ACTES #4 LA PRÉ-PENTECÔTE

(Actes 1:1-11)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre quatrième leçon sur ce merveilleux livre des Actes.



RÉSUMÉ

Merci de prendre Actes 1. Le thème du livre des Actes est résumé et exprimé dans les deux premiers versets. Actes 1:1-2 dit: « Théophile, j'ai parlé, dans mon premier livre, de tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner dès le commencement jusqu'au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir donné ses ordres, par le Saint-Esprit, aux apôtres qu'il avait choisis. » L'auteur du livre des Actes est Luc. Il a également écrit l'évangile de Luc. Lorsqu'il parle « du premier livre », il parle de l'évangile de Luc. Les évangiles, Matthieu, Marc, Luc et Jean sont les récits de ce que Jésus a commencé à faire et à enseigner. Alors qu'est-ce que le livre des Actes ? C'est le récit de tout ce que Jésus continue de faire et d'enseigner. En d'autres termes c'est la suite des évangiles et tout particulièrement de l'évangile de Luc.

Lorsque Jésus était sur la terre, vivant dans le corps que Dieu Lui avait donné à travers Marie pendant 33 ans et demi, et durant lequel Il a effectué Son ministère au cours de 3 ans et demi dans ce corps humain, c'est à ce moment qu'Il a commencé à faire et à enseigner. Puis Il est mort, est ressuscité, est monté au ciel et est revenu à travers le Saint-Esprit. Il s'agit du même Jésus, mais maintenant Il a un nouveau corps, ce n'est pas celui que Marie Lui a donné. Dans la Bible c'est appelé le corps mystique, l'Église, Son peuple, vous, moi, les chrétiens. Ainsi Jésus-Christ continue d'agir et d'enseigner sur la terre, mais maintenant Il a un nouveau corps.

Actes est le premier livre à nous faire découvrir cette glorieuse vérité. C'est ce thème que nous allons suivre à travers le livre. Bien que Jésus soit maintenant glorifié, ressuscité et monté dans les cieux, Il continue Son ministère sur la terre, pour agir et enseigner à travers Ses apôtres, et en fait à travers tous Ses enfants en tant que Ses instruments.

Alors que nous étudions Actes ensemble, notre objectif est de suivre les activités et l'enseignement de notre Seigneur Jésus. C'est encore Lui qui fait des oeuvres. Si vous le désirez, vous pouvez utiliser l'expression « les voyages missionnaires de Paul », mais en réalité il ne s'agit pas des voyages missionnaires de Paul. Il s'agit des voyages missionnaires du Seigneur Jésus en Paul et à travers Paul. Il s'agit des voyages missionnaires du Seigneur Jésus à travers l'apôtre Pierre. C'est donc cela la dynamique et le génie de ce livre et la dynamique de la vie chrétienne. C'est le fait que Dieu est venu pour habiter Son peuple et Il continue Son ministère sur la terre à travers Son peuple. Christ est encore vivant et agit encore, mais maintenant Il a un nouveau corps. Actes nous dévoile cette merveilleuse vérité, et la développe pour nous.

Dans notre précédente leçon, j'ai essayé de vous montrer de quelle manière les onze premiers versets forment en quelque sorte le résumé de tout le livre. C'est une merveilleuse introduction. Ces onze premiers versets nous préparent pour le message de ce livre et pour tout ce que Dieu va y développer.

Voici les quatre façons par lesquelles ces onze versets sont une introduction à tout le livre. Premièrement parce que le thème est explicité dans les onze premiers versets. Deuxièmement parce que dès le commencement le livre d'Actes attire notre attention sur les trois personnes de la trinité, Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit. La centralité du Fils est également soulignée. Troisièmement dans le verset 1:8 nous trouvons un plan du livre. Actes 1:8 dit: « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. »

Les sept premiers chapitres nous parlent de l'Évangile qui est propagé à Jérusalem. Le livre continue avec le récit du Seigneur qui touche la Judée et la Samarie. Et finalement le livre se termine aux extrémités de la terre. Avec Actes 1:8 qui est un verset stratégique nous avons tout le résumé du livre. La dernière chose à laquelle je vous ai rendu attentif, dans notre précédente leçon, est le grand accent qui est mis sur l'ascension de notre Seigneur Jésus dans ces premiers versets.

J'aimerais également vous rappeler ce plan de William Griffith Thomas qui résume le livre par ces trois mots, « en haut, en bas et dehors. » Jésus est allé en haut, le Saint-Esprit est allé en bas, et l'Église va dehors dans le monde entier. Nous allons suivre cette suggestion mais nous allons la rendre davantage centrée sur Christ. Le Seigneur Jésus est monté dans Son propre corps, le Seigneur Jésus est descendu dans la personne du Saint-Esprit, et c'est le Seigneur Jésus et non pas l'Église qui va dehors. Mais Il va dehors à travers l'instrument qui est Son Église.

Dans un certain sens le message du livre des Actes commence avec Actes 2. C'est à ce moment que Dieu démarre Son programme. Nous trouvons la Pentecôte en Actes 2. C'est ici que le Seigneur descendant dans Son Saint-Esprit vient habiter Son nouveau corps en Le baptisant. Dans un sens c'est lorsque vous en arrivez à Actes 2, que le livre commence à devenir excitant.

Veuillez noter que Dieu ne commence pas avec Actes 2. Je parle comme un fou mais si c'était moi je retrousserais mes manches et je commencerais immédiatement en Actes 2 avec la Pentecôte, où tout a commencé. Mais je pense que ce serait une grande erreur d'essayer de se dépêcher de parcourir le reste du chapitre 1, juste pour arriver au chapitre 2, où les choses commencent réellement à arriver. Avant que Dieu ne nous parle de la Pentecôte, Il nous parle au sujet de la pré-pentecôte. En d'autres termes de quelle façon prépare-t-Il les disciples pour ce grand jour? Ce que vous avez à la fin d'Actes 1 est la préparation finale pour la venue du Saint-Esprit.

Comme vous le savez, la période qui sépare la résurrection de notre Seigneur Jésus jusqu'au jour où Il a envoyé Son Saint-Esprit à la Pentecôte est de cinquante jours. Dieu divise cela en deux parties, quarante jours et dix jours. Actes 1:3 dit: « Après qu'il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. » Si vous étudiez les évangiles de Matthieu, Marc, Luc et Jean, vous noterez que Jésus est apparu onze fois après Sa résurrection, à différentes personnes et à différents groupes. Cela correspond aux quarante jours.

Il reste encore dix jours et ce n'est que le livre des Actes qui parle de ces dix derniers jours. Ce sont les versets d'Actes 1:12-26. Actes 1:4 dit: « Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit. »

Nous savons que « peu de jours » correspondent à dix jours. Mais eux ne le savaient pas. Ils ne savaient pas combien de temps cela allait durer. Une journée, dix jours, deux semaines, un mois... Ils ne le savaient pas. Jésus a dit « dans peu de jours », cela nous donne un espoir. Mais Il ne nous dit pas combien de temps. Cela est un appel à mettre sa confiance dans le Seigneur. Dieu fait parfois cela dans notre vie, Il nous en dit juste suffisamment pour que nous continuions à mettre notre confiance en Lui, sans que nous sachions exactement ce qui va arriver.

Ainsi les évangiles nous parlent de quarante jours, mais ce n'est qu'Actes 1 qui nous parle de ce qui est arrivé avant que le Saint-Esprit soit venu. C'est comme si Dieu nous disait: « Avant que nous commencions avec la Pentecôte, avant que nous commencions avec la partie excitante, avant que je vous montre comment je suis retourné sur la terre pour baptiser mon nouveau corps, laissez-moi vous montrer la préparation finale, ce qui s'est passé pendant ces dix jours. »

Actes 1:12-26, décrit cette période restante. C'est le seul endroit dans la Bible où vous trouverez le récit de ce qui s'est passé pendant ces dix jours. Cent vingt personnes se sont réunies dans la chambre haute et c'est pendant cette période que Pierre s'est levé et a proposé que l'on trouve un remplaçant à Judas, le disciple qui a chuté.

Avant que nous considérions la Pentecôte, nous devons considérer ces derniers dix jours. J'aimerais que vous compreniez qu'il s'agit de dix jours importants. Mais avant cela j'aimerais encore souligner une chose que l'on trouve dans l'introduction, c'est-à-dire les onze premiers versets, et que je n'ai pas encore eu l'occasion de voir avec vous.

Dans ces onze premiers versets il y a une question qui a été soulevée et qui je le crois met en lumière de quelle façon les disciples pensaient à ce moment-là. Si nous pouvons nous mettre à leur place et penser comme ils pensaient, cela nous apportera également de la lumière sur d'autres passages que nous verrons plus loin. Avant que nous considérions ces dix jours, laissez-moi revenir sur un petit incident que nous trouvons dans les onze premiers versets. Je fais référence à la question qui a été soulevée dans les versets 1:6-8.

Actes 1:6-8 dit: « Alors les apôtres réunis lui demandèrent: Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël? Il leur répondit: Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. »

Qu'est-ce que les disciples avaient à l'esprit lorsqu'ils ont demandé au Seigneur Jésus: « Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël? » Je crois que les disciples pensaient encore fortement au niveau terrestre. A ce moment ils n'avaient aucune idée de la nature spirituelle du royaume de notre Seigneur Jésus. Lorsque Lui utilisait le mot royaume, eux ils pensaient à un royaume politique. Ils n'arrivaient pas à détacher leur pensée de l'Ancien Testament.

La Bible parle souvent du pays d'Israël, d'Israël qui retourne dans Son pays et de ce pays devenant central dans le gouvernement de la terre. Les disciples ont donc pensé que le temps est finalement arrivé, Jésus va venir sur Son cheval blanc et va renverser Rome. Il va se débarrasser de ce terrible gouvernement oppressif. A ce moment de l'histoire ils attendaient encore un sauveur pour la nation, un sauveur politique. Ils désiraient à nouveau devenir une nation glorieuse comme à l'époque de David et de Salomon. Ils pensaient de façon matérielle, avec un royaume physique, des richesses et ainsi de suite. Toute leur vision était physique, matérielle, charnelle, politique, mondaine.

Ils ont en quelque sorte demandé au Seigneur: « Quand est-ce que tu reviens pour renverser Rome? Est-ce que nous allons à nouveau devenir une grande nation? » Ils se sont dit que le temps était venu pour Jésus d'installer Son royaume et qu'Israël allait devenir central sur la terre.

La réalité est qu'ils n'avaient aucune idée que non seulement ce n'était pas le moment de mettre un tel royaume sur pied mais que dans moins de 40 ans Jérusalem allait être détruite, et non pas rétablie dans sa grandeur. Ils n'avaient absolument pas conscience de cela. Si à cette époque ils avaient su que ce à quoi ils s'attendaient n'allait pas arriver dans plus de 2000 ans, car cela n'est toujours pas arrivé, ils seraient tombés dans une grande dépression. Voilà quelle était leur pensée. Jésus va renverser Rome, Il va marcher sur Jérusalem, Il va réinstaller le trône de David, s'asseoir dessus et toutes les nations de la terre vont entrer dans Jérusalem, et se courber devant ce Messie.

Merci de noter la merveilleuse réponse que Jésus leur a donnée. Premièrement, Il ne les a pas repris brutalement pour leur pensé charnelle. Il arrive parfois que lorsque des personnes ont des pensées mondaines, les chrétiens s'excitent fortement en disant: « Pourquoi est-ce que tu penses de cette façon, tu devrais être spirituel. » Non, Jésus n'a jamais pensé à cela. Il a simplement donné cette merveilleuse réponse que l'on trouve dans le verset 1:7: « Il leur répondit: Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. » Ce n'est pas aux disciples de savoir cela, c'est l'affaire de Dieu, c'est l'affaire du Père.



NE PAS ESSAYER DE FIXER UNE DATE DU RETOUR DU SEIGNEUR

Avec cette réponse je crois que notre Seigneur Jésus désirait accomplir au moins deux choses. Premièrement Il met l'église en garde contre la tendance à fixer des dates sur Son retour. Il y a un grand mouvement de nos jours, au niveau de l'étude des prophéties, les livres sur ce sujet se vendent très bien, tout le monde semble vouloir savoir ce qui va se passer. Les gens désirent savoir à quel point nous sommes proches du retour du Seigneur et ils essaient de voir de quelle manière les titres dans les journaux reflètent ce que la Bible enseigne.

Nous voyons donc que les choses n'ont pas changé, nous posons les mêmes questions que les disciples dans le verset 1:6: « Seigneur est-ce que c'est maintenant que tu vas établir Ton royaume? Est-ce que c'est le moment de Ton retour? » Et la réponse du Seigneur est la même: « ce n'est pas à vous de savoir les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. »

Je ne désire pas faire de cette leçon une étude sur la prophétie mais laissez-moi vous donner une vision biblique équilibrée. D'un côté nous ne pouvons pas connaître le moment de Son retour mais d'un autre côté, nous pouvons avoir une idée au sujet de à quoi ressemblera la période de Son retour. C'est un temps où il y aura un seul gouvernement, vous pouvez voir cela arriver, il y aura une religion mondiale, vous pouvez voir cela arriver, il y aura un grand système monétaire, vous pouvez voir cela arriver, il y aura un grand marché mondial, vous pouvez voir cela arriver, Israël deviendra central dans les affaires internationales, vous pouvez voir cela arriver. Il y a donc beaucoup de choses que vous pouvez voir arriver.

Nous ne sommes pas aveugles, nous pouvons voir les feuilles sur les arbres, nous voyons que les choses commencent à se mettre en place (cf: Matthieu 24:32). Mais ce n'est pas à nous de savoir les temps ou les moments que le Père a fixés de Sa propre autorité.

Je suis si content que le Seigneur complète la première partie de Sa réponse avec la seconde. La première partie est: « ce n'est pas à vous de savoir » et la seconde partie est « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. » En d'autres termes, Il unit la fin des temps avec cet objectif qui est l'évangélisation mondiale.

Toute façon de voir la seconde venue de Christ, la fin des temps, d'une manière qui empêche que l'évangile soit répandu est une fausse vision. Je ne sais pas si vous êtes un étudiant de l'histoire de l'Église, mais il y a toujours eu des moments où des chrétiens ont détourné certains passages pour essayer d'en ressortir une date sur la venue du Seigneur Jésus. Il y a eu une période où les adventistes du septième jour ont fixé un jour pour le retour du Seigneur. Il y a des gens qui ont abandonné leur emploi, qui ont vendu leur propriété et qui se sont installés sur une colline pour attendre la venue du Seigneur.

Je n'essaie pas d'éteindre cet esprit, j'espère que vous vivez dans l'attente du retour du Seigneur. Mais si votre attente du Seigneur fait que vous vous installez juste sur une colline pour simplement s'asseoir et L'attendre alors votre vision est fausse. Il a dit: « Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments mais en attendant vous serez mes témoins. Vivez et permettez-moi de vivre à travers vous. »

Ainsi toute vue de Sa venue qui d'une façon ou d'une autre pourrait nous pousser à sous-estimer la mission, l'évangélisation, le fait de gagner des âmes et nous empêcher d'être des canaux de Sa vie, serait je pense une fausse vision de Son retour.



NE PAS ESSAYER DE CONNAÎTRE LE FUTUR EN AVANCE

Je vous ai dit que nous pouvons voir que le Seigneur faire deux choses avec cette réponse. Non seulement Il met en garde l'Église contre le fait de rechercher une date, mais Il protège également Son peuple d'essayer de connaître le futur en avance. Cela est une incroyable chose. Il est suffisant pour nous de savoir que notre futur est dans la main de notre Père. Ce n'est pas à nous de savoir cela. Ce n'est pas à nous de savoir ce que le Père a décidé de Sa propre autorité. Je pense que c'est un signe de miséricorde que le Seigneur nous ait caché le futur. Nous n'avons pas besoin de connaître cela.

Prenez par exemple Ses disciples qui sont tout excités, qui désiraient savoir quand le Seigneur allait rétablir Son royaume. Il faut se rappeler qu'ils étaient des juifs et c'était des bons juifs. Ils aimaient la Bible, ils aimaient le Pentateuque, ils aimaient Jérusalem, ils aimaient les traditions juives et les rituels juifs. Imaginez si jamais Jésus leur avait partagé le futur au sujet de Jérusalem! Imaginez s'Il leur avait répondu: « Pas tout de suite. D'abord tout ce que vous aimez, toute la dispensation de l'Ancien Testament va se désintégrer devant vos yeux. Le sacerdoce que vous aimez va disparaître. La ville de Jérusalem va être prise et détruite. Le Temple que vous aimez va être brûlé et pas une seule pierre ne restera l'une sur l'autre. Des milliers de juifs vont être crucifiés en dehors de la ville de Jérusalem. » Est-ce que vous pensez que les disciples auraient passé une bonne semaine s'ils avaient su tout cela?

Si Dieu nous montrait le futur, cela serait une chose horrible, nous ne sommes pas prêts pour cela. La méthode de Dieu à cette époque et la méthode de Dieu actuellement est de garder ces secrets pour Lui. Ce sont Ses secrets, et ce que Dieu fait est qu'Il remplace de façon graduelle dans nos vies les anciennes choses par des nouvelles. Et alors qu'Il remplace graduellement les anciennes avec les nouvelles, lorsque c'est le moment, nous sommes prêts.

Nous devrions louer Dieu de ce qu'Il ne nous a pas permis de voir dans le futur. Je ne désire honnêtement pas savoir ce qui va arriver demain, la semaine prochaine ou le mois prochain. Je ne veux rien savoir de cela. Je désire simplement savoir que tout cela est entre les mains de Dieu et que je peux Lui faire confiance pour le moment présent. Nous devons laisser le futur à Dieu et être ce que Dieu nous a appelé à être, c'est-à-dire Ses témoins.



DIEU EST UN DIEU PATIENT

La question que les disciples ont posée a également influencé la façon dont les érudits ont interprété les sept premiers chapitres du livre des Actes. Personnellement je pense que nous trouvons, dans les sept premiers chapitres, quatre invitations faites aux juifs dans leur pays natal de se repentir. Chacune de ces sections est marquée par un miracle et une opposition grandissante. Mais tout le monde n'est pas d'accord avec mon approche particulière. Certaines personnes pensent que tout cela est davantage que simplement quatre invitations à se repentir faites aux juifs qui vivaient dans leur pays natal.

Actes 3:14 dit: « Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu'on vous accordât la grâce d'un meurtrier. Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts; nous en sommes témoins. » Actes 3:19 dit: « Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu'il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes. »

Pierre dit: « et qu'il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ. » A partir de ces textes, certaines personnes enseignent que Dieu a en réalité refait une offre d'envoyer le Messie aux juifs et que s'ils avaient dit « oui » Il aurait tout de suite mis en place le Millénium et Christ serait venu vers eux pour devenir roi.

La chronologie habituellement acceptée situe la Pentecôte aux environs de l'an 30. Cette même chronologie place la lapidation d'Étienne aux environs de l'an 36, en d'autres termes 6 ans plus tard. Pendant cette période de 6 années, Dieu dans Son grand amour a patiemment essayé d'atteindre les juifs qui ont crucifié Christ. Il leur a à nouveau offert une opportunité d'accepter Jésus.

Il y a de nombreux récits dans les évangiles mais ils ne couvrent que 3 ans et demi. Ici nous avons presque le double de cela, 6 années, et pendant cette période Dieu offre à nouveau aux juifs de recevoir Christ.

Que vous pensiez que cela est juste une invitation à se repentir comme moi je le pense, ou que vous pensiez qu'il s'agit d'une nouvelle offre faite par Dieu aux juifs d'accueillir le Messie dans leur pays natal, vous devez être touchés par la patience du Seigneur. Les juifs sont ceux qui ont crucifié le Seigneur Jésus, et même après avoir été crucifié, l'invitation de Dieu reste disponible: « Est-ce que vous désirez que ce Jésus devienne votre Sauveur? » Mais ils ont répondu: « Non! » Dieu ne les a pas laissé tomber. Je pense que si nous étions traités comme Jésus a été traité nous laisserions rapidement tomber les autres. Nous sommes très impatients.

En lien avec cela, voici ce que dit 2 Pierre 3:15: « Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut... » N'est-ce pas un merveilleux verset? Depuis 1958 lorsque j'ai donné mon coeur au Seigneur je pense que la révélation de Sa patience a fait davantage pour moi que toutes les autres révélations. Je ne sais pas où je serais aujourd'hui s'il n'y avait pas eu la patience du Seigneur. Il a été si patient avec moi et avec ma famille, et je vois cela ici dans les sept premiers chapitres. Pendant 6 années après Son ascension, c'est-à-dire presque 2 fois plus longtemps que Son ministère, Il a invité toujours à nouveau le peuple juif à se repentir et à recevoir le Sauveur. Mais dans chaque cas ils ont dit non.

Nous remarquons qu'après chaque appel, la force de leur rejet augmente. Lors de la première invitation en Actes 1-2 les juifs se moquent. Lors de la seconde invitation en Actes 3-4 quelle a été leur réponse? Ils ont menacé le peuple de Dieu. Quelle a été leur réponse lors de la troisième invitation? Ils ont battu les disciples. Et finalement avec Étienne après six années, quelle a été leur réponse? La réponse est qu'ils l'ont mis à mort. Vous voyez, d'abord ils se sont moqués d'eux, puis ils les ont menacés, puis ils les ont battus et finalement ils les ont simplement tués. Ce qui a rendu leur rejet définitif. Les juifs ont quatre fois dit non, de façon toujours plus forte et ensuite vous voyez l'évangile se répandre vers les gentils.

Ainsi le livre des Actes commence d'abord avec Jérusalem. Personnellement je ne pense pas que le Seigneur voulait dire que si les juifs L'acceptaient comme Messie, Il allait venir sur terre. Je pense qu'Il voulait dire que si les juifs L'acceptaient en tant que Messie, Il allait venir vers eux, et les juifs allaient faire partie de l'Église. L'objectif de Dieu a toujours été d'avoir une Église.

Il y a de nombreux juifs qui ont reçu le Seigneur. Est-ce que lorsqu'ils L'ont reçu, le Seigneur est revenu pour établir Son royaume? Non, mais Il est venu vers eux. Ils sont devenus participants de l'Église. Actes 6:7 dit: « La parole de Dieu se répandait de plus en plus, le nombre des disciples augmentait beaucoup à Jérusalem, et une grande foule de sacrificateurs obéissaient à la foi. » N'est-ce pas une merveilleuse chose? Nous ne savons pas combien ils étaient, mais une grande foule de sacrificateurs obéissaient à la foi. Nous parlons là de pharisiens et de sadducéens et cela n'a pas fait venir le royaume de Dieu sur terre, cela a juste fait qu'ils sont devenus participants du corps de Christ, participants de l'Église. Ainsi Dieu a utilisé ces quatre invitations particulières pour élargir le périmètre du reste. Il a donné aux juifs une opportunité spéciale pour se repentir.

Commençons maintenant par voir Actes 1:12-26 qui correspond aux 10 jours de préparation avant la venue du Saint-Esprit. J'aimerais faire des observations sur cette section dans son ensemble, de telle sorte que lors de notre prochaine leçon nous puissions voir les principes. Laissez-moi donc vous donner cinq simples observations au sujet de ce paragraphe.

Ma première observation vient du verset 1:13 qui dit: « Quand ils furent arrivés, ils montèrent dans la chambre haute où ils se tenaient d'ordinaire; c'étaient Pierre, Jean, Jacques, André, Philippe, Thomas, Barthélemy, Matthieu, Jacques, fils d'Alphée, Simon le Zélote, et Jude, fils de Jacques. » Nous pouvons nous poser la question de où était cette chambre haute. Nous savons qu'elle se trouve à Jérusalem. Certaines personnes disent que c'était la maison de Nicodème, d'autres celle de Joseph d'Arimathée, d'autres qu'il s'agit de la maison de Marie, la mère de Jean-Marc. D'autres encore disent que c'est l'endroit où ils ont pris le dernier souper. Vous voyez le problème vient de Luc 24:52-53 qui dit: « Pour eux, après l'avoir adoré, ils retournèrent à Jérusalem avec une grande joie; et ils étaient continuellement dans le temple, louant et bénissant Dieu. »

La question que l'on peut se poser est donc: est-ce que les 120 étaient réunis dans une maison dans la chambre haute comme en Actes 1:15 lorsque le Saint-Esprit est venu, où est-ce qu'ils étaient dans le temple et ont accouru lorsqu'ils ont entendu du bruit? Il est intéressant de lire cinq fois dans l'Ancien Testament que le temple offrait des chambres hautes. Ainsi certaines personnes pensent qu'ils étaient dans une chambre haute du temple.

Est-il important de savoir cela? Non, nous n'avons pas besoin de le savoir. Je vous rends simplement attentif à cela pour que vous sachiez qu'il y a des discussions à ce sujet. Ce que nous savons est qu'ils étaient quelque part dans une chambre haute à Jérusalem.

Ma seconde observation vient du verset 1:14 qui dit: « Tous d'un commun accord persévéraient dans la prière, avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus. » Je vous rends attentif à cela parce que nous avons ici la dernière référence à Marie, la mère de Jésus, dans la Bible. Comme c'est la dernière mention, c'est donc important.

Qu'est-ce que Marie est en train de faire la dernière fois que nous la voyons dans les Écritures? La réponse est qu'elle est sur ses genoux en train de prier Son Fils. Une des choses que j'aime à ce sujet est que personne ne la prie, c'est elle qui est sur les genoux en train de prier Son Fils. Elle faisait partie de ces 120. Elle va vivre une expérience qu'elle a déjà eue. Elle va avoir Christ formé en elle.

Christ enfant a déjà été formé en elle et cela est devenu une image de l'expérience chrétienne. Elle est sur le point d'expérimenter ce que tous les chrétiens expérimentent lorsque le Saint-Esprit vient en eux. Je trouve donc qu'il est glorieux qu'elle soit également présente. Elle a également exprimé les merveilles de Dieu dans une langue inconnue.

Ma troisième observation est au sujet de Judas et vient du verset 1:18 qui dit: « Cet homme, ayant acquis un champ avec le salaire du crime, est tombé, s'est rompu par le milieu du corps, et toutes ses entrailles se sont répandues. » Nous savons à partir de Matthieu 27:5 que Judas est allé se pendre. Mais Actes nous dit des choses que nous ne savions pas. Qu'en est-il du fait que Judas est tombé, s'est rompu par le milieu du corps, et toutes ses entrailles se sont répandues? La plus simple explication est que la corde ou la branche se soit cassée. Nous n'en savons rien. Je vous rends simplement attentif à cela parce que c'est une fin très triste à une horrible histoire.

Certaines personnes ont souligné le fait que dans l'évangile de Matthieu nous voyons Judas lancer l'argent aux prêtres qui eux ont acheté un champ. Et en Actes il semblerait que Judas a acheté un champ. Je pense que l'explication est que ce sont les prêtres qui ont acheté le champ mais que cela était l'argent de Judas.

Ma quatrième observation est en lien avec le choix de Matthias pour remplacer Judas. Nous verrons cela plus en détail dans notre prochaine leçon mais voici mon approche. Des personnes pensent que Pierre a failli sur ce point. Mais je pense que nous devrions le considérer comme étant innocent tant qu'il n'est pas prouvé qu'il est coupable. Il n'y a rien dans Actes 1, qui laisse à penser qu'il aurait fait une erreur.

Vous voyez certains disent que Jésus a dit d'attendre mais Pierre désirait remplacer Judas. Le problème n'est pas de savoir s'il avait raison ou pas? En fait je pense que je peux vous montrer que cela était dans la volonté de Dieu et que cela faisait partie de la préparation. Je vous parle de cela juste pour vous mettre en garde contre le fait de scruter toutes les erreurs que peuvent commettre les enfants de Dieu. Il y a quelque chose qui n'est pas sain là-dedans.

Ma cinquième observation vient du verset 1:26 qui dit « Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Matthias, qui fut associé aux onze apôtres. » Ils l'ont choisi en jetant le sort. Je vous rends attentif à cela parce que c'est la dernière fois que vous verrez un tirage au sort dans la Bible. Dans l'Ancien Testament les gens déterminaient la volonté de Dieu en tirant au sort. C'est comme cela qu'Acan a été désigné et également Jonas. C'est comme cela que les prêtres prenaient leurs décisions.

Pourquoi trouvons-nous ici la dernière mention de tirage au sort? La réponse est parce que le Saint-Esprit arrive et il y aura une nouvelle méthode pour guider les gens. Ils vont maintenant être guidés depuis l'intérieur plutôt que par le sort. Il est intéressant de savoir que le mot employé ici est « kleros. » Ce qui a donné notre mot clergé. C'est avec cela qu'a commencé la distinction entre laïc et clergé, erreur qui sera plus loin dénoncée par Dieu dans les Actes. Il n'y a pas de distinction entre clérical et laïcité.

Dans notre prochaine leçon nous verrons de quelle façon des versets ont été une préparation finale pour leur coeur pour recevoir le Saint-Esprit.

Prions:

Père céleste, nous Te remercions car ce n'est pas à nous de connaître le futur, et Tu nous as rappelé que tout est entre tes mains. Seigneur nous prions que quel que soit notre futur nous puissions être trouvés en train de mettre notre confiance dans le Père. Nous prions Seigneur que Tu puisses préparer nos coeurs alors que nous avançons dans ce livre pour apprendre ce que cela signifie d'être le canal de la déité, alors que Tu nous habites et que Tu vis Ta vie à travers nous. Enseigne-nous ce qu'est cette vie que Tu nous donnes alors que nous parcourons le livre des Actes. Nous Te le demandons dans le précieux nom de Jésus. Amen.

Actes 5