ACTES #25 ANTIOCHE:L'ÉGLISE MODÈLE

(Actes 11:19-26, 13:1-2)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre vingtième-cinquième leçon sur ce merveilleux livre des Actes.



RÉSUMÉ

Nous sommes en train d'étudier ce merveilleux livre des Actes. C'est le livre dans lequel le Seigneur Jésus est révélé en tant que Celui qui continue de vivre, qui continue d'oeuvrer, de servir, de faire et d'enseigner.

Nous sommes arrivés à la fin de la seconde section du livre qui s'étend entre les chapitres 8 et 12. Nous avons vu que Dieu a préparé le chemin pour emmener l'Évangile jusqu'aux extrémités du monde. Il a commencé à Jérusalem, et le livre des Actes se termine à Rome, la capitale du monde romain. Il ne fait pas tout cela d'un coup. Il y a eu des étapes préparatoires. Dieu a agi de façon graduelle.

Il a fait des pas de bébé. Des Juifs, Il est allé jusqu'aux Samaritains, qui sont des semis Juifs. Des Samaritains, Il est allé vers l'eunuque éthiopien, qui est un Juif prosélyte, c'est un païen qui a changé de religion, il a choisi de devenir un Juif. À partir de là Dieu a choisi Saul, parce qu'il sera l'instrument par lequel Dieu va emmener l'Évangile jusqu'aux extrémités de la terre. Tout cela fait partie de la préparation, à ce point en Actes. Puis Dieu va chez Corneille, mais ce n'est pas encore un païen. C'est également un prosélyte. C'est « un prosélyte de la porte. » Il n'est pas allé jusqu'à accepter toutes les traditions religieuses juives, comme la circoncision, mais il était très juif dans sa pensée. Il n'est donc pas complètement juif.

J'aimerais encore voir un point au sujet de Corneille avant que nous voyions la merveilleuse oeuvre de Dieu à Antioche. Nous avons déjà passé du temps sur cette merveilleuse histoire, c'est-à-dire le salut de Corneille en tant qu'étape suivante dans le fait d'amener l'Évangile jusqu'aux extrémités de la terre. Mais Corneille est un peu différent parce que c'est comme un rocher de scandale que Dieu doit vaincre. Pierre était un juif rempli de préjugés et Corneille était le centurion romain qui était un gentil.

Ainsi Dieu devait vaincre les préjugés dans le coeur des Juifs, et les préjugés dans le coeur des Païens pour pouvoir faire le pas suivant qui sera l'Église d'Antioche qui est en fait l'étape finale. Comme vous le savez, c'est à partir de là que Barnabas et Paul sont partis pour aller aux extrémités de la terre. Antioche de Syrie est presque le point pivot dans ce grand livre. Actes 10:28 dit: « Dieu m'a appris à ne regarder aucun homme comme souillé et impur. » On voit ici un changement dans le coeur de Pierre. Pierre a dû arriver jusque-là. Plus tard on lit ce qu'Actes 10:34 dit: « En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes. » Ce que Pierre dit ici est qu'il n'avait pas compris cela jusqu'à présent, mais il le comprend maintenant. Dieu n'est pas quelqu'un qui montre de la partialité. Ainsi Dieu a dû vaincre les préjugés de Pierre, alors qu'Il désire toucher Corneille.

Dans l'étude de ce livre j'essaie de rester focalisé sur le fil rouge, et de considérer tous les faits en fonction du grand thème. Rappelez-vous que le thème des Actes est le suivant: Jésus vit, Il continue de faire et d'enseigner mais maintenant Il a un nouveau corps. Il vit dans Son peuple. Il vit dans l'Église. Il vit en moi et Il vit en vous.

Dans la première partie des Actes, lorsque nous voyons Jésus commencer à aller auprès des Gentils, c'était si incroyable pour les chrétiens de voir que Jésus était avec eux et vivant en eux! Cette découverte a transformé l'Église primitive. Le Seigneur était encore présent mais cette fois dans la personne du Saint-Esprit. Par exemple dans le chapitre 3, lorsque Pierre a saisi et fait lever l'homme à la porte appelée la belle on peut être admiratif devant la main de Pierre, ce pécheur de poissons. Mais plus tard lorsqu'il a prié à ce sujet en Actes 4:29-30 Pierre dit: « donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance, en étendant ta main, pour qu'il se fasse des guérisons. »

La main de Pierre n'a aucun pouvoir pour aider un homme boiteux à se lever! Il s'agit de la main de Dieu, à travers la main de Pierre. Il s'agit de la vie de Jésus et lorsque Pierre, lui, a étendu sa main, il s'agissait en fait de Dieu qui agissait. C'est de cette manière que les choses sont décrites dans le verset 4:30. Pendant des années j'ai enseigné l'inverse, je disais: « Mes amis chrétiens, votre main est une extension de la main de Dieu. » Mais je n'enseigne plus cela. Votre main n'est pas une extension de la main de Dieu. La main de Dieu est une extension de votre main. C'est Dieu qui vit en vous et c'est Sa main qui passe par votre main.

C'est ainsi que le Seigneur a commencé à agir, et les gens étaient ouverts, Pierre en était tout excité. En lisant Actes 8:14 on pourrait croire que l'Église de Jérusalem a envoyé Pierre et Jean en Samarie pour contrôler l'oeuvre que faisait Philippe là-bas. Mais ce n'était pas du tout le cas. C'est Jésus qui se déplace, c'est Lui qui va en Samarie à travers les canaux de Pierre et Jean.

Actes 8:17 dit: « Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint Esprit. » Ils ont tous été baptisés avec le Saint-Esprit. Pierre n'a pas la puissance pour donner le Saint-Esprit. C'est Jésus, c'est la vie de Dieu en Pierre qui agit. Pierre est simplement l'instrument. C'est si merveilleux! Pierre se présente simplement près de la porte appelée la Belle et Dieu oeuvre à travers lui. Il va ensuite en Samarie où Dieu l'utilise pour envoyer le Saint-Esprit. En Actes 9:34 Pierre va à Lydde où il rencontre un homme nommé Énée. Voilà ce que Pierre ne lui a pas dit: « Pierre te guérit; lève-toi, et arrange ton lit. Et aussitôt il se leva. » Non il n'a pas dit cela. Actes 9:34 dit: « Jésus Christ te guérit; lève-toi, et arrange ton lit. Et aussitôt il se leva. » Puis cet homme se leva et se mit sur ses pieds.

C'est Christ qui est allé à Jérusalem. C'est Christ qui est allé en Samarie. C'est Christ qui est allé à Lydde. Et de là Il est allé à Joppé. Là-bas il y a une sainte qui est morte c'est Dorcas. Actes 9:40 dit: « Pierre fit sortir tout le monde, se mit à genoux, et pria; puis, se tournant vers le corps, il dit: Tabitha, lève-toi! Elle ouvrit les yeux, et ayant vu Pierre, elle s'assit. »

Pierre n'a pas la puissance pour ressusciter les morts. C'est pour cela qu'il a commencé par prier. C'est le Seigneur qui a agi. Je vous rends attentif à cela parce que c'est le thème du livre des Actes. Ce n'est pas Pierre qui est en voyage. Ce n'est pas Paul qui est en voyage. Ce n'est pas Étienne ou Barnabas qui sont en voyage. C'est Jésus qui est en voyage. Il continue de travailler. C'est donc Jésus qui a travaillé à la porte appelée la Belle. Puis Il va en Samarie et Jésus envoie le Saint-Esprit. Puis Il va à Lydde et Jésus fait lever l'homme boiteux. Puis Jésus va à Joppé et Jésus ressuscite Dorcas. Tout cela en utilisant Pierre.

Je vous rends attentif à cela parce que maintenant dans le livre des Actes, Jésus aimerait aller à Césarée. Mais le canal qui est Pierre dit « non! » Jésus désire aller auprès de Corneille, et Il désire y aller à travers Pierre. Mais Pierre répond: « C'est un Gentil, je ne peux pas faire cela. » À travers tout le livre des Actes vous voyez que Jésus avançait mais tout d'un coup lorsque vous arrivez chez Corneille, Pierre a un problème théologique avec cela. Depuis le ventre de sa mère on a enseigné à Pierre que les Gentils sont des chiens, que ce sont des intouchables.

Pourtant Jésus désire aller à Césarée. Il désire aller chez Corneille. Nous devons donc comprendre qu'avant que Jésus continue d'avancer Il doit transformer le canal. L'eau ne peut pas couler, il y a un blocage. Il faut qu'un travail soit fait en Pierre afin que Jésus puisse avancer.

La première fois que j'ai lu cela j'étais un peu confus parce que selon mes commentaires, Joppé, où Pierre est, est à peu près à cinquante kilomètres de Césarée. Cela correspond à un voyage de deux jours pour l'époque.

Vous vous rappelez que nous avons étudié Philippe en tant que l'évangéliste modèle. Où est-il allé après qu'il en a eu terminé avec son réveil en Samarie? Actes 8:40 dit: « Philippe se trouva dans Azot, d'où il alla jusqu'à Césarée, en évangélisant toutes les villes par lesquelles il passait. » Nous le retrouverons dix-sept années plus tard, toujours dans le livre des Actes. Il s'est installé là-bas. Philippe a donc emménagé à Césarée et il a vécu là-bas.

La raison pour laquelle je vous rends attentif à cela est à cause d'Actes 10:1 qui dit: « Il y avait à Césarée un homme nommé Corneille, centenier dans la cohorte dite italienne. » Je parle comme un fou mais comme Corneille vit à Césarée et qu'il a besoin du Seigneur et que Philippe vit à Césarée et qu'il connait le Seigneur et a été un évangéliste à succès, pourquoi est-ce que Dieu va chercher Pierre qui est à cinquante kilomètres et qu'Il ne traverse pas simplement la rue? Il est tout proche. Corneille est à Césarée, Philippe est à Césarée, il semble donc que faire se rencontrer Philippe et Corneille soit un bon plan.

Mais voici ce que nous lisons en Actes 10:5: « Envoie maintenant des hommes à Joppé, et fais venir Simon, surnommé Pierre. » Et Actes 11:13-14 dit: « Envoie à Joppé, et fais venir Simon, surnommé Pierre, qui te dira des choses par lesquelles tu seras sauvé, toi et toute ta maison. » Dieu dit à Corneille d'envoyer quelqu'un à cinquante kilomètres de là pour chercher Pierre afin qu'il puisse lui dire des choses par lesquelles il puisse être sauvé.

Nous ne devons pas oublier le thème du livre des Actes. Il s'agit de Jésus vivant qui avance, qui continue Son ministère, qui enseigne et sert, à travers Son corps, à travers Son Église. Jésus oeuvre à Jérusalem, puis Il oeuvre en Samarie, puis Il oeuvre à Lydde, puis Il oeuvre à Joppé. Le sujet n'est pas Pierre. Il s'agit de Jésus. C'est au sujet de Jésus qui continue Son oeuvre, mais maintenant le canal missionnaire, qui est ici Pierre, est fermé. Christ désire vivre en vous. Mais maintenant il a un problème. Il a un souci. La théologie de Pierre ne permet pas au Seigneur de couler à travers lui. C'est une chose incroyable! Sa théologie se met en travers du chemin de la vie de Dieu qui désire couler.

Comme je l'ai dit, en tant que Juif on a enseigné à Pierre que les Gentils sont des intouchables. Pourquoi est-ce que Dieu n'a pas utilisé Philippe? Il était déjà là-bas! Eh bien c'est la raison pour laquelle Dieu n'a pas utilisé Philippe. Pierre, lui, devait d'abord se rendre à Césarée de façon physique et théologique. N'est-ce pas une merveilleuse chose que Dieu utilise les personnes qui ne voient pas encore clairement pour qu'elles comprennent mieux les voies de Dieu? Je parle comme un fou mais si j'avais été Dieu j'aurais simplement dit: « Pierre, tu ne désires par obéir alors je ne vais pas t'utiliser. Va-t'en. Je vais simplement utiliser Philippe. »

Il s'occupe de chacun d'entre nous, là où nous en sommes, comme nous sommes, pour nous emmener à l'endroit où Il peut à nouveau se manifester à travers nous. C'est pour cela que nous avons le récit de la vision de Pierre. Toute cette vision avec la nappe et les différentes sortes d'animaux doit servir à rouvrir le canal qu'est Pierre pour que Dieu puisse à nouveau couler. Tout cela a pour objectif de toucher le coeur de Pierre pour qu'il comprenne mieux les voies de Dieu. Le Seigneur désire que tous les canaux comprennent les plans de Dieu, c'est pour l'Église dans son ensemble et pas uniquement pour une ou deux personnes. Philippe est déjà arrivé à la bonne conclusion, il est la troisième partie, il n'a aucun problème avec les Gentils, mais Pierre en a. C'est pour cela que Dieu va oeuvrer avec douceur dans le coeur de Pierre, qu'Il va nettoyer Son canal, qu'Il va modifier la théologie de Pierre.

Non seulement Pierre n'était pas à Césarée, mais plus tard lorsque Pierre est retourné à Jérusalem, on voit que toute l'Église de Jérusalem n'avait pas encore compris les voies de Dieu. Actes 11:1-3 dit: « Les apôtres et les frères qui étaient dans la Judée apprirent que les païens avaient aussi reçu la parole de Dieu. Et lorsque Pierre fut monté à Jérusalem, les fidèles circoncis lui adressèrent des reproches, en disant: Tu es entré chez des incirconcis, et tu as mangé avec eux. »

Toute l'Église est fâchée. Non seulement Pierre n'avait pas saisi les voies de Dieu, mais toute l'Église de Jérusalem n'a pas non plus compris les plans de Dieu. Dieu va alors utiliser Pierre qui va donner son témoignage. Actes 11:15-17 dit: « Lorsque je me fus mis à parler, le Saint-Esprit descendit sur eux, comme sur nous au commencement. Et je me souvins de cette parole du Seigneur: Jean a baptisé d'eau, mais vous, vous serez baptisés du Saint-Esprit. Or, puisque Dieu leur a accordé le même don qu'à nous qui avons cru au Seigneur Jésus-Christ, pouvais-je, moi, m'opposer à Dieu? »

Voici la réponse de l'Église de Jérusalem, Actes 11:18 dit: « Après avoir entendu cela, ils se calmèrent, et ils glorifièrent Dieu, en disant: Dieu a donc accordé la repentance aussi aux païens, afin qu'ils aient la vie. » Dieu aurait pu simplement utiliser Philippe pour emmener Corneille au Seigneur, cela aurait été facile parce que Philippe était déjà sur place et prêt. Mais Dieu n'a pas fait cela, même si Philippe était déjà à Césarée. Dieu a envoyé un émissaire pour chercher Pierre qui se trouvait à cinquante kilomètres. Et parce que Pierre était en lien avec l'Église de Jérusalem, Dieu a également pu agir dans l'ensemble de Son corps.

Dieu veut travailler dans toute Son Église, dans chacun d'entre nous et pas uniquement dans une ou deux personnes. Dieu prend toute l'Église pour faire cela. Il va jusqu'au bout du monde mais Il ne désire pas laisser quelqu'un derrière Lui. Il ne désire pas uniquement choisir l'un ou l'autre. Comme Pierre n'était pas prêt, Dieu a travaillé en lui pour l'emmener dans une plus parfaite connaissance. Ensuite l'Église n'était pas prête, alors Dieu a dû agir dans l'Église.

Lorsque vous étudiez cela vous voyez deux choses. Vous voyez Jésus vivant, allant jusqu'aux extrémités de la terre. Mais arrivé ici Il a un problème, le corps résiste. Lorsque Jésus a vécu dans le corps qu'Il a reçu par la vierge Marie, ce corps n'a jamais résisté. Jésus pouvait aller où Il le désirait.

Mais maintenant Il a un nouveau corps, c'est nous, nous sommes membres de Son Corps qui est l'Église. Et toujours à nouveau nous résistons et nous nous élevons contre le flux de la vie de Dieu. Et à la place de simplement nous mettre de côté, Dieu dit ici tendrement: « Philippe, toi tu es déjà arrivé là où je le désire, alors emmenons maintenant Pierre, et emmenons l'Église dans une compréhension plus complète de ma pensée. »

Je ne sais pas si cela touche votre coeur, mais cela m'a béni, car parfois je pense que je ne suis pas là où Dieu aimerait que je sois. Je pense parfois que Dieu va faire Sa grande oeuvre et Il va me laisser en arrière. C'est une grande vérité que de savoir qu'Il ne passe pas Son temps à choisir les géants spirituels alors que nous, nous sommes laissés de côté. Nous faisons tous partie du corps de Christ, même le chrétien le plus faible fait partie du corps de Christ. Jésus va aller de l'avant, mais Il avance dans Son Corps en nous emmenant plus loin dans Sa pensée.

C'est cela que nous voyons ici avec Corneille. Le canal que Dieu désirait utiliser était dans le brouillard. La vie de Dieu ne pouvait correctement couler à travers Son corps, alors plutôt que de le laisser derrière Lui et utiliser un autre instrument, Dieu a commencé à agir et finalement Pierre a fini par voir et l'Église a fini par voir et ensuite Dieu a pu continuer d'avancer.

Nous aimerions maintenant voir la cinquième étape de la préparation, qui correspond au ministère de cette magnifique Église d'Antioche de Syrie. Actes 11:19-26 dit : « Ceux qui avaient été dispersés par la persécution survenue à l'occasion d'Étienne allèrent jusqu'en Phénicie, dans l'île de Chypre, et à Antioche, annonçant la parole seulement aux Juifs. Il y eut cependant parmi eux quelques hommes de Chypre et de Cyrène, qui, étant venus à Antioche, s'adressèrent aussi aux Grecs, et leur annoncèrent la bonne nouvelle du Seigneur Jésus. La main du Seigneur était avec eux, et un grand nombre de personnes crurent et se convertirent au Seigneur. Le bruit en parvint aux oreilles des membres de l'Église de Jérusalem, et ils envoyèrent Barnabas jusqu'à Antioche. Lorsqu'il fut arrivé, et qu'il eut vu la grâce de Dieu, il s'en réjouit, et il les exhorta tous à rester d'un coeur ferme attachés au Seigneur. Car c'était un homme de bien, plein d'Esprit Saint et de foi. Et une foule assez nombreuse se joignit au Seigneur. Barnabas se rendit ensuite à Tarse, pour chercher Saul; et, l'ayant trouvé, il l'amena à Antioche. Pendant toute une année, ils se réunirent aux assemblées de l'Église, et ils enseignèrent beaucoup de personnes. Ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens. »

C'est la première fois dans le récit des Actes que l'Évangile est annoncé à des personnes cent pour cent païennes. Ces personnes ne sont pas des Juifs, des Samaritains ou des prosélytes mais elles sont complètement païennes.

Dans cette leçon nous allons commencer l'étude de l'Église d'Antioche. Nous avons ici une étape importante dans l'expansion de l'Évangile parce que Dieu passe des Juifs aux Gentils. C'est à partir de cette Église d'Antioche de Syrie que les activités missionnaires de Paul vont être initiées.

J'aimerais étudier cette incroyable église d'Antioche de Syrie en tant qu'exemple du coeur de Dieu pour Son Église. Nous avons ici la préparation ultime avant d'atteindre les Gentils. J'aimerais vous présenter les caractéristiques d'une Église selon le coeur de Dieu. En étudiant cette Église nous pouvons voir le coeur de Dieu.

Avant que nous ne voyions ces caractéristiques, laissez-moi vous rappeler quelque chose que le Seigneur Jésus a dit. Matthieu 16:18 dit: « Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. » A travers tout le livre des Actes nous devons nous rappeler qui est en train de construire l'Église. Peut-être que vous demanderez si Paul a établi des Églises? Non, Paul n'a rien établi du tout. La vraie Église est bâtie par Christ Lui-même.

Nous sommes si habitués aux bâtiments que nous disons: « Je vais à l'Église. » Mais c'est vous qui êtes l'Église! C'est difficile d'aller à l'Église si c'est vous qui êtes l'Église. L'Église, ce sont des personnes. Il n'est pas faux d'aller dans le bâtiment d'une Église mais nous devons comprendre que lorsque nous sommes dans les Actes et que nous voyons Christ bâtir l'Église il est question de personnes. Ce sont des individus qui se rassemble dans une communion vivante avec Jésus-Christ.

L'Église n'est pas quelque chose que les hommes ont un jour inventé. Ce n'est pas simplement un nom que les hommes ont donné. Ce n'est pas comme cela que les choses se sont passées. Ce n'est même pas le résultat des conséquences de l'histoire.

Éphésiens 3:10-11 dit: « Afin que les dominations et les autorités dans les lieux célestes connaissent aujourd'hui par l'Église la sagesse infiniment variée de Dieu, selon le dessein éternel qu'il a mis à exécution par Jésus-Christ notre Seigneur. » Ce verset nous dit que l'Église était dans le coeur de Dieu avant la fondation du monde. Il ne s'agit pas d'une invention humaine. Cela a toujours été l'objectif de Dieu. Cela a toujours été sur le coeur de Dieu. Cela a été conçu par Lui. C'est Lui qui a fixé le modèle. Il existe une intention originelle.

Comment de nos jours savons-nous si une église réussit ou rate? La seule façon de réellement savoir cela est de comparer l'Église avec le modèle original de Dieu. La question à se poser est à quel point une église se rapproche de l'intention originelle de Dieu? A quel point une église se rapproche de l'objectif originel? C'est pour cela que j'aime étudier l'Église d'Antioche de Syrie. C'est dans cette église que nous trouvons le modèle.

Certaines personnes nous disent que nous devons retourner à l'Église du Nouveau Testament. Puis elles vont à l'Église de Jérusalem. Je serais plutôt prudent par rapport à cela. L'Église de Jérusalem avait des côtés très merveilleux, mais elle n'était pas encore comme l'Église d'Antioche. Si jamais vous comparez l'Église de Jérusalem avec celle d'Antioche, je suis sûr que vous irez dans celle d'Antioche, car vous verrez des différences entre les deux.

J'aimerais donc vous donner les caractéristiques de cette Église parce qu'il s'agit de l'Église que Dieu bâtit et c'est comme cela que nous aimerions la considérer.



DIEU EST LE BÂTISSEUR DE L'ÉGLISE

La première caractéristique d'une Église que Dieu bâtit est que Dieu en est le bâtisseur. C'est Lui qui agit. Il ne s'agit pas de l'oeuvre des hommes. Il est l'architecte et le bâtisseur. Vous voyez, l'Église d'Antioche était une oeuvre nouvelle accomplie par Dieu et le Saint-Esprit.

C'est à la Pentecôte que Dieu a accompli son premier mouvement. Nous avons déjà vu cela. A la Pentecôte Dieu a donné naissance à l'Église et la première expression locale de ce corps a été l'Église de Jérusalem. Cela a été la première expression locale sur la terre. Et quelle Église cela était! Cette petite église a commencé avec cent vingt personnes qui ont toutes été baptisées avec la Vie de Dieu. C'est cela qu'est l'Esprit de Dieu. Votre vrai moi est votre esprit. Vous avez un esprit, c'est cela que vous êtes réellement. Votre vie est votre esprit. La Vie de Dieu est l'Esprit de Dieu.

Il se peut donc qu'au lieu de dire l'Esprit de Dieu je dise la Vie de Dieu parce que j'essaie d'illustrer le fait que lorsque Dieu vient dans Son Esprit, Il vient avec Sa Vie. Il s'agit de la vraie Vie de Dieu.

Ainsi lorsque Dieu est venu Il a baptisé cent vingt personnes avec Sa Vie. Quelle expérience bénie cela a été! La même Église est passée de cent vingt à trois mille personnes. Ce sont trois mille personnes qui avaient la Vie de Dieu en elles. Lorsque vous en arrivez au chapitre six, vous êtes huit ans plus tard, l'Église a grandi pour atteindre vingt mille personnes. Vous avez maintenant vingt mille personnes avec la Vie de Dieu.

Actes 1:8 est comme le verset clé du livre. Ce verset dit : « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. » C'est cela qu'est l'intention originelle de Dieu.

C'est cela le modèle de Dieu. L'Église de Jérusalem a eu un tel démarrage. Ils ont profité d'une communion instantanée. Cent vingt personnes d'un coup, puis ils sont montés à trois milles d'un coup, puis à cinq mille. Et tout le monde s'aimait l'un l'autre et ils vivaient en communion, ils rompaient le pain ensemble, ils vendaient ce qui leur appartenait et le donnaient aux veuves. Quelle expérience ils ont vécue! Vous ne pouvez pas aller au-delà de Jérusalem. C'était merveilleux.

Et c'était si merveilleux, qu'ils ont commencé à prendre racine. Ils ont oublié le modèle donné par Dieu. Ils ne l'ont pas suivi. Ils devaient commencer à Jérusalem, puis aller en Judée, puis en Samarie, et enfin jusqu'aux extrémités de la terre. Ils ont oublié la Judée, la Samarie et les extrémités de la terre. Dieu a commencé à Jérusalem et eux se sont dit qu'ils allaient y rester. Ils avaient une merveilleuse communion et encourageaient les autres à venir les rejoindre.

Un des grands problèmes de cette jeune église est qu'ils étaient si occupés avec leurs membres et les bénédictions de Dieu qu'ils ont oublié le modèle. Jésus est en eux et Il essaie d'aller en Samarie. Les années passent et ils continuent de se dire : « Quelle belle oeuvre Dieu a fait à Jérusalem! » C'est une telle merveilleuse chose!

Vous savez de quelle façon Dieu agit dans Sa merveilleuse sagesse. Actes 8:1 dit: « Saul avait approuvé le meurtre d'Étienne. Il y eut, ce jour-là, une grande persécution contre l'Église de Jérusalem; et tous, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie. » Le plan de Dieu n'était pas qu'ils restent pour toujours à Jérusalem. Son plan est de vivre dans Son peuple et à travers lui d'aller atteindre les autres.

Dieu a donc permis une persécution. C'est à ce moment que les disciples sont éparpillés. Mais où? La réponse est où Jésus désirait aller. Il désirait aller en Judée et en Samarie. Actes 9:31 dit: « L'Église était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie, s'édifiant et marchant dans la crainte du Seigneur, et elle s'accroissait par l'assistance du Saint-Esprit. » Dieu a commencé à oeuvrer à travers ces chrétiens persécutés. Ils étaient mis à mort et couraient pour sauver leur vie. Voilà leur voyage missionnaire! Nous parlons des voyages missionnaires de Paul mais en fait il a couru pour sauver sa vie. Voici comment Dieu commence Son activité.

Actes 11:19-20 dit: « Ceux qui avaient été dispersés par la persécution survenue à l'occasion d'Étienne allèrent jusqu'en Phénicie, dans l'île de Chypre, et à Antioche, annonçant la parole seulement aux Juifs. Il y eut cependant parmi eux quelques hommes de Chypre et de Cyrène, qui, étant venus à Antioche, s'adressèrent aussi aux Grecs, et leur annoncèrent la bonne nouvelle du Seigneur Jésus. » Depuis le début Jésus a dit : « Je bâtirai mon Église. » Il a travaillé à Jérusalem et cela a été une merveilleuse oeuvre. Mais Dieu désirait aller aux extrémités de la terre.

Une des erreurs que nous devons éviter, et j'ai fait cette erreur pendant des années, je pensais que cette Église de Jérusalem était comme une Église mère, et que toutes les autres églises étaient comme des rejetons de celle-ci. Je pensais qu'il y avait comme un commandement central et que l'Église de Jérusalem était l'Église mère, comme une sorte de quartier général.

J'ai grandi dans la tradition luthérienne. Chez les Luthériens nous avons un synode et je pensais que Jérusalem était comme un synode, que c'est là où tout se passait. Actes 8:14 dit: « Les apôtres, qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean. » Je pensais que les disciples avaient fait cela parce que Jérusalem était l'Église principale et qu'ils désiraient s'assurer que les Samaritains resteraient sous leurs ailes. Je m'imaginais l'Église de Jérusalem comme une maman aigle qui voulait être sûre que l'Église de Samarie avance dans la bonne direction. Et je croyais donc que c'est pour être certain que les disciples de Samarie aillent dans la bonne direction que Pierre et Jean étaient allés là-bas.

Actes 11:22 dit: « Le bruit en parvint aux oreilles des membres de l'Église de Jérusalem, et ils envoyèrent Barnabas jusqu'à Antioche. » Je pensais que ce passage voulait également dire que les membres de l'Église de Jérusalem désiraient être sûrs que les gens de Samarie s'alignent sur leur pensée. Mais dans la Bible il n'y a rien de tel que l'Église mère.

Il ne s'agit pas d'une relation entre mère et fille, il s'agit d'une relation entre soeur et soeur. Jérusalem a envoyé des frères vers ces églises, pas pour s'assurer qu'elles suivent leurs idées, mais pour les encourager, pour avoir de la communion avec elles, pour qu'ils partagent ensemble la lumière que les uns et les autres avaient.

Dans l'idée originale de Dieu chaque Église doit répondre directement au Seigneur Lui-même. Dans l'idée originale de Dieu il n'y a rien de tel qu'une église qui soit au-dessus d'une autre église. Chaque église est indépendante, chaque église doit répondre devant le Seigneur. Nous voyons cela clairement alors que nous parcourons le livre des Actes.

Actes 8:1 dit « tous, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie. » N'est-ce pas intéressant? Pourquoi est-ce que Dieu a dispersé tout le monde excepté les apôtres? Ne pensez-vous pas que les persécuteurs ont couru après les apôtres? Dieu désirait que nous sachions que lorsqu'Il accomplit Son oeuvre, Il n'a pas besoin de « grands apôtres! » L'église d'Antioche a été démarrée par un groupe d'anonymes. C'était un groupe de chrétiens qui était simplement persécuté, qui s'est dispersé, et qui a partagé leur foi et leur vie. Dieu a mis les apôtres de côté et ne les a même pas utilisés dans cette oeuvre. C'est Christ qui accomplit Son oeuvre, c'est Christ qui bâtit l'Église. C'est avec des anonymes, des personnes quelconques que Christ a débuté cette oeuvre à Antioche.



L'ÉGLISE D'ANTIOCHE EST CENTRÉE SUR CHRIST

Voici une autre caractéristique de l'église d'Antioche. Non seulement l'église d'Antioche a été démarrée, initiée et contrôlée par l'Architecte Lui-même, mais la deuxième caractéristique d'une Église que Dieu bâtit est qu'elle est également centrée sur Christ. Il est incroyable de voir ce qu'on lit au sujet de cette église. Voici trois illustrations qui montrent comment cette église était centrée sur Christ.

La première illustration se trouve en Actes 11:26 qui dit: « Ce fut à Antioche que, pour la première fois, les disciples furent appelés chrétiens. » Vous voyez, lorsque l'église était à Jérusalem les disciples ne savaient pas comment se nommer. Ils ne savaient pas eux-mêmes qui ils étaient. Ils étaient des Juifs et tout d'un coup la vie de Dieu est venue en eux mais ils pensaient qu'ils n'étaient encore que des Juifs. Ils ne savaient pas qui ils étaient. Il s'agissait du vin nouveau, mis dans de vieilles outres. On les considérait comme étant une secte du Judaïsme. On pensait que c'était juste des Juifs qui étaient devenus charismatiques ou quelque chose comme cela. Même les Romains n'ont pas persécuté les chrétiens au commencement, parce qu'ils ont permis aux Juifs d'être des Juifs, et ils pensaient qu'ils n'étaient qu'une autre secte. On les prenait pour un groupe de Juifs fous.

Parfois on les a appelés des disciples. Parfois on les a appelés des croyants. Parfois on les a appelés ceux qui suivent la voie. On ne savait pas comment les nommer et même les chrétiens ne savaient pas qui ils étaient. Ils étaient encore si liés aux traditions! Ils respectaient les heures de prière, ils allaient au temple, ils agissaient comme des Juifs, ils observaient des fêtes et ainsi de suite. Mais maintenant quelque chose de nouveau a pris place. A Antioche les disciples ont été appelés des chrétiens pour la première fois.

En parcourant mes commentaires j'ai été étonné de voir combien de personnes disaient qu'il s'agissait d'un surnom du monde pour se moquer d'eux. Oui, le monde a regardé les disciples et les appelés chrétiens, mais je ne suis pas convaincu que cela était un reproche, que c'était pour les ridiculiser.

Je pense que cela était du même ordre que d'appeler quelqu'un un pharisien. Si vous dites à quelqu'un d'entre nous que c'est un pharisien il se sentira insulté. Mais à cette époque cela était un honneur. Cela signifiait « ceux qui sont séparés. » Les méthodistes ont été surnommés ainsi parce qu'ils étaient ordonnés. Les puritains ont été surnommés ainsi parce qu'ils étaient purs.

Je pense donc que ces personnes à Antioche ont été appelées chrétiens parce qu'elles étaient tellement comme Christ. Elles étaient centrés sur Christ. Les gens ont remarqué cela et ils les ont appelés chrétiens parce qu'un chrétien est un petit Christ. Voilà ce que cela signifie. Ils étaient sainement occupés avec Christ.

A cette époque le monde les a appelés chrétiens et je pense que cela était un grand honneur pour eux. Lorsqu'ils se rassemblaient, ils se rassemblaient au nom de Christ. Et lorsqu'ils priaient, ils priaient au nom de Christ. Lorsqu'ils adoraient, ils adoraient Christ. Lorsqu'ils faisaient des miracles, ils le faisaient au nom de Christ. Lorsqu'ils donnaient un don, ils disaient que c'était au nom du Seigneur. Ils étaient si centrés sur Christ! Ils ont donc été appelés chrétiens. De nos jours nous nous nommons nous-même chrétiens, mais à cette époque c'est le monde les a appelés chrétiens! Parfois le monde dit que nous sommes des soi-disant chrétiens.

Je crois honnêtement à partir de ce récit d'Antioche que le mot chrétien est un nom qui doit se mériter! C'est un tel honneur pour nous si le monde peut nous voir tellement occupés avec Christ qu'il ne sache pas comment nous appeler si ce n'est chrétien, parce que nous sommes si liés avec Christ!

Le mot chrétien n'est utilisé que trois fois dans la Bible. Une fois ici, plus tard lorsque Paul donne son témoignage debout devant Agrippa, ce dernier dira en Actes 26:28 « Tu vas bientôt me persuader de devenir chrétien! » Enfin nous lisons en 1 Pierre 4:16: « Mais si quelqu'un souffre comme chrétien, qu'il n'en ait point honte, et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce nom. » Voici les premières évidences qu'ils étaient centrés sur Christ, c'est qu'ils étaient appelés Chrétiens.

La deuxième illustration qui montre qu'ils étaient centrés sur Christ se trouve en Actes 11:20 qui dit: « Il y eut cependant parmi eux quelques hommes de Chypre et de Cyrène, qui, étant venus à Antioche, s'adressèrent aussi aux Grecs, et leur annoncèrent la bonne nouvelle du Seigneur Jésus. » Selon le récit c'est la première fois que quelqu'un est allé directement vers les Gentils. Ces gens n'ont pas uniquement vécu Christ, mais lorsqu'ils sortaient ils prêchaient Christ à tout le monde. Ils sortaient de l'église et ils proclamaient Christ. Vous savez de quelle manière Dieu a honoré cela. Actes 11:21 dit: « La main du Seigneur était avec eux, et un grand nombre de personnes crurent et se convertirent au Seigneur. »

Jésus est maintenant à nouveau en mouvement dans le monde païen. Actes 11:23 dit: « Lorsqu'il fut arrivé, et qu'il eut vu la grâce de Dieu, il s'en réjouit, et il les exhorta tous à rester d'un coeur ferme attachés au Seigneur. » Je parle comme un fou mais si c'est moi qui étais allé à la place de Barnabas voici ce que j'aurais dit: « Je vois la différence entre votre église et notre église. Nous à Jérusalem nous sommes centrés sur nous-mêmes, nous restons ensemble entre Juifs. Mais vous, vous êtes là dehors, vous allez toucher les gens, vous allez vers les Grecs et les Gentils, je vous félicite. » Moi je les aurais encouragés à continuer à gagner des âmes, à continuer d'évangéliser, à continuer sur cette bonne lancée, parce que cela est merveilleux.

Mais qu'est-ce que nous lisons? Barnabas les exhorta tous à rester d'un coeur ferme attachés au Seigneur. Il n'a rien dit au sujet de la mission. Il leur a simplement dit de continuer de s'attacher au Seigneur. Voici de quelle manière il les a encouragés.

C'est pour cela que je dis que c'était une église centrée sur le Seigneur. Le monde n'avait rien à leur dire si ce n'est « petit Christ. » Barnabas est venu à Antioche et il était si excité de voir la grâce de Dieu qu'il leur a dit de rester attachés au Seigneur. Nous avons là une nouvelle étape dans le développement de l'église. Antioche est une église centrée sur Christ.

La troisième illustration qui montre qu'ils étaient centrés sur Christ se trouve en Actes 13:2 qui dit: « Pendant qu'ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu'ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l'oeuvre à laquelle je les ai appelés. » Est-ce que vous avez remarqué de quelle façon le verset 13:2 commence? Il est écrit : « Pendant qu'ils servaient le Seigneur. » Peut-être que vous direz que cette église est connue parce qu'elle sert le peuple. Non, elle n'est pas connue parce qu'elle sert le peuple, elle sert le Seigneur. Lorsqu'ils se réunissaient ce n'était pas juste pour évangéliser et pour s'entraider les uns les autres. Ils servaient le Seigneur. Et alors qu'ils servaient le Seigneur, le canal était disponible. Alors qu'ils servaient le Seigneur, Dieu a dit : « Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l'oeuvre à laquelle je les ai appelés. »

Jusqu'à ce point le Seigneur a travaillé dur pour nettoyer le canal afin qu'Il puisse vivre. Il désire continuer Son ministère. Et finalement à Antioche Il est capable de faire une oeuvre qui est un peu en contraste avec celle de Jérusalem et dans cette oeuvre vous avez des personnes qui vivent Christ, qui respirent Christ. Les personnes non sauvées les regardent et disent que ce sont des chrétiens. Ils s'attachent aux Seigneurs. Ils voient que leur objectif n'est pas de devenir une église qui évangélise. Non ce n'est pas une église missionnaire. C'est une église dans laquelle un groupe de personnes sert le Seigneur, et c'est parce que ces personnes servent le Seigneur, que l'église est devenue une église missionnaire.

Dans notre prochaine leçon nous verrons d'autres caractéristiques d'une église que Dieu bâtit. Nous avons que vu que c'est Dieu qui prend l'initiative. C'est Lui qui oeuvre. A ce sujet quelqu'un a un jour demandé à Charles Spurgeon quelle avait été sa part dans son salut et il a répondu: « ma part a été que j'ai résisté. » Voilà notre part, nous, nous résistons et Dieu doit faire le reste.

Même si les disciples de Jérusalem ont résisté, Dieu a envoyé la persécution, ll a fait Son oeuvre et a finalement implanté une église où les personnes Le désiraient juste Lui, où les gens Le servaient Lui, où les gens L'adoraient Lui. Et lorsqu'ils sortaient il est écrit qu'ils prêchaient Christ.

Nous avons donc ici une oeuvre centrée sur Christ.

Prions:

Père céleste, nous Te remercions alors que nous Te voyons avancer dans ce merveilleux livre des Actes. Merci pour la vie qui est dans ce livre. Nous prions Seigneur que nous ne soyons pas des canaux qui soient bloqués mais que Tu puisses vivre Ta vie de la façon dont Tu l'as fait à cette époque. Merci pour Ta patience avec nous, merci de nous emmener à l'endroit où Tu peux vivre à travers nous. Merci de manifester en nous ce dont nous avons besoin, même si cela doit être la persécution afin que Tu puisses ensuite avancer. Seigneur, instruis-nous par cette merveilleuse oeuvre que Tu as commencée à Antioche. Au nom de Jésus. Amen.

Actes 26