EPHESIENS #8

(Ephésiens 3:14-21)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)



RESUME

Bonjour et bienvenue dans notre huitième leçon sur cette merveilleuse épître aux Ephésiens. Parfois, lorsque vous regardez à votre propre vie et que vous lisez certaines biographies ou que vous entendez des témoignages de chrétiens qui semblent être « entrés » plus profondément dans les vérités de Dieu, vous êtes découragés et vous vous dites: « Seigneur, tout cela est-il aussi pour moi? Y-a-il une part pour moi dans ces choses? » Le livre d'Ephésiens vient alors à votre secours et dit: « Oui, c'est tout autant pour les faibles que pour les forts. C'est tout autant pour ceux qui ont un esprit brillant que pour ceux qui sont lents. C'est pour tous les chrétiens. » Tout le Corps de Christ partage les richesses et l'exaltation de la Tête.

Voilà le plan que j'ai proposé et que nous suivons. Les chapitres 1 à 3 nous parlent « des ressources illimitées », il n'y a pas de fin aux richesses que nous avons en Christ. Les chapitres 4 à 6 nous parlent « des responsabilités illimitées », on demandera beaucoup à celui qui a beaucoup reçu. Notre discussion nous a emmenés au chapitre 3. Dans les deux premiers chapitres, l'Esprit de Dieu a étalé nos richesses devant nous. C'est comme si, dans ces deux chapitres, Il nous emmenait dans une salle aux trésors. Partout où nous avons regardé, nous avons trouvé de nouveaux et merveilleux trésors. Alors que nous marchions dans cette pièce, l'Esprit Saint mettait en lumière tout ce que nous avions en Christ. Ensuite, Il nous a montré ce qui était disponible pour nous. Maintenant, Il aimerait non seulement que nous puissions les voir, mais également y entrer. Non seulement que nous sachions que cela nous appartient, mais que cela devienne nôtre d'une façon pratique. Avoir un gros chèque libellé à notre nom est inutile si nous n'avons pas appris à le dépenser, si nous ne savons pas comment retirer l'argent. Et précisément, Il aimerait que nous apprenions à retirer l'argent.

Le chapitre 4 correspond à la section sur les responsabilités. Je parle comme un insensé, mais il semble que l'apôtre Paul ne veuille pas aller au chapitre 4. Il paraît profiter tellement des richesses en Christ qu'il ne veut pas les quitter avant que nous les ayons nous-mêmes saisies. C'est comme s'Il disait: « Avez-vous compris, l'avez-vous saisi? Sinon, regardons à nouveau ces trésors, regardons-les sous un autre angle. » Il se prépare à quitter la salle du trésor et avant de la quitter, il veut dire une chose de plus. Regardez le verset 3:1: « A cause de cela, moi Paul, le prisonnier de Christ pour vous païens... » Ensuite il rentre dans une longue parenthèse. Veuillez noter le verset 4:1: « Je vous exhorte donc, moi, le prisonnier dans le Seigneur, à marcher d'une manière digne de la vocation qui vous a été adressée »; maintenant il va enfin exprimer ce qu'il voulait dire au verset 3:1. Vous voyez les versets 3:2-21 ne sont qu'une parenthèse. Le verset 3:1 se termine par trois petits points. C'est une digression. L'apôtre parviendra au chapitre 4, mais auparavant, il veut vous faire tressaillir encore une fois au sujet de vos richesses en Christ.

Je pense que l'on comprend mieux le chapitre 3, si l'on parvient à saisir l'esprit des trois sections. Essayez de vous mettre dans les « sandales » de l'apôtre Paul, imaginez-vous à sa place. Il vient juste de décrire aux yeux des croyants de merveilleux trésors, des richesses insondables. Ensuite il dit que tout est là. Il dit des choses vraiment incroyables au chapitre 1, il dit des choses toutes aussi incroyables au chapitre 2, et maintenant, il est sur le point de les faire sortir de la salle du trésor. Et alors qu'il arrive à la porte, il se retourne et dit: « J'ai encore une chose à ajouter. » Et il donne un message. Ensuite il tombe sur ses genoux et se met à prier. Et enfin il élève un chant. Ensuite seulement il quitte le chapitre 3. Je suggère que c'est le meilleur moyen pour saisir l'esprit du chapitre 3.

Regardez ce message. Que dit-il à la porte de la salle du trésor? Regardez la prière qu'il a faite lorsqu'il est tombé sur ses genoux. Ecoutez le chant qu'il a chanté. Et ensuite, je pense que vous aurez saisi l'esprit qui se dégage du chapitre 3. Dans un sens, c'est une parenthèse, mais dans un autre sens, ce sont « les Alpes » de ce livre. C'est très élevé. C'est un grand message, une grande prière et un grand chant. Le message se trouve dans les versets 3:1-13, la prière dans les versets 3:14-19, et enfin le chant se trouve dans les versets 3:20-21. Je crois que chacune de ces trois sections du chapitre 3 répond à la question suivante: « Comment puis-je m'approprier toutes les bénédictions spirituelles dans mon expérience journalière? Comment puis-je y entrer? Comment puis-je les saisir pleinement? »

Dans notre dernière leçon, nous avons examiné les versets 3:1-13, nous avons considéré le message. Comment l'apôtre Paul est-il entré dans le message, qui est notre union avec Christ? Considérez les versets suivants:

• Verset 3:3: « par révélation »
• Verset 3:5: « a été révélé »
• Verset 3:9: « de mettre en lumière »

Il y est entré par le miracle de la révélation. Même l'apôtre Paul a dû avoir ses yeux ouverts par Dieu. Aucun chrétien, quel qu'il soit, et quand bien même il étudierait fidèlement la Bible, aucun chrétien ne verra son union avec Jésus-Christ à moins que Dieu n'ouvre ses yeux. Ce n'est pas possible. Laissez-moi vous donner quelques aides pratiques liées à cela.



ETRE PATIENT AVEC CEUX QUI SONT ENCORE AVEUGLES

Premièrement ne soyez pas impatients envers ceux avec qui vous partagez l'évangile ou avec qui vous vivez. Parce que c'est Dieu qui doit leur ouvrir les yeux. Ils ne seront jamais capables de « voir », même si vous rendez les choses simples, jusqu'à ce que Dieu leur ouvre les yeux. Cela ne signifie pas qu'ils ne sont pas responsables. Ils le sont. L'aveuglement spirituel est un péché. C'est un péché, c'est la conséquence de la rébellion. Pourtant Dieu ne leur donnera pas la lumière avant qu'ils ne soient prêts. Et souvent nous aimerions qu'ils soient plus rapidement prêts qu'ils ne le sont. Mais souvent, très souvent, cela prend beaucoup, beaucoup de temps avant qu'ils ne soient prêts. C'est pourquoi, soyez patients.

Parfois il nous faut passer par de nombreux chagrins ou douleurs avant d'être prêts. Dieu doit souvent faire tomber tous les supports et soutiens sur lesquels les gens s'appuient. Dieu doit assécher toutes les « ressources » avant que certaines personnes ne soient prêtes. Le Seigneur ne sauvera jamais une personne « sur ses pieds. » Il ne le fera jamais. Il doit d'abord « la mettre à terre. » Et parfois, lorsque à vue humaine elle semble être tombée, elle n'a en réalité même pas commencé à plier. C'est un long, long chemin pour s'abaisser. J'ai connu des buveurs qui faisaient les fiers dans leur propre vomi. Ils semblaient avoir touché le fond, mais ils en étaient encore très loin. C'est incroyable comme Dieu a parfois besoin de mettre les gens à terre. Alors, lorsque vous priez pour vos amis et ceux que vous aimez, priez toujours que Dieu ouvre leurs yeux.

Peu importe qu'ils soient intelligents et brillants, ils ne comprendront pas, ils ne verront pas jusqu'à ce que Dieu leur donne la vue. C'est ainsi que nous pouvons voir. Même le brillant apôtre Paul a dit que c'est ainsi qu'il a vu. Dieu le lui a révélé. Dieu a ouvert ses yeux.



NE PAS ETRE FIERS, MAIS RECONNNAISSANTS

Le deuxième principe pratique est celui-ci. Si vous avez une mesure de vision, ne soyez pas fiers. Si Dieu ouvre vos yeux pour voir quelque chose, n'en tirez pas gloire pour vous-mêmes. Si vous comprenez un seul des mystères de votre union avec Christ, c'est parce que Dieu a ouvert vos yeux. Sans la révélation, nos yeux spirituels ne voient pas davantage que ceux d'une « patate. » Nous sommes des aveugles, nous ne pouvons pas voir. La seule différence entre les hommes est la grâce de Dieu, c'est la seule différence. Il a donné à certains des yeux pour voir une plus grande portion de leurs richesses. S'Il vous a donné ce genre de « vue », alors réjouissez-vous, tombez sur votre face, louez-Le pour cela, mais n'en tirez pas orgueil, et ne regardez pas de haut ceux qui attendent encore pour avoir la vue. Soyez vraiment, vraiment patients devant le Seigneur. Voilà le message de Paul, il est prêt à quitter la salle du trésor, et il dit à toute l'Église du Seigneur Jésus: « Rappelez-vous, ses richesses spirituelles sont à vous. Que Dieu vous rende capables de les voir. » Elles sont à vous par révélation. Il se peut que vous ne connaissiez pas tout des réalités de vos richesses, et jusqu'à ce qu'Il réveille votre esprit, jusqu'à ce qu'Il enseigne votre homme intérieur, vous ne savez pas vraiment. Vous savez, mais en même temps vous ne savez pas. Vous avez les faits, mais en même temps vous ne les avez pas. Et Il veut que nous y entrions.

Cela nous amène aux deux dernières sections de cette merveilleuse digression, la prière et le chant. Considérons les versets 3:14-21: « A cause de cela, je fléchis les genoux devant le Père, duquel tire son nom toute famille dans les cieux et sur la terre, afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi; afin qu'étant enracinés et fondés dans l'amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu. Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l'Église et en Jésus Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles! Amen! »



PRIER DE FACON EFFICACE POUR LES CHRETIENS

Une façon de rentrer dans la substantielle moelle de cette prière et de ce chant est de l'étudier comme un modèle de prière efficace en faveur des autres chrétiens. Les prières de Paul en Ephésiens, Philippiens et Colossiens sont appelées les « prières en prison » parce qu'il était en prison lorsqu'il les a écrites. Une des valeurs de ces prières est qu'elles sont la réponse inspirée du Saint-Esprit à la question: « Comment puis-je prier de la façon la plus efficace pour moi-même et pour les autres chrétiens? » Lorsque vous étudiez ces prières, cela vous touche beaucoup. En tout cas, moi j'ai été touché. Tant de prières sont des prières de surface. Mais c'est incroyable de voir combien les prières de Paul sont des prières de fondement. Nous sommes si superficiels. Nous prions de cette façon: « Seigneur, s'il Te plaît, viens donner un coup sur l'épaule de celui-ci, et enlève-lui son découragement. » Paul n'a jamais prié ainsi. Ou alors on dit: « Bénis-le, Seigneur, même s'il ne veut pas être béni. » C'est ainsi que nous prions. « Délivre-le, Seigneur, même s'il ne veut pas être délivré. » « Enlève tous ses problèmes. Paie toutes ses factures. » Voilà comment nous prions.

Jamais de sa vie, l'apôtre Paul ne ferait une prière de ce genre. Ses prières sont inspirées et je pense que nous pouvons beaucoup apprendre en les examinant. Paul était si désireux que chaque chrétien puisse entrer dans ses richesses, saisir son héritage, et vivre avec ce qui est à lui. C'est pourquoi, après avoir décrit les merveilleux trésors, il se met à genoux et commence à prier. Je n'aime pas analyser les choses de cette façon parce que cela peut sembler trop factuel, mais pour nous aider dans l'analyse et la discussion, laissez-moi vous montrer cinq principes que je retiens de la façon dont Paul se met à prier et à chanter. J'espère qu'ils seront pratiques afin que nous puissions les appliquer dans nos vies et prier de la même façon. J'espère également que dans les temps qui viennent, le Seigneur pourra nous rappeler régulièrement ces vérités alors que nous prions les uns pour les autres. C'est cela la vraie prière. Je vais vous donner des principes afin que nous puissions avoir une large application. Vous voyez lorsque vous appliquez les faits, vous n'avez qu'une ou deux applications. Mais si vous découvrez le principe et que vous l'appliquez, vous avez des applications illimitées. C'est pour cela que je désire tant trouver et montrer les principes.



CROYONS QUE DIEU REPOND AU-DELA DE NOS PRIERES

Le premier principe peut être énoncé ainsi: faire toujours confiance à Dieu pour qu'Il réponde au-delà de nos prières. Si vous lisez attentivement la Bible, voilà ce que vous allez trouver. Dieu n'a pas promis de répondre à nos prières. Vous ne trouverez pas un endroit où Il promet de répondre à nos prières. Il a promis de répondre au-delà de nos prières. Veuillez noter le verset 3:16: « Selon la richesse de sa gloire. » Vous voyez, dans le monde, nous donnons de nos richesses, pas selon nos richesses. Si j'avais un million d'euros, et que je vous donne mille euros, je ne serais plus millionnaire. En donnant, je m'appauvris. Je perds en donnant. Nos ressources diminuent si nous en retirons quelque chose. Nous donnons de nos richesses et nos richesses diminuent. Mais Lui ne donne pas de Ses richesses, Il donne selon Ses richesses. Dieu est tout aussi riche après avoir donné qu'Il était auparavant. Vous ne pouvez rien Lui prendre qui fasse qu'Il ait moins. Ce qu'Il a ne diminue pas. Dieu n'est jamais à court de pardon. Dieu n'est jamais à court de force ou de paix. Il ne vous dira jamais: « J'ai déjà donné la paix un million de fois cette semaine et Je n'en ai pas assez pour vous. Il y a rupture de paix, j'en ai commandé et dès qu'il en arrivera, je vous passerai un coup de fil. » Il ne fait pas cela. Il n'a pas besoin d'être réapprovisionné. Dieu a des ressources illimitées et Il donne selon Ses richesses, plus que ce que vous ne pourrez jamais avoir. Chaque fois que vous priez, Dieu répond selon Ses richesses. Combien Dieu est riche! Et c'est pour cela qu'Il répond toujours au-delà de vos prières. Regardez s'il vous plaît le verset 3:20. Une des façons de saisir tout l'impact de l'abondance des mots qui sont utilisés ici est de réduire cette phrase à son minimum, et ensuite d'ajouter les mots les uns après les autres. On obtient la phrase minimum:

• « A celui qui peut faire, ce que nous demandons. » Voilà la phrase minimum, et je peux vous dire que c'est suffisant. S'il n'y avait rien de plus, ce serait déjà assez.
• « A celui qui peut faire, tout ce que nous demandons. » Voilà la phrase un peu modifiée. Quel mot merveilleux que celui là, « tout. »
• « A celui qui peut faire, au-delà de tout ce que nous demandons. »
• « A celui qui peut faire, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons. »
• « A celui qui peut faire, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons. »

Quel verset! Vous voyez, c'est incroyable. Il va bien au-delà de ce que nous pouvons demander ou penser! Nous pouvons penser à des tonnes de choses que nous pourrions demander, mais Dieu est plus grand que toutes nos demandes. Dieu est plus grand que toutes nos pensées. Il ne répond pas à vos prières. Lorsque vous priez le Seigneur, Il répond infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons. Dans le Psaumes 78, lorsque Dieu résume l'histoire d'Israël, le grand péché qu'Il souligne dans ce chapitre était de limiter le Saint d'Israël, de limiter Dieu.

Frères et soeurs en Christ, nous ne pouvons jamais demander trop, ou avoir des pensées trop hautes, « infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons. » Les chrétiens sont trop modérés et trop modestes dans leurs prières. Car ils ne croient pas vraiment qu'ils soient si riches que cela. L'apôtre essaie de montrer combien nous sommes riches. Après avoir vu tout ce que nous pouvons voir, et imaginer tout ce que nous pouvons imaginer (les mots tarissent bien avant la fin de notre imagination), même après que notre imagination tarisse, lorsque vous avez demandé tout ce que vous pouvez demander et que vous ne pouvez même plus penser à autre chose, alors Dieu commence à répondre « infiniment au-delà de tout cela. » Nous ne prions plus de nos jours. Les chrétiens ne sont pas puissants dans leurs prières, parce qu'ils n'ont pas vu par une révélation de l'Esprit à quel point ils sont riches. Ici, l'apôtre empile les mots sur les mots, en essayant de communiquer le fait que Dieu désire répondre au-delà de nos prières. !

En lisant un verset tel que celui-ci, nous sommes tentés de dire: « Oh! Quel beau verset, quelle belle tournure de phrase! Il exagère! » Non, ce n'est pas une exagération. Les termes utilisés sont en dessous de la réalité, c'est le mieux que nous puissions faire avec nos frêles petits corps. Chaque mot est vrai! C'est ainsi que Dieu veut répondre à nos prières. Vous pensez peut être: « Lorsque je demande ceci et cela pour mes amis ou ma famille, j'en demande beaucoup. Même si Dieu ne répond qu'à la moitié de ce que j'ai demandé, j'en serais heureux et satisfait. » Non! Demandez à Dieu d'imprimer cela dans vos coeurs, Dieu ne désire pas faire la moitié de ce que vous demandez, mais faire infiniment au-delà de tout ce que vous pourriez jamais demander ou penser. C'est une merveilleuse, merveilleuse vérité.

Pour mieux réaliser l'impact de cette promesse, il faut se rappeler le contexte. C'est vrai qu'en tant que principe, Dieu répond toujours au-delà de nos prières. Mais regardez le contexte, regardez la prière dont il parle et à laquelle Dieu répondra « au-delà. » Regardez juste la dernière partie du verset 3:19: « Vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu. » Maintenant, écoutez bien ceci? Est-il possible que Dieu puisse répondre au-delà d'une telle mesure? Moi je serais déjà heureux qu'Il puisse juste commencer à y répondre, qu'Il m'en donne juste dix pour cent. « Remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu », voilà la demande à laquelle Il veut répondre: « Infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons. » Ne laissez pas l'ennemi vous voler cette vérité très, très précieuse.

J'ai prié pour mes frères et mes soeurs, mais après avoir prié (cela peut venir de moi, je ne dis pas que c'est de Satan), la pensée m'est venue à l'esprit: « Non, tu ne peux pas réellement t'attendre à ce que Dieu fasse tout cela pour celui-ci ou celui-là. Tu ne sais pas à quel point ils sont lents à comprendre. Tu ne peux pas espérer que Dieu les remplisse avec la plénitude de Dieu. Regarde leur arrière-plan. Regarde ce qu'ils ont traversé. Ils n'ont eu aucune éducation. Ils ne sont pas assez malins, tu ne peux pas espérer que Dieu puisse faire quelque chose. Regarde leur tempérament, regarde leur personnalité. Tout témoigne contre eux. »

Non! Ceci est une prière de Paul qui vaut pour tous les chrétiens. Il ne veut pas que nous abandonnions nos richesses, mais que nous croyions, jusqu'à ce que nous puissions voir tout ce que Dieu veut faire pour nous. Il y a toujours une petite voix qui vous dit: « Tu devrais demander moins dans ta prière parce que ce sont des cas difficiles. » Non, il ne faut pas demander moins, il faut demander plus. Priez jusqu'à la limite de votre vocabulaire, et à la limite de l'intelligence que Dieu vous a accordée. Ensuite croyez avec une simple mesure de foi, que Dieu va répondre infiniment au-delà de votre pauvre vocabulaire et de l'intelligence qu'Il vous a accordée. C'est une merveilleuse vérité. Cela fait presque exploser notre tête que de penser que Dieu puisse répondre au-delà d'une prière pour être rempli avec toute la plénitude de Dieu. Et cependant, c'est ce qu'Il fait. C'est cette prière à propos de laquelle Il a promis qu'Il répondrait « au-delà. »

Je prie tout le temps que Dieu puisse m'apprendre à prier. Nous devrions être tout le temps devant Dieu, à prier selon Luc 11:1: « Seigneur enseigne-nous à prier. » Paul ne prie pas ainsi juste pour quelques-uns, juste pour une poignée de chrétiens particuliers. Il prie pour tous les chrétiens. C'est une honte que nous limitions tellement Dieu. Même le Dieu de ceux dont les yeux ont été ouverts pourrait tenir dans une boîte de chaussures. C'est une honte. C'était le premier principe, faites confiance à Dieu pour qu'Il réponde au-delà de vos prières.



CROYONS QUE CHRIST VEUT S'INSTALLER ET DEMEURER AU PLUS PROFOND DE NOTRE ETRE

Le deuxième principe se trouve dans les versets 3:16-17: « Afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi. » Le verset 3:16 utilise l'expression « l'homme intérieur », le verset 3:17 « le coeur. » Lorsque la Bible utilise ces mots, elle fait référence au vrai « moi. » J'aime le paraphraser, le centre de votre être. J'ai lu dans le dictionnaire grec de William Edwy Vine que le mot utilisé ici pour habiter, veut dire s'établir dans une habitation, s'installer de façon durable dans un endroit. William Edwy Vine le paraphrase de cette manière, « que Christ puisse avoir une demeure dans votre coeur. » L'érudit de grec Kenneth Samuel Wuest dans sa traduction amplifiée du Nouveau Testament l'a écrit de cette façon « que Christ puisse finalement s'installer et se sentir complètement à la maison dans votre coeur. » Vous voyez, c'est l'opposé de l'expérience qui est une succession de hauts et de bas. Peut-être avez-vous déjà vu cela dans la vie d'un chrétien ou dans votre propre vie. Pendant une minute, vous êtes en haut et la minute suivante vous êtes en bas. Un jour vous êtes en haut et le jour suivant vous êtes en bas. C'est parce que Christ n'habite pas dans votre coeur par la foi. Je ne veux pas dire qu'Il n'est pas là. Il est dans votre coeur. Paul a prié que Jésus puisse s'installer et être et faire comme chez Lui dans votre coeur.

Laissez-moi vous poser une question. La question n'est pas: « Est-ce que votre coeur est la maison de Dieu? » J'ai confiance qu'il en est déjà ainsi, parce que c'est une question importante. Si vous n'avez pas encore répondu à cette question alors il vous faut tout d'abord régler cette question devant Dieu. Est-ce que votre coeur est la maison de Dieu? Ce n'est pas la question dans Ephésiens 3. La question est: « Est-ce que Christ est comme « à la maison » dans votre coeur? » Vous voyez, c'est une chose différente. Il est certain que c'est Sa maison. Mais est-Il comme « à la maison? » Est-Il à l'aise dans votre maison? Est-ce que Christ peut se relaxer dans votre vie? C'est cela l'idée. Il prie que les chrétiens permettent à Christ de se sentir en eux comme à la maison. Qu'Il ne se sente pas mal à l'aise dans votre vie. Connaissez-vous des chrétiens qui ne sont jamais à l'aise? Ils sont une fois en-haut, une fois en-bas? Êtes-vous comme cela? Alors vous avez besoin de faire cette prière, que Christ puisse s'installer et se sentir à la maison dans votre coeur. Il n'y a pas beaucoup de coeurs de chrétiens où le Seigneur Jésus ait la liberté d'enlever Ses chaussures et de mettre les pieds sous la table. C'est cela la signification du mot grec, que Christ se sente aussi bien chez nous qu'Il l'était à Béthanie. Qu'Il puisse venir dans votre coeur et simplement se relaxer. Si Christ était comme nous, Il deviendrait nerveux dans certains coeurs, Il ne se sentirait jamais à la maison dans certaines vies.

Il y a encore beaucoup d'autres choses à propos desquelles vous pouvez méditer au-delà de mon propre développement sur le fait que Christ ne se sentirait pas à la maison dans votre coeur. Il n'aime pas les endroits sales, Il n'est pas à l'aise dans les maisons sales. Il souhaite une place propre, pleine de joie, pas pleine de tension, d'anxiété et de peur. Voici le second principe. Faites confiance à Dieu pour répondre au-delà de vos prières. Et priez que Dieu puisse s'installer au plus profond des êtres, et qu'Il se sente à l'aise dans la vie des chrétiens.



PRIONS QUE LES CHETIENS DEVIENNENT DES CHRETIENS QUI ONT TOUTES LES DIMENSIONS

Le troisième principe se trouve dans les versets 3:17-19. Il s'agit de prier pour que chaque chrétien devienne un chrétien dans toutes les dimensions. Regardez ces versets: « En sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi; afin qu'étant enracinés et fondés dans l'amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu. » Ici il est fait mention de chrétiens qui ont toutes les dimensions. Voilà ce que je veux souligner. Je ne veux pas dire « équilibrés » dans le sens où beaucoup de personnes utilisent ce mot. Certains m'ont dit quelque chose de ce genre: « Nous aimerions que vous veniez parler chez nous, parce que nous désirons aussi connaître votre avis. Nous avons entendu un côté, mais maintenant nous avons aussi besoin d'entendre un autre côté. Nous avons besoin d'équilibre. Nous avons besoin de votre avis. Nous avons aussi besoin d'entendre à propos du service pour Dieu et de travailler dur pour Lui, mais nous avons aussi envie d'entendre au sujet de la plénitude de Christ. » Non, ce genre de chose n'existe pas, ce n'est pas l'équilibre. Cela, c'est le déséquilibre, c'est à côté de la réalité. La vérité équilibrée, c'est Christ seul, juste le message de la pure grâce. Lorsque vous regardez à Christ seul, alors vous avez un message équilibré.

Alors qu'est-ce qu'un chrétien qui a toutes les dimensions? Ce n'est pas le fait d'avoir besoin d'une vérité et d'une autre pour trouver un équilibre. Dans ce passage, Paul parle de l'amour de Dieu. Je me rappelle un jour avoir parlé à propos des quatre dimensions de l'amour de Dieu. J'ai expliqué comment il était large et haut, c'est vrai mais ce n'est pas ce que Paul dit ici. L'amour de Dieu inclut ces dimensions, mais il ne parle pas que de cela. Il parle de toutes les dimensions de notre salut et cela inclut l'amour de Dieu. Si vous lisez attentivement vous verrez qu'il n'inclut pas seulement l'amour de Dieu. Il dit: « que vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur » et en plus de cela « connaître l'amour de Christ. » L'amour de Christ vient en plus de ces dimensions. Ce qu'il dit en réalité c'est: « Seigneur, pendant trois chapitres j'ai exposé les richesses et tout ce qu'ils ont en Christ. Maintenant je prie qu'ils puissent en apprendre toutes les dimensions. La hauteur de leurs richesses, la profondeur de leurs richesses, la longueur de leurs richesses et la largeur de leurs richesses, que leurs yeux soient ouverts sur chaque dimension pour qu'ils puissent voir combien ils sont riches en Christ. » Il prie que nous creusions un puits en Dieu et qu'ensuite nous buvions dans toutes les dimensions de cette eau abondante.

Lorsque Jacob était sur le point de mourir et qu'il a béni Joseph, en Genèse 49:26, il a prié que Joseph puisse être béni « jusqu'à la cime des collines éternelles. » Quelle bénédiction! Pouvez-vous imaginer prier ainsi les uns pour les autres. « Seigneur je prie qu'il soit béni jusqu'à la cime des collines éternelles. » C'est ce que Paul priait lorsqu'il priait pour qu'ils puissent être des chrétiens qui ont toutes les dimensions, qu'ils puissent connaître la hauteur, la profondeur, la longueur et la largeur et connaître l'amour de Christ qui surpasse toute connaissance. Voyez-vous le paradoxe ici: « connaître l'amour qui surpasse toute connaissance. » Quelle incroyable prière! Comment pouvons-nous connaître ce qui surpasse la connaissance? Uniquement par un puissant miracle de Dieu, par l'inspiration du Saint-Esprit. Quelle prière puissante!

Comprenez-vous pourquoi Paul n'arrive pas à quitter ce sujet? Il en dit tellement à propos de nos richesses. Et ensuite il dit, je n'ai fait que commencer à en parler, Dieu veut faire plus que ce que j'ai commencé à partager avec vous. Dieu veut répondre au-delà de vos prières. Dieu veut s'occuper de vous dans l'homme intérieur. Christ veut s'installer et faire de votre coeur Sa maison, l'endroit où Il demeure et où Il se sent bien. Il veut que vous soyez un chrétien qui a toutes les dimensions, que vous entriez dans chaque centimètre de votre part en Christ Jésus. Il veut que vous connaissiez les choses qui transcendent la connaissance. Les connaître d'une façon intime de la même manière qu'Adam connut Eve et elle conçut un fils. Abraham connut Sarah et elle conçut. Osée connut Gomer et elle conçut. Dans le même livre, il est écrit: « Connaissons, cherchons à connaître l'Éternel. » C'est Le connaître dans toute l'intimité de la relation du mariage. Chaque chrétien est appelé à être un chrétien qui a toutes les dimensions. C'est la volonté de Dieu que chaque chrétien puisse entrer dans tout l'héritage de l'union avec Jésus Christ. Honte à nous, parce que nous ne demandons qu'une petite partie de notre héritage! Nous devrions être constamment en train de prier pour avoir la vue! Que Dieu puisse ouvrir nos yeux!

Voici un autre principe. Ne croyez pas seulement que Dieu répond au-delà de vos prières. Ne croyez pas seulement qu'Il agit au plus profond de votre être. Ne croyez pas seulement que Christ veut s'installer dans le coeur et en faire sa demeure. Ne croyez pas seulement qu'Il veut faire de tous les chrétiens des chrétiens qui ont toutes les dimensions. Après il va encore plus haut. Lorsqu'il a dit tout cela, il dit: « Laissez-moi maintenant vous emmener plus haut encore sur l'échelle. » Veuillez noter au verset 3:17 l'expression « en sorte que. » Il continue et un peu plus loin il dit: « Afin que. » Et ensuite au verset 3:19 il dit: « En sorte que. » En d'autres termes il dit: « Je veux vous donner ceci, pour que vous ayez cela. Et vous donner ceci de telle sorte que vous ayez cela. » Il monte, il monte. Cette demande conduit à cela, et cela conduit à cela. Et vous ne pouvez pas avoir cela avant que vous ayez cela, et cela. C'est progressif. Chaque étape se base sur la précédente. Vous recevez cela pour être en mesure de recevoir cela, pour être en mesure de monter tout en-haut.



ETRE REMPLI DE L'ESPRIT N'EST PAS UN OBJECTIF MAIS UN POINT DE DEPART

Ce sont comme les barreaux d'une échelle. Regardez ces différents barreaux. Le premier barreau est l'Esprit et l'homme intérieur. La vie remplie de l'Esprit n'est pas le but. C'est le point de départ. Satan aime faire d'un point de départ un objectif en soi. Satan aime présenter les choses ainsi: « Ne serait-ce pas beau si un jour... vous étiez remplis de l'Esprit. » Mais en réalité, c'est là où vous commencez, ce n'est pas vers là que vous allez. C'est le point de départ. Nous devons être puissamment fortifiés par Son Esprit dans l'homme intérieur « en sorte que » Christ habite dans nos coeurs par la foi. Une fois que vous êtes remplis de l'Esprit de Dieu alors Christ peut s'installer dans votre coeur par la foi. « Afin que » vous puissiez être un chrétien qui a toutes les dimensions et entrer dans tout l'héritage qui est à vous en Christ. Verset 3:19: « en sorte que » (et voici l'apogée) vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu. Comme ce dernier barreau est haut! Remplis de toute la plénitude de Dieu. Cela doit être une bénédiction infinie.

Lorsque sa prière a atteint cette hauteur, le cher apôtre Paul a éclaté en adoration dans un chant; il ne pouvait plus prier. Voilà ce qu'il a chanté dans les versets 3:20-21: « Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l'Église et en Jésus Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles! Amen! » Laissez-moi encore vous donner deux principes concernant le chant avant de terminer.



L'OBJECTIF DE LA PRIERE N'EST PAS LE BIEN DE L'HOMME C'EST LA GLOIRE DE DIEU

Selon le verset 3:21, le quatrième principe c'est que lorsque vous priez pour les autres, lorsque vous priez pour vous-mêmes, pour prier de façon efficace, puis-je vous suggérer de prier avec une passion pour la gloire de Dieu. Vous voyez, c'est ainsi qu'il termine, voilà l'objectif d'une vraie prière. Le vrai objectif de la prière n'est pas le bien de l'homme, c'est la gloire de Dieu. C'est un merveilleux contrôle que nous pouvons faire pour toutes les prières. Priez-vous pour le bien de l'homme ou pour la gloire de Dieu? La gloire de Dieu inclut leur bien spirituel, mais elle ne l'inclut pas toujours leur bien physique. Parfois, nous prions pour les biens physiques. Par exemple lorsqu'un chrétien passe par des moments difficiles, mon coeur naturel aimerait demander à Dieu de le délivrer de ce temps difficile. Mais c'est excentré, c'est prier pour le bien de l'homme, pas pour la gloire de Dieu. Cela fait de Votre objectif le bien de l'être humain. Si vous voulez être puissant dans la prière, et j'espère que vous le voulez, alors demandez à Dieu de vous donner une passion pour Sa gloire. Ensuite vous serez justes dans vos prières et je serai juste dans les miennes.

Lorsque je regarde en arrière, dans ma propre vie de prière, comme je le fait parfois, je réalise que des centaines de mes prières ont été faites pour le bien de l'homme et pas pour la gloire de Dieu, en particulier lorsque c'était pour un ami proche, pour un parent, pour un enfant, pour un bien-aimé. Par nature, nous avons mal quand nous les voyons dans la souffrance, dans la peine, dans la confusion. En conséquence, nous nous mettons à prier: « Seigneur enlève la peine, enlève la confusion, enlève la souffrance. » Mais voyez-vous, ce n'est pas la vraie prière. La vraie prière est: « Seigneur, tu n'as pas épargné les anges, tu n'as pas épargné Ton propre Fils, n'épargne pas non plus mes enfants. Reçois simplement la gloire. N'épargne pas ma femme, n'épargne pas mes amis. Peu importe ce qu'il faut, pourvu que Tu sois glorifié, c'est cela que je demande. » C'est cela la passion pour la gloire de Dieu.



POUVOIR DIRE AMEN

Il y a un dernier principe que j'aimerais partager. Cela nous permettra de conclure les chapitres 1 à 3 et de nous préparer pour les chapitres 4 à 6. Posons-nous de nouveau la même question: « Comment puis-je entrer dans toutes les richesses? Nous allons quitter le chapitre 3 mais je ne veux rien manquer. Je veux savoir que Dieu répond au-delà de mes prières. Je veux savoir qu'Il s'occupe du plus profond de mon être; je veux savoir qu'Il s'installe et se met à l'aise dans mon coeur. Je veux rentrer dans toutes les dimensions, la largeur, la longueur, la profondeur, la hauteur, je les veux toutes. Je veux être rempli de toute la plénitude de Dieu. Comment ferai-je pour que tout cela soit à moi? Le tout dernier mot du chapitre est AMEN. C'est un mot merveilleux. Le mot Amen ne signifie pas la fin. Cela ne signifie pas au revoir, bye bye, à bientôt. Le mot Amen ne veut pas dire non plus: « qu'il en soit ainsi » dans le sens de « j'aimerais qu'il en soit ainsi. »

Parfois nous disons juste Amen en espérant que cela va réellement arriver. Ce n'est pas là le sens de l'Amen. Dans la langue originale, le mot Amen signifie: « C'est ainsi parce que Dieu l'a dit! Et il en sera ainsi, parce que c'est ainsi que Dieu l'a dit. » C'est un simple pas de foi. C'est de cette manière que le chapitre 3 se termine. Comment puis-je entrer dans toutes mes richesses? Simplement en disant Amen! C'est comme ça. Vous dites Amen, à travers le Saint-Esprit qui vous permet de le dire, et vous ne vous bornez pas à prononcer des mots. Le Saint-Esprit vous donnera la possibilité de dire Amen, à tout ce que Dieu vous a donné en Christ. Pourquoi ai-je besoin du Saint-Esprit pour m'aider à dire Amen? Parce que naturellement, je ne parviens même pas à dire Amen à mes richesses en Christ. Ma nature est si contraire à tout cela. De façon naturelle je n'en veux même pas. Naturellement je dirais n'importe quoi mais pas Amen à ces choses. Mais le Saint-Esprit me permet de dire Amen.



IL N'EXISTE AUCUN SUBSTITUT A LA FOI

Le Saint-Esprit à travers l'apôtre Paul termine le chapitre 3 avec un simple pas de foi. Et je pense qu'Il termine ainsi de façon délibérée pour nous donner la clé de l'appropriation. La clé pour nous approprier toutes nos incroyables richesses est un simple pas de foi. Et rien ne peut remplacer un simple pas de foi. Lorsque j'étais à l'école biblique, j'en connaissais encore moins que maintenant au sujet du simple pas de foi. Je pensais que pour entrer dans certaines de ces choses, il fallait un simple pas de prière. Par conséquent nous avions conclu que plus nous désirions entrer dans ces richesses, plus nous devions prier. Etes-vous déjà tombé dans cette manière de penser? Nous avons donc commencé à consacrer une heure entière à la prière, ensuite plusieurs heures de prière. Enfin, lorsque nous sommes devenus réellement « spirituels », nous avons décidé d'avoir une nuit entière de prière. Vers deux heures du matin, j'étais enclin à dire Amen, mais pas de la bonne façon!

La prière n'est pas un substitut de la foi. Et souvent vous priez, mais sans foi. La prière devrait être une expression de la foi. Vous verrez que plus vous avancerez dans le Seigneur, moins vous prierez. Cela ne fait pour moi aucun doute. Plus vous avancerez avec le Seigneur, moins vous ferez « l'acte de prier. » Parce que toutes les prières légalistes vont commencer à disparaître. Cela représente déjà une bonne partie. Ensuite vos « s'Il te plaît » vont se transformer en « merci. » Cela aussi fait que les prières raccourcissent. Ensuite vous apprendrez l'attitude de la prière. Parfois vous l'exprimerez encore mais vous vous retrouverez à louer le Seigneur. Retournez au message. Dieu n'acceptera aucun substitut au simple pas de foi. Il n'acceptera rien qui remplace la foi. Il n'acceptera pas la soumission, Il n'acceptera pas le service, Il n'acceptera pas la diligence, ni les études bibliques. Il n'acceptera que la confiance en Jésus.

Dieu vous dit à quel point vous êtes riches en Christ, ne dites pas: « Nous sommes riches?! », dites « Amen! » C'est cela le simple pas de la foi. Et par ce simple pas de foi, vous devenez un chrétien qui a toutes les dimensions. En disant Amen, Dieu agit dans votre vie. Il s'installe dans votre coeur par la foi. Il vous remplit de toute la plénitude de Dieu. Il vous rend capable de prier de façon efficace pour les autres chrétiens.

Prions:

Père, nous Te remercions pour Ephésiens chapitres 1 à 3. Nous Te remercions de nous avoir aidés à regarder quelques-unes des merveilles de ces chapitres. Seigneur, nous Te prions simplement comme l'apôtre Paul a prié. Nous voulons T'adresser des prières de fondement. Nous Te prions avec ces paroles:... « afin qu'il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit dans l'homme intérieur, en sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi; afin qu'étant enracinés et fondés dans l'amour, vous puissiez comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu. » Et nous ajoutons la foi à ces mots en disant Amen!

Ephésiens #9