésus a fait connaître, a expliqué ou a « fait l'exégèse » de Dieu. C'est une phrase vraiment incroyable. La différence entre Matthieu, Marc, Luc et Jean est que Matthieu, Marc et Luc donnent l'histoire de Jésus et Jean l'explique. Il nous parle de l'histoire intérieure. Matthieu, Marc et Luc sont comme des reporters. Ils sont là dehors avec leurs caméras et leurs micros et enregistrent des faits. Voilà comment ils travaillent. Jean n'est pas un reporter. Jean lui, est un commentateur. C'est un interpréteur. Il explique les faits. C'est cela la différence entre l'évangile de Jean et les trois autres.

Dans cet évangile Jésus va « exégéter » Dieu. Il va expliquer Dieu. Il va révéler Dieu. Il va manifester Dieu. Nous allons recevoir davantage que des faits. Nous allons recevoir les explications sur les faits. C'est pour cette raison que les personnes qui ont étudié Jean nous rendent attentifs au fait que c'est le plus grand livre sur la déité du Seigneur Jésus-Christ. Est-ce que vous savez pourquoi c'est le plus grand livre dans la Bible sur la déité de Christ? C'est parce qu'il fait l'exégèse de Dieu. Il est Dieu venu en chair afin que nous puissions voir Dieu. C'est toute l'idée qu'il y a là derrière. Les trois plus grands chapitres dans la Bible sur le fait que Jésus est Dieu, ce sont Jean 1, Colossiens 1 et Hébreux 1. Dans ces chapitres vous verrez que Jésus est Dieu. Mais ce n'est que l'évangile de Jean qui nous révèle la pleine mention de la déité de Christ.

Est-ce que vous êtes familiers avec le buisson ardent dans l'Ancien Testament? Rappelez-vous ce que Moïse a dit à Dieu: « S'ils me demandent quel est Ton nom, que leur répondrai-je? » Est-ce que vous vous rappelez la réponse qui est venue du buisson? C'était: « Celui qui s'appelle « je suis » m'a envoyé vers vous. » Il n'est donc pas surprenant que lorsque vous en arrivez à l'évangile de Jean vous allez rencontrer de nombreux « je suis », c'est parce que Jésus fait l'exégèse de Dieu.

Voici par exemple Jean 8:58-59: « Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, je suis. Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui; mais Jésus se cacha, et il sortit du temple. » Pourquoi pensez-vous qu'ils ont pris des pierres pour les Lui lancer lorsqu'Il a dit: « Avant qu'Abraham fût, je suis! » C'est parce qu'Il disait être le « Je suis. » C'est pour cette raison que nous lisons en

Jean 6:35: « Je suis le pain de vie. »
Jean 8:12: « Je suis la lumière du monde. »
Jean 10:7: « Je suis la porte. »
Jean 10-11: « Je suis le bon berger. »
Jean 11:25: « Je suis la résurrection et la vie. »
Jean 14:6: « Je suis le chemin, la vérité et la vie. »

Pourquoi y a-t-il tous ces « je suis? » Il est en train d'expliquer Dieu. Il est en train de faire l'exégèse de Dieu. Jésus nous donne donc la signification. Jean interprète toutes ces choses pour nous.

Il n'est donc pas étonnant que Jean soit connu pour ses discours. J'ai déjà dit qu'il y avait deux miracles auxquels Jean fait référence mais que l'on ne retrouve pas dans Matthieu, Marc et Luc. L'un d'entre eux est la multiplication des pains pour les 5 000. C'est ensuite suivi d'un long discours sur le pain de vie. Pourquoi? C'est pour expliquer ce miracle. Jésus est le pain qui vient du ciel, c'est Lui la manne, Il est le pain de vie. C'est pour cette raison que, lorsque vous parcourrez Jean, vous ne verrez pas cela dans Matthieu, Marc et Luc, il s'y trouve quatorze discours différents. On y trouve la grande explication sur l'eau de vie. On y trouve la grande explication sur la lumière du monde. On y trouve la grande explication sur la nouvelle naissance et ainsi de suite. Tout cela parce que Jean est celui qui explique. Il est tout le temps en train d'exposer, d'expliquer et de faire de l'exégèse. Voilà l'évangile de Jean.

Jean ne fait pas uniquement que parler de lumière, de vie, de foi, de salut et de gloire. Jean explique ce qu'est la lumière, la vie, la foi, le salut et la gloire. Par conséquent, lorsque vous en aurez fini, vous n'aurez pas seulement reçu des faits. Il arrive parfois que vous pensiez que Matthieu, Marc et Luc ont écrit avec un stylo de glace, bien que je sais qu'ils avaient un coeur en feu. Lorsque vous reconnaissez Christ comme votre Sauveur et que vous avez vu comment le sang de Christ a lavé vos péchés, comment pouvez-vous simplement écrire: « et ils l'ont crucifié » et passer à autres choses. Moi j'aurais dit: « Et ils l'ont crucifié, et vous savez ce que cela signifie? Cela signifie j'ai le salut. » J'aurais dû exposer tout cela.

Mais ils n'ont pas fait cela. Ils ont juste écrit les faits comme s'ils avaient un stylo de glace. Ensuite Jean prend ces faits et il commence à expliciter tout cela. Voici ma première observation concernant l'évangile de Jean et pourquoi est-ce que c'est différent des évangiles synoptiques.



L'ÉVANGILE DE JEAN UTILISE UN LANGAGE SIMPLE

Ma seconde observation sur l'évangile de Jean est assez proche de cela, comme Jean met tout en lumière, comme Jean exégèse Dieu, comme Jean explique les faits, c'est un des livres les plus simples de la Bible. C'est pour cette raison que l'on dit souvent à un nouveau chrétien qu'il devrait commencer par lire l'évangile de Jean, c'est parce que c'est un des livres les plus simples. Ceci dit ne me comprenez pas mal. Je ne veux pas dire que c'est si simple que vous n'avez pas besoin du Saint-Esprit. Mais laissez-moi vous donner quelques exemples de ce que je veux dire par simple.

Ce que je veux dire par simple est que Jean utilise ce que les théologiens appellent un Grec simple. En d'autres termes, c'est le grec le plus simple du Nouveau Testament. Il utilise des mots simples. Il utilise des phrases courtes. Il utilise des répétitions. Vous trouverez dix-huit fois le mot lumière, quarante fois le mot gloire, cinquante fois le mot vie, cinquante-cinq fois le mot connaître, cent fois le mot foi, quatre-vingt dix-huit fois le mot croire, cent dix-huit fois le mot père et trois cents fois le mot venir. Il ne fait qu'utiliser toujours les mêmes mots. Lorsque vous en venez à Jean, vous ne trouverez pas de mots si difficiles que vous avez besoin d'un dictionnaire.

Par exemple écoutez ces simples paroles: « En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous. » Ce sont des mots très simples, mais essayez d'aller au fond de ce que cela signifie. Vous voyez bien que c'est très profond. C'est simple mais c'est profond, et nous avons ici besoin du Saint-Esprit parce qu'il n'y a pas de limite à aucun des versets de la Bible. Il s'agit de la Parole de Dieu et c'est une oeuvre infinie. Ces concepts sont élevés même si les mots sont simples.

C'est cela Jean. C'est très simple, mais vous n'arriverez jamais au bout de ce livre. C'est simple mais profond. Ecoutez par exemple les premiers versets du livre. Ecoutez ces simples mots et essayez ensuite de l'expliquer. Jean 1:1 dit: « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. » Il ne se trouve pas de mots compliqués ici, mais je ne peux pas imaginer de parole plus profonde.

Voici ce que dit Jean 17:26: « Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et que je sois en eux. » Ce sont de simples mots. Mais comment allez-vous faire pour comprendre que Dieu le Père vous aime autant qu'Il aime Dieu le Fils? Il n'y a pas de limite à cela. L'évangile de Jean est rempli de paroles comme celles-ci, par conséquent je dis que c'est le livre le plus simple. C'est un livre très précieux, mais également très simple. C'est pourtant très profond.



L'ÉVANGILE DE JEAN EXPLIQUE L'ANCIEN TESTAMENT

Ma troisième observation est que Jean n'est pas simplement différent parce qu'il utilise des mots simples et des phrases courtes, mais il est également différent parce qu'il s'appuie sur tout l'Ancien Testament. Il ne fait pas uniquement qu'expliquer la vie de Jésus, il ne fait pas uniquement l'exégèse de Dieu, mais il explique également l'Ancien Testament. Ce livre est saturé avec l'Ancien Testament. Peut-être que vous direz alors: « J'ai besoin d'être un expert de l'Ancien Testament pour comprendre Jean. » Non, ce n'est pas le cas, Jean explique tout. Par exemple, dans les versets 12:38, 13:18, 15:25, 17:12, 18:9, 19:24, 19:28 et 19:36, il dit sept fois: « Cela est arrivé afin que cela s'accomplit... », puis il explique la prophétie. Il n'y a pas moins de cent vingt-quatre références à l'Ancien Testament dans l'évangile de Jean. Il fait référence à Abraham, Jacob, Joseph, Moïse, Elie, David, Esaïe, Michée et Zacharie. Il cite directement Exode, Nombres, Deutéronome, Psaumes, Esaïe et Zacharie. Il fait des allusions à 2 Samuel, Proverbes et Jérémie. Cet évangile est rempli de références, mais vous n'avez pas besoin de comprendre tout l'Ancien Testament pour comprendre l'évangile de Jean.

Vous savez, si tout ce que vous aviez était Matthieu, Marc et Luc mais pas Jean, et que quelqu'un vous demande: « Combien de temps est-ce que le ministère de Jésus sur terre a duré? » Est-ce que vous savez ce que vous répondriez? Une année. La seule raison pour laquelle nous savons que Son ministère a duré trois ans et demi est parce que Jean nous le dit. Il nous parle de quatre Pâques différentes et nous dit ce qui s'est passé durant ces quatre Pâques.

Dans son évangile Jean n'a fait que sélectionner certaines choses. Voici ce que dit le dernier verset de Jean, le verset 21: 25 dit: « Jésus a fait encore beaucoup d'autres choses; si on les écrivait en détail, je ne pense pas que le monde même pût contenir les livres qu'on écrirait. » En d'autres termes, Jésus a fait tant de choses que tous les livres dans le monde n'auraient pas pu les contenir. C'est incroyable! Par conséquent, Matthieu a sélectionné certaines choses, Marc a sélectionné certaines choses, Luc a sélectionné certaines choses et Jean a dit que si vous n'aviez que cela vous n'auriez pas une image assez large donc il a également sélectionné d'autres choses pour bien tout expliquer. Je peux donc vous dire que c'est un simple livre.

Laissez-moi vous donner une autre illustration de cette simplicité. L'évangile de Jean est connu pour l'expression « en vérité, en vérité je vous le dis. » Mais cela dépend de la traduction que vous utilisez. Certaines traductions disent: « Amen. Amen, je vous le dis. » Vous trouverez « en vérité » dans Matthieu et dans Luc mais vous ne trouverez pas « en vérité, en vérité. » Il n'y a que Jean qui utilise l'expression « en vérité, en vérité, je vous le dis. » Vous trouverez cela vingt-trois fois en Jean.

Peut-être que vous me demanderez: « Mais qu'est-ce que cela signifie? » Laissez-moi vous l'expliquer. C'est assez semblable à l'expression « Selah » dans l'Ancien Testament. Vous lirez soixante et onze fois « Selah » dans les Psaumes.

Malheureusement c'est parfois mal traduit. Selah est en lien avec la musique, cela signifie lever. Pendant des années, je pensais que cela voulait dire élever sa louange à Dieu. Mais ce n'est pas cela que vous devez élever. C'était adressé aux musiciens et cela voulait dire « enlevez vos mains des instruments. » En d'autres termes, cela signifie « reposez-vous. » Dans les partitions de musique on retrouve ici et là des temps de silence. Cela fait tout autant partie de la partition qu'une note de musique. En d'autres termes, ce que Dieu veut dire ici c'est: « Faites une pause, reposez-vous, pensez à cela. Méditez au sujet de ce que je viens de dire. » Dieu a dit quelque chose de merveilleux. Selah. Ainsi lorsque vous voyez Selah, revenez en arrière et regardez à ce qui vient d'être dit parce que c'est très important.

Ce double « en vérité » est un peu comme cela, mais il y a une différence. Selah signifie revenez en arrière et considérez ce qui vient d'être dit. Le double « en vérité » signifie que Jésus veut dire quelque chose de très merveilleux. C'est comme une prophétie. Par conséquent lorsqu'il dit: « en vérité, en vérité », Il veut dire: « Faites attention parce que je vais vous dire quelque chose de merveilleux et de très profond. » En d'autres termes, il arrive parfois que vous lisiez un livre et que vous passiez au-dessus de choses importantes. Je me rappelle qu'à l'école on avait l'habitude de me dire de prendre un marqueur jaune pour souligner ce qui était important. Mais il m'arrivait parfois de souligner et d'apprendre les mauvaises choses. Comment est-ce que nous pouvons savoir ce qui est important? Jésus ne veut pas que vous ratiez cela. « En vérité, en vérité » veut dire que vous devez souligner cela et que vous devez le comprendre.

Laissez-moi vous donner quelques exemples:

• Verset 3:3: « Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. »
• Verset 5:24: « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. »
• Verset 5:25: « En vérité, en vérité, je vous le dis, l'heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu; et ceux qui l'auront entendue vivront. »
• Verset 6:47: « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. »
• Verset 8:58: « Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, je suis. »
• Verset 10:7: « Jésus leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. »
• Verset 14:12: « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père. »

Chaque fois qu'il y a un « en vérité, en vérité », il y a une incroyable vérité qui suit! Jean est donc si simple. Il ne va pas simplement vous laissez deviner ce qui est important, mais il va le souligner pour vous. Il vous arrête et ensuite il vous dit: « Il est maintenant important de prêter attention à cela. »



JEAN EST UN LIVRE QUI PARLE À NOTRE COEUR

Très bien, laissez-moi vous donner une autre observation. Jean n'est pas uniquement une explication de tout cela, Jean n'est pas seulement un livre très simple, mais l'évangile de Jean est un livre qui parle du coeur. C'est un livre au sujet du coeur. Ce n'est pas un accident si le Saint-Esprit a décidé de prendre l'apôtre Jean pour en être l'auteur. Il aurait pu choisir n'importe qui d'autre pour écrire ce livre, mais il a choisi Jean en tant que son instrument humain. Dans cet évangile (13:23, 19:26, 20:2, 21:7, 21:20), Jean est décrit cinq fois comme étant le disciple que Jésus aimait. Il dit cela cinq fois.

Jean 13:25 dit: « Et ce disciple, s'étant penché sur la poitrine de Jésus, lui dit: Seigneur, qui est-ce? » C'est un verset très connu de Jean 13 qui a souvent été illustré. Les artistes aiment peindre Jean se reposer sur la poitrine du Seigneur Jésus. Bien entendu certaines personnes mal intentionnées en ont faussement conclu que Jean était efféminé. De nombreux artistes l'ont peint de cette manière, comme s'il était faible et efféminé, mais c'est tout à fait faux. Il était un homme.

En fait, Jésus lui a donné un surnom à cause de son tempérament très fort. Est-ce que vous vous rappelez de son surnom? On le trouve en Marc 3:17. En grec cela signifie Boanerges. Est-ce que cela vous aide? Eh bien, Jean interprète cela pour nous. Cela signifie fils du tonnerre. Jean a été appelé fils du tonnerre. Il n'était réellement pas quelqu'un de faible. Comme les samaritains n'ont pas reçu Jésus, il a demandé s'il pouvait faire tomber du feu du ciel. Il était tellement rempli d'un sentiment de vengeance, mais Jésus a simplement jeté un regard vers lui et a dit: « Tu es fils du tonnerre. » Jean était pourtant une personne que Jésus aimait tout particulièrement, il faisait partie de son cercle intime constitué de Pierre, Jacques et Jean. Il avait expérimenté ce qu'était l'union avec le Seigneur.

Est-ce que vous devinez en quelle année l'évangile de Jean a été écrit? Les chronologies les plus fiables estiment que c'est entre 90 et 95 après JC, donc vingt ou vingt-cinq années après la destruction de Jérusalem. Ce que cela signifie de façon pratique est que Jean a marché avec Jésus pendant soixante-dix ou soixante-quinze ans avant d'écrire l'évangile de Jean. J'aime parler avec les vieux saints qui ont de l'expérience avec le Seigneur, qui ont marché pendant de longues années avec le Seigneur. Comme j'aime passer du temps avec eux!

Eh bien, lorsque vous en arrivez à l'évangile de Jean, au niveau terrestre, vous arrivez à un homme qui connaissait le Seigneur. C'est le disciple que le Seigneur aimait. C'est celui qui pendant son ministère terrestre s'est reposé sur son sein. C'est une personne qui a marché avec le Seigneur pendant soixante-dix ans et maintenant il nous donne ce grand témoignage. Il aimerait que nous ayons ce regard intérieur. Jean explique le Seigneur Jésus et nous en donne une signification profonde.

Avant que nous terminions cette leçon, en plus des trois observations qui sont que Jean est un livre d'explication, que c'est un livre très simple et qu'il a pour objectif de nous dévoiler ce qu'il y a sur le coeur de Dieu, laissez-moi encore vous suggérer ce que je pense être le thème de ce livre et ensuite si le Seigneur le veut, nous continuerons notre étude dans la prochaine leçon.

Dans certains livres de la Bible, nous devons chercher de façon assez poussée pour en trouver le thème. Les personnes peuvent parfois trouver des thèmes différents. Mais vous n'avez pas ce problème dans le livre de Jean. Vous n'avez pas à chercher très loin dans ce livre. Vous n'avez pas à creuser. Vous n'avez pas à deviner. Pourquoi? Parce qu'il vous donne le thème. Cela fait partie de la simplicité. Jean veut nous dire pourquoi il a écrit. Il faut donc que vous ayez les yeux bouchés pour rater cela. On trouve cela dans Jean 20:30-31 qui dit: « Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d'autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. »

De tous les événements et faits possibles qui ont pu être sélectionnés, Jean nous dit qu'il en a sélectionnés certains en particulier, et ensuite il donne trois raisons au verset 20:31, « afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. » En d'autres termes, il n'écrit pas pour que vous deveniez un théologien ou un enseignant de la Bible, il n'écrit pas pour que vous puissiez devenir un ouvrier à plein temps ou un missionnaire, il n'écrit pas pour que vous puissiez défendre la vérité contre l'erreur et les hérétiques qui se lèvent contre vous, il n'écrit pas pour que vous puissiez établir une église, mais il dit qu'il écrit pour trois raisons. Premièrement, il écrit afin que vous puissiez connaître Jésus. Il est le Christ, le Fils du Dieu vivant. Deuxièmement, il écrit afin que vous ayez la foi, que vous puissiez mettre votre confiance en Lui. Troisièmement, il écrit afin que vous puissiez avoir la vie en Son nom.

A partir de ce qui est écrit là, j'en ai tiré trois questions. Comme Jean a écrit pour nous montrer qui est Jésus, ce qu'est la foi et ce qu'est la vie, lorsque j'en arrive à Jean 1, je peux me poser la question de qui est Jésus dans ce chapitre? Qu'est-ce que la foi dans ce chapitre et qu'est-ce que la vie dans ce chapitre? Puis lorsque j'en arrive à Jean 2, je peux me poser la question de qui est Jésus? Qu'est-ce que la foi dans ce chapitre et qu'est-ce que la vie dans ce chapitre? Chaque chapitre de Jean nous donne une réponse différente à ces trois questions: qui est Jésus? Qu'est-ce que la foi? Qu'est-ce que la vie? Vous aurez donc plus de vingt et une réponses à ces questions. Chaque histoire de Jean répond à la question qui est Christ, qu'est-ce que la foi et qu'est-ce que la vie? C'est pour cette raison que Jean nous dit qu'il a sélectionné toutes ces informations.

Pourquoi pensez-vous que Jean nous ait donné huit miracles? Pourquoi pensez-vous qu'il nous ait donné quatorze discours? Pourquoi pensez-vous qu'il ait cité tous ces passages de l'Ancien Testament? Pourquoi pensez-vous qu'il ait cité ces images comme la nouvelle naissance, le temple, le vent, l'épouse, l'époux, le bon berger, la lampe, la porte et la vigne? C'est parce qu'il désire que nous puissions savoir qui est Jésus. Parce qu'il désire que nous sachions comment mettre notre confiance en Lui et comment avoir la vie en Son nom. C'est pour cette raison que Jean se concentre tout spécialement sur quinze individus. C'est pour cette raison que Jean est saturé avec l'Ancien Testament, c'est pour que vous puissiez connaître le Seigneur, mettre votre confiance en Lui et profiter du Seigneur. C'est cela qu'est l'évangile.

Nous désirons donc connaître qui Il est dans un langage très simple. Qu'est-ce que la foi dans un langage simple? Nous nous prenons parfois la tête en disant: « J'aimerais savoir ce qu'est la foi? J'aimerais avoir davantage de foi. Qu'est-ce que la foi? Qu'est-ce que la vie? » Eh bien, Jean répond à tout cela.

Jean va nous montrer de quelle façon l'ascétique Jean Baptiste en est venu à connaître Jésus, à mettre sa confiance en Lui et à profiter de Lui. Il va nous dire de quelle façon l'impulsif Pierre en est venu à connaître Jésus, à mettre sa confiance en Lui et à profiter de Lui. Il va nous dire de quelle façon le sceptique Nathanaël en est venu à connaître Jésus, à mettre sa confiance en Lui et à profiter de Lui. Il va vous parler de Marie l'adoratrice et de Marthe l'anxieuse, des petites gens et des gens riches et éduqués. Ils sont tous venus pour connaître Jésus. Et lorsque vous en aurez terminé vous serez debout à côté de Thomas qui doute et vous direz avec lui: « Mon Seigneur et mon Dieu. » C'est de cela dont parle ce livre. C'est pour que vous puissiez connaître Jésus, que vous puissiez mettre votre confiance en Jésus et que vous puissiez profiter de Jésus. Jean nous invite trois cents fois à venir et à mettre notre confiance dans le Seigneur.



LA VIE ÉTERNELLE EST LA VIE DE CELUI QUI EST ÉTERNEL

Laissez-moi vous dire une dernière chose au sujet de la vie et de l'expression pour que vous puissiez avoir la vie. Parce que c'est aussi là que Jean aboutit. C'est pour que vous puissiez connaître Christ, pour que vous puissiez mettre votre confiance en Lui et qu'en croyant vous ayez la vie en Son nom. Voici ce que dit Jean 10:10: « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance. » Jean parle soixante fois dans ce livre de la vie, de vivre et de la vie éternelle.

Alors que vous avancez dans ces choses, vous allez voir que la vie n'est pas une chose, c'est une Personne. Si vous demandez à un chrétien moyen ce qu'est la vie éternelle, il va vous parler de durée. Il va dire que c'est une vie qui ne s'arrête pas. Mais ce n'est pas le cas dans l'évangile de Jean. Il ne s'agit pas de durée, parce que même ceux qui ne connaissent pas le Seigneur pourront vivre pour toujours. Il y a juste une différence par rapport à l'endroit où ils vont passer l'éternité. Il ne s'agit pas de durée. Il s'agit d'une qualité de vie, il s'agit d'une Personne. J'aime le dire de cette manière, celui qui a le Fils a la vie. La vie éternelle est la vie de Celui qui est éternel.

Avant j'avais l'habitude d'enseigner cela, mais je ne le fais plus. J'enseignais que tous les chrétiens avaient la vie, mais que tous les chrétiens n'avaient pas la vie abondante. Voilà ce que j'enseignais. Mais je n'enseigne plus du tout cela et je vais vous dire pourquoi. C'est parce que la vie est une Personne. Tous les chrétiens ont la vie, ils ont tous Christ. La vie abondante est une Personne. C'est le Seigneur Jésus. Tous les chrétiens ont la vie abondante. Il se peut qu'ils n'en profitent pas tous, mais ils l'ont tous, voilà ce que Jean nous dit ici. Ces choses ont été écrites pour que vous sachiez qui est Jésus. Ce livre va faire l'exégèse de Jésus afin que vous puissiez savoir qui Il est, et pour que vous puissiez croire pour savoir ce qu'est la foi et qu'en croyant vous puissiez profiter de la vie de Celui qui est Eternel. C'est donc de cette manière que nous allons considérer l'évangile de Jean.

Je pense que le thème peut être résumé par ces mots: Jésus-Christ est Celui qui donne la vie à tous ceux qui croient. Voilà quel est le message. J'espère que cette introduction a pu vous donner un avant-goût de ce livre, et si Dieu le veut nous pourrons commencer son étude dans notre prochaine leçon.

Prions:

Père, nous Te remercions tellement pour ce précieux livre. Alors que nous étudions cela ensemble, nous prions Seigneur que nous puissions comme jamais auparavant connaître qui est Jésus. Que nous puissions comme jamais auparavant mettre notre confiance en Lui, et que nous puissions comme jamais auparavant profiter de la vie éternelle qui se trouve en Lui. Nous Te le demandons dans le nom de Jésus. Amen.

Jean 2