HEBREUX #14 - LE TYPE DE MELCHISEDEK

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre quatorzième leçon sur cette merveilleuse épître aux Hébreux.

Prions:

Père, nous Te remercions de pouvoir plonger nos regards dans Ta parole. Nous Te remercions pour le Saint-Esprit qui vit dans notre coeur, et qui dirige nos yeux vers notre Seigneur Jésus. Nous Te prions de nous délivrer de toutes idées provenant de la chair et du sang. Puisse Ton Esprit nous enseigner Tes vérités. Merci de nous protéger de tout ce qui ne viendrait pas de Toi. Nous Te Le demandons au nom de Jésus. Amen.



RESUME

Dans notre étude, nous sommes arrivés aux chapitres 5 à 10, coeur et message de l'épître aux Hébreux, à savoir que

Notre Seigneur Jésus est dans les cieux et exerce actuellement un ministère à notre égard en tant que Grand Prêtre.

Rappelons notre verset clé, Hébreux 8:1, qui nous le confirme:

« Le point capital de tout ce qui vient d'être dit, c'est que nous avons un tel souverain sacrificateur, qui s'est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les cieux. »

Le point capital c'est que Jésus est notre Grand Prêtre, à nous. C'est l'important. Nous espérons que, grâce à Dieu, nous pourrons L'aimer toujours plus, Lui faire davantage confiance, obéir promptement, Le servir et L'adorer. Mais avant d'en arriver pleinement là, Jésus est et demeure notre Grand prêtre. Il faut en prendre conscience. Peu importe notre condition, si nous sommes chrétiens, nous sommes au bénéfice du ministère de ce Grand prêtre.

Comme cela fut expliqué la dernière fois, le sacerdoce de notre Grand Prêtre est tout à fait spécial. En effet, cette épitre est adressée à des juifs qui étaient encore profondément enracinés dans l'Ancien Testament. Ils connaissaient bien la Bible. Et en entendant prononcer les mots « prêtre » ou « sacerdoce », ils pensaient automatiquement à Aaron qui a été le premier Grand Prêtre ou aux Lévites, tribu dont émanaient tous les prêtres. C'est pour cette raison que leur sacerdoce est tantôt appelé sacerdoce d'Aaron et tantôt sacerdoce Lévitique, d'après la tribu de Lévi. Ce sacerdoce était basé sur la Loi, avec toutes ses fêtes, tous ses jeûnes, tous ses sacrifices et avec le tabernacle et le temple. Tout cela appartenait au ministère de la prêtrise. C'est pourquoi le juif, y compris le juif chrétien, comprenait sacerdoce lévitique, lorsqu'il entendait prononcer le mot sacerdoce.

Mais l'épître aux Hébreux marque un virage capital. Il présente Jésus comme prêtre alors qu'Il n'appartient pas à la tribu lévitique. Le verset 7:14 dit:

« Car il est notoire que notre Seigneur est sorti de Juda, tribu dont Moïse n'a rien dit pour ce qui concerne le sacerdoce. »

Rappelez-vous que si l'on n'était pas descendant de Lévi, on ne pouvait accéder au sacerdoce. Pourtant, Jésus qui était de la tribu de Juda, est déclaré prêtre. Considérez ces versets:

• Verset 5:6: « Comme il dit encore ailleurs: Tu es sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchisédek. »
• Verset 5:10: « Dieu l'ayant déclaré souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek. »
• Versets 6:19-20: « Cette espérance, nous l'avons comme une ancre de l'âme, sûre et solide; elle pénètre au delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l'ordre de Melchisédek.
• Verset 7:11: « Si donc la perfection avait été possible par le sacerdoce Lévitique, -car c'est sur ce sacerdoce que repose la loi donnée au peuple, -qu'était-il encore besoin qu'il parût un autre sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek, et non selon l'ordre d'Aaron? »
• Verset 7:17: « car ce témoignage lui est rendu: Tu es sacrificateur pour toujours Selon l'ordre de Melchisédek. »

Nous voyons que le Saint-Esprit insiste fortement pour nous faire comprendre que Jésus n'est pas prêtre selon l'ordre lévitique. Il y avait quelque chose de défectueux dans le sacerdoce lévitique et qui devait être changé. Voici ce que dit le verset 7:11:

« Si donc la perfection avait été possible par le sacerdoce Lévitique, -car c'est sur ce sacerdoce que repose la loi donnée au peuple, -qu'était-il encore besoin qu'il parût un autre sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek, et non selon l'ordre d'Aaron? »

Le premier ordre sacerdotal devait disparaître pour céder la place à un nouveau sacerdoce selon l'ordre de Melchisédek.

Il est important de savoir que Jésus est prêtre selon l'ordre de Melchisédek et à cause du grand espace occupé dans notre épître par ce sujet, nous prendrons du temps pour étudier ce sacerdoce. Nous en sommes à notre troisième leçon sur Melchisédek et nous n'en avons pas encore fini. Cette persistance sur Melchisédek prouve l'infinie profondeur et richesse des Ecritures Inspirées.

Dans Genèse nous trouvons quatre versets sur Melchisédek et un cinquième au Psaume 110. Tout ce que nous apprenons de lui, nous vient de ces cinq versets. Pourtant, il y a plusieurs chapitres qui traitent de lui dans l'épître aux Hébreux. Cela démontre bien la profonde richesse des Ecritures. Il n'y a aucun passage inutile dans la Bible. Même si je peux ne pas tirer grand-chose d'un passage, sa richesse n'en demeure pas moins. Il n'y a pas de verset stérile. Même après plusieurs millions d'années dans les cieux, on ne sera pas au bout de Jean 3:16. Même si l'on pense bien connaître la Bible, nous ne sommes encore que des apprentis. Ne soyons pas trop fiers de nos connaissances de la Bible, car nous commençons juste à connaître le Seigneur.

La fois dernière, nous avons distingué six aspects de Melchisédek comme archétype ou image de Jésus. Trois de ces aspects sont inhérents à sa personne et trois autres sont inhérents à son ministère.

Inhérents à sa personne

• A travers son nom (racines du nom: Melchi et Sedec)
• A travers ses titres (Roi et prêtre)
• Prêtre unique (sans prédécesseur, ni de successeur)

Inhérents à son ministère de prêtre

• Melchisédec bénit
• Melchisédec rafraichit
• Melchisédec perçoit les dons

Etant Seigneur il reçoit la dîme de la part d'Abraham. Il n'y a pas de ministère selon Melchisédek sans bénédiction de la part du Seigneur, sans rafraîchissement de la part du Seigneur et sans la Seigneurie qui perçoit les dons. A la fin de notre discussion, nous reviendrons sur les divers aspects inhérents au ministère sacerdotal. Mais pour l'instant contentons-nous des trois aspects inhérents à sa personne, qui en font l'archétype (l'illustration) de notre Seigneur Jésus.



LA JUSTICE PRÉCÊDE LA PAIX

Les versets 7:1-2 disent:

« En effet, ce Melchisédek, roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très Haut, - qui alla au-devant d'Abraham lorsqu'il revenait de la défaite des rois, qui le bénit, et à qui Abraham donna la dîme de tout, - est d'abord roi de justice, d'après la signification de son nom, ensuite roi de Salem, c'est-à-dire roi de paix. »

Le Saint-Esprit attire notre attention sur la signification du nom de Melchisédek. Je ne sais pas ce que les parents avaient à l'esprit pour chercher un nom au bébé. Mais je sais ce que Dieu avait à l'esprit parce que ce nom possède deux racines, « Melchi » qui signifie roi, et « Sédek » qui signifie justice. C'est un roi de justice. C'est le sens de son nom. Le Saint-Esprit ajoute ensuite une autre locution. Le verset 7:2 dit:

« Ensuite roi de Salem, c'est-à-dire roi de paix. »

Le mot « Salem » signifie paix. La plupart des commentateurs pensent que Melchisédek était roi de Jérusalem qui à l'époque était simplement appelée Salem.

Il est très instructif de savoir que Melchisédek était à la fois roi de justice et roi de paix. Vous entrevoyez probablement en cela l'image de notre Seigneur. Est-Il un roi de paix? Est-il un roi de justice? Ce n'est pas par hasard que le verset 7:2 précise qu'il est d'abord roi de justice et ensuite roi de paix. L'ordre est important, il y a la justice avant la paix. Il faut le souligner car on inverse fréquemment cela. Tout le monde crie après la paix, mais ne s'intéresse pas de savoir si elle est basée sur la justice. On veut la paix à tout prix en tolérant n'importe quoi, voire en se compromettant. On dit généralement: « Ne nous opposons pas. Ne nous battons pas. Soyons en paix.» Mais ce n'est pas la pensée de Dieu. Matthieu 5:6 ne nous demande pas d'avoir faim et soif de paix, mais proclame:

« Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés! »

Si vous avez la justice, la paix suivra. La paix est le fruit de la justice.

En Jacques 3:17, le frère de Jésus dit:

« La sagesse d'en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d'hypocrisie. »

Notons que l'expression « premièrement pure » précède l'expression « ensuite pacifique. » Certaines personnes sont tout excitées parce que Jésus va revenir et établir un royaume sur la terre où la vache et l'ours auront un même pâturage, et les enfants pourront mettre la main dans un nid de vipères sans être mordus (cf. Esaïe 11:7-8). Ils parlent d'un temps de paix universel. Mais le Millénium est d'abord une période de justice universelle. Les hommes vivront ensemble en paix, parce que Jésus va régner avec une verge de fer. Gare à ceux qui provoqueront de l'agitation. Il y aura une paix basée sur la justice. Il y aura une paix universelle, uniquement parce qu'il y aura une justice universelle. Nombreux sont ceux qui recherchent la paix, mais vivent de façon impie. Le Psaume 23 enseigne que le chemin qui conduit aux verts pâturages, et près des eaux paisibles est un sentier de justice.

A Noël, on parle souvent de Jésus comme « Prince de paix », expression tirée d'Esaïe 9:6. S'il fallait brosser un tableau de Jésus Prince de la paix, quelle serait votre conception? Certains pensent que l'on devrait dessiner des papillons, des fleurs, des oiseaux qui chantent, un beau soleil et des enfants avec des sucettes. Personnellement je m'inspirerais d'Apocalypse 1:14-16 où Il apparaît en tant que prêtre, en habits sacerdotaux. Voilà la description que l'on y trouve:

« Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu; ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent, comme s'il eût été embrasé dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants; et son visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans sa force. » Je pense que c'est comme cela qu'est le prince de paix. Il a une épée à la main pour trancher tout esprit de discorde. Justice d'abord et paix ensuite. Pureté d'abord et paix ensuite!



IL N'Y A PAS D'EXCUSE POUR NE PAS VIVRE UNE VIE SAINTE

Une des choses surprenantes dans le titre roi de justice, c'est que Melchisédec, roi de Salem, vivait dans les environs de Sodome et de Gomorrhe. Qu'éprouvez-vous en entendant prononcer Sodome et Gomorrhe? Ce n'était sûrement pas un endroit sympathique, mais plutôt très mauvais. Aussi, il semble incroyable qu'un roi de justice ait vécu dans les environs de Sodome et de Gomorrhe, milieu impie s'il en est. Parfois on se trouve des excuses à une conduite impie, en disant: « Mais qu'est-ce que l'Eternel peut vraiment attendre de moi? Regardez ma situation. Voyez mon arrière plan. On ne m'a jamais aimé, et j'ai été abusé dans mon enfance. Mais qu'est-ce que Dieu peut bien attendre de moi? » Je peux vous dire avec certitude ce que Dieu attend de vous! Il attend de vous une vie sainte. Il a pourvu à tout pour que nous puissions vivre dans la sainteté et la justice et cela y compris dans un milieu comme Sodome et Gomorrhe.

On peut dire la même chose à propos de la compassion de notre Grand Prêtre. Il est dit aux versets 4:14-15:

« Ainsi, puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus, le Fils de Dieu, demeurons fermes dans la foi que nous professons. Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. »

Le prince de la Paix n'apporte pas la paix au prix de la justice. Et les compassions de notre Grand Prêtre, ne sont pas de la faiblesse. Certaines personnes pensent que Jésus ressent de la pitié pour tout le monde et qu'Il est peiné de notre situation. Nul dans l'univers n'est plus compatissant que Jésus, mais Il n'est pas faible et ne fait aucun compromis. Ce n'est pas de la pitié qu'il ressent pour nous.

Dans Jean 11:35, on voit Jésus pleurer. En Luc 19:41 il pleure à cause des péchés des autres et en Hébreux 5:7 Il pleure pour Lui-même. On peut donc affirmer que Jésus peut pleurer, qu'Il est tendre et manifeste de la compassion, mais attention au verset 4:15:

« Car nous n'avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses. »

Le Seigneur ne manifeste pas de compassion pour nos péchés, c'est à notre faiblesse qu'Il compatit. Il ne compatit jamais pour nous pousser à la pitié de soi. Il n'encouragera jamais personne dans ce sens.

Lorsque nous essayons d'être compatissants avec quelqu'un, veillons à ne pas l'encourager à la pitié de soi. Jésus est toujours compatissant à notre faiblesse, mais pas à notre péché. Il n'a aucune tolérance pour le péché. Jésus compatit à l'ivrogne mais n'a aucune compassion pour l'ivrognerie. Il compatira aux homosexuels. Mais il ne manifestera aucune compassion pour l'homosexualité qui est une abomination pour Dieu. Jésus est prêt à manifester de la compassion à notre faiblesse, mais pas à un seul de nos péchés. C'est en cela que Melchisédek, roi de justice, qui conduit à la paix, est une image de notre Seigneur Jésus.

Ceci dit nous savons que toute image a ses limites. Melchisédek était bien roi de justice, mais de façon relative. En d'autres termes, c'était un être humain et il n'était donc pas parfait. Mais Jésus Lui est roi de justice de façon absolue, Il est sans péché. De plus Melchisédek régnait sur une seule ville, Salem. (Paix). Par contre, Jésus Lui règne sur tout l'univers. Par conséquent Melchisédek nous aide à regarder dans la bonne direction, mais l'image qu'il nous donne a ses limites. Dans cette perspective, voici ce que dit Daniel 4:17:

« Cette sentence est un décret de ceux qui veillent, cette résolution est un ordre des saints, afin que les vivants sachent que le Très Haut domine sur le règne des hommes, qu'il le donne à qui il lui plaît, et qu'il y élève le plus vil des hommes. »

Il règne sur toutes choses. Et si les titres et le type de Melchisédek illustre Christ, ce n'est vrai que de façon relative et non pas absolue.

Passons maintenant à une autre façon pour Melchisédek d'être une image de Christ: c'est dans le fait qu'il est unique. Nous y avons déjà fait référence dans l'introduction, mais revoyons cela ensemble à nouveau. Est-ce que vous vous rappelez de quelle façon le Saint-Esprit souligne les vérités au sujet de Christ à partir de choses qui sont passées sous silence dans l'Écriture. Cela signifie qu'il y a de nombreuses choses que nous ne savons pas de Melchisédek. Nous ne savons pas où il est né. Nous ne connaissons ni le nom de son père, ni celui de sa mère. En fait nous ne connaissons aucun des membres de sa famille. Nous ne savons pas qui l'a précédé dans le sacerdoce, ni d'où il le tient. Nous ne savons pas qui a été prêtre après lui. Nous ne savons ni comment il est mort, ni quand il est mort. Nous n'avons aucun récit concernant tout cela.



CHRIST PENSE A NOUS ET INTERCËDE POUR NOUS SANS ARRÊT

Il n'est pas dit qu'il n'est jamais né ou qu'il n'a pas eu de parents. Il en a certainement eus, mais il n'y a rien d'écrit là dessus. C'est l'une des manières pour le Saint-Esprit de nous enseigner en se basant sur le silence. Voici ce que dit Hébreux 7:3:

« Qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n'a ni commencement de jours ni fin de vie, -mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu, -ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité. »

Et Hébreux 7:6 de compléter:

« Qui ne tirait pas d'eux son origine. »

Quel âge donner à quelqu'un qui n'est jamais né? Il est très vieux! Il est éternel. Quel âge donner à quelqu'un qui n'est jamais mort? Il est éternel. Quelle est l'importance d'un prêtre qui n'a pas de parents? Il transcende tout. Personne avant lui, personne après lui, il n'y a ni prédécesseur, ni successeur! Cela signifie bien qu'Il est unique. En cela Melchisédek est bien une image, un archétype de Christ.

Ces choses sont mentionnées pour souligner le fait que son sacerdoce est éternel. Voici ce qu'en dit Hébreux 5:6:

« Comme il dit encore ailleurs: Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l'ordre de Melchisédek. »

Et Hébreux 7:3 ajoute:

« Qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n'a ni commencement de jours ni fin de vie, -mais qui est rendu semblable au Fils de Dieu, -ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité. »

Hébreux 7:17 de le confirmer:

« Car ce témoignage lui est rendu: Tu es sacrificateur pour toujours Selon l'ordre de Melchisédek. »

Enfin nous trouvons une splendide déclaration en Hébreux 7:16:

«Institué, non d'après la loi d'une ordonnance charnelle, mais selon la puissance d'une vie impérissable.»

Le sacerdoce lévitique était conditionné par la généalogie. Si l'on ne pouvait pas prouver qu'on était de la tribu de Lévi, pas question de sacerdoce. Les prêtres portaient constamment leur papier sur eux pour établir leur identité. Par contre dans l'ordre de Melchisédec, on ne dépendait pas de généalogie. Ce sacerdoce n'avait ni commencement ni fin. Il est prêtre pour toujours selon une vie impérissable.

En voici confirmation aux versets 7:23-25:

« De plus, il y a eu des sacrificateurs en grand nombre, parce que la mort les empêchait d'être permanents. Mais lui, parce qu'il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n'est pas transmissible. C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. »

Pouvez-vous réaliser que pendant 24 heures par jour, 7 jours par semaine, 52 semaines par an, le Seigneur Jésus n'arrête pas d'intercéder pour nous, parce qu'Il est prêtre pour toujours selon l'ordre de Melchisédek. Pendant que vous dormiez cette nuit, Jésus intercédait pour vous. Pendant que vous lisez cette leçon, Jésus intercède pour nous.

Lorsqu'on quelqu'un me demande: « Pourriez-vous, s'il vous plaît, prier pour moi? » Je le fais volontiers, mais je rappelle toujours que le Grand Prêtre prie déjà pour lui.

Il m'est arrivé de tomber dans des pièges dans ma vie chrétienne en voulant être plus proche du Seigneur! Par exemple, j'ai voulu imiter la vie de mystiques chrétiens, plus spécialement de mystiques allemands. Leurs écrits me semblaient manifester une communion très intense avec le Seigneur. Mais à l'époque je n'ai pas remarqué que c'était une forme de légalisme. Le légalisme qui m'était familier était plutôt externe, mais avec eux cela devenait intérieur, dans leurs prières, leurs méditations, leurs pensées, leurs visualisations... Mais tout cela était quand même du légalisme. Cette démarche m'a conduit à l'épuisement. L'une des choses que je voulais faire, était de penser à Jésus tout au long de la journée. Finalement j'ai compris que ce n'était pas possible. Vous pouvez essayer, vous vous en rendrez vite compte. Nous avons du travail à faire, nous devons assumer nos responsabilités, nous occuper des enfants, il y a les soins du ménage et bien d'autres choses à faire. Je me sentais coupable de ne pas penser en permanence au Seigneur et à Ses bontés.

Puis-je vous persuader qu'on trouve le repos en comprenant que Jésus est unique et éternel. Il ne s'agit pas de penser à Lui tout au long de la journée, mais de savoir que Lui pense à nous toute la journée. C'est ainsi que l'on entre en repos. On n'a pas à se focaliser sur Lui à longueur de journée, mais à savoir que Lui est toujours focalisé sur nous. Voici une bonne illustration pour nous aider à le comprendre: Essayons de développer le plus grand nombre de pensées sur nous-mêmes. Jusqu'où irait notre réflexion, sans d'ailleurs en avoir fini?

Or la Bible dit, et ce n'est pas une simple figure de style, que les pensées de Dieu sur nous sont plus nombreuses que le nombre de grains de sable contenus dans la terre entière (cf. Psaumes 139:17-18; Psaume 40:5). Songez qu'il nous serait déjà impossible, malgré toute notre concentration, d'avoir autant de pensées que le nombre de grains contenus dans une seule main. Jésus pense à nous 24 heures de chaque jour. C'est en cela que se trouve le repos de la foi. Rappelons-le, Jésus pense à nous en permanence. Cela Lui est possible parce qu'il est le Dieu d'éternité, et notre unique Grand Sacrificateur. Il intercède constamment en notre faveur. Que Dieu puisse nous le montrer en profondeur, car là se trouve le repos de la foi. Le Seigneur pense à nous sans arrêt. Voilà la puissance de Sa vie éternelle et de Son sacerdoce.



CHRIST EST ROI ET PRÊTRE

Nous venons d'examiner les aspects inhérents à la personne de Melchisédek qui en font un archétype de Christ, à travers ses titres, ses noms (il est le roi de justice et le roi de paix), et son unicité. Mais il y a encore un autre aspect relatif à sa personne par lequel il est un archétype de Christ. Cela concerne ses fonctions. Nous avons dit que Melchisédek était roi (roi de justice et roi de paix). Mais il était aussi prêtre. Le verset 7:1 dit:

« Ce Melchisédek, roi de Salem, sacrificateur du Dieu Très Haut. »

On peut exprimer cela en disant que c'était un prêtre-royal. C'était très impressionnant pour les Hébreux, car c'était contraire à la règle lévitique. Nul n'avait le droit d'être Roi et Prêtre en même temps. C'était interdit. Nous en avons quelques célèbres illustrations dans la Bible.

Il y a l'exemple de Saül. Rappelons ce qui est arrivé à ce roi d'Israël lorsqu'il a voulu offrir des sacrifices. 1 Samuel 13:9-14 en relate le récit:

« Alors Saül dit: Amenez-moi l'holocauste et les sacrifices d'actions de grâces. Et il offrit l'holocauste. Comme il achevait d'offrir l'holocauste, voici, Samuel arriva, et Saül sortit au-devant de lui pour le saluer. Samuel dit: Qu'as-tu fait? Saül répondit: Lorsque j'ai vu que le peuple se dispersait loin de moi, que tu n'arrivais pas au terme fixé, et que les Philistins étaient assemblés à Micmasch, je me suis dit: Les Philistins vont descendre contre moi à Guilgal, et je n'ai pas imploré l'Éternel! C'est alors que je me suis fait violence et que j'ai offert l'holocauste. Samuel dit à Saül: Tu as agi en insensé, tu n'as pas observé le commandement que l'Éternel, ton Dieu, t'avait donné. L'Éternel aurait affermi pour toujours ton règne sur Israël; et maintenant ton règne ne durera point. L'Éternel s'est choisi un homme selon son coeur, et l'Éternel l'a destiné à être le chef de son peuple, parce que tu n'as pas observé ce que l'Éternel t'avait commandé. »

Qu'est-ce que l'Eternel Lui avait commandé? C'est de ne pas exercer le sacerdoce parce qu'il était roi. Cette désobéissance a été le commencement de sa chute.

Nous avons une illustration encore plus impressionnante à travers le roi Ozias, qui a été un bon roi. Il a régné pendant 52 ans dans la justice, et la prospérité. Mais il a fini par commettre des erreurs selon 2 Chronique 26: 17-19:

« Le sacrificateur Azaria entra après lui, avec quatre-vingts sacrificateurs de l'Éternel, hommes courageux, qui s'opposèrent au roi Ozias et lui dirent: Tu n'as pas le droit, Ozias, d'offrir des parfums à l'Éternel! Ce droit appartient aux sacrificateurs, fils d'Aaron, qui ont été consacrés pour les offrir. Sors du sanctuaire, car tu commets un péché! Et cela ne tournera pas à ton honneur devant l'Éternel Dieu. La colère s'empara d'Ozias, qui tenait un encensoir à la main. Et comme il s'irritait contre les sacrificateurs, la lèpre éclata sur son front, en présence des sacrificateurs, dans la maison de l'Éternel, près de l'autel des parfums. »

Vous voyez que c'était sérieux. Sous l'ancienne alliance, on ne pouvait pas être prêtre et roi à la fois. Ozias a vécu de longues années dans son palais et dans la prospérité, mais il a fini lépreux et a été repoussé hors de la société. Tout cela lui est arrivé pour une seule raison: il a essayé d'exercer le sacerdoce. Cumuler était interdit dans l'ancienne alliance.

Mais dans l'ordre de Melchisédek, on le pouvait. Cela signifie que le prêtre était à la tête d'un royaume ecclésial et de son gouvernement. De nos jours, nous vivons sous la séparation de l'église et de l'état. Mais à l'époque de Melchisédek il n'y avait pas de séparation. En d'autres mots, Melchisédek avait tous les droits et tous les pouvoirs. Jésus a tous les droits et pouvoirs. Il est Roi sur l'Eglise et sur les gouvernements. Cette combinaison des fonctions de Roi et de Prêtre est donc une merveilleuse illustration du Seigneur Jésus.

Zacharie a prédit qu'un jour paraîtrait un autre ordre de prêtres. Zacharie 6:12-13 dit:

« Tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel des armées: Voici, un homme, dont le nom est germe, germera dans son lieu, et bâtira le temple de l'Éternel. Il bâtira le temple de l'Éternel; il portera les insignes de la majesté; il s'assiéra et dominera sur son trône, il sera sacrificateur sur son trône, et une parfaite union régnera entre l'un et l'autre. »

Zacharie a prédit qu'un jour viendrait un prêtre qui s'assiéra sur le trône et sera roi et prêtre en même temps.

Nous avons donc vu trois façons par lesquelles Melchisédek est une image de Christ:

• A travers sa personne.
• A travers ses noms et ses titres.
• A travers le fait qu'il est unique dans son éternité.

Et nous venons de voir enfin que Melchisédec est aussi l'archétype de Christ par la simultanéité de ses fonctions sacerdotales (il est prêtre) et royales (il est roi).

Avant d'en finir avec cette leçon, j'aimerais introduire la prochaine étape dans notre étude. Les versets 7:11-12 disent:

« Si donc la perfection avait été possible par le sacerdoce Lévitique, -car c'est sur ce sacerdoce que repose la loi donnée au peuple, -qu'était-il encore besoin qu'il parût un autre sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek, et non selon l'ordre d'Aaron? Car, le sacerdoce étant changé, nécessairement aussi il y a un changement de loi. »

Prenons encore le verset 10:9 qui dit:

« Il dit ensuite: Voici, je viens Pour faire ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. »

Il faut qu'un sacerdoce disparaisse, celui de Lévi pour être remplacé par le nouvel ordre. C'est d'ailleurs plus ou moins l'objectif de l'épître aux Hébreux.

L'auteur de notre épître dit aux Hébreux: « Laissez tomber l'ordre ancien. Ne vous accrochez plus à lui. Christ est le nouveau souverain Sacrificateur, il y a un nouvel ordre. Il y a une nouvelle prêtrise, il y a une nouvelle alliance. Tout est nouveau, laissez tomber ce qui est ancien. » Est-ce que vous savez pourquoi les juifs avaient tant de mal à abandonner les vieilles choses? Comment pouvaient-ils mettre Moïse de côté? Comment pouvaient-ils oublier les fêtes, les sacrifices, les jeûnes, le tabernacle, le temple et presque tout l'Ancien Testament? Comment pouvaient-ils abandonner ces somptueux habits du Souverain sacrificateur? Comment pouvaient-ils mettre de côté les rites, le chandelier comment pouvaient-ils mettre tout cela de côté?

Tout cela faisait partie de leurs traditions. Ils ont eu des Lévites pendant 2000 ans. Ils ont eu un Grand Prêtre pendant 2000 ans. Et voilà qu'on vient leur dire: « Laissez tomber tout cela, et choisissez Christ. » Il n'était pas facile de mettre de côté des traditions si ancrées en eux. Ils en étaient profondément imprégnés. Il est difficile de mesurer la crise morale des juifs de l'époque. Lorsque cette l'épître leur a intimé de tout abandonner, leur réaction a dû être: « Laisser tomber? Mais par quoi le remplacer? Et dans quel contexte allons-nous nous trouver en acceptant Jésus? » Ce qui leur était proposé, c'était: « Vous allez adorer dans les prisons. Vous allez être jetés aux lions. Vous serez mis à mort sur les places publiques. Vous serez cloués sur des croix. Vous devrez vous réunir dans des lieux sombres et dans des forêts. » Pouvez-vous imaginer le miracle nécessaire pour que ces juifs du Nouveau Testament abandonnent l'ancien ordre pour le nouveau?



NOUS SOMMES ROIS ET PRÊTRES SELON L'ORDRE DE MELCHISÉDEK

Pourquoi est-ce si important? 1 Pierre 2:9-10 dit:

« Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, vous qui autrefois n'étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n'aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde. »

Pierre parle ici de vous et moi. En examinant attentivement ce passage, vous pouvez constater que Pierre déclare que nous sommes un sacerdoce royal. Mais qu'est-ce qu'un sacerdoce royal? C'est un sacerdoce de prêtres rois. En d'autres termes, nous chrétiens nous sommes prêtres et rois, mais attention c'est selon l'ordre de Melchisédek et non selon l'ordre d'Aaron. Voici ce que dit Apocalypse 1:6:

« Et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles! Amen! »

Nous sommes un royaume de prêtres. Apocalypse 5:9-10 le confirme:

« Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant: Tu es digne de prendre le livre, et d'en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation; tu as fait d'eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre. »

Apocalypse 20:6 d'ajouter:

« Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection! La seconde mort n'a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans. »

Chers amis, percevez-vous l'importance de la combinaison des fonctions du sacerdoce royal? Pourquoi est-ce si important de savoir que les chrétiens sont prêtres selon l'ordre de Melchisédek?

Nous devons insister là-dessus à cause de l'histoire de l'Eglise! Louons le Seigneur parce qu'il a utilisé Martin Luther pour restaurer trois grandes vérités:

• Premièrement la justification par la foi seule.
• Deuxièmement les Ecritures seules comme seule source de notre autorité.
• Troisièmement le sacerdoce universel des croyants.

Il n'est plus nécessaire de passer par un prêtre, je suis un prêtre. Je peux trouver directement Dieu sans passer par un intermédiaire. On peut louer Dieu pour Luther qui a remis en évidence ces vérités. Mais il n'a pas été jusqu'au bout! Il y a cinq cents ans ce cher Martin Luther n'est pas allé assez loin. Il a ouvert la fenêtre et nous avons commencé à respirer l'air frais de la réalité attestant que nous sommes prêtres. Mais l'Eglise est restée dans l'ordre Lévitique. De nos jours l'Eglise est encore dans l'ordre Lévitique.

Comprenez-vous l'importance de savoir que nous sommes prêtres selon Mélchisédek? Nous venons de voir la difficulté des Hébreux pour quitter l'ordre ancien, à cause de leur tradition. Eh bien, aujourd'hui nous pouvons dire que nous devons laisser tomber tout le système de l'Eglise. Malheureusement les chrétiens ne sont pas prêts à le faire. Nous avons aussi une tradition et il n'est pas facile de s'en libérer. J'aimerais vous montrer dès notre prochaine leçon, à travers l'épître aux Hébreux, que le système actuel de l'Eglise relève de l'ordre lévitique. Le message adressé aux Hébreux du nouveau testament est valable pour nous. Nous devons « laisser tomber ». Les tensions vécues par ces premiers chrétiens, sont celles que nous allons vivre aussi de nos jours.

Prions:

Père, merci infiniment pour Ta parole, non pour ce que nous pensons qu'elle signifie, mais pour toute la signification que Tu as mise en elle. Seigneur aide-nous à abandonner les appuis auxquels nous nous accrochons. Merci parce que nous pouvons courir la course qui est devant nous en gardant nos regards fixés sur Jésus l'auteur et le consommateur de notre foi. Merci parce que nous avons un tel Grand Prêtre, qui est monté aux cieux et s'est assis à la droite de Dieu le Père. Merci pour la glorieuse promesse, que si nous vivons avec Toi là-haut, Tu as promis de vivre avec nous ici-bas. Nous prions que Tu puisses manifester ces choses en nous. Au nom de Jésus. Amen.

Hébreux #15