HEBREUX #2 - INTRODUCTION SUITE
Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre deuxième leçon sur cette merveilleuse épître aux Hébreux.

Prions:

Père céleste, nous aimerions une fois de plus Te remercier pour Ton Saint-Esprit qui vit dans notre coeur, qui sonde les profondeurs de Dieu, et qui nous fait connaître la simplicité de notre union avec Christ. Alors que nous étudions ce merveilleux livre d'Hébreux, nous prions que Tu puisses préparer nos coeurs pour Ton ministère présent dans notre vie. Emmène-nous plus loin dans la vérité de Ton sacerdoce, à travers notre étude d'Hébreux. Nous Te le demandons au nom de Jésus. Amen.



RESUME

Nous sommes dans notre deuxième étude d'introduction du livre d'Hébreux. L'objectif d'une introduction est de vous donner un avant-goût du livre dans son ensemble, pour que vous puissiez en saisir l'esprit et voir ce que Dieu a sur Son coeur. Pourquoi Dieu nous a-t-Il donné le livre d'Hébreux? Qu'y a-t-il de particulier au sujet de ce précieux livre? Quelle révélation particulière de notre Seigneur Jésus nous est donnée dans Hébreux qu'aucun autre livre ne nous donne de la même façon? Dans notre précédente leçon, j'ai essayé de répondre à deux questions pour introduire le livre. La première est, de quelle façon le Seigneur Jésus est-Il présenté dans le livre d'Hébreux? Comment est-Il révélé?

Laissez-moi à nouveau lire les versets suivants:

• Verset 2:17: « En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu'il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l'expiation des péchés du peuple. »
• Verset 3:1: « C'est pourquoi, frères saints, qui avez part à la vocation céleste, considérez l'apôtre et le souverain sacrificateur de la foi que nous professons. »
• Verset 4:14: « Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. »
• Verset 4:15: «Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. »
• Verset 5:6: « Comme il dit encore ailleurs: Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l'ordre de Melchisédek. »
• Verset 6:20: « Là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchisédek. »
• Verset 8:1: « Le point capital de tout ce qui vient d'être dit, c'est que nous avons un tel souverain sacrificateur, qui s'est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les cieux. »
• Verset 9:11: « Mais Christ est venu comme souverain sacrificateur des biens à venir; il a traversé le tabernacle plus grand et plus parfait, qui n'est pas construit de main d'homme, c'est-à-dire, qui n'est pas de cette création. »

Ce ne sont que quelques exemples, mais je pense que vous avez remarqué que dans tous ces versets, Jésus est appelé un prête, un grand Prêtre ou un souverain Sacrificateur. Jésus est appelé prêtre ou sacrificateur 30 fois dans ce livre. Je vous rends attentifs à cela parce qu'il n'y a pas d'autres livres dans le Nouveau Testament qui appelle Jésus un prêtre. On ne trouve cela que dans Hébreux. C'est unique. Dans l'Ancien Testament il n'y a qu'un passage qui l'appelle Prêtre et c'est d'une façon prophétique. On le trouve dans Psaume 110:4. Autrement dit, Hébreux présente le ministère présent de notre Seigneur Jésus à la droite de Dieu. Aujourd'hui même, le Seigneur Jésus est très occupé par Son ministère à la droite de Dieu. Qu'est-Il en train de faire maintenant? C'est cela le message d'Hébreux. Nous savons ce qu'Il a fait lorsqu'Il est venu. Nous savons qu'Il a vécu une vie parfaite et qu'Il a pris nos péchés sur Lui, qu'Il est mort sur la croix, qu'Il a été enseveli et qu'Il est ressuscité. Nous savons ce qu'Il a fait.

Je pense que tous les chrétiens sont bien ancrés dans Son oeuvre passée, dans ce qu'Il a fait, Son oeuvre achevée. Mais ensuite vous pouvez demander aux mêmes chrétiens, mais qu'est-Il en train de faire maintenant, à la droite de Dieu? Est-Il juste assis là en train d'attendre que la trompette sonne pour annoncer Son retour? Que fait-Il? Quel est Son ministère? C'est de ces sujets que traite Hébreux. Voilà ce qu'est Hébreux, il nous parle du ministère présent de notre Seigneur dans les cieux et de quelle manière cela affecte notre vie. De même que Dieu nous a fondés dans Son oeuvre achevée, l'objectif de Dieu est également de nous fonder dans Son oeuvre inachevée. Il désire que nous sachions ce qu'Il est en train de faire maintenant. Il aimerait que nous Le connaissions en tant que prêtre. Si vous discutez avec les chrétiens ils vous diront: « Oui, je connais Jésus. Il est mon Sauveur. Il est mon Seigneur, Il est mon Sauveur et Seigneur. Oui, je connais Jésus, Il est mon ami. C'est mon avocat. » Mais vous rencontrerez rarement un chrétien qui vous dira: « Jésus est mon Grand Prêtre » et qui puisse vous expliquer ce que cela signifie. Voilà l'objectif d'Hébreux. C'est de vous emmener plus loin dans Son sacerdoce.

Ensuite nous avons essayé de répondre à la deuxième question, de quelle façon simple pouvons-nous entrer dans ce sacerdoce? Reprenons les versets 8:1-2 qui est un des deux passages clés que nous allons utiliser. Nous verrons le deuxième plus loin. Hébreux 8:1-2 dit: « Le point capital de tout ce qui vient d'être dit, c'est que nous avons un tel souverain sacrificateur, qui s'est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les cieux, comme ministre du sanctuaire et du véritable tabernacle, qui a été dressé par le Seigneur et non par un homme. » Le passage commence avec ces mots: « Le point capital. » Il se peut que vous ayez une autre traduction qui soit: « Le point principal. » Comme nous l'avons dit dans notre dernière leçon, si quelqu'un dit que c'est le point capital et que vous ratiez le point capital alors c'est de votre faute. Nous ne devrions pas rater le point principal, pourtant de nombreux chrétiens étudient Hébreux mais n'ont jamais vu le point capital. Dieu nous le dit ici très clairement. Dans de nombreux autres livres de la Bible, il nous faut chercher et prier pour le trouver. Mais ce n'est pas le cas dans Hébreux. Dieu désire que nous ne le rations pas et pour cela Il nous dit directement et clairement: « voilà le point capital. »

Je vais faire exprès de mal citer ce verset afin vous sachiez ce que n'est pas le point capital. Le point capital n'est pas que Jésus est un Grand Prêtre. Hébreux enseigne cela, mais ce n'est pas le point capital. Le point capital n'est pas que Jésus est un merveilleux Grand Prêtre. C'est également enseigné dans Hébreux, mais ce n'est pas le point principal. Le point principal n'est pas: comprenez bien Son sacerdoce. J'aimerais bien tout comprendre à Son sacerdoce, mais ce n'est pas le cas. Après 42 ans en tant que chrétien, je peux vous confesser que je ne fais que commencer à comprendre le sacerdoce de notre Seigneur Jésus. Je souhaiterais être quelqu'un qui recherche le Seigneur comme je le devrais. Le verset ne dit pas: « Le point capital est: recherchez Le. » Le verset ne dit pas: « Le point capital est: faites-Lui confiance. » Le verset ne dit pas: « Le point capital est: obéissez-Lui. » Le verset ne dit pas: « Le point capital est: soumettez-vous à Lui. » Non, ce n'est pas le point principal. Le verset ne dit pas: « Honorez-Le, adorez-Le. » Je souhaite que nous puissions L'aimer, Lui faire confiance, Lui obéir, nous attacher à Lui, Le rechercher, L'honorer et L'adorer. Dieu aimerait que nous fassions cela, mais ce n'est pas le point principal.



LE THEME DU LIVRE

Considérons à nouveau Hébreux 8:1: « Le point capital de tout ce qui vient d'être dit, c'est que nous avons un tel souverain sacrificateur... » Oh que Dieu puisse imprimer cela dans votre coeur et dans le mien. C'est cela la simplicité de ce merveilleux livre. Nous L'avons, nous sommes riches. Il se peut que nous trébuchions sur les autres choses, mais le fondement est que je L'ai et que vous L'avez. Dans notre précédente leçon, j'ai essayé de replacer ce simple message dans l'arrière plan du livre. Selon les meilleures chronologies, Hébreux a été écrit vers l'an 68 ap. JC. Ce qui fait que c'est important est la date de 70 ap. JC. Ceux d'entre vous qui aiment et connaissent l'histoire savent que quelque chose de terrible s'est passé en 70 ap. JC. Le général Titus a pénétré dans Jérusalem et l'a détruite. En 70 ap. JC, tout a été balayé. La nation juive ne s'en est toujours pas remise. C'est une date très importante. 1 million et demi de personnes furent crucifiées à Jérusalem en 70 ap. JC. Un des historiens a dit qu'il n'était pas possible de trouver suffisamment d'arbres dans la forêt pour fabriquer les croix en 70 ap. JC.

Selon le titre, il est clair que ce livre a été écrit pour les Hébreux. Le mot Hébreux fait référence aux juifs. Il ne fait aucun doute qu'ils étaient chrétiens, mais ils avaient un arrière plan juif. Ils étaient des chrétiens juifs, des chrétiens hébreux. Ces chrétiens n'avaient pas entièrement tiré un trait sur leur tradition hébraïque. C'était encore des juifs. Ils avaient le sacerdoce, ils avaient le temple. Ils avaient toutes les cérémonies. Ils avaient les fêtes, et les pèlerinages annuels à Jérusalem. Ils avaient de nombreuses traditions juives. L'auteur des Hébreux sait que deux ans plus tard, tout cela sera balayé. Que leur restera-t-il ensuite? Que reste-t-il si tout cela disparaît? Que vous reste-t-il si vous vous accrochez aux images, aux traditions, aux rites et que tout d'un coup tout cela est balayé? Ce livre était là pour les préparer pour 70 ap. JC. Ces juifs étaient réellement confus, parce qu'ils avaient des difficultés pour abandonner toutes les traditions. Mais je ne veux pas rabaisser cela parce cela a été la volonté de Dieu pour eux pendant plus de mille ans. C'était la volonté de Dieu pour eux d'offrir des animaux. C'était la volonté de Dieu pour eux d'aller chez le prêtre et d'aller au temple. Mais maintenant tout d'un coup quelqu'un vient et dit que ce n'est plus la volonté de Dieu.

Ils ont bien entendu réagi en disant: « Mais c'est ce que nos ancêtres nous ont dit, nous avons toujours fait comme cela. On ne peut tout simplement pas jeter toute cette tradition par-dessus bord. » L'auteur de la lettre aux Hébreux leur dit: « Laissez tomber ce que vous pensez avoir, parce que vous n'avez pas réellement ce que vous pensez avoir. Vous n'avez que ce que vous avez. » Et ensuite l'épitre aux Hébreux commence à leur dire ce qu'ils ont réellement. Et c'est là où l'auteur leur dit: « Vous avez un tel sacrificateur... » Vous avez Jésus, vous pouvez laisser tomber toutes les autres choses. Il était très difficile pour eux de laisser tomber le temple, l'or, la prêtrise, les rituels, les fêtes et les pèlerinages à Jérusalem. Ces images religieuses avaient une grande signification pour eux. Le message d'Hébreux est: « Vous avez le Seigneur, vous avez un grand prêtre. Vous n'avez donc pas besoin des formes, des rituels, des cérémonies et ainsi de suite. » Eux ils disaient: « Mais nous avons les anges, les prophètes, nous avons Moïse, nous avons Josué, nous avons Aaron, nous avons Melchisédek, nous avons toute la loi, nous avons la prêtrise, nous avons l'Ancienne Alliance. Et toi tu dis simplement que nous devons laisser tomber tout cela! »

Il faut que vous vous rappeliez que ces gens ne se rassemblaient pas dans de belles églises, pendant les 200 premières années après Jésus Christ. Lorsqu'ils ont dû quitter leur merveilleux temple, ils se sont retrouvés dans une maison, dans une caverne, et c'était difficile, et ils n'avaient plus accès à tous les beaux ornements du temple. Pourtant l'auteur de l'épître aux Hébreux dit: « Vous avez ce dont vous avez besoin. Vous avez le Seigneur, laissez tomber tout le reste. » Parmi les mots que l'auteur d'Hébreux souligne, il y a le mot avoir. Considérez les versets suivants:

• Verset 4:14: « Nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux. »
• Versets 6:18-19: « Afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l'espérance qui nous était proposée. Cette espérance, nous l'avons comme une ancre de l'âme, sûre et solide; elle pénètre au delà du voile. »
• Verset 10:34: « Vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours. »
• Verset 13:10: « Nous avons un autel dont ceux qui font le service au tabernacle n'ont pas le pouvoir de manger. »

Vous voyez, ils n'avaient pas l'impression d'être des gens qui ont, qui possèdent, ils avaient plutôt l'impression de perdre quelque chose. Mais l'auteur leur dit: « Vous avez un grand prêtre dans les cieux. Vous avez une espérance plus sûre. Vous avez des biens meilleurs. Vous avez un autel spirituel. Vous avez des réalités spirituelles. » Il n'est pas facile de se détourner des traditions. Il n'est pas facile de se détourner de l'attrait des belles choses. Des milliers d'ouvriers ont mis plus de 50 ans pour construire le temple. Et maintenant, l'auteur dit: « Laissez-le tomber. » Sur le côté Est du temple étaient installées des plaques d'or poli pour refléter le soleil. C'était une chose merveilleuse. En grande partie, le tabernacle était fait de marbre blanc, et couvert d'or. Il y avait de magnifiques sculptures tout autour. Devant la porte, il y avait une énorme sculpture représentant une vigne. Selon Flavius Josèphe, les grappes de raisins avaient la taille d'un homme. Donc, ils avaient des choses merveilleuses et il n'est pas facile de laisser tout cela.

Et de plus, en ce temps marqué par la tradition et l'attrait des belles choses, la persécution avait déjà commencé. Ces Hébreux couraient des risques. Ils souffraient pour leur foi. Lorsqu'ils se sont identifiés à Christ, en dehors du camp, (cf. Hébreux 13:13) cela signifiait qu'ils ne pouvaient plus rien acheter ni plus rien vendre. Ils ne pouvaient plus avoir de communion avec les autres juifs. Ils ne pouvaient plus aller dans la synagogue. Ils ne pouvaient plus aller au temple. Ils étaient mis de côté dans leur propre famille. Et non seulement cela, la persécution avait déjà commencé. Certains d'entre eux étaient morts; on les jetait aux bêtes sauvages, au feu ou on les mettait sur une croix. Ils étaient mis à morts pour leur foi.

Lorsque vous considérez ces trois choses: l'attrait des belles choses, une tradition profondément ancrée et la persécution, et qu'ensuite vous leur dites: « Laissez tomber tout cela », vous pouvez comprendre que ce n'était pas si facile. C'est pour cette raison qu'ils avaient besoin du message que Dieu allait leur donner dans le livre d'Hébreux, parce qu'Il les appelle à laisser tomber les images et la traditions. Que préféreriez-vous avoir? Un banquet ou une image d'un banquet? J'aime mon épouse Lillian, et mon bureau est rempli avec ses photos, mais je préfère de loin l'avoir elle, plutôt que n'importe quelle image d'elle. Préfériez-vous avoir l'image d'un ami ou un vrai ami? Si vous avez besoin de vous déplacer, préféreriez-vous avoir l'image d'une voiture ou une vraie voiture? Si vous avez froid, préféreriez-vous avoir l'image d'un feu ou un vrai feu? Ce que l'auteur d'Hébreux s'attache à leur dire, c'est que jusque là vous n'avez eu que des images; mais il existe une réalité. Et l'auteur d'Hébreux essaie de les pousser vers cette réalité.

Je peux vous dire que, lorsque je mourrai, et nous ne savons pas lorsque cela sera, je ne souhaite pas avoir une image du ciel, mais le ciel. Je désire être avec le Seigneur. Les chrétiens ont besoin d'Hébreux de nos jours, tout autant que ces chrétiens en avaient besoin à leur époque. Parce qu'il y a des chrétiens qui s'accrochent aux traditions. Il y a des chrétiens qui ne peuvent pas se départir de l'attrait des belles choses. Et il y a des chrétiens qui ne désirent pas la persécution, ni de s'identifier avec le Seigneur en dehors du camp. Le message d'Hébreux est donc bien pertinent et actuel.



L'UNIQUE DEVOIR DU CHRETIEN

Laissez-moi vous donner un deuxième passage clé en plus de Hébreux 8:1. Hébreux 12:1-2 dit: « Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la course qui nous est ouverte, ayant les regards fixés sur Jésus, l'auteur de la foi, et celui qui l'a porte à la perfection, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu. » Lorsque nous en viendrons au chapitre 12, nous considérerons la vie chrétienne comme une course, à la façon dont elle est décrite ici. Mais pour l'instant, regardons simplement le verset 12:2. J'aimerais souligner cette expression « ayant les regards fixés sur Jésus. » Je suis persuadé que l'unique devoir du chrétien de la nouvelle alliance est là. Mais pour cela, il vous faut bien-entendu savoir ce que cela signifie de regarder à Jésus; « ayant les regards fixés sur Jésus. » Que signifie: avoir les yeux fixés sur Jésus? Je pense que cette expression « ayant les regards fixés sur Jésus » a conduit autant de personnes dans la confusion qu'elle n'en a aidées, car nombreux sont ceux qui ne comprennent pas exactement ce que l'auteur veut dire par là.

Nos expressions françaises « Ayant les regards fixés sur Jésus » ou « regardant à Jésus » n'arrivent pas à communiquer ce que l'original en grec veut exprimer ici. Les « regards fixés » est plus proche que « regarder » mais cela ne retranscrit quand même pas le grec. J'aime la façon dont Kenneth Wuest le traduit. Il dit: « Regarder loin des autres choses et vers Jésus. » Vous voyez dans l'original il y a un côté négatif et un côté positif. C'est comme cela que vous pouvez faire la course, c'est en regardant vers l'avant et loin des autres choses. Réalisez-vous que nous ne pouvons pas regarder vers une chose si nous ne regardons pas loin des autres choses. Je ne peux pas faire la course, si je ne regarde pas loin des autres choses et uniquement vers Jésus. C'est le problème qu'avaient ces Hébreux. Ils continuaient à regarder aux images. C'est pour cette raison que l'auteur leur dit: vous devez regarder loin de ces choses et seulement vers Jésus. Ils désiraient garder Moïse, le temple, les traditions, les lois, les rituels, les cérémonies, mais l'auteur leur dit: « Non, si vous désirez comprendre la réalité, il vous faut regarder loin de ces choses et seulement vers Jésus. »



LES CHOSES QUI PRENNENT LA PLACE DE JESUS

Nous développerons tout cela tout au long de notre étude, mais nous avons là, le même « problème. » Vous me direz sûrement: « Nous n'avons pas de temple, et nous ne faisons pas de pèlerinages annuels. » La prière est une chose merveilleuse, mais elle n'est pas Jésus, elle n'est pas le Seigneur. Est-ce que vous avez déjà regardé loin de la prière et vers Jésus? Les temps de méditation sont une chose merveilleuse, mais c'est un « horrible dieu. » Le baptême et le repas du Seigneur sont des choses merveilleuses, mais ce sont de « terribles dieux. » L'église locale est une chose merveilleuse, mais ce n'est pas Christ. La mission est une chose merveilleuse. Les dons spirituels sont des choses merveilleuses. Il y a de nombreuses merveilleuses choses, mais nous devons détourner nos regards de ces choses, et regarder vers Jésus seul. Lorsque nous regardons à Lui seul, alors Il nous redonne toutes ces choses en retour, d'une façon sanctifiée.

De nombreux chrétiens se focalisent sur ces autres choses, c'est pour cela qu'ils finissent par trébucher alors qu'ils essaient de faire la course. Voilà donc nos deux versets clés. Hébreux 8:1: « Nous avons un tel souverain sacrificateur. » Et Hébreux 12:2: « Regarder loin des autres choses et vers Jésus. » Voilà tout le sujet du livre d'Hébreux.



LE MESSAGE D'HEBREUX APPORTE DE LA STABILITE DANS NOTRE VIE

Laissez-moi maintenant répondre à une troisième question. Qu'est-ce que Dieu désire accomplir dans ma vie, à travers l'étude du livre d'Hébreux? Au vu de la façon dont le Saint-Esprit a écrit le livre, que désire-t-Il accomplir dans notre coeur, alors que nous pénétrons dans le ministère présent de notre Seigneur Jésus-Christ? Je crois que si Dieu rend le message d'Hébreux réel dans notre vie, cela apportera de la stabilité dans notre vie. L'objectif majeur est d'apporter l'assurance que Christ est suffisant, qu'Il est adéquat, et si je L'ai, Lui, alors je peux être stable. De nombreux chrétiens manquent de stabilité; ils sont facilement décontenancés. Lorsque quelque chose de temporel survient dans leur vie qui balaie leur tranquillité ou qui risque de le faire, ils chancèlent, ils perdent leur assurance, ils commencent à avoir peur, ils s'inquiètent, ils deviennent nerveux. Chaque petite chose qui arrive dans leur vie, chaque circonstance, semble les abattre, et ensuite ils doivent reprendre leurs esprits et tout recommencer. Hébreux est un livre qui nous aide à devenir stables; il nous donne une base solide, il nous donne d'être assurés, c'est pour cela qu'il dit: « Fixez vos yeux sur Jésus. » Nous devons être établis sur un fondement solide et stable et ensuite courir avec nos yeux rivés sur le Seigneur Jésus.

Pour cela, Hébreux utilise des mots récurrents. L'auteur aux Hébreux répètent régulièrement les mêmes mots ou expressions. La personne qui a écrit Hébreux est vraiment brillante. Le grec employé ici est un des meilleurs de tout le Nouveau Testament. Selon William Graham Scroggie, qui est un commentateur, il y a plus de 153 mots de vocabulaire que l'on trouve dans Hébreux et que l'on ne trouve pas ailleurs dans la Bible. Cet auteur ne manquait pas de vocabulaire. Il utilise 167 mots que l'apôtre Paul n'a utilisés dans aucune de ses 13 épîtres. Quel que soit l'auteur de l'épître aux Hébreux, il avait un incroyable vocabulaire et maîtrisait très bien cette langue. Alors, pourquoi faisait-il toutes ces répétitions? Pourquoi disait-il plusieurs fois la même chose? Ce n'est pas parce qu'Il manquait de mots. Celui qui a écrit ce livre avait un riche vocabulaire. Mais il faisait des répétitions pour bien souligner certaines choses. Nous trouvons cela de nombreuses fois.

Par exemple nous trouvons souvent le mot meilleur. L'auteur au Hébreux aime le mot meilleur. Celui qui a écrit ce livre l'utilise davantage que tous les auteurs du Nouveau Testament ensemble. Il parle d'une meilleure chose, d'une meilleure espérance, d'une meilleure promesse, d'une meilleure alliance, d'un meilleur sacrifice, de meilleures possessions, d'une meilleure patrie. Il utilise toujours à nouveau le mot meilleur, meilleur, meilleur. Il l'utilise pas moins de 13 fois, 1 fois en moyenne par chapitre. De la même manière, il utilise plusieurs fois le mot parfait: 14 fois; le mot éternel:15 fois; le mot cieux:17 fois; le mot participant :9 fois. Il répète souvent les mêmes mots de façon délibérée, et chacun d'entre eux a pour objectif d'apporter de la stabilité dans notre vie. Laissez-moi illustrer cela par deux expressions. La première est l'expression « s'est assis. » Considérez les versets suivants:

• Verset 1:3: « Il est le reflet de sa gloire et l'empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts. »
• Verset 8:1: « Le point capital de tout ce qui vient d'être dit, c'est que nous avons un tel souverain sacrificateur, qui s'est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les cieux. »
• Verset 10:12: « Après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu. »
• Verset 12:2: « Ayant les regards fixés sur Jésus, l'auteur de la foi, et celui qui l'a porte à la perfection, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu. »

Après seulement trois versets, dans ce merveilleux livre d'Hébreux, nous lisons « Il s'est assis. » Pourquoi est- il si important que Jésus s'est assis à la droite du trône de Dieu? On ne nous laisse pas le soin de deviner, ou d'imaginer la raison. L'auteur nous le dit. Il nous en donne la raison dans Hébreux 10:10-12: qui dit: « C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes. Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu. » L'auteur établit un contraste entre les prêtres de l'Ancien Testament et notre Christ, notre Grand Prêtre.

Pourquoi le prêtre de l'Ancien Testament ne pouvait-il pas s'asseoir? La réponse c'est que son oeuvre n'était jamais finie. Vous ne pouvez pas vous asseoir tant que le travail n'est pas fini. Le travail du prêtre de l'Ancien Testament n'était jamais fini. Il était donc toujours debout, toujours en train de travailler. Il était toujours occupé à servir. Il devait contrôler et tuer le bétail, offrir l'encens et préparer les pains de proposition. Des péchés frais demandaient du sang frais. Par conséquent, leur travail n'était jamais fini. Souvent lorsque je dis à mon épouse: « Lillian, fais doucement, prends le temps, ralenti, repose-toi. » Elle me répond: « Je ne le peux pas, j'ai trop de travail à faire. » On dit que le travail d'une femme n'est jamais terminé. Je ne sais pas si cela est vrai, mais je sais que le travail des prêtres de l'Ancien Testament n'était jamais terminé. Par conséquent ils ne pouvaient jamais s'asseoir. Jésus s'est assis. Pourquoi? Vous connaissez la réponse. C'est parce que Son oeuvre était achevée. Son oeuvre était terminée. Le livre d'Hébreux s'ouvre donc avec le ministère présent du Seigneur Jésus, basé sur Son oeuvre achevée. Tout ce qui concerne Son ministère actuel est basé sur une oeuvre qui est déjà terminée. Vous voyez, le livre qui va nous parler de Son ministère présent ne commence pas avec Jésus en train de s'affairer en tous sens dans le ciel. Non, Il est assis, Il s'est assis. C'est une oeuvre achevée, elle est complète.



HEBREUX SE FONDE SUR LA VERITE QUE VOUS ETES ASSIS AVEC CHRIST

En arrivant à ce livre d'Hébreux, il est implicitement attendu que vous sachiez ce que renferment les livres qui le précèdent. Dieu se base sur une lumière précédente pour nous en donner davantage. Ce que nous trouvons ici est basé sur ce que nous avons vu précédemment. De quelle manière le message des épîtres précédentes, nous prépare t-il pour ce merveilleux livre d'Hébreux? Voici ce que dit Colossiens 3:1-3: « Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. » Même si cela pose beaucoup de questions théologiques, c'est une merveilleuse vérité. Ce n'est pas comme si vous étiez ici bas et Lui là haut. Il est votre représentant. Vous n'avez pas seulement étés crucifiés avec Christ, et ensevelis avec Christ, mais Colossiens 3:1 dit: « Vous êtes ressuscités avec Christ et vous êtes montés aux cieux avec Christ. »

Vous voyez c'est une merveilleuse chose de voir Christ assis là haut. Mais c'est une autre chose de vous voir en Christ, également assis là haut avec Lui. C'est cela l'étape initiale pour commencer à entrer dans les vérités d'Hébreux. Voici ce que dit Ephésiens 2:4-6: « Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés); il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ. » Voilà le message des épîtres. C'est que vous êtes en Jésus, que Jésus est monté, qu'Il est assis à la droite de Dieu, et que lorsqu'Il s'est assis, vous vous êtes également assis. C'est une merveilleuse préparation. Dès le début du livre d'Hébreux, nous sommes appelés à reconnaître notre position en Christ Jésus. Vous voyez lorsque Lui s'est assis, cela signifiait que le travail était fini pour Lui. Il se repose, Il n'a plus rien à faire.

Qu'est-ce que cela signifie pour vous de vous asseoir? Cela signifie que le travail est terminé pour vous aussi et vous pouvez vous reposer sans avoir rien à faire. C'est une glorieuse vérité. Je me demande pourquoi certains chrétiens rendent ce livre d'Hébreux si compliqué. Ce n'est pas un livre difficile. Jésus-Christ est là haut et je L'ai. Il est assis et moi également. Il est là-haut et vous L'avez. Il est assis là-haut et vous êtes assis en Christ Jésus. Cela devrait être la vie chrétienne normale. Malheureusement ce n'est pas la vie normale de la plupart des chrétiens, car la plupart des chrétiens normaux ne vivent pas de cette façon. Lorsque certains chrétiens considèrent cette vérité d'être assis avec Christ, ils disent: « Oh, c'est une vérité profonde. C'est une vérité élevée. C'est pour les personnes très spirituelles. Seules les personnes spirituelles peuvent faire cela. » Ils disent que c'est pour les enseignants, les pasteurs, les diacres, les missionnaires, ou pour les personnes qui sont suffisamment soumises à Christ pour être assises avec Christ dans les lieux célestes.

Non, la réalité est la suivante. C'est vrai de tous les chrétiens, tous les chrétiens sont assis avec Christ dans les lieux célestes. Mais ils ne le savent pas et nous devons le leur dire. C'est vrai de tous les chrétiens. Ce n'est pas uniquement vrai des chrétiens qui sont ouvriers « à plein temps. » C'est vrai de tous les chrétiens. C'est vrai pour vous, c'est vrai pour moi. Les chrétiens brillants sont assis avec Christ, les chrétiens illettrés sont assis avec Christ, les chrétiens doués sont assis avec Christ, les chrétiens moins doués sont assis avec Christ. Tous les chrétiens sont assis avec Christ. Et je dirais même, les chrétiens qui sont rétrogrades sont assis avec Christ dans les lieux célestes. Nous avons besoin encore et encore d'entendre cette vérité. Ce n'est pas une pensée élevée, ce n'est pas un message profond, ce n'est pas mystique. C'est le simple évangile. C'est la bonne nouvelle que Christ a achevé l'oeuvre et qu'Il s'est assis, que vous êtes en Christ, et que c'est terminé pour vous aussi. Vous pouvez entrer dans Son repos.

Lorsque nous irons dans les chapitres 3 et 4, nous ferons une étude particulière, sur ce que signifie « se reposer dans le Seigneur. » Mais laissez-moi déjà introduire cela. Christ est dans le repos, vous êtes assis avec Lui, et vous pouvez être libérés de toutes angoisses concernant votre vie, de la même façon que Dieu est libéré de toutes angoisses concernant votre vie. De nombreux chrétiens sont comme les prêtres de l'Ancien Testament. Leur travail n'est jamais terminé, ils travaillent, ils oeuvrent, ils sont très, très occupés. Ils suivent leur liste de choses à faire. Que Dieu puisse nous délivrer et nous donner des yeux pour voir que nous sommes en Christ; Je suis assis avec Lui dans les lieux célestes. Il y a un chant qui dit: « Lève-toi, lève-toi pour Jésus, soldat de la croix. » Et bien, Hébreux aimerait écrire un nouveau chant dans votre coeur et dans le mien. C'est « Assieds-toi, assieds-toi avec Jésus, soldat de la croix. » C'est cela le message d'Hébreux.

La vérité, c'est qu'être assis est la clé pour se lever. Je ne serai jamais capable de me lever, pour Jésus, avant d'avoir appris à m'asseoir avec Jésus. Et vous ne serez jamais capables de vous lever pour Jésus, avant que vous n'ayez appris à vous asseoir avec Jésus. Que Dieu puisse nous aider à entrer en cela, parce que c'est là la vérité qui apportera la stabilité, l'assurance, la conviction, et le repos dans notre coeur. Vous voyez ces Hébreux étaient tentés de tout quitter. Si vous lisez les commentaires, vous verrez qu'ils disent que le grand danger qu'ils courraient était l'apostasie, c'est-à-dire se détourner complètement de Dieu et L'abandonner. La raison, c'est qu'ils n'étaient pas entrés dans la simple réalité de ce qu'ils étaient en Christ Jésus.

Une autre expression très proche de cette notion « d'être assis », c'est « une seule fois » ou « une fois pour toutes. » Presque chaque fois, l'auteur souligne que Christ a fait les choses une fois pour toutes, par exemple:

• Verset 7:27: « Ceci, il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même. »
• Verset 9:12: « Il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint. »
• Verset 9:26: « A la fin des siècles, Il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice. »
• Verset 9:28: « Christ, qui s'est offert une seule fois pour porter les péchés de plusieurs. »
• Verset 10:10: « C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes. »

Tout cela a été accompli une fois pour toutes ; c'est achevé; c'est à jamais terminé. Voilà le message du livre d'Hébreux.



HEBREUX EST LE LIVRE DES MEILLEURES CHOSES

Laissez-moi encore vous donner un autre mot qui revient souvent. Je vous ai déjà dit que l'auteur de ce livre aimait le mot meilleur, par exemple, Hébreux 1:4 dit: « Devenu d'autant supérieur aux anges qu'il a hérité d'un nom plus excellent que le leur. » Comme je l'ai dit, on retrouve 13 fois ce mot meilleur. On le retrouve si souvent que la plupart des commentateurs découpent le livre d'Hébreux selon le mot meilleur.

Cela donne:

• Hébreux 1: Jésus est meilleur que les prophètes.
• Hébreux 2: Jésus est meilleur que Moïse.
• Hébreux 3-4: Jésus est meilleur que Josué.
• Hébreux 5-6: Jésus est meilleur que le sacerdoce lévitique.
• Hébreux 7: Jésus est meilleur que Melchisédek.
• Hébreux 8: Jésus est meilleur que l'Ancienne Alliance.
• Hébreux 9-10: Jésus est meilleur que le temple.
• Hébreux 11-13: Nous avons de meilleurs privilèges.

Par conséquent, ils prennent tout simplement ce mot meilleur pour découper le livre. Mais ce qui est important, ce n'est pas tant le nombre de fois où le mot meilleur est utilisé. C'est la façon dont le mot est utilisé dans le livre qui est importante. Lorsque nous l'étudierons, vous verrez qu'Hébreux 1 est un des plus grands chapitres de la Bible sur la divinité de notre Seigneur Jésus-Christ. En d'autres termes, Christ est Dieu. Pourquoi est-ce si important? C'est important, parce que Celui qui est meilleur, est également Dieu. Il est meilleur que les anges. Il est meilleur que Moïse. Il est meilleur que Josué. Il est meilleur que les prophètes. Il est meilleur qu'Aaron. Il est meilleur que les prêtres. La question sous-jacente c'est: puisqu'Il est Dieu, combien de fois est-Il meilleur? Combien de fois est-Il meilleur que les anges? Imaginez que vous preniez le plus grand des anges du ciel. D'après la Bible, ce sont les chérubins qui sont les anges les plus élevés. Imaginez que vous preniez un chérubin, et que vous le multipliez par un milliard d'autres Chérubins. Est-ce que vous auriez alors Dieu? Non, la réponse c'est que vous auriez un très grand chérubin, mais ils seraient tout de même infiniment loin de Dieu.

Nous avons quelqu'un qui est meilleur, infiniment meilleur que toutes ces choses que vous devez abandonner. Il n'est pas seulement meilleur que les anges, mais il est infiniment meilleur que les anges. Ces Hébreux étaient attachés à Moïse, et l'auteur leur demande: « Est-ce que vous savez ce que vous avez? Vous avez Christ, qui est Dieu, qui est votre grand prêtre, qui est votre représentant, en qui vous demeurez. Et c'est meilleur, infiniment meilleur, que toutes ces choses que nous vous appelons à abandonner avant qu'elles ne soient balayées. »

Laissez-moi vous suggérer le plan du livre que nous allons suivre. Ceci dit, rappelez-vous que le plan d'un livre est humain, et l'un est tout aussi bon qu'un autre. Ce ne sont que des idées humaines. Ce plan n'est pas seulement mon idée, mais la plupart des commentateurs sont d'accord sur les mêmes grandes divisions. Ils donnent des titres différents, mais ils sont d'accord sur les grandes divisions. Si vous lisez Hébreux 1:1-10:21 vous verrez que cela regroupe des enseignements, et de la doctrine. C'est la section doctrinale. Le reste des versets 10:22-13:25 forme la section pratique.



HEBREUX: LA VIE DU CIEL POUR NOTRE VIE SUR TERRE

Je résumerais la première partie, les versets 1:1-10:21 par ces mots: « La vie du ciel. » Parce que c'est là où est la vie. Et je résumerais le reste du livre, les versets 10:22-13:25 par « Notre vie sur la terre. » Voilà le message d'Hébreux. Dieu nous offre « la vie du ciel pour notre vie sur la terre. »

J'aimerais juste encore vous raconter cette histoire avant de terminer. On la trouve dans 2 Chroniques 25. C'est une histoire de l'Ancien Testament. Il s'agit d'un épisode de la vie d'Amatsia, un roi de Juda. Amatsia était un bon roi, mais la Bible ajoute: « Mais avec un coeur qui n'était pas entièrement dévoué. » Il était sur le point d'aller à la guerre, il a compté ses troupes, et la Bible nous dit qu'il avait trois cent mille hommes d'élite. Mais il ne pensait pas que cela suffirait et par conséquent, il a décidé d'embaucher cent milles hommes supplémentaires pour cent talents d'argent. C'est là où Dieu lui a envoyé un prophète. Voici ce que dit 2 Chroniques 25: 7-9: « Un homme de Dieu vint auprès de lui, et dit: O roi, qu'une armée d'Israël ne marche point avec toi, car l'Éternel n'est pas avec Israël, avec tous ces fils d'Éphraïm. Si tu vas avec eux, quand même tu ferais au combat des actes de vaillance, Dieu te fera tomber devant l'ennemi, car Dieu a le pouvoir d'aider et de faire tomber. Amatsia dit à l'homme de Dieu: Et comment agir à l'égard des cents talents que j'ai donnés à la troupe d'Israël? L'homme de Dieu répondit: L'Éternel peut te donner bien plus que cela. »

Comme Amatisia ne suivait pas Dieu de tout son coeur, il s'est inquiété au sujet des cents talents d'argent qu'il avait donné aux mercenaires. Mais l'homme de Dieu lui répondit: « L'Éternel peut te donner bien plus que cela. » C'est cette vérité que je désirais souligner. Les Hébreux étaient tellement préoccupés au sujet du temple, au sujet du sacerdoce, au sujet des rites et des fêtes, mais le Saint-Esprit dit: « Le Seigneur a bien davantage a vous donner que tout cela. Laissez tomber tout cela. » Quoi que ces choses puissent être, laissez-les tomber et regardez ce que le Seigneur va vous donner.

Prions:

Père, nous Te remercions tellement pour ce merveilleux livre que Tu as mis dans nos Bibles. Viens-nous en aide, alors que nous entrons dans Ton repos, dans les merveilles de Ton ministère présent dans nos vies et dans tout ce que nous avons en Christ. Fais-nous la grâce de pouvoir laisser tomber tout le reste, sachant que nous avons un tel grand Prêtre. Nous Te le demandons au nom de Jésus. Amen.

Hébreux #3