EXODE PARTIE 13 - LES POUX ET LES MOUCHES
L'IDOLÂTRIE DE LA MONDANITÉ ET DE LA FAUSSE SÉCURITÉ

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre treizième leçon sur ce merveilleux livre de l'Exode.

Avant de prier j'aimerais vous partager une petite expression de notre Seigneur Jésus que l'on trouve en Jean 14:2: « Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. » Si le Seigneur est si désireux de nous dire ce qui n'est pas, combien plus est-Il désireux de nous dire ce qui est. Par conséquent, Il va nous le dire!

Prions:

Père céleste, merci encore de nous permettre de nous réunir. Merci pour le Saint-Esprit qui vit dans notre coeur et dont le ministère et le plaisir sont toujours à nouveau de tourner nos yeux vers le Seigneur Jésus. Nous prions pour que nous ayons une nouvelle révélation de Jésus. Nous Te remercions à l'avance parce que ces choses sont ainsi, et nous Te demandons de nous le faire savoir dans notre coeur et dans notre esprit, et de l'écrire de manière indélébile en nous. Nous Te le demandons au nom de Jésus. Amen



RÉSUMÉ

J'aimerais passer en revue ce que nous avons vu pour remettre nos coeurs dans le flux du livre. Nous en sommes aux dix plaies, mais nous les appelons les neuf plus une, car la dernière doit être étudiée d'une manière particulière. Lors de notre précédente leçon, j'ai suggéré trois réponses à la question: « Pourquoi Dieu a-t-il envoyé les plaies? » Laissez-moi vous exposer ces trois raisons.

Une des réponses est pour qu'Il puisse se présenter Lui-même. Pharaon a posé la question: « Qui est le Seigneur, pour que je Lui obéisse? » Et Dieu a répondu: « Permettez-moi Me présenter. » Ces plaies sont donc comme une introduction partielle de la part du Seigneur. Exode 9:14-15 dit: « Car, cette fois, je vais envoyer toutes mes plaies contre ton coeur, contre tes serviteurs et contre ton peuple, afin que tu saches que nul n'est semblable à moi sur toute la terre. Si j'avais étendu ma main, et que je t'avais frappé par la mortalité, toi et ton peuple, tu aurais disparu de la terre. » Voici la première raison pour laquelle Il a envoyé les plaies, c'est pour se faire connaître. C'est pourquoi nous appelons ces fléaux « des plaies missionnaires. » Dieu les utilise pour appeler les gens à Lui.

Le second objectif des plaies est exprimé dans Exode 12:12 qui dit: « Cette nuit-là, je passerai dans le pays d'Égypte, et je frapperai tous les premiers-nés du pays d'Égypte, depuis les hommes jusqu'aux animaux, et j'exercerai des jugements contre tous les dieux de l'Égypte. Je suis l'Éternel. » Avez-vous remarqué cette petite expression: « j'exercerai des jugements contre tous les dieux de l'Égypte? » Le seul et unique Dieu, le Dieu vrai et vivant est en guerre contre les faux dieux. C'est l'aspect dans les plaies qui correspond aux combats. Les Égyptiens étaient des polythéistes; ils avaient de nombreux dieux. Ils faisaient confiance au fleuve Nil comme à un dieu. Ils considéraient les poissons du Nil comme des dieux. Ils considéraient les grenouilles qui sautaient dans les marais du Nil comme des dieux. Ils faisaient confiance à l'air comme à un dieu, aux cieux, aux étoiles et à la lune. Le soleil était leur dieu principal, et Pharaon était le fils du soleil. Râ, leur dieu du soleil se retrouve au milieu du nom Pharaon. C'est un titre, et Râ est au milieu, parce qu'il était considéré comme l'incarnation du dieu soleil.

Rappelez-vous, s'il vous plaît, que le vrai Dieu ne s'est pas élevé contre les Égyptiens ou contre Pharaon. Il aimait les Égyptiens, Il aimait Pharaon. Il est parti en guerre contre les dieux des Égyptiens. C'est un point très important. Exode 15:3 dit: « L'Éternel est un vaillant guerrier; L'Éternel est son nom. » Oui, mais ce n'est qu'une partie de la vérité. Le Seigneur est un guerrier, et Il part en guerre contre les faux dieux. Voici l'autre partie de la vérité. Exode 20:3-4 dit: « Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face. Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux... » Dieu est un guerrier, et c'est aussi un Dieu jaloux.

La raison pour laquelle Il est un guerrier est parce qu'Il est un Dieu jaloux. Il est l'Amoureux jaloux des Égyptiens, l'Amoureux jaloux de Pharaon, l'Amoureux jaloux de Son peuple, et Il est l'Amoureux jaloux de vous et de moi. L'idolâtrie est quelque chose qui est mis à la place de Dieu, et parce qu'Il est un Amant jaloux, Il insiste sur l'importance d'une dévotion exclusive. Il ne tolère absolument aucune rivalité d'aucune sorte. Il combattra tout ce qui rivalise avec Lui dans votre coeur, dans vos affections et dans votre dévotion pour Lui. Le Seigneur ne veut pas être proéminent dans votre vie, Il veut être prééminent! Ce n'est pas la même chose. Proéminent signifie être quelqu'un de plus en vue parmi d'autres, et être prééminent signifie être le seul et unique. Nous allons passer à côté du coeur de Dieu si nous étudions ces plaies en voyant simplement Dieu comme étant un puissant guerrier; le Dieu jaloux est un puissant guerrier.

Exode 6:6-7 dit: « C'est pourquoi dis aux enfants d'Israël: Je suis l'Éternel, je vous affranchirai des travaux dont vous chargent les Égyptiens, je vous délivrerai de leur servitude, et je vous sauverai à bras étendu et par de grands jugements. Je vous prendrai pour mon peuple, je serai votre Dieu, et vous saurez que c'est moi, l'Éternel, votre Dieu, qui vous affranchis des travaux dont vous chargent les Égyptiens.

C'est le but. Dieu a dit: « Je veux être votre Dieu. Je veux que vous soyez mon peuple. Je veux m'unir à vous. » C'est tout le but de la rédemption, que nous puissions être un avec le Seigneur.

Dieu a envoyé ces plaies non seulement pour Se révéler, non seulement pour partir en guerre contre les faux dieux, mais la troisième raison c'est le point entier du livre; et pas seulement de l'Exode, mais de la Bible; Il désire nous délivrer. Matthieu 1:21 dit: « Elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Osée 11:1 dit: « Quand Israël était jeune, je l'aimais, Et j'appelai mon fils hors d'Égypte. » Cela s'applique à Israël, cela s'applique à Jésus, et cela s'applique également à vous et moi! Les plaies montrent que Dieu est l'Amant jaloux de nos âmes. J'espère qu'en parcourant ces pages, nous verrons à quel point Son coeur bat passionnément pour vous et pour moi, afin que nous soyons libérés de tous les faux dieux. Les fléaux révèlent les faux dieux qui ont tendance à détourner nos coeurs et notre dévotion pour Lui.

L'idolâtrie blesse l'Amant jaloux de notre âme, mais ce n'est pas tout. Jérémie 7:4 et 6 dit: « Ne vous fiez pas à des paroles trompeuses, ... et ne marchez pas après les dieux étrangers, pour votre ruine. » (Ostervald) Non seulement je fais du mal à Dieu, mais je me fais également du mal. Ce n'est pas uniquement à Dieu que vous faites du mal lorsque vous avez une affection divisée, vous vous faites aussi du mal à vous-même. Nous devons comprendre cela.

J'aimerais donner deux autres principes en tant que rappel avant de poursuivre notre étude. Lors de notre précédente leçon je vous ai rappelé que Dieu inclut plus de choses sous la notion d'idolâtrie que ce que nous incluons généralement. Le chrétien moyen pense: « Je suis coupable de beaucoup de péchés, mais je ne suis pas coupable d'idolâtrie. Il n'y a pas moyen que je sois coupable. Je suis libéré de ce péché. Il ne me viendrait pas à l'idée d'adorer une rivière, un poisson, une grenouille ou quelque chose comme cela. Je ne me prosterne pas devant des images qui sont faites de pierre, de marbre, de bois, de plastique ou de verre. Je ne ferai jamais cela. » Pourtant Colossiens 3:5 dit: « La cupidité, qui est une idolâtrie. » Chaque fois que j'ai été cupide, j'ai été coupable d'idolâtrie. Philippiens 3:19 dit: « Ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte... » Chaque fois que j'ai désiré quelque chose que Dieu ne voulait pas que je possède, j'ai été coupable d'idolâtrie.

À ce propos, j'aime Habacuc 1:16 qui dit: « C'est pourquoi il sacrifie à son filet, Il offre de l'encens à ses rets; Car par eux sa portion est grasse, Et sa nourriture succulente. » La première application de cela est militaire. L'ennemi jetait comme un filet de pêche et ramenait d'autres nations. Ils conquéraient des nations, donc nous pouvons être idolâtre lorsque nous mettons notre confiance dans le gouvernement, ou en faisant confiance à nos grandes forces armées. Une autre façon de voir cela est qu'ils brûlaient de l'encens à leur filet de pêche comme à une vocation. Si vous brûlez de l'encens à votre travail, à votre vocation alors vous êtes un idolâtre. Dieu inclut plus de choses dans l'idolâtrie que nous ne le faisons. Romains 1:25 le résume en quelque sorte: « eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur... » Dieu comprend plus de choses que nous sous l'idolâtrie, et Son coeur jaloux veut que nous soyons libres de toutes sortes de dieux. Il ne désire pas être blessé, et Il ne désire pas que nous nous blessions nous-mêmes!



UNE FAUSSE VISION DE DIEU EST UNE IDOLE

La Bible enseigne que vous allez être conformé à votre vision du Seigneur, à la manière dont vous Le voyez. Psaume 115:4-8 dit: « Leurs idoles sont de l'argent et de l'or, Elles sont l'ouvrage de la main des hommes. Elles ont une bouche et ne parlent point, Elles ont des yeux et ne voient point, Elles ont des oreilles et n'entendent point, Elles ont un nez et ne sentent point, Elles ont des mains et ne touchent point, Des pieds et ne marchent point, Elles ne produisent aucun son dans leur gosier. Ils leur ressemblent, ceux qui les fabriquent, Tous ceux qui se confient en elles. » D'autres versions disent ceci: « Ceux qui les font deviendront comme eux. » C'est pourquoi les mystiques sont si distants, c'est à cause de leur vision du Seigneur. C'est pourquoi les théologiens sont si arrogants, c'est à cause de leur vision du Seigneur. C'est pourquoi les légalistes sont si têtus et si critiques, c'est parce qu'ils s'imaginent un Dieu dur et austère, alors ils ont une inclinaison vers la loi. Les gens deviennent semblables à leur vision de Dieu.

J'espère que vous comprenez pourquoi il est important que la seule vision que nous ayons du Seigneur soit celle que le Saint-Esprit nous dévoile à travers les Écritures, parce que vous allez être conformés à votre vision du Seigneur. Cela explique pourquoi certaines personnes s'accrochent encore à ce qu'elles croient; c'est parce que c'est leur vision de Dieu. Vous pourriez penser que vous ne faites que vous battre contre des personnes qui sont têtues. Mais ce n'est pas le cas. Vous combattez leur Dieu, et elles sont prêtes à mourir pour leur vision de Dieu. Nous avons besoin d'une vision correcte. Une idole n'est pas nécessairement une image littérale, d'une icône que nous adorons ou que nous vénérons. Tout ce que nous embrassons et qui prend la place du Seigneur devient une idole. Il peut s'agir d'argent, de divertissement, de succès, de sexe, d'un téléphone, d'un ordinateur, d'un jeu, d'un confort ou d'un ministère. Ceux qui s'accrochent au péché du foeticide ne font qu'adorer le dieu de la commodité. C'est le dieu qu'ils adorent.

Comme je vous l'ai dit lors de notre précédente leçon, le plus grand livre qui, selon moi, représente le message de l'union intime avec Jésus est 1 Jean. 1 Jean 5:21 dit: « C'est lui qui est le Dieu véritable, et la vie éternelle. Petits-enfants, gardez-vous des idoles. » Ainsi le grand livre de la communion avec Dieu, nous met en garde contre l'idolâtrie.

Lors de notre précédente leçon nous avons examiné les deux premières plaies. La première est la transformation de l'eau du Nil en sang. Les Égyptiens vénéraient le Nil en tant que source de toute vie et de bénédiction. C'était leur dieu. Dieu est en guerre contre tout ce qui devient, à Sa place, la source de vie et de bénédiction. Il EST la seule source de vie et de bénédiction. Il est le pain de vie, l'eau vive, c'est Lui qui est la source de vie et de bénédiction. La deuxième plaie a été la multiplication des grenouilles. Dieu a fait de leur dieu un grand fardeau. Les Égyptiens disaient que la grenouille qui sautait le long du Nil protégeait la source de vie, et c'est pour cette raison qu'ils avaient des superstitions. On ne pouvait même pas marcher sur une grenouille. S'ils tuaient une grenouille, ils encouraient la peine capitale. Dieu a mis des grenouilles partout et en a fait un fardeau, jusqu'à ce qu'ils finissent par détester les grenouilles. Exode 8:3-4 dit: « Le fleuve fourmillera de grenouilles; elles monteront, et elles entreront dans ta maison, dans ta chambre à coucher et dans ton lit, dans la maison de tes serviteurs et dans celles de ton peuple, dans tes fours et dans tes pétrins. Les grenouilles monteront sur toi, sur ton peuple, et sur tous tes serviteurs. » Ils ont été enseignés d'une manière très imagée, lorsqu'ils ont dû empiler les cadavres de leurs grenouilles sur des tas. Tout le pays a été souillé et rempli de puanteur. Ils ont appris à quel point cette superstition était insensée. Psaume 78:45 dit: « Il envoya contre eux des mouches venimeuses qui les dévorèrent, Et des grenouilles qui les détruisirent. » N'est-ce pas un verset intéressant? On ne trouve pas cela dans l'Exode, mais dans le Psaume 78.



NOUS N'AVONS PAS BESOIN D'APAISER DIEU, IL EST DÉJÀ SATISFAIT

Nous avons terminé notre précédente étude avec le rappel de Romains 8:1 qui dit: « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ. » Nous pouvons marcher dans la liberté. Nous n'avons pas besoin de marcher sur la pointe des pieds autour des grenouilles, de peur de les écraser. Notre Dieu nous a libérés. Les Égyptiens utilisaient cela pour apaiser les dieux. Mais nous n'avons pas besoin d'apaiser notre Dieu. Il a été apaisé en la personne de Jésus-Christ, notre substitut, lorsqu'Il est mort sur la croix, qu'Il a été mis dans la tombe et qu'Il est revenu. Il est déjà apaisé, et nous pouvons donc marcher dans une merveilleuse liberté. Il a enlevé la conscience et l'a remplacée par Sa vie, qui est le Saint-Esprit. Tout chrétien qui vit selon sa conscience vivra sous la condamnation. Nous devons maintenant vivre par le Saint-Esprit. C'est une chose tout à fait différente.

Cela nous amène à la troisième plaie que l'on trouve en Exode 8:16-19. Voici ce que j'aimerais faire concernant les plaies restantes. Afin de vous donner une idée de la plaie, je vais d'abord faire quelques observations générales sur la plaie dans son ensemble. Après cela, nous allons creuser et essayer d'atteindre la nappe phréatique, la vie spirituelle de celle-ci, et voir comment cela s'applique à nous. Exode 8:16 dit: « L'Éternel dit à Moïse: Dis à Aaron: Étends ta verge, et frappe la poussière de la terre. Elle se changera en poux, dans tout le pays d'Égypte. »

Ma première observation est que certaines versions parlent de moucherons, mais je penche pour l'idée que c'étaient des poux, et pas seulement des moucherons ou des moustiques. Hérodiade, un historien grec qui vivait 450 ans avant Jésus Christ, a dit que c'étaient des poux, puis il a ajouté ce détail qui n'est pas dans la Bible. Il a dit que c'était une plaie particulièrement terrible pour les Égyptiens parce que les prêtres redoutaient les poux. S'il y avait le moindre soupçon qu'il y avait des poux dans l'air, ils devaient se raser de la tête aux pieds, même les sourcils. Tous les trois jours, ils devaient se raser à nouveau, puis chaque prêtre contrôlait l'autre. Selon Hérodiade, il y avait plus de mille temples en Égypte, chacun avec des prêtres, et chacun d'eux contrôlait tous les dieux. Selon lui, cette plaie a mis fin à l'idolâtrie dans tout le pays d'Égypte. Je ne sais pas si c'est vrai ou non. Ceci étant dit je ne pense pas que cela fasse une différence pratique avec le principe, si vous dites que ce sont des moucherons ou des poux.

La deuxième observation que j'aimerais faire concerne quelque chose que nous avons déjà vu lorsque nous avons étudié les magiciens. Exode 8:19 dit: « Et les magiciens dirent à Pharaon: C'est le doigt de Dieu! » Cette plaie est celle qui a montré que les magiciens étaient en réalité des fraudeurs, des tricheurs et des charlatans. C'étaient des hypocrites. Ils ont essayé d'imiter l'oeuvre du Seigneur, le miracle du Seigneur, par un quelconque tour de passe-passe. Mais cette fois-ci, ils ont simplement fui devant la plaie et ont confessé: « C'est le doigt de Dieu! »

La troisième observation est un fait intéressant concernant cette plaie. C'est que c'est l'une des plaies où il n'y avait pas d'avertissement donné à l'avance. Cette plaie est arrivée sans avertissement. Il y a neuf plaies plus une, et trois d'entre elles sont venues sans avertissement. La troisième plaie, les poux, est arrivée sans avertissement, la sixième, la plaie des ulcères, est arrivée sans avertissement. Puis, bien sûr, la dernière, celle de la mort des premiers-nés, est arrivée sans avertissement. Nous reviendrons sur ce sujet dans un prochain passage, mais pour l'instant, considérons juste cela comme un fait intéressant. Voici les trois observations: c'est probablement une plaie de poux, c'est le fléau qui a fait confesser aux magiciens qu'il s'agit du doigt du Seigneur, et c'est une plaie qui a été donnée sans avertissement.

Laissez-moi aller un peu plus loin et faire ce que nous avons fait pour les deux premières plaies. Nous voulons identifier le dieu particulier contre lequel le Dieu unique, vrai et vivant allait entrer en guerre. Puis nous voulons examiner le principe sous-jacent de l'idolâtrie, qui est universel, et ensuite faire confiance au Seigneur pour nous délivrer complètement de ce genre d'idolâtrie. Dieu est un Dieu jaloux, et combien Il désire nous libérer de l'idolâtrie.

Nous avons vu que notre Dieu unique, vrai et vivant a frappé les grenouilles. Il est déjà assez effroyable pour nous de penser qu'ils adoraient une grenouille gluante, alors lorsque vous lisez les versets concernant cette plaie, vous pouvez vous demander s'ils adoraient les poux. Est-il possible que quelqu'un puisse adorer un pou, même si vous le prenez pour un moucheron ou un moustique, quelqu'un va-t-il adorer cela? La réponse est non. Ils n'adoraient pas le dieu des poux. Ils avaient un dieu minable, mais ils ne servaient pas le dieu des poux. Exode 8:16-17 dit: « L'Éternel dit à Moïse: Dis à Aaron: Étends ta verge, et frappe la poussière de la terre. Elle se changera en poux, dans tout le pays d'Égypte. Ils firent ainsi. Aaron étendit sa main, avec sa verge, et il frappa la poussière de la terre; et elle fut changée en poux sur les hommes et sur les animaux. Toute la poussière de la terre fut changée en poux, dans tout le pays d'Égypte. »

J'aimerais attirer votre attention sur le fait que Dieu a dit: « frappe la poussière de la terre. » Il n'a pas dit de frapper les poux, il a dit de frapper la terre. Les Égyptiens adoraient le dieu terre, et c'est ce dieu que le vrai Dieu a frappé. Ils croyaient que le dieu de la terre était une grande bénédiction, et qu'il allait leur apporter des récoltes, une bonne moisson, et de la subsistance. Ils appelaient le dieu de la terre « Led », ou « Sed », ou « Jed. » Ils avaient des noms différents pour le même dieu, ils étaient des adorateurs de la terre. Mais le seul Dieu vrai et vivant, brûlant de jalousie, avait un amour jaloux pour ceux qui substituaient la créature au Créateur et le don au Donateur. Pour révéler le blasphème de leur idolâtrie nous lisons en Exode 8:17 « Aaron étendit sa main, avec sa verge, et il frappa la poussière de la terre; et elle fut changée en poux sur les hommes et sur les animaux. » Toute la poussière de la terre est devenue des poux dans tout le pays d'Égypte.

Ce n'est pas la première fois que Dieu fait naître la vie de la poussière. Bien sûr, la première fois, c'était avant la chute dans le péché, mais maintenant après la chute, de façon très imagée, Dieu fait à nouveau sortir la vie de la poussière. Ce sont des poux, et cette fois, c'est répugnant. Le fait est qu'un jour viendra, et j'ajouterai qu'en vieillissant, je me rends compte à quel point ce jour est proche, où une fois de plus Dieu fera sortir la vie de la poussière de la terre. Jean 5:25-29

DIEU DÉSIRE NOUS DÉLIVRER DE L'IDOLÂTRIE DE LA MONDANITÉ

Je ne pense pas que nous ayons besoin de chercher très loin dans ce passage avant de découvrir le principe sous-jacent. Dieu a frappé la terre. Le dieu est la terre. Une autre façon de le dire est, « Le dieu est le monde. » Nous parlons parfois des chrétiens mondains, c'est le dieu qui est attaqué ici. Chaque fois que nous regardons d'une manière malsaine ce monde, ses politiques, ses méthodes, ses valeurs, ses manières, nous adorons la terre; que Dieu nous délivre de cela! C'est une expression courante chez les croyants, lorsqu'ils voient quelqu'un qui a un penchant pour les choses matérielles, que de dire: « Oh, untel est un chrétien mondain. » Il y a un million et une applications à ce péché particulier.

Jacques 4:4 dit: « Adultères que vous êtes! ne savez-vous pas que l'amour du monde est inimitié contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. » Connaissez-vous le mot « polyandrie? » La polygamie, c'est avoir plusieurs femmes. La polyandrie, c'est avoir plusieurs maris. L'idolâtrie ici est la polyandrie, car Dieu est notre époux. Si vous êtes un ami du monde, vous êtes un ennemi de Dieu. Jacques le dit et c'est très clair. Jacques les désigne comme étant des adultères. 2 Corinthiens 11:2-3 communique cette même idée. Ce verset dit: « Car je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ. » Il est notre époux, et nous sommes Son épouse. Nous devons aimer notre mari comme étant le seul et unique.

Lorsqu'Aaron a frappé la terre, Dieu l'a transformée en poux. Lorsque nous étudierons la manne dans l'Exode plus tard, nous allons retrouver la même idée. Exode 16:20 dit: « Ils n'écoutèrent pas Moïse, et il y eut des gens qui en laissèrent jusqu'au matin; mais il s'y mit des vers, et cela devint infect. Moïse fut irrité contre ces gens. » Parce que le peuple a regardé à la provision de Dieu au lieu de regarder à Dieu, la manne a engendré des vers. C'est également pour la même raison que la terre a engendré des poux. Lorsque l'on y pense, c'est presque une chose raffinée de dire « Ce chrétien est mondain. » Je ne veux pas dire raffinée dans le sens super, mais c'est aussi repoussant pour nous si nous disions: « Ce chrétien a des poux. » Si vous dites simplement que quelqu'un est mondain, ou « Untel est un ami du monde », eh bien vous pourriez laisser penser que c'est quelque chose de raffiné. Mais si vous dites: « Ce chrétien est coupable d'adultère avec Dieu, d'adultère spirituel », vous utilisez des mots plus forts. Lorsque nous en viendrons aux dix commandements, l'une des choses que nous verrons est la raison pour laquelle Dieu a mis tout cela à la forme négative, « Tu ne dois pas. » C'est beaucoup plus puissant de dire « Tu ne voleras pas » que de dire « Sois honnête. » C'est beaucoup plus puissant de dire « Tu ne commettras pas d'adultère », que de dire: « Sois fidèle à ton époux. » Dieu utilise la forme négative.

L'idée d'être mondain ne nous répugne pas autant que les poux. La réalité est que lorsque quelqu'un est mondain, c'est qu'il a des poux; il est adultère. Cela nous répugne de dire que quelqu'un a des poux, et bien de la même manière cela répugne Dieu de devoir dire que quelqu'un est adultère, qu'il est mondain. Il ne dit pas simplement, « Untel est mondain. » Il désire frapper cette chose, parce qu'elle est répugnante et terrible. Vous pouvez appliquer cela à tout ce qui est mondain et nous savons cela.

Je ne vais en tirer qu'une seule grande application, et ensuite le Saint-Esprit vous l'appliquera d'autres manières. Je parle de matérialisme, de choses, d'un regard malsain sur l'argent, les comptes bancaires et ce genre de choses. Je ne veux pas parler de posséder des choses. 1 Timothée 6:17 dit: « Recommande aux riches du présent siècle de ne pas être orgueilleux, et de ne pas mettre leur espérance dans des richesses incertaines, mais de la mettre en Dieu, qui nous donne avec abondance toutes choses pour que nous en jouissions. » Dieu nous a donné des choses, et nous louons Dieu, mais nous regardons à travers elles vers le Donateur. Nous ne regardons pas à elles. Réalisez-vous que si Dieu vous a appelé à être millionnaire, et que vous Lui avez obéi, il vous appelle « humble. » Jésus s'est rendu humble en étant obéissant. (cf. Philippiens 2:8) Lorsque vous obéissez à Dieu, vous êtes humble. Abraham était millionnaire, Isaac était millionnaire, Job était millionnaire, David était millionnaire, Salomon était millionnaire. Ce n'est pas un péché d'avoir des choses. Mais c'est un péché de regarder ces choses à la place de l'Amoureux jaloux de votre âme qui est le seul et vrai Dieu vivant.

En Jean 17:15 notre Seigneur a prié: « Père juste, le monde ne t'a point connu; mais moi je t'ai connu, et ceux-ci ont connu que tu m'as envoyé. » Aucun navire n'a jamais coulé en naviguant sur l'eau, quelle que soit sa rugosité ou sa profondeur, mais quand l'eau entre dans le navire, cela fait la différence. Nous sommes dans le monde, mais le monde ne peut pas être en nous. La mondanité a à voir avec le coeur. À cet égard, j'aime le Psaume 62:10 qui dit: « Quand les richesses s'accroissent, N'y attachez pas votre coeur. » Pour autant que je sache, un centime de plus est un accroissement. Si les richesses augmentent, n'y attachez pas votre coeur. Votre coeur doit être centré sur le Seigneur. Nous pouvons l'appliquer aux comptes bancaires, aux comptes d'épargne, aux automobiles, aux bateaux, aux vacances, aux beaux meubles, aux vêtements, aux maisons, aux terrains et aux objets de collection; il n'y a pas de fin. Que Dieu nous apprenne que nous ne sommes peut-être pas libres de l'idolâtrie, et qu'Il pourrait nous regarder un jour et dire: « Tu as des poux et Je dois Te libérer. »

Puisse Celui qui a vaincu le monde le vaincre en nous, dans nos propres coeurs. Colossiens 3:5 dit: « Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre... et la cupidité, qui est une idolâtrie. » Ainsi, le Seigneur frappera la terre dans nos vies; Il va frapper le monde.

La plaie suivante se trouve dans les versets 8:20-32, c'est la plaie des mouches. Permettez-moi de vous faire part de quelques observations, afin de vous donner une idée de ce fléau. Cette fois, je vais donner cinq observations simples, puis nous examinerons le principe. Exode 8:21 dit: « Si tu ne laisses pas aller mon peuple, je vais envoyer les mouches venimeuses contre toi, contre tes serviteurs, contre ton peuple et contre tes maisons; les maisons des Égyptiens seront remplies de mouches, et le sol en sera couvert. » Ma première observation est que l'hébreu utilise le mot « essaims. » Nous retrouverons ce mot lorsqu'Israël va quitter le pays. Ils partiront avec une multitude mélangée. Ils sont partis comme un essaim; une multitude mélangée. Nous pensons habituellement que ce fléau consistait en des mouches domestiques assez communes. Mais ce n'était pas un essaim de mouches domestiques. C'était une multitude d'insectes volant: des frelons, des guêpes, des abeilles et des coléoptères. Ils sont venus en essaims. Cette plaie était composée de toutes sortes d'insectes.

Ma deuxième observation est que le mot qui est utilisé dans l'hébreu implique un dard. Ce ne sont pas seulement des mouches qui se posent sur vous. Ce sont des insectes qui piquent. Mon commentaire hébreu l'appelle « la mouche du vinaigre suceuse de sang. » Je ne sais pas ce que c'est, mais je ne veux pas qu'elle se pose sur moi. Ce n'était pas seulement une nuisance, mais c'était également une douleur. Un de mes commentaires dit qu'elles frappent avec la force d'un dard. Pouvez-vous imaginer un insecte frappant avec la force d'un dard? Lorsque je vous ai présenté les fléaux, je vous ai dit que le seul vrai Dieu et vivant rendait visible ce qui était déjà vrai. Les Égyptiens étaient déjà piqués par l'idolâtrie. Maintenant, Dieu les laisse le voir clairement. Dieu les a laissé le ressentir. C'était une plaie terrible. Psaume 78:45 dit: « Il envoya contre eux des mouches venimeuses qui les dévorèrent... »

Une fois, j'ai été attaqué par des frelons, et j'ai dû sauter dans un étang pour les éviter. Ils sont venus comme une flèche. J'avais l'impression d'être frappé par une batte, ce qui fait que maintenant, j'ai une phobie de tout ce qui a un dard. Lorsque j'étais encore pasteur j'étais assis sur la scène en train d'attendre qu'une personne ait fini de chanter, pour que je puisse me lever et prêcher. Derrière moi, il y avait une chorale. J'étais assis là et j'ai vu un frelon voler autour de moi, et pendant que ce missionnaire chantait, j'ai pensé: « Oh non. » J'ai fermé les yeux, car je ne voulais pas voir cette chose, et je priais: « Seigneur, délivre-moi. » Cette chose stupide a atterri sur mon nez. Ma Bible s'est envolée, j'ai sauté et j'ai fini dans la chorale. Je ne désire absolument pas être touché par cette plaie.

Je vous dis tout cela pour essayer de souligner que vous ne pouvez pas imaginer ce qu'était cette plaie. Il n'y avait pas qu'une seule espèce; il y avait des guêpes, des frelons, des taons, et toutes sortes d'insectes qui piquent. Le psalmiste avait raison quand il disait que cela les dévorait. La Bible ne mentionne pas cela, mais je ne serais pas surpris que ces insectes volants se soient arrêtés sur le tas de grenouilles en chemin. Il y avait des tas de grenouilles en décomposition et cette plaie a suivi peu après. On peut se demander si ces insectes ne portaient pas des maladies? Ils n'ont peut-être pas fait que piquer. Je sais que d'après mon étude, la tuberculose et la malaria étaient très courantes à cette époque chez les Égyptiens.

Juste après avoir été racheté par Dieu, après qu'il ait traversé la mer Rouge, le peuple a chanté un chant de rédemption. Puis Dieu a dit en Exode 15:26: « Si tu écoutes attentivement la voix de l'Éternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l'oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d'aucune des maladies dont j'ai frappé les Égyptiens; car je suis l'Éternel, qui te guérit. » Dans le récit des plaies, nous ne lisons pas de maladies, pourtant Dieu a dit : « Si tu prêtes l'oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d'aucune des maladies dont j'ai frappé les Égyptiens; car je suis l'Éternel, qui te guérit. » Il se peut que ces maladies soient venues avec cette quatrième plaie d'insectes.

Laissez-moi faire quelques observations supplémentaires. Ma troisième observation est que non seulement il y avait différentes sortes d'insectes, et non seulement ils avaient des dards, qui étaient peut-être porteurs de maladies, mais Exode 8:22-23 dit: « Mais, en ce jour-là, je distinguerai le pays de Gosen où habite mon peuple, et là il n'y aura point de mouches, afin que tu saches que moi, l'Éternel, je suis au milieu de ce pays. J'établirai une distinction entre mon peuple et ton peuple. Ce signe sera pour demain. » C'est la première plaie où le Seigneur mentionne des exemptions. L'Égypte va être touchée, mais pas le peuple de Dieu. Les insectes n'ont pas touché une seule personne qui habitait à Gosen.

Il y a quatre plaies que nous allons étudier qui mentionnent des exemptions. La quatrième, celles des mouches. La cinquième lorsque le bétail a été frappé. La neuvième qui concerne les ténèbres, et la dixième qui est la mort des premiers-nés. Je vais aborder toutes ces exemptions de façon groupée, plus loin dans notre étude, car nous y trouvons l'idée que les chrétiens peuvent être exemptés de certaines choses mais pas de toutes les choses. Certains chrétiens croient et enseignent que nous sommes les enfants du Roi, que nous appartenons au Seigneur, et que donc nous sommes exempts de tout problème, de toute maladie et que Dieu désire que nous soyons en bonne santé, riches et prospères. Nous verrons cela plus tard.

Ma quatrième observation générale, étroitement liée à cela, est que c'est aussi la première plaie qui a eu un effet puissant sur Pharaon, il a fait ses deux premiers compromis. En Exode 5:3 Moïse et Aaron ont dit à pharaon: « Le Dieu des Hébreux nous est apparu. Permets-nous de faire trois journées de marche dans le désert, pour offrir des sacrifices à l'Éternel, afin qu'il ne nous frappe pas de la peste ou de l'épée » Mais Pharaon a chaque fois répondu « non, vous n'irez pas », jusqu'à cette plaie. Puis, au verset 8:25 nous lisons: « Pharaon appela Moïse et Aaron et dit: Allez, offrez des sacrifices à votre Dieu dans le pays. » De la même façon, comme les exemptions doivent être étudiées en tant que groupe, ces quatre compromis le seront aussi. Nous y reviendrons dans un autre contexte. Voici donc quatre de mes observations: ce sont des essaims de différentes sortes d'insectes, ils ont des dards, Dieu fait une différence entre l'Égypte et Son peuple, et Pharaon commence à faire des compromis.

La cinquième observation générale est la suivante. Je vous l'ai dit lorsque je vous ai présenté les plaies, c'est le fait que chaque plaie est un double miracle. Le premier miracle est de faire venir la plaie, et le deuxième miracle est de faire repartir la plaie. C'est particulièrement puissant lors de cette plaie. Exode 8:31 dit: « L'Éternel fit ce que demandait Moïse; et les mouches s'éloignèrent de Pharaon, de ses serviteurs et de son peuple. Il n'en resta pas une. » Pouvez-vous imaginer des essaims remplissant le pays d'Égypte, et puis Dieu a fait un tel miracle que pas un seul insecte n'est resté? Voilà le coeur de Dieu pour tous ceux qui sont piqués par les mouches suceuses de sang. Il veut nous délivrer complètement, afin qu'il n'en reste pas une seule.

Cela nous amène au coeur du problème. Quel faux dieu le Dieu du ciel a-t-il frappé lors de cette plaie? Tout comme l'Égypte n'adorait pas les poux, ils n'adoraient pas non plus les insectes et les mouches. Que vénéraient-ils alors? Je pense qu'il serait utile de vous donner le nom du dieu. C'est le même dieu que les Philistins avaient mais qu'ils ont renommé. Ils ont simplement pris le dieu des Égyptiens et l'ont renommé. Dans 2 Rois 1:2 on lit qu'ils l'ont appelé Baal Zebub. Cela signifie « Seigneur des mouches. » Quel était le nom égyptien du seigneur des mouches? C'était Shu. Le travail de Shu était d'éloigner les mouches. Shu était le dieu de l'atmosphère, le dieu du vent. Ils faisaient confiance au vent pour les protéger de ces mouches, et en fait le vent les a fait venir. Dieu a inversé toute cette histoire.

Shu était le protecteur de l'Égypte. C'était le gardien. Dans l'armée on dit que si vous êtes de garde, vous ne devez pas vous endormir à votre poste. Eh bien, je crois que Shu s'est endormi à son poste. Il était censé éloigner ces essaims, mais il s'est endormi à son poste. Le seigneur des mouches s'est avéré ne pas être un seigneur du tout.

Quel est le principe d'idolâtrie contenu dans ce fléau? Je peux le résumer comme le fait de faire confiance à quelque chose qui n'a pas le pouvoir de protéger et de se fier à un mensonge. Charles Wesley a écrit un hymne merveilleux: « Jésus, amant de mon âme. » J'aime penser à cela en termes de peste, et d'amant jaloux de mon âme. Le début de la deuxième strophe est: « Je n'ai pas d'autre refuge, mon âme sans défense s'accroche à Toi. » Ce qui est souligné ici est l'erreur qui consiste à faire confiance à un autre refuge pour nous garder, plutôt qu'au Seigneur lui-même. En tant qu'Américains, nous aimons parler de notre grande armée en disant que nous avons la meilleure. Mais Psaume 20:7 dit: « Ceux-ci s'appuient sur leurs chars, ceux-là sur leurs chevaux; Nous, nous invoquons le nom de l'Éternel, notre Dieu. » Notre armée ne peut pas nous protéger. Seul le Seigneur peut nous protéger.



DIEU DÉSIRE NOUS DÉLIVRER DE NOTRE FAUSSE SÉCURITÉ

De la même façon certains chrétiens se réfugient dans une doctrine, dans un credo. Laissez-moi vous donner une illustration de cela. J'aime la réalité que Dieu m'a sauvé et que je vais aller jusqu'au bout. Je vais aller au paradis. La grâce m'a sauvé jusqu'ici et la grâce me conduira à la maison. Mais il y a certaines personnes qui ont une dépendance trompeuse par rapport à la doctrine de la sécurité éternelle. Elles ont une doctrine appelée « sécurité éternelle. » Elles disent: « je suis en sécurité parce que je suis éternellement en sécurité. » Certaines personnes disent quelque chose comme: « Lorsque j'avais six ans, au club d'enfant, j'ai donné mon coeur à Jésus, et je Lui ai demandé d'être mon valentin, et donc maintenant je sais que je suis sauvé. » La réalité de la doctrine de la sécurité éternelle n'a jamais mis en sécurisé une seule personne. La vérité est que nous allons au ciel parce que nous avons un Dieu qui nous garde. Notre sécurité est basée dans un Dieu vivant, et non pas dans une doctrine, un credo ou un quelconque catéchisme.

Nous commettons parfois l'erreur que le roi Asa a commise dans 2 Chroniques 16:12 qui dit: « même pendant sa maladie, il ne chercha pas l'Éternel, mais il consulta les médecins. » Nous ne voulons pas sous-estimer l'importance des docteurs et des médecins, mais nous disons que nous ne devons pas mettre notre confiance dans la médecine pour nous protéger. Ne faites pas confiance à votre système immunitaire. Ne faites pas confiance à votre police d'assurance. Chaque fois que nous faisons confiance à autre chose qu'au Seigneur... Nous faisons confiance aux gens et aux programmes. Jérémie 17:5 dit: « Ainsi parle l'Éternel: Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme, Qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son coeur de l'Éternel! »

À ce propos je pense que le plus grand dieu auquel vous pouvez faire confiance est celui que l'on trouve en Proverbes 28:26 qui dit: « Celui qui a confiance dans son propre coeur est un insensé. » Est-ce que vous vous rendez compte que je peux faire de moi un dieu en disant: « Regardez-moi, j'ai réussi. Je me suis fait moi-même. » La vérité est que nous ne pouvons pas nous faire confiance à nous-même, même pas pour un seul instant. Nous devons mettre notre confiance dans le Seigneur.

Permettez-moi de résumer et de terminer par ce verset de Jérémie 17:7 qui dit: « Béni l'homme qui se confie en l'Éternel, et de qui l'Éternel est la confiance ! » (Darby) Je n'ai pas seulement confiance en Dieu, Il EST ma confiance. Et Il ne donne pas seulement la paix, Il est la paix. Il ne donne pas seulement la sagesse, Il est la sagesse. Il ne donne pas seulement la force, Il est ma force. Dieu est ma suffisance. Nous devons faire confiance au Seigneur. Voici une illustration de ce qu'il y avait sur le coeur de Dieu. Deutéronome 32:16 dit: « Ils ont excité sa jalousie par des dieux étrangers. » Ces faux dieux Le rendent jaloux. Chaque fois que nous nous tournons vers une autre source et devenons des adorateurs du Nil cela blesse Dieu. Nous Le rendons jaloux avec notre dieu. Lorsque nous vivons sous la condamnation, et que nous nous appuyons sur notre conscience d'une manière malsaine, nous blessons le Seigneur. Nos dieux le rendent jaloux. Nous avons des poux quand il y a de la mondanité en nous. Nous sommes gravement piqués lorsque nous adorons Shu ou quelque chose pour nous protéger qui ne peut pas nous protéger. Dieu est notre source, Il est notre liberté, Il est notre portion, et Il est notre protecteur.

J'ai déjà lu Jacques 4:4 qui dit: « Adultères que vous êtes! ne savez-vous pas que l'amour du monde est inimitié contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. » Permettez-moi de lire Jacques 4:5 qui dit: « Croyez-vous que l'Écriture parle en vain? C'est avec jalousie que Dieu chérit l'esprit qu'il a fait habiter en nous. » C'est tellement beau, c'est si puissant et si précieux. Dieu nous désire jalousement. L'Esprit qu'Il a fait habiter en nous, le Saint-Esprit qui vit dans notre coeur est un Saint-Esprit jaloux. Il a mis un Saint-Esprit jaloux dans notre coeur pour nous garder de la mondanité. Parfois nous avons l'idée qu'Il vit dans notre coeur, qu'Il est notre avocat, et que nous sommes Son client. Non vous n'êtes pas Son client. C'est le Seigneur Jésus qui est Son client. Le Saint Esprit se bat pour le Christ dans votre vie, et quand Il voit de l'idolâtrie dans votre vie, Il la déracine. Il la mettra à terre. Nous connaîtrons ces plaies, afin que nous nous détournions des idoles, pour servir et adorer le vrai Dieu vivant. Je sais qu'il y a un Dieu jaloux là-haut, mais je désire que vous louiez Dieu avec moi, car il y a un Dieu jaloux qui vit ici même dans notre coeur et Il est L'amant jaloux de notre âme.

James Nicholson a écrit cet hymne « Plus blanc que neige. » La première strophe dit: « Seigneur Jésus, je désire ardemment être parfaitement entier. Je veux que Tu vives pour toujours dans mon âme. Brise toutes les idoles, chasse tous les ennemis. Lave-moi, et je serai plus blanc que neige. » Nous devons briser toutes les idoles. Ne croyez pas que nous sommes libérés de l'idolâtrie, car les principes demeurent. Que Dieu brise toutes les entraves!

Prions:

Père céleste, nous Te remercions pour ce récit de l'Exode, et pour avoir parlé à notre coeur. Nous savons que Tu es l'amant jaloux de notre âme, et que Tu désires que nous T'ayons comme seul et unique. Travaille dans notre coeur, oh! Seigneur! Nous désirons ardemment T'avoir comme notre seul et unique. Brise toute idole, chasse tout ennemi, lave-nous, et nous serons plus blancs que neige. Nous prions au nom de Jésus. Amen.

Exode #14