HEBREUX #20 - LA CREATION ET ABEL

(Hébreux 11:1-4)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre vingtième leçon sur cette merveilleuse épître aux Hébreux.

Prions:

Père, nous Te remercions tellement pour Ta précieuse Parole, nous Te remercions pour la victoire que nous avons dans notre Seigneur ressuscité. Alors que nous méditons sur ces chapitres au sujet de la foi, nous prions que Tu puisses nous emmener plus loin dans ce que signifie croire, avoir la foi et Te faire confiance. Nous Te remettons cette étude et Te demandons de nous faire grâce. Merci de nous parler et de Te révéler. Nous le demandons dans le nom merveilleux de Jésus. Amen.



RESUME

Nous sommes en train de considérer ce grand chapitre sur la foi qu'est Hébreux 11. Avant de continuer, essayons à nouveau de saisir l'importance de ce passage. Rappelez-vous que ce chapitre est la transition entre les chapitres 1 à 10 et 12 à 13. Les théologiens appellent les chapitres 1 à 10 la partie doctrinale, c'est là où nous avons toutes les vérités concernant Christ en tant que notre Grand Prêtre selon l'ordre de Melchisédek. Ensuite, les chapitres 12 à 13 forment la section pratique. Ils enseignent de quelle façon la partie doctrinale s'applique à la maison, dans la famille, dans l'église locale, etc.

Entre les sections doctrinale et pratique, nous trouvons ce passage sur la foi. En d'autres termes, ce passage nous montre de quelle façon je peux rendre pratique la partie doctrinale. La réponse est par une foi comme celle d'un enfant. Dieu a donc mis ce merveilleux passage entre ces deux sections. J'ai commencé par donner cinq observations générales concernant ce passage. Nous en avons déjà vu quatre, je vais vous donner la cinquième, après quoi nous considérerons le chapitre en lui-même.

Avant cela, revoyons juste les quatre premières observations. La première observation est un avertissement en deux parties. Le chapitre 11 mentionne dix-sept personnes de foi différentes. Mon avertissement est donc: ne regardez pas aux gens de foi et ne regardez pas à la foi elle-même. Nous désirons regarder à Christ et pas aux gens. Nous désirons regarder à Christ et pas à la foi. La deuxième observation est que la foi est à la fois active et passive. En d'autres termes, parfois la foi c'est ce que l'on fait et parfois la foi c'est ce que l'on nous fait. Dans les versets 11:33-35, la foi est très active, on y voit des personnes qui mettent leur foi en Dieu pour qu'Il fasse des miracles. Mais si vous lisez les versets 11:35-38, vous verrez que la foi est également passive. On y voit des gens qui ont refusé la délivrance, qui ont vécu dans des cavernes et qui n'ont pas été secourus. La foi est donc en lien avec ces deux aspects. Par conséquent, ne nous jugeons pas les uns les autres. Ce n'est pas parce qu'il y a de nombreux problèmes qui surviennent dans la vie des uns et des autres, que nous pouvons dire qu'ils ne font pas confiance à Jésus. De la même façon, ce n'est pas parce que de nombreux problèmes arrivent dans notre vie que nous pouvons nous dire: « Ces problèmes viennent parce que je ne fais pas confiance à Jésus. » Lorsque nous en aurons fini avec ce chapitre sur la foi, vous serez peut-être surpris de voir combien de foi Dieu voit en vous. Il en voit probablement plus que vous en voyez en vous. Vous faites bien plus confiance au Seigneur que ce que vous réalisez. Et je fais bien plus confiance au Seigneur que ce que je réalise.

La troisième observation est que la foi n'est pas simplement un acte isolé. Par exemple, j'ai un besoin, je dois faire confiance à Dieu. Je suis malade, je dois faire confiance à Dieu. J'ai besoin de gagner ma vie, je dois faire confiance à Dieu. Il ne s'agit pas d'un acte isolé. Il s'agit d'une attitude. Il s'agit d'une direction. Nous vivons par la foi, nous marchons par la foi, nous sommes des croyants, nous ne croyons pas en Dieu seulement une ou deux fois par mois lorsque les choses deviennent sérieuses, mais tout le temps. En lien avec cela, le Psaume 25:15 dit: « Je tourne constamment les yeux vers l'Éternel, car il fera sortir mes pieds du filet. » De même le Psaume 62:8 dit: « En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, répandez vos coeurs en sa présence! »

La quatrième observation est basée sur le verset 11:1 qui dit: « Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. » La vraie foi est en lien avec des choses invisibles, des choses que l'on ne voit pas. J'ai souligné le fait que, non seulement dans Hébreux mais également dans l'ensemble des Ecritures, les choses non visibles font référence à trois différents aspects. Premièrement, le verset 11:3 dit que ce sont des choses qui n'existent pas. Le verset 11:3 dit: « C'est par la foi que nous comprenons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles. » Dieu a fait les choses non visibles à partir de rien. Vous pouvez avoir la foi si quelque chose n'existe pas. Nous pouvons aller vers le Seigneur et Lui demander de l'amour parce qu'il n'existe pas dans notre coeur. Comme dans le Psaume 51:10 nous pouvons prier: « Crée à partir de rien en moi un coeur pur », parce qu'il n'existe pas. Nous pouvons également demander le pardon pour pardonner aux autres.

En lien avec cela voici ce que dit 1 Pierre 4:19: « Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur, en faisant ce qui est bien. » N'est-ce pas un merveilleux passage? Ne pensez-vous pas que si vous souffrez selon la volonté de Dieu, Dieu se révèlera en tant que Prêtre compatissant? Si je passe par la souffrance, j'ai besoin de compassion, j'ai besoin d'un ami fidèle, de quelqu'un qui peut me comprendre. J'ai besoin d'un frère ou d'un conseiller. Mais ce texte ne dit pas cela. Il dit que si vous souffrez, vous avez besoin d'un créateur. Pourquoi parle-t-il d'un créateur? La réponse est que lorsque nous souffrons, nous n'avons pas ce dont nous avons besoin, mais nous avons Celui qui peut créer ce dont nous avons besoin. Dieu peut créer cela à partir de rien. Voilà la première façon par laquelle Dieu utilise les choses invisibles, il s'agit de choses qui n'existent pas.

La seconde chose est lorsque cela fait référence à des choses qui sont futures. Nous ne pouvons pas voir le futur. Le verset 11:7 est une bonne illustration de cela: « C'est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu'on ne voyait pas encore, et saisi d'une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille. » Il a commencé son arche cent vingt ans avant le déluge, il s'agit de choses qu'il ne voyait pas et pourtant il a fait confiance à Dieu.

Je ne peux que faire confiance à Dieu lorsque les choses sont invisibles, c'est-à-dire lorsqu'elles n'existent pas, qu'elles sont dans le futur et troisièmement lorsque les choses ne sont ni matérielles ni physiques, mais spirituelles et éternelles. En lien avec cela, j'aime le Psaume 31:15 qui dit: « Mes destinées sont dans ta main. » N'est-ce pas merveilleux, le futur est dans les mains du Seigneur et c'est en rapport avec des choses spirituelles. Voici ce que dit Hébreux 11:13-16: « C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu'ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. Ceux qui parlent ainsi montrent qu'ils cherchent une patrie. S'ils avaient eu en vue celle d'où ils étaient sortis, ils auraient eu le temps d'y retourner. Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c'est-à-dire une céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité. » 2 Corinthiens 4:18 dit: « Nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles. » Par conséquent, la foi regarde aux choses invisibles, c'est-à-dire qui n'existent pas, qui sont futures et qui sont spirituelles.



LA FOI S'APPUIE SUR LA PAROLE DE DIEU

Il y a une dernière observation que j'aimerais faire avant que nous considérions le chapitre 11 en détail. Cette observation concerne tout le chapitre 11, mais également toutes les Ecritures. J'aimerais vous présenter le principe à partir de Romains, avant de revenir à Hébreux. Romains 10:10-17 dit: « Car c'est en croyant du coeur qu'on parvient à la justice, et c'est en confessant de la bouche qu'on parvient au salut, selon ce que dit l'Écriture: quiconque croit en lui ne sera point confus. Il n'y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu'ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l'invoquent. Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n'ont pas cru? Et comment croiront-ils en celui dont ils n'ont pas entendu parler? Et comment en entendront-ils parler, s'il n'y a personne qui prêche? Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s'ils ne sont pas envoyés? selon qu'il est écrit: qu'ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent la paix, de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles! Mais tous n'ont pas obéi à la bonne nouvelle. Aussi Ésaïe dit-il: Seigneur, qui a cru à notre prédication? Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ. » Voilà la partie que je désire souligner: « La foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ. »

Nous sommes en train d'étudier un chapitre sur la foi, et mon dernier principe est que les Ecritures sont connectées avec la foi. Vous ne pouvez pas séparer la Bible de la foi. La foi vient de ce que l'on entend et ce que l'on entend vient de la Parole de Dieu. Par conséquent, vous ne pouvez pas avoir la foi sans avoir une parole de Dieu.

Malheureusement de nombreuses personnes se sont dites: « Je vais partir vivre par la foi », mais elles n'ont jamais reçu de parole de Dieu pour le faire. Si vous faites cela, si vous partez en vous disant: « Je vais vivre par la foi », sans avoir de parole de la part de Dieu, l'Ancien Testament appelle cela de la présomption. Le Nouveau Testament appelle cela tenter Dieu. Mais nous ne devons pas tenter notre Dieu. La foi doit s'appuyer sur une parole, s'il n'y a pas de parole ce n'est pas la foi, c'est tenter Dieu. C'est impossible de partir comme cela à l'aventure, cela se terminera à chaque fois par un désastre. Je peux malheureusement raconter des histoires très tristes de personnes qui ont vraiment cru qu'elles devaient tout abandonner et partir par la foi, mais cela s'est très mal terminé parce qu'elles n'avaient pas de parole du Seigneur.

Je n'aimerais pas que vous me compreniez mal, alors je vais essayer d'être bien clair. L'objet de votre foi est toujours une personne, le Seigneur Jésus. Je ne veux pas laisser croire que l'objet est de l'encre, du papier et du cuir, que c'est un livre, que c'est la Bible. Ce n'est pas cela l'objet de votre foi. L'objet de votre foi est Christ. Les pharisiens ont fait cette erreur. Jean 5:39-40 dit: « Vous sondez les Écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle: ce sont elles qui rendent témoignage de moi. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie! » Ils avaient les Ecritures, ils étaient des étudiants très diligents des Ecritures. Ils en connaissaient sûrement davantage sur la Bible que n'importe qui d'autres. A l'école, on demande parfois aux élèves de disséquer une grenouille, mais en faisant cela on tue la grenouille. C'est ce que font de nombreuses personnes lorsqu'elles viennent à la Bible. Elles ne font que la disséquer, mais elles la tuent parce qu'elles n'ont pas la foi dans une personne.

Vous pouvez avoir le Livre mais rater le Seigneur. Mais vous ne pouvez pas rater le Livre, si vous avez le Seigneur. Une fois que vos yeux sont sur le Seigneur, alors le Livre prendra sa juste place. Mais malheureusement, vous pouvez avoir vos yeux sur la Bible et rater le Seigneur.



LA FOI N'EST PAS PLUS FORTE QUE CELUI EN QUI VOUS METTEZ VOTRE CONFIANCE

Laissez-moi encore une fois souligner un principe auquel nous faisons constamment référence. C'est que le seul objet réel de la foi est Christ, c'est la personne de Dieu. La foi n'est pas plus forte que celui en qui vous mettez votre confiance. Hébreux 11:6 dit: « Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. » En parlant de Moïse, Hébreux 11:27 dit: « C'est par la foi qu'il quitta l'Égypte, sans être effrayé de la colère du roi; car il se montra ferme, comme voyant celui qui est invisible. » Voilà qui vous devez voir, c'est une personne. Par conséquent, pour qu'il y ait la foi, nous devons recevoir une parole, mais nous mettons notre confiance en Celui qui est derrière la Parole. Dieu est fidèle pour garder et exécuter Sa Parole.

J'aime Jérémie 1:12 qui dit: « Et l'Éternel me dit: tu as bien vu; car je veille sur ma parole, pour l'exécuter. » N'est-ce pas un merveilleux verset? « Je veille sur ma parole, pour l'exécuter. » Lorsque j'arrive à un verset biblique, je dis: « Wouah, c'est pour moi. » Et Dieu répond: « Oui, et je veille sur ma parole pour l'exécuter. » Par conséquent, ma foi est en Celui qui est derrière la Parole. Lorsque vous faites un chèque, vous le signez de votre nom. La seule raison pour laquelle le chèque a de la valeur, c'est parce que votre nom a de la valeur. Si votre nom n'était pas bon, le chèque n'aurait pas de valeur. Tout dépend de Celui qui est derrière le chèque et tout dépend donc de la personne en qui on a foi.

Pendant dix chapitres l'auteur nous a dit: « Laissez tomber ce qui est ancien, prenez ce qui est nouveau. Regardez à Christ. Regardez à Jésus l'auteur de la foi et Celui qui la porte à la perfection. Il est meilleur que Moïse, meilleur que Josué, meilleur qu'Aaron, meilleur que l'Ancienne Alliance, meilleur que les prêtres et meilleur que le temple. Regardez à Jésus. » Et maintenant au chapitre 11, il revient et dit: « La foi doit se baser sur une parole, mais elle met sa confiance en Celui qui est derrière la parole et c'est comme cela que nous pouvons croire en Dieu. »

Nous en avons fini avec nos cinq observations et principes qui forment l'arrière plan du chapitre 11. Premièrement, ne regardez pas aux gens ni à la foi. Deuxièmement, la foi est active et passive. Troisièmement, la foi n'est pas uniquement un acte isolé, mais c'est un mouvement, c'est la direction de toute votre vie. Quatrièmement, la foi est en lien avec ce qui est invisible, futur et spirituel. Et cinquièmement, la foi place sa confiance en une personne qui est fidèle pour respecter Sa parole. La foi vient de ce que l'on entend qui vient de la parole de Christ.

Ayant dit cela, retournons au chapitre 11. Voilà la façon dont j'aimerais considérer ce chapitre. Nous ne pouvons pas le séparer des dix premiers chapitres et de ce qui va suivre. Dieu nous donne ici des exemples de personnes qui ont mis leur confiance dans le Seigneur. Le Saint-Esprit semble souligner deux choses dans chacune des illustrations. Je suis passé par toutes les illustrations et je me suis posé la question: « Mais qu'est-ce qui est commun entre toutes ces illustrations? » Voici ce qui est commun. Dans chacun des cas il faut qu'il y ait une parole, car la foi vient de ce que l'on entend et dans chaque cas il faut qu'il y ait quelque chose d'invisible. Nous allons donc passer par chacun des exemples et nous poser la question: « Où est la parole et qu'est-ce qui est invisible et de quelle manière est-ce que cela m'aide à comprendre la foi? » Voilà comment nous allons considérer cela.



CHRIST ET LA PAROLE DE DIEU SONT UN

La première illustration est la création physique, mais cela n'est pas très surprenant. Hébreux 11:3 dit: « C'est par la foi que nous comprenons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles. » L'auteur ne commence pas avec la foi d'Abraham, la foi d'Abel, la foi d'Hénoc, la foi de Noé ou la foi de Moïse. Non, il commence avec la Création. C'est bien entendu tout à fait intentionnel.

De nos jours, il y a de nombreuses discussions au sujet du créationnisme. Les gens font des débats ayant pour titre: créationnisme contre évolutionnisme. Cela se passe tout particulièrement dans les écoles publiques . Il y a presque une guerre dans les écoles publiques à cause de cela. On dit à nos enfants qu'il y a des millions d'années quelque chose a explosé et que finalement l'homme est sorti de tout cela. Des chrétiens, qui croient en la Bible, ont ensuite essayé de convaincre leurs enfants que la Bible ne contredit pas la science et par conséquent en étudiant ce que rapporte la science, ils sont arrivés au principe du « designer intelligent. » Ils disent que la création prouve qu'il y a un créateur car s'il y a un design, alors il doit également y avoir un « designer intelligent. » Certaines personnes ont un ministère entièrement dédié pour prouver à partir de la science et de la création, que c'est Dieu qui a créé tout cela et que cela ne vient pas de l'évolution. J'ai personnellement entendu de nombreuses études sur le sujet de la création et de nombreux arguments. Et je dois admettre que c'est intéressant et intrigant. Et j'encourage mes enfants à laisser leurs enfants écouter ces études, elles sont merveilleuses.

Ceci dit ce n'est pas le point de départ. C'est Hébreux 11:3 qui est le point de départ. Nous devons enseigner à nos enfants que c'est par la foi que nous comprenons que le monde a été formé par la parole de Dieu et non pas par la science. Ce n'est pas ce que l'on enseigne à nos enfants. On leur enseigne plutôt comment trouver des arguments pour prouver la faiblesse des théories des évolutionnistes. Nous devons retourner à la vérité d'Hébreux. Une fois que vous avez cela, vous avez quelque chose sur quoi vous appuyer. A la question: « Comment est-ce que je sais qu'il y a un Dieu? » La réponse est: « Prenez-le par la foi! » C'est par la foi que nous comprenons que le monde a été formé par la parole de Dieu. Ensuite, nous pouvons regarder ce que dit la science, mais nos enfants doivent d'abord avoir quelque chose de solide sur quoi s'appuyer. Et c'est toujours par la foi que nous comprenons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce que l'on voit n'a pas été fait de choses visibles. Et ensuite, si cela intéresse certains, ils peuvent voir tous les arguments des uns et des autres.

Je vous ai dit que chaque illustration se base sur une parole et qu'il y a quelque chose d'invisible en vue. Dans cette première illustration de la création, la foi revient tout au commencement. Quelle est la parole ici? Hébreux 11:3 dit: « Le monde a été formé par la parole de Dieu. » Je pense que si nous retournions à Genèse pour trouver cette parole la plupart des chrétiens diraient que la parole c'est: « Dieu a dit qu'il y ait ceci et cela. Dieu a dit quelque chose et c'est comme cela qu'Il a créé. » Mais cela n'est vrai qu'en partie. C'est plus profond que cela. Je vous ai dit que vous ne pouvez pas séparer la Parole de la Personne. Dans sa première illustration, Dieu a rendu la parole et la personne si proches qu'Ils sont un.

Laissez-moi illustrer cela en posant cette question: « Qui de Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit ou la combinaison des trois a créé l'univers? » De nombreuses personnes répondent que c'est Dieu le Père. Mais est-ce que ce sont les mains du Père qui ont créé tout cela? Voici ce que dit Jean 1:1-3: « Au commencement était la parole, et la parole était avec Dieu, et la parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. » On voit ici que la Parole et le Fils sont un. Voici ce que dit Colossiens 1:15-17 au sujet de notre Seigneur Jésus: « Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui. » Hébreux 1:2 dit: « Dieu dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde. » Dieu le Père a créé le monde, mais Il l'a fait par Dieu le Fils. Genèse 1:3 dit: « Dieu dit. » Vous voyez ce mot « dire » c'est Christ, c'est la Parole et c'est Christ. Dieu le Fils émanant de Dieu le Père et de la trinité, a créé toutes choses.

Nous apprenons ensuite de Jean 1:14 que la Parole a fini par devenir chair. Tout au début de ces illustrations sur la foi, vous avez ces titres de Christ qui est la Parole. La Parole et Christ sont liés, ils sont un et la foi met sa confiance en Christ qui a parlé. Il s'agit donc de la Parole, mais de la Parole vivante qui est devenue chair et qui est le Fils de Dieu. Nous voyons donc dès la première illustration dans Hébreux que la Parole est davantage que du vocabulaire. C'est davantage qu'une phrase. Christ est la Parole et toutes choses ont été créées par Lui.



CHRIST A TOUT CREE A PARTIR DE RIEN

Quelle est la chose invisible dans cette première illustration? Hébreux 11:3 dit: « En sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles. » Il n'y a rien qui a explosé, car il n'y avait rien à faire exploser! Dans 2 Pierre 3:10, il est dit: « Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les oeuvres qu'elle renferme sera consumée. » Les choses se termineront par un « Big Bang », mais elles n'ont pas commencé par un «Big Bang ». C'est à partir de rien que Christ a tout créé.

La foi croit cela et c'est par cela que nous comprenons. Vous voyez, habituellement, nous pensons que la compréhension est en lien avec la pensée. Nous pensons que si nous désirons mieux comprendre, nous devons davantage étudier. Mais que pensez-vous de cela: « C'est par la foi que nous comprenons? » Que pensez-vous de Jean 7:17: « Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef? » La connaissance vient par la foi et la foi est un acte de la volonté. Je dois choisir de croire. Les gens n'ont pas besoin de plus d'informations, ils ont besoin d'une volonté qui pourra embrasser le Seigneur.

Cela n'est pas uniquement la façon par laquelle nous pouvons comprendre la création, mais frères et soeurs en Christ, c'est également comme cela que nous pouvons comprendre notre vie chrétienne. Vous savez comment le chrétien est appelé: la nouvelle création. Nous sommes la nouvelle création. Il n'y a rien de nouveau. La même chose qui s'est passée dans l'ancienne création, s'est également passée dans la nouvelle. C'est pour cela que la première chose qui s'est passée dans votre vie spirituelle est que Dieu a dit: « Que la lumière soit. » C'est comme cela que tout a commencé. Et vous savez comment tout se termine? Dieu est entré dans Son repos. Si vous parcourez les sept jours de la première création, vous verrez que c'est exactement de cette façon que Dieu agit dans votre vie. C'est la nouvelle création. Nous n'avons pas le temps de considérer cela maintenant, mais c'est une méditation très excitante. Par conséquent, nous sommes la nouvelle création et de la même façon qu'Il a créé la première création à partir de rien, Il va créer la deuxième à partir de rien!

Si nous osons venir vers le Seigneur en pensant qu'il y a quelque chose en nous à partir de laquelle Il peut travailler et faire quelque chose, nous nous trompons et nous ne comprenons pas le message. Lorsque je viens vers le Seigneur, je peux Lui dire: « Voici Seigneur, je n'ai qu'un peu d'amour, mais Tu peux en faire beaucoup à partir de pas grand chose. J'ai un peu de force, mais Tu peux en faire beaucoup à partir de cela. Je n'ai qu'un peu de patience, mais Tu peux en faire beaucoup à partir de rien. » Non, je dois venir vers le Seigneur et Lui dire: « Je n'ai rien. Tu es le Créateur et Tu crées à partir de rien. » La Grâce n'est pas grande à cause de ce qu'elle trouve lorsqu'elle arrive, mais la grâce est grande à cause de ce qu'elle amène avec elle lorsqu'elle arrive. Dieu vient et amène tout avec Lui. Je n'ai rien à offrir à Dieu, il n'y a rien de bon, il n'y a pas de justice, il n'y a pas de foi, il n'y a rien en moi, alors je dis: « Seigneur crée à partir de rien en moi un coeur pur. Produis en moi l'amour. Manifeste le Saint-Esprit en moi pour que je puisse être rempli et déborder en tout temps et à tout moment avec ton amour. » (cf. Psaume 51:10). C'est cela que Dieu fait, c'est cela la vie chrétienne et c'est pour cela que l'auteur commence avec l'illustration de la création.

Ce qui était vrai dans la création physique, est également vrai dans la nouvelle création Christ la Personne centrale de la trinité est derrière Sa Parole et dit: « Qu'il y ait... » Et c'est la seule raison pour laquelle les choses qui nous entourent existent, et c'est pour cette raison que je suis si reconnaissant pour l'évangile que nous trouvons en Genèse 3:15: « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité. » Si Dieu n'avait pas mis cette inimitié, elle n'existerait pas. Si ce n'est pas Dieu qui faisait cela, alors je me liguerais avec Satan, je le rejoindrais, mais Dieu dit: « Je mettrai inimitié... » C'est par grâce et cela a toujours été par grâce.

Voilà donc comment tout commence. Je ne peux pas demander à Dieu de venir et d'améliorer quelque chose qui est déjà là, il faut que je vienne avec rien. C'est ce matériel de base qui est rien, à partir duquel Dieu peut travailler et Il peut faire pour nous ce qu'Il a fait pour l'univers. Est-ce que vous voyez ce qu'Il peut faire à partir de rien? Nous réagissons de manière tellement folle. Nous, nous venons vers Dieu et disons: « Seigneur commence avec cela. » Mais Dieu répond: « Non, je vais faire de grandes choses à partir de rien. Regarde ce que je peux faire à partir de rien. » Vous savez alors que nous devenons plus matures en Jésus-Christ, c'est comme si nous grandissons à l'envers, nous devenons en réalité davantage comme un enfant et de ce fait nous devenons plus simples. Cela fait cinquante ans que je suis chrétien, je n'ai rien et Dieu me dit: « Tu as finalement compris. Maintenant, je vais te donner ce dont tu as besoin. » Et c'est comme cela qu'est la vie chrétienne et je pense que c'est pour cela qu'Il commence avec cette merveilleuse illustration.



L'AGNEAU D'ABEL UNE IMAGE DE CHRIST

Considérons maintenant la seconde illustration, il s'agit de l'histoire de Caïn et Abel. Hébreux 11:4 dit: « C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn; c'est par elle qu'il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes; et c'est par elle qu'il parle encore, quoique mort. » Laissez-moi d'abord reprendre l'histoire de Genèse. Je pense que la plupart des chrétiens connaissent bien cette histoire. Les deux premiers enfants d'Adam et Eve étaient ces deux garçons Caïn et Abel. Abel était berger et Caïn était laboureur. Abel a apporté un agneau au Seigneur. La Bible ne nous dit pas comment ils savaient qu'ils devaient venir se présenter devant Dieu, mais les deux sont venus. Caïn a apporté une offrande des fruits de la terre. La Bible dit que Dieu a accepté l'offrande d'Abel et a rejeté l'offrande de Caïn. A cause de cela, Caïn devint très en colère, jaloux et amer, car d'une façon ou d'une autre il savait que Dieu l'avait rejeté. De nombreux étudiants de la Bible pensent que c'est à cause de Lévitique 9 et de 2 Chroniques 7, où l'on voit Dieu qui a envoyé le feu du ciel pour consumer l'offrande, qu'ils ont compris cela. C'est peut-être comme cela qu'ils ont su que Dieu avait agréé l'offrande d'Abel, mais pas celle de Caïn. Nous ne savons pas comment ils ont compris cela, mais nous savons que Dieu a parlé à Caïn et qu'il fut rejeté, mais Abel fut accepté.

Dans Hébreux, il n'y a qu'une seule référence à Caïn et elle est implicite. Hébreux 11:4 dit qu'Abel parle quoique mort. Hébreux ne nous rappelle pas qu'Abel a été tué par son frère, c'est Genèse qui nous parle de cela. Genèse 4:8 dit: « Cependant, Caïn adressa la parole à son frère Abel; mais, comme ils étaient dans les champs, Caïn se jeta sur son frère Abel, et le tua. » De nombreuses personnes sont un peu confuses avec cette histoire et elles manifestent de la sympathie pour Caïn. Elles disent: « Je n'excuse pas Caïn, mais je peux le comprendre. Cela ne semble pas très juste. » Genèse 4:2 dit: « Abel fut berger, et Caïn fut laboureur. » Les deux ont apporté une offrande issue de leur occupation. En d'autres termes, qu'est-ce que peut bien apporter de façon naturelle un berger? Un berger apportera un agneau. Qu'est-ce que peut bien apporter de façon naturelle un laboureur? Quelque chose qui pousse dans son jardin. Ces personnes disent: « Si Abel avait été un charpentier, il aurait apporté une table, un bureau ou quelque chose comme cela. Si Caïn avait été musicien, il aurait sans doute apporté un instrument de musique. Et s'ils avaient été pécheurs, ils auraient sûrement apporté des poissons. » Voilà l'idée qu'elles ont.

Pourquoi Dieu a-t-Il accepté l'offrande d'Abel, mais rejeté l'offrande de Caïn? Genèse 4:3-5 dit: « Au bout de quelque temps, Caïn fit à l'Éternel une offrande des fruits de la terre; et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L'Éternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; mais il ne porta pas un regard favorable sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité, et son visage fut abattu. » Le fait que la graisse est mentionnée prouve que l'animal avait été tué. Veuillez remarquer que Dieu a porté un regard favorable sur deux choses: sur Abel et sur son offrande. Vous avez la même idée dans Hébreux 11:4 qui dit: « C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn. » C'est à cause de la foi d'Abel que Dieu a porté sur lui un regard favorable. Le sacrifice d'Abel était plus excellent et c'est pour cela que Dieu a porté un regard favorable sur son sacrifice. Caïn, lui, est venu de la mauvaise façon et a apporté la mauvaise offrande.

Est-ce que vous vous rappelez que la foi doit se baser sur une parole et elle doit avoir une chose invisible en vue? Quelle est ici la parole? Pourquoi est-ce qu'Abel a apporté un agneau? Est-ce que c'est vraiment parce qu'il était un berger? Je pense que la réponse est non! Je pense que la réponse n'est pas qu'il a apporté un agneau parce qu'il était un berger, il a apporté un agneau parce qu'il était un pécheur. C'est pour cela qu'il a apporté un agneau. Même s'il a été déclaré juste, il était debout devant Dieu, en tant que pécheur qui méritait la mort et c'est pour cela qu'il a apporté un agneau. Si Abel avait été un fermier, il aurait apporté un agneau. Si Abel avait été un musicien, il aurait apporté un agneau. Si Abel avait été un charpentier, il aurait apporté un agneau. Tout cela parce qu'il avait une parole. Caïn n'est pas venu en tant que pécheur. Caïn est venu en se tenant sur le sol que Dieu avait maudit et il a offert le travail de ses mains. Caïn a dit: « J'ai moi-même cultivé tout cela, Seigneur, accepte-le. » Mais Dieu a dit: « Caïn tu ne comprends pas. Je ne peux pas accepter les oeuvres. Il faut que tu aies un substitut. »

Rappelez-vous lorsqu'Adam a péché, Dieu a maudit la terre. Ensuite, Dieu a fait une chose merveilleuse pour Adam et Eve. Il leur a donné l'Evangile sous la forme d'une image. Certaines personnes disent: « Dieu a bien demandé au peuple d'Israël de donner des premiers fruits de leur moisson. Pourquoi est-ce qu'Il l'aurait accepté de la part d'Israël, mais ne l'aurait pas accepté de la part de Caïn? » La réponse est qu'Israël se tenait déjà sous le sang, parce qu'il était déjà au bénéfice du sang de l'agneau de la Pâque. Le peuple pouvait donc ensuite offrir leurs premiers fruits. Mais Caïn se tenait non sous le sang, mais sur le sol maudit par Dieu et il désirait offrir les oeuvres de ses mains.

Après qu'Adam et Eve aient péché, du sang a dû couler dans le jardin pour la première fois et voici ce que dit Genèse 3:21: « L'Éternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. » C'est un verset très précieux. Dieu a tué un animal après qu'ils aient péché dans le jardin d'Eden, puis Il a enlevé la peau de cet animal et les a couverts . Lorsqu'Adam a reçu cette peau de la main de Dieu, il recevait Christ en tant que son Sauveur personnel sous la forme d'une image. C'est parce que Dieu a tué cet agneau et a recouvert Adam avec cette justice. C'est juste une image. La foi vient de ce que l'on entend et je n'ai aucun doute qu'Adam et Eve ont enseigné à leurs enfants qu'un jour, ils ont péché contre Dieu, que Dieu devait leur trouver un substitut, qu'Il a tué un animal et qu'Il les a couverts. Ils leur ont appris qu'avant, ils s'étaient faits des ceintures de figues, qu'ils avaient honte et qu'ils se cachaient, mais que maintenant recouverts par la peau, ils étaient également pardonnés. Je suis sûr qu'Adam et Eve ont enseigné l'Evangile à leurs enfants.

Abel a été accepté parce qu'il est venu par la foi. Et nous savons de 1 Jean 3 que Caïn était du malin, il n'est pas venu par la foi. Nous savons également qu'Abel est venu en offrant une image de Christ qui est l'agneau de Dieu. Nous trouvons l'Evangile avec Caïn et Abel dès le début de l'humanité, c'est si magnifique. Par conséquent, Dieu a accepté sa foi et son offrande. Caïn est venu par les oeuvres et il est venu avec le mauvais don, l'oeuvre de ses mains.

Comment se fait-il que certaines personnes pensent que lorsque Dieu a rejeté Caïn, il n'avait plus aucun espoir? Il y a un merveilleux verset dans Genèse où l'on voit Dieu venir vers Caïn, avant qu'il ne tue son frère. Genèse 4:7: « Le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi: mais toi, domine sur lui. » Les commentateurs bibliques nous rendent attentifs au mot hébreu pour « le péché qui est couché à la porte. » Certaines personnes pensent qu'il s'agit ici du péché de meurtre qui est sur le point de tomber sur Caïn. Non, ce n'était pas cela. Ce mot peut aussi signifier offrande pour le péché, les deux significations sont possibles ici. C'est aussi l'offrande pour le péché qui est à la porte. Ce que Dieu est en train de dire, c'est: « Je t'ai rejeté parce que tu es venu par les oeuvres, mais l'offrande pour le péché est aussi proche que la porte. Tu peux avoir un agneau, me l'apporter et je t'accepterai également. » Caïn avait donc toute opportunité, il avait l'occasion d'apporter un agneau. Même après qu'il ait tué son frère, l'offrande pour le péché était disponible. Mais selon le récit, il n'est jamais allé vers Dieu avec un agneau. Dieu a donc été favorable à Abel, parce qu'il est venu par la foi et qu'il a apporté une image de notre Seigneur Jésus.

Je sais que nous étudions Hébreux et non pas Genèse, mais il est intéressant de comparer les deux récits. Abel est allé au ciel pour être avec le Seigneur. Mais la Bible dit de Caïn qu'il est allé dans le monde, il y a bâti toute une ville qu'il nomma selon le nom de son fils Hénoc. Puis les enfants de Caïn inventèrent la musique, la façon d'utiliser le bronze, le fer, et ils ont construit des choses merveilleuses. Mais ensuite le déluge est arrivé. Où est la ville d'Hénoc de nos jours? Elle a disparu. Où est la musique des fils de Caïn? Elle a disparu. Où sont toutes les choses que ses fils ont construites? Elles ont toutes disparues. Mais Hébreux nous dit qu'Abel par sa foi parle encore quoique mort. Bien qu'il soit mort, il parle encore. La foi continue de vivre.

Dès le début, Dieu nous a donné une image. Tout comme Caïn et Abel, nous sommes enfants d'Adam. Tout comme Caïn et Abel, nous sommes nés dans le péché. Tout comme Caïn et Abel, nous avons entendu l'Evangile. Nous pouvons nous approcher de Dieu en tant que pécheurs méritant la mort, offrir Christ et être acceptés. Ou alors nous pouvons nous tenir sur un sol qui est maudit et essayer d'offrir à Dieu nos bonnes oeuvres et être rejetés. Ce n'est qu'une image, simplement une image de toute l'humanité. Toute l'humanité est divisée selon la lignée des personnes pieuses à la suite d'Abel ou selon la lignée impie d'après Caïn. Cela a été comme cela depuis le jardin d'Eden.

Hébreux 11:4 dit: « C'est par la foi qu'Abel offrit à Dieu un sacrifice plus excellent que celui de Caïn; c'est par elle qu'il fut déclaré juste, Dieu approuvant ses offrandes; et c'est par elle qu'il parle encore, quoique mort. » La foi contient la semence de la vie. Tout ce que vous faites par la foi vit à jamais. J'entends parfois les gens dire: « Mais quelle différence est-ce que cela fait dans dix ans, dans vingt ans ou dans cent ans. » Je peux vous dire que pour un enfant de Dieu cela fait toute la différence, parce que la foi ne meurt jamais. La foi vit à jamais. Lorsque vous vivez par la foi, vous plantez des semences immortelles, partout où vous allez. Sans la foi il est impossible de Lui plaire. Chaque fois que vous faites plaisir à Jésus, chaque fois que vous vivez par la foi, chaque parole de foi, chaque acte de foi, chaque sacrifice de foi, chaque don de foi, chaque prière de foi, vivront pour toujours.

Pour résumer quelle est la parole ici? Adam et Eve ont enseigné l'Evangile à leurs enfants. Quelle est la chose invisible? C'est l'agneau d'Abel qui est l'image de l'agneau de Dieu qui devait venir. Voilà pour cette grande illustration de la foi.

Prions:

Père nous Te remercions tellement pour ces deux illustrations. Nous sommes Ta nouvelle création. A partir de rien Tu crées en nous ce que Tu appelles bon. Enseigne-nous à comprendre cela par la foi. Merci Seigneur parce que Tu nous as enseignés, par Abel, le don le plus excellent et le moyen de venir par la foi. Seigneur nous nous tenons devant Toi en tant que pécheur méritant la mort, nous t'offrons Christ et Tu es satisfait. Merci de Te tenir derrière Ta parole et de l'accomplir. Nous Te le demandons dans le nom merveilleux de Jésus. Amen.

Hébreux #21