GENESE #4 - LE JARDIN D'EDEN
Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre quatrième leçon sur ce merveilleux livre de la Genèse.

Prions:

Père céleste, le Seigneur Jésus est tout ce dont nous avons besoin. Nous prions Seigneur, que Tu puisses imprimer profondément cette réalité dans nos coeurs chaque fois que nous ouvrons Ton précieux Livre. Nous prions que Ton Saint Esprit nous focalise à nouveau sur Celui qui est notre Vie, Celui qui est la Vérité, et nous Te remercions Seigneur pour chaque opportunité que nous avons d'ouvrir Ta Parole. Maintenant, nous Te demandons tout particulièrement que nous puissions voir le Seigneur Jésus d'une manière toute nouvelle. Délivre-nous de toute philosophie et de toute sagesse humaine et nous prions que Ton Saint Esprit révèle le Seigneur Jésus à notre coeur. Nous nous attendons à Toi pour cela et nous Te remercions par avance dans le nom merveilleux du Seigneur Jésus. Amen.



RESUME

Merci de prendre le chapitre 2 de la Genèse. Dans notre discussion, nous avons commencé à voir les deux premiers chapitres. Nous avons appelé ces deux chapitres, Le Créateur et Sa recréation. Pendant des années, je les ai appelés Le Créateur et sa création, mais ce n'est pas le cas. Il s'agit de Sa recréation. Les chapitres 1 et 2 décrivent notre Seigneur Jésus en train de recréer Sa merveilleuse création. Il est en train de la réparer, car elle est brisée. Il l'a refaite, Il l'a restaurée. Le verset 2:2 dit: « La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » Nous savons avec certitude que Dieu n'a pas créé les cieux et la terre tels que vous les découvrez dans le verset 2:2. Il ne les a pas fait de cette façon.

Lorsqu'Il a créé les cieux et la terre, c'était parfait. Ils n'étaient pas vides, informes, chaotiques et sombres. Peut-être me direz-vous: « Mais comment sais-tu cela? » Je le sais à cause d'Esaïe 45:18 qui dit: « Car ainsi parle l'Éternel, Le créateur des cieux, le seul Dieu, Qui a formé la terre, qui l'a faite et qui l'a affermie, Qui l'a créée pour qu'elle ne fût pas déserte, Qui l'a formée pour qu'elle fût habitée. » Il y a quelque chose qui s'est passé entre les versets 1:1 et 1:2. De nombreux Théologiens croient que cela correspond à la chute de Satan et que tout cela a causé le chaos. Je sais simplement que Dieu ne l'a pas fait de cette façon.

Alors que nous n'avons avancé que de deux versets dans la Bible, nous voyons déjà Dieu en train de faire Son oeuvre de rédemption. Dieu est en train de réparer, de restaurer, de recréer. Nous avons étudié les six jours de la recréation en tant qu'images. En d'autres termes, la recréation de l'univers physique est l'illustration de Dieu de la recréation dans l'Esprit. Autrement dit, lorsque nous mettons notre confiance dans le Seigneur, Dieu fait de vous quelque chose de nouveau, Il fait de vous une nouvelle créature. Lorsque nous croyons dans le Seigneur, il y a une nouvelle création. Et cette nouvelle création, mon expérience chrétienne, est une image de ces sept jours de recréation.

Vous voyez, nous savons avec certitude que le premier jour est une image parce que 2 Corinthiens 4:6 dit: « Car Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos coeurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. ». Nous savons à partir de Hébreux 3 et 4 que le septième jour est également une image. Dieu s'est reposé de Ses oeuvres et Il est entré dans Son repos. La question est donc la suivante: si le premier jour est une image de la lumière lorsque Dieu vient dans notre coeur, et si le septième jour est une image du repos, pourquoi les jours deux, trois, quatre, cinq et six ne seraient-ils pas également des images de notre recréation? Il est clair que c'est le cas et nous avons essayé de retracer cela - non pas que nous ayons toutes les lumières sur ce sujet - mais nous sommes juste en train de regarder certains de ces merveilleux principes. Nous avons vu pourtant certaines choses et c'est ce que nous essayons de partager.

De la même façon que les sept jours sont des images, l'institution du mariage et le Jardin d'Eden sont également des images. Dans les deux premiers chapitres, nous avons donc sept jours de recréation, le Jardin d'Eden et le mariage, et ces éléments mis tout ensemble nous donne une image de ce que Dieu est en train de faire dans nos coeurs alors qu'Il nous recrée.

J'aimerais juste vous redonner rapidement les principes que nous avons déjà passés en revue. Lors du premier jour dans les versets 1:3-5, Dieu a créé la lumière, Il l'a appelée à l'existence. Le principe ici est l'illumination. Cela commence toujours par la lumière. Lors du deuxième jour dans les versets 1:6-8, nous trouvons le principe de la séparation. Dieu a séparé les choses. Pensez à ces choses spirituellement alors que je vous donne les faits. Dieu a séparé la lumière des ténèbres, et les choses d'en-haut des choses d'en-bas. Dieu a séparé les choses solides des choses liquides. Le principe est donc la séparation. Le troisième jour se trouve au verset 1:9-13. Il y a des fruits et une production qui apparaissent pour la première fois. Il y a de la végétation. Voilà ce que Dieu a fait lors du troisième jour, c'est ce qui grandit de façon naturelle. Les semences portent des fruits et ainsi de suite.

Est-ce que c'est ainsi que les choses se sont passées dans votre vie? Premièrement il y a eu la lumière et ensuite Dieu a commencé à faire la distinction entre ce qui est lumière et ce qui est ténèbres, entre ce qui est faux et ce qui est juste, entre ce qui est d'en-haut et ce qui est d'en-bas, entre ce qui est spirituel et ce qui est physique, entre ce qui est éternel et ce qui est temporel, entre ce qui dure et ce qui est sur le point de disparaître. Ensuite les fruits sont devenus une réalité dans notre vie. Voilà pour le troisième jour.

Lors du quatrième jour Il a créé les luminaires. Le premier jour, Il a créé la lumière et ensuite le soleil, la lune et les étoiles qui sont les canaux de la lumière. Cela représente le ministère, parce que nous sommes appelés à briller comme le soleil. Nous sommes comme la lune dans sa gloire, nous sommes la lumière du monde, les canaux de la lumière. Voilà pour ce qui est du ministère.

Pendant la cinquième journée, que l'on trouve dans les versets 1:14-19, nous avons l'illustration des oiseaux dans le ciel, des poissons dans la mer, et lors de la première partie du jour suivant, tout ce qu'il y a entre les deux. Dieu a créé l'homme pour être le maître. C'est la première fois que la bénédiction est mentionnée. C'est cela l'héritage. L'homme doit régner sur les oiseaux du ciel, sur les poissons de la mer, sur les animaux et ainsi de suite. C'est l'héritage de l'homme, et les animaux vivent sous son autorité. Premièrement il y a la lumière, ensuite la séparation, le fruit, puis le ministère. Enfin on apprend que l'homme est appelé à vivre dans la bénédiction, la seigneurie et l'autorité qu'il a en tant que chrétien.

Le récit du sixième jour se trouve dans les versets 1:14-31 et 2:4-7 . Le verset 1:27 dit: « Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. » Le verset 2:7 dit: «L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant. » Le sixième jour est une image de Dieu. C'est le souffle de Dieu, la vie de Dieu qui fait que c'est une image de Dieu. Dans sa forme pleinement développée, cela serait le Saint Esprit. Vous pouvez voir de quelle façon ces six jours sont classés selon l'ordre de Dieu. Il y a premièrement la lumière, puis la séparation, le fruit, le ministère, l'autorité, la Seigneurie, l'héritage et enfin bien entendu l'image de Dieu. Nous sommes faits pour être conformés à l'image de Dieu par l'Esprit de Dieu. Qu'est-ce qui pourrait suivre le fait d'être conformé à l'image de Jésus? La réponse est le septième jour. Il s'agit du repos, de rentrer dans Son repos. C'est le repos comme nous l'avons défini la dernière fois. C'est là où nous nous sommes arrêtés. Le repos, c'est la satisfaction de Dieu avec l'oeuvre achevée de la création. Lorsqu'Il eut terminé toute Son oeuvre de création, Il fut satisfait et Il a dit que c'était très bien. Lorsque Jésus est monté sur la croix et qu'Il eut achevé Son oeuvre de rédemption, Il a dit: « Tout est accompli. » Dieu était satisfait de la création et Il est également satisfait de l'oeuvre de rédemption. Il était satisfait en nature et en grâce. Tout cela est une ombre de notre expérience en Christ. Voilà où nous nous sommes arrêtés.

Cela nous amène à un nouveau sujet, mais avant j'aimerais juste encore revenir sur ce septième jour, la séquence des jours et le fait qu'ils se recouvrent en partie. En d'autres termes, je vous ai dit que les six jours de la recréation dans le monde physique illustrent ce que Dieu fait dans nos coeurs quand nous mettons notre confiance dans le Seigneur, et j'ai suggéré que tout cela est dans le bon ordre. Mais ce que j'aimerais que vous puissiez voir, c'est que Dieu n'a pas fait le premier jour et dit ensuite: « Très bien, le premier jour est terminé, vous n'aurez plus jamais besoin de la lumière. A partir du deuxième jour, vous n'aurez plus besoin du jour un. Le premier jour continue à travers toute la recréation de Dieu comme c'est le cas pour le deuxième et le troisième jour. J'ai besoin de la lumière de Dieu pour avoir le deuxième jour, par conséquent les jours se recouvrent et continuent. Jusqu'à ce que Dieu nous donne la lumière, il ne peut pas y avoir de nouvelles lumières. Ephésiens 1:16-18 nous dit que Paul priait toujours pour avoir la lumière. Il dit: « Je ne cesse de rendre grâces pour vous, faisant mention de vous dans mes prières, afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, et qu'il illumine les yeux de votre coeur, pour que vous sachiez quelle est l'espérance qui s'attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu'il réserve aux saints. » C'est cela le grand besoin de l'Eglise, le grand besoin des familles, le grand besoin des individus. C'est cela le grand besoin de mon coeur.



DIEU NOUS DONNE CHRIST ET TOUT LE RESTE AVEC LUI

Cela fait maintenant de nombreuses années, je ne sais plus combien, que Dieu a commencé à imprimer dans mon coeur le fait de ne pas Lui demander de choses physiques. Je pense que cela fait au moins 20 ans que je n'ai pas demandé de choses physiques à Dieu. Lorsque quelqu'un me demande: « Avez-vous des besoins? Avez-vous des sujets de prières? » Je donne tout le temps la même réponse: « De la lumière. » Est-ce que vous désirez prier pour moi? Est-ce que vous désirez prier pour ma famille? Demandez à Dieu de la lumière. C'est tout ce que je désire. Tout ce que je désire, c'est de la lumière; tout le reste viendra avec. Si vous priez que Dieu vous donne de la lumière dans la révélation de Christ, tout le reste viendra également. Vous voyez, lorsque vous avez mis votre confiance en Christ, Dieu vous a donné Jésus et avec Lui toutes les autres choses. En d'autres termes, vous avez déjà tout ce dont vous avez besoin. Jusqu'à ce que vous alliez au ciel, vous ne recevrez rien d'autre, vous avez déjà tout. Vous avez le Seigneur. Vous l'avez Lui. Et la seule chose que vous recevrez à partir de maintenant, ce sont des yeux pour voir ce que vous avez déjà. C'est tout. Tout ce que Dieu peut vous donner, c'est de la lumière. Il vous donnera des yeux pour voir à quel point Jésus est merveilleux et tout ce qu'il y a en Lui. C'est ainsi que je suggère que vous puissiez prier pour tous les saints. Prions les uns pour les autres que Dieu puisse ouvrir nos yeux. Voilà pour le premier jour.

Ensuite vient la séparation. Je ne peux pas expérimenter la séparation tant que je n'ai pas la lumière. J'ai besoin de la lumière de Dieu pour être séparé. Sans la lumière de Dieu, je vais appeler la nuit, le jour. Et je vais appeler les ténèbres, la lumière. Je vais appeler les choses qui ne sont pas spirituelles, spirituelles. Les jours sont donc bien dans l'ordre de Dieu. A travers Sa lumière, Dieu m'apprend à me séparer et avec la lumière de Dieu vient la croissance spontanée et ensuite nous commençons à porter du fruit et à avoir un témoignage puis à entrer dans notre héritage et à vivre dans la bénédiction.

C'est lorsque tous les principes associés aux cinq jours se manifestent dans votre vie que vous serez conformés à l'image de Christ. Je serai conformé à l'image de Christ et cela m'apportera le repos. Je désirais vous montrer que tous ces jours étaient nécessaires. En lien avec cela, si vous lisez attentivement le récit de la recréation, vous remarquerez que Dieu ne s'est pas montré que le premier jour, puis plus les autres jours. Dieu était dans le premier jour. Dieu était dans le deuxième jour. Dieu était dans le troisième jour. Dieu était dans le quatrième, dans le cinquième jour, dans le sixième et même dans le septième jour. C'est Dieu qui illumine. C'est Dieu qui sépare. C'est Dieu qui fait apparaître les fruits. C'est Dieu qui met en place les étoiles dans le Ciel.



NE PAS S'ATTACHER AU PRINCIPE MAIS A DIEU

Vous voyez, le problème est que parfois, lorsque nous étudions la Bible, nous voyons le principe mais nous mettons Dieu de coté. Vous ne pouvez pas faire cela dans la recréation. Il n'est pas possible de le faire. Les principes de la Bible sont merveilleux mais ils ne sont pas Dieu. Ne substituez jamais Dieu par un principe. Par exemple, il se peut que vous étudiez ceci et que vous disiez: « Très bien, le premier correspond au principe de la lumière. J'ai donc besoin de la lumière. Je vais aller à l'école biblique et dans un séminaire. Ou je vais apprendre le Grec et je vais rechercher des livres, des cassettes et essayer de trouver la lumière auprès des autres chrétiens. » Pour avoir la lumière, il faut l'avoir de la même manière que Dieu l'a donnée la première fois. C'est Dieu qui la donne. Ce n'est pas parce que nous avons saisi le premier principe, la lumière, que nous pouvons remplacer la lumière de Dieu par la lumière des hommes. Il faut que ce soit la lumière de Dieu. Peut-être que vous direz: « Le principe est la lumière. » Non, ce n'est pas le cas. Le principe est la lumière de Dieu et nous avons tout le temps besoin de la lumière du Seigneur.

La même chose est vraie pour le deuxième jour. Peut-être que quelqu'un étudiera cela et dira: « Très bien! J'ai trouvé le principe! Il s'agit du principe de la séparation, et si nous désirons être de bons chrétiens, nous devons être séparés. » Puis ils commencent à courir après la séparation. Ce n'est pas cela le principe de la séparation. Le principe est que c'est Dieu qui sépare le jour de la nuit. C'est Dieu qui sépare ce qui est d'en-haut de ce qui est d'en-bas. C'est Dieu qui fait la séparation. Il y a eu une époque dans l'histoire où l'Eglise courrait après la séparation comme une chose en elle-même. Cela a porté les noms de Mouvement de la Séparation et Mouvement de Sainteté. Tout le monde courrait après la séparation. Les légalistes aiment le deuxième jour parce que cela parle de séparation. Ils disent: « Nous devons vivre des vies séparées, alors laissons tomber ceci et cela et disons aux autres chrétiens que s'ils désirent vraiment être pieux, ils doivent également faire cela. Ils ne doivent pas aller dans certains endroits, ils ne doivent pas fréquenter certaines personnes. Ils ne doivent pas porter ce genre d'habits. Ils ne doivent pas écouter ce genre de musique. »

Ils disent que le deuxième jour parle de la séparation. Mais la Bible ne dit pas cela. La Bible dit que Dieu a séparé. La séparation est une merveilleuse chose lorsque Dieu la fait. Dieu est Celui qui sépare. Quelqu'un m'a récemment demandé, et d'une certaine façon c'était pour me tendre un piège, si en tant que chrétien victorieux, je croyais dans la séparation. Je savais ce que cette personne voulait me demander et j'ai simplement répondu: « Oui. Je le crois lorsque c'est Dieu qui le fait. » C'est dans ce genre de séparation que je crois, c'est lorsque Dieu le fait. Si c'est l'homme qui le fait, cela ne sera pas réel. Vous ne pouvez pas mettre Dieu de côté dans le miracle de la séparation. Nous n'arrivons qu'à la mort lorsque nous menons une personne vers ce principe et que nous laissons le Seigneur de côté.

Prenez maintenant le troisième jour. Le principe semble être le fruit. Le verset 1:11 dit: « Puis Dieu dit: Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi. » Quelqu'un dira peut-être: « Oh, maintenant j'ai vu le principe, c'est le fruit et je sais ce qu'est le fruit à cause de Galates 5:22 qui dit: Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance... Il faut donc que nous recherchions la patience. » Est-ce que vous avez déjà demandé de la patience à Dieu? Si vous l'avez fait, vous êtes décentrés. Dieu ne désire pas vous donner de la patience. Il vous a donné Christ. Il ne va pas vous donner quelque chose appelé Christ et la patience en plus. Christ a été fait patience pour nous. Il a été fait sagesse pour nous. Il a été fait justice pour nous. Il est tout. Pourtant certaines personnes vont venir et dire que le principe du troisième jour est le fruit.

De la même façon, si vous demandez à Dieu le contrôle de soi, vous êtes décentrés. Il ne désire pas vous donner le contrôle de soi. C'est un fruit de l'Esprit. Cela se manifeste si vous regardez au Seigneur. C'est pour cela que nous ne pouvons pas évincer Dieu de ces différents jours. Il est futile de courir après le fruit et pas après le Seigneur. Ce n'est pas ainsi que le fruit se manifeste. Tout ceci pour vous dire, étudiez les principes du septième jour mais ne mettez pas le Seigneur de côté. J'espère que vous les verrez, mais n'évincez pas le Recréateur. C'est Lui qui doit manifester ces choses comme Il l'a fait au commencement. Emmenez Dieu avec vous dans chacune de vos journées. Il vous donnera toute la lumière dont vous avez besoin. Dieu manifestera la séparation là où vous en avez besoin et Il sait comment faire apparaître du fruit dans votre vie.

La même chose est vraie pour le quatrième jour. Dieu va vous utiliser comme un instrument. Il fait de vous une étoile et une lumière. Quelqu'un dira peut-être alors: « Le quatrième jour parle de ministère. Nous devons courir après le ministère. Allons et voyons si nous pouvons être utilisés par Dieu. » Et ainsi ils essaient d'être utilisés par Dieu. Non! Dieu vous utilisera s'Il désire vous utiliser. Si vous êtes Son étoile, restez simplement sur votre orbite et brillez et vous serez un témoignage. Voici ce que dit le merveilleux verset de Psaume 19:2-5: « Les cieux racontent la gloire de Dieu, Et l'étendue manifeste l'oeuvre de ses mains. Le jour en instruit un autre jour, La nuit en donne connaissance à une autre nuit. Ce n'est pas un langage, ce ne sont pas des paroles dont le son ne soit point entendu: Leur retentissement parcourt toute la terre, Leurs accents vont aux extrémités du monde, Où il a dressé une tente pour le soleil. » Vous brillez dans votre union avec Christ et ainsi vous pourrez donner un témoignage. Voilà comment célébrer Son nom. Voilà comment glorifier Dieu sur la terre. C'est Dieu qui vous utilisera. Vous voyez, vous êtes à nouveau décentrés si vous commencez à courir après le ministère et le service chrétien, et la manière dont vous pouvez être utile, etc.

Il en est de même pour le cinquième, sixième et septième jour. Si vous désirez être bénis, c'est Dieu qui doit vous bénir. Si vous désirez avoir l'autorité du Royaume, c'est Dieu qui doit vous la donner. Si vous désirez profiter du monde que Dieu a créé, Il doit oeuvrer dans votre coeur. Si vous désirez être conformés - ce qui correspond au sixième jour - à l'image de Christ, c'est Dieu qui doit le faire. Toutes vos tentatives pour essayer d'imiter Dieu sont décentrées. Je ne sais pas qui, mais quelqu'un a un jour posé cette question: « Que ferait Jésus s'Il était dans la situation? Que dirait Jésus s'Il avait ce problème particulier? Comment Christ gérerait-il tout cela? » Mais ce ne sont pas des questions à poser. Vous pensez vraiment pouvoir Le copier Il ne désire pas que vous Le copiiez! La vie chrétienne n'est pas votre habileté à Le copier, ou à L'imiter. C'est Son habileté à se reproduire Lui-même en moi, en vous, à vivre à travers vous. Il ne s'agit pas de « que ferait-Il? » Mais de « Que va-t-Il faire? » Il est encore vivant et Il va le faire maintenant. Voila ce que signifie être conformé à l'image de Christ.

Finalement, c'est Lui qui nous conduit dans le repos. Si vous désirez pratiquer cela, voici une grande illustration. Vous allez vous coucher ce soir et vous essayez de dormir. Faites tous vos efforts et essayez de vous reposer, essayez de dormir. Vous ne serez pas capables de le faire. Plus vous essayez, moins vous arriverez à vous reposer. Il y a tant de chrétiens qui essaient de se reposer mais ils n'en seront pas capables par eux-mêmes. C'est Dieu qui nous conduit dans le repos. C'est Lui qui est satisfait de son oeuvre achevée et pas nous.

Voilà tout cela pour dire: C'est Dieu qui donne la lumière. C'est Dieu qui sépare. C'est Dieu qui manifeste le fruit. C'est Dieu qui nous utilise. C'est Dieu qui nous bénit. C'est Dieu qui nous conforme à Christ. C'est Dieu qui nous conduit dans le repos. Aussi merveilleux que soient ces principes que j'aime, toute tentative que je pourrais faire pour avoir ma propre lumière, pour avoir ma propre sainteté, pour rechercher les fruits, le ministère, l'autorité ou le repos finiront par rater. C'est voué à l'échec. Nous avons besoin d'un miracle. C'est Lui qui est le Recréateur. Il l'a été avant et Il le sera maintenant.



LE JARDIN D'EDEN, UNE IMAGE DU CIEL SUR LA TERRE

En plus de ces sept jours de recréation, le Jardin d'Eden et le mariage sont également de merveilleuses images. J'aimerais mettre, pour quelque temps, les sept jours de côté et considérer avec vous le Jardin d'Eden. Voici le principe, Dieu nous donne une image du ciel sur la terre. Après avoir eu la lumière, la séparation, le fruit, le ministère, l'autorité, l'héritage et les bénédictions, après que vous soyez entrés dans le repos, que reste-il? Il reste le ciel sur la terre. C'est pour cela que Dieu nous parle du Jardin d'Eden.

Lisons les versets 2:7-17: « L'Éternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant. Puis l'Éternel Dieu planta un jardin en Éden, du côté de l'orient, et il y mit l'homme qu'il avait formé. L'Éternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l'arbre de la vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Un fleuve sortait d'Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. Le nom du premier est Pischon; c'est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l'or. L'or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d'onyx. Le nom du second fleuve est Guihon; c'est celui qui entoure tout le pays de Cusch. Le nom du troisième est Hiddékel; c'est celui qui coule à l'orient de l'Assyrie. Le quatrième fleuve, c'est l'Euphrate. L'Éternel Dieu prit l'homme, et le plaça dans le jardin d'Éden pour le cultiver et pour le garder. L'Éternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger librement de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement. » Genèse 3:8 dit: « Alors ils entendirent la voix de l'Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l'homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l'Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. » Genèse 3:22 dit: « L'Éternel Dieu dit: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement. »

J'aimerais encore vous donner quelques références du récit de la Genèse. Genèse 2:11-12 mentionne trois pierres précieuses: L'or, le bdellium et la pierre d'onyx. Ezéchiel 28:13 décrit l'Eden et y ajoute ces autres pierres: Sardoine, topaze, diamant, chrysolithe, jaspe, saphir, escarboucle et émeraude. En Genèse 2, nous lisons qu'il y avait des plantes et des arbres merveilleux qui ont été personnellement plantés par Dieu et arrosés par un merveilleux fleuve. Ezéchiel 31:18 appelle ces arbres: « Gloire et Grandeur de Dieu. » Ezéchiel 31:8-9 mentionne les cèdres, les cyprès et les platanes. Ils étaient tous dans le jardin d'Eden. Ezéchiel 31:16 dit que ces arbres étaient bien arrosés. Vous pouvez donc vous faire une idée de ce qu'était le jardin d'Eden. Le jardin d'Eden est devenu l'idéal - c'était la meilleure place sur toute la surface de la terre - comme une utopie. En Ezéchiel 36:35 on trouve une description de la restauration d'Israël lorsqu'elle reviendra complètement vers le Seigneur. Ezéchiel 36:35 dit: « et l'on dira: Cette terre dévastée est devenue comme un jardin d'Éden; et ces villes ruinées, désertes et abattues, sont fortifiées et habitées. » C'est la façon de Dieu pour dire à quoi cela ressemblera lorsque qu'ils reviendront finalement. Vous voyez, nous lisons cette description du jardin d'Eden trop à la légère. Vous avez pourtant ici une des plus belles images de la Bible.

Considérez à nouveau le verset 2:8. C'est un jardin que Dieu a planté Lui-même. C'est un signe d'abondance, il y a tout ce que l'homme a jamais désiré ou eu besoin. Il s'y trouve de merveilleux arbres, plantes et fleurs etc. C'est un doux parfum pour le nez et une merveille pour les yeux. Cela a très bon goût. L'abondance des eaux est illustrée par le fleuve et l'abondance des richesses par les pierres précieuses. C'est un endroit où l'homme avait une occupation. Il a été mis là pour cultiver et garder le jardin. Il n'allait pas simplement rester assis, il devait faire quelque chose. L'homme a pu profiter de la communion, non seulement avec les autres hommes mais également avec Dieu, ils marchaient ensemble pendant la fraîcheur du soir. Vous avez entendu le mot « paradis » et vous avez parfois entendu que ce mot était appliqué au jardin d'Eden. Vous avez entendu parler d'Adam et d'Eve dans le paradis. C'est à cause de Apocalypse 2:7 qui dit: « A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. » Comme l'arbre de vie se trouve dans le jardin d'Eden, il a été appelé paradis. Qu'est-ce que le paradis?

Rappelez-vous de ce que le brigand a dit au Seigneur Jésus qui était cloué à côté de Lui et ce que Jésus lui a répondu. Luc 23:42-43 dit: « Et il dit à Jésus: Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne. Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. » Voilà ce que le Seigneur lui a dit. Voilà ce qu'est le jardin d'Eden.

Rappelez-vous de 2 Corinthiens 12 où Paul parle de son expérience durant laquelle il a été élevé au troisième ciel. Que dit-il dans sa description? 2 Corinthiens 12: 3-4 dit: « Et je sais que cet homme (si ce fut dans son corps ou sans son corps je ne sais, Dieu le sait) fut enlevé dans le paradis, et qu'il entendit des paroles ineffables qu'il n'est pas permis à un homme d'exprimer. » Il a été ravi dans le jardin d'Eden. Le jardin d'Eden est l'image de Dieu pour le paradis. Ce n'est pas moi qui invente cela; c'est la Bible que le dit. La Bible dit que c'est le paradis. C'est l'endroit où le brigand est allé rejoindre Jésus. C'est l'endroit où Paul est allé lorsqu'il a été ravi dans le troisième ciel dans la présence de Dieu. Le jardin d'Eden c'est le ciel sur la terre. C'est la petite image de Dieu du paradis sur terre, c'est un merveilleux endroit d'intimité avec Dieu. Tout est magnifique; tout est merveilleux; tout y est si riche; tout y est abondant. C'est un endroit de communion entre Dieu et l'homme. C'est la volonté de Dieu que dans la recréation, après que vous soyez entrés dans Son repos, vous puissiez profiter du jardin d'Eden, du jardin de Dieu, du ciel sur terre.

Les chrétiens qui connaissent Christ, les chrétiens qui sont entrés dans la recréation, vivent dans la banlieue du ciel. Nous n'avons pas à attendre de mourir pour aller au ciel; nous avons déjà, ici et maintenant, accès à un petit morceau du ciel. C'est le ciel sous sa forme embryonnaire, c'est un avant-goût du ciel. C'est la volonté de Dieu que nos vies soient le ciel sur la terre. Ce jardin avait un arbre de vie. Ce jardin avait également un fleuve de vie. Dans ce jardin, Dieu marchait avec l'homme et parlait avec l'homme alors qu'ils passaient du temps ensemble dans la fraîcheur du soir. Tous les besoins d'Adam et d'Eve étaient couverts; tout était merveilleux. Les psychologues nous disent que l'homme a des besoins de base. Il a besoin de manger, de boire et de travailler. L'homme avait tout cela. Il a également besoin de repos et d'avoir un vis-à-vis. Il avait également cela à travers sa communion avec Dieu. Tous ces besoins de base étaient couverts dans le jardin d'Eden. Dieu avait pourvu à tout cela dans le jardin d'Eden.

Tout cela était simplement une merveilleuse image de la vie chrétienne. Dans sa pleine réalisation, c'est l'image du Ciel, mais c'est déjà maintenant celle de la vie chrétienne. Qu'y a-t-il après le repos? Le Ciel, le Ciel sur terre, le jardin d'Eden, le Paradis. Le mot « Eden » signifie délice. Voilà ce que cela signifie. C'est le jardin des délices. J'aimerais vous montrer deux choses que le Saint Esprit souligne en parlant du jardin d'Eden. Il le décrit d'une façon générale, mais ensuite Il souligne deux choses spéciales. Il souligne d'abord le fait qu'il y avait un fleuve dont les quatre sources allaient dans quatre directions différentes puis il met l'accent sur l'arbre de vie. C'est comme s'Il était en train de dire: « J'aimerais que vous puissiez voir le jardin d'Eden, mais ne manquez pas le fleuve de vie. J'aimerais que vous voyiez le jardin d'Eden, mais ne ratez pas l'arbre de vie. » Ce petit jardin, cet Eden signifie délice. Ce mot vient également d'une racine qui signifie « par », duquel nous tirons notre mot paradis. C'était comme un petit parc. C'était un petit paradis sur terre. C'était un abri fermé sur soi et de là sortait un fleuve et un merveilleux arbre se trouvait au milieu.



LE FLEUVE DU JARDIN D'EDEN

J'aimerais donc vous dire un mot au sujet de ce fleuve et de cet arbre. N'oubliez pas que nous ne sommes pas en train de faire une allégorie à partir de ces choses. Ce sont des choses physiques réelles. Si vous en faites une allégorie, vous êtes en train de dire que ce n'est pas littéral. Il y avait un vrai fleuve contenant de la vraie eau. Il y avait un vrai arbre qui avait de vraies branches et de vraies feuilles. C'est littéral, mais c'est également une parabole. Cela nous raconte également une histoire. Il y a également des principes spirituels qui sont inclus dedans. Genèse 2:10 dit: « Un fleuve sortait d'Éden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. » Ce fleuve qui partait d'Eden avait la responsabilité de s'étendre dans le monde entier pour y apporter les bénédictions de l'Eden. Les quatre bras nous disent vers où coulait l'eau. Peut-être que vous direz: « Savons-nous exactement où était l'Eden? » Nous savons que Dieu a dit que nous ne pourrons pas retourner là-bas. Mais c'est tout de même sur la terre.

Où est-il? Où est le jardin d'Eden? La description que l'on nous en donne dans le chapitre 1 ne va pas pouvoir beaucoup nous aider, et cela probablement à cause du déluge. Le déluge qui a eu lieu au temps de Noé a changé de nombreuses choses. On peut lire des choses au sujet de certains endroits dans la Bible dont personne ne sait où ils se trouvent. Les commentateurs essaient de deviner et je suppose qu'il y a des idées qui sont meilleures que d'autres. Les plus grands érudits le placent quelque part dans la région du golfe Persique, quelque part dans la vallée du Tigre et de l'Euphrate, mais personne ne sait où exactement. J'ai lu qu'un groupe de commentateurs pensent que le jardin d'Eden correspond au bas de la mer morte. Dieu ne pourrait-Il pas faire quelque chose comme cela? C'est une si belle image du ciel, et maintenant elle se trouverait au bas de la mer morte. Mais je ne sais pas où il se trouve.

Peut-être vous dîtes-vous: « Pourquoi Dieu passe-t-Il tout ce temps à nous citer tous ces noms? » Eh bien, si comme je l'ai fait, vous essayez de trouver une signification par rapport à la géographie, cela ne vous emmène nulle part. Ensuite j'ai pensé que peut-être si l'on pouvait considérer la signification des noms, cela nous apporterait quelque chose. En effet, la signification des noms des bras du fleuve nous raconte une histoire.

• Verset 2:11 dit: « Le nom du premier est Pischon. »
• Verset 2:13 dit « Le nom du second fleuve est Guihon. »
• Verset 2:14 dit: « Le nom du troisième est le Tigre ou Hiddékel. »
• Verset 2:14 dit: « Le quatrième fleuve, c'est l'Euphrate. »

Qu'est-ce que ces noms signifient en Hébreux? Pishon signifie « débordant », « abondant. » Guihon signifie « profond », « source jaillissante. » Le tigre ou Hiddékel. signifie « rapide », « puissant. » Euphrate signifie « doux. » Je ne peux sûrement pas vous dire où se trouve le jardin d'Eden de nos jours. Je ne sais pas où ces quatre fleuves se répandaient, mais je peux vous parler d'une expérience dans ma vie qui ressemble assez bien au ciel. Je peux vous parler d'un jardin duquel coule un fleuve qui est abondant, profond, puissant et doux. Je ne sais pas si cela vous parle mais moi, cela me parle beaucoup. Ces mots ont une signification pour moi. Dieu a un fleuve qui est abondant, profond, puissant et doux.

Nous trouvons des références à ce fleuve à travers toute la Bible. J'aimerais juste vous citer quelques versets. Psaumes 36:5-9 parlent des saints. On y lit: « Ils se rassasient de l'abondance de ta maison, Et tu les abreuves au torrent de tes délices. » N'est-ce pas un grand verset? Le torrent de Tes délices. Psaumes 46:4-5 : « Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de Dieu, Dieu est au milieu d'elle: elle n'est point ébranlée. » Il est un fleuve. Psaume 65:9: « Le ruisseau de Dieu est plein d'eau. » Il y a l'abondance. Dans Ezéchiel 47:1-12 on voit le fleuve qui sort de sous le temple. Il est appelé le fleuve de la vie et il purifie chaque endroit, il va partout et tout ce qu'il touche prend vie. Il coule dans la mer morte et tout reprend de nouveau vie. Peut-être direz-vous: « Mais quel est ce fleuve? » Voilà la forme pleinement développée de ce fleuve. Jean 7:38 dit: « Jésus, se tenant debout, s'écria: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture. »

Que ce soit le fleuve de l'Eden, qui est plein, profond, puissant et doux, le fleuve des délices, le fleuve de la joie, le fleuve de la provision, le fleuve de la vie, la source jaillissante du Saint Esprit dans notre vie, ce ne sont que des pièces de la même chose, de la même image. Une autre mention de ce fleuve se trouve en Apocalypse 22:1 qui dit: « Et il me montra un fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'agneau. » Vous savez que les fleuves commencent tous à un endroit. Si vous désirez remonter le fleuve du Jourdain, vous devez aller au Nord, quelque part dans les montagnes du Hauran. Si vous pouviez le trouver, vous seriez capable de prendre le Jourdain dans vos mains alors qu'il sort de terre. Si vous étiez capables de l'attraper, l'eau serait si claire et propre. L'eau serait si rafraîchissante dans cette fontaine. Mais alors que l'eau descend, elle emporte avec elle des sédiments et elle se divise en affluents et finit dans la mer morte.

Vous savez peut-être que de nombreuses personnes se battent au sujet des eaux troubles. Elles sont en aval en train de se combattre au sujet des eaux troubles. Mais ce que Dieu dit c'est: « Remontez. Ne combattez pas avec eux s'ils désirent débattre au sujet des eaux troubles. Vous, remontez à la source du fleuve. Il est vrai que l'air se raréfiera, il est vrai que le chemin sera moins large, mais l'eau deviendra plus claire. Lorsque vous escaladez, escaladez et escaladez vers la source du fleuve, vous irez aussi loin que vous le pouvez. »

Pendant de nombreuses années, j'ai vécu près de la mer morte et j'essayais de vivre d'une mixture qui était contaminée par les ajouts et les contributions des hommes. L'eau n'était pas pure. Les hommes avaient sali et troublé le courant par leurs propres apports. Au lieu de profiter de Sa Seigneurie et de rentrer dans Son oeuvre achevée je me suis retrouvé à argumenter au sujet du baptême, de l'organisation de l'église, des dons spirituels, des prophéties, de la gestion des biens, des moyens de grâce, de la place de la femme dans l'église, du repas du Seigneur, des anciens, des méthodes d'étude de la Bible, de l'élection, de la libre volonté de l'homme, etc. Pour moi, tout cela était des eaux troubles. C'était souvent des sujets d'importance secondaire. Il n'y avait pas la vie, ce n'était pas édifiant, ce n'était pas saint. Il était bien mieux pour moi de laisser ces eaux troubles et rances et d'aller vers les hauteurs où les eaux sont saines. En un mot, allez vers la source et arrêtez de poursuivre les choses de moindre importance.

Apocalypse 22:1 dit: « Et il me montra un fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'agneau. » Il ne fait aucun doute pour moi que lorsque j'irai au ciel, je verrai un vrai fleuve sortant du trône et de l'Agneau. Mais quel est le principe? C'est « sortant du trône de Dieu et de l'Agneau. » Le trône nous parle de la royauté de Christ, de la Seigneurie de Christ. L'Agneau nous parle de Sa rédemption, de Son OEuvre achevée. Je vous promets que plus vous vous approchez de la Seigneurie de Christ, de l'Agneau, de l'oeuvre achevée de Christ, plus l'eau devient claire. Vous avez juste à vous déplacer en amont vers la source et vous verrez que c'est vrai. Plus vous vous approchez de la source, plus les choses deviennent claires. Cela fait des années que j'ai décidé que je n'allais plus me battre au sujet des eaux troubles. Si certaines personnes désirent débattre de ces choses et s'enfoncer dans la théologie, laissez les seules. Personnellement je désire voir davantage le trône, davantage l'Agneau, je désire simplement voir le Seigneur. Voilà pour ce qui est du jardin d'Eden! C'est une image du Ciel. Plus vous voyez Sa Seigneurie, plus vous voyez Son oeuvre achevée, plus vous avez le jardin d'Eden, le ciel sur la terre.



L'ARBRE DE VIE DU JARDIN D'EDEN

Dans le jardin, il y a également ce merveilleux arbre de vie. Il y a en réalité deux arbres qui sont mis ici en avant. Genèse 2:17 parle de « l'arbre de la connaissance du bien et du mal » et les versets 3:22 et 24 parlent de « l'arbre de vie. » De la même façon qu'il y avait un fleuve de vie, je n'ai aucun doute qu'il s'y trouvait également un vrai arbre de la vie. Je ne vais pas entrer dans la discussion sur ce sujet afin de savoir s'il s'agit d'une espèce d'arbre ou d'un seul arbre. Certaines personnes pensent que c'est comme pour les pommiers, que c'est plutôt tout un groupe d'arbres au lieu d'un arbre individuel. Je ne sais pas si c'est comme un verger ou une plantation. Mais je sais qu'Ezéchiel 47 décrit un arbre qui ressemble à l'arbre de la vie. Il y avait de ces arbres, de part et d'autre du fleuve sur les deux berges.

Il n'est pas très important de savoir si l'arbre de vie était un seul arbre ou une espèce d'arbres. Je ne m'inquiète pas vraiment de savoir si c'était un verger, une plantation ou une forêt parce que le principe reste le même. Nous parlerons davantage de ce sujet lorsque nous arriverons au sujet de la chute de l'homme, mais j'aimerais tout de même que vous puissiez voir le principe de l'arbre de vie. Il n'est pas surprenant que Dieu parle de cela dès le début dans le jardin - n'oubliez pas qu'Il est en train d'écrire la Bible et de poser les fondations, les bases - et qu'Il développera cela à travers toute la Bible. Il n'est donc pas surprenant pour moi de voir que Dieu commence avec une question. Il ne la pose pas vraiment mais on peut la discerner entre les lignes.

La question en Eden est: « De quoi choisis-tu de te nourrir? » Voilà la question que l'on trouve dans le jardin d'Eden. « Que vas-tu manger pour satisfaire ta faim? Vas-tu choisir l'arbre de la connaissance du bien et du mal ou vas-tu choisir l'arbre de la vie? » Si l'on lit attentivement le récit, on pourra dire à juste titre: « Hé, attend un instant, Adam et Eve n'avaient connaissance que de l'existence d'un seul arbre. Ils n'avaient pas connaissance de l'existence de l'arbre de vie. » Dieu ne leur a pas parlé de l'arbre de la vie. Ils n'avaient aucun indice à ce sujet. Tout ce qu'ils savaient c'est qu'il y avait un arbre qui leur était interdit et qu'ils pouvaient librement manger de tous les autres arbres. Il n'avait aucune idée qu'il y avait un arbre de vie caché quelque part au milieu du jardin d'Eden.

Quelqu'un dira peut-être: « Si Adam avait eu connaissance de cela, si Dieu avait dit, il y a un arbre de vie là quelque part, Adam serait allé directement à cet arbre pour en manger le fruit. Mais Dieu ne lui a pas dit cela. Dieu aurait dû lui dire: « Voici le test, Adam. Il y a l'arbre de la connaissance du bien et du mal, et il y a l'arbre de vie. Choisis. Lequel vas-tu choisir? » Mais Dieu ne lui a pas dit cela. Il a juste dit: « Voilà l'arbre de la connaissance du bien et du mal, n'en mange pas. Tu peux manger librement de tous les autres arbres, mais ne mange pas de cet arbre. » Et Dieu a ensuite clandestinement planté un autre arbre dont ils n'avaient pas conscience. Vous voyez, lorsque nous lisons le récit au sujet du jardin d'Eden, nous sommes enclins à dire: « Dieu commence avec la grâce. » Non le jardin d'Eden n'était pas la grâce. Le jardin d'Eden était la loi. Dieu donne à l'homme une opportunité de Lui obéir pour entrer dans le royaume, pour entrer dans le paradis. Si l'on s'en tient à ce que l'on trouve dans le récit, après que Dieu ait crée Adam et Eve, savez-vous les premiers mots qui sont tombés dans les oreilles qui venaient d'être créées? Quelle a été la première parole que Dieu leur a dite? Les versets 2:16-17 disent: « L'Éternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger librement de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement. »

Selon ce récit, la première chose que l'homme a entendu, c'est la loi. Et cela, dès qu'il a été créé! Dieu n'a même pas dit: « Salut! » Dès que l'homme est créé, Dieu lui dit: « Ne touche pas à cet arbre, mais tu peux manger librement de tous les autres arbres. » Dès le début, l'homme apprend qu'il est dépendant, il apprend ce qu'est l'autorité. Il apprend qu'il est sous la loi, Dieu lui fait passer un test. C'est une chose incroyable. Dieu nous montre dès le début l'incapacité de la loi pour sauver. Elle est rendue faible à cause de la chair. Puis-je vous suggérer cela? Si dans le jardin d'Eden, si lors de cet état d' « innocence », la loi n'avait aucun pouvoir pour sauver, elle n'en a assurément pas davantage maintenant. L'homme est coupable. Cela n'a pas fonctionné dans le jardin d'Eden et ne fonctionnera sûrement pas maintenant.

C'était un merveilleux test parce que Dieu invitait l'homme à « manger » son chemin vers le ciel. Dieu invitait l'homme à manger pour choisir la façon dont il serait béni. Dieu invitait l'homme à choisir ce qu'il désirait manger pour avoir la vie. Peut-être que vous direz: « Mais pourquoi Dieu a-t-Il choisi le fait de manger? » C'est parce qu'avant le péché, l'obéissance était un délice. L'obéissance n'est pas un dur labeur, ce n'est pas difficile, ce n'est pas un fardeau. La Loi de Dieu est aussi douce que le miel. Ne voyez-vous pas que s'il n'y avait que deux arbres, cela aurait été un très mauvais test? Cela aurait été un mauvais test parce que le coeur d'Adam aurait été testé par un acte au lieu de l'être par un cheminement. Voilà ce que je veux dire par cela. Imaginez qu'il n'y ait que deux arbres, et que vous devez choisir entre les deux. Imaginez que Dieu ait dit dès le début à Adam: « Voici l'arbre de la connaissance du bien et du mal et voici l'arbre de la vie. Si tu manges de celui-ci tu mourras, si tu manges de celui-là, tu vivras pour toujours. » Lequel pensez-vous qu'Adam aurait choisi? Il aurait bien sûr pris le fruit de l'arbre de la vie. Tout le monde aurait fait cela. Vous l'auriez fait et je l'aurais fait aussi.

Ce n'est pas un bon test, si vous ne le croyez pas, faite le test avec vos enfants. Dîtes-leur: « Je désire réellement savoir ce qu'il y dans votre coeur. » Posez ensuite deux choses sur la table et dîtes: « Ne touche pas à cette chose, par contre celle la est bonne. Si tu m'aimes, prends ce qui est bon. » Est-ce que vous pensez que vos enfants vont prendre la mauvaise chose? Non, ils vont prendre la bonne chose. Ensuite vous pourrez dire: « Ok, maintenant je sais qu'il m'aime. » Vous n'en savez rien parce qu'un acte n'est pas un bon test. Un acte est un bon test pour voir la désobéissance, mais il faut tout un processus pour tester l'obéissance. En d'autres termes, Dieu a dit: « Ne touchez pas à cela. » S'ils y touchent, Dieu pourra connaître ce qu'il y a dans leur coeur. Un acte est suffisant pour voir l'obéissance, mais Dieu a dit qu'il aimerait voir leurs coeurs et s'ils désirent réellement lui obéir. C'est pour cela que Dieu a dit qu'ils pouvaient manger librement de tous les arbres. En obéissant à Dieu, ils auraient fini par trouver l'arbre de la vie et en manger le fruit. Ils auraient alors réussi le test, à travers le chemin de l'obéissance. Ils auraient goûté de ce fruit de l'arbre de la vie et auraient été scellés dans la justice pour toujours. Mais bien entendu, nous connaissons les récits et nous savons que la Loi n'a pas de puissance, étant affaiblie par la chair et par conséquent l'homme a échoué au test. Mais c'était un excellent test. L'homme avait faim d'autre chose. Son appétit n'était pas pour Dieu et par conséquent il a été exclu du jardin.

Regardez ce que dit le verset 3:24: « C'est ainsi qu'il chassa Adam; et il mit à l'orient du jardin d'Éden les chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l'arbre de vie. » Le verset 3:22 dit: « Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement. » Essayez de saisir ce qui est merveilleux là-dedans. C'est exactement à cet endroit que Dieu a barré pour toujours le chemin du jardin comme moyen pour parvenir au salut. La porte était fermée; l'homme avait été mis dehors. Et si jamais ils essayaient d'y retourner, Dieu avait posté des chérubins devant la porte avec des épées. Et pas seulement des épées, mais des épées flamboyantes. Et pas seulement des épées flamboyantes, mais des épées flamboyantes qu'ils agitaient. Vous ne pouviez pas entrer. La porte était fermée, et un jugement et une malédiction étaient devant la porte, prêts à tomber sur tous ceux qui oseraient essayer à nouveau de « manger » leur chemin vers les cieux.

Ce n'est pas que Dieu ne désirait pas que l'homme puisse vivre pour toujours, mais Il ne voulait pas qu'il puisse vivre pour toujours dans ces conditions. C'est pour cette raison qu'il devait y arriver d'une autre façon. Essayez de saisir l'image que Dieu nous donne ici. Dans ce chapitre, Christ est le pain de vie, l'arbre prééminent dans le jardin est maintenant inaccessible à l'homme. La loi n'a pas pu aider l'homme, elle ne le pouvait pas. Arrive la nouvelle Alliance. Si l'homme ne peut plus aller jusqu'à l'arbre de la vie, alors c'est l'arbre de la vie qui doit venir à l'homme. Voilà ce que Jésus veut dire lorsqu'Il dit qu'Il est Lui-même le pain de vie qui descend du ciel. C'est l'arbre de Vie qui vient vers l'homme parce que l'homme ne peut pas aller vers l'arbre de Vie. C'est la première image que nous trouvons dans la Genèse. Nous y trouvons les six jours de la recréation et ensuite le paradis de Dieu sur terre, un endroit où Dieu marche avec l'homme dans la fraicheur du soir. C'est une image de ce que Dieu aimerait pour vous et pour moi. Il aimerait que nous entrions dans son Ciel.



LES IMAGES QUE L'ON TROUVE DANS LA GENESE SONT MOINS MERVEILLEUSES QUE LES REALITES QU'ELLES REPRESENTENT

Pour terminer, laissez-moi encore faire un dernier commentaire au sujet du fleuve et de l'arbre de Vie. Comme vous le savez, le livre de la Genèse est le livre des commencements, le commencement de la rédemption. Le livre de l'Apocalypse est le livre de la consommation, la consommation de la rédemption. Il est très intéressant de savoir que l'on trouve un paradis dans les premiers chapitres et dans les derniers chapitres de la Bible. Il y a également un fleuve dans les premiers et dans les derniers chapitres de la Bible. On trouve également un arbre au début et à la fin. Ce que j'aimerais souligner est que le jardin que l'on trouve à la fin est bien plus merveilleux que celui que l'on trouve au début. Le fleuve que l'on trouve à la fin est bien plus merveilleux que celui que l'on trouve au début. L'arbre que l'on trouve à la fin est bien plus merveilleux que celui que l'on trouve au début. Adam certes bel et bien chuté. Mais il est également vrai que Paul dit en Romains 5:20: « Là où le péché a abondé, la grâce a surabondée. » Maintenant en Christ, nous sommes bien mieux lotis que ne l'était Adam avant qu'Il n'ait péché. Est-ce que vous réalisez cela? La relation que nous avons en Christ maintenant est bien meilleure que celle qu'Adam avait dans le jardin d'Eden à cette époque. Et cela ira en s'améliorant tout le temps. Nous n'en avons pas encore terminé avec cela, et nous continuerons sur ce sujet dans notre prochaine leçon.

Petit résumé avant de conclure. Dieu est en train de faire une oeuvre dans notre coeur et tout est mis en image ici. Vous rappelez-vous la première fois où Il vous a dit: « Qu'il y ait la lumière! » Il vous a ouvert les yeux et vous avez vu. Depuis ce jour, Il a commencé à vous séparer, vous avez vu cette séparation dans votre vie, vous avez déjà goûté le fruit dans votre vie, et Il vous a déjà utilisés. Vous avez été utilisés par Dieu. Vous êtes entrés dans une mesure de votre héritage. Vous avez reçu une partie de l'autorité et vous êtes conformés à l'image de Christ. Vous avez goûté à Son repos, à Sa satisfaction en Christ à son oeuvre achevée. Vous avez même eu part au jardin d'Eden. Vous avez goûté à cela, votre vie est un petit paradis et vous portez dans votre coeur un fleuve qui peut couler vers le monde entier. Vous portez dans votre coeur Christ le pain de Vie, l'arbre de Vie. C'est merveilleux. C'est la petite image de Dieu, et nous n' avons même pas encore atteint l'apogée qui est l'institution du mariage qui vont emmène au-delà du ciel. C'est même encore meilleur que le ciel.

Prions:

Père, nous Te remercions d'avoir, par Ta parole, amené la lumière dans nos vies pour nous recréer en tant que nouvelles créatures, en nous donnant la vie, afin que nous puissions vivre dans un paradis où Toi, tu es l'arbre de Vie. Merci pour toutes ces merveilleuses choses que Tu as dans Ta parole. Manifeste ces réalités dans nos coeurs, dans nos vies afin que nous puissions être de nouvelles créations. Nous Te remercions Seigneur de ce que tu oeuvres déjà en nous et de ce que nous pouvons Te faire confiance pour nous emmener tous dans ce chemin. Parle à nos coeurs alors que nous continuons d'étudier ce précieux livre de la Genèse. Nous te le demandons au nom de Jésus. Amen.

Genèse #5