HEBREUX #49 - L'ASSURANCE DU CROYANT

Par Ed Miller

Bonjour et bienvenue dans notre quarante-neuvième leçon sur cette merveilleuse épître aux Hébreux.

Pour commencer, j’aimerais vous partager le verset de 1 Thessaloniciens 1:5 qui dit: « Notre Evangile ne vous ayant pas été prêché en paroles seulement, mais avec puissance, avec l’Esprit Saint, et avec une pleine assurance... » Lorsque la parole vient du Saint-Esprit, elle vient tout le temps avec une pleine assurance, alors faisons confiance au Seigneur pour manifester cela dans notre coeur.

Prions:

Père céleste, nous Te remercions parce que nous pouvons faire confiance à Ton Saint-Esprit pour tourner les yeux de notre coeur et de notre foi fermement vers notre Seigneur Jésus. Alors que nous méditons sur Ta parole et que nous considérons ses précieuses vérités, nous prions que Tu puisses les imprimer de façon indélébile dans notre esprit. Nous prions que ce qui est dit ici ne soit pas uniquement académique, mais que cela puisse être réel dans notre coeur. Merci parce que Tu vas le faire, nous nous attendons à Toi. Dans le nom merveilleux de Jésus. Amen.



RESUME

Nous sommes en train de présenter une annexe à notre étude du livre d’Hébreux. Nous avons fini Hébreux et nous considérons maintenant les six avertissements.

Lorsque nous avons parcouru Hébreux nous avons trouvé six avertissements, mais nous les avons laissés de côté pour plus tard. Nous avons maintenant commencé à considérer ces six avertissements ensemble. Chacun de ces six avertissements peut être interprété comme étant une possibilité pour un chrétien de perdre son salut, c’est pour cela que nous faisons une étude sur la sécurité et l’assurance du croyant; nous pourrons ensuite voir ces six avertissements plus en détail. Dans notre précédente leçon, nous avons considéré le coeur de cette vérité qu’est la sécurité du croyant, en partageant la simple vérité de Dieu sur ce sujet. Même si le sujet de la sécurité et de l’assurance du croyant sont très proches, il y a pourtant une différence entre ce que la Bible enseigne au sujet de la sécurité et de l’assurance que quelqu’un peut avoir, à cause de ce que la Bible dit au sujet de la sécurité.

Nous n’avons pas encore étudié le sujet de l’assurance, mais je vous ai déjà montré la merveilleuse description de ce qu’est un vrai croyant. Nous avons vu deux versets qui semblent réellement souligner le point important. Une mauvaise compréhension d’une doctrine et en particulier celle de la doctrine de la sécurité éternelle peut conduire quelqu’un sur un mauvais chemin, en lui laissant penser que Dieu lui donne un droit de pécher. Il y a des expressions qui ne sont pas dans la Bible et qu’il n’est pas sage d’utiliser comme: « une fois sauvé, toujours sauvé, peu importe comment je vis. »



LES CHRETIENS PERSEVERENT JUSQU’A LA FIN

Je suis certain que si c’est bien compris, cela peut contenir une vérité, mais la plupart du temps c’est mal compris. Voici les deux versets que nous avons vus la dernière fois. Matthieu 24:13 dit: « Mais qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé. » La description de Dieu de quelqu’un qui est réellement sauvé est qu’il persévère jusqu’à la fin. Persévérer jusqu’à la fin n’est pas une condition. Dieu n’est pas en train de dire: « Tu dois faire quelque chose, tu dois persévérer.

Si tu persévères, tu arriveras jusqu’à la fin. » Ce n’est pas ce que Dieu dit. La persévérance est le test, l’évidence que vous êtes réellement sauvés. Une personne sauvée aime Jésus, une personne sauvée aime la Bible et une personne sauvée persévère jusqu’à la fin. C’est donc une description d’un vrai croyant et cela détruit par là l’abus de la doctrine qui dit: « Je suis sauvé, j’ai accepté Jésus à l’école du dimanche lorsque j’étais un petit enfant, et pour cela peu importe comment je vis, peu importe ce que je fais, je suis sauvé. » Non, nous ne pouvons pas raisonner ainsi. Si vous êtes réellement sauvés, vous suivrez le Seigneur et vous persévérerez jusqu’à la fin. Voilà la description de quelqu’un qui est sauvé.

La plupart du temps, ceux qui ont émis des objections à la doctrine de la sécurité éternelle, ont réagi par rapport aux abus dont elle a été la victime plutôt que contre la doctrine elle-même. C’est pour cette raison que nous devons la présenter de façon correcte. Peut-être avez-vous déjà entendu des gens dire: « Vous leur vendez une grâce bon marché. » De nombreuses personnes pensent que la vraie doctrine de la grâce et de la sécurité éternelle mène à une vie de négligence. Ce n’est pas vrai. Tite 2:11-12 dit: « Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété. » Ce n’est pas la loi qui nous enseigne à vivre, à renoncer à l’impiété et à vivre dans la justice et la piété, mais c’est la grâce de Dieu. Par conséquent, la Bible n’enseigne pas: « Accepte Jésus et ensuite vis comme il te semble bon. »

Nous avons également souligné que le salut n’est pas une décision, c’est une révélation de Christ. Nous pouvons prendre toutes les décisions que nous voulons, mais s’Il ne se révèle pas Lui-même, alors nous aurons de grands problèmes. Matthieu 24:13 met donc à mal cette idée que nous avons une licence pour pécher parce que nous aurions eu une certaine expérience. Ne basez pas votre salut sur une expérience ou sur une décision que vous auriez faite. Nous avons une bien plus grande autorité pour ces choses.



DESCRIPTION DE CEUX QUI NE PERSEVERENT PAS JUSQU’A LA FIN

Le deuxième verset nous donne la description biblique de ceux qui ne persévèrent pas jusqu’à la fin. Qu’en est-il de ceux qui ne persévèrent pas jusqu’à la fin? 1 Jean 2:19 dit: « Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres; car s’ils avaient été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu’il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres. » La raison pour laquelle certaines personnes ne persévèrent pas jusqu’à la fin n’est pas parce qu’elles ont eu le salut et qu’elles l’ont perdu, c’est parce qu’elles ne l’ont jamais réellement eu. Elles sont sorties du milieu de nous, parce qu’elles n’étaient pas des nôtres.

Nous avons souligné cela la dernière fois et nous avons également dit cette chose très importante qui est que seul le Dieu omniscient connait avec certitude ceux qui sont sortis du milieu de nous. Ne regardez pas la vie des autres en étant leur juge. Il se peut que certaines personnes soient actuellement rétrogrades, ou qu’elles marchent imparfaitement dans la lumière, mais vous ne pouvez pas dire qu’elles ne sont pas des nôtres. Nous n’en savons rien. Dieu ne nous a pas donné le privilège de regarder dans le livre de Vie. Dieu connaît celui qui fait un pas de côté de façon temporaire et celui qui a quitté le chemin définitivement. Ceux qui ont quitté réellement n'ont jamais été sauvés.

Certains se basent sur une mauvaise compréhension de la doctrine de la sécurité éternelle pour se rassurer en se disant: « Oh, cette personne a été sauvée lorsqu’elle avait trois ans, je n’ai donc pas à m’inquiéter même si elle vit maintenant comme un diable parce que je sais qu’elle a été sauvée. » En réalité, une fois que l’on saisit correctement la doctrine, il y a beaucoup plus de raisons de craindre pour le salut d’une telle personne, que d’avoir une fausse assurance qu’elle ira au ciel à la fin.

Nous savons maintenant que celui qui est réellement sauvé persévèrera jusqu’à la fin, et ceci bien entendu, non pas par les oeuvres mais par la grâce de Dieu, car si la grâce nous a emmenés jusqu’ici elle nous emmènera aussi jusqu’à la fin. Dieu désire que celui qui a cette doctrine biblique puisse être en sécurité. Plus vous entrez là-dedans, plus vous êtes saisis par la confiance et par l’espérance. Nous aimerions maintenant souligner la grande sécurité dont profite celui qui est réellement chrétien et qui remplit votre coeur de joie. Dieu ne donne aucun réconfort à ceux qui prétendent appartenir au Seigneur et qui vivent pour eux-mêmes, pour le monde ou pour le diable. Mais si vous faites partie de ceux dont parle 1 Thessaloniciens 1:5 et qui ont reçu « l’Evangile avec puissance, avec l’Esprit Saint, et avec une pleine assurance... » alors Dieu aimerait que vous puissiez profiter d’une pleine assurance.

Dans notre leçon, nous ne pourrons pas considérer toutes les raisons et toutes les causes que Dieu donne pour que nous ayons une ferme assurance. Dieu désire que nous ayons l’assurance que nous irons au ciel lorsque nous mourrons, mais Il désire également que nous soyons conscients du repos dont nous profitons dès maintenant. Chaque preuve d’assurance que vous trouverez lorsque vous mourrez est également une preuve que vous pouvez avoir un repos en Jésus dès maintenant. L’évidence sur laquelle se base notre sécurité est aussi celle sur laquelle se base notre repos. Vous pouvez donc voir à quel point ce sujet est grand. J’aime encourager les gens à se reposer en Jésus et la base de cela est en réalité la même que celle que donne l’assurance du salut.

Cette paix, ce repos, cette grâce sont le fruit qui vient de la connaissance de Dieu en Christ Jésus. Cela vient de la connaissance de Dieu en Christ Jésus et par une alliance éternelle de grâce qui dit que vous êtes à Lui et qu’Il est à vous pour toujours. Il y a de nombreux passages qui nous permettent d’avoir une assurance de notre salut et de profiter du repos en Jésus, mais j’aimerais dans cette leçon simplement en partager trois qui m’ont personnellement beaucoup apporté. Puis dans notre prochaine leçon nous considérerons les passages qui sont le plus souvent cités par ceux qui s’opposent à la sécurité du croyant et nous verrons de quelle façon nous pouvons approcher ces versets qui troublent les chrétiens. Il arrive en effet que certains chrétiens vont vers Hébreux, regardent ces six avertissements et disent: « Oh, je peux perdre mon salut! » Nous devons donc être solides avant de regarder ces six avertissements.

Dans notre précédente leçon, je vous ai déjà dit que j’aimerais étudier ce sujet d’une façon centrée sur Christ et non pas centrée sur la doctrine de la sécurité éternelle. Presque toutes les personnes que je connais enseignent cela d’une façon centrée sur la sécurité éternelle. Pratiquement, cela signifie que je vais faire des observations bibliques en les liant toutes au Seigneur Jésus, parce que plus vous liez les choses à Jésus, plus vous êtes solides et plus vous pouvez avoir d’assurance.



LE CHRETIEN EST EN SECURITE PARCE QU’IL EST GARDE POUR CHRIST

La première évidence du fait que le chrétien est en sécurité et qu’il persévèrera jusqu’à la fin est parce qu’il est gardé. Il n’est pas gardé par une doctrine appelée sécurité éternelle, il est gardé par une personne, par le Seigneur Lui-même. Aussi merveilleux que vous êtes et aussi bien instruits dans les choses de Dieu que vous êtes, personne ne peut arriver au ciel s’il n’est pas gardé. Je ne pourrais pas aller au ciel, si je n’étais pas gardé. Considérez les versets suivants:

Jean 10:27-30: « Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et eles me suivent. Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront jamais, et personne ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. Moi et le Père nous sommes un. »
2 Timothée 1:12: « Et c’est à cause de cela que je souffre ces choses; mais j’en ai point honte, car je sais en qui j’ai cru, et je suis persuadé qu’il a la puissance de garder mon dépôt jusqu’à ce jour-là. »
1 Pierre 1:3-5: « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne peut ni se corrompre, ni se souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps! »
Jude 24-25: « Or, à celui qui peut vous garder de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l’allégresse, à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles! Amen! »

Par conséquent que vous appeliez cela être gardé, être tenu, être protégé, être préservé, peu importe comment vous l’appelez, si vous êtes sauvés vous êtes gardés. Dieu vous tient. Les versets que j’ai cités ne sont qu’un petit échantillon des passages de la Bible qui dit que Dieu nous garde. Dans sa prière sacerdotale, Jésus prie en Jean 17:11-12: « Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde, et je vais à toi. Père saint, garde en ton nom ceux que tu m’as donnés, afin qu’ils soient un comme nous. Lorsque j’étais avec eux dans le monde, je les gardais en ton nom. J’ai gardé ceux que tu m’as donnés, et aucun d’eux ne s’est perdu, sinon le fils de perdition, afin que l’Ecriture fût accomplie. »

Je vous ai dit dans notre précédente leçon que je préférais le mot « préservation » que le mot « persévérance. » Ils signifient probablement la même chose, mais le mot « persévérance » fait trop référence pour moi aux efforts humains. Je préfère l’idée que nous sommes préservés. Dans un de ses livres appelés « Pleine assurance », Harry Ironside donne une illustration absurde que je trouve très puissante. A l’époque de Noé, avant le déluge, il a imaginé que Dieu donne un commandement final à Noé et à ses fils. Voici le commandement: « J’aimerais que vous cherchiez huit pieux et que vous les plantiez profondément dans le sol à l’extérieur de l’arche. Il y en aura un pour chacun de vous et de vos épouses. Voici ce que vous devez faire. Il faut que vous vous accrochiez de toutes vos forces à ces pieux, lorsque les sources du grand abîme jailliront, et que les écluses des cieux s’ouvriront et cela pendant quarante jours et quarante nuits. Puis vous devrez vous y tenir pendant une année et demie, jusqu’à ce que l’eau revienne à sa normale et qu’il y ait de nouveau un sol sec. » Puis Dieu ajoute: « Lorsque vous aurez fait tout cela, vous serez sauvés. »

Laissez-moi vous poser cette question: si Dieu avait donné ce commandement après une année et demie, combien de ces 8 personnes seraient encore en vie? Personne n’aurait réussi, parce que votre salut ne dépend pas du fait que vous teniez bon! Cela ne dépend pas de notre capacité à tenir! Cela dépend de la capacité que Dieu a de nous tenir. Peut-être avez-vous des enfants ou des petits-enfants. Lorsque vous traversez la route avec vos petits-enfants, est-ce qu’ils sont sains et saufs parce qu’eux tiennent votre main ou parce que vous tenez leurs mains? Je pense que leur sort dépend plutôt de vous que d'eux. Psaume 121:4 dit: « Non, il ne sommeillera pas et ne dormira pas, celui qui garde Israël. » Psaume 121:8 dit: « L’Eternel gardera ta sortie et ton entrée dès maintenant et à jamais. »

En lien avec le fait que Dieu nous garde, j’aime les points terminaux du livre de Jude. Comment commence le livre de Jude? Il commence avec le fait d’être gardé. Comment se termine le livre de Jude se termine? Il se termine avec le fait d’être gardé. Qu’est-ce qui se trouve au milieu? La réponse est la puissance de Dieu qui peut nous garder. Il s’agit également de garder, mais les façons dont cela commence, continue et se termine sont différentes dans chaque cas. Laissez-moi commencer avec comment cela se termine. Habituellement lorsque vous pensez à être gardés, vous pensez à être gardés par le Seigneur, à être gardés par la puissance du Seigneur ou à être gardés par la grâce du Seigneur. C’est de cette manière que Jude se termine. Jude 24-25 dit: « Or, à celui qui peut vous garder de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l’allégresse... » Au milieu de la lettre, il parle d’être gardé de l’erreur et de l’esprit de l’erreur, du péché et de ce genre de chose. Mais voici de quelle façon commence la lettre. Jude 1 dit: « Jude, serviteur de Jésus-Christ, et frère de Jacques, à ceux qui ont été appelés, qui sont aimés en Dieu le Père, et gardés pour Jésus-Christ... » D’autres versions disent: « préservés pour Jésus-Christ. » Est-il vrai que vous êtes gardés par Dieu? La réponse est oui, c’est vrai. Vous êtes gardés par Dieu et vous êtes gardés du péché et de l’esprit de l’erreur. Mais voici ce qui est le plus glorieux, c’est que vous êtes gardés pour Jésus-Christ. Il y a des choses qui n’ont pas de valeur intrinsèque. Il se peut qu’elles aient des valeurs sentimentales ou des valeurs pour des collectionneurs. Par contre l’or a lui de la valeur intrinsèque.

Nous avons beaucoup d’objets dans notre maison, pour moi, à part mes livres je ne les considère pas comme ayant beaucoup de valeur, mais pour mon épouse Lillian ils ont beaucoup de valeur. Leur valeur n’est pas intrinsèque, mais ils ont pour elle une valeur sentimentale. Elle regarde quelque chose et elle dit: « Nous ne pouvons pas jeter cela, cela vient de soeur unetelle. Nous ne pouvons pas jeter cela, cela vient de frère untel. On ne peut pas se débarrasser de cela, cela vient de maman. Et on ne peut pas se débarrasser de cela, cela nous a été donné par grand-père. » Toute notre maison est pleine de choses qui n’ont pas de valeur intrinsèque.

Imaginez que quelqu’un que vous aimez beaucoup soit sur son lit de mort, que cette personne vous fasse venir auprès d’elle et que dans un souffle final, elle vous dise: « Est-ce que tu te rappelles de cette tasse à thé, cette tasse bleue. J’ai l’ai reçue de grand-mère, s’il te plaît garde la pour moi. » Puis elle meure. Si cela arrive, est-ce que vous garderiez cela pour elle? Oui, vous le feriez. Et pourquoi? Est-ce à cause du grand prix que vous pouvez en retirer sur ebay? Parce que cela a une valeur intrinsèque? Non, c’est une vieille tasse à thé. Mais vous la garderiez à cause de celui qui vous l’a donnée, vous la garderiez pour cette personne. C’est la personne qui est précieuse, c’est votre grand-mère, votre père ou votre ami. C’est pour cette raison que la tasse a une incroyable valeur. C’est parce qu’elle est gardée pour quelqu’un. Si vous réalisez que vous n’êtes qu’une tasse ébréchée et que vous arrivez maintenant à Jude 1, la Bible dit que le Saint-Esprit vous garde pour Jésus. Quelle incroyable assurance nous avons dans cette vérité que nous sommes gardés, pas seulement par la puissance de Dieu, pas seulement du péché dans ce monde, mais également pour le Seigneur Jésus-Christ! Nous sommes gardés à cause de l’amour de Celui pour qui nous sommes gardés. C’est la vérité que nous trouvons dans Jude 1. Nous sommes gardés par Dieu le Saint-Esprit pour Dieu le Fils. Si seulement Dieu nous laissait voir la merveille d’une telle chose!

Nous savons à partir de 2 Corinthiens 9:15 que Christ est le don ineffable que Dieu nous a fait. Vous avez Christ, j’ai Christ. Mais est-ce que vous savez que nous apprenons sept fois dans Jean 17, que vous êtes, vous, le don ineffable pour Jésus? Dieu le père vous a donnés à Christ. Jean 17:6 dit: « J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m’as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi, et tu me les as donnés... » Nous sommes le don de Dieu à Jésus. Nous sommes son temple, son corps, son troupeau, cohéritiers avec Lui, son joyau, son héritage, son épouse, nous Lui avons été donnés, nous sommes appelés la plénitude de Christ. Le Saint-Esprit vous aime, mais Il aime également trop Jésus pour perdre le don pour Christ dont Il a reçu la charge. C’est pour cette raison qu’Il est appelé l’avocat. Nous avons un avocat dans le ciel et un avocat dans notre coeur. Celui dans le ciel vous représente vous. Celui qui est dans votre coeur représente Christ. Le Saint-Esprit dans notre coeur nous garde pour Jésus. Deutéronome 32:9 dit: « Car la portion de l’Eternel, c’est son peuple, Jacob est la part de son héritage. »

En lien avec cela j’aime Jean 6:39-40 qui dit: « Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. » Jésus est déterminé à ne perdre personne d’entre ceux qui Lui ont été donnés. En Ephésiens 1:18 Paul parle de l’héritage de Christ en nous, il écrit: « que Dieu illumine les yeux de votre coeur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage dans les saints. » Il s’agit de Son héritage en vous, et c’est pour cela que vous êtes en sécurité.

C’est pour cela que vous irez au ciel. Ne dites pas seulement: « Dieu m’aime tellement, Il ne nous laissera pas tomber. » L’autre réalité est qu’Il aime tellement Jésus qu’Il ne nous laissera pas tomber, tout tourne autour de Lui. Nous, nous ne sommes qu’une tasse ébréchée sans valeur. Il ne s’agit pas de nous. Nous n’avons pas de valeur intrinsèque. Si la valeur de quelque chose dépend de ce que l’on a dépensé pour l’avoir, alors Son sang a fait de nous un trésor. Voilà la première fondation concernant la sécurité qui a touché mon coeur. C’est Dieu qui me garde et Il me garde pour Jésus!

J’aimerais encore partager une pensée sur ce sujet avant de considérer la deuxième observation. J’aime faire le lien entre Jean 10:28-29 qui dit: « Je leur donne la vie éternelle, et elles ne périront jamais, et nul ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous, et nul ne les peut ravir de la main de mon Père », à ce verset d’Esaïe 40:12 qui décrit la main de Dieu et qui dit: « Qui a mesuré toutes les eaux de la terre dans le creux de sa main et toisé les cieux à l’empan? » Je sais que c’est de la poésie, mais vous ne pouvez pas exagérer la grandeur de Dieu. Il est dit qu’Il peut mettre toutes les eaux de la terre dans le creux de sa main. Il s’agit de toutes les eaux salées et de toutes les eaux douces, et Il n’en perd pas une seule goutte. Il peut y mettre tous les océans, toutes les mers, tous les fleuves, toutes les rivières, tous les lacs, tous les étangs et toutes les mares, et Il n’en perd pas une seule goutte. Puis-je suggérer que c’est la même main dont Il dit: « Je tiens mon peuple et rien ni personne ne pourra jamais les ravir de ma main. » Rien ne peut nous séparer de l’amour de Dieu qui est en Christ Jésus. Cela devrait nous donner beaucoup de sécurité.

Nous pouvons encore ajouter Esaïe 49:15-16 qui dit: « Une femme oubliera-t-elle son nourrisson, qu’elle n’ait pas pitié du fils de ses entrailles? Quand les mères oublieraient, moi, je ne t’oublierai pas! Voici, je t’ai gravée sur la paume de mes mains; tes murs sont sans cesse devant mes yeux. » Quand est-ce que Dieu vous a gravés dans la paume de ses mains? Cela s’est passé avant la fondation du monde, mais d’une façon toute spéciale au calvaire. Lorsque les clous ont percé Ses mains, Il vous a écrit dans les paumes de Ses mains. Est-ce que vous croyez que vous allez glisser et être perdus? Non, cela n’est pas possible. En Esaïe 40:12 il est encore écrit: « Qui a toisé les cieux à l’empan? » Un empan est la distance entre votre pouce et votre petit doigt lorsque la main est tendue. Dieu dit que lorsqu’Il mesure l’empan de Sa main, cela va d’un bout de l’univers créé à l’autre bout de l’univers créé. Voilà la main qui vous tient! Voilà la main dont vous parlez lorsque vous dites: « J’ai tout remis entre les mains de Dieu. »

Que Dieu nous donne une grande assurance. Ces images ont pour objectif de mettre la paix dans notre coeur. Peut-être que quelqu’un dira: « Il est vrai que Dieu me tient et que personne ne peut me ravir de sa main, mais il se peut que je glisse un jour entre Ses doigts et que je me perde. » Non, vous ne pouvez pas glisser entre Ses doigts. Nous sommes Ses doigts! Vous faites partie du Corps de Christ. Il arrive parfois que nous chantions le chant: « Sains et saufs dans les bras de Jésus! » Lorsque je le chante, je ne chante pas cela, je chante: « Sains et saufs comme un bras de Jésus. » Parce que je suis un bras de Jésus, je fais partie de Son corps. C’est une grande raison, chers frères et soeurs en Christ, pour laquelle je sais que je suis sain et sauf, c’est parce que je suis gardé. Si je n’étais pas gardé, je ne pourrais même pas traverser la rue. Si je n’étais pas gardé, je serais comme cette tasse qui tombe de l’étagère et je serais écrasé par terre sur le sol. Je suis gardé et j’espère que Dieu vous montrera que vous êtes gardés par Dieu pour Christ, pour toujours.



LE CHRETIEN EST EN SECURITE PARCE QUE LE DESSEIN DE DIEU EST DEJA ACCOMPLI

La deuxième évidence qui fait que le chrétien est en sécurité et que tous les chrétiens persévèreront jusqu’à la fin est parce que dans la pensée de Dieu, Son dessein est déjà accompli. Voici ce que je veux dire par là. Romains 8:29-30 dit: « Parce que ceux qu’il a préconnus, il les a aussi prédestinés à être conformes à l’image de son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né entre plusieurs frères; or ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; or ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. » Je pense que l’on ne peut contredire aucune des vérités concernant la sécurité du croyant et tout particulièrement celle-là. Ceux qui ne sont pas d’accord avec la sécurité éternelle sont d’accord avec cette vérité. Tout le monde est d’accord pour dire que le mot justification fait référence au processus initial du salut. En d’autres termes, lorsque vous avez été sauvés, lorsque vous avez accepté Jésus, vous avez été justifiés. Vous avez été déclarés justes. Non seulement votre ardoise a été effacée, mais en plus sur cette ardoise a été écrit l’impeccabilité du Seigneur Jésus. Les chrétiens sont comme s’ils n’avaient jamais péché. Mais ce n’est qu’une partie de la vérité, l’autre est comme s'ils avaient toujours été Jésus. L’étape suivante est appelée sanctification, c’est lorsque Dieu nous sanctifie de la puissance du péché dans notre vie présente.

L’étape finale dans ce processus, lorsque tout est terminé, lorsque vous vous tiendrez dans votre corps ressuscité au ciel, est appelée glorification. Les trois étapes sont donc justification, sanctification et glorification. La première étape est donc appelée justification et la dernière glorification. Voici maintenant de nouveau ce que dit Romains 8:30: « Il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; or ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. » Il n’est pas écrit: Il va glorifier. C’est déjà fait! Dans la pensée de Dieu, dans le coeur de Dieu, dans le dessein de Dieu, c’est déjà fait, vous êtes déjà arrivés au ciel. Je souligne cela parce que vous devez voir le dessein accompli de Dieu.

Les érudits bibliques nous rappellent à quel point les temps grecs sont importants. Le temps utilisé ici est l’aoriste. Ce passage fait référence à une action complètement terminée. Peut-être que vous demanderez: « Est-ce que la gloire n’est pas une espérance future? » Oui clairement, considérez les versets suivants:

Philippiens 3:20-21: « Mais notre cité à nous est dans les cieux, d’où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses. »
Colossiens 3:3-4: « Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. »
2 Thessaloniciens 2:14: « C’est à quoi il vous a appelés par notre Evangile, pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ. »

La gloire est future. Un jour Dieu glorifiera votre corps comme celui de Jésus. Il s’agit d’une gloire future. Mais mes chers amis en Christ, c’est également une réalité présente, car ceux qu’Il a justifiés, Il les a également glorifiés. Rien ne peut être plus certain que ce qui est déjà de l’histoire, que ce qui est déjà terminé. Rien ne peut être plus sûr que cela. C’est comme la mort de notre Seigneur Jésus. Apocalypse 13:8 dit: « C’est l’agneau immolé, avant la fondation du monde. » C’est pour cela que Jésus pouvait prier en Jean 17:4 « Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’oeuvre que tu m’as donnée à faire. » Jésus n’était même pas encore allé à la croix, comment pouvait-Il dire: « J’ai achevé l’oeuvre »? Dans la pensée et le dessein de Dieu c’était comme si c’était fait.

Par conséquent ne pensez pas que ce sujet de la sécurité du croyant est uniquement pour les croyants du Nouveau Testament, c’est également pour les croyants de l’Ancien Testament. Laissez-moi vous poser cette question: est-ce qu'Abraham était justifié? Est-ce que Moïse était justifié? Est-ce que David était justifié? Ils l’étaient selon Romains 4. Et comme ceux qu’Il justifie, Il les glorifie également, ils étaient également glorifiés. On dit parfois: « Les saints de l’Ancien Testament regardaient en avant vers la mort de Christ. » Ce n’est pas vrai. Pierre, lui, ne regardait pas en avant, il désirait arrêter le processus. Les saints regardaient en haut selon leur foi. Le sacrifice regardait vers l’avant, mais eux ne regardaient pas en avant. En fait, leur salut dépendait de l’agneau immolé avant la fondation du monde. C’est la même chose pour les saints du Nouveau et de l’Ancien Testament.

A quel point Dieu désire que vous soyez en sécurité! Il désire que vous sachiez que vous êtes autant en sécurité que si vous aviez déjà été au ciel depuis 10 000 ans. Voilà à quel point vous êtes en sécurité, car ceux que Dieu a justifiés, Il les a également glorifiés. C’est la garantie de ce que nous serons un jour, mais c’est déjà vrai maintenant. Notre sécurité dépend du fait d’être gardé. Notre sécurité dépend de quelque chose d’accompli. C’est fait, c’est terminé.

Comme je l’ai dit nous pourrions prendre beaucoup de temps pour que je continue cette présentation imparfaite, voici juste une petite liste. Notre sécurité dépend de la souveraineté de Dieu, il s’agit de la vérité de l’élection. Notre sécurité dépend de la grâce inconditionnelle de Dieu. Notre sécurité dépend de notre union avec le Seigneur Jésus-Christ. Notre vie est cachée avec Christ en Dieu et lorsqu’Il apparaîtra nous apparaîtrons avec Lui. Notre sécurité dépend du salut du Saint-Esprit. Notre sécurité dépend de la véracité des Ecritures saintes. Notre sécurité dépend du ministère présent de notre Seigneur Jésus-Christ. Notre sécurité dépend du jour de la présentation. C’est un jour tout particulier où l’Eglise sans tâche ni ride sera présentée au Seigneur Jésus-Christ. Vous voyez qu’il y a tant de choses que nous pourrions mettre en avant.



LE CHRETIEN EST EN SECURITE PARCE QUE DIEU NE PEUT PAS MENTIR

Laissez-moi encore mettre en avant une troisième évidence qui a touché mon coeur. Je pense à l’intégrité de Dieu. Tite 1:2 dit: « Lesquelles reposent sur l’espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point. » Frères et soeurs en Christ, je ne sais pas ce que signifie pour vous cette petite expression: Dieu qui ne peut pas mentir a promis. Oh, comme cela devrait vous mettre du réconfort et de la paix dans votre coeur! Celui qui vous aime, Celui qui vous a sauvés, Celui qui est omniscient pour vous garder, Celui qui vous garde pour Jésus, Celui qui vous a déjà glorifiés, parce qu’Il vous a justifiés, ce Dieu qui ne peut pas mentir a promis. C’est un Dieu d’intégrité.

Certaines personnes ont peur d'Hébreux 6 et disent: « Mais que faites-vous d’Hébreux 6? » J’aime à demander: « Quelle partie? La première partie ou la dernière? » Vous voyez, certains des problèmes dont nous parlons sont dans la première partie, mais il y a de grandes assurances dans la deuxième partie. Hébreux 6:17-20 dit: « C’est pourquoi Dieu, voulant montrer avec plus d’évidence aux héritiers de la promesse l’immutabilité de sa résolution, intervint par un serment, afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée. Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide; elle pénètre au-delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek. »

En plus des autres encouragements, nous trouvons ici une grande consolation dans deux choses immuables qui sont le caractère de Dieu qui ne peut pas mentir et par le fait qu’Il a promis. Ces deux choses devraient être suffisantes. Cela ne devrait nous laisser aucun doute que Dieu ne peut pas mentir. Mais ensuite Dieu a fait un serment. Chaque fois que Jésus parle c’est comme s’Il jurait, Il ne peut pas mentir, Il ne peut pas nous tromper. Son caractère est immuable, Il ne peut pas mentir. Vous pouvez lire n’importe quoi dans ce livre, vous ne serez pas trompés.

Lorsque nous allons au tribunal, on nous demande de lever notre main sur la Bible et de jurer la vérité, que la vérité et rien que la vérité. Lorsque nous faisons un serment nous disons que nous jurons à Dieu et cela est supposé mettre fin à toutes les controverses. Qu’est-ce que Dieu est censé faire lorsqu’Il décide de faire un serment? Est-ce qu’Il doit mettre sa main sur la Bible? Qu’est-ce que Dieu va faire? Voici ce que dit Hébreux 6:13: « Lorsque Dieu fit la promesse à Abraham, ne pouvant jurer par un plus grand que lui, il jura par lui-même. » Dieu a levé sa main et a dit: « Je le jure par Dieu! »

Nous ne devrions normalement pas avoir besoin de cela. Il devrait être suffisant qu’Il dise: « Tu es sauvé! Tu es gardé! C’est fait! Cela devrait être assez! » Mais Dieu, après qu’Il ait dit tout cela, a levé Sa main vers Lui-même et Il a dit: « Je jure par Dieu que je vais tenir ma parole et qu’ils seront sains et saufs. » Par conséquent, l’image ici en Hébreux 6 est que nous sommes des ancres avec deux câbles qui sont immuables et inchangeables. Ces ancres ne vont pas au fond comme les ancres dans la mer, elles montent et vont à travers le ciel, à travers l’espace, à travers le voile, jusque dans la salle du trône de Dieu et ces deux ancres sont attachées au trône de Dieu. Dieu qui ne peut pas mentir, a juré et par ces deux ancres Il dit: « Je fais cela pour que vous puissiez avoir une confiance immuable et inchangeable du fait que vous êtes sauvés. »

Est-ce qu’Il fera cela pour nous? Oui, c’est exactement ce qu’Il a fait afin que nous ayons cette assurance. Hébreux 6:18-19 dit: « Afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée. Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide; elle pénètre au-delà du voile. » Frères et soeurs en Christ, vous êtes gardés. Frères et soeurs en Christ, c’est comme si c’était fait, vous êtes déjà glorifiés dans Sa pensée, dans Son coeur et dans Son dessein. Frères et soeurs en Christ, vous avez reçu cela au nom de l’autorité de Jésus qui ne peut pas mentir. Il a promis, puis Il a ajouté un serment à cette promesse, Il l’a promis par Dieu. 2 Corinthiens 1:20 dit que « toutes les promesses de Dieu sont oui et amen. » Vous n’avez pas besoin d’un serment spécial. Mais afin que vous soyez sûrs, Il vous a donné un serment spécial. 1 Jean 5:10 dit: « Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils. » Croyons en Dieu, croyons en Dieu!

Prions:

Père nous Te remercions tellement parce que Tu nous as donné une telle abondance d’évidences pour que nous puissions nous reposer en sécurité sur le fait que nous persévérerons jusqu’à la fin, parce que nous sommes gardés, parce que c’est déjà accompli et parce que Toi qui le dis, Tu ne peux ni mentir, ni Te tromper. Merci pour cette assurance au nom de Jésus. Amen.

Hébreux #50