HEBREUX #37 - LA DISCIPLINE

(Hébreux 12:4-11)

Par Ed Miller

Bonjour et bienvenue dans notre trente-septième leçon sur cette merveilleuse épître aux Hébreux.

Pour introduire cette leçon je vous propose le Psaume 117:2 qui dit: « Son amour si tendre se manifeste envers nous. Et sa fidélité dure à toujours. » N'est-ce pas une pensée merveilleuse que de savoir que Son tendre amour se manifeste envers nous et que Sa fidélité dure à toujours?

Prions:

Père, nous Te remercions à nouveau pour le Saint-Esprit qui vit dans notre coeur et dont la joie et le ministère est de toujours à nouveau prendre les choses de Christ et nous les faire connaître. Nous Te demandons de remettre à nouveau en lumière notre Seigneur Jésus, d'une façon toute nouvelle et vivante. Fais-nous ensuite grâce de marcher dans la lumière de la même façon que Lui est dans la lumière pour nous. Merci parce que Tu vas nous garder et tout particulièrement alors que nous arrivons à ce passage stratégique. Nous Te prions que Tu puisses ouvrir les yeux de notre compréhension afin que nous ne soyons pas confus au sujet de cette grande révélation de Christ. Merci parce que Tu vas nous garder. Nous Te remettons cette étude, au nom de notre Seigneur Jésus. Amen. Merci de prendre Hébreux 12. Nous avons appelé les chapitres 12 et 13 la section pratique du livre d'Hébreux. C'est le sous-produit, le fruit de la section doctrinale. Dans notre précédente leçon, nous avons vu l'introduction que forment les deux premiers versets. Hébreux 12:1-2 dit: « Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la course qui nous est ouverte, ayant les regards fixés sur Jésus, l'auteur de la foi, et celui qui la porte à la perfection, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu. »



RESUME

Nous avons parlé de cinq expressions que l'on trouve dans ces deux versets:

• « Une si grande nuée de témoins. » Ce sont les témoignages vivants que nous avons et ce sont des exemples pour nous qui vivons la vie chrétienne.
• « Rejetons tout fardeau. » Ces fardeaux sont tout ce qui peut empêcher la course.
• « Le péché qui nous enveloppe si facilement », n'est pas différent pour chaque chrétien. C'est selon le contexte, le péché de l'incrédulité.
• « Ayant les regards fixés sur Jésus. » Nous avons mis en avant la version grecque, dans laquelle le verbe est à la fois négatif et positif. Il s'agit de regarder loin de et vers. Vous ne pouvez pas regarder vers quelque chose à moins que vous ne regardiez loin de quelque chose.
• « L'auteur de la foi, et celui qui la porte à la perfection. » Cela ne présente pas le Seigneur Jésus en tant que notre grand exemple qui a couru la course par la foi. L'auteur et le finisseur de la foi ne fait pas référence à sa foi. Il est l'auteur de votre foi, Il est le finisseur et Celui qui perfectionne votre foi. Il est la source qui nous rend capables de courir la course. Il n'est pas le dernier dans la liste de ceux qui ont couru par la foi. C'est Celui vers qui nous regardons après que nous ayons regardé au loin de toutes les illustrations humaines de la foi, afin qu'Il puisse produire et perfectionner la foi en nous.

J'aimerais également souligner à nouveau l'illustration que le Saint-Esprit utilise à la fin du verset 12:1: « Courons avec persévérance dans la course qui nous est ouverte. » La vie chrétienne est une course, une course à pied. Elle est comparée à un évènement athlétique. C'est une course du début à la fin. Nous devons faire attention lorsque Dieu utilise des illustrations, parce que parfois Il met l'accent sur une partie et une autre fois sur une autre partie. Par exemple, lorsque Dieu emploie le mot neige, Il parle parfois de la couleur comme en Esaïe 1:18 qui dit: « Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige. » Parfois Il parle de la température et parle de froid comme la neige. Parfois il parle d'irriguer la terre et alors Il utilise la neige en tant qu'illustration. Par conséquent vous ne devez pas seulement trouver quelle est l'image employée mais également quel aspect de l'image est mis en avant.

Dans ce livre et dans Philippiens, l'image employée est celle de la course, mais cela ne doit pas nous porter à croire que parce que c'est une course, nous pouvons perdre ou que nous sommes en compétition avec quelqu'un d'autre. Ce n'est pas le point mis en avant avec cette image de la course. Cela ne serait pas très juste parce que nous ne débutons pas tous la course au même moment. Mon beau père, qui a 93 ans, vient juste de commencer à courir, il a encore beaucoup de parcours à faire. C'est une course, mais l'accent que Dieu met en avant est l'intensité et la discipline dont un athlète fait preuve lorsqu'il commence à courir. C'est la même chose pour nous. Par conséquent n'allez pas trop loin avec cette image de la course.

Si vous regardez Hébreux 12 d'une certaine manière, vous risquez de croire qu'il y a différents thèmes dans ce chapitre. Mais si vous le regardez d'une autre manière, vous pouvez voir un grand thème qui parcourt tout le chapitre. C'est ce précieux thème que j'aimerais développer avec l'assistance de Dieu. C'est parce que je crois que c'est le secret de la vie chrétienne pratique. Cela commence avec la section pratique. Ce n'est pas un accident si Dieu commence avec cette révélation de Christ, pour illustrer le secret qu'Il dévoile sur la façon de courir la vie chrétienne. Nous devons donc nous focaliser sur cela. Il y a une révélation de notre Seigneur Jésus en Hébreux 12 qui garantit le succès et la victoire de tous les athlètes et de tous les chrétiens qui courent la course. Ce n'est qu'introduit ici. C'est proclamé dans ce chapitre, mais pour saisir réellement ce que Dieu dit ici, nous devons voir cette vérité en rapport avec toute la Bible. En d'autres termes aucun passage ne contredit un autre passage, et Dieu a explicité cela de façon très claire.

Par conséquent, j'espère que je vais pouvoir exprimer de façon très claire la révélation de Christ que nous avons ici, puis par la grâce de Dieu, j'aimerais expliquer pourquoi Dieu utilise ici un langage très fort. Voici ce que disent les versets 12:4-11: « Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang, en luttant contre le péché. Et vous avez oublié l'exhortation qui vous est adressée comme à des fils: Mon fils, ne méprise pas la discipline du Seigneur, Et ne perds pas courage lorsqu'il te reprend; Car le Seigneur discipline celui qu'il aime, Et il frappe de la verge tous ceux qu'il reconnaît pour ses fils. C'est pour la discipline: c'est comme des fils que Dieu vous traite; car quel est le fils qu'un père ne discipline pas? Mais si vous êtes exempts de la discipline à laquelle tous ont part, vous êtes donc des enfants illégitimes, et non des fils. D'ailleurs, puisque nos pères selon la chair nous ont disciplinés, et que nous les avons respectés, ne devons-nous pas à bien plus forte raison nous soumettre au Père des esprits, pour avoir la vie? Vos pères vous disciplinaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon; mais Dieu nous discipline pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. Il est vrai que toute discipline semble d'abord un sujet de tristesse, et non de joie; mais elle produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice. »

Le mot qui revient plusieurs fois est le mot discipline. Un mot plus fort est même utilisé au verset 12:6: « Et il frappe de la verge. » Quelle parole forte! Si cela fait référence au fouet juif, alors il était fait de trois lanières de cuir, et la règle était de donner 13 coups sur le dos, 13 coups sur l'épaule gauche et 13 coups sur l'épaule droite. Cela fait 39 coups. En 2 Corinthiens 11:24, l'apôtre Paul dit qu'il a reçu 5 fois 39 coups de fouet de la part des juifs. C'était pour le fouet juif. Si l'auteur fait référence au fouet romain, c'est la même chose mais en pire parce que dans le cuir il y avait des morceaux d'os ou de pierre incorporés. Non seulement ce fouet claquait sur la peau, mais elle l'arrachait également. De nombreuses personnes sont mortes sous ces coups de fouet. C'est donc une illustration très forte.

Je pense que vous avez trouvé le sujet de ce chapitre, c'est un chapitre sur le châtiment, la discipline, l'éducation, la correction. Le verset 12:11 dit: « Il est vrai que toute discipline semble d'abord un sujet de tristesse, et non de joie. » Peut-être que vous direz: « Oh, là, là, nous arrivons à un chapitre qui est dur, qui parle de tristesse et qui a un a un langage fort. Les versets 12:5-6 sont une citation de l'Ancien Testament. C'est une citation qui vient de Proverbes 3:11-12. Mais l'auteur ne l'a pas cité mot pour mot, il a changé des mots. Hébreux 12:5 dit: « Mon fils, ne méprise pas la discipline du Seigneur, et ne perds pas courage lorsqu'il te reprend. » Vous voyez certaines disciplines du Seigneur peuvent nous faire perdre courage. Mais Proverbes 3:11-12 ne dit pas: « Ne perds pas courage. » Proverbes 3:11-12 dit: « Mon fils, ne méprise pas la correction de l'Éternel, et ne t'effraie point de ses châtiments. » Ce que Dieu nous dit ici est que nous allons parler de l'éducation, nous allons parler de discipline, nous allons parler d'enseignement, d'être repris et Dieu ne désire pas que nous perdions courage ou que nous nous effrayions.

Lorsque nous arrivons à cette section d'Hébreux, la première chose qui nous est présentée est quelque chose qui n'est pas agréable pour la chair. C'est quelque chose qui nous fait nous sentir si faibles. Cela peut pousser la chair à haïr cela en souhaitant que cela n'existe pas. Il se peut que vous pensiez qu'il serait plus agréable de terminer avec le verset 12:2 parce que cela ne semble pas agréable.

Laissez-moi détourner vos yeux et votre coeur des mots discipline, châtiment, enseignement, correction, et les tourner là où ils devraient être, c'est-à-dire sur Celui qui tient la verge, sur le Seigneur Lui-même. Une fois que nous Le voyons Lui et la façon dont Il est représenté, cela devrait faire une différence dans notre approche de toute cette section. Le chapitre 12 ne présente pas uniquement notre Seigneur comme le Père céleste, mais comme le Père céleste aimant. Le verset 12:6 dit: « Car le Seigneur discipline celui qu'il aime, Et il frappe de la verge tous ceux qu'il reconnaît pour ses fils. » A travers tout ce passage, Dieu s'occupe de nous en tant que fils. Les versets 12:5-9 disent: « Et vous avez oublié l'exhortation qui vous est adressée comme à des fils: Mon fils, ne méprise pas la discipline du Seigneur, Et ne perds pas courage lorsqu'il te reprend; Car le Seigneur discipline celui qu'il aime, Et il frappe de la verge tous ceux qu'il reconnaît pour ses fils. C'est pour la discipline: c'est comme des fils que Dieu vous traite; car quel est le fils qu'un père ne discipline pas? Mais si vous êtes exempts de la discipline à laquelle tous ont part, vous êtes donc des enfants illégitimes, et non des fils. D'ailleurs, puisque nos pères selon la chair nous ont disciplinés, et que nous les avons respectés, ne devons-nous pas à bien plus forte raison nous soumettre au Père des esprits, pour avoir la vie? »

Quel merveilleux titre pour le Seigneur que le Père des esprits. C'est parce qu'Il s'occupe de nous de façon spirituelle. Tout ce qu'Il fait et qu'Il permet est un bénéfice spirituel. Lorsque nous avons commencé cette leçon, nous nous sommes arrêtés sur les mots forts et lourds comme endurer, châtiment ou discipline. Au niveau terrestre, tout cela ne nous semble vraiment pas plaisant. C'est un endroit où notre coeur naturel ne désire pas aller. Mais une fois que nous avons compris qui Il est, nous sommes prêts à entrer dans cette section pratique. Alors que Dieu commence à illuminer notre coeur de cette précieuse vérité, cette section prend vie. Il utilise l'illustration d'un père humain. Mais il souligne rapidement les faiblesses des pères humains. Le verset 12:10 dit: « Nos pères nous disciplinaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon; mais Dieu nous discipline pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. »

J'ai six enfants et je peux dire que les pères terrestres ne sont pas omniscients. Nous ne connaissons pas tous leurs besoins ou comment les satisfaire. Les pères terrestres ne sont pas non plus omniprésents. Ils ne sont pas toujours présents lorsqu'ils ont des problèmes. Mais Dieu l'est, Il peut être un bon père. Nous ne sommes pas non plus omnipotents. Même si nous avons vu le problème, nous ne pouvons pas non plus nous en occuper.



DIEU NOUS DISCIPLINE POUR NOTRE BIEN

Par conséquent notre Père dans les cieux est différent. Nos pères terrestres nous disciplinent sur terre pour un court instant et de la façon dont ils le jugent le mieux, mais ils ne peuvent pas toujours avoir toutes les informations. Il se peut qu'ils perdent leur calme sans attendre d'explication. Cela peut également juste être un caprice. Mais notre Père céleste n'est pas comme cela. Dans de nombreux cas, nous les avons respectés donc combien plus devons-nous le faire avec Lui qui est omniprésent, omnipotent, omniscient, et qui ne corrige pas pour un peu de temps mais pour l'Eternité.

Il ne le fait pas uniquement pour notre corps mais également pour notre esprit et toujours pour notre bien, pour nous conformer à Son image et à Sa sainteté. Le verset 12:10 dit: « Dieu nous discipline pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. » Il fait toujours cela pour notre bien et pour que nous soyons conformés à Lui. Voilà donc la révélation de Christ dans le chapitre12, c'est le père aimant qui nous discipline parfaitement afin que nous puissions devenir comme Jésus.

Rappelez-vous ce que Jésus dit en Matthieu 7:11: « Si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. » Avant que je ne développe ce sujet, j'aimerais répondre à cette question hypothétique que Jésus a posée: « à combien plus forte raison... » Combien de fois Dieu est-Il meilleur? Dix fois meilleur? 100 fois meilleur? 1000000 de fois meilleur? Il est infiniment meilleur que nous, que notre père terrestre. Ne laissez personne vous voler cela. Votre Père céleste, le Père des esprits est infiniment meilleur qu'aucun des pères terrestres que nous pourrions avoir. C'est une vérité simple mais laissez-moi vous donner quelques versets:

Lamentations de Jérémie 3:32-33: « Mais, lorsqu'il afflige, Il a compassion selon sa grande miséricorde; Car ce n'est pas volontiers qu'il humilie Et qu'il afflige les enfants des hommes. » Le principe de ce verset est que Dieu ne fera dans votre vie que le minimum nécessaire pour accomplir Son dessein. Il ne permet jamais quelque chose qui aille au-delà du minimum de l'affliction. Il ne fait pas cela volontairement mais tout est par nécessité.
Esaïe 19:22: « Ainsi l'Éternel frappera les Égyptiens, Il les frappera, mais il les guérira; Et ils se convertiront à l'Éternel, Qui les exaucera et les guérira. » Tout ce que Dieu fait, Il le fait afin qu'Il puisse nous amener à Lui.
Job 5:17-18: « Heureux l'homme que Dieu châtie! Ne méprise pas la correction du Tout Puissant. Il fait la plaie, et il la bande; Il blesse, et sa main guérit. »
Jérémie 33:5-6: « Et à cause de la méchanceté desquels je cacherai ma face à cette ville; Voici, je lui donnerai la guérison et la santé, je les guérirai, Et je leur ouvrirai une source abondante de paix et de fidélité. »
Jérémie 31:2: « Ainsi parle l'Éternel: Il a trouvé grâce dans le désert, Le peuple de ceux qui ont échappé au glaive; Israël marche vers son lieu de repos. »

Dans tous ces versets, on voit Dieu affliger pour ensuite avoir compassion. Il frappe pour Lui permettre ensuite de guérir. Il inflige des peines pour ensuite Lui permettre de nous soulager. Il cache Sa face afin de pouvoir se révéler Lui-même. Le désert est l'endroit où nous trouvons la grâce et le repos. Le Psaume 30:5 dit: « Car sa colère dure un instant, Mais sa grâce toute la vie; Le soir arrivent les pleurs, Et le matin l'allégresse. » Je ne vais pas le développer maintenant mais je vous encourage à étudier le Psaume 107, qui est la version de Hébreux 12 de l'Ancien Testament et faites bien attention au dernier verset parce qu'après vous avoir donné cinq illustrations dans ce Psaume sur la façon dont Il nous abaisse, le dernier verset du Psaume 107:43 dit: « Que celui qui est sage prenne garde à ces choses, Et qu'il soit attentif aux bontés de l'Eternel. » Il s'agit de la bonté du Seigneur.

Tout cela est l'arrière-plan. Nous en arrivons maintenant à une partie très importante et stratégique. Cela va introduire ce que nous allons développer dans les leçons suivantes. Nous avons parlé de Dieu qui nous discipline, qui nous corrige, qui nous reprend, qui nous éduque, qui nous frappe avec la verge pour nous corriger comme un père corrige son enfant et ce que j'aimerais faire dans cette leçon c'est quelque chose que j'ai attendu pendant des années que quelqu'un fasse pour moi mais que personne n'a jamais fait. Je désire savoir exactement ce qu'est la correction du Seigneur. Cela a été si vague pour moi pendant des années. Personne ne pouvait me dire: « Cela est une correction, et cela n'en est pas une. » Qu'est-ce que signifie un verset comme Hébreux 12:6 qui dit: « Car le Seigneur discipline celui qu'il aime, Et il frappe de la verge tous ceux qu'il reconnaît pour ses fils. » Que sont ses verges, comment est-ce que je sais lorsque cela est dans ma vie? Comment est-ce que je sais ce qui vient de Dieu?

Pendant longtemps, je regardais en arrière à ma vie chrétienne et j'essayais de trouver quand exactement Dieu m'avait corrigé. Alors que je méditais là-dessus, deux terribles émotions ont traversé mon esprit. La première a été l'embarras. J'étais embarrassé à cause de mon arrogance, à cause de ma fierté, parce que lorsque je regardais en arrière dans ma vie chrétienne, je ne pouvais pas citer un moment où je pouvais dire: « C'est à ce moment que Dieu m'a corrigé. » J'ai un fils qui est sourd, est-ce que c'est cela la correction du Seigneur? J'ai eu une attaque cardiaque, est-ce que c'est cela la correction du Seigneur? Mon épouse et mes enfants ont différents problèmes de santé, est-ce que c'est cela la correction du Seigneur? Un de nos petits-enfants est décédé et est parti avec le Seigneur, est-ce que c'est cela la correction?



EMONDAGE OU CORRECTION

Lorsque je regarde à Hébreux 12, je vois que ce n'est pas de cela dont l'auteur parle ici. On reparlera de ce que c'est plus tard. Comment puis-je savoir si Dieu m'émonde ou me corrige? Y a-t-il une façon de savoir? Il y a tant de chrétiens qui ne savent pas. Ils regardent à leur vie mais n'arrivent pas à trouver à quoi ces moments correspondent. Alors que je méditais et que je considérais ma vie j'étais sur le point de conclure que j'étais un bon petit gars et que je n'avais jamais eu besoin de ces corrections. Vous pouvez imaginer quelle arrogance et fierté cela peut-être, et c'est pour cela que j'étais embarrassé. La seconde émotion qui a ensuite balayé mon coeur était la peur. C'est à cause du verset 12:8 qui dit: « Mais si vous êtes exempts de la discipline auquel tous ont part, vous êtes donc des enfants illégitimes, et non des fils. » Je ne désirais pas être un fils illégitime! Je regardais à ma vie et je me disais: « Mais où est tout cela? Où est la discipline? Ma vie a été une bénédiction! Quand m'a-t-Il repris avec la verge? » J'avais besoin de le savoir!

La réalité est que je n'avais pas échappé à la discipline, même si j'avais du mal à l'identifier dans ma vie et je ne suis pas un fils illégitime. J'appartiens au Seigneur et à Sa famille par la grande grâce de Dieu. Par conséquent, nous avons besoin de discuter sur ce que signifient la discipline et le châtiment du Seigneur. Est-ce que c'est la persécution? Est-ce que c'est la pauvreté? Est-ce que c'est l'affliction? Est-ce que c'est être sans abri? Nous avons vu dans Hébreux 11 que de nombreuses choses comme celles-là étaient mentionnées et que les gens ont vécu par la foi et Dieu a approuvé de telles choses. Hébreux 11:39 dit: « Tous ceux-là, à la foi desquels il a été rendu témoignage, n'ont pas obtenu ce qui leur était promis. » Est-ce que c'est cela qui était leur discipline et leur entraînement? Ce n'est pas facile dans notre vie lorsque Dieu s'occupe de nous et que nous ne savons pas ce qui se passe. Nous devons être sages, la crainte de Dieu est le début de la sagesse. Nous devons être sages afin de savoir ce qui se passe. Si quelque chose se passe et que vous ne savez pas que c'est Dieu, cette expérience ne sera pas agréable. Nous devons savoir si nous passons par la discipline ou par l'émondage. Nous devons comprendre ces choses.

Ne pas connaitre la différence entre l'émondage et la correction, ne pas être au clair sur ce qui vient de la main de Dieu et sur ce qui est commun à tous les hommes n'est pas agréable. Job 5:7 dit: « L'homme naît pour souffrir, Comme l'étincelle pour voler. » De quelle façon la correction et l'émondage sont-ils différents? Ce que je pense être mon devoir dans cette leçon est d'exposer avec des mots simples et clairs ce que signifie que Dieu est en train de me corriger. Que Dieu nous aide à voir quelles sont les choses qui nous arrivent dans la vie et qui sont du Seigneur et lesquelles ne sont pas du Seigneur. Pour répondre à cela, j'aimerais voir avec vous le thème de la correction, la façon dont le Saint-Esprit l'a mis dans Sa Parole. J'aimerais vous montrer une illustration de l'Ancien Testament, qui je pense est l'illustration la plus claire, au sujet de la correction dans toute la Bible, mais je ne sais pas si vous serez d'accord ou pas avec cette chose.

Lorsque je recherche le coeur de Dieu au sujet d'un passage sur n'importe quel passage sur la Bible, je fais beaucoup de recherches et de prière. Je ne veux pas faire croire qu'Il me parle automatiquement, cela ressemble davantage à Proverbes 16:3 qui dit: « Recommande à l'Éternel tes oeuvres, et tes pensées seront accomplies. » Alors que je me recommande au Seigneur, je médite et je pense alors que le Seigneur me conduit dans mes pensées. Je suis donc venu auprès du Seigneur et j'ai dit: « J'aimerais comprendre ce qu'est la correction dans Ta parole. Quelle est la grande image sur la correction? » J'en ai conclu que Babylone devait être, si ce n'est pas la plus grande, au moins une des plus grandes illustrations dans l'Ancien Testament sur la correction. C'est l'illustration la plus complète que je peux trouver.

Je me suis posé la question suivante: « Où la vérité de Babylone est-elle traitée de façon la plus complète dans la Bible? » La réponse est dans le livre de Jérémie. Ce livre contient 52 chapitres qui nous conduisent depuis le moment où ils ont eu besoin d'être corrigés, jusqu'à leur châtiment à Babylone. C'est le deuxième plus long livre de l'Ancien Testament. Psaumes est le plus long livre de l'Ancien Testament et Esaïe a plus de chapitres mais Jérémie a plus de mots. Dieu a pris le deuxième plus long livre dans l'Ancien Testament pour montrer cette grande révélation. Pendant des années j'ai étudié Jérémie mais je ne pouvais pas l'enseigner, parce que je n'en avais pas saisi le sens. Je sais de quoi il s'agit maintenant. Il s'agit de la plus grande image de l'Ancien Testament de notre Père céleste aimant et corrigeant ceux qu'Il aime. Voilà le sujet du livre de Jérémie. Si jamais vous désirez une image du Père céleste aimant Son peuple et le corrigeant, alors c'est dans le livre de Jérémie.

Ma prochaine étape a donc été de lire et relire et relire le livre de Jérémie, d'une seule traite, juste pour saisir l'impression générale. Puis, alors que j'étudiais ce livre sous la conduite de l'Esprit de Dieu, quatre grandes observations me sont apparues. Et si nous voyons ces quatre choses je pense que nous saisirons ce qu'il y a sur le coeur de Dieu et ensuite nous pourrons revenir au chapitre 12.



DIEU NOUS CHATIE LORSQU'IL NOUS LAISSE GOUTER AUX CONSEQUENCES DE NOTRE FACON DE VIVRE

Voici ma question: « D'où vient ce qui se passe dans votre vie? » Ne dites pas: « C'est à cause des personnes mauvaises. C'est à cause de Satan. C'est à cause de ma généalogie. C'est à cause des circonstances. » Nous devons savoir quand c'est Dieu qui intervient, et ce livre y répond. Que Dieu nous vienne en aide. Le premier principe est le suivant: Dieu châtie ceux qu'Il aime lorsqu'Il leur permet de goûter aux conséquences de leur propre façon de vivre.

Voici une série de passages de Jérémie sur ce principe.

Jérémie 2:17: « Cela ne t'arrive-t-il pas Parce que tu as abandonné l'Éternel, ton Dieu, Lorsqu'il te dirigeait dans la bonne voie? »
Jérémie 2:18: « Et maintenant, qu'as-tu à faire d'aller en Égypte, Pour boire l'eau du Nil? Qu'as-tu à faire d'aller en Assyrie, Pour boire l'eau du fleuve? » Le peuple se plaignait disant ne pas vouloir aller en Egypte et en Assyrie. Dieu leur dit donc simplement: « Mais alors quittez cette route! C'est là où votre route vous mènera. »
Jérémie 2:19: « Ta méchanceté te châtiera, et ton infidélité te punira, Tu sauras et tu verras que c'est une chose mauvaise et amère D'abandonner l'Éternel, ton Dieu, Et de n'avoir de moi aucune crainte, Dit le Seigneur, l'Éternel des armées. » Le peuple d'Israël goûte aux conséquences et aux fruits de sa propre stupidité. C'est très amer.
Jérémie 2:23: « Comment dirais-tu: Je ne me suis point souillée, Je ne suis point allée après les Baals? Regarde tes pas dans la vallée, Reconnais ce que tu as fait, Dromadaire à la course légère et vagabonde! »
Jérémie 4:18: « C'est là le produit de tes voies et de tes actions, C'est là le produit de ta méchanceté; Certes cela est amer, cela pénètre jusqu'à ton coeur. » Est-ce que vous saisissez ce que Jérémie dit ici?
Jérémie 5:22 & 25: « Ne me craindrez-vous pas, dit l'Éternel, Ne tremblerez-vous pas devant moi? C'est moi qui ai donné à la mer le sable pour limite, Limite éternelle qu'elle ne doit pas franchir; Ses flots s'agitent, mais ils sont impuissants; Ils mugissent, mais ils ne la franchissent pas.
• C'est à cause de vos iniquités que ces dispensations n'ont pas lieu, Ce sont vos péchés qui vous privent de ces biens.
Jérémie 6:19: « Écoute, terre! Voici, je fais venir sur ce peuple le malheur, Fruit de ses pensées; Car ils n'ont point été attentifs à mes paroles, Ils ont méprisé ma loi. »
Jérémie 14:16: «Et ceux à qui ils prophétisent seront étendus dans les rues de Jérusalem, par la famine et par l'épée; il n'y aura personne pour leur donner la sépulture, Ni à eux, ni à leurs femmes, ni à leurs fils, ni à leurs filles; je répandrai sur eux leur méchanceté. »
Jérémie 17:4: « Tu perdras par ta faute l'héritage que je t'avais donné; Je t'asservirai à ton ennemi dans un pays que tu ne connais pas; Car vous avez allumé le feu de ma colère, Et il brûlera toujours. »

Je peux vous dire chers amis en Christ, que ce ne sont que quelques échantillons du livre de Jérémie. A travers tout le livre de Jérémie, on voit cette vérité être mise en avant. Voilà donc la première clé pour comprendre la correction de Dieu. Dans son amour, Il nous permet parfois d'expérimenter les conséquences de nos propres façons de faire. Il se peut que je dise: « Je ne me rappelle plus lorsque Dieu m'a corrigé. » Mais je me rappelle bien lorsqu'Il a permis que je goûte aux conséquences de ma propre stupidité. Dieu châtie ceux qu'Il aime, et une des façons par lesquelles Il châtie est en permettant d'avoir une conscience coupable: que mes actions soient découvertes et mises en lumière, en permettant que mon péché soit dévoilé, de perdre mon témoignage, de détruire ma famille, de perdre mon travail, de devoir payer quelque chose à la société. Chaque fois que Dieu permet cela dans votre vie et que vous êtes chrétiens, c'est parce qu'Il vous aime et qu'Il désire vous châtier et ensuite vous guérir.

Ne pensez-vous pas que dans le livre de Jérémie, après que Dieu ait permis tout cela, le peuple allait faire attention à Dieu? Nous lisons pourtant en Jérémie 6:29: « Le soufflet est brûlant, Le plomb est consumé par le feu; C'est en vain qu'on épure, Les scories ne se détachent pas. » Le soufflet est un instrument qui permet de souffler de l'air sur le feu pour le raviver. C'est ce que Dieu essaie de faire lorsqu'Il permet ces choses dans votre vie. Il désire ranimer la flamme et redonner à nouveau vit à l'esprit. Il essaie de refaire partir le feu, mais qu'est-ce que nous lisons ensuite? « C'est en vain qu'on épure, Les scories ne se détachent pas. » Le peuple n'a pas répondu, c'est si triste.



DIEU NOUS CHATIE LORSQU'IL LAISSE LES CHOSES EN LESQUELLES NOUS NOUS CONFIONS S'EFFONDRER

Voici un deuxième principe tiré du livre de Jérémie sur ce que cela signifie pour Dieu de nous discipliner. Dieu ne permet pas seulement que nous expérimentions les conséquences de notre propre façon de faire, mais une des façons par lesquelles Dieu nous châtie dans l'amour, est qu'Il laisse les choses dans lesquelles nous mettons notre confiance s'effondrer.

Jérémie 2:13: « Car mon peuple a commis un double péché: Il m'a abandonné, moi qui suis une source d'eau vive, Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées, Qui ne retiennent pas l'eau. »

Je veux ici faire référence aux citernes trouées, qui sont comme des fausses assurances. Ils se détournent de Christ la source de l'eau de vie, et à Sa place, ils prennent des citernes trouées qui ne retiennent pas l'eau. Parce que Dieu vous aime et m'aime, Il permet que cela se passe. Il permet que nos citernes trouées se dessèchent. Peut-être que vous direz: « Mais en quoi est-ce un châtiment? » C'est parce que Dieu retire Sa présence, Sa présence que l'on peut ressentir, car la réalité est qu'Il ne vous quitte pas et ne vous abandonne jamais. En d'autres termes, Il ne va pas vous délivrer ou vous aider.

Il se peut que vous priiez mais qu'Il ne réponde pas à votre prière. Il se peut que la personne en laquelle vous vous confiez chute, que l'institution dans laquelle vous vous confiez tombe, que le programme dans lequel vous vous confiez tombe ou le plan dans lequel vous vous confiez tombe et si vous êtes assez fou pour mettre votre confiance dans votre propre coeur, Il va également vous laisser tomber. Dieu va laisser s'effondrer tout ce en quoi vous vous confiez et qui n'est pas Lui. Une partie du ministère de Jérémie a été de rendre les gens attentifs à ces fausses choses. En lien avec cela j'aime Proverbes 21:22 qui dit: « Le sage monte dans la ville des héros, Et il abat la force qui lui donnait de l'assurance. » Une des parties de mon appel est de diriger les gens vers Jésus en disant: « Mettez votre confiance en Lui. » Une autre des parties de mon appel est de faire tomber les puissances dans lesquelles les gens mettent leur confiance et qui ne sont pas Christ. Par conséquent ne soyez pas trop remontés lorsque je dis: « Ne mettez pas votre confiance dans l'église, ne mettez pas votre confiance dans les gens, ne mettez pas votre confiance dans la communion, ne mettez pas votre confiance dans les études bibliques, ne mettez pas votre confiance dans les méditations quotidiennes, ne mettez pas votre confiance dans la soumission, ne mettez pas votre confiance en vous-mêmes. » Il faut que je dise cela pour que vous puissiez mettre votre confiance dans le seul vrai Dieu.

Voici une liste de versets de Jérémie:

Jérémie 2:27-28: « Ils disent au bois: Tu es mon père! Et à la pierre: Tu m'as donné la vie! Car ils me tournent le dos, ils ne me regardent pas. Et quand ils sont dans le malheur, ils disent: Lève-toi, sauve-nous! Où donc sont tes dieux que tu t'es fait? Qu'ils se lèvent, s'ils peuvent te sauver au temps du malheur! Car tu as autant de dieux que de villes, ô Juda! » Voilà ce que Dieu fait parce qu'Il vous aime. Lorsque vous criez: « Délivre-moi. Il répond: « Non, où est le programme dans lequel tu as mis ta confiance? qu'il te délivre! » Et cela ne marche pas.

La deuxième façon par laquelle Dieu nous corrige parce qu'Il nous aime est qu'Il laisse s'effondrer toutes les choses dans lesquelles nous nous confions. Il fera que vos amis s'effondrent, que votre pasteur s'effondre, que votre famille s'effondre, que votre emploi s'effondre, que votre compte bancaire s'effondre et toutes les choses dans lesquelles vous mettez votre confiance.

Jérémie 2:37: « De là aussi tu sortiras, les mains sur la tête; Car l'Éternel rejette ceux en qui tu te confies, Et tu ne réussiras pas auprès d'eux »
Jérémie 7:6: « Si vous n'opprimez pas l'étranger, l'orphelin et la veuve, Si vous ne répandez pas en ce lieu le sang innocent, Et si vous n'allez pas après d'autres dieux, pour votre malheur. »
Jérémie 7:14: « Je traiterai la maison sur laquelle mon nom est invoqué, Sur laquelle vous faites reposer votre confiance, Et le lieu que j'ai donné à vous et à vos pères, De la même manière que j'ai traité Silo. »
Jérémie 7:18: « Les enfants ramassent du bois, Les pères allument le feu, Et les femmes pétrissent la pâte, pour préparer des gâteaux à la reine du ciel, Et pour faire des libations à d'autres dieux, Afin de m'irriter. Est-ce moi qu'ils irritent? dit l'Éternel; N'est-ce pas eux-mêmes, A leur propre confusion? » Dieu a tourné cela contre eux.
Jérémie 11:11: « C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel: Voici, je vais faire venir sur eux des malheurs Dont ils ne pourront se délivrer. Ils crieront vers moi, Et je ne les écouterai pas. »
Jérémie 17:5: « Ainsi parle l'Éternel: Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme, Qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son coeur de l'Éternel! »
Jérémie 22:22: « Tous tes pasteurs seront la pâture du vent, Et ceux qui t'aiment iront en captivité; C'est alors que tu seras dans la honte, dans la confusion, A cause de toute ta méchanceté. »
Jérémie 25:7: « Mais vous ne m'avez pas écouté, dit l'Éternel, afin de m'irriter par l'ouvrage de vos mains, pour votre malheur. »

Je vous le redis encore une fois, vous pouvez parcourir le livre, ce ne sont que quelques uns des versets qui enseignent la même chose: c'est que lorsque Dieu voit que vous mettez votre confiance en quelque chose d'autre que Lui-même, cela finira par s'effondrer et peut-être que vous retrouverez ensuite la raison. Peut-être que vous dites: « Je ne peux pas me rappeler lorsque Dieu m'a châtié » Avez-vous déjà goûté aux conséquences de vos propres péchés? C'est cela le châtiment de Dieu. Est-ce que vous avez déjà vu quelque chose en quoi vous mettiez votre confiance s'effondrer? Eh bien, c'est cela le châtiment du Seigneur parce qu'Il corrige ceux qu'Il aime. Dans le livre de Jérémie, ne penseriez-vous pas qu'après que Dieu les ait laissés goûter aux conséquences de leurs propres péchés, et qu'après tout ce en quoi ils croyaient se soit effondré, qu'ils reviendraient à la raison? Mais nous lisons en Jérémie 6:29: « Le soufflet est brûlant, Le plomb est consumé par le feu; C'est en vain qu'on épure, Les scories ne se détachent pas. » L'Eternel a essayé de rallumer cette flamme mais ils n'ont pas répondu. Alors qu'est-ce que Dieu a fait ensuite?



DIEU NOUS CHATIE LORSQU'IL UTILSE LES CIRCONSTANCES DANS NOTRE VIE

Laissez-moi vous présenter la troisième chose qu'Il a faite. Dieu n'abandonne pas, Il ne vous laisse pas tomber. Il ne vous détruit pas, Il ne vous jette pas de côté, Il ne vous rejette pas pour toujours. Il laisse les conséquences de votre propre péché se manifester et vous mordre. Il laisse s'effondrer ce en quoi vous mettiez votre confiance.

J'ai encore deux choses à vous partager sur lesquelles nous reviendrons plus en détail dans notre prochaine leçon. Ce que Dieu fait encore est qu'Il utilise les circonstances pour nous emmener au bout de nous-mêmes. Dans les deux premiers cas où Il laisse les conséquences de notre péché nous mordre et où Il permet que les choses dans lesquelles nous mettons notre confiance s'effondrent, Il n'a rien fait de particulier. Il s'est comme mis en retrait et a laissé ces choses se passer. Nous avons décidé de suivre un certain chemin, alors Il nous a laissé avancer. Il nous a laissés nous brûler, aller en prison, ou perdre notre famille comme résultat de nos propres choix. Il nous a laissés faire.

Mais maintenant Il prend les choses en main. Maintenant Il va faire quelque chose et pas uniquement permettre quelque chose. Il fait arriver certaines choses.

Jérémie 24:10: «J'enverrai parmi eux l'épée, la famine et la peste, jusqu'à ce qu'ils aient disparu du pays que j'avais donné à eux et à leurs pères. » Nous voyons plusieurs fois ces trois mots épée, famine et peste dans le livre de Jérémie.
Jérémie 29:18: « Je les poursuivrai par l'épée, par la famine et par la peste, je les rendrai un objet d'effroi pour tous les royaumes de la terre, un sujet de malédiction, de désolation, de moquerie et d'opprobre, parmi toutes les nations où je les chasserai. »
Jérémie 34:17: « C'est pourquoi ainsi parle l'Éternel: Vous ne m'avez point obéi, en publiant la liberté chacun pour son frère, chacun pour son prochain. Voici, je publie contre vous, dit l'Éternel, la liberté de l'épée, de la peste et de la famine, et je vous rendrai un objet d'effroi pour tous les royaumes de la terre. »

Dieu agit sur nos circonstances pour apporter la stérilité, le manque de fruit et la sécheresse dans notre vie.

Jérémie 3:3: « Aussi les pluies ont-elles été retenues, Et la pluie du printemps a-t-elle manqué; Mais tu as eu le front d'une femme prostituée, Tu n'as pas voulu avoir honte. »
Jérémie 14:3-6: « Les grands envoient les petits chercher de l'eau, Et les petits vont aux citernes, ne trouvent point d'eau, Et retournent avec leurs vases vides; Confus et honteux, ils se couvrent la tête. La terre est saisie d'épouvante, Parce qu'il ne tombe point de pluie dans le pays, Et les laboureurs confus se couvrent la tête. Même la biche dans la campagne Met bas et abandonne sa portée, Parce qu'il n'y a point de verdure. Les ânes sauvages se tiennent sur les lieux élevés, Aspirant l'air comme des serpents; Leurs yeux languissent, parce qu'il n'y a point d'herbe. »

Il y a dans l'Ancien Testament sept grandes famines de mentionnées. Etudiez les famines et regardez ce que Dieu fait. Cela fait partie des façons d'agir de notre Père céleste. Je ne peux plus dire que je ne vois pas quand mon Père céleste me corrige. Je vois maintenant qu'Il me corrige lorsque je souffre des conséquences de ma propre stupidité. J'ai été touché par cela. Je vois maintenant qu'Il me corrige lorsque les choses en lesquelles je me confie s'effondrent. J'ai été touché par cela. Et j'ai été dans une position de famine où ma vie était si sèche, si vide, si stérile, sans fruit et je me demandais ce qui se passait. Je me demandais comment tout le monde pouvait dire à quel point la vie chrétienne est belle, et comment merveilleuse est la victoire en Christ, alors que moi je n'avais pas cela. Ma vie était vide, ma vie était stérile, pourquoi? Je ne savais pas que mon Père céleste, s'occupait de moi en tant que Son fils. Que c'est Lui qui permettait ce vide, cette stérilité, ce manque de fruit, cette difficile expérience pour m'attirer à Lui. C'est la façon de faire de Dieu. C'est Lui qui fait cela.

Pourtant nous lisons dans Jérémie qu'après qu'ils aient goûté aux conséquences de leurs péchés, après que toutes les choses dans lesquelles ils mettaient leur confiance se soient effondrées comme l'Egypte et L'Assyrie et après que tout fut sec et stérile, car Dieu a envoyé les criquets et la sècheresse, et bien rien n'a changé. Jérémie 6:29 dit: « Le soufflet est brûlant, Le plomb est consumé par le feu; C'est en vain qu'on épure, Les scories ne se détachent pas. » Que fait Dieu lorsque je ne réponds toujours pas? Si je ne réponds pas aux conséquences de mon propre péché, si je ne réponds par lorsque ce en quoi je mets ma confiance s'effondre, si je ne réponds pas suite à ma stérilité et ma sècheresse, Il y a alors la dernière et la plus difficile chose qui se passe. Dieu permet à l'ennemi de régner sur moi, et je pars vers Babylone, vers la confusion, vers la captivité.



DIEU NOUS CHATIE LORSQU'IL LAISSE L'ENNEMI REGNER SUR NOUS

Tout cela fait partie de mon témoignage. Je ne sais pas pour vous mais j'espère que vous n'avez pas été là-bas. Mais si vous y avez été c'est parce que l'amour du Seigneur vous a emmené là-bas. C'est la plus amère de toutes les corrections, c'est lorsque vous n'avez pas de victoire sur le péché qui est en vous et que vous êtes un esclave de vos passions, de vos convoitises, de votre fierté, de votre amertume et de votre impatience. Vous ne pouvez pas avoir de délivrance et l'ennemi règne, et vous criez vers Dieu. Il n'y a ni joie, ni chant, ni victoire. Vous êtes en Babylone, vous êtes dans la confusion et vous vous demandez: « Mais que se passe-t-il? Qu'est-ce que je fais ici? Cela avait si bien commencé. Je courais la course. Mes péchés m'ont fait chuter. Mon péché a été révélé. J'ai été embarrassé, j'ai été découvert. » C'est votre Père céleste qui agit. Le soufflet travaille fort pour activer le feu. Dieu vous laissera expérimenter les conséquences de votre péché. Il laissera tout ce en quoi vous vous confiez s'effondrer et être détruit et éparpillé. Il agira sur les circonstances pour que les choses aillent mal, et finirez par les perdre. Il fera tout cela. Et si vous résistez encore, vous finirez par savoir ce que cela signifie que d'avoir l'ennemi qui règne sur vous.

Vous êtes chrétiens et vous êtes supposés régner sur l'ennemi. Vous êtes supposés avoir la victoire. Le plus grand livre sur le châtiment dans l'Ancien Testament est Jérémie, et le plus grand livre dans l'Ancien Testament sur la Nouvelle Alliance est Jérémie. Ce livre parle aussi de restauration. Dieu fait tout cela pour nous ramener à Lui. Etudiez la parabole du Fils prodigue, et voyez s'il a eu l'occasion de goûter à l'amertume de ses péchés. Voyez si Dieu a agi pour lui prendre ses amis afin qu'il n'ait plus personne d'autre et que tout ce en quoi il avait mis sa confiance s'écroule. Voyez s'il n'y a pas eu de famine dans cette petite parabole. Voyez s'il ne finit pas dans la douleur. Pourquoi tout cela? C'est pour le ramener auprès du Père. Voilà quelles sont les façons de faire de Dieu.

J'espère qu'après cette vue d'ensemble vous ne pouvez plus dire: « Je ne sais pas ce qu'est le châtiment. » Le châtiment c'est lorsque Dieu, dans Son amour, permet toutes ces choses. Je vais terminer avec le verset avec lequel j'ai commencé. Il faut prendre cela à la lumière de ce que nous avons discuté. Psaume 117:2 dit: « Son amour si tendre se manifeste envers nous. Et sa fidélité dure à toujours. » Quel verset!

Prions:

Père nous Te remercions pour la grande révélation d'Hébreux 12. C'est là où Tu nous introduis dans la section très pratique de comment courir la course chrétienne en nous montrant que Tu es notre Père céleste, et que nous ne sommes pas illégitimes mais que nous sommes Tes enfants. Tu agis envers nous en tant que Tes enfants. Nous savons que lorsque nous sommes passés par les conséquences de notre propre péché, cela n'était pas agréable. Lorsque ces choses en lesquelles nous nous confions s'effondrent ce n'était pas non plus plaisant. Lorsque Tu as utilisé les circonstances pour nous assécher, cela n'était pas plaisant. Etre assis dans le camp de l'ennemi qui règne sur nous sans que nous ayons la victoire n'est pas non plus plaisant. Mais nous savons maintenant que tout cela avait pour objectif de nous emmener dans Tes bras, à la fontaine de l'eau

Hébreux #38