COLOSSIENS #8 - D'AUTRES RESULTATS DE LA PREEMINENCE DE CHRIST DANS NOTRE VIE

(Colossiens 3:9-17)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre huitième leçon. Merci de prendre, s'il vous plait, Colossiens chapitre 3. Alors que nous reprenons l'étude de cette merveilleuse épître aux Colossiens, laissez-moi à nouveau vous exposer le message central de ce livre.



RESUME

Pour cela, j'aimerais commenter un acrostiche que j'ai lu un jour. Cet acrostiche se base sur le mot « JOY » (Joie NdT). Quelqu'un l'a présenté comme un modèle pour la vie. Le « J » correspond à Jésus. Le « O » correspond à « Others » (les Autres NdT). Et le « Y » correspond à « You » (Toi NdT). Jésus en premier, les autres ensuite et Toi en dernier. Ce modèle peut sembler bon, il peut sembler spirituel et être un chemin vers la Joie, à savoir Jésus, les autres et Toi. Mais vous ne verrez jamais l'apôtre Paul utiliser ce modèle. Vous ne verrez jamais l'apôtre Paul l'accrocher sur un mur de sa maison. En réalité cet enseignement est exactement ce qu'il combattait dans le livre aux Colossiens.

Paul enseignait que la liste, Jésus, les autres et Toi, était excentrée par rapport aux souhaits de Dieu. Paul enseignait que seul Jésus a une place dans votre modèle. « Les autres » ne devraient pas y être, et le « Toi » non plus. Il ne s'agit que de Christ, pas de Christ en premier, mais de Christ Seul et Unique. Il est le seul dont j'ai besoin, Jésus est le seul dont j'ai besoin. Je ne dis pas cela parce que j'ai quelque chose contre les acrostiches, mais celui-ci n'est pas bon pour illustrer le message radical de Colossiens. Jésus est Tout. Voilà le chemin qui conduit à la joie, ce n'est pas Jésus en premier, puis les autres, et enfin moi. C'est Jésus en premier et ensuite Jésus et enfin Jésus. Voilà le message de Colossiens. Christ en premier, en deuxième et ainsi de suite. Il doit être votre Tout, pas seulement votre Sauveur, votre Sauveteur, votre Ami, votre Roi, votre Seigneur, mais votre Vie même. Quelle merveilleuse découverte quand un chrétien voit cela, que Christ est toutes choses. Et lorsqu'il L'établit comme son Tout dans sa vie, alors le message de Colossiens prend tout son sens.



LE SERVICE DES AUTRES EST LE RESULTAT D'UNE VIE CENTREE SUR CHRIST

Certaines personnes pourraient dire: « Une telle vie, un tel enseignement, n'est pas pratique. Si vous rejetez les autres, et que vous vous rejetez vous-mêmes, alors cela ne sera pas pratique. Cela risque de confiner la vie chrétienne à un cloître. Cela risque de nous détacher de la réalité. Si quelqu'un croit vraiment cela, qu'il faut juste Jésus, qu'il faut juste regarder à Lui, alors il passera son temps à vivre avec la tête dans les nuages, et il n'aura pas d'impact sur la terre. » Voilà ce que certains peuvent penser. Ils pensent qu'avec cet enseignement, on va finir comme un mystique égoïste qui ne pense plus aux autres. Mais l'épître aux Colossiens ne rejette pas les autres, elle vous donne les clés pour savoir comment servir les autres. Vous ne servez pas les autres en essayant de les servir, vous servez les autres en faisant de Christ le centre de votre vie. Et lorsque Christ est central dans votre vie, alors cela va déborder et vous servirez les autres.

L'épître aux Colossiens a été écrite pour nous montrer que le vrai Evangile, le vrai message est Christ seul. Il est le premier, le dernier, au milieu et à toutes les places. C'est la seule vie intensément pratique, aucune autre vie n'est pratique. Si nous ne vivons pas dans les cieux, alors nous ne sommes pas équipés pour vivre sur la terre. C'est le fait de vivre dans les cieux qui nous qualifie pour vivre sur la terre et Colossiens c'est cela. Lorsque vous lisez Colossiens, vous voyez à quel point c'est pratique. Cela commence dans les cieux, mais cela se termine dans la cuisine, dans l'usine et dans la rue, cela touche tous les domaines de la vie.

Je vous rappelle que l'épitre aux Colossiens est découpée en deux parties. Les chapitres 1 et 2 sont appelés, la doctrine de la prééminence de Christ. C'est là que le Saint-Esprit à travers Paul, explique ce que signifie la prééminence de Christ. Les chapitres 3 et 4 nous montrent le résultat de la prééminence de Christ. Dans les deux premiers chapitres, illustration après illustration, Paul nous fait découvrir les merveilles de la prééminence de Christ, ensuite il nous montre à quel point c'est pratique et comment cela s'applique à la vie quotidienne. Nous avons appelé les chapitres 3 et 4, le résultat de la prééminence de Christ, car ils sont le fruit des chapitres 1 et 2, mais également le test de ces chapitres. Si Christ est réellement votre Tout, alors vous expérimenterez les chapitres 1 et 2. Si vous n'expérimentez pas la réalité des chapitres 3 et 4 dans votre vie de tous les jours, alors Christ n'est pas encore votre Tout. Nous considérons les chapitres 3 et 4 afin d'examiner notre coeur et notre vie, pour être sûrs que nous avons compris la doctrine de la prééminence de Christ. Si nous ne voyons pas les chapitres 3 et 4 dans notre vie, il nous faut alors retourner vers le Seigneur et vers les chapitres 1 et 2.



L'AMOUR POUR LES AUTRES EST LE RESULTAT D'UNE VIE CENTREE SUR CHRIST

Lisons à nouveau les versets 3:1-4 qui sont une transition vers cette section pratique: « Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. » Ces versets sont la transition vers la section pratique. Paul n'a jamais prévu que nous abandonnions toutes les vérités célestes des deux premiers chapitres, il ne dit pas: « Maintenant que nous avons vu tout cela, laissons le et devenons pratiques. »

Il ne dit absolument pas de laisser cela de côté. Au verset 3:1 il dit « Cherchez les choses d'en haut » et au verset 3:2 « Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre » Au verset 3:3 « Vous êtes morts et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. » Quel verset puissant! En aucune façon, Paul dit: « Bon, maintenant mettez de côté toutes ces doctrines, et commencez à aimer votre frères. » Vous voyez, si vous mettez les doctrines de côté, vous ne pouvez pas aimer votre frère. C'est à partir de cela que vous allez aimer votre frère. Paul ne dit pas: « Mettez maintenant tout cela de côté et arrêtez de pécher. » Essayez cela, ne serait ce que pendant cinq minutes. Vous ne pouvez pas mettre de côté la vérité de votre union avec Christ, et ensuite aller aimer votre épouse ou votre mari. C'est le contraire qui est vrai, vous avez besoin de l'union avec Christ pour aimer votre mari, vous avez besoin de l'union avec Christ pour aimer votre épouse. Il n'y a aucune autre façon de le faire.

Paul n'abaisse pas la vie chrétienne au niveau de cette vie terrestre, c'est l'inverse, il élève la vie là où se trouve le chrétien, dans les lieux célestes. Il élève la vie, il l'enrichit. Toutes les relations terrestres sont rendues possibles, sont rendues supportables, et on peut même en jouir, grâce à notre union avec le Seigneur Jésus Christ, à travers notre relation avec Lui. Lorsque nous sommes en règle de façon verticale, c'est-à-dire dans notre relation avec Dieu, nous sommes automatiquement en règle dans toutes les relations horizontales de notre vie. Si nous avons un quelconque problème au niveau horizontal, que ce soit dans notre famille, avec nos voisins, avec notre employé, notre enseignant, notre entraîneur, lorsque nous avons un quelconque problème au niveau horizontal, c'est parce que nous ne sommes pas en règle verticalement. Nos problèmes ne sont pas extérieurs, ils sont dans notre coeur, et sont liés au Seigneur. Si vous êtes en règle avec le Seigneur, même votre ennemi deviendra votre ami, Dieu fera que tout soit en règle.



MA VIE LA HAUT ET MA VIE ICI BAS

La dernière fois, nous avons examiné le premier résultat de la prééminence de Christ dans les versets 3:1-9. J'aimerais donc vous rappeler ce que nous avons vu avant de passer au deuxième et troisième résultat de notre union avec Christ. Le premier résultat peut être résumé en utilisant presque uniquement les mots employés dans le verset 3:4: « Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. » Si Christ est mon Tout, le premier endroit où cela se verra sera dans ma vie morale, dans le domaine des pensées et de la langue, dans mon coeur et mes actes. J'aurai la victoire sur le péché. C'est le premier endroit où l'on va voir la prééminence. Si je n'ai pas la victoire sur le péché, alors j'ai besoin de retourner et de faire que Christ soit mon Tout. J'ai besoin d'apprendre la prééminence de Christ.

J'aimerais attirer votre attention sur deux vérités que le Saint-Esprit met en avant concernant ce premier résultat, la victoire sur le péché. Nous avons exprimé la première par les paroles de Paul en 1 Corinthiens 15:10: « Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis. » Vous voyez, chaque chrétien a deux vies. La première vie est celle qui est réelle, la vie qui est au ciel, la vie qui est devant les yeux de Dieu. Tous les chrétiens en Christ sont parfaits dans cette première vie. Le chrétien est en Christ, il est saint, il partage avec Christ tous Ses mérites et Ses beautés, il a la justice du Seigneur, il est parfait. C'est une merveilleuse vie qui est là haut. Je suis en Christ, je suis dans les lieux célestes, je suis assis avec Lui, je suis en fait déjà glorifié dans le Seigneur, à Ses yeux. Le chrétien a également une autre vie, celle qu'il vit sur la terre, devant sa famille, devant ses voisins, ses amis, ses employeurs et ses semblables. Cette vie là n'est pas toujours aussi parfaite, elle n'est pas aussi bonne que sa première vie. Parfois il y a vraiment peu de ressemblance entre cette vie ici bas, et celle qui est en haut. Bien entendu notre objectif est que notre vie ici bas soit identique à celle là-haut. Dieu nous voit ainsi, c'est ainsi que nous devons être. La vie là-haut est la réalité, ce sont des faits, chaque chrétien est en Christ, c'est cela la vérité. Chaque chrétien est mort. Chaque chrétien a sa vie cachée avec Christ en Dieu. Peu importe qu'il puisse être faible d'esprit, peu importe son arrière plan.

Chaque vrai chrétien est mort, et sa vie est cachée avec Christ en Dieu. C'est ce que nous sommes vraiment, et si c'est ce que je suis, pourquoi ne suis je pas ce que je suis? Pourquoi ne suis je pas toujours ici ce que je suis vraiment? J'aimerais être ce que je suis. J'aimerais que ma vie sur terre ressemble à ma vie dans le ciel. Je ne veux pas seulement chanter à son sujet. Je ne veux pas seulement lire quelque chose à son sujet. Je ne veux pas seulement entendre un message à son sujet ou encore l'étudier ou lire un livre. Je veux l'expérience. Je veux la goûter. Je veux être ce que je suis. Je veux expérimenter la victoire. Je veux avoir les abondances de Dieu et vivre au-dessus du péché. C'est pour cela que j'ai cité 1 Corinthiens 15:10, où Paul dit: « Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis. » Je suis ici ce que je suis là-haut. C'est de cela qu'il parlait. « Par la grâce de Dieu j'expérimente, je goute, ce que je suis. » Plus Christ est prééminent dans ma vie, plus ma vie ici bas deviendra conforme aux faits qui sont là-haut. Lorsque Christ est révélé, alors je suis révélé avec Lui dans la gloire. Notre seule espérance est d'avoir Christ comme notre victoire pour expérimenter tout cela dès ici bas.

La deuxième vérité au sujet de ce premier résultat est que, lorsque Christ est prééminent dans ma vie, je possède un caractère qui ne pèche pas. J'ai utilisé différents mots pour exprimer cela la dernière fois, mais c'est la même vérité. Notez que je n'ai pas dit que je suis une personne qui ne pèche pas. Mais j'ai un caractère qui ne pèche pas. Je veux dire là que lorsque je pèche, ce n'est pas conforme à mon caractère. Ce n'est pas selon le caractère d'un chrétien. J'ai été un boy scout, et un boy scout dit être: « brave, loyal, propre, honnête, digne de confiance et respectueux. » Est-ce qu'un boy scout peut être une poule mouillée? La réponse est oui, mais ce n'est pas selon son caractère. Lorsqu'il a peur, il n'est pas un boy scout parce que les boys scouts sont braves. Lorsqu'il a peur, même si cela n'est pas selon son caractère, il reste encore un boy scout mais il ne se comporte pas comme un boy scout, ce n'est pas selon son caractère. Est-ce qu'un boy scout peut être méchant et désagréable et ne pas aider une vieille dame à traverser la rue? Oui, il peut être méchant et désagréable mais alors il ne se comporte pas comme un boy scout, ce n'est pas selon son caractère.

Il y a un passage biblique que j'aime bien et qui illustre cela. On le trouve en Actes 23. L'apôtre Paul était devant le tribunal, il était debout en face d'Ananias le grand prêtre. Ananias a demandé au garde qui était près de Lui de frapper Paul sur la bouche à cause de son témoignage. Lorsque Paul entendit ce commandement, voici ce qu'il dit: « Dieu te frappera, muraille blanchie! » Tout le monde fut choqué parce que personne ne devait parler comme cela au grand prêtre. Le texte continue et dit: « Ceux qui étaient près de lui dirent: Tu insultes le souverain sacrificateur de Dieu! » Et Paul de répondre: « Un grand prêtre, où? Je ne vois pas de grand prêtre, je ne savais pas qu'il était le grand prêtre. »

Mais c'est de l'ironie. On pouvait savoir qui était le grand prêtre juste par la façon dont il s'habillait. Il avait une tunique spéciale, une ceinture spéciale, une coiffe particulière, n'importe qui pouvait savoir qui était le grand prêtre. Qu'est-ce que Paul voulait dire, en disant, « je ne savais pas qu'il était le grand prêtre. » Il disait en substance: « Grand Prêtre, mais alors pourquoi ne parle-t-il pas comme un grand prêtre? Mais alors pourquoi ne vit-il pas comme un grand prêtre? Il ne vit pas selon le caractère du grand prêtre. Il n'est pas le grand prêtre. » Je crois que c'est exactement ce que Dieu est en train de dire ici. Pouvons-nous pécher? Oui, mais ce n'est pas conforme à notre caractère. Un chrétien ne pèche pas, et lorsque nous péchons nous ne vivons pas selon notre caractère. Lorsque Christ est prééminent dans mon coeur, lorsque Christ est Tout, alors mon caractère sera un caractère qui ne pèche pas. Et pécher ne sera pas selon mon caractère. Plus je verrai Christ comme mon tout, plus je serai ce que je suis et plus je deviendrai ce que je suis en Christ Jésus. Voilà pour ce qui est du résumé, voyons maintenant d'autres résultats de la prééminence de Christ.



PLUS DE DISTINCTION EN CHRIST

Le deuxième résultat se trouve aux versets 3:9-11: « Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres, et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé. Il n'y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre; mais Christ est tout et en tous. » Laissez-moi énoncer le principe en ces mots: « Lorsque Christ est Tout, lorsque Christ est prééminent, toutes les distinctions parmi les hommes créés à l'image de Dieu, disparaitront. Il n'y aura plus de distinctions antagonistes. Regardez le verset 3:11:

• « grec et juif », il n'y aura plus de distinction de races.
• « circoncis et incirconcis », il n'y aura plus de distinction de religion.
• « barbare et Scythe », il n'y aura plus de distinction de classe.
• « esclave et libre », il n'y aura plus de distinction dans la condition des hommes.

Galates 3:28 nous donne la même liste et ajoute, « homme et femme », il n'y aura pas non plus de distinction de sexe en Christ Jésus. Cette liste n'est pas complète, elle n'est que suggestive, Paul inclut toutes les distinctions dans cette liste. Vous pouvez faire votre propre liste et y mettre: « petit et grand, maigre et gros, pauvre et riche, jeune et vieux, malade et en bonne santé, fort et faible, intelligent et bête, attirant et repoussant. » Vous pouvez mettre toutes les distinctions dans votre liste. Toutes les distinctions disparaissent lorsque Christ est prééminent dans notre vie.



PLUS DE DISTINCTION RACIALE

Voici quelques applications pour que ce soit bien clair. Permettez-moi d'illustrer la vérité que toute distinction sociale est supprimée en Christ. Je crois personnellement que le verset 3:11 est le verset individuel le plus fort concernant les relations entre race. Je veux parler des préjugés. Il n'y a jamais eu une époque qui a connu de plus grands troubles au niveau de la société, que lorsque cette épitre a été écrite, à l'époque où les romains gouvernaient. Lorsque les juifs et les grecs se rencontraient, c'était comme agiter un drapeau rouge en face d'un taureau. Au verset 3:11, on trouve le mot Scythe. C'est un mot très fort, les Scythes étaient la forme la plus basse des barbares. C'étaient des sauvages, pire que des cannibales. Laissez-moi vous citer un passage d'un ancien historien qui s'appelle Hérodote, où il décrit les Scythes: « Les Scythes étaient une race de sauvages, des nomades qui vivaient avec les habitudes les plus sales. Ils ne se lavaient jamais avec de l'eau, ils buvaient le sang du premier ennemi qu'ils tuaient dans une bataille. Les os de leurs victimes étaient leurs seuls couverts. » Réalisez-vous quelle bombe cela fut pour ces enfants juifs, élevés dans la synagogue, plein de bons principes, lorsque Dieu a dit, maintenant en Christ, vous êtes un avec les Scythes. Pensez-vous vraiment qu'ils avaient envie d'être un avec eux.

Vous voyez, si Christ est votre Tout, si Christ est mon Tout, toutes les distinctions disparaissent. Et cela devient la chose la plus pratique du monde. Quelle est la réponse pratique à notre problème de race dans la société? Ne pensez surtout pas que cela n'existe plus. C'est encore présent, et cela fait des ravages. La seule solution est la prééminence de Christ, il n'y a pas d'autres solutions. Avez-vous entendu parler de la NAACP(1), l'Association Nationale pour l'Avancement des Gens de Couleur. Que faut-il en penser? Que penser de leurs attitudes? Est-ce que votre conscience vous permettrait de rejoindre une telle organisation? Moi, je ne le pourrais pas. Pas seulement parce qu'à la surface il semble y avoir beaucoup d'influence communiste, c'est une des raisons, mais ce n'est pas la raison principale. La raison principale est le verset 3:11. La raison principale est que le NAACP mets les gens de couleur au centre, et ils n'appartiennent pas au centre. Les gens de couleur n'appartiennent pas au centre, c'est Christ qui est au centre.

De l'autre côté vous avez les ségrégationnistes. Eux essaient toujours de mettre les hommes blancs au centre. Je ne pourrais pas davantage rejoindre un mouvement ségrégationniste que je ne pourrais rejoindre un mouvement de gens de couleur. Parce que les hommes blancs n'appartiennent pas non plus au centre. Je ne pourrais participer ni à un rassemblement de ségrégationnistes ni à un rassemblement de gens de couleur qui mettent l'accent sur eux. Moi, je veux voir Jésus au centre, Christ et Son Salut. Lorsque vous mettez Christ au centre, vous avez la solution à tous les problèmes de race dans notre pays et dans le monde. Il n'y a aucune autre réponse pratique possible. Je ne suis ici ni pour mettre en avant les gens de couleur, ni les hommes blancs. Je suis ici pour mettre Jésus en avant, c'est ce que Paul a fait. C'est ce que fait l'Evangile, c'est ce que le Seigneur Jésus a fait. Ce qui est vrai de toutes les relations entre races est aussi vrai de toutes les relations de la vie.



PLUS DE DISTINCTION RELIGIEUSE

Une autre distinction mentionnée dans le verset 3:11, est la distinction en fonction de la religion. Quand Christ est prééminent, les distinctions entre chrétiens disparaissent. Vous n'avez pas besoin d'aller à l'école biblique pour voir que les enfants de Dieu sont partout divisés. On voit le Corps de Christ brisé, et le Corps de Christ séparé, c'est la guerre entre « être circoncis » et ne pas « être circoncis » qui se rejoue. Et l'on voit cela partout. Juste dans cet endroit on nous vivons, il y plus de 40 églises sans compter l'Eglise Catholique Romaine. Certaines d'entre elles ne parlent pas à d'autres parce qu'elles ne font pas partie de leur dénomination particulière. Il y a quelques années, une suggestion a été faite, que puisque il y a tant de différences doctrinales, nous n'allions plus discuter de doctrine mais juste s'asseoir ensemble et chanter des cantiques. Mais beaucoup d'églises n'ont pas été prêtes à le faire en disant: « Nous ne souhaitons pas chanter des cantiques avec ceux-là ou ceux-ci. »

Certains chrétiens ne sont pas prêts à prier dans la même pièce que d'autres qui disent être chrétiens et connaître le même Seigneur. Chacun semble centré sur le domaine sur lequel il met l'accent. Celui-ci croit dans les dons du Saint-Esprit. Celui-là ne croit que dans le baptême par immersion, si vous vous faites baptiser d'une autre manière, vous ne pouvez pas appartenir à leur groupe. Celui-ci se dit pré-tribulationiste. Celui-ci met l'accent sur la séparation et la sainteté. Celui-là met l'accent sur l'engagement social. Certains ont un crédo, et d'autres, d'autres crédos. Mais ils disent tous être chrétiens. Ils disent tous qu'ils sont le Corps de Christ, ils disent tous que Christ est leur tête. Mais combien Christ a-t-il de corps? Il n'a qu'un seul Corps, et cela doit Lui faire mal au coeur de voir tous ces murs et ces divisions terrestres. Lorsque Christ est prééminent, toutes les distinctions disparaissent. Lorsque Christ est prééminent, tous les murs sectaires se dissolvent. Vous n'avez plus besoin de vous en soucier, cela disparait, cela devient invisible.

Parfois les divisions sont mêmes à l'intérieur des groupes. Non seulement ils se divisent dans le Corps mais aussi à l'intérieur des groupes. Ils placent le « clergé » sur un niveau et les « laïcs » sur un autre niveau. Vous ne trouverez pas de « professionnels » et de « laïcs » dans la Bible, il n'y a pas de distinction. On divise aussi les gens lors des réunions d'enseignement dans les écoles du dimanche(2)pour les célibataires, ça c'est pour les mariés, ça c'est pour les jeunes, ça c'est pour les vieux, ça c'est pour les jeunes convertis, ça c'est pour les hommes, ça c'est pour les femmes. » Il faudrait plutôt dire « ça c'est pour ceux qui ont faim, pour les chrétiens, pour le peuple de Dieu. » Qui s'intéresse de savoir s'ils sont à l'université ou en école primaire, mariés ou célibataires, jeunes ou vieux. Pourquoi ne pouvons-nous pas simplement être un en Christ? Pourquoi ne pouvons-nous pas simplement être le peuple de Dieu? La réponse est, lorsque Christ est votre Tout alors vous serez un avec tous les chrétiens. Tous les murs se dissoudront.

Lorsque les épîtres du Nouveau Testament ont été écrites aux Colossiens, aux Philippiens, ou aux Ephésiens, elles devaient être lues publiquement. A l'époque, ils ne se réunissaient pas dans des bâtiments, cela n'est arrivé que lors du deuxième ou troisième siècle, mais ils se réunissaient ensemble dans une maison ou une cave. Lorsqu'ils se réunissaient dans une maison, un frère disait par exemple: « Voici, nous avons reçu une lettre de l'apôtre Paul. » Voilà à peu près comment cela devait se passer (vous remarquerez sûrement un peu d'ironie de ma part).

Un frère commence à lire.

-« Cher Colossiens... » Ensuite il arrive au verset 3:20
-« Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable dans le Seigneur. »
-Le frère s'arrête et dit: « Attendez-moi un instant, je vais descendre à l'école des enfants pour qu'ils puissent entendre cela. »
-Par conséquent, il descend à l'école des enfants et leur lit cela: « Enfants, obéissez en toutes choses à vos parents, car cela est agréable dans le Seigneur », puis il remonte et dit « très bien, continuons. »
- Verset 3:18 « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur. »
- Attendez-moi un instant je vais aller chez les jeunes gens mariés et juste leur lire cela, parce qu'ils sont en train d'avoir une étude biblique réservée aux gens mariés.
- Ensuite il va dans la chambre à côté où les esclaves sont en train d'avoir leur propre étude biblique pour leur lire le verset 3:22. « Serviteurs, obéissez en toutes choses à vos maîtres selon la chair, non pas seulement sous leurs yeux, comme pour plaire aux hommes, mais avec simplicité de coeur, dans la crainte du Seigneur. »
- Enfin il va chez les propriétaires des esclaves qui eux aussi ont leur propre étude biblique pour lire le verset 4:1: « Maîtres, accordez à vos serviteurs ce qui est juste et équitable, sachant que vous aussi vous avez un maître dans le ciel. » Et ainsi de suite.

Non, ils ne faisaient pas cela, ils se rassemblaient tous ensemble. Les enfants étaient là aussi, c'est pour cela qu'ils pouvaient aussi s'adresser aux enfants. Parce que tout le monde était un en Christ Jésus et toutes les distinctions étaient effacées. Ils se réunissaient ensemble, ils priaient ensemble, ils chantaient ensemble, ils adoraient ensemble, c'était tout simplement une unité merveilleuse. On n'en trouvait pas certains dans un endroit et d'autres ailleurs, il n'y avait pas de distinctions. Le Saint-Esprit, par l'apôtre Paul, est simplement en train d'illustrer que la prééminence de Christ est une chose éminemment pratique. Lorsqu' Il est prééminent, toutes les distinctions disparaissent.



LES DISTINCTIONS DISPARAISSENT DANS LA RENOUVELLEMENT

Nous trouvons encore quelques autres vérités dans les versets 3:10-11, au sujet de ce deuxième résultat de la prééminence. La première est que les distinctions disparaissent dans le renouvellement. Dans ce passage, le Saint-Esprit parle du vieux Moi et du nouveau Moi. Il le décrit comme un habit. Il est aussi facile de se défaire de l'ancien Moi qu'il est facile de se défaire de son habit sale, il est aussi facile d'être en Christ que de s'habiller le matin. Ensuite il commence à décrire le nouveau Moi. Et il dit, le nouveau Moi est renouvelé, le nouveau Moi se renouvelle chaque jour. De nos jours, on entend beaucoup parler de renouveau, il y a même un mouvement au sein du peuple de Dieu qui s'appelle le renouveau. C'est un bon mot, c'est un mot biblique si on lui donne le sens que Paul lui donne: « Ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé. »

C'est cela le renouveau, être renouvelé à l'image de Christ. Le renouvellement est progressif, il ne se fait pas d'un seul coup. Il est vrai que c'est tout d'un coup que nous sommes en Christ, c'est un fait, mais c'est aussi graduellement que nous devenons ce que nous sommes en Christ. Alors que Christ devient mon Tout, alors que je deviens comme Christ, je suis renouvelé. Et que se passe t-il dans le renouvellement? Alors que je suis renouvelé, je suis renouvelé vers l'endroit où il n'y a plus de distinction. Alors que vous êtes renouvelés en Christ, les distinctions disparaissent. Laissez-moi vous le dire d'une autre façon. L'homme a, de façon naturelle, des préjugés. Le vieux Moi est rempli de distinctions. Le vieux Moi ne peut pas perdre son désir de distinguer, autrement que dans le renouvellement, en devenant comme Christ.



CHANGEMENT EXTERIEUR OU INTERIEUR?

Au sujet des choses pratiques, avez-vous remarqué que le Seigneur Jésus n'a jamais cherché à changer une injustice sociale par la législation. A l'époque où Il était sur terre, il y avait beaucoup d'injustices sociales contre lesquelles Il aurait pu organiser une marche. Il y avait par exemple le problème de l'esclavage. Il y avait le problème de l'oppression des femmes et des enfants. Il y avait le problème de l'injustice. Il y avait le problème de la pression et des abus politiques. A l'époque de Jésus, le gouvernement ne s'intéressait pas aux droits des hommes. C'est incroyable. Vous ne verrez pas le Seigneur Jésus dire à Ses disciples: « Bon, les disciples, aujourd'hui nous allons organiser une marche contre l'empire Romain, nous allons nous retrouver devant le palais de César et nous allons marcher contre lui. » Il n'a jamais essayé de changer les choses de l'extérieur. Pas une seule fois. Et il n'a jamais encouragé les gens avec Lui à agir ainsi. Il n'a jamais essayé de renverser quelque chose, ou de la changer par la force.

Le Seigneur Jésus savait que le problème des préjugés était un problème du coeur. Et il n'y avait qu'une seule façon de s'en débarrasser, c'était par un nouveau Moi. Vous ne pouviez pas légiférer, vous ne pouviez pas faire passer des lois pour s'en débarrasser. Vous ne pouviez pas avoir une guerre civile et renverser l'esclavage. La guerre civile n'a pas renversé l'esclavage. Il semble qu'ils y soient parvenus mais ils ne l'ont fait qu'extérieurement, il fait encore rage, cela continue, parce qu'il ne peut être enlevé qu'en Christ. Vous devez d'abord changer le coeur. Si vous changez le climat, vous changez aussi la végétation, c'est obligatoire. C'est ce que le Seigneur Jésus a fait, Il a toujours essayé de changer le climat, le coeur. Le Christianisme s'est-Il préoccupé de l'esclavagisme? Oui, Il l'a fait mais de l'intérieur vers l'extérieur. On me sollicite régulièrement pour marcher pour cela ou pour ceci, pour écrire à ce membre du congrès ou à celui-là, pour renvoyer un formulaire, ou pour se rassembler contre ceci ou cela. Je ne juge pas ceux qui le font, mais pour ma part je ne le ferai pas, parce que ce n'est pas réel, ce n'est pas un changement réel. Ce n'est que par le renouvellement, par le coeur, en devenant comme Dieu, que vous obtiendrez ces changements.



LE PROBLEME DES PREJUGES

Laissez-moi vous faire un autre commentaire au sujet du verset 3:9: « Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres. » Pour bien apprécier ce verset, il vous faut comprendre le contexte. Il ne dit pas « ne dîtes pas de mensonge. Maintenant que vous êtes chrétiens, maintenant que vous êtes en Christ, ne dîtes plus de mensonges. Si vous avez reçu 12 sur 20, ne dîtes pas que vous avez reçu un 15. » Il ne dit pas cela. Le contexte parle de distinctions. Le contexte parle de préjugés. Le contexte parle de différences. Ce que Paul est en train de dire est: « Arrêtez de mentir au sujet du vieux Moi. Arrêtez de prétendre. Arrêtez de simuler. Ne vous trompez pas et n'essayez pas de trompez les autres en disant, je n'ai pas de préjugés. Vous en avez, nous en avons tous dans le vieux Moi, et il n'y a qu'une façon de ne pas en avoir, c'est dans le renouvellement en devenant comme Christ. C'est une caractéristique de l'ancienne nature, et Paul dit: « Allez-vous arrêter de mentir à ce sujet. Arrêtez de prétendre que vous n'avez pas de préjugés. Si vous êtes blancs alors arrêtez de mentir et de dire que vous n'avez pas de préjugés contre les gens de couleur. C'est écrit en vous, vous êtes comme cela. Et si vous êtes une personne de couleur, ne dîtes pas: « Je n'ai pas de préjugés contre les blancs. » Vous en avez, même si vous le niez. Arrêtez de mentir et reconnaissez les faits. Le vieux Moi a des préjugés, et c'est cela que Paul illustre ici.

Il est naturel pour le vieux Moi de faire des distinctions. Les baptistes aiment les baptistes, mais ils auront du mal avec n'importe qui d'autres. Ils vont tolérer les autres mais ils aiment les baptistes. Les pentecôtistes ont des préjugés, ils ne le reconnaîtront pas, mais ils en ont. Ils sont bien plus à l'aise parmi les pentecôtistes qu'avec les autres. Ils vont vous tolérer, vous prendre dans leurs bras et dire qu'ils vous aiment, mais si vous êtes un des leurs, ils vous aiment davantage, parce que nous aimons tous ceux qui sont comme nous et qui nous aiment. C'est juste une observation. Les frères aiment les frères, les catholiques aiment les catholiques et les presbytériens aiment les presbytériens et c'est pareil avec les méthodistes, les luthériens. Et si vous n'êtes pas dans une dénomination et que vous dîtes être libres de toutes ces choses, alors vous aimerez les autres qui disent être libres comme vous. Tout cela est naturel, le vieux Moi est rempli de préjugés et de préférences.

C'est vrai dans tous les domaines de la vie. Ceux qui peuvent voir ont des préjugés par rapport aux aveugles. Ceux qui sont en bonne santé ont des préjugés par rapport à ceux qui ne sont pas en bonne santé. Si quelqu'un n'est pas comme nous, il est naturel de vouloir l'éviter et d'essayer également d'éviter les gênes et les ajustements que notre chair aurait à faire. Nous sommes constamment en train de créer des classes et des distinctions, en train de dresser des murs et des divisions. Et même ceux qui pensent être libres verront qu'ils ont quand même des difficultés avec ceux qui sont comme eux, ou qui sont d'accord avec eux. Les théologiens se sentent à l'aise dans la compagnie des théologiens et ceux qui aiment méditer sur les Ecritures se sentent à l'aise avec les personnes comme elles. Paul nous dit « Voulez-vous bien arrêter de mentir? Ne mentez plus au sujet de votre vieux Moi. »

Vous voulez être libres de cela, eh bien, il n'y a qu'une seule façon d'être libres des préjugés, c'est le résultat de la prééminence de Christ. Lorsque Christ devient votre Tout, alors ces distinctions disparaissent. Tant qu'Il ne sera pas votre Tout, vous continuerez de vous battre. Vous ne pouvez pas arrêter, c'est en vous. Cela sortira un jour ou l'autre car c'est naturel pour le vieux Moi. Paul dit qu'il n'y a qu'un seul moyen de ne pas avoir de préjugés. Qui peut encore dire que la prééminence de Christ n'est pas pratique? Lorsque Christ est notre Tout, toutes ces distinctions disparaissent. Tout cela se trouve dans le renouvellement, quand nous sommes renouvelés dans Sa connaissance. Le verset 3:11 dit: « Christ est tout et en tous. » En regardant simplement la condition de l'Eglise de nos jours, nous pouvons voir à quel le point le peuple de Dieu s'est éloigné du message de Colossiens. Nous avons beaucoup de chemin à faire pour revenir à cela.

Revoyons ce que nous avons vu jusqu'ici. Si Christ est toutes choses dans ma vie, alors j'aurai la victoire dans ma vie morale. Si Christ est toutes choses dans ma vie, alors je serai libre des distinctions sociales, religieuses, et de toutes sortes de distinctions. Je ne verrai que des personnes et nous serons tous les mêmes aux yeux de Dieu et à nos propres yeux. Cela nous amène au troisième résultat de la prééminence de Christ.



UN COEUR SEMBLABLE A CELUI DE CHRIST

Nous trouvons cela dans les versets 3:12-17: « Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, ayez un coeur plein de compassion, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous les uns les autres, et, si l'un a sujet de se plaindre de l'autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de l'amour, qui est le lien de la perfection. Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos coeurs. Et soyez reconnaissants. Laissez la parole de Christ habiter parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos coeurs sous l'inspiration de la grâce. Et quoi que vous fassiez, en parole ou en oeuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père. »

On voit ici le résultat de la prééminence de Christ qui peut être formulé par ces mots: Si Christ est Tout dans ma vie, j'aurai un coeur qui sera semblable à celui de Christ. Dans ce passage, Dieu nous donne les deux caractéristiques d'un coeur comme celui de Christ. L'une est ma relation envers Dieu, l'autre est ma relation envers les hommes. La caractéristique d'un coeur semblable à celui de Christ, est l'amour envers les hommes et la louange envers Dieu. Si je suis vraiment centré sur Christ, mon coeur débordera d'amour pour mes semblables et de louanges envers Dieu.



UN COEUR REMPLI D'AMOUR POUR LES HOMMES

Laissez-moi illustrer cela un peu plus. Regardez le verset 3:12: « Ayez un coeur plein de compassion, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience. Supportez-vous les uns les autres... pardonnez-vous... revêtez-vous de l'amour. » Cela en fait une liste, n'est-ce pas? Qui ose dire que l'union avec Christ n'est pas pratique? C'est pratique au possible. Le problème est que la plupart des chrétiens ne savent pas que c'est un résultat de la révélation de Christ. C'est un résultat de la prééminence de Christ. Ils pensent que c'est une obligation plutôt qu'un fruit. Par conséquent ils se disent: « Je suis chrétien donc je suis supposé pardonner. Et par conséquent ils travaillent sur eux pour essayer de pardonner. » Bien entendu, cela ne peut pas marcher. Ils disent: « Je ne peux pas supporter cet esprit en moi qui ne pardonne pas, donc je vais prier pour ce sujet, et le Seigneur va m'enlever cet esprit. » Ou alors ils travaillent sur les amertumes, leur fierté, ou une de leurs faiblesses. Mais cela n'a pas de fin. Il n'y a qu'une seule façon de travailler sur vos faiblesses, faites de Christ votre Tout et ensuite tout cela disparaîtra. Il n'y a qu'une seule façon d'avoir un coeur qui pardonne pour ne plus ressasser de mauvaises pensées, c'est que Christ soit votre Tout dans la vie. Lorsque Christ sera votre Tout, alors vous manifesterez un tel coeur envers vos semblables. C'est cela la gloire de l'Evangile et c'est une bonne nouvelle pour les chrétiens. Je n'aurai jamais à faire autre chose que de regarder à Christ. Il remplit mon coeur, et ensuite il en ressort de la compassion, de la gentillesse et ainsi de suite.



UN COEUR REMPLI DE LOUANGE POUR DIEU

Le coeur semblable à celui de Christ n'est pas seulement submergé par l'amour pour les hommes, mais il est aussi submergé par la louange envers Dieu. La louange est présentée dans le chapitre 3 comme un des tests de la prééminence de Christ. Dans ces 4 chapitres de Colossiens, le Saint-Esprit attire six fois notre attention sur la louange.

• Verset 1:3: « Nous rendons grâces à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ »
• Verset 1:12: « Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière » • Verset 2:7: « Abondez en actions de grâces. »
• Verset 3:15-17: « Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos coeurs. Et soyez reconnaissants. Laissez la parole de Christ habiter parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos coeurs sous l'inspiration de la grâce. Et quoi que vous fassiez, en parole ou en oeuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père. »
• Verset 4:2: « Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces. »

Voici un moyen très pratique pour savoir si je suis ou non centré sur Christ. Quelle part occupe la louange dans votre vie? Quelle part occupe-t-elle dans ma vie? Lorsque vous avez répondu à cette question, vous avez aussi répondu à la question: « A quel point suis-je centré sur Christ? » Parce que vous êtes centrés sur Christ autant que la louange a de place dans votre vie. Pas plus et pas moins. La vie chrétienne grandit dans ce terrain de louange et d'actions de grâce. L'apôtre Paul savait que si la vie des Colossiens était remplie de la Vie, ils seraient remplis de louanges. Et s'ils étaient remplis de louanges, alors les faux enseignements allaient avoir sur eux aussi peu d'impact que l'eau qui s'écoule sur le plumage d'un canard.

C'est toujours vrai. Vous n'avez pas besoin d'avoir peur des faux enseignants, vous avez juste à commencer à louer et vous ne serez pas vulnérables aux faux enseignants. Aucun coeur n'est plus vulnérable à l'erreur qu'un coeur qui n'est pas reconnaissant envers Dieu. Peut-être ne pensez-vous pas avoir besoin de l'union avec Christ pour pouvoir louer Dieu. Vous comprenez que vous avez besoin de l'union avec Christ pour être pur, pour avoir de saines pensées, pour pouvoir arrêter de pécher par votre bouche. Et vous comprenez sûrement que vous avez besoin de l'union avec Christ pour aimer votre frère, pour ne pas avoir de désir de revanche, et pour vous débarrasser de choses qui vous harassent.

Mais vous avez aussi besoin de l'union avec Christ pour louer le Seigneur. Vous ne pouvez pas louer le Seigneur en dehors de votre union avec Christ. En lien avec ce sujet, j'aime Hébreux 13:15: « Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom. » C'est « par Lui. » Vous ne pouvez pas offrir de louange à Dieu indépendamment du Seigneur. Habituellement lorsque nous parlons de louange, notre pensée se dirige automatiquement vers le chant ou la musique. Nous pensons à louer Dieu en jouant d'un instrument. Regardez le verset 3:16, Paul dit qu'une bonne partie de la louange consiste en des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels. J'aimerais considérer le verset 3:16 de deux façons, une première fois en regardant en surface et une deuxième fois un peu plus profondément.



CHANTER A DIEU ET PAS POUR DISTRAIRE LES HOMMES

Considérons d'abord juste la surface. Que nous enseigne ce passage sur la louange envers Dieu? Superficiellement, il nous donne une autorité scripturaire pour chanter des cantiques. Il mentionne les psaumes, les hymnes et les cantiques spirituels. Je ne parlerais pas de cela, si je ne connaissais pas un groupe affirmant qu'il n'y a pas de place pour la musique dans le Nouveau Testament. Ils disent que c'était pour l'Ancien Testament, et que les chrétiens ne devraient pas avoir de musique pendant leurs réunions puisqu'on ne le trouve pas dans les Actes. Pourtant même si ce n'est pas dans les Actes, on trouve cela dans Colossiens et dans Ephésiens, c'est donc dans la Bible et dans le Nouveau Testament. Au verset 3:16 il est également dit: « Chantant à Dieu dans vos coeurs sous l'inspiration de la grâce » ce qui signifie avec reconnaissance. Au verset 3:17: « En rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père. » Et au verset 3:23: « Comme pour le Seigneur et non pour des hommes. » Les chants devraient être pour le Seigneur et non pour les hommes. Je crois que certains chrétiens chantent des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels juste pour distraire les hommes. Juste pour faire plaisir aux oreilles ou pour montrer qu'ils ont une belle voix ou qu'ils sont habiles à jouer d'un instrument.

Je ne doute pas un seul instant que nous devrions prendre notre meilleur parfum et le répandre aux pieds de notre Seigneur Jésus. Vous devriez être doués dans ce que vous faites pour le Seigneur. Il n'est pas faux de prendre des cours pour bien travailler sa voix, ou prendre des cours de musique. Apprenez comment le faire, et faites le bien. Soyez un expert dans votre louange envers le Seigneur que ce soit avec la voix ou un instrument. Il n'y a rien de mal à développer vos talents, j'aime entendre des chorales, des duos ou autres. Pourtant tout dépend de la direction de votre coeur. Une fois terminé, est-ce que cela a été fait pour le Seigneur? Si ce n'est pas le cas, selon ce passage, ce n'est pas de la louange. Je ne veux pas être trop mystique et ne pas juger tout le monde, mais parfois, et je pense que vous avez expérimenté cela aussi, vous pouvez voir la différence. Par exemple, un frère ou une soeur se lève pour servir avec son don de musicien ou de chanteur et son coeur est rempli de louange envers Dieu. Et même lorsque tout n'est pas parfait sur un aspect ou un autre, Dieu oint cela, la bénédiction de Dieu est sur eux et dans votre coeur vous pouvez dire, « Waouh, ça c'était incroyable. »

Il se peut que certains parmi vous aient reçu un don du Seigneur, à travers leur voix, leur instrument, ou leur habileté à diriger des groupes. Eh bien j'aimerais vous avertir devant le Seigneur, n'utilisez pas vos dons juste pour distraire les gens, juste pour plaire aux hommes. Vos dons sont prévus pour le Seigneur, vous les avez reçus pour louer Dieu, pour le servir Lui. Sans la bénédiction de Dieu, votre belle voix ou votre talent ne signifie rien. Cela ne signifie absolument rien. Quel gâchis, si cela n'est pas selon et pour le Seigneur. Vous pouvez être aussi talentueux que vous voulez, d'une façon ou d'une autre, si Dieu n'est pas avec vous, le peuple de Dieu le saura. Peu importe la qualité que cela peut avoir, mais votre coeur reste vide, vous repartez sec, car vous savez que cela n'a pas été pour le Seigneur. Je ne dis pas qu'il faille juger tout le monde. Mais je dis que cela doit être selon Dieu.

Je me rappelle avoir parfois écouté des groupes de musiciens, et avoir apprécié leur musique, mais avec le recul je pense que tout cela n'était pas selon Dieu. Il y a une chose que je n'aime pas, c'est lorsque celui qui dirige les chants dit: « Chantez et essayez de faire se soulever le toit. » Je n'aime pas du tout cette expression. Dieu ne nous demande pas de « faire se soulever le toit. » Certains pensent que lorsque c'est fort alors c'est de la louange. Mais ce qui est fort n'est pas nécessairement de la louange. Nous sommes appelés à le servir Lui, à chanter pour Lui. C'est donc la première chose que nous apprenons du verset 3:16. Il faut que ce soit pour le Seigneur.



INSTRUIRE ET EXHORTER PAR LA LOUANGE

En regardant à la surface, nous apprenons une autre chose, c'est que notre musique, nos psaumes, nos hymnes et nos cantiques spirituels peuvent être utilisés par le Seigneur pour apporter des bénédictions spirituelles aux autres. Il est écrit: « Instruisez-vous et exhortez-vous. » Les cantiques et les chants peuvent être des moyens pour communiquer des vérités, pour donner de la force, du réconfort, de l'assurance et des encouragements. Les Psaumes devraient être quelque chose qui élève notre esprit. Lorsque vous chantez des cantiques spirituels, ils devraient être instructifs, directifs et nous donner des challenges. Les mots devraient dire quelque chose. Je ne cours pas trop après les chants modernes, car ils souventn'ont pas de profondeur. Par contre, certains des anciens hymnes sont simplement si profonds et plein de sens. Lorsque vous lisez certains d'entre eux, c'est comme étudier la Bible. Voilà ce que nous pouvons apprendre en restant à la surface des choses.



CHANTER A DIEU EN SILENCE DANS SON COEUR

Allons maintenant un peu plus profondément. Il y a aussi un côté spirituel à ce passage. Le verset 3:16 nous en dit beaucoup sur la louange à Dieu, le chant, la musique, et les instruments. Mais si vous lisez attentivement, vous verrez qu'il ne dit pas de chanter à Dieu avec sa voix. Il est écrit: « Chantant à Dieu dans vos coeurs. En fait tout est silencieux ici, tout se passe dans votre coeur. Personne n'entend rien. Il est écrit: « Chantant à Dieu dans vos coeurs, des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels. » Le seul qui l'entend, c'est le Seigneur. Paul dit que celui en qui Christ est prééminent est « une boîte à musique » pour le Seigneur. Il élève des louanges dans son coeur vers Dieu et personne ne l'entend. Peut-être direz-vous: « Un instant, si c'est un son silencieux qui est élevé vers Dieu, comment se fait-il qu'il parle d'instructions et d'exhortations des uns envers les autres? Comment puis-je apporter quelque chose aux autres s'ils ne m'entendent pas chanter? Ils n'entendent même pas une note. » C'est ce qui est glorieux dans ce qu'il dit. Ils ne vous entendent pas, ils vous voient. David parle de cette même vérité dans le Psaume 40:3: « Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, une louange à notre Dieu; beaucoup l'ont vu, et ont eu de la crainte, et ils se sont confiés en l'Éternel. » Il ne dit pas que beaucoup l'ont entendu, il dit: « Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau et beaucoup l'ont vu. » Voilà ce que dit Dieu, si vous trouvez un chrétien dont le coeur loue le Seigneur, cela vous parlera, cela vous instruira et cela vous exhortera. Il n'a rien à dire, car sa vie de louange est instructive, c'est un canal de bénédiction. Cela exhorte, cela encourage, cela instruit de simplement voir quelqu'un louer Dieu. Et tout particulièrement si Dieu est en train de le faire passer par la sombre vallée, par un temps difficile. Vous regardez ce frère ou cette soeur et vous les voyez louer le Seigneur, mais pas fort, juste par leur vie, leur coeur, et ce qui émane d'eux, par leur sourire et leurs yeux. Vous pouvez voir cela. Et d'une certaine façon votre coeur est béni et vous êtes encouragés. Ils ont accompli Colossiens 3:16.

Qu'ont-ils fait, ils n'ont rien fait, si ce n'est adorer le Seigneur. Mais quel ministère ils peuvent avoir dans votre vie, même s'ils ne le savent pas. Dieu les récompensera, simplement parce qu'ils ont prié à Dieu dans leur coeur. Combien de personnes ont été influencées et touchées par vos chants à Dieu? C'est de cela dont parle l'apôtre Paul. C'est si rafraichissant de se trouver en présence d'une personne qui loue Dieu en permanence. Encore une fois, remarquez à quel point c'est pratique quand Christ est prééminent en nous. Ce que nous nous dirions probablement, c'est qu'il y a besoin d'enseignements et d'exhortations. Alors nous proposons des cours, nous mettons un programme sur pied pour pouvoir nous instruire les uns les autres et faire un suivi de gens. Mais la plupart des programmes de suivi ne sont que des programmes de suivi. Mais laissez-les seuls, Dieu les suivra déjà et réjouissez-vous dans le Seigneur, élevez des chants et soyez une musique pour Dieu et vous les enseignerez, vous les exhorterez, ils regarderont votre vie, et ils seront si instruits, bien que vous n'ayez rien fait. Vous n'avez fait que courber vos coeurs devant Dieu et Lui offrir des louanges à l'intérieur.

Voilà de quoi parle l'apôtre Paul. Le coeur de Christ s'exprime à travers celui en qui Christ est prééminent. Cela s'exprime par l'amour envers les frères, cela s'exprime par la louange envers Dieu. Beaucoup peuvent ensuite le voir, et se confier dans le Seigneur. Vous vous dîtes peut être: « Waouh, comment puis-je avoir cela? » Eh bien; la part de l'homme est simple, Paul dit deux choses dans cette section, dans le verset 3:14: « Revêtez-vous » et dans le verset 3:16: « Laissez. » C'est cela votre responsabilité, Le revêtir et laissez faire. C'est tout ce qu'il dit, cela n'est pas difficile, vous n'avez rien à faire si ce n'est revêtir Christ et Le laisser faire, laissez la parole de Christ demeurer en vous.

Laissez-moi encore vous dire un mot à ce sujet avant de terminer. Au verset 3:16, il dit: « Laissez la parole de Christ », je suis reconnaissant qu'il ne dise pas la parole de Dieu, mais il dit: « La parole de Christ. » C'est en phase avec l'accent qui est mis dans le livre de Colossiens, Christ est prééminent. Il ne parle pas ici de la Bible, c'est un beau titre pour la Bible, je l'aime bien. Vous avez déjà entendu quelqu'un dire: « Ouvrons la parole de Dieu », mais avez-vous déjà entendu quelqu'un dire: « Ouvrons la parole de Christ. » C'est ce qu'est la Bible, c'est la parole de Christ. Pourtant je ne pense pas que Paul parle ici de la Bible, mais de la révélation de Christ que Dieu vous donne jour après jour au moyen de la Bible. Laissez cette révélation de Christ habiter richement parmi vous alors que Dieu se révèle Lui-même, jour après jour. Laissez cela habiter en vous, et cela mettra un chant dans votre coeur. Voilà ce que nous devons faire. Il dit: « Laissez-le simplement. » Qu'ai-je à faire? Juste laisser faire! Laissez faire. C'est Lui qui va faire tout cela. »



TOUT FAIRE AU NOM DU SEIGNEUR JESUS ET COMME POUR LE SEIGNEUR

Finalement verset 3:17: « Et quoi que vous fassiez, en parole ou en oeuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père. » Que j'aimerais mettre rapport avec le verset 3:23: « Tout ce que vous faites, faites-le de bon coeur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes. » J'avais du mal à saisir l'enseignement de ce verset car je ne comprenais pas bien, « comme pour le Seigneur. » Verset 3:23: « faites-le comme pour le Seigneur. » D'une façon ou d'une autre j'avais compris « comme si c'était pour le Seigneur. » C'est devenu pour moi un jeu, je prétendais, j'essayais de me persuader que c'est Lui que je servais. A mon boulot qui consistait à laver la vaisselle, ce n'était pas amusant, car mon chef n'était pas commode. Lorsque j'avais des difficultés dans mon travail, je prétendais que Jésus était mon patron. Je lisais le verset comme cela: « Tout ce que vous faites, faites-le comme si c'était pour le Seigneur. » Et je disais: « Ce n'est pas pour mon chef que je lave ces couverts, c'est pour Jésus. » Donc je prétendais laver ces couverts pour Jésus. Mais lorsque mon chef venait, cela se passait mal et j'étais énervé et cela ne marchait pas. Mais je jouais un petit jeu.

J'ai eu le même problème lorsque j'ai travaillé dans une nurserie. Le job était pénible et j'avais mal au dos. Alors je prétendais faire ce job pour Jésus. Je me disais que Jésus était mon boss et que c'était Jésus qui me payait et ainsi de suite. Et bien cela ne marchait pas parce que je jouais à un jeu en essayant de me convaincre.

Paul ne dit pas: « Comme si c'était pour le Seigneur. » Il dit, faites-le comme pour le Seigneur, ce n'est pas un jeu. C'est Jésus qui est votre boss, vous n'êtes pas en train de jouer. Voilà la différence. Lorsque vous agissez de cette façon en le faisant pour Lui, quoi que vous fassiez, faites-le au mieux comme pour le Seigneur. Soyez une mère comme pour le Seigneur, un père comme pour le Seigneur, une épouse comme pour le Seigneur, un employé comme pour le Seigneur, un professeur comme pour le Seigneur. Faîtes-le pour Lui, avec votre coeur toujours élevé vers Lui. Vous voyez, c'est cela le coeur de la louange, le résultat de l'union avec Christ. Si Christ est Tout dans ma vie, j'aurai un tel coeur, je serai patient, compatissant. Il n'y a qu'une façon de l'avoir, c'est d'être sûr que Christ est Tout, et lorsque vous ne voyez pas cela dans votre vie, alors il vous faut retourner au deux premiers chapitres et dire: « Seigneur je veux que Tu sois mon Tout. » Ensuite laissez cette parole de Christ habiter richement parmi vous. Et alors que vous voyez Christ de mieux en mieux et que vous êtes renouvelé jour après jour, les préjugés s'en vont, les distinctions s'en vont, l'amertume s'en va, et tout s'en va tout seul, vous n'avez pas à y travailler. Et à la place, votre coeur devient le siège de louanges envers Dieu, il brûle juste du désir de louer Dieu. Vous n'avez pas besoin de chanter fort. Avant je pensais que s'instruire par des cantiques et des psaumes consistait à se chanter des chants les uns aux autres. Mais vous n'avez pas besoin de faire cela. Ils le voient.

Voilà ce que nous avons vu jusqu'à présent. Si Christ est mon Tout, j'aurai la prééminence sur le péché. Si Christ est mon Tout, les distinctions disparaitront. Si Christ est mon Tout, j'aurai un coeur qui exprimera ce qu'il y a sur le coeur de Christ. Nous verrons d'autres résultats de la prééminence de Christ dans notre prochaine leçon.

Prions:

Père nous Te louons pour les fruits de la prééminence de Christ. Seigneur nous languissons de voir cela dans notre propre expérience, et nous Te demandons de les manifester en nous. Merci pour le livre de Colossiens, et pour tout ce que Tu sais qu'il signifie, rends le vrai dans nos vies. Nous Te faisons confiance pour cela. Amen.

Colossiens #9

(1)L'auteur fait bien sûr ici référence au contexte de son pays, les Etats-Unis. (NdT)[retour]
(2)Les écoles du dimanche dont on parle ici consistent aussi en un enseignement dispensé aux adultes. (NdT)[retour]