CANTIQUE DES CANTIQUES #1 - INTRODUCTION
Par Ed Miller

Cet article est la transcription d'un message donné en 2004 par Ed Miller lors d'une conférence pour hommes qui s'est tenue à Easton dans le MaryLand. Le thème de cette série d'articles, tiré du Cantique de Salomon, est l'Union d'Amour entre Christ et Son Eglise. La forme parlée a été conservée. (NdT).



INTRODUCTION ET PRIERE

Lorsque nous étudions la Parole de Dieu, il y a un principe d'étude qui est indispensable - absolument indispensable. Je dois toujours rappeler ce principe. Nous ne voulons pas le prendre comme allant de soi. Nous ne voulons pas remplacer ce qui est indispensable par ce qui est utile. Je veux parler de notre dépendance totale envers le Saint-Esprit. Ce n'est que lorsque nous venons à Lui comme des petits enfants que Dieu, qui seul peut révéler Dieu, se fera Lui-même connaître à nous. Seul Dieu peut révéler Dieu, et Il a grand plaisir à le faire, et Il désire se dévoiler Lui-même à nos coeurs.

Pour commencer, je vous propose de lire Malachie 3:1 :

« Voici, j'enverrai mon messager; Il préparera le chemin devant moi. Et le Seigneur que vous cherchez entrera soudainement dans son temple; Et le messager de l'alliance que vous désirez, voici, il vient, Dit l'Éternel des armées. »

Pour l'instant, j'aimerais que vous mettiez de côté tout ce que ce verset signifie concernant Sa première venue. Plusieurs récits décrivent Sa soudaine venue dans le temple. J'ai compté dans le Nouveau Testament qu'Il y est venu 5 fois. Je suis sûr que ce verset s'applique à certaines de ces venues. J'aimerais aussi que vous oubliiez un instant tout ce que ce verset signifie concernant la seconde venue du Seigneur Jésus. Cela ne fait aucun doute dans mon esprit, mais l'on peut pourtant trouver une autre application à ce verset. Pour aller dans le sens du sujet qui nous occupe, j'aimerais vous rappeler 1 Corinthiens 6:19: « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous... »

Vous êtes Son temple. Je suis Son temple. Nous sommes Son temple. Selon cette promesse, Malachie 3:1 exprime un avant-goût de la vérité. Il entrera soudainement dans le temple de ceux qui Le cherchent et de ceux qui prennent plaisir en Lui. Est-ce trop attendre du Seigneur qu'Il vienne dans Son temple, alors que nous Le cherchons et que nous nous réjouissons en Lui? Je veux parler de Sa venue dans le sens de Jean 14:21:

« Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui. »

N'est-ce pas un merveilleux verset? « Je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui. » Saisissons-nous de cela, frères et soeurs, alors que nous ouvrons la parole et que nous considérons le Cantique de Salomon. Recherchons-Le et prenons plaisir en Lui, et ensuite Il se révèlera à nous.

La question qui est devant nous dans cette série de messages n'est pas: « Avez-vous le Seigneur? » Je pense que vous êtes au clair sur cela depuis longtemps. Ce n'est même pas: « Avez-vous compris tout ce qu'Il est pour vous et en avez-vous une pleine assurance? » La question est: « Se fait-Il connaître à vous? Se manifeste-t-Il à vous? » Malachie 3:1 dit: « Le Seigneur entrera soudainement dans son temple. » Dans le contexte de Malachie, c'est une introduction à la Nouvelle Alliance. La révélation de Christ, la manifestation du Seigneur, est une des promesses qui nous sont garanties par la Nouvelle Alliance. Ma prière est que nous prenions tellement plaisir en Lui, que nous Le cherchions tellement, qu'Il vienne nous surprendre en entrant soudainement dans Son temple pour se faire connaître à nous. C'est ma prière en abordant cette étude, et j'espère que c'est aussi la vôtre.

Prions:

Notre Père, combien nous sommes reconnaissants pour cette vérité éternelle, ce principe immuable, que ceux qui Te cherchent, ceux qui se complaisent en Toi, seront aussi visités par Toi. Seigneur, viens dans Ton temple. Surprends-nous. Rencontre-nous. Visite-nous individuellement et corporativement. Nous Te remercions pour chaque partie de Ta Bible, et dans le cadre de cette étude, tout spécialement pour ce merveilleux livre du Cantique des cantiques. Guide nos méditations, nous Te prions. Délivre chacun d'entre nous de ce qui est de la chair et du sang. Délivre-nous des sermons. Donne-nous une parole qui vient des cieux. Nous Te le demandons dans le précieux nom de Jésus. Amen.



QUATRE OBSERVATIONS GENERALES SUR LE LIVRE

Merci de prendre le Cantique des cantiques. Vu la nature de ce livre et les différentes façons de l'approcher, j'aimerais dans cette première leçon commencer par une introduction. Je ne vais pas commencer au chapitre 1 verset 1 et le parcourir en suivant un plan précis. J'ai parcouru le livre lors de ma préparation et j'aimerais simplement vous exposer le fardeau qui est, je pense, sur le coeur de Dieu. Son fardeau est devenu la préoccupation de mon propre coeur. C'est ce que nous ferons dans cette première leçon pour ensuite, dans les suivantes, si le Seigneur le permet, considérer le livre en lui-même.

Dieu nous a donné un esprit analytique, et dans un sens c'est un inconvénient lorsque vous abordez un livre comme les Psaumes, parce que les Psaumes sont un recueil de poèmes. Vous perdez beaucoup si vous essayez de l'aborder en l'analysant. Il est difficile de prendre un chant et d'en tirer un plan. Vous n'avez pas envie de faire ainsi. Le Cantiques des cantiques est exactement cela. C'est un poème. Nous ne voulons pas en perdre la beauté en le forçant à rentrer dans un plan. J'aimerais partager avec vous quatre observations générales, très générales! Je ne vais rien partager de très profond, probablement rien que vous n'ayez déjà entendu. Je vais juste partager quatre observations générales qui, je crois, nous aideront, alors que nous parcourrons le livre, à mettre nos coeurs au diapason de celui du Seigneur. C'est bien cela l'objectif après tout.

Je suis certain que le Cantique des cantiques signifie des choses différentes pour différents enfants de Dieu. Certains d'entre vous sont peut-être comme un des membres de ma famille qui m'a confessé l'autre jour: « Je n'ai jamais lu ce livre, l'histoire entre Salomon et sa petite amie ne m'intéresse pas. » Je ne sais pas si vous avez essayé de le lire, ou si vous avez été découragé en le lisant. Peut-être que ce livre a eu beaucoup de sens pour vous. Différentes personnes l'ont apprécié de différentes manières. J'espère qu'en considérant les différentes observations que je vais faire, vous pourrez apprécier ce livre sous un jour nouveau. Je désire attirer votre attention sur de grands principes que nous verrons lors de l'étude de ce livre ensemble.



PREMIERE OBSERVATION: LE CANTIQUE EST UNE HISTOIRE D'AMOUR DANS DEUX MONDES

Ma première observation est liée au thème particulier du livre. De quoi est-il question? Quel est le message? Quel est le dénominateur commun de ce livre? J'ai été très étonné, en commençant à l'étudier pour préparer cette série il y a quelque temps, de voir le nombre de manières différentes de l'approcher. C'est parce qu'il y a tant d'approches différentes qu'il est si important de trouver le dénominateur commun à toutes ces approches. Regardons donc ce dénominateur commun. Je pense qu'il y a fondamentalement deux approches principales. Laissez-moi vous les présenter et ensuite vous en donner le dénominateur commun.



L'APPROCHE HISTORIQUE

Il y a l'approche appelée l'approche historique. En d'autres termes, elle dit que le contenu de ce livre est constitué de faits historiques. Tout cela s'est réellement passé. Ce n'est pas une histoire inventée. Il y avait un vrai homme qui s'appelait Salomon. Il était roi. Selon l'approche historique que vous adoptez, soit cet homme avait une fiancée, qu'il a séduite et plus tard épousée, soit ils sont déjà mariés lorsque l'histoire débute et le livre retrace leur histoire d'amour. C'est l'histoire et le témoignage réel d'un vrai mariage. Bien sûr c'est écrit sous forme poétique, mais cela ne change rien au fait que cela s'est réellement passé. On peut distinguer deux groupes parmi les personnes qui soutiennent cela. Certains disent que tout cela s'est passé comme c'est décrit. C'est réellement l'histoire d'un berger-roi appelé Salomon. Ce merveilleux roi est tombé amoureux d'une fille de la campagne. Cette jeune femme s'appelle la Sulamithe. Il la courtise, la séduit et finit par l'épouser. Le poème décrit donc comment le roi courtise et finit par épouser la jeune femme. Voilà comment certains expliquent cette histoire.

D'autres proposent une petite variation à cette vue historique. Ils admettent que c'est une vraie histoire mais ils disent que l'amoureux n'est pas Salomon. Ils disent qu'en fait, Salomon est le méchant de l'histoire. Selon ce point de vue, le berger est une personne différente du roi. L'humble berger aime énormément la jeune fille Sulamithe. Mais le roi Salomon arrive en grandes pompes et essaie de détourner à son profit l'affection qu'elle a pour son bien-aimé berger. Elle est pendant un certain temps attirée par les avances du roi, mais retourne finalement vers le berger. Vous voyez bien que dans ce cas, Salomon est le méchant. Dans son interprétation, Harry Ironside présente une petite variante du second point de vue. Il dit que le berger est la même personne que le roi. Salomon vient donc vers elle sous la forme d'un humble berger, sans qu'elle sache qu'il est le roi. Il l'approche et lui fait la cour sous les traits d'un berger, avant qu'elle ne découvre plus tard qu'en fait, il est roi. Ensuite ils se marient et vivent heureux pour toujours.

Pourquoi tout cela est-il important? C'est important parce que l'approche que vous choisirez déterminera qui dit quoi. Qui parle? Est-ce le roi Salomon? Est-ce l'épouse? Est-ce le discours des filles de Jérusalem? Est-ce que ce sont les paroles du berger? Qui parle? Vous voyez que votre approche influera sur votre compréhension de ce livre particulier.



L'APPROCHE ALLÉGORIQUE

Tout le monde ne pense pourtant pas que le livre contienne une histoire réelle. Certains enseignent que ce n'est pas du tout une histoire vraie. Ils disent que le Cantique des cantiques est allégorique. Il n'est pas basé sur des faits. C'est une façon poétique de communiquer un message. C'est une image poétique d'un amour idéal. Ils disent que c'est un poète qui a écrit ce merveilleux cantique d'amour pour décrire l'amour idéal. Il n'y a pas d'intrigue, ce ne sont pas des personnes historiques. Le Cantique des cantiques est simplement l'invention de quelqu'un, contée à la façon orientale, au milieu de scènes et de saisons changeantes. Parfois cela se passe dans un jardin, parfois dans un palais. Parfois l'amour est décrit dans la beauté d'une journée de printemps. Ensuite le poète décrit une scène d'été, plus loin, une scène d'automne. Parfois cela se passe sur une montagne, parfois c'est dans une vallée, parfois dans le désert. Parfois c'est dans une maison. Parfois dans la rue à une station de bus. C'est une histoire inventée, pas réelle.

Il existe aussi différentes interprétations, parmi ceux qui soutiennent la position allégorique. Certains enseignent que c'est une histoire allégorique qui présente une vérité correspondant à une ancienne dispensation. Pour eux, toute l'histoire tourne autour de Dieu et d'Israël. D'autres enseignent que c'est allégorique, mais que le sujet n'est pas Dieu et Israël. C'est plus large que cela. Le sujet est Dieu et Son peuple. Il s'agit aussi bien de Dieu et de l'Eglise que de Dieu et Israël. Mais ils sont d'accord pour dire que cela ne s'est pas passé. Ce n'est qu'une histoire inventée.

Maintenant pour éviter toutes controverses, laissez-moi vous donner ce que je crois être le dénominateur commun, et ce sera le nôtre pour cette série. C'est à partir de là que nous étudierons, avec l'aide de Dieu, ce merveilleux livre. Je suis convaincu, en me basant sur la lumière que j'ai, que c'est une histoire d'amour dans deux mondes. C'est une histoire d'amour humaine qui illustre une histoire d'amour divine. Que ce soit allégorique ou historique, cela ne change pas beaucoup l'interprétation spirituelle du livre. Il est clair que le Cantique des Cantiques est une histoire d'amour qui appartient à deux mondes.

Certains ont souligné que le mot que l'on trouve au verset 6:13 et qui est traduit par Sulamithe, a la même racine que celui du bien-aimé. Saviez-vous que le mot Salomon signifie paix? Salomon est la forme masculine de ce mot. Sulamithe est la forme féminine du nom Salomon, c'est le même mot et cela signifie aussi paix. Ils sont devenus un. J'aime l'exprimer de cette façon et dire que ce soit au niveau de la terre ou de l'endroit le plus élevé dans les cieux, voilà le vrai mariage. Lorsque le fils de paix s'est marié avec la fille de paix et qu'ils sont devenus un, alors il y a un mariage selon le coeur de Dieu. Est-ce que cela décrit votre mariage? Est-ce que l'on peut dire de vous: « Venez dans cette maison. Et regardez comment ce fils de paix et cette fille de paix se comportent l'un envers l'autre. » Pouvez-vous dire cela? Puis-je dire cela?

C'est une vraie histoire humaine; et c'est une vraie histoire divine, mais je suis convaincu que si nous ne voyons que le côté terrestre, nous aurons une vision incomplète du Cantique des cantiques. Je suis également convaincu que si nous n'avons que le côté divin, nous aurons aussi une vision incomplète du Cantique des cantiques.

Verset 5:10: « Il se distingue entre dix mille. »

Osons-nous dire cela au sujet du Seigneur Jésus, et pourtant, c'est vrai. C'est aussi vrai au niveau humain. Laissez-moi vous demander: « Etes-vous celui qui se distingue entre dix mille pour votre compagne? » Vous voyez, il y a aussi une application dans ce domaine. Tout à fait! Cela ne fait aucun doute, que le verset 5:16: « Sa personne est pleine de charme » est une référence toute spéciale au Seigneur Jésus. C'est aussi vrai au niveau terrestre. Est-ce ainsi que vous voyez votre épouse?

Verset 7:10: « Ses désirs se portent vers moi. »

Verset 5:16: « Tel est mon bien-aimé, tel est mon ami. »

Tout cela est vrai là-haut, dans les cieux. Votre épouse est-elle votre meilleure amie? Existe-il entre vous cette précieuse union? L'amour du Seigneur envers nous est si exclusif. Le verset 8:6 dit qu'il nous aime d'un amour jaloux. Ceux qui sont mariés devraient prier pour que le Seigneur leur donne un amour jaloux pour leur épouse. Demandez-Lui un amour qui n'accepte pas de rivale; un amour qui consiste en une dévotion exclusive. Vous voyez, c'est ainsi que Dieu vous aime. C'est un amour qui existe sur les deux niveaux et nous devons le voir ainsi.

Une des choses que j'ai faites, et que je vous encourage à faire, est de parcourir le livre et de trouver les caractéristiques d'un vrai amour. Ensuite appliquez-les à l'amour au niveau humain, puis multipliez-les par l'infini et appliquez-les au Seigneur.

Selon ce livre, le vrai amour est toujours à l'initiative de l'homme. La femme est celle qui répond. Regardez bien. Vous ne pouvez pas lire ce livre et ne pas voir que le vrai amour est par grâce. Le vrai amour est aussi intime. Ce livre parle d'intimité. Le vrai amour est exclusif. Le Cantique des cantiques nous enseigne aussi que le vrai amour est intense. On voit l'intensité de l'amour à travers tout le livre, et tout particulièrement dans les descriptions qui sont faites dans le chapitre 8. Le vrai amour est également désintéressé. Passez en revue ce livre et étudiez ces caractéristiques.

Voici maintenant quelque chose d'intéressant, frères. Le livre est entièrement dédié à l'Epoux céleste et montre combien Il vous aime et Il m'aime. Savez-vous combien de fois le nom Dieu est mentionné dans le Cantique de Salomon? Cela dépend de la version que vous utilisez. Dans la version King James, le nom de Dieu n'est pas du tout mentionné. Dans les versions Darby, New American Standard ou American Standard, le nom de Dieu n'est mentionné qu'une seule fois au verset 8:6:

« Mets-moi comme un sceau sur ton coeur, Comme un sceau sur ton bras; Car l'amour est fort comme la mort, La jalousie est inflexible comme le séjour des morts; Ses ardeurs sont des ardeurs de feu, Une flamme de l'Éternel. »

Bien que Son nom ne soit mentionné qu'une seule fois, le Seigneur est dans chaque syllabe de ce livre. Alors que vous observez l'époux, vous voyez votre Bien-aimé céleste.

Voilà la première caractéristique; le Cantique est une histoire d'amour dans deux mondes.

Laissez-moi vous poser cette question, combien d'entre vous sont mariés, (je sais qu'il y a de nombreux hommes célibataires présents, je m'adresserai à vous dans un instant) - combien d'hommes mariés parmi vous prient pour que leur histoire d'amour terrestre puisse refléter leur histoire d'amour céleste? Vous voyez, c'est cela tout le sujet du livre. C'est cela le mariage. Et c'est pour cela que Satan hait les vrais mariages fondés sur la parole de Dieu.

Si mon union avec mon épouse Lillian est ce qu'elle doit être, les gens devraient dire, en voyant comment nous nous comportons l'un à l'égard de l'autre: « Maintenant je sais à quel point Dieu m'aime. Dieu m'aime autant qu'Ed aime son épouse Lillian. » Ils devraient pouvoir regarder Lillian et dire: « Maintenant je sais ce que signifie se soumettre au Seigneur. Je peux regarder comment Lillian agit à l'égard d'Ed et comprendre la vérité sur la soumission. » C'est une des prières que nous ferons alors que nous parcourrons ce livre. Cette approche à partir d'un dénominateur commun fait du mariage une chose sacrée au plus haut point. C'est une chose très, très précieuse!

Dans ces leçons, nous soulignerons surtout le point de vue céleste. Nous allons considérer comment l'Epoux se comporte par rapport à l'Eglise, à l'Epouse. Mais je prie aussi pour que Dieu nous aide à appliquer ces principes dans notre vie de tous les jours avec notre compagne, car il s'agit d'une histoire d'amour appartenant à deux mondes.

Certains des jeunes hommes présents et qui ne sont pas encore mariés peuvent se demander: « Mais qu'est-ce que je fais dans cette conférence à étudier le livre du Cantique des cantiques? Cela ne s'applique pas du tout à moi. » Est-ce que certains pensent cela? Ce livre s'applique aussi bien aux personnes mariées qu'aux personnes célibataires. C'est un des côtés formidables de ce livre, il s'applique à tous.

Ecoutez ce que dit Esaïe 54:5, écoutez bien messieurs les célibataires. « Ton créateur est ton époux. »

Prenez cela dans l'autre sens. Puisque votre créateur est votre époux, que vous soyez ou non mariés à une femme, si vous êtes chrétiens, vous êtes mariés au Seigneur. C'est de ce sujet dont nous allons parler. Certains disent que le prophète Daniel n'a jamais été marié. Bien sûr qu'il était marié. Il se confiait dans le Seigneur et enseignait que celui qui se confie dans le Seigneur est marié avec son Créateur. Son Créateur est son Epoux. Chaque croyant est marié au Seigneur. Nous parlons tellement de la Nouvelle Alliance et combien nous l'aimons. Si nous cherchons l'arrière-plan de cette Nouvelle Alliance, nous verrons que c'est une alliance sous forme de mariage. C'est l'alliance qui est faite dans un mariage! Daniel était marié à Christ alors qu'il était sur terre, et Daniel est encore marié à Christ maintenant qu'il est au ciel. Daniel sera marié à Christ à travers tous les âges et pour l'éternité. Par conséquent, dans un sens, il n'existe pas de chrétien qui ne soit pas marié. Je sais que certains disent que nous ne devrions pas lire le cantique des cantiques avant d'être mariés. Moi, je dis que nous ne pouvons jamais le lire trop tôt. Lisez-le, et voyez combien votre Bien-aimé céleste vous aime. Cela s'applique à chacun d'entre nous. C'est une histoire d'amour dans deux mondes.

Alors quel est le thème? Que Dieu puisse nous venir en aide, frères. Nous ne sommes pas ici pour jouer à un jeu. Si je vous disais que le thème est que Dieu vous aime, je n'irais pas assez loin. Ce n'est pas le thème du Cantique des cantiques. Il est vrai que Dieu vous aime, mais ce n'est pas le thème du livre, cela minimise son thème. Seul Dieu peut vous l'enseigner, mais laissez-moi quand même vous le donner. Le thème du Cantique n'est pas que Dieu vous aime, mais que Dieu est amoureux de vous. Ce n'est pas la même chose. Non seulement Dieu vous aime, mais Il est aussi amoureux de vous. Il est amoureux de moi. Si nous voulons comprendre cela, il faut nous en approcher à partir du dénominateur commun. Dieu a choisi la plus tendre de toutes les unions, le mariage. Il a choisi la plus tendre de toutes les affections, l'amour. Il a choisi le côté le plus intime de la relation, le plus intime qui existe sur la planète terre, le côté physique. Dieu a choisi l'expression la plus profonde du coeur, la poésie, pour Lui permettre de nous dire qu'Il est amoureux de nous. C'est un livre incroyable! Que Dieu puisse nous donner des yeux pour voir que ce n'est pas seulement vrai dans le cadre de notre relation avec le Seigneur mais que c'est aussi vrai dans le cadre de notre relation terrestre. Gardez bien cela à l'esprit car c'est le premier principe. Quelle que soit votre approche du livre, vous pouvez être sûrs que c'est une histoire d'amour dans deux mondes. Peu importe que vous preniez l'approche historique ou allégorique. Nous étudions une histoire d'amour appartenant à deux mondes.



DEUXIEME OBSERVATION: L'APOGEE DE L'EXPERIENCE REDEMPTRICE

Le second principe peut être exprimé ainsi, chaque mot a été longuement réfléchi et est important: Le message du Cantique des cantiques est l'apogée de l'expérience rédemptrice sur la terre. Qu'est-ce que je veux dire par là? Laissez-moi l'illustrer pour vous de différentes façons et que Dieu puisse l'appliquer à notre coeur.

Comme vous le savez, Salomon a écrit trois livres dans la Bible: Les Proverbes (ou plutôt la plupart des Proverbes), l'Ecclésiaste et le Cantique des Cantiques. Certaines personnes essaient de déterminer l'ordre dans lequel les livres ont été écrits. Je vous le dis tout de suite, personne ne le sait. Personne n'en est sûr. Vous avez différentes personnes pieuses qui ont diverses idées sur la question. Mais personne ne sait dans quel ordre les livres ont été écrits.

Certaines personnes sont assez choquées de voir que Dieu a choisi Salomon, parmi tout le peuple, pour faire de lui l'auteur humain d'une des plus grandes chansons d'amour jamais écrites. Ils disent: « Je ne comprends pas cela. Salomon a eu tant de relations amoureuses illicites. S'il n'a jamais existé un instrument indigne d'écrire ce livre, c'était bien Salomon. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas utilisé un des tendres Psalmistes pour écrire le Cantique des Cantiques? » Humainement, cela aurait eu bien plus de sens. 1 Rois 11:1-8 nous informe que Salomon a eu de nombreuses relations amoureuses, ou l'on devrait plutôt dire de liaisons illicites. Il a eu 700 épouses! Selon la Bible, chacune d'entre elles était une princesse. Elles venaient toutes de familles royales. Toutes les sept cents! Il a aussi eu 300 concubines. Pourtant la Bible avertit le roi de trois choses en Deutéronome 17:15-17:

« Que le roi n'ait pas un trop grand nombre de femmes, qu'il n'ait pas trop de chevaux et trop d'argent et d'or. »

Salomon a fait toutes ces trois choses. Lorsque nous pensons à Salomon, nous pensons souvent au temple. Nous parlons du « temple de Salomon » au singulier. Mais lorsque vous lisez 1 Rois 11, vous êtes choqués de voir qu'il a construit de nombreux temples. Il n'a pas bâti que le temple qu'il a dédié au seul vrai Dieu vivant, mais il en a aussi bâti pour les faux dieux de ses nombreuses épouses. Il y a eu beaucoup de temples; il y a eu beaucoup de temples de Salomon. Comment un homme coupable de tant de liaisons illicites peut-il écrire un livre tel que le Cantique des Cantiques? Je sais pourtant que Dieu a utilisé ce livre pour purifier les relations amoureuses des membres du peuple de Dieu à travers les années. Je ne suis pas sûr de pouvoir donner une réponse satisfaisante à cette question, mais je suis convaincu d'une chose, c'est qu'en utilisant une personne aussi indigne que Salomon, Dieu montre sans aucun doute sa souveraineté dans l'inspiration des Ecritures. N'êtes-vous pas reconnaissant que Dieu utilise des instruments indignes? Où en serions-nous, si Dieu n'utilisait pas d'instruments indignes?

J'ai lu un commentaire qui disait que le Cantique des Cantiques était un livre impur. Si c'est le cas, il faut se poser la question, pourquoi n'est-il pas populaire parmi les personnes impures? Je ne vois pas les pécheurs en train de lire le Cantique des Cantiques. Si vous entrez dans un de ces repaires d'iniquité, ils ne diront pas: « Lisons le Cantique des cantiques. » Comment se fait-il que ce sont ceux qui ont le plus aimé le Seigneur qui ont aussi le plus aimé ce livre? Ce n'est pas un livre impur. Dieu a utilisé un instrument indigne pour nous donner un livre pur.

Je crois que la Bible a été guidée providentiellement par Dieu et que tous ses livres se succèdent dans le bon ordre. Pour le serviteur de Dieu, il est clair que Dieu a supervisé la mise en place du canon des Ecritures, et que chaque livre est à sa bonne place. Je pense qu'Il nous a donné les Proverbes en premier, pas de façon chronologique mais de façon logique, comme on le trouve dans nos Bibles. C'est un arrangement « rédempteur. » Dans les Proverbes, Salomon nous dit qu'il y a deux façons de vivre. Vous pouvez vivre d'une manière sage ou d'une manière folle. Ensuite il nous donne l'Ecclésiaste et dit: « Si vous vivez de manière folle, voilà à quoi ressemblera votre vie. » Ensuite il nous donne le Cantiques de Cantiques et dit: « Si vous vivez de manière sage, voilà ce que sera votre vie » Le Cantique des cantiques est la description d'une vie supernaturelle. L'Ecclésiaste est la description d'une vie naturelle; une vie vécue « sous le soleil. » Sous le soleil signifie que toutes choses sont vanités, à part la communion avec Dieu. Le Cantique des cantiques décrit la vie dans les lieux célestes; une vie vécue « au-dessus du soleil. » C'est un livre céleste et rien n'est vanité dans le Cantique des cantiques; tout est satisfaisant.

Lorsque nous étudions le Cantique des cantiques, nous étudions de la poésie. Combien de livres poétiques y a-t-il? Il y a une section dans la Bible appelée la section poétique. Combien y a-t-il de livres poétiques dans la Bible? La section poétique commence avec Job. Elle comporte les livres de Job, les Psaumes, les Proverbes, l'Ecclésiaste et le Cantique des cantiques. (Certains incluent aussi les Lamentations de Jérémie en tant que sixième livre.) Ces cinq livres poétiques font suite aux dix-sept livres historiques. Ce n'est pas un accident. C'est ainsi que Dieu agit. Il nous donne l'histoire d'abord et nous l'explique ensuite. Il fait exactement la même chose dans le Nouveau Testament. Il donne d'abord les évangiles et les Actes, ça c'est de l'histoire, et ensuite Il nous donne les épitres pour nous expliquer l'histoire. La différence est que les livres poétiques de l'Ancien Testament sont l'explication de la rédemption sous forme de germe; les épitres du Nouveau Testament sont l'explication de la rédemption sous une forme pleinement développée. Dieu a choisi d'utiliser la poésie parce que c'est le langage de la dévotion. Elle sert à exprimer ce qu'il y a sur le coeur et dans l'homme intérieur.

Le Cantique n'est pas seulement « un » des livre poétiques, c'est aussi le dernier d'entre eux. C'est l'apogée de l'explication de la rédemption sous forme de germe. C'est ce livre qui pousse l'expérience rédemptrice aussi loin qu'elle peut l'être sur terre. Lorsque vous commencez à voir le message du Cantique des cantiques, vous commencez à voir l'apogée de l'expérience rédemptrice en Christ. Ce n'est pas seulement l'explication de la rédemption, mais c'est l'apogée de l'explication. C'est le traitement exhaustif du message de la rédemption sous forme de germe. Beaucoup pensent que s'ils rentrent réellement dans le plan de la rédemption, alors l'apogée de cette expression sera la mission, gagner des âmes et évangéliser. Non! La mission n'est pas l'apogée de la rédemption. Il est clair que la mission tient une grande place en tant que fruit de l'apogée de la rédemption, mais ce n'est pas l'apogée. Ce n'est pas non plus la sainteté. Si je rentre vraiment dans l'apogée de la rédemption, alors la sainteté deviendra une réalité dans ma vie. Je serai transformé; je serai davantage comme Lui! Alors, qu'elle est l'apogée de l'expérience rédemptrice? Frères, que Dieu puisse imprimer cela dans nos coeurs: c'est votre histoire d'amour avec Jésus qui est l'apogée de l'expérience rédemptrice. Mon histoire d'amour avec Jésus est l'apogée de l'expérience rédemptrice. 1 Rois 4:32 dit:

« Il a prononcé trois mille sentences, et composé mille cinq cantiques. »

Salomon a écrit 1005 cantiques. Où sont les autres 1004 cantiques? Nous ne les avons pas. Ce livre est appelé le Cantique des Cantiques parce que, de tous les cantiques écrits par Salomon, ce cantique est le plus beau. Cantique des Cantiques est la forme superlative. Nous utilisons l'expression le Saint des saints. Qu'est-ce que cela signifie? Cela signifie que de toutes les places sur terre, cette place est la plus sainte. Nous disons que Jésus est le Roi des Rois? Qu'est-ce que cela signifie? Cela signifie que de tous les rois sur la terre, Il est le plus grand Roi. Il est le Seigneur des seigneurs. Qu'est-ce que cela signifie? C'est la forme superlative. Cela signifie que de tous les seigneurs, Il est le plus grand des seigneurs. Qu'est-ce que signifie l'expression vanité des vanités? Cela signifie que parmi tout ce qui est vain, il n'y a rien de plus vain que de vivre sur terre sans avoir de communion avec Dieu. C'est cela la vanité des vanités. Les cieux des cieux ne peuvent le contenir. Qu'est-ce que signifie cette expression? Encore une fois, c'est la forme superlative. Cette expression fait référence aux cieux les plus élevés. Eh bien, le Cantique des Cantiques est le plus grand de tous les 1005 cantiques.

C'est même mieux que cela. Le Cantique que nous allons étudier est le plus grand de tous les cantiques qui n'aient jamais été écrits par quelqu'un, et pas seulement le plus beau des 1005 de Salomon. C'est le plus grand des cantiques jamais écrits. Il y a différentes références à des chants dans la Bible. Vous vous rappelez que les anges ont chanté à la création? Mais ils ne sont pas comme le Cantique. Vous savez qu'Anne a chanté 1 Samuel 2. Mais il n'est pas comme le Cantique. Vous savez que Déborah a chanté Juges 5? Mais il n'est pas comme le Cantique. Vous savez que Miriam et Moïse ont chanté un chant consigné dans le livre de L'Exode après avoir traversé la Mer Rouge. Mais il n'est pas comme le Cantique. Vous savez que les chapitres 1 et 2 de Luc rassemblent les cinq chants liés à la naissance de Christ. L'Ave Maria qui est le cantique d'Elizabeth; le cantique de Marie connu sous le nom de Magnificat; le cantique de Zacharie est connu sous le nom de Benedictus; le grand cantique de louange des anges, le Gloria in Excelsis et le cantique de Siméon, le Nunc Dimittis. Tous ces cantiques sont merveilleux, mais frères, nous allons étudier le Cantique des cantiques. Parmi tous les autres chants jamais écrits, il n'y a rien de tel que ce livre. C'est l'apogée de l'expérience rédemptrice. Cela parle d'une histoire d'amour entre Dieu et Son peuple; Il est amoureux de vous et Il exprime Son amour et Sa joie à travers ce chant dans ce dernier livre poétique. C'est l'apogée de l'expérience rédemptrice.

Laissez-moi vous dire un mot au sujet des « expériences. » Vous savez sûrement que l'on met beaucoup l'accent sur le fait d'être enraciné dans les choses de Dieu et que l'on tremble lorsque quelqu'un prononce le mot « expérience. » Nous sommes prompts à avertir de ne pas devenir subjectif, de ne pas être trop émotionnel. Nous ne voulons pas devenir trop émotionnels même si le mot bien-aimé, qui est utilisé plus de trente fois dans ce livre, signifie déborder. C'est la signification du mot hébreu expérience. C'est une expérience rédemptrice. Je sais que ce livre est rempli d'images poétiques, et que pour comprendre ce qu'il y a sur le coeur de Dieu, nous avons besoin d'aller au-delà des poèmes. Nous ne sommes pas habitués à parler de façon aussi directe, comme le font les Orientaux, au sujet de l'amour, des histoires d'amour et de ce genre de choses.

Ce qui peut passer pour un très grand compliment chez les orientaux, peut nous sembler, à nous occidentaux, plutôt être une insulte. Lorsque je dis de retenir certains principes et de les appliquer à votre couple, je ne veux pas dire que vous devriez simplement citer certains passages du Cantique des cantiques à votre épouse. Je ne vais pas dire à mon épouse Lillian: « A ma jument qu'on attelle aux chars de Pharaon Je te compare, ô mon amie. » (1.9) L'épouse de ce livre est ravissante. Si vous dites à votre épouse que « Tes cheveux sont comme un troupeau de chèvres » (4.1), « Ton cou est comme la tour de David » (4.4) ou « Ton cou est comme une tour d'ivoire » (7.4) vous pourriez avoir des problèmes. Je ne vous conseille pas non plus de lui dire que « Ton corps est un tas de froment » (7.2) ou « Ton nombril est une coupe arrondie » (7.2)... Faites-moi confiance! Ce n'est pas sage! Ne faites pas cela!

Nous ne pouvons pas rejeter le côté subjectif de notre union avec le Seigneur. Il n'est pas suffisant d'accepter et de reconnaître les vérités liées à notre position en Christ. N'avoir qu'une foi froide et uniquement théorique n'est pas suffisant. Ce n'est pas suffisant de dire: « Je crois tout cela, je connais les vérités de ma position en Christ; je sais que j'ai tout cela dans les lieux célestes. » Je peux vous dire que je connais la douleur engendrée par le fait de voir une vérité céleste mais sans en avoir la réalité et l'expérience vitale de cette vérité dans mon coeur. Je connais le désespoir et la dureté du coeur lorsque l'on pense uniquement que tout est là-haut. Lorsque qu'une personne vit ainsi et qu'on lui demande: « Et qu'en est-il de ta vie? » Il répond: « Je sais, mais c'est là-haut, je l'ai par la foi et j'y crois. » C'est un beau crédo mais cela n'a pas beaucoup de valeur si en réalité mon coeur est mort, froid, noir et las. Je sais que j'ai la plénitude de la vérité et que tout est positionnel mais est-ce que mon coeur est vide? Frères, je peux vous dire, et que Dieu nous vienne en aide, j'ai gouté à cette erreur; je sais ce que c'est de se contenter de la théorie et de dire que rien n'est faux lorsque tout est faux.

Je sais que la Bible dit que tout est là-haut et que vous êtes en Christ et que vous êtes dans les lieux célestes, c'est vrai. Mais est-ce notre expérience? Dieu nous appelle à une expérience rédemptrice. Dieu aimerait que nous rentrions dans cette chose. J'ai connu un peu de la dureté et du cynisme que produit un coeur vide. Que Dieu nous aide alors que nous étudions ce livre. Dieu ne nous parle pas de notre parfaite position en Christ pour que nous puissions avoir une excuse « spirituelle » au manque de joie dans notre coeur et d'union et de relation avec Lui. C'est un livre d'expériences. Nous sommes supposés entrer dans ce livre et pas seulement en conclure: « J'ai appris toutes ces vérités merveilleuses qui toutes sont à moi en Christ Jésus en haut, dans les lieux célestes. » Si je dis cela mais que je repars, sec, mort, stérile et las, alors à quoi bon? Que Dieu nous vienne en aide! Que Dieu me vienne en aide! Je suis convaincu que Dieu ne nous a pas parlé de notre position glorieuse en Christ Jésus pour que nous puissions dire que tout va bien alors que ce n'est pas le cas. Je crois que le message du Cantique des Cantiques veut nous délivrer de cette erreur, qui consiste à trouver des excuses à nos manques, en nous emmenant dans une union avec Christ qui soit vraie et réelle. C'est cela l'apogée de l'expérience rédemptrice.

C'est ma seconde observation. N'ayez pas peur des expériences. Que Dieu nous délivre de tous les masques et les artifices, et qu'Il nous accorde une expérience rédemptrice vivante et profonde. J'ai confiance alors que nous recherchons le Seigneur, et que nous nous réjouissons en Lui, qu'Il puisse soudainement venir dans Son temple. C'est pour cela que nous sommes ici! Le Cantique des cantiques est un livre glorieux! Ce n'est pas juste une théorie, ce n'est pas seulement une doctrine et ce n'est pas qu'une vérité positionnelle. C'est réel. C'est une expérience. C'est une histoire d'amour appartenant à deux mondes. C'est l'apogée de l'expérience rédemptrice sur la terre. J'ai ajouté sur terre, car vous savez que notre expérience en Christ ne sera pas pleinement consommée avant qu'Il ne revienne. En tout cas, c'est l'apogée de notre expérience sur terre.



TROISIEME OBSERVATION: LE BIEN-AIME VIENT ET REVIENT ENCORE

Voici ma troisième observation. En parcourant le Cantique des Cantiques, vous remarquerez qu'il y a beaucoup d'allées et venues de la part de l'époux. Il ne fait que venir et repartir. J'ai introduit cette leçon avec Malachie 3:1:

« Le Seigneur que vous cherchez entrera soudainement dans son temple. »

La venue de Christ est le thème de toutes les prophéties. Il est venu; Il viendra; Il vient encore. Je sais qu'il y a eu un moment dans votre vie, et il y a eu un moment dans ma vie, où Il est venu pour la première fois. Dans ce sens-là, Il ne viendra plus jamais, mais je peux vous assurer qu'Il continuera à se montrer. En retraçant cette romance à travers le Cantique des Cantiques, et en voyant comment l'épouse progresse dans son union avec le bien-aimé, nous verrons qu'Il vient et qu'Il revient toujours à nouveau. Il se manifeste d'une façon merveilleuse, puis juste après Il disparaît.

Considérez les versets suivants:

« Le roi m'introduit dans ses appartements. » (1.4)

« C'est la voix de mon bien-aimé! Le voici, il vient, Sautant sur les montagnes, Bondissant sur les collines. » (2.8)

A partir du verset 2:12: il est à table. « Sur ma couche, pendant les nuits, J'ai cherché celui que mon coeur aime; Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé. » (3.1)

Il est parti. Il est ici. Il est reparti.

« Je me lèverai, et je ferai le tour de la ville, Dans les rues et sur les places; Je chercherai celui que mon coeur aime... Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé. » (3.2)

« A peine les avais-je passés, Que j'ai trouvé celui que mon coeur aime; Je l'ai saisi, et je ne l'ai point lâché Jusqu'à ce que je l'aie amené dans la maison de ma mère, Dans la chambre de celle qui m'a conçue. » (3.4)

Verset 4:8: où est-il maintenant?

« Viens avec moi du Liban, ma fiancée, Viens avec moi du Liban! Regarde du sommet de l'Amana, Du sommet du Senir et de l'Hermon, Des tanières des lions, Des montagnes des léopards. »

« J'entre dans mon jardin, ma soeur, ma fiancée;» (5.1)

« J'ai ouvert à mon bien-aimé; Mais mon bien-aimé s'en était allé, il avait disparu. J'étais hors de moi, quand il me parlait. Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé; Je l'ai appelé, et il ne m'a point répondu. » (5.6)

Alors que vous parcourez le Cantique des cantiques, le Bien-aimé apparaît, puis disparaît; il est là, puis il n'est plus là. Oh, il est ici! Il vient sur les montagnes. Mais un peu plus loin, il est déjà reparti. Oh, regardez, maintenant il est dans le jardin. Tout d'un coup il est dans le désert. Il arrive! Mais où va-t-il? Je vais voir dans les rues de la ville, peut-être est-il parti là-bas? C'est cela le Cantique des cantiques.

« Où est allé ton bien-aimé, O la plus belle des femmes? De quel côté ton bien-aimé s'est-il dirigé? » (6.1)

« Viens, mon bien-aimé, sortons dans les champs, Demeurons dans les villages! » (7.11)

Le livre se termine par ces mots:

« Fuis, mon bien-aimé! Sois semblable à la gazelle ou au faon des biches, Sur les montagnes des aromates! » (8.14)

Puis-je suggérer à partir de cette observation, que lorsque j'avance et que vous avancez avec le Seigneur, chaque pas en avant fait en union avec Lui est comme un retour du Bien-aimé qui nous rafraîchit. Il vient; ensuite après un certain temps, vous regardez autour de vous, Il est reparti. Tout d'un coup il se montre encore et à nouveau. C'est cela l'expérience chrétienne. C'est Jésus qui se montre toujours à nouveau. L'expérience chrétienne, c'est simplement Jésus qui revient et qui revient et qui revient encore. Il est toujours présent, mais Il revient aussi toujours à nouveau. Au moment où Il est arrivé, Il revient à nouveau. Quel livre merveilleux!



QUATRIEME OBSERVATION: LA RELATION AVEC LE BIEN-AIME EST PROGRESSIVE

Laissez-moi vous donner une observation supplémentaire, et ensuite nous conclurons. Ce livre n'est pas seulement une histoire d'amour dans deux mondes; il ne présente pas uniquement l'apogée de l'expérience rédemptrice sur cette terre; et il n'est pas seulement le récit des allées et venues du Bien-aimé; c'est aussi l'histoire des progrès de l'épouse dans son union avec le Bien-aimé. Il y a une relation progressive entre l'épouse et le bien-aimé de son âme. Le mot épouse que j'utilise est au singulier. En tant que Chrétiens, vous êtes habitués à penser à l'épouse d'une façon collective. Dans ce cas, c'est un mot au singulier mais qui désigne un groupe.

Nous disons que l'Eglise est l'épouse de Christ, c'est pourquoi nous utilisons ce mot de façon collective. L'épouse est composée d'un grand nombre de personnes. Pourtant lorsque vous lisez le Cantique des cantiques, vous êtes frappés par le fait qu'il n'y a qu'un époux et qu'une épouse. Je ne veux pas dire qu'il n'y a que deux personnes dans le Cantique des cantiques. Non, je vois bien que l'Eglise y est présente. Regardez ces versets:

En 3:4 et en 8:2 on nous parle de la maison de ma mère; en 1:6 des fils de ma mère; en 8:8 des frères et soeurs de l'épouse; en 1:7 des compagnons du bien-aimé; en 8:13 les compagnons de l'épouse; en 1:7 du troupeau; en 1:8 des bergers, en 3:11 des filles de Sion. Le groupe le plus souvent cité est les filles de Jérusalem. Nous en parlerons plus tard. Nous trouvons les filles de Jérusalem en 1:5; 2:7; 3:5; 3:10; 5:8; 5:16 et en 8:4. En 3:3, nous rencontrons les gardes. On en parle également en 5:7. En 6:8 il y a un groupe appelé les vierges. En 8:11, on nous présente les gardiens de la vigne. Ils font tous parties du corps. Je vous rends attentifs, alors que vous parcourez le Cantique des cantiques, qu'il y est beaucoup question de groupes, de l'Eglise, du Corps, de la maison de la mère, du troupeau, de la vigne, des frères et des soeurs, des compagnons, des bergers, des filles de Jérusalem, des filles de Sion, des vierges, des gardes et des gardiens de la vigne. Ils font tous partis du Corps. Pourtant dans le message de ce livre, c'est l'épouse qui vole la vedette. Je ne dis pas que l'Eglise n'est pas présente, je dis juste que l'histoire est racontée de telle manière qu'il semble n'y avoir personne d'autre.

Je pense savoir pourquoi tous ces groupes sont mentionnés, les gardes, les filles de Jérusalem, et ainsi de suite. Chacun de ces groupes représente une branche différente du Corps de Christ en termes de maturité dans le Seigneur. Mais nous n'avons ni le temps ni la capacité de vous présenter tout cela. Je n'ai même pas le temps de vous présenter le peu de ce que j'ai vu sur ce sujet. Nous nous concentrerons sur le fait que tout se joue entre l'épouse et l'époux. L'histoire a pour sujet la soeur de l'époux, son épouse, son jardin, sa parfaite, son unique, sa tendre, son lys au milieu des épines.

Laissez-moi illustrer cela. Nous trouvons des informations au sujet de la table de Salomon en 1 Rois 4. Il avait une drôle de table:

« Chaque jour Salomon consommait en vivres: trente cors de fleur de farine et soixante cors de farine, dix boeufs gras, vingt boeufs de pâturage, et cent brebis, outre les cerfs, les gazelles, les daims, et les volailles engraissées. » (1 Rois 4:22-23)

C'était ainsi chaque jour. Voilà l'abondance qu'il y avait sur sa table. 1 Rois 10 nous décrit ce que ressentit la reine de Séba, lorsqu'elle vint chez Salomon et vit ce qu'il y avait sur sa table:

« La reine de Séba vit toute la sagesse de Salomon, et la maison qu'il avait bâtie, et les mets de sa table, et la demeure de ses serviteurs, et les fonctions et les vêtements de ceux qui le servaient, et ses échansons, et ses holocaustes qu'il offrait dans la maison de l'Éternel. Elle fût hors d'elle-même. » (1 Rois 10:4-6)

Une traduction dit qu'elle s'est évanouie en voyant la table avec toute cette nourriture. On peut se poser la question: Qui est à cette table? Le bien-aimé et l'épouse sont-ils les seuls à profiter de toutes ces provisions? Non, je peux vous dire qu'il y avait beaucoup de monde à cette table, 1 Rois 4:27 dit:

« Les intendants pourvoyaient à l'entretien du roi Salomon et de tous ceux qui venaient à la table du roi Salomon. »

Il y a beaucoup de monde à la table! Pourtant, étrangement, lorsque vous lisez le Cantique des cantiques, lorsque vous arrivez aux versets 1:12-14, c'est écrit de telle manière que vous pouvez penser, bien qu'il y ait du monde autour, que seuls l'épouse et le bien-aimé sont présents à table. Toute l'histoire tourne autour d'eux. L'Eglise est présente, mais elle est en arrière-plan. Il y a plusieurs personnes qui gravitent autour, en particulier ces filles de Jérusalem, il y en a partout, mais il n'est question que de l'épouse et du bien-aimé. Je crois que c'est Saint-Augustin qui a dit: « Dieu t'aime tellement que si tu étais le seul qui ait jamais vécu sur cette terre, Il serait venu juste pour toi. » Eh bien, le Cantique des cantiques est écrit comme s'il n'y avait pas de groupe, comme s'il n'y avait pas de Corps. Cela se passe juste entre vous et Lui.

Maintenant faites bien attention, alors que je termine cette leçon d'introduction. Nous allons étudier le Cantique des cantiques. Nous sommes un groupe d'hommes rassemblés ce week-end, nous voulons sérieusement rechercher le Seigneur, prendre plaisir dans le Seigneur, et nous aspirons à ce qu'Il vienne soudainement dans Son temple. Nous sommes ici avec un objectif. Vous avez payé pour suivre cette conférence biblique. Nous sommes ici en tant que Corps, nous sommes ici en tant que groupe. N'est-ce pas merveilleux pour des frères, de se rassembler pour mieux connaître le Seigneur? Que Dieu puisse nous aider, que Dieu puisse m'aider! Tu es le seul qui est ici. Je suis le seul qui est ici. Il n'y a que toi et Jésus, il n'y a que moi et Jésus. C'est cela le sujet du livre. Si nous ne l'étudions pas de cette façon, nous raterons le message de ce livre; nous raterons ce que Dieu a sur le coeur. Voilà tout le sujet du livre; il s'agit de toi; et il s'agit du Seigneur.

« Attire-moi et nous courrons après toi. » (1:4)

Voici le nous. Voici le pluriel. Cela commence par « Attire-moi », mais c'est « nous » qui répondons. Tout est personnel. Il s'agit juste de vous et de Jésus; il s'agit juste de moi et de Jésus. C'est personnel. « Attire-moi. » La poursuite est collective. Lorsque 400 personnes répondent à Jésus, ils ne viennent pas à Jésus en tant que groupe. C'est une personne qui est venue 400 fois. C'est ainsi qu'Il s'occupe de nous. Il s'agit toujours de l'individu. En parcourant ce livre, frères, nous parlerons de beaucoup de choses en lien avec l'amour. Dieu nous parle à nous, mais Il te parle aussi à toi; et Il me parle aussi à moi. Si vous répondez lorsqu'Il vous parle, vous remarquerez que vous n'êtes pas seul. C'est ce qui est glorieux dans tout cela. Vous répondez en tant qu'individu et soudainement vous n'êtes plus seul. Au moment même où vous commencez à vous engager avec Jésus, à ce moment même, vous commencez à être engagé avec ceux qui sont engagés avec Jésus. C'est dans la nature des choses. C'est un livre très très personnel.

J'espère que ces quatre observations pourront préparer nos coeurs. C'est une histoire d'amour qui appartient à deux mondes. C'est Dieu qui nous invite à l'apogée de l'expérience rédemptrice pour nous permettre de connaître expérimentalement et dans la réalité que, non seulement Il nous aime mais qu'Il est aussi amoureux de nous. Nous verrons cette progression alors qu'Il viendra et reviendra encore. Nous allons retracer tout cela; vous serez capable de le voir dans votre vie. Finalement, si vous voulez comprendre le livre, vous devez réaliser que vous êtes le seul à cette conférence, personne d'autre n'est venu. Tout tourne autour de vous et de Lui. Si Dieu peut imprimer cela dans nos coeurs alors je pense que le Cantique des Cantiques apportera une contribution majeure à nos vies. Que Dieu nous vienne en aide.

Prions:

Père, merci pour ce livre. Pas pour ce que nous croyons que ce livre signifie, mais pour tout ce que Tu as voulu qu'il signifie. Prépare nos coeurs! Seigneur, nous Te recherchons, nous nous réjouissons en Toi. Viens soudainement dans Ton temple. Nous Te le demandons au nom de Jésus, Amen.

Cantique des cantiques #2