HEBREUX #17 - LE NOUVEL ORDRE

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre dix-septième leçon sur cette merveilleuse épître aux Hébreux.

Prions:

Père céleste, ouvre notre pensée pour saisir Ta révélation, comme Tu l'as fait pour les disciples sur la route de Damas, lorsque Tu leur as ouvert les pensées pour comprendre les Ecritures. Ouvre nos oreilles pour entendre la voix de l'Esprit de Dieu. Merci par avance parce que Tu vas le faire. Conduis-nous à travers ces enseignements concernant Melchisédek et montre-nous à nouveau ce que signifie le fait que nous sommes des prêtres royaux. Nous Te le demandons au nom de Jésus. Amen.



RESUME

Alors que nous étudions notre Seigneur Jésus, nous sommes arrivés dans les chapitres 5 à 10 qui le présentent comme notre Grand Prêtre, selon le sacerdoce de Melchisédek. Comme j'ai essayé de vous le montrer dans les leçons précédentes, le Saint-Esprit prend beaucoup de peine à faire un contraste entre l'ancien ordre et le nouvel ordre. L'ancien ordre est ce que l'on appelle le sacerdoce lévitique ou le sacerdoce selon Aaron. C'est le sacerdoce qui a été donné par Moïse et qui est sous la loi. Veuillez considérer les versets suivants:

• Verset 5:6: « Comme il dit encore ailleurs: tu es sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchisédek. »
• Verset 5:10: « Dieu l'ayant déclaré souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek. »
• Versets 6:19-20: « Cette espérance, nous l'avons comme une ancre de l'âme, sûre et solide; elle pénètre au-delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchisédek. »
• Verset 7:11: « Si donc la perfection avait été possible par le sacerdoce Lévitique, -car c'est sur ce sacerdoce que repose la loi donnée au peuple, -qu'était-il encore besoin qu'il parût un autre sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek, et non selon l'ordre d'Aaron? »
• Verset 7:17: « car ce témoignage lui est rendu: tu es sacrificateur pour toujours selon l'ordre de Melchisédek. »

Ce n'est donc pas moi qui ai inventé cela, ce n'est pas mon idée. Dieu nous rend attentifs au fait que Jésus est prêtre, selon un ordre différent de celui d'Aaron. Il n'est pas prêtre selon l'ordre des lévites ou d'Aaron, mais selon l'ordre de Melchisédek. Un ordre a pour objectif d'en remplacer un autre. Veuillez considérer les versets suivants:

• Verset 7:12: « Car, le sacerdoce étant changé, nécessairement aussi il y a un changement de loi. »
• Versets 7:18-19: « Il y a ainsi abolition d'une ordonnance antérieure, à cause de son impuissance et de son inutilité, car la loi n'a rien amené à la perfection, -et introduction d'une meilleure espérance, par laquelle nous nous approchons de Dieu. »
• Verset 8:7: « En effet, si la première alliance avait été sans défaut, il n'aurait pas été question de la remplacer par une seconde. »
• Verset 8:13: « En disant: une alliance nouvelle, il a déclaré la première ancienne; or, ce qui est ancien, ce qui a vieilli, est près de disparaître. »

Vous voyez que ces versets disent tous la même chose. Lorsqu'une nouvelle alliance vient, l'ancienne alliance s'en va. L'ancienne alliance est obsolète, elle doit disparaître.

J'ai souligné le fait que cela devait être un message difficile à entendre pour les chrétiens hébreux, lorsqu'ils ont entendu l'auteur de l'épître aux Hébreux leur dire: « Laissez tomber l'ancien ordre. Laissez tomber l'Ancienne Alliance. » C'était très dur pour eux, parce que c'était une tradition vieille de plus de 1 000 ans. C'était ce que leurs ancêtres leur avaient dit. Comment pouvaient-ils s'imaginer laisser tomber ce que leurs parents, leurs grands-parents et leurs parents avant eux avaient dit. Et cela depuis de nombreuses générations. C'est pourtant exactement le message d'Hébreux.

Ils se demandaient comment ils pourraient laisser tomber toutes ces choses qui étaient pour eux la base de leur adoration: ces rites, ces fêtes, les habits, le chandelier, l'encens et le temple. Les lecteurs ont réagi en disant: « Comment pouvons-nous laisser tomber tout cela? » C'est pourtant le message dans Hébreux. Ce n'était pas facile pour eux de laisser tomber tout cela. Vous pouvez ensuite ajouter que s'ils laissaient tomber tout cela comme on le leur commandait, ils seraient soumis à une forte persécution de la part des juifs. Comme à cette époque les romains avaient également commencé à persécuter les chrétiens, ils seraient également poursuivis par eux.

Ils ont également demandé: « Laisser tomber pour avoir quoi à la place? Pour se joindre à une poignée d'esclaves convertis? Pour se réunir dans des lieux exigus? Pour se réunir dans la forêt? Pour se réunir dans une caverne? Nous devrions laisser le temple? Nous devrions laisser tomber le grand prêtre et cela juste pour se réunir quelque part au fond d'une forêt? » Pourtant Dieu dit: « Laissez tomber tout cela. Le nouveau est arrivé, l'ancien doit partir. »

Dans notre précédente leçon, j'ai essayé de communiquer le fait que les choses n'ont malheureusement pas tellement changé. Je pense que cela fait plusieurs siècles que les gens n'ont pas écouté ce message d'Hébreux qui dit: « Laissez tomber l'ancien ordre », parce qu'ils s'accrochent encore à ce que Dieu a demandé de lâcher. Un des grands contrastes que j'ai soulignés entre l'ancien ordre et le nouvel ordre, est la combinaison de deux fonctions. Sous l'ancien ordre, vous ne pouviez pas être roi et prêtre en même temps. Vous pouviez être roi ou prêtre, mais vous ne pouviez pas combiner les deux fonctions. Les rares fois où cela s'est passé, Dieu est intervenu très vigoureusement. Le roi Saül a essayé de combiner les deux fonctions en offrant un sacrifice, mais Dieu Lui a dit qu'à cause de cela il avait perdu le royaume. Le roi Ozias a également essayé de combiner les deux fonctions, en prenant l'encensoir du prêtre pour offrir l'encens. Mais il a été frappé sur le champ de lèpre et au lieu de mourir au palais, il est mort loin du peuple dans une colonie de lépreux. C'est de cette manière que Dieu a démontré que dans l'ancien ordre, vous ne pouviez être à la fois roi et prêtre.

Pourtant, c'est la première chose que vous voyez lorsque vous rencontrez Melchisédek. Il est roi de justice, Il est le roi de paix et Il est le Grand Prêtre. En Lui, les deux fonctions sont combinées. C'est pour cela que c'est un des grands signes du nouvel ordre. Il est clair, selon Hébreux, que Jésus était du nouvel ordre, Il était roi et prêtre. Mais 1 Pierre 2:9 dit également des chrétiens: « Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière. » J'aimerais souligner ces mots: « un sacerdoce royal. » Vous voyez, Pierre combine ici, les fonctions de roi et de prêtre. En combinant ces deux fonctions, Pierre dit implicitement: « Non seulement Jésus est prêtre selon l'ordre de Melchisédek, mais chaque chrétien est également un prêtre royal. » D'autres passages disent que nous sommes un royaume de prêtres pour notre Dieu.

Qu'est-ce que cela signifie pour un chrétien d'être un prêtre selon l'ordre de Melchisédek? Je peux déjà vous le dire, de nombreux chrétiens qui ne connaissent rien à la prêtrise, sont prêtres selon l'ordre d'Aaron. Ils sont prêtres selon l'ordre de Lévi. Ils vivent encore sous l'ancien sacerdoce. Très peu ont embrassé le coeur de Dieu pour devenir des prêtres royaux, des prêtres selon l'ordre de Melchisédek. Alors qu'est-ce que cela signifie pour vous ou moi d'être prêtres selon l'ordre de Melchisédek? Et qu'est-ce que cela signifie qu'en tant que Corps, nous sommes un royaume de prêtres? J'ai essayé d'introduire cela dans notre dernière leçon, en explicitant ce qu'était l'ancien ordre, qui est encore malheureusement parmi nous. Le nouvel ordre de Melchisédek devait remplacer l'ancien ordre, mais à la place, même si c'est obsolète et que cela ne fonctionne pas, même si le nouveau est infiniment meilleur que le vieux, le coeur naturel s'attache à l'ancien ordre, à l'ancien système. Il est si difficile pour la chair de laisser tomber ce qui est ancien et d'embrasser ce qui est nouveau.

Alors que vous étudiez la Bible à la lumière du Saint-Esprit, vous verrez que les gens résistent grandement à ce nouvel ordre. Je ne veux pas uniquement parler des pécheurs du dehors, dans le monde. C'est vrai qu'ils vous procureront des problèmes, mais pas autant que les chrétiens dans les églises. Vous aurez plus de problèmes de la part du Corps de Christ à cause de ce message, que vous en aurez de la part du monde ou du diable, même si cela ne fait aucun doute pour moi que le diable orchestre la désunion. Les gens résistent à ce nouvel ordre parce qu'il vous met à l'écart, vous n'avez plus aucune part à y jouer, vous ne pouvez en retirer aucun crédit.

Malheureusement, vous n'avez qu'à ouvrir un oeil, et vous constaterez qu'au lieu que l'église soit un royaume de prêtres, elle essaie de réaliser la tâche impossible qui consiste à faire fonctionner l'ancien système. Mais cela ne fonctionnera pas. Cela ne peut pas fonctionner. Cela ne marchera jamais. C'est pour cela que l'église a toujours besoin de plus de volontaires et toujours besoin d'imaginer de nouveaux programmes. Peu importe le nombre de volontaires que vous recrutez. Peu importe les programmes que vous mettez sur pied, tout cela est futile et inutile.

J'aimerais à nouveau vous présenter les points importants de cet ancien système, de telle sorte que je puisse poser à côté, le nouvel ordre, et ainsi être très clair sur ce qu'est le nouvel ordre, sur ce que signifie être un prêtre royal, et comment cela se manifeste. J'aimerais être un prêtre royal. Comment cela fonctionne-t-il? Qu'est-ce que cela signifie dans ma vie, dans ma famille, dans mon voisinage et dans mon église? Dans cette leçon, nous verrons donc plus en détails ce qu'est le nouvel ordre.



LES CARACTERISTIQUES DE L'ANCIEN ORDRE

J'aimerais vous redonner quatre simples caractéristiques au sujet de l'ancien ordre, afin de pouvoir mettre en parallèle le nouvel ordre et ainsi vous montrer le contraste. Une des principales caractéristiques de l'ancien ordre, est la bataille pour la victoire sur le péché. L'ancien ordre ne pouvait jamais mettre un terme au péché. C'était constamment un problème. Ils devaient chaque jour et de nombreuses fois par jour s'occuper du péché. Voici ce que dit Hébreux 7:26-27: « Il nous convenait, en effet, d'avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, qui n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, -car ceci, il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même. » Voici encore ce que disent les versets 10:1-3: « La loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l'exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu'on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection. Autrement, n'aurait-on pas cessé de les offrir, parce que ceux qui rendent ce culte, étant une fois purifiés, n'auraient plus eu aucune conscience de leurs péchés? Mais le souvenir des péchés est renouvelé chaque année par ces sacrifices. » Je peux même ajouter, jour après jour, heure après heure et moment après moment.

Sous l'ancien ordre, on n'arrive jamais à régler le problème du péché. Nous avons vu la dernière fois que c'est pour cette raison que les prêtres étaient si occupés. Le verset 10:11 dit: « Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés. » Le prêtre n'en a jamais fini parce que le problème du péché n'est jamais réglé, par conséquent, ils ont besoin de vous faire rencontrer des conseillers, de vous appeler à vous soumettre totalement, à vous repentir et à vous confesser. Ils doivent vous demander de faire de nouveaux voeux et de nouvelles promesses. Ils doivent vous demander de vous consacrer et de vous reconsacrer vous-mêmes. Il n'y a pas de fin à tout cela. Tout cela est l'affaire du parvis extérieur.

Les prêtres étaient également très occupés dans le lieu saint. Ils devaient s'arranger pour avoir du pain frais sur la table. Ils devaient rassembler et préparer du matériel pour nourrir les gens. Il y avait également le chandelier dans le lieu saint. Le prêtre devait toujours se préoccuper du témoignage. Il fallait garder la lumière allumée, il fallait s'arranger pour que l'huile coule. Il y avait également l'autel des parfums. Cela correspond à la bonne odeur qui montait vers Dieu. Cela correspond à faire la chasse aux mauvaises odeurs venant des mauvaises pratiques dans la vie des chrétiens. A cause de tout cela, il y a nuit et jour une bataille, parce qu'il est impossible à l'ancien ordre de régler le problème du péché.

La seconde caractéristique de l'ancien ordre, est que c'est un esclavage sans bénédiction. L'ancien ordre est tout le temps préoccupé avec le combat. De nos jours, vous entendez les gens dire: « Nous avons besoin de soutenir un combat spirituel. Nous sommes dans une bataille. La vie chrétienne est une bataille. Apprenons la stratégie de l'ennemi. Apprenons à prier de façon victorieuse afin que nous puissions gagner cette bataille. Soyons des vainqueurs. Allons conquérir le péché. » Vous entendez souvent tout cela dans l'ancien ordre.

Tout cela nous mène dans l'esclavage. Il est très instructif de voir que sous l'ancien ordre, il n'y avait qu'une seule bénédiction donnée une fois par année. Vous vous rappelez que le grand prêtre pouvait aller dans le lieu très saint une fois par an. Nous lisons en Nombres 6:24-26 qu'il disait: « Que l'Éternel te bénisse, et qu'il te garde! Que l'Éternel fasse luire sa face sur toi, et qu'il t'accorde sa grâce! Que l'Éternel tourne sa face vers toi, et qu'il te donne la paix! » Le peuple attendait toute une année pour entendre cela. Il n'y avait aucune autre bénédiction si ce n'est celle-ci, une fois par an. Combien de temps durait-elle? Jusqu'à ce que quelqu'un pèche, ensuite c'était fini. La bénédiction partait et la malédiction tombait à nouveau sur le peuple, et ils devaient à nouveau attendre toute une année jusqu'à ce que la bénédiction revienne. Voilà ce qu'est l'ancien système. Il ne s'agit pas de bénédiction. C'est de l'esclavage.

La troisième caractéristique est la fatigue. La peuple se fatiguait parce qu'il ne pouvait jamais s'asseoir. Il ne pouvait jamais s'asseoir, parce que le travail n'était jamais terminé. Il n'y avait jamais de temps pour la communion et pour le repos. Aujourd'hui encore, on entend certains dire: « Travaillez, travaillez. Il sera toujours temps de se reposer au ciel. Ne vous reposez pas maintenant. Occupez-vous. Travaillez. Travaillez. »

Finalement, la dernière caractéristique est que comme la bataille n'était jamais terminée, ils ne pouvaient pas profiter du butin pris à l'ennemi. Ils essaient encore de l'obtenir. Aujourd'hui encore, vous entendez les gens dire: « Peut-être qu'un jour je serai rempli de l'Esprit. Peut-être qu'un jour je serai spirituel? Peut-être qu'un jour je connaîtrai la victoire? Peut-être que Dieu me délivrera un jour de cette drogue, de cette servitude? » Tout est reporté au futur. Par conséquent, la vie sous l'ancien ordre est une vie de défaites et de luttes.



L'ANCIEN ORDRE NE PEUT PAS FONCTIONNER

Voilà à quoi ressemble la vie sous l'ancien ordre. Il n'y a qu'esclavage, il n'y a que des liens, il n'y a que des défaites. Pourquoi voudriez-vous embrasser cela? Pourquoi les chrétiens combattent-ils si fortement pour faire fonctionner ce système? Il y a toujours la guerre, elle n'est jamais terminée. Il y a toujours de l'esclavage, toujours des défaites. Voici ce que dit Hébreux 7:18-19: « Il y a ainsi abolition d'une ordonnance antérieure, à cause de son impuissance et de son inutilité, -car la loi n'a rien amené à la perfection, -et introduction d'une meilleure espérance, par laquelle nous nous approchons de Dieu. » Ce passage nous montre que l'ancien système ne fonctionnera jamais. Il ne peut pas fonctionner. Voici ce que dit Hébreux 9:9-10: « C'est une figure pour le temps actuel, où l'on présente des offrandes et des sacrifices qui ne peuvent rendre parfait sous le rapport de la conscience celui qui rend ce culte, et qui, avec les aliments, les boissons et les diverses ablutions, étaient des ordonnances charnelles imposées seulement jusqu'à une époque de réformation. »

Il est triste de dire que c'est la terrible condition dans laquelle sont de nombreuses églises de nos jours. En tant que prêtres de l'ancien ordre, la guerre n'est jamais terminée, l'esclavage n'est jamais terminé, les gens sont toujours fatigués, il n'y a pas le son de la victoire, tout est défaite. Pensez simplement à cela. Combien de temps de notre vie a été passé dans l'ancien ordre, dans ce terrible esclavage, dans cette fatigue en train de prier pour que Dieu fasse ce qu'Il a déjà fait, à combattre une bataille qui est déjà terminée? Que Dieu puisse nous délivrer de tout cela.

Laissez-moi, maintenant, mettre à côté de cette triste image de l'ancien ordre, l'image du nouvel ordre ou de la nouvelle alliance, afin que nous sachions non seulement ce que signifie le fait que Christ est notre Melchisédek, mais également qu'Il nous a appelés à être des prêtres royaux, un royaume de prêtres, des prêtres selon l'ordre de Melchisédek. Voilà comment nous allons considérer cela. J'aimerais d'abord considérer le message du nouvel ordre et ensuite le messager du nouvel ordre.



LE MESSAGE DE LA NOUVELLE ALLIANCE

L'ancien ordre était continuellement en train de combattre le péché. La bataille n'était jamais terminée. Sous l'ancien ordre, il faut combattre Satan, combattre l'ancienne nature pécheresse, essayer de résister au péché. En plus de cela, si cela ne marche pas, il y a également un mouvement dans l'église qui consiste à trouver quelqu'un à qui rendre des comptes. Cela peut sembler spirituel, mais ce n'est pas le cas. Ce mouvement dit: « Tu es faible, alors trouve quelqu'un qui a un droit de regard sur toi, et qui peut te dire ce qui ne va pas dans ta vie. En retour, toi aussi tu peux considérer sa vie et lui dire ce qui ne va pas dans sa vie. » L'idée est de dire: « Tu ne peux pas gérer ta nature pécheresse. Peut-être qu'une autre personne pécheresse peut t'aider? » La réalité est qu'un autre pécheur ne peut pas davantage m'aider qu'il ne peut s'aider lui-même. Je sais que moi-même je ne sais pas gérer ma mauvaise nature, et cela ne va pas m'aider si quelqu'un d'autre m'appelle pour me demander ce que je fais. L'idée qu'un pécheur puisse aider un autre pécheur ne peut pas fonctionner. Voilà pour ce qui est dans l'ancien ordre.



SOUS LE SACERDOCE DE MELCHISEDEK LA GUERRE EST TERMINEE

La première caractéristique du sacerdoce de Melchisédek à la différence de l'ancien ordre, est que sous le nouvel ordre la guerre est terminée. Elle a pris place il y a 2 000 ans sur le mont du calvaire. Jésus n'a pas uniquement pris vos péchés, à savoir ce que vous faites, mais également le péché, ce que vous êtes. Il a pris cela sur la croix. Les versets 7:26-27 disent: « Il nous convenait, en effet, d'avoir un souverain sacrificateur comme lui, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, qui n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, -car ceci, il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même. » Dieu a fait tout cela une fois pour toutes.

La grande image de cela se trouve dans Genèse 14, lorsque Melchisédek apparaît après la guerre. Genèse 14:1-16 nous rapporte la guerre qu'il y a eu entre neuf rois. Dieu a donné la victoire à travers Abraham et ses trois cent dix-huit hommes. Ce fut une victoire glorieuse. Je vous rends attentifs à cela parce ce n'est qu'en Genèse 14:17, que Melchisédek apparaît pour la première fois dans la Bible. Genèse 14:17-18 dit: « Après qu'Abram fut revenu vainqueur de Kedorlaomer et des rois qui étaient avec lui, le roi de Sodome sortit à sa rencontre dans la vallée de Schavé, qui est la vallée du roi. Melchisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin: il était sacrificateur du Dieu Très Haut. » J'aimerais souligner cela parce que Melchisédek n'est apparu que lorsque la guerre était terminée. C'est après que toutes les armes aient été déposées et que la poussière de la guerre se soit dissipée que Melchisédek est apparu. Melchisédek se manifeste toujours après que la guerre soit terminée.

Mes frères et soeurs, je ne peux pas assez souligner la victoire absolue de Jésus-Christ. Vous savez que Jésus n'est pas mort dans la faiblesse, comme certaines personnes sur leur lit de mort, auprès desquelles il faut s'approcher de très près pour entendre ce qu'elles disent. La Bible dit que Jésus est mort avec un cri. Il est mort alors qu'Il avait toute Sa force. Et qu'a-t-Il crié? Jean 19:13 dit: « Tout est accompli. » Il a crié: « C'est terminé. C'est achevé. C'est du passé. » Le mot en grec est « TETELESTAI! » Dans l'économie romaine, cela signifie entièrement payé. C'est cela que Jésus a payé sur la croix.

La terrible lutte pour avoir un compte vierge n'est plus de mise sous le nouvel ordre. Les versets 9:13-14 disent: « Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! » Vous voyez dans le nouvel ordre, vous n'entendrez pas parler d'une conscience purifiée. Tout cela est réglé.

Il en est de même pour ce qui concerne le fait de lutter pour connaître la volonté de Dieu. Combien de temps passons-nous à essayer de connaître la volonté de Dieu, ou pour ce qui concerne le fait de lutter pour aimer la volonté de Dieu, ou pour essayer de marcher en communion avec Dieu? Tout cela fait partie de l'ancien ordre. Voici ce que dit le nouvel ordre, le verset 8:10 dit: « Mais voici l'alliance que je ferai avec la maison d'Israël, après ces jours-là, dit le Seigneur: je mettrai mes lois dans leur esprit, je les écrirai dans leur coeur; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. » « Je mettrai mes lois dans leur esprit », signifie qu'ils vont connaître la volonté de Dieu. « Je les écrirai dans leur coeur », signifie qu'ils vont aimer la volonté de Dieu. « Et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple », cela signifie qu'il y aura communion entre Dieu et Son peuple.

Tout cela n'est plus un problème. Vous voyez, le fait que le problème du péché ait été complètement et définitivement réglé semble trop beau pour être vrai! Est-ce que je suis en train de dire que sous le nouvel ordre, nous n'avons plus à combattre Satan? C'est ce que je dis et vous feriez mieux de le croire. Est-ce que je suis en train de dire que sous le nouvel ordre, je n'ai plus à me préoccuper de la culpabilité liée au péché? C'est exactement ce que je dis. Est-ce que je dis que je n'ai pas à me soucier du fait de venir à bout de la corruption qui m'habite? Attendez d'entendre ce qu'a à dire le nouvel ordre. Tout cela est terminé! C'est fini. Connaître la volonté de Dieu n'est plus un problème. Aimer la volonté de Dieu n'est plus un problème. L'évangélisation n'est plus un problème. En effet, sous le nouvel ordre vous n'aurez plus à dire: « Connais le Seigneur! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu'au plus grand d'entre eux. » (cf. Hébreux 8:11)

Il y quelque chose dans cette Nouvelle Alliance qui fait que tout est fait et terminé. Toutes ces choses ne sont plus des problèmes. Mon épouse a tant lutté sous l'Ancienne Alliance pour avoir l'assurance de son salut. Sous la Nouvelle Alliance, vous n'avez pas à vous inquiéter concernant l'assurance de votre salut. Nous allons voir comment cela fonctionne, mais c'est une incroyable chose. Tout ce que je viens de citer, ce sont des problèmes dont vous entendez parler sans cesse, mais ce sont des choses qui sont sous l'ancien système et c'est pour cela que vous en entendez parler. Ces choses ne sont pas de l'ordre du nouveau sacerdoce.

Sous la Nouvelle Alliance, vous n'entendrez pas parler de prêtres occupés à appeler les gens à se repentir, à confesser, à faire de nouveau voeux, à faire des promesses à Dieu, à se consacrer, à se reconsacrer ou à avoir une réunion de réveil. Toutes les préoccupations du parvis sont passées. Il n'y aura plus de lutte au sujet de: « Comment allons-nous les nourrir spirituellement? Comment vont-ils grandir? Comment allons-nous maintenir le témoignage? Comment allons-nous entretenir la lumière du chandelier? Comment allons-nous avoir de l'encens pour toujours plaire à Dieu? Comment allons-nous nous débarrasser des mauvaises odeurs? » Ce sont des choses de l'ancien ordre. Tout cela n'est pas dans la nouvelle alliance. Que Dieu nous aide donc à réaliser avec beaucoup de reconnaissance que la guerre est terminée.

Est-ce que vous vous rappelez, après le déluge, lorsque Dieu a dit qu'Il a placé Son arc dans la nuée. Nous, nous lisons arc-en-ciel. Mais ils ne savaient pas ce qu'était un arc-en-ciel avant cela. Le seul arc qu'ils connaissaient, était un arc et des flèches. C'est le seul arc qu'ils connaissaient et lorsque Dieu dit qu'Il va mettre Son arc dans le ciel, Il voulait dire: « la guerre est terminée et maintenant je rends mon arc magnifique ». L'arc-en-ciel est là pour vous rappeler que Dieu a mis Son arc dans le ciel et qu'Il n'est plus en guerre avec vous, Il n'est plus votre ennemi. C'est une incroyable image. On retrouve cela à travers toute la Bible.



LE SACERDOCE DE MELCHISEDEK EST UN MINISTERE DE BENEDICTION

La deuxième caractéristique du sacerdoce de Melchisédek est que c'est un ministère de bénédiction. Voici ce que dit Genèse 14:19-20 après que la guerre fut terminée: « Il bénit Abram, et dit: béni soit Abram par le Dieu Très Haut, possesseur du ciel et de la terre! Béni soit le Dieu Très Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains! » Ici ce n'est pas comme sous l'Ancienne Alliance, où vous receviez chaque année une bénédiction qui ne durait que trois minutes. Ce n'est pas le cas ici. Quelle a été cette bénédiction? Melchisédek lui a dit à quel point il était riche en Dieu: « Tu es le possesseur du ciel et de la terre. » C'est cela le message de la Nouvelle Alliance.

Si je suis un prêtre de la Nouvelle Alliance, vous savez ce que vous allez entendre de ma part? L'oeuvre est achevée et je vais vous dire à quel point vous êtes riches en Christ. Voilà le message de la Nouvelle Alliance. Le message de la Nouvelle Alliance n'est pas: « Revenez à Dieu. Repentez-vous. Soyez restaurés. Revenez à nouveau. Confessez vos péchés. Refaites des promesses. Recommencez tout à zéro. » Non, cela n'est pas le message de la Nouvelle Alliance. Le message est: « Laissez-moi vous dire à quel point vous êtes riches en Dieu. Votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Vous êtes dans les lieux célestes. Vous avez été bénis de toutes bénédictions spirituelles. Vous n'êtes pas un citoyen de la terre, Il est allé vous préparer une place. Vous êtes là-haut avec Lui. Il est juste, vous êtes justes. Il est élu, vous êtes élus. Il est Fils, vous êtes un fils. Il est plus que vainqueur, vous êtes plus que vainqueurs. Il a la victoire, vous avez la victoire. Il est vivant pour Dieu, vous êtes en Lui, vous êtes vivants pour Dieu. » Vous ne pouvez pas voler, mais l'avion sait voler, donc lorsque vous êtes dans l'avion vous volez. Si vous êtes en Christ, tout ce qui est à Lui est à vous. C'est cela que Melchisédek a dit à Abraham. Il a dit: « Tu es le possesseur du ciel et de la terre. »

Le timing était parfait, parce que dès que Melchisédek l'a quitté, le roi de Sodome est venu et a dit: « Laisse-moi te dire comment je peux te rendre riche. » Vous savez ce qu'Abraham lui a répondu: « Je viens juste de rencontrer Dieu. Je viens juste de rencontrer Melchisédek, et je ne prendrai rien de tout ce qui est à toi, ni un cordon de soulier. » Genèse 14:22-23 dit: « Abram répondit au roi de Sodome: je lève la main vers l'Éternel, le Dieu Très Haut, maître du ciel et de la terre: je ne prendrai rien de tout ce qui est à toi, pas même un fil, ni un cordon de soulier, afin que tu ne dises pas: j'ai enrichi Abram. Rien pour moi! » N'aimeriez-vous pas être à ce point libre du monde que vous ne désireriez même pas prendre un lacet du monde. Et comment est-ce que cela se manifeste? C'est en voyant à quel point vous êtes riches en Christ.

Lorsque vous voyez combien vous êtes riches en Christ, tout le reste devient comme des ordures. Je n'ai jamais rencontré d'homme ou de femme qui ait des problèmes pour mettre des ordures de côté. Lorsque vos yeux sont ouverts et que vous voyez la vraie valeur des choses, vous n'avez pas de problème à laisser cela de côté. De toute façon, il ne s'agit pas de laisser ces choses de côté, il s'agit d'en être délivré. Melchisédek nous montre constamment à quel point nous sommes riches en Dieu.

Vous voyez, c'est à nouveau à un million d'années lumière du message de l'ancien ordre. Lorsque vous allez à l'église, à une étude biblique, à une réunion de réveil, ou à une retraite, ce que vous entendez c'est: « Repentez-vous. Soumettez-vous. Faites un voeu. Consacrez-vous. Reconsacrez-vous. Revenez, recommencez tout. » Mais cela n'est pas le message. Le message est: « La guerre est terminée. Tous vos problèmes avec Satan sont passés. Vous avez été pardonnés. Bien que vos péchés étaient rouges comme le cramoisi, ils sont maintenant blancs comme la neige. Vous êtes propres. Votre conscience est purifiée. Vous n'avez pas besoin d'être une victime de votre passé. Dieu a tout réglé. Vous êtes en Christ. » Laissez-moi vous montrer à quel point vous êtes riches. Vous possédez le ciel et la terre dans votre union avec Christ. C'est cela le message de la Nouvelle Alliance, et je peux vous dire que c'est d'une qualité toute différente que celle du message de l'ancienne alliance.

Par conséquent, ceux qui s'identifient avec le nouvel ordre ne combattent pas le péché chaque jour. Ceux qui s'identifient avec le nouvel ordre ne sont pas dans les liens et dans l'esclavage, vivant une vie pauvre et étriquée, en train d'essayer de recevoir un peu du lait de ce monde qui n'a rien à offrir. A la place, ils voient à quel point ils sont riches en Christ.



C'EST MELCHISEDEK QUI NOUS SERT

La troisième caractéristique du message de Melchisédek est illustrée par le mot « rafraîchissement. » C'est illustré par le pain et le vin que Melchisédek a apporté lorsqu'il a servi Abraham. Genèse 14:18 dit: « Melchisédek, roi de Salem, fit apporter du pain et du vin: il était sacrificateur du Dieu Très Haut. » Je crois que le pain et le vin représentent le rafraîchissement qu'un saint reçoit lorsqu'il réalise que le travail est achevé. Vous savez qu'Abraham venait juste de terminer une terrible guerre avec ses 318 hommes. Ils étaient fatigués et c'était si merveilleux de recevoir du pain et du vin de la part de Melchisédek. C'était simplement un symbole du rafraîchissement. Ils se sont donc assis. Comme nous l'avons vu, les prêtres de l'Ancien Testament ne pouvaient jamais s'asseoir. Mais ici, eux se sont assis par terre pour partager un repas. Il s'agit d'un merveilleux moment de communion.

Dans l'ancien ordre, il n'y a pas de temps pour s'asseoir, vous devez manger pendant que vous travaillez. Mais dans le nouvel ordre, comme la bataille est terminée, vous pouvez vous relaxer, vous mettre à l'aise et profiter d'un repas. Abraham et Melchisédek se sont simplement assis par terre et se sont réjouis ensemble.

Ce rafraichissement devient encore plus merveilleux, lorsque l'on réalise que dans ce passage Melchisédek n'est pas l'invité. C'est celui qui accueille. C'est Melchisédek qui sert Abraham. Le livre d'Hébreux appuie fortement sur la question de savoir qui est le plus grand entre Abraham ou Melchisédek. Qui est le supérieur? Le verset 7:7 dit: « Or c'est sans contredit l'inférieur qui est béni par le supérieur. » C'est Melchisédek qui était le supérieur car c'est Lui qui a béni. Le verset 7:4 dit: « Or considérez combien est grand celui auquel le patriarche Abraham donna la dîme du butin. » Il est clair que Melchisédek était supérieur à Abraham et pourtant c'est lui qui sert Abraham.

Cela fait remonter à ma mémoire l'illustration du Nouveau Testament concernant le lavage des pieds. Vous vous rappelez la réaction de Pierre qui a dit: « Ne me lave pas les pieds. C'est moi qui dois laver tes pieds. Tu es le Seigneur et le maître, tu ne devrais pas t'abaisser devant nous avec un torchon comme un esclave pour laver nos pieds. C'est moi qui vais laver tes pieds. » Mais ensuite Jésus a dit: « Si tu ne me laisses pas laver tes pieds, tu n'as aucune part avec moi. » C'est une merveilleuse étape dans notre vie lorsque nous laissons Dieu nous servir, lorsque nous laissons Dieu nous rafraîchir. C'est cela le nouvel ordre, ce n'est pas moi qui le sers. C'est Lui qui me sert, c'est Lui qui prend du temps pour être en communion avec moi. C'est ce qui est glorieux là dedans et cela ne se passe que dans le nouvel ordre, où Dieu vient rafraîchir les hommes.

Vous voyez dans l'ancien ordre la guerre n'était jamais finie. Dans l'ancien ordre, c'était toujours: « Fais, fais, fais. » Mais maintenant tout est bénédiction, vous êtes riches. Dans l'ancien ordre, il y avait toujours de la fatigue. Il n'y avait jamais de temps pour le rafraîchissement. Mais maintenant, c'est le Seigneur qui nous sert.



LA DIME DUE A MELCHISEDEK SIGNE D'UNE VICTOIRE TOTALE

Il y a une quatrième et dernière caractéristique à laquelle j'aimerais vous rendre sensibles. Les versets 7:8-9 disent: « Et ici, ceux qui perçoivent la dîme sont des hommes mortels; mais là, c'est celui dont il est attesté qu'il est vivant. De plus, Lévi, qui perçoit la dîme, l'a payée, pour ainsi dire, par Abraham. » C'est l'illustration de la dîme. J'aimerais souligner deux points au sujet de la dîme, pour que nous puissions bien saisir les principes du nouvel ordre.

Le premier est de quoi Abraham donne-t-il la dîme? La réponse est: il donne la dîme du butin qu'il a pris à l'ennemi. Il vient juste de gagner une bataille et la guerre et c'est sur ce qu'il a pris qu'il donne la dîme. Sa soumission est en rapport avec sa victoire. Pourquoi est-ce que les prêtres de l'ancien ordre ne peuvent-ils pas donner la dîme sur le butin pris à l'ennemi? La réponse est: c'est parce qu'ils sont encore en train de combattre l'ennemi. Ils n'ont aucun butin. Pour eux, la guerre n'est pas terminée. Ils continuent de combattre. Ils n'ont pas la victoire. C'est un passage sur la victoire. Comme ils n'ont pas de butin, ils ne peuvent pas profiter du fruit de ce butin qui est la soumission. C'est une belle illustration des personnes sous l'ancien ordre, qui sont toujours engagées dans le conflit.

C'est une image tirée de l'Ancien Testament qui est la réalité, mais sous « forme de semence. » Le Nouveau Testament est, lui, la réalité sous sa forme pleinement développée. Laissez-moi vous montrer cette forme pleinement développée. On trouve cela dans le livre de Romains. Romains 6:13 dit: « Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d'iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice. » J'aimerais souligner l'expression: « Offrez à Dieu vos membres comme étant vivants de morts que vous étiez. » Ceux qui vivent sous l'ancien ordre passent leur temps à s'offrir à Dieu, pas comme étant vivants d'entre les morts, mais ils s'offrent en tant que morts. En d'autres termes, ils échouent constamment, ils tombent constamment, ils pèchent constamment, ils font constamment les choses de travers et voici comment ils se soumettent: « Seigneur merci de ce que je peux revenir à nouveau. J'ai tout fait de travers et je te présente mes échecs. Seigneur prends mes échecs. Prends ma vie qui est en lambeau. Prends mon corps qui est sans espoir. Je suis un zéro. Je suis bon à rien. Prends mes ratés. Je te donne mes péchés, mes échecs et ma faiblesse. »

Je ne désire pas être irrévérencieux, mais je pense que Jésus dit au ciel: « Mais que désires-tu que je fasse avec cela? Mais pourquoi veux-tu encore soumettre tout ton gâchis, tout ce qui ne va pas? Je l'ai déjà pris une fois, lorsque je suis allé à la Croix. Je ne le veux pas à nouveau! Arrête de te présenter comme celui qui est mort, présente-toi comme celui qui est vivant des morts. » Est-ce que vous voyez la différence dans la soumission? Je n'essaie pas d'être critique envers l'ancien ordre, parce que je peux vous parler des nombreuses fois où j'ai donné tout mon gâchis. Pendant un certain temps, je passais constamment mon temps à donner mon gâchis à Dieu. Mais Dieu a dit: « Je ne désire pas cela. Mais qu'est-ce que je peux bien faire avec cela. J'ai déjà réglé le problème de tout ce gâchis. »

Vous n'avez pas à vous présenter dans vos vêtements de mort, alors que le processus de décomposition est enclenché en disant: « Me voici Seigneur je te donne tout cela! » Non, le verset dit que nous devons nous offrir à Dieu comme vivants de morts que nous étions, comme ceux qui ont embrassé Christ, qui ont embrassé la grâce, qui sont sanctifiés, qui sont assis avec Christ dans les lieux célestes, qui sont bénis avec Lui de toutes bénédictions, dont la vie est cachée avec Christ en Dieu et qui sont remplis de l'Esprit. Que se passerait-il si vous soumettiez cela? C'est ce qu'il dit ici: « Soumettez-vous à Dieu comme ceux qui sont vivants de morts qu'ils étaient. » C'est cela le nouvel ordre. Vous ne trouvez pas cela dans l'ancien ordre. Abraham était donc en train de donner la dîme de ce qu'il avait gagné. Il était en train de partager le butin de l'ennemi. Il était vivant de mort qu'il était et sa réponse était maintenant de donner cela au Seigneur.

Le deuxième point que j'aimerais souligner au sujet de la dîme, est le principe qu'elle illustre. Nous sommes tellement pris par les images comme le jeûne, l'imposition des mains, le lavage des pieds, la dîme et tout ce genre de choses. Certaines personnes sont prises de panique et disent: « Oh, nous devons jeûner, nous devons respecter le jour du sabbat, nous devons donner la dîme... » Mais ce sont des principes. Laissez-moi vous donner le principe de la dîme. Lorsqu'un hébreu mettait de côté un jour sur les sept, son coeur disait: « En réalité, tous les jours t'appartiennent Seigneur. Et pour illustrer cela, voilà de quelle manière je passe mon temps pendant cette journée. » Lorsqu'un hébreu donnait au Seigneur les prémices de son troupeau, il disait: « Seigneur, merci pour mon troupeau, tout t'appartient. Je Te donne les prémices pour Te montrer que tout ce que j'ai T'appartient. » C'est l'image d'une soumission totale. Lorsqu'un Hébreu donnait au Seigneur son premier-né lors d'une cérémonie de dédicace, il disait: « Seigneur, toute ma famille est à Toi, prends mon premier-né, comme un signe spécial pour montrer que toute ma famille T'appartient. » Lorsqu'un hébreu sortait dans son champ pour ramasser les premiers fruits et légumes de la récolte, il disait: « Seigneur, toute la récolte est à Toi, je Te donne les premiers fruits pour Te montrer que tout est à Toi. » Est-ce que vous croyez que Dieu a besoin de nos dix pour cent? Il n'a pas besoin de notre dîme. La dîme était un moyen de confesser que tout est à Dieu. L'image est passée. Peut-être que quelqu'un posera la question: « Est-ce qu'un chrétien est supposé donner la dîme de nos jours? » La réponse est: un chrétien est supposé être soumis de nos jours. Tout ce que vous avez est au Seigneur. La façon dont vous exprimez cela est quelque chose à voir entre vous et Lui, mais le point important est qu'il faut une soumission totale.

Comme Abraham était victorieux et qu'il avait pris le butin de l'ennemi, la chose la plus naturelle pour lui était de dire: « Seigneur, c'est Ta victoire, c'est Toi qui me l'as donnée, je n'ai rien. Et ainsi, il a donné la dîme pour illustrer le fait qu'il avait acquis une victoire totale. C'est cela l'illustration de la victoire.

Alors que nous avançons dans la Nouvelle Alliance, nous verrons toujours à nouveau ces quatre principes. Si je suis un serviteur du Seigneur selon la Nouvelle Alliance, voilà ce que vous entendrez de ma part. Il se peut que je le dise de façon différente, mais c'est toujours la même chose que je dis étude après étude. Premièrement, la guerre est terminée. Deuxièmement, vous êtes riches en Christ-Jésus. Troisièmement, laissez-Le vous servir. Quatrièmement, vivez dans la victoire qu'Il vous a donnée et le fruit de cette victoire sera votre soumission à Lui. N'est-ce pas un merveilleux message? C'est cela le message de la Nouvelle Alliance et c'est cela que représente un prêtre royal. Voilà le message de ceux qui vivent selon l'ordre de Melchisédek.



LE MESSAGER DE LA NOUVELLE ALLIANCE

Avant de terminer, laissez-moi introduire ce que j'aimerais vous présenter dans notre prochaine leçon. Nous avons vu que le message de la nouvelle alliance, le message du sacerdoce royal est en lien avec l'oeuvre achevée, avec les bénédictions de Dieu, avec la communion avec Dieu et avec la pleine victoire. C'est un merveilleux message, n'est-ce pas? Mais qui est le messager de la nouvelle alliance? Laissez-moi vous donner une réponse globale que nous détaillerons dans notre prochaine leçon. Peut-être que vous direz: « C'est moi qui suis le prêtre royal d'après 1 Pierre 2, où il est écrit que les chrétiens sont un sacerdoce royal, une nation sainte. Par conséquent, c'est moi le messager de ce message. »

Non, ce n'est pas premièrement vous. Vous voyez, ce n'est pas nous le royaume de prêtres, l'Eglise, et ce n'est pas vous ou moi qui sommes le prêtre royal. Je vous rappelle que la vie chrétienne n'est pas un changement en vous. C'est un échange. Si vous vivez, ce n'est plus vous qui vivez, c'est Christ qui vit en vous (cf. Galates 2:20). Qu'est-ce que le sacerdoce de Melchisédek? La réponse est: c'est lorsque Melchisédek vit dans mon coeur, c'est Lui qui est le prêtre, ce n'est pas moi le prêtre. Il se peut que je sois le canal de son sacerdoce, mais c'est Lui qui est le prêtre et lorsqu'Il vivra dans mon coeur, c'est Lui qui sera le prêtre selon Melchisédek. C'est Lui qui est le messager de la Nouvelle Alliance, alors que je me soumets à Lui. C'est Lui le médiateur de la nouvelle alliance et pas moi.

Vous n'êtes appelés qu'à faire une seule chose: soyez simplement vous-mêmes et vivez. Soyez juste qui vous êtes et laissez Dieu être qui Il est. N'essayez pas d'aider Dieu. Soyez juste vous et laissez-Le être Lui et alors vous remarquerez ce que vous remarquez dans Genèse 14, c'est qu'au bon moment Il se manifestera en vous et vous serez capables de dire à quelqu'un que l'oeuvre est achevée, qu'il n'a plus à se préoccuper de cela, qu'il est riche en Christ, que Dieu désire le servir et laver ses pieds, que la victoire lui est acquise et qu'il peut se soumettre au Seigneur. Et après qu'il aura entendu cela, vous pourrez à nouveau quitter la scène et il sera capable d'utiliser ce qu'il aura reçu. Le timing sera merveilleux, Dieu vous utilisera pour donner exactement ce dont une personne a besoin, de sorte que quand le « roi de Sodome » se présentera, elle aura tout ce dont elle a besoin pour résister à la tentation qui vient du monde.

Voilà le début de ce qu'est le sacerdoce royal. L'Eglise est dans une mauvaise situation et a un profond besoin de sacerdoce royal. L'Eglise est remplie d'Aarons, de prêtres lévites, de cérémonies, de programmes, de lois, de travailleurs, de volontaires, de gens fatigués qui vivent sous des fardeaux, la culpabilité et tout ce qui va avec. Je vous le rappelle encore une fois, la bataille est terminée, loué soit Son nom. Vous êtes riches en Christ-Jésus, laissez-Le vous servir, profitez de la victoire puis soumettez-Lui tout.

Prions:

Merci Seigneur pour ce que Tu es et pour la bénédiction du sacerdoce selon Melchisédek. Merci parce qu'à travers notre identification et notre union avec Christ, nous sommes également des prêtres royaux. Nous prions que Tu puisses, comme jamais auparavant, manifester ce sacerdoce envers nous. Merci parce que la somme de toutes choses en Hébreux, est que nous avons un tel Grand Prêtre. Nous l'avons. Rends tout cela réel pour nous, nous Te prions au nom de Jésus. Amen.

Hébreux #18