ACTES #2 - INTRODUCTION DEUXIÈME PARTIE

(Actes 1:1-2)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre deuxième leçon sur ce merveilleux livre des Actes.



RÉSUMÉ

Dans notre précédente leçon, lors de notre introduction à ce livre, j'ai essayé de vous faire toucher le thème de ce livre. En d'autres termes pourquoi est-ce que Dieu nous a donné ce merveilleux livre? De quoi s'agit-il? Comment est-ce que Dieu se dévoile dans cet incroyable livre? Je pense que la clé est dans les deux premiers versets du premier chapitre. Actes 1:1-2 dit: « Théophile, j'ai parlé, dans mon premier livre, de tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner dès le commencement jusqu'au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir donné ses ordres, par le Saint-Esprit, aux apôtres qu'il avait choisis. »

Vous savez qu'au niveau terrestre l'auteur humain de ce livre est Luc. Cela fait de Luc l'auteur qui a écrit le plus de lignes dans le Nouveau Testament. Peut-être que vous direz que cela doit être Paul parce qu'Il a écrit treize épîtres. Oui, c'est vrai mais si vous les rassemblez ce n'est pas aussi long que l'évangile de Luc et Les Actes mis ensemble. C'est donc l'auteur humain Luc qui nous a donné le plus de textes du Nouveau Testament.

En Actes 1:1 Luc dit: « Théophile, j'ai parlé, dans mon premier livre... » Quel est ce premier livre que Luc a écrit? La réponse est l'évangile de Luc. Luc regarde en arrière et dit: « J'ai écrit dans l'évangile de Luc au sujet de tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner. » Le mot clé est « commencé. » Les Actes sont la suite de Luc. En d'autres termes, Luc nous dit ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner, et le livre des Actes nous dit tout ce qu'Il continue de faire et d'enseigner. C'est tout le génie de ce merveilleux livre des Actes.

Les choses ne sont pas comme elles semblent être à la surface. A partir d'un regard rapide sur le livre nous pourrions dire que le titre résume tout le livre et qu'il s'agit d'un recueil contenant les actes des apôtres. Non, il ne s'agit pas d'un recueil des actes des apôtres. C'est un recueil des Actes du Seigneur Jésus ressuscité et élevé. C'est ce que Lui continue de faire et d'enseigner à travers Ses apôtres. Il s'agit d'une direction toute différente. Alors que vous lisez ce livre vous direz peut-être: « Je vois les actes de Pierre. Je vois les actes de Paul. Je vois les actes de Philippe. Je vois les actes d'Étienne. Je vois les actes de l'église locale. »

Une des choses que nous allons faire dans ce livre est que nous allons parcourir ce que nous appelons les quatre voyages missionnaires de Paul. Tous ceux qui savent lire une carte et faire quelques recherches peuvent suivre les déplacements de Paul lors de ce que l'on appelle les voyages missionnaires de Paul. C'est ce que nous allons faire et nous verrons que lors de son premier voyage, Paul, Barnabas et Jean-Marc sont partis d'Antioche pendant deux ans et demi et ont fait un incroyable voyage. Cela a été un voyage très dangereux, Paul a été lapidé. Ils sont ensuite revenus à Antioche.

Nous suivrons ensuite le second voyage et verrons que Silas, Timothée et Luc partirent avec Paul et voyagèrent pendant trois années, d'abord depuis Antioche à Jérusalem puis retour à Antioche, puis d'Antioche vers l'Asie mineure, la Macédoine, la Grèce, et retour à Antioche. Nous verrons également le troisième voyage missionnaire et les 15 arrêts qu'ils ont faits le long du chemin. Vous direz peut-être que l'on peut suivre leur parcours et qu'il s'agit donc du livre des actes des apôtres.



IL N'Y A QU'UN SEUL MISSIONNAIRE

Non, il s'agit des Actes de l'Apôtre. J'ai souligné que dans Hébreux 3:1 Jésus est appelé Apôtre. J'ai donc enlevé la lettre « s » à apôtre. Il s'agit des Actes du Seigneur Jésus Lui-même, ce qu'Il continue de faire et d'enseigner. Il n'y a qu'un seul missionnaire dans ce merveilleux livre missionnaire. Ce n'est pas Paul, Pierre ou Étienne. Le seul missionnaire dans le livre est le Seigneur Jésus-Christ. Paul était un canal missionnaire. Pierre était un canal missionnaire. Les missionnaires que nous envoyons de nos jours ne sont pas réellement des missionnaires. Ce ne sont que des canaux missionnaires.

Ce n'est pas que l'on a demandé à Paul d'aller en Macédoine, c'est Jésus qui désirait aller en Macédoine en Paul. Il s'agit du Seigneur élevé et c'est ce qui rend ce livre si merveilleux. Parce que lorsque Jésus a vécu sur la terre, pendant 33 ans et demi, Il avait Son corps, on pouvait toucher Son corps, Son corps a touché des personnes. Il a tendu le bras et a touché des personnes. Il avait un corps. Il est mort dans Son corps. Il a été enterré dans Son corps. Il est ressuscité dans Son corps et est monté au ciel dans Son corps. Et la Bible nous dit que Son corps est à la droite de Dieu le Père.

Mais c'est là où Actes commence. Jésus revient à travers Son Esprit et prend un nouveau corps. Nous sommes Son corps. L'église est Son corps. Son peuple est Son corps. Nous sommes Son temple et Sa résidence. C'est là où Jésus vit. Il vit en nous. Il est descendu pour vivre dans Son église et pour aller dans le monde à travers Son église.

Le livre des Actes décrit le Seigneur qui se déplace. Ce n'est pas Paul qui se déplace. Ce n'est pas l'église locale qui se déplace. Ce n'est pas Pierre qui se déplace. Nous parlons habituellement du premier voyage missionnaire de Paul. Il s'agit du premier voyage missionnaire de Jésus à travers Paul et du deuxième voyage missionnaire de Jésus à travers Paul. Christ est ressuscité, Il est monté dans les cieux, et continue d'oeuvrer.

Les évangiles nous donnent le commencement de ce qu'Il a fait et enseigné et Actes nous dit ce qu'Il continue de faire et d'enseigner. Les Actes nous parlent autant des actes de Christ que les évangiles de Matthieu, Marc, Luc et Jean nous partagent des actes de Christ, si ce n'est qu'ici, nous lisons les choses du point de vue de Son ascension et de Sa résurrection. Je prie que nous puissions apprendre de nombreuses choses au sujet des apôtres, de l'église du premier siècle, au sujet de l'évangile qui s'est répandu jusqu'à Rome, la capitale du monde païen, et la transition entre les juifs et les gentils. Nous devons voir ces choses. Nous n'allons pas ignorer ces faits mais j'aimerais que nous les étudiions avec nos yeux sur le Seigneur Jésus Lui-même.

Ainsi nous étudierons Actes comme étant le cinquième évangile, la vie et le ministère du Seigneur Jésus. C'est cette approche que nous allons prendre avec ce livre. Ce que Jésus fait et continue de faire, ce que Jésus enseigne et continue d'enseigner. Le livre des Actes couvre une durée équivalente à celle des évangiles. Les évangiles couvrent une période de 33 ans et demi. Le livre des Actes couvre également 33 ans et demi.

Par cela Dieu illustre ce à quoi nous pouvons nous attendre dans notre vie. Qu'est-ce que Dieu continue de faire dans les Actes? C'est ce qu'Il fait de nos jours. Qu'est-ce que Dieu continue d'enseigner dans les Actes? C'est ce qu'Il enseigne de nos jours alors qu'Il agit à travers Son peuple.

A la fin de notre précédente leçon je vous ai partagé la façon de voir le livre des Actes de William Griffith Thomas. Il suggère ces trois mots pour décrire le fil rouge de ce livre, en haut, en bas, dehors. J'aime cette façon de voir parce que c'est cela le sujet des Actes. Tout commence avec l'ascension de Christ. Il va en haut. Ensuite Il vient en bas, dans la personne du Saint-Esprit à la Pentecôte. Et ensuite Il va dehors dans le monde entier en la personne de Son nouveau corps, l'église, Son peuple. Nous allons suivre la dynamique de ces trois merveilleux mots, en haut, en bas et dehors. Jésus va en haut, puis va en bas dans Son esprit puis va dehors dans Son corps dans le monde entier.

Comme il y a de nombreux faits dans les Actes il se peut que nous nous perdions un peu, mais vous savez en avance ce que j'aimerais enseigner, ce sont les Actes de Jésus, c'est la vie de Jésus, le Sauveur ressuscité et qui est monté au ciel.

Dans notre prochaine leçon nous commencerons le chapitre 1, et j'aimerais dans cette leçon continuer l'introduction. J'aimerais vous donner un avant-goût du livre. Dans notre précédente leçon je vous ai donné le thème du livre qui est Jésus, qui continue de faire et d'enseigner et de vivre à travers Son peuple. C'est de cela dont nous avons parlé dans notre précédente leçon. Dans cette leçon j'aimerais illustrer ce que j'ai dit la dernière fois. Même si je pouvais passer en revue le livre en entier et prendre plusieurs leçons pour cela, je ne vais mettre en avant que deux grandes illustrations qui montrent que ce que j'ai dit précédemment est vrai. C'est-à-dire qu'il s'agit du récit de la vie de Christ ressuscité et élevé dans le ciel. C'est ce qu'Il continue à faire et à enseigner.

C'est illustré à travers tout le livre mais j'aimerais me contenter de deux illustrations. Je pense qu'il est très important de bien saisir cela afin que lorsque nous l'étudierons en détail nous soyons tous focalisés sur la même chose et allions dans la même direction.

La première illustration est ce que les chrétiens ont enseigné à la Pentecôte. Toutes les personnes qui étudient cela soulignent le fait que l'histoire commence réellement avec la promesse que le Saint-Esprit va venir à la Pentecôte. Actes 1:3-5 dit: « Après qu'il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit. »

Juste avant que Jésus monte au ciel, Il leur a dit d'aller à Jérusalem et d'attendre parce que quelque chose de merveilleux était sur le point d'arriver à Jérusalem. Nous voyons au verset 1:12 qu'ils ont obéi: « Alors ils retournèrent à Jérusalem, de la montagne appelée des oliviers, qui est près de Jérusalem, à la distance d'un chemin de sabbat. »

Ce fameux jour finit par arriver. Actes 2:1 dit: « Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer. »

Ce n'est pas mon intention dans cette leçon d'étudier la glorieuse vérité de la Pentecôte. Nous ferons cela plus tard. J'aimerais néanmoins vous rendre attentif à une chose. Nous n'allons pas analyser toute l'histoire de la Pentecôte, mais presque tout le monde sait que cela est caractérisé par le miracle des langues. Les disciples ont commencé à parler une langue qui n'était pas leur langue maternelle. C'est un peu différent du don des langues que nous trouvons à Corinthe, il ne s'agit pas de la même chose. Ici nous avons affaire à des langues connues du monde de l'époque. Le récit mentionne 16 langues différentes. Les 120 personnes dans lesquelles Dieu a accompli ce miracle ont commencé à parler 16 langues différentes d'Asie, d'Europe et d'Afrique.

Je pense qu'il ne fait pas de doute que lorsque les chrétiens parlent de la Pentecôte, ils parlent automatiquement des langues parce que la Pentecôte et les langues sont associées. Il se peut qu'ils parlent de langues de feu. C'est vrai, c'est ce que Pentecôte était. Ceci étant dit de quoi ces 120 personnes ont-elles parlé dans les 16 langues différentes? Il est assez incroyable de voir que même si de nombreux chrétiens savent que les disciples ont parlé, assez peu savent de quoi ils ont parlé!



LA GLOIRE DE LA PENTECÔTE N'EST PAS LE FAIT QUE LES DISCIPLES ONT PARLÉ EN LANGUE MAIS CE QU'ILS ONT DIT

La gloire de la Pentecôte n'est pas qu'ils ont parlé, c'est ce qu'ils ont dit! Le verset 2:11 nous dit de quoi ils ont parlé. Actes 2:11 dit: « Crétois et Arabes, comment les entendons-nous parler dans nos langues des merveilles de Dieu? » D'autres traductions parlent « des merveilleuses oeuvres de Dieu. » Pour moi ces mots « merveilleuses oeuvres de Dieu » sont comme l'idée dominante du livre des Actes. Les disciples n'ont pas parlé de la mission, de l'église locale, de dons particuliers ou des Actes des Apôtres. Ils ont parlé des merveilleuses oeuvres de Dieu. Marie faisait partie des 120, elle a reçu le don des langues. De quoi a-t-elle parlé? Elle a parlé des merveilleuses oeuvres de Dieu. Je me demande si elle a parlé des merveilleuses oeuvres de Dieu qui lui sont arrivées lorsqu'elle a pour la première fois entendu qu'elle allait devenir la mère du Messie.

Si vous les recherchez, vous les verrez partout dans les Actes. Ce livre est tellement centré sur Dieu! Je sais que tous les livres de la Bible sont centrés sur Dieu, mais je ne crois pas que j'ai jamais lu un livre davantage centré sur Dieu que les Actes. C'est si incroyable! Dieu est mentionné par Son nom 319 fois, sans compter les pronoms. C'est presque 14 fois dans chaque chapitre. C'est parce que tout cela sont les oeuvres de Dieu. Il ne s'agit pas des oeuvres des disciples. Ce sont les oeuvres de Dieu. Voici une liste d'expressions qui comporte le nom de Dieu et qui nous donne un avant-goût de ce que nous verrons dans les Actes.

• Le royaume de Dieu.
• Le dessein arrêté selon la prescience de Dieu
• La main droite de Dieu
• Les paroles de Dieu
• Les anges de Dieu
• La grâce de Dieu
• La gloire de Dieu
• Le don de Dieu
• Le Fils de Dieu
• Le Dieu vivant - Les façons de faire de Dieu
• La volonté de Dieu
• La descendance de Dieu
• Le Sang de Dieu
• Tout le conseil de Dieu
• L'Église de Dieu
• La repentance envers Dieu

Voilà tout ce que le livre des Actes est. Il ne s'agit pas des Actes des Apôtres. Il s'agit des puissantes oeuvres de Dieu. C'est de cela dont les disciples ont parlé, dès le début des Actes. C'est cela que Dieu aimerait que nous voyions. Laissez-moi vous donner une illustration de ces oeuvres merveilleuses.

Une des choses que nous allons étudier, et j'espère que cela réjouit votre coeur comme cela réjouit le mien, est qu'il y a de nombreux miracles dans le livre des Actes, de la même façon qu'il y a de nombreux miracles dans les évangiles. Lorsque vous considérez les miracles dans le livre des Actes, il y a deux choses qui vous frappent.



JÉSUS RESSUSCITÉ ACCOMPLIT DES OEUVRES PLUS GRANDES À TRAVERS SES DISCIPLES QUE LORS DE SON TEMPS SUR TERRE

La première des choses est que cela semble assez familier. On se dit que l'on a déjà vu ces miracles dans un autre endroit. Il y a quelque chose de très familier au sujet des miracles dans les Actes, et il y a également quelque chose qui n'est pas très familier. Cela me fait penser au moment où vous rencontrez quelqu'un que vous n'avez pas vu pendant 20 ou 30 ans. Tout d'un coup vous vous retrouvez devant cette personne et vous la dévisagez parce que vous savez que vous l'avez déjà vue mais vous ne savez plus où. Elle vous semble familière mais elle est différente. Il y a quelque chose au sujet de cette personne que vous reconnaissez, mais il y a également quelque chose que vous ne reconnaissez pas. Tout cela est très mystérieux.

C'est ce que je ressens lorsque j'étudie les miracles dans les Actes. Je connais cela mais c'est également différent des autres miracles. Cela m'a fait penser à deux versets que je vais appliquer à tous les miracles des Actes. Le premier est Hébreux 13:8 qui dit: « Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement. » Pourquoi est-ce que les miracles dans les Actes nous semblent si familiers? La réponse est: Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui, et éternellement. C'est le même qui a fait les miracles dans l'évangile. C'est pour cela que lorsque je lis les miracles dans les Actes je me dis que ce sont les mêmes parce que c'est la même personne qui les fait. Si c'est la même personne qui les accomplit je m'attends à ce qu'ils soient identiques.

Voici le second verset que j'applique à tous les miracles dans les Actes. C'est la promesse que Jésus donne en Jean 14:12 qui dit: « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père. » Jésus promet cela avec un double « En vérité, en vérité. » Lorsque Jésus utilisait cette formule, c'était pour rendre les gens attentifs à quelque chose qui était difficile à croire sans miracle de la part de Dieu. Chaque fois qu'il y avait quelque chose qui était difficile à croire, il disait: « En vérité, en vérité. » Ici Jésus promet que lorsqu'Il va quitter cette terre et revenir par Son Esprit, Il va continuer de faire des oeuvres puissantes, et même encore plus grandes. Cela correspond au fait de revoir une personne après une longue période, que l'on reconnaît mais qui a changé, qui a grandi et qui est plus mature.

Il y a donc quelque chose au sujet de ces miracles qui est identique, parce qu'Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement. Mais il y a également quelque chose qui a changé et qui nous emmène au-delà des miracles que l'on voit dans les évangiles.

Dans Actes 3:1-9 nous lisons au sujet de la guérison d'un homme boiteux de naissance à la porte du temple appelée la Belle. Nous verrons bien entendu cela en détail lorsque nous arriverons à ce passage mais pour l'instant nous nous contenterons de dire que cela semble familier parce que dans les récits des évangiles Jésus guérit des hommes boiteux. Ce n'est pas la première fois que Jésus a guéri un homme boiteux. Cela n'est pas un cas isolé. Cela n'est pas nouveau. C'est très familier. Par exemple en Jean 5 Il a guéri un homme qui était boiteux depuis 38 ans.

Dans son corps physique Jésus a guéri un homme qui a été boiteux pendant 38 ans. Actes 3:2 dit que cet homme a été boiteux depuis sa naissance, toute sa vie. Vous demanderez peut-être quel âge avait cet homme? Actes 4:22 dit: « Car l'homme qui avait été l'objet de cette guérison miraculeuse était âgé de plus de quarante ans. » Vous me direz peut-être: « Est-ce que c'est cela que tu appelles faire des choses plus grandes que moi? Dans les évangiles l'homme boiteux avait 38 ans et ici il a 40 ans. » Cela n'est qu'une partie du récit. L'autre partie est vraiment excitante. Actes 3:7-8 dit: « Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes; d'un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu. » Est-ce que vous n'êtes pas touché en lisant cela?

La chose qui m'a touché est le fait que Dieu nous dit qu'il était boiteux de naissance. Il est né boiteux. Dans Sa merveilleuse grâce Il nous a donné 13 petits-enfants. Chacun d'entre eux a appris à marcher. Cela a été incroyable à voir! Ils ont commencé à quatre pattes, puis ont fait deux ou trois pas. Ils sont tombés et se sont relevés. Aucun de mes 13 petits-enfants n'a commencé à marcher en sautant, en courant et en louant Dieu, pas un seul d'entre eux. Cela est une chose incroyable!

Vous voyez dans les évangiles vous avez un homme boiteux mais pas comme celui-ci. Celui-ci est né boiteux, il n'a jamais appris à marcher. Et tout d'un coup, en un instant il se met debout sans devoir apprendre à marcher. Il commence en sautant. Il est passé de la position de boiteux à debout, puis sautant et louant Dieu. Lorsque je regarde à ce miracle je me dis que c'est le même mais c'est différent. C'est glorieux parce que c'est Jésus qui a fait cela. La vie et le ministère de Pierre ont pris une nouvelle dimension parce que maintenant quelqu'un vivait en lui. Il n'a pas eu à se gratter la tête et à se demander longtemps qui a fait le miracle.

Actes 3:6 dit: « Alors Pierre lui dit: Je n'ai ni argent, ni or; mais ce que j'ai, je te le donne: au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche. » Actes 3:12 dit: « Pierre, voyant cela, dit au peuple: Hommes Israélites, pourquoi vous étonnez-vous de cela? Pourquoi avez-vous les regards fixés sur nous, comme si c'était par notre propre puissance ou par notre piété que nous eussions fait marcher cet homme? » Pierre dit à la foule que ce n'est pas eux qui ont fait cela. Actes 3:16 dit: « C'est par la foi en son nom que son nom a raffermi celui que vous voyez et connaissez; c'est la foi en lui qui a donné à cet homme cette entière guérison, en présence de vous tous. » Actes 4:9-10 dit: « puisque nous sommes interrogés aujourd'hui sur un bienfait accordé à un homme malade, afin que nous disions comment il a été guéri, sachez-le tous, et que tout le peuple d'Israël le sache! C'est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez été crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c'est par lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous. »

Les disciples savaient que tout cela ne venait pas d'eux. Et ils connaissaient également le thème des Actes, c'est que Jésus continue d'oeuvrer et Ses disciples feront de plus grandes oeuvres que les Siennes. Personne ne fait des oeuvres plus grandes que ceux à travers qui Il vit.

Nous trouvons une autre illustration de « ces oeuvres plus grandes » en Marc 5. C'est le récit d'une femme qui souffrait d'une perte de sang depuis 12 ans et qui a touché le vêtement du Seigneur Jésus. Jésus était très sensible et a ressenti cela. Marc 5:27-28 dit: « Ayant entendu parler de Jésus, elle vint dans la foule par derrière, et toucha son vêtement. Car elle disait: Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie. »

Je ne sais pas si vous êtes conscients du fait que pendant Son ministère de trois ans et demi sur la terre, Il a fait cela de nombreuses fois. Nous pensons qu'une seule personne a touché Son vêtement. Non, pas du tout. Matthieu 14:35-36 dit: « Les gens de ce lieu, ayant reconnu Jésus, envoyèrent des messagers dans tous les environs, et on lui amena tous les malades. Ils le prièrent de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchèrent furent guéris. »

Nous voyons que de nombreuses personnes ont tendu le bras pour juste toucher Son vêtement. Et elles ont été guéries quelle que soit leur maladie. Voilà ce que Jésus a fait avant qu'Il ne meure, ressuscite et soit élevé au ciel. Je vous ai dit que voir ces miracles dans le livre des Actes me fait penser à la rencontre d'un vieil ami. Il y a quelque chose de familier avec cela et également quelque chose de différent.

Lorsque je lis Actes 5:14-16 j'ai ce sentiment, il y a quelque chose que je connais à ce sujet et il y a quelque chose de différent. Ces versets disent: « Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, s'augmentait de plus en plus; en sorte qu'on apportait les malades dans les rues et qu'on les plaçait sur des lits et des couchettes, afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins couvrît quelqu'un d'eux. La multitude accourait aussi des villes voisines à Jérusalem, amenant des malades et des gens tourmentés par des esprits impurs; et tous étaient guéris. »

N'est-ce pas étrange? Tout cela porte l'empreinte de Jésus. Les gens font sortir les personnes malades. Il ne fait aucun doute que Jésus était en train de travailler, et que les disciples faisaient des oeuvres plus grandes. Dans les évangiles les gens devaient toucher Son vêtement, mais maintenant qu'Il est monté, ils n'ont même plus besoin de toucher Son vêtement. Ici les gens ont juste besoin de passer dans l'ombre de Pierre pour recevoir la guérison.

Vous comprenez l'illustration que j'essaie de donner. Jésus continue de manifester Son oeuvre. Lorsque vous parcourez les miracles dans les Actes ils sont même plus grands. Je pense que c'est une merveilleuse vérité qu'à notre époque le Seigneur Jésus bénit ceux qui viennent dans notre ombre, sous l'influence de ceux qui ont Christ qui habite en eux.

Vous vous direz peut-être: « Je ne serai jamais une bénédiction pour personne? » Pensez bien à cela. Si vous mettez votre confiance dans le Seigneur, toutes les personnes qui sont venues sous votre ombre, dans votre influence, ont été bénies. Il se peut que vous ne le sachiez pas, mais Dieu dit qu'Il va le faire et cela fait partie des oeuvres plus grandes. Dieu continue de faire des oeuvres plus grandes. Nous allons nous arrêter à ces deux miracles et nous verrons d'autres illustrations de cela à partir des autres miracles alors que parcourrons le livre.

Je vous ai dit au début de la leçon, que j'allais vous donner deux choses qui nous frappent au sujet des miracles que Christ fait en Actes. La deuxième évidence est en lien avec deux titres contradictoires de Christ que je vois dans ce livre.

On trouve dans ce livre de nombreux titres de Christ mais il y en a deux qui m'ont frappé d'une manière inhabituelle parce qu'ils sont opposés. Le premier est utilisé plus de 100 fois en Actes. C'est le mot grec Kurios. Il s'agit du mot Seigneur. Lorsque vous parcourez le livre, vous lisez toujours à nouveau le Seigneur l'a fait, le Seigneur l'a fait.

C'est vers Lui que les disciples se sont tournés lorsqu'ils ont voulu remplacer Judas. Ils ont fait appel au Seigneur pour choisir entre les deux hommes. C'est le Seigneur qui a envoyé le Saint-Esprit. C'est le Seigneur qui a ajouté tous les jours à l'église ceux qui étaient sauvés. C'est le Seigneur qui accomplit les miracles. C'est le Seigneur qui a reçu l'esprit d'Étienne. C'est le Seigneur qui est apparu à Saul sur la route de Damas. C'est le Seigneur qui s'est manifesté Lui-même.

C'est le Seigneur qui a envoyé Ananias pour parler avec lui. C'est le Seigneur qui a envoyé Pierre à Corneille et Philippe à l'eunuque éthiopien. A travers tout le livre des Actes nous voyons que c'est le Seigneur qui agit. Dans ce livre nous ne voyons pas les Actes des Apôtres, mais toujours à nouveau les Actes de Jésus.



ON NE PEUT PAS DIVISER LE SEIGNEUR EN MORCEAUX

Une des choses que nous trouvons dans les Actes est le titre complet de Christ. Actes 2:36 dit: « Que toute la maison d'Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. » Le titre complet de Christ est le Seigneur Jésus-Christ. Actes parle continuellement non uniquement du Seigneur, mais du titre complet, le Seigneur Jésus-Christ. Jésus signifie Sauveur, Seigneur est en lien avec qui a le droit de régner. Nous ne pouvons pas séparer Son Salut de Sa Seigneurie.

J'ai entendu dire des choses comme cela: « J'ai accepté Jésus comme mon Sauveur, mais je ne me suis pas soumis à Lui en tant que Seigneur. » Cela n'est pas possible. Vous ne pouvez pas diviser la personne. Il est le Seigneur Jésus-Christ. Si vous L'avez en tant que Sauveur, vous L'avez en tant que Seigneur. Et si vous ne vous êtes pas soumis au Seigneur, on peut se poser la question de savoir si vous L'avez en tant que Sauveur. Colossiens 2:6 dit: « Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus-Christ, marchez en lui. »

Une partie de mon ministère est la correspondance. J'écris à de nombreuses personnes. Et une des choses à laquelle j'aime rendre les gens attentifs est ce titre complet de Christ, le Seigneur Jésus-Christ. J'aime à dire que c'est un Sauveur complet. Dans mes lettres j'écris tout le temps, j'espère que vous profitez d'un Sauveur complet.

Ne divisez pas cette personne! Vous direz peut-être: « Je connais Jésus en tant que Sauveur mais pas en tant que prêtre. Je Le connais en tant que prêtre, mais pas en tant qu'ami. Je Le connais en tant qu'ami, mais pas en tant qu'époux. Je Le connais en tant qu'époux, mais pas en tant que le cep. Je Le connais en tant que le cep, mais pas en tant que la porte. »

Bien entendu que vous Le connaissez selon tous ces aspects. Il n'est pas divisé. Il est venu en vous dans Sa plénitude. Actes 10:36 dit: « Il est le Seigneur de tous. » C'est ce que vous remarquez lorsque vous parcourez Actes. Qui est-ce qui fait l'oeuvre? C'est le Seigneur Jésus-Christ. Le Seigneur de tous, le Sauveur complet.



JÉSUS-CHRIST EST ENCORE LE NAZARÉEN MÉPRISÉ

Voici maintenant un autre titre de Christ qui est à l'opposé de Seigneur. Personnellement je m'attendais à ce qu'Il mette ce titre de côté lorsqu'Il est allé au ciel, parce que ce n'est pas un titre très agréable. C'est pour cela que j'ai été choqué de le retrouver dans le livre des Actes. Je me suis demandé pourquoi Il a gardé ce titre, ce nom. Je fais référence au titre de Jésus le Nazaréen. Rappelez-vous, lorsque Dieu a averti dans un songe qu'Hérode était mort, Joseph est monté en Galilée dans le village de Nazareth. Matthieu 2:23 dit: « et vint demeurer dans une ville appelée Nazareth, afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par les prophètes: Il sera appelé Nazaréen. »

J'ai pris ma Bible et je me suis demandé à quel endroit est-ce qu'Il est appelé le Nazaréen dans l'Ancien Testament? Mais on ne trouve pas cela dans les Écritures. Ésaïe n'en parle pas, Ézéchiel n'en parle pas. Qu'est-ce que cela signifie: « afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par les prophètes: Il sera appelé Nazaréen? »

Une réponse je pense est que la Galilée était divisée en deux parties. Il y avait la haute Galilée et la basse Galilée qui tenait son nom du fait qu'il y avait de nombreuses personnes de la basse couche sociale. On se moquait donc des gens de la Galilée. Et Nazareth était un village méprisé dans la Galilée méprisée. Je pense que les prophètes ont prophétisé que Jésus allait être une personne rejetée. Voilà ce qu'est un Nazaréen.

Tous les prophètes ont prophétisé qu'Il allait être une personne rejetée. C'était certainement le cas. En Jean 1:46 nous lisons ce commentaire que Nathanaël fait à Philippe: « Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon? » Les personnes qui venaient de Nazareth étaient simplement dédaignées. Comme je l'ai dit je pensais que la dernière fois que je verrais le mot Nazaréen serait en Jean 19:19 qui dit: « Pilate fit une inscription, qu'il plaça sur la croix, et qui était ainsi conçue: Jésus de Nazareth, roi des Juifs. » Pilate a fait écrire cela en hébreu, en grec et en latin. Qui est cet homme qui meurt sur la croix? C'est Jésus de Nazareth. Celui qui est méprisé et rejeté. Celui que l'on regarde de haut.

Ensuite j'arrive dans le livre des Actes, au grand sermon de Pierre à la Pentecôte et je lis en Actes 2:22: « Hommes Israélites, écoutez ces paroles! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage... » Et je me dis: « Pierre ne L'appelle pas de cette façon. Il a été appelé comme cela lorsqu'Il était sur terre, dans ses jours d'humilité. » Mais maintenant Il est dans les cieux. Il est exalté, Il est ressuscité, Il est élevé.

Lors du miracle de la guérison de l'homme boiteux de naissance à la porte du temple appelée la Belle, Pierre n'a pas dit en tendant son bras: « au nom du Seigneur Jésus-Christ, lève-toi et marche... » Il a dit: « au nom de Jésus-Christ de Nazareth, lève-toi et marche. » Quel appel à sa foi cela a été pour cet homme! Il aurait pu répondre: « Vous savez je préfère encore rester boiteux que d'être guéri par cet homme méprisé. » Il a été appelé à s'identifier avec un Sauveur rejeté.

Des trois récits de la conversion de Paul, je pense que la chose la plus incroyable est lorsqu'il parle aux juifs en Actes 22:8 et qu'il leur dit: « Je répondis: Qui es-tu, Seigneur? Et il me dit: Je suis Jésus de Nazareth, que tu persécutes. » Il n'a pas dit: « Je répondis: Qui es-tu, Seigneur? Et il me dit: Je suis Jésus qui était de Nazareth lorsque j'ai vécu sur terre. » Non, Jésus n'a pas dit cela. Même dans le ciel Il est Jésus de Nazareth. Il a refusé de mettre ce titre de côté.

De tout ce que les pécheurs ont fait à Jésus sur terre, il y a quelque chose qui restera dans le ciel, ce sont les marques sur le corps de Jésus. Ce sont des cicatrices de Sa gloire. Il y a une autre chose qui survivra au ciel et c'est Son titre de gloire. Dans les siècles des siècles, Il sera Jésus le Nazaréen. Le village de Nazareth sera détruit mais Jésus continuera d'être Jésus de Nazareth.

Alors que nous parcourrons les Actes vous verrez qu'Il s'agit d'un livre sur la persécution. Si Jésus est le Seigneur élevé au-dessus de toutes choses, s'Il est monté et a été glorifié, comment se fait-il que ces hommes soient tués? Plus tard lorsque nous verrons un des versets clés qui est Actes 1:8 qui dit: « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre », nous verrons que le mot grec est « martus » d'où nous tirons notre mot martyr. Jésus dit donc: « vous serez des martyrs pour moi. » Un témoin est un martyr.

Ces deux choses sont vraies. Alors que je vois Jésus avancer dans ce livre je peux dire que je vois le Seigneur Jésus avancer dans ce livre, mais je vois également Jésus le Nazaréen avancer dans ce livre. C'est pour cela qu'alors que ce Jésus vit et agit dans un certain sens Il fait des choses glorieuses et dans un autre sens Il continue d'être méprisé, Il continue d'être rejeté, Il continue d'être repoussé, Il continue d'être outragé et toutes les personnes qui s'identifient à Lui seront outragées.

En lien avec cela j'aime Philippiens 3:10 qui dit: « Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort. » Trente années après que Paul ait connu Christ, il continue encore à prier qu'il puisse connaître le Seigneur. J'aimerais qu'alors que nous parcourrons ce livre nous puissions prier cela ensemble, que je puisse Le connaître en tant que le Seigneur Jésus-Christ. Et l'autre facette est que je puisse Le connaître en tant que Jésus de Nazareth. Est-ce que vous êtes prêt à vous identifier avec Celui qui va être rejeté? Alors que nous parcourrons ce livre, nous verrons ce que cela signifie dans Sa vie.

Voilà ce que je désirais que nous voyions ensemble dans cette leçon. Alors que nous parcourrons ce livre nous verrons Jésus qui agit, qui avance, ce ne sont pas les disciples! Il agit en eux et à travers eux. C'est Christ qui accomplit les puissantes oeuvres de Dieu. Alors qu'Il avance nous verrons que d'un côté Il est le Seigneur Jésus-Christ, mais Il reste le Nazaréen, et Il gardera ce titre dans les siècles des siècles. Lorsque Jésus vit et agit à travers nous nous pouvons nous attendre au même genre de choses. Nous pouvons nous identifier avec le Sauveur Roi et rejeté.

Prions:

Père, merci pour ce merveilleux livre. Nous avons vu ces miracles et des choses plus grandes que celles que Tu as faites alors que Tu étais sur terre. Tu fais encore ces choses maintenant. Nous pouvons nous attendre aux mêmes choses parce que c'est Toi qui agis et Tu es le même pour toujours. Combien Tu es plus merveilleux maintenant alors que Tu es dans Ton nouveau corps, l'église qui avance dans toutes les directions, de toutes les façons et vers toutes les personnes! Aide-nous toujours davantage alors que nous avançons dans ce livre à nous identifier avec le Seigneur Jésus-Christ. Nous prions que Tu puisses manifester cela dans notre coeur. Amen.

Actes 3