ACTES #11 ANANIAS ET SAPHIRA

(Actes 4:36-5:16)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre onzième leçon sur ce merveilleux livre des Actes.



RÉSUMÉ

Le thème du livre des Actes nous est suggéré dès le premier verset. Luc écrit en Actes 1:1: « Théophile, j'ai parlé, dans mon premier livre, de tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner dès le commencement. » Dans son évangile, en d'autres mots dans l'évangile de Luc, il a écrit au sujet de tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner. L'évangile est le récit de la vie et du ministère de notre Seigneur Jésus Christ, dans le corps que Dieu Lui a donné à travers la vierge Marie. Il a vécu trente-trois ans et demi et Il a exercé un ministère pendant les trois dernières années.

Luc a également écrit le livre des Actes. Si vous rassemblez son évangile et les Actes vous verrez que la part des écrits de Luc dans le Nouveau Testament est plus importante que celle des autres auteurs, même que celle de l'apôtre Paul qui a pourtant écrit treize épîtres. C'est à cause de la taille des livres de Luc et des Actes.

Actes nous partage ce que Jésus continue de faire et d'enseigner. Actes nous parle autant de la vie de Christ que le font les évangiles. Simplement, maintenant Il a un nouveau corps. Ce n'est plus le corps que Dieu Lui a donné à travers la vierge Marie, mais maintenant Il vit à travers Son corps qui est l'Église, le peuple de Dieu qui est en vous et en moi et dans Son peuple sur toute la surface du monde.

Il s'agit encore de Sa vie, de Ses activités, de Ses enseignements, de Ses déplacements, de Son oeuvre, mais Il a maintenant un nouveau Corps. Ce n'est plus un corps qui est limité à un endroit à un moment donné. Maintenant Son corps est présent dans le monde entier, Il vit à nouveau. Même s'Il est monté, même s'Il est glorifié à la droite de Dieu Son Père, Il vit par Son esprit dans Son corps qui est l'Église.

Ainsi ce que nous avons en Actes est un aperçu de la façon par laquelle Jésus va vivre sur la terre jusqu'à la fin des temps. Lorsque nous étudions le livre des Actes nous pouvons nous dire que c'est ce à quoi je peux m'attendre dans ma vie et de façon corporative dans la vie de l'Église alors que Jésus vit dans Son nouveau corps.

Comprenez bien ce point, Actes est simplement la continuation de la vie de Christ. Je pense que c'est la clé pour bien comprendre ce merveilleux livre. Et c'est à cause de cela que je vais insister sur ce thème. C'est parce que je ne désire pas perdre cela. Il est assez facile de suivre ce que l'on appelle les voyages missionnaires de Paul et d'oublier qu'il s'agit en fait du voyage missionnaire de Jésus et que Paul n'est pas le missionnaire mais le canal missionnaire. À travers tout ce récit nous désirons voir de quelle façon le Seigneur se déplace à travers Son peuple.

Le livre des Actes est organisé autour des étapes de l'expansion de l'évangile que l'on trouve en Actes 1:8 qui dit: « Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. » Le livre débute à Jérusalem la capitale du monde juif, nous emmène en Judée et en Samarie et se termine à Rome la capitale du monde païen. Ainsi le livre passe de Jérusalem à Rome, des juifs aux païens.

Nous avons vu que Dieu a donné quatre occasions aux juifs restés dans leur pays natal pour recevoir à nouveau le Seigneur Jésus en tant que le Messie. Dans chaque cas, ils L'ont à nouveau rejeté. A chaque fois les juifs ont été invités à se repentir mais ils ont répondu: « non » et à chaque fois cela s'est manifesté d'une manière plus intense. D'abord ils se sont moqués des disciples, puis ils les ont menacés, puis ils les ont frappés et enfin ils en ont mis certains à mort comme Étienne. Chaque fois ils ont répondu « non » avec une intensité plus forte et finalement cela s'est terminé par un meurtre.

À chaque invitation correspond un miracle, puis une réponse à ce miracle qui est en réalité un rejet.

Nous sommes maintenant dans le chapitre 5 où nous trouvons trois miracles. Le premier se trouve en Actes 5:5, c'est la mort surnaturelle d'Ananias et de Saphira. Actes 5:5 dit: « Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs. » Actes 5:9-10 dit: « Alors Pierre lui dit: Comment vous êtes-vous accordés pour tenter l'Esprit du Seigneur? Voici, ceux qui ont enseveli ton mari sont à la porte, et ils t'emporteront. Au même instant, elle tomba aux pieds de l'apôtre et expira. Les jeunes gens, étant entrés, la trouvèrent morte; ils l'emportèrent et l'ensevelirent auprès de son mari. »

Rappelez-vous que Pierre n'avait aucune puissance pour les frapper et pour les faire mourir. Ce n'est pas Pierre qui a fait cela, c'est le Seigneur. Pierre l'a prédit, il a reçu une prophétie. Mais ce n'est pas lui qui l'a fait. C'est le Seigneur qui a pris leur vie. Alors que nous parcourons le chapitre 5 nous ne devons donc pas oublier ceci. Cela a été un grand miracle, et c'est en lien avec la réponse donnée par les juifs à recevoir le Messie.

Le second miracle se trouve en Actes 5:12-16 qui dit: « Beaucoup de miracles et de prodiges se faisaient au milieu du peuple par les mains des apôtres. Ils se tenaient tous ensemble au portique de Salomon et aucun des autres n'osait se joindre à eux; mais le peuple les louait hautement. Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, s'augmentait de plus en plus; en sorte qu'on apportait les malades dans les rues et qu'on les plaçait sur des lits et des couchettes, afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins couvrît quelqu'un d'eux. » C'est le moment où le Seigneur a guéri toutes les personnes alors que Jésus se déplaçait en Pierre. C'est une image de l'influence que les chrétiens ont, alors qu'ils bougent en étant habités par le Seigneur.

Le troisième miracle se trouve en Actes 5:19 qui dit: « Mais un ange du Seigneur, ayant ouvert pendant la nuit les portes de la prison, les fit sortir, et leur dit: Allez, tenez-vous dans le temple, et annoncez au peuple toutes les paroles de cette vie. » Les anges du Seigneur ont ouvert les portes de la prison et ont laissé sortir les apôtres. Cela a été un puissant miracle. C'est assez amusant de lire ce qui est écrit au sujet de ce dernier miracle.

Ainsi dans ce chapitre nous trouvons le miracle de la mort surnaturelle d'Ananias et Saphira, le miracle de masse qui a pris place à travers l'influence des gens remplis de l'Esprit-Saint, et enfin l'ouverture des portes de la prison. Actes 5:22-23 dit: « Les huissiers, à leur arrivée, ne les trouvèrent point dans la prison. Ils s'en retournèrent, et firent leur rapport en disant: Nous avons trouvé la prison soigneusement fermée, et les gardes qui étaient devant les portes; mais, après avoir ouvert, nous n'avons trouvé personne dedans. »

N'est-ce pas une chose incroyable? Je pense que cela est un miracle qui était peut-être directement dirigé contre les sadducéens. Selon Actes 23:8 les sadducéens ne croyaient pas dans les anges mais Dieu a envoyé un ange pour ouvrir la porte. C'est presque comme si Dieu disait aux sadducéens: « Prenez-cela! Je vais vous montrer ce que Je peux faire avec les anges! » Nous devons étudier cette merveilleuse troisième invitation à la lumière de ces trois miracles. La mort d'Ananias et Saphira, les guérisons de masse et ensuite l'ouverture de la porte de la prison. Parce que chacun de ces trois miracles a eu un impact sur les juifs restés dans leur pays natal et leur réponse à cette troisième invitation pour recevoir Christ en tant que leur Messie.



LES MIRACLES SONT LE SIGNE QUE LE JÉSUS DES ACTES EST LE MÊME QUE CELUI DES ÉVANGILES

Rappelez-vous que ces trois miracles illustrent le fait que c'est le même Jésus qui vivait dans les Évangiles qui vit maintenant dans le livre des Actes à travers Son nouveau corps. Il juge encore le péché. Il a encore la puissance de guérir, et Il a encore l'objectif d'ouvrir les portes des prisons. Voilà ce que ces miracles illustrent.

Pour bien souligner le thème que Jésus continue de vivre dans Son peuple, et que c'est le même Christ qui a un jour marché sur terre, qui continue de marcher dans Son peuple, laissez-moi vous présenter cette troisième invitation faite aux juifs en lien avec ces merveilleux miracles.

En comparant les miracles que l'on trouve en Actes 5 avec les miracles de Christ dans les Évangiles, nous voyons clairement qu'il s'agit de la même personne qui accomplit ces miracles. Il est vrai qu'Il a un nouveau corps mais c'est encore Lui. Je crois que la grande révélation de Christ que nous voyons en étudiant les miracles de Christ en lien avec les miracles des Évangiles, est qu'Il est le Christ qui ne change pas. Il est le même hier, aujourd'hui et pour toujours. Il est tout le temps le même.

C'est le même Christ qu'ils vont rejeter maintenant, qu'ils ont rejeté la première fois lorsqu'ils L'ont mis sur la croix et cela pour la même raison comme nous le verrons. Chaque miracle souligne un aspect particulier du Christ qui ne change pas. Quel aspect du Christ qui ne change pas est mis en avant, par la mort surnaturelle d'Ananias et de Saphira? Je pense que la réponse montre que Son attitude envers le péché n'a pas changé.

Le jugement miraculeux sur Ananias et Saphira nous est rapporté dans les versets 5:1-11. Je pense qu'une des valeurs qu'a ce récit du début de l'histoire de l'Église est de montrer que l'âge de la grâce n'est pas l'âge de la sentimentalité. Certaines personnes pensent qu'après la Pentecôte Dieu n'était plus aussi sévère au sujet du péché et qu'Il est devenu sentimentaliste.

Une des choses qui je pense, trompe les gens, est le fait d'appeler l'Ancien Testament l'âge de la loi et le Nouveau Testament l'âge de la grâce. Cela induit les gens en erreur. Cela nous induit en erreur parce que ce n'est pas techniquement vrai. Quand est-ce que l'âge de la grâce a commencé? Au niveau terrestre cela a été dans le jardin d'Eden. Cela a commencé très loin dans le passé lorsque Dieu a habillé Adam et Eve dans les habits de peau confectionnés à partir de l'animal sacrifié.

L'âge de la grâce a tout le temps été avec nous. L'Ancien Testament n'est pas l'âge de la loi. Personnellement, j'aime appeler cela l'âge mosaïque. Même si cela ne résout pas tous les problèmes, je pense que c'est une étape dans la bonne direction parce que l'Ancien Testament est également l'âge de la grâce. Les personnes qui ont vécu à cette époque n'ont pas été sauvées par la loi, personne n'a jamais été sauvé que par la pure grâce de Dieu.

Cela est au niveau terrestre; au niveau du céleste, l'âge de la grâce a commencé bien avant le jardin d'Eden dans la pensée de Dieu, dans l'Éternité passée. Il a toujours été question de la grâce de Dieu. Certaines personnes pensent qu'à la Pentecôte, Dieu a changé Son attitude vis-à-vis du péché. Non, ce n'est pas le cas. Laissez-moi vous poser cette question. Est-ce que Dieu hait autant le péché après la Pentecôte, qu'Il ne l'a haï avant la Pentecôte? Oui, bien entendu et c'est parce qu'Il est le Dieu qui ne change pas. Il ne peut pas changer d'attitude par rapport au péché et Actes 5:1-11 montre cela.

Je suis reconnaissant que cela soit arrivé après la Pentecôte, parce que nous sommes maintenant profondément entrés dans l'âge de la grâce.

Pourquoi est-ce que Dieu est si sévère avec Ananias et Saphira? A première vue vous pouvez vous dire qu'ils ne font rien de mal, pourtant Dieu est venu et les a frappés; d'abord le mari et ensuite l'épouse. Si l'attitude de Dieu envers le péché ne change pas dans tous les âges et toutes les dispensations alors quelle réponse pouvez-vous donner à cette question: « Si Dieu ne change pas, alors comment se fait-il qu'Il ne frappe plus les gens de la même façon maintenant? »

Pourquoi est-ce que Dieu ne frappe pas lorsque par exemple quelqu'un ment au Saint-Esprit, lorsque quelqu'un n'est pas complètement soumis, lorsque quelqu'un dit qu'il a tout donné mais qu'en réalité il a gardé une part pour lui, ou si nous chantons « je soumets de bon coeur toutes choses à Christ » ou bien « Mon Jésus je T'aime je Te donne toutes choses » sans le penser réellement? Je pense que si Dieu faisait cela de façon littérale il y aurait une longue procession funéraire. Qui d'entre nous pourrait survivre à cela?

Si nous prenons du recul pour avoir une vue d'ensemble de la Bible, nous pouvons trouver un peu de lumière pour mieux comprendre cette histoire d’Ananias et Saphira. Nous sommes à un moment où un nouvel ordre est établi. Dieu est en train de bâtir une Église. Il a commencé à la Pentecôte. C'est un nouvel ordre.

Dans la Bible nous avons quatre récits de l'institution d'un nouvel ordre. Et chaque fois qu'un nouvel ordre est établi nous voyons deux choses qui se manifestent tout le temps. Je vais vous citer les quatre ordres et ensuite les deux réalités qui y sont associées.

Le premier ordre date de l'époque de Moïse lorsque Dieu a établi une nation messianique sur la terre qui est Israël. A l'époque de Moïse, Dieu a fait quelque chose de neuf. Il a posé une fondation. Le second nouvel ordre a été à l'époque d'Élie et d'Élisée. C'est lorsque Dieu a installé l'ordre prophétique sur la terre. Nous trouvons des prophètes avant cela mais pas d'ordre prophétique. Le troisième moment où Dieu a établi un nouvel ordre sur terre est dans l'Évangile et les Actes. C'est à l'époque de Christ et des apôtres lorsqu'il bâtit une Église. Cela est un nouvel ordre. Finalement un nouvel ordre sera établi à la fin des temps lorsque Christ reviendra sur la terre pour régner avec puissance et gloire.



LORSQUE DIEU ÉTABLIT UN NOUVEL ORDRE IL Y A DES MIRACLES SENSATIONNELS

Chaque fois que Dieu introduit un nouvel ordre sur terre, il est marqué par deux choses. La première chose est que les miracles prennent une forme très sensationnelle. Il se passe alors d'importants miracles qui sont inhabituels et cela donne du crédit au nouvel ordre.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les miracles dans votre Bible ne sont pas distribués de façon égale. Nous avons près de quatre mille ans d'histoire dans notre Ancien Testament, ne vous attendririez-vous pas à ce que les miracles soient répartis uniformément? Mais ce n'est pas le cas. Ils sont regroupés. Nous trouvons une période de puissants miracles, puis plus rien. Puis tout d'un coup il y a de nouveau une période de miracles puis plus rien. Les miracles apparaissent lorsque Dieu établit un nouvel ordre. Les miracles apparaissent en groupe.

Il y a eu de puissants miracles lorsque Dieu, à l'époque de Moïse a établi un nouvel ordre en établissant la nation messianique. Nous lisons que de l'eau a été transformée en sang et qu'une verge a été transformée en serpent. Il y a eu de nombreuses plaies comme une obscurité surnaturelle et une invasion de poux. Plus tard des cailles et de la manne sont descendues du ciel. Le peuple d'Israël a été surnaturellement préservé dans le désert, leurs vêtements et leurs souliers ne se sont pas usés. Il y a eu de très nombreux miracles. Et cela parce que Dieu était en train d'établir un nouvel ordre sur terre.

Mais tout d'un coup alors que vous poursuivez la lecture de votre Bible, les miracles disparaissent. Vous vous demandez où sont passés les miracles, et comment cela se fait que Dieu n'agisse plus. Puis tout d'un coup à l'époque d'Élie et Élisée les miracles font leur retour. On trouve alors certaines des histoires les plus incroyables de l’Ancien Testament. Ces miracles prennent des formes sensationnelles; des lépreux sont purifiés, des morts ressuscitent, du poison retrouvé dans un pot n'a pas d'effet sur ceux qui en mangent, les eaux du Jourdain s'ouvrent à nouveau. Ce sont de grands miracles. Et tout d'un coup ils cessent à nouveau. Vous continuez votre lecture de l'Ancien Testament avec les prophètes et vous vous demandez où sont passés les miracles. Ils ont tous disparus.

Il y a eu une série de miracles à l'époque de Moïse et puis à l'époque d'Élie et Élisée. Puis lorsque les temps ont été accomplis, Christ est venu et alors qu'Il foule la terre, les miracles sont de retour. Cette fois-ci l'eau ne s'est pas transformée en sang mais en vin. On voit alors à nouveau de glorieux miracles. Des personnes sont délivrées de démons, d'autres sont guéries de maladies. Les morts ressuscitent. Nous trouvons également des miracles à travers tout le livre des Actes.

Chaque fois que Dieu a établi un nouvel ordre sur la terre, comme lorsqu'Il établit la nation d'Israël, lorsqu'Il a établi l'ordre prophétique, lorsqu'Il a établi l'Église sous sa forme embryonnaire, alors qu'elle était encore un bébé, il y a eu de grands miracles sur la terre.

Dans nos Bibles nous lisons au sujet d'un jour qui vient qui inaugurera un nouvel ordre lors du retour du Seigneur Jésus-Christ. Cet ordre sera à nouveau marqué par les miracles. Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Il y aura également des signes dans le règne animal. La vache et l'ourse auront un même pâturage, leurs petits un même gîte; et le lion, comme le boeuf, mangera de la paille. Le nourrisson s'ébattra dans l'antre de la vipère, et l'enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic. La Bible dit que celui qui mourra à cent ans sera jeune parce qu'il aura vécu une vie si courte. L'âge d'un homme sera comparable à l'âge d'un arbre. Dieu établira un nouvel ordre sur la terre. Chaque fois que Dieu a fait cela et lorsqu'Il le refera cela a été et sera marqué par des miracles sensationnels.



LORSQUE DIEU ÉTABLIT UN NOUVEL ORDRE SES JUGEMENTS SONT SÉVÈRES

Je vous ai dit que l'on trouve deux caractéristiques lorsque Dieu établit un nouvel ordre. Le premier est donc des miracles qui prennent une forme sensationnelle. Le second est que chaque fois que Dieu établit un nouvel ordre, ses jugements sont également inhabituellement très sévères. À l'époque de Moïse lorsque Dieu a établi un nouvel ordre, nous sommes presque choqués de lire à quel point Dieu était sévère et comment Il a envoyé Ses plaies sur le peuple de Dieu qui se plaignait. En Nombres 11 on voit le feu de l'Éternel s'allumer contre le peuple après que le peuple ait murmuré. Marie s'est interrogée sur le fait que Moïse épouse une femme éthiopienne. Elle a parlé contre Moïse et elle a été frappée de lèpre.

On peut se demander pourquoi est-ce que Dieu a été si sévère. Les fils d'Aaron, Nadab et Abihu apportèrent devant l’Éternel du feu étranger et le feu sortit de devant l'Éternel et les consuma. Les gens de la famille de Koré se sont rebellés contre le leadership de Moïse et d'Aaron, la terre s'ouvrit et les engloutit eux et leur famille. Un homme est sorti un jour de sabbat ramasser du bois et tout le peuple le fit sortir du camp, le lapida et il mourut.

Vous direz peut-être pourquoi est-ce que Dieu est si sévère? Je suggère que c'est parce qu'Il était en train d'établir un nouvel ordre sur la terre. Puis il semblerait que la sévérité disparaisse mais ce n'est pas le cas parce que Dieu ne change pas.

Il est vrai que l'époque d'Élie et d'Élisée a été un temps de grands miracles, mais cela a également été l'occasion de grands jugements. Deux fois Élie a appelé le feu du ciel et le feu est descendu et a consumé cinquante hommes.

Élisée est connu pour être un ministre de la vie. C'est un ministre de la résurrection, tous ses miracles sont bons. Est-ce que vous savez quel a été son second miracle? Nous le trouvons en 2 Rois où il est en chemin pour Béthel, une bande de jeunes garçons sort de la ville pour se moquer de lui en disant : « Monte, chauve! monte, chauve! » Vous vous rappelez qu'Élie venait d'être enlevé dans le ciel et je pense que ces jeunes voulaient dire: « Élisée pourquoi est-ce que tu ne montes pas avec ton ami? » Je pense qu'il ne désirait pas entendre ce message. 2 Rois 2:24 dit: « Il se retourna pour les regarder et il les maudit au nom de l'Éternel. Alors deux ours sortirent de la forêt et déchirèrent quarante-deux de ces enfants. »

Pourquoi y a-t-il des jugements si sévères? Nous ne lisons pas de telles choses à travers toute la Bible, cela ne s'est passé qu'à certains moments. La réponse est que Dieu établit un nouvel ordre sur la terre et cela s'accompagne de miracles et de jugements sévères.

Cela nous emmène à Actes 5 et à la question: pourquoi est-ce que Dieu est si sévère avec Ananias et Saphira? Je ne pense pas que cela réponde à toutes les questions mais c'est un pas dans la bonne direction. Je pense que c'est parce que Dieu établit un nouvel ordre sur la terre. Dieu est en train de bâtir une église. Et lorsque Dieu fait quelque chose de nouveau il faut que cela ait des fondations pures. Cela doit être pur dès le commencement. Il y a donc des jugements inhabituellement sévères.

Je pense qu'une des raisons pour lesquelles Dieu a été si sévère avec Ananias et Saphira est à cause de ce principe qui se retrouve dans toute la Bible. Vous pouvez vous attendre à ce que Satan soit inhabituellement agressif, lorsque Dieu fait une chose nouvelle, lorsque Dieu fait une nouvelle oeuvre, un nouveau ministère, une nouvelle église, lorsque Dieu ouvre de nouvelles portes. Dans ces moments-là vous pouvez vous attendre à deux choses. Premièrement vous pouvez vous attendre à de grands miracles de Dieu lorsqu'il y a de nouvelles choses, parce que c'est la façon de faire de Dieu. Et vous pouvez également vous attendre à des jugements inhabituellement sévères.

Je pense que vous avez une bonne illustration de cela en Actes 5. Ainsi que ce soit une nouvelle église, de nouveaux convertis, un nouveau ministère, ou de nouvelles opportunités vous pouvez vous attendre à ce que Dieu fasse de merveilleuses choses.

Je me rappelle combien de merveilleux miracles nous avons vu au début de notre ministère, alors que Dieu a commencé à agir et à pourvoir. Je pourrais vous partager témoignages après témoignages. Et si vous me demandez si nous voyons la même chose de nos jours je répondrai: « Non pas autant. » Si vous me demandez si cela me manque je répondrai: « Oui, parfois cela me manque. » Il arrive parfois que je dise à mon épouse Lillian, laissons derrière-nous tout ce que nous avons et retournons à l'époque où Dieu faisait toutes ces choses. Elle me rappelle alors que nous n'avons plus besoin de cela. Mais est-ce que nous en avions besoin au commencement? Oui, bien entendu nous en avions besoin pour encourager notre coeur, pour nous établir et pour confirmer que c'était une oeuvre de Dieu. Je peux également vous raconter des histoires sur comment Dieu était inhabituellement sévère au commencement. Voilà, c'est simplement la façon de faire de Dieu.

Lorsque le Seigneur reviendra, lorsque les temps seront accomplis, est-ce que ce sera un temps de miracles? Bien entendu que cela le sera. Est-ce que ce sera un temps de jugement? Bien entendu que cela le sera. Ce sera le grand jugement, appelé la grande tribulation. C'est le temps qui est décrit comme étant celui où Jésus règne avec une verge de fer. Pourquoi? Parce que c'est un nouvel ordre que Dieu va établir sur la terre.

J'espère que cet aperçu nous aide à voir ces temps lorsque Dieu fait une nouvelle chose. Dans chaque cas il y a eu de grands miracles et de grands jugements. Je crois que chaque fois qu'il y a une nouvelle oeuvre et que Dieu fait une nouvelle chose Il fait de merveilleux miracles, c'est pour cela qu'avec ce qui suit je ne désire pas évacuer la question des miracles. En effet, de nombreuses personnes lisent les Actes et se demandent: « Regardez l'Église primitive et tous les miracles, les prodiges et les signes. Pourquoi est-ce que Dieu ne fait pas cela de nos jours? » Elles essaient de forcer Dieu à refaire cela de nos jours. Dieu ne refera pas la même chose. Il l'a fait lors de la fondation lorsqu'Il a établi l'Église. Et maintenant nous attendons que Dieu établisse Son nouvel âge.

Nous avons donc vu que ce récit illustre le fait que Dieu ne change pas d'attitude envers le péché. Actes 4:36-5:11 dit: « Joseph, surnommé par les apôtres Barnabas, ce qui signifie fils d'exhortation, Lévite, originaire de Chypre, vendit un champ qu'il possédait, apporta l'argent, et le déposa aux pieds des apôtres. Mais un homme nommé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriété, et retint une partie du prix, sa femme le sachant; puis il apporta le reste, et le déposa aux pieds des apôtres. Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point que tu mentes au Saint-Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ? S'il n'eût pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après qu'il a été vendu, le prix n'était-il pas à ta disposition? Comment as-tu pu mettre en ton coeur un pareil dessein? Ce n'est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs. Les jeunes gens, s'étant levés, l'enveloppèrent, l'emportèrent, et l'ensevelirent. Environ trois heures plus tard, sa femme entra, sans savoir ce qui était arrivé. Pierre lui adressa la parole: Dis-moi, est-ce à un tel prix que vous avez vendu le champ? Oui, répondit-elle, c'est à ce prix-là. Alors Pierre lui dit: Comment vous êtes-vous accordés pour tenter l'Esprit du Seigneur? Voici, ceux qui ont enseveli ton mari sont à la porte, et ils t'emporteront. Au même instant, elle tomba aux pieds de l'apôtre, et expira. Les jeunes gens, étant entrés, la trouvèrent morte; ils l'emportèrent, et l'ensevelirent auprès de son mari. Une grande crainte s'empara de toute l'assemblée et de tous ceux qui apprirent ces choses. »

Nous avons ici le premier signe qui montre comment Dieu a publiquement jugé l'Église qu'Il vient d'établir. La clé semble se trouver au verset 5:3. Actes 5:3 dit: « Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point que tu mentes au Saint-Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ? » Ananias et sa femme Saphira ont menti au Saint-Esprit.

Nous avons ici quelque chose de plus profond que de simples mensonges qui sortent de la bouche. En d'autres termes c'est plus profond que de simplement dire: « Nous avons vendu le terrain pour cinquante mille euros » alors qu'en réalité ils l'ont vendu pour cent mille euros. Il est vrai qu'ils ont menti. Mais le péché est plus profond que les mensonges de leurs lèvres. Pendant des années j'ai pensé que le péché principal ici était une soumission incomplète et leur hypocrisie, c’est-à-dire que toute leur vie était un mensonge, qu'ils ont dit avoir tout donné mais qu'ils ont en fait retenu quelque chose pour eux. Ils ont dit qu'ils ont tout donné. Mon message était alors : « Ne retenez rien pour vous. Donnez tout au Seigneur. Il désire toutes choses, tous les centimes. Donnez tout au Seigneur. »

Il est vrai que cela est une vérité de la Bible, mais ce n'est pas la vérité que l'on trouve ici en Actes 5. Ce n'est pas ce que l'on enseigne ici. Une des raisons pour lesquelles je sais cela, est à cause du verset 5:4 qui dit: « S'il n'eût pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après qu'il a été vendu, le prix n'était-il pas à ta disposition? Comment as-tu pu mettre en ton coeur un pareil dessein? Ce n'est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. » Avant que la propriété ne soit vendue tout était sous leur contrôle. Après que la propriété soit vendue tout était sous leur contrôle. En d'autres termes, Dieu ne leur a pas demandé de tout donner. Cela signifie que de dire que le point souligné ici est une soumission non complète, c'est aller plus loin que le texte.

Dieu ne leur a pas demandé de tout vendre et de le déposer aux pieds des apôtres. Ils étaient libres de le faire ou pas. Ils n'avaient pas besoin de le faire. Avant que la propriété soit vendue l'argent était à eux et même après on ne leur pas demandé de donner tout l'argent. Leur péché n'a pas été qu'ils ont retenu quelque chose pour eux. Ils auraient soit pu tout donner, soit pu tout garder et tout de même plaire au Seigneur. Il n'était pas déçu parce qu'ils n’avaient pas tout donné. Ils auraient pu donner cinq pour cent et le Seigneur aurait été heureux. Ils auraient pu donner dix, quinze, cinquante ou cent pour cent, ce n'est pas cela le problème.

Dieu aurait été satisfait s'ils avaient donné cinq euros pour pourvoir aux besoins des saints et qu'ils étaient partis en croisière avec le reste de l'argent. Il n'est pas contre cela. Ce n'est pas le problème ici. Le péché était tellement plus grand que cela! Le problème ici n'est pas combien ils donnent et combien ils gardent pour eux.

Le premier mot du chapitre 5 est le mot « mais. » Nous trouvons ici un contraste. Dans les versets 4:34-37 nous lisons au sujet de la libéralité de l'église et de quelle manière ils ont vendu leur propriété et l'ont déposée aux pieds des apôtres. Ensuite un homme est mis en avant c'est Barnabas, le fils d'exhortation car son don était inhabituellement généreux. Nous avons là le récit de la grande générosité des gens pour pourvoir aux besoins des saints et tout spécialement celle de Barnabas.

Ensuite vous trouvez ce grand contraste au verset 5:1 introduit avec le mot « mais. » On nous donne d'abord l'exemple de Barnabas puis celui d'Ananias et de Saphira qui est le contraire de cela. Il y a un grand contraste entre Barnabas et Ananias et Saphira. Ainsi le péché est plus profond que les mensonges qui pourraient sortir de la bouche ou une soumission incomplète même si ces choses étaient sûrement présentes. Le problème était la convoitise qui était dans leur coeur. C'est un problème de coeur. Lorsque vous étudiez ce passage je ne sais pas si vous pensez au peuple d'Israël qui est entré en Canaan. Est-ce que vous savez quel est le premier péché qui est nommé lorsque le peuple est entré dans le pays promis? C'est le péché d'Acan. Il a convoité un manteau de Schinear. C'est une incroyable image. Acan était attaché à ce qui était sous la malédiction de Dieu.

De son côté Ananias désirait avoir la réputation de Barnabas, mais il n'avait pas le coeur de Barnabas. Il désirait que les gens pensent qu'il était le même que Barnabas. Pourquoi est-ce que Dieu nous fait le récit de la grande libéralité de l'église primitive? Est-ce qu'Il désire nous donner un exemple pour nous montrer comment nous devons agir? Est-ce que nous devrions tout vendre, tout déposer aux pieds des anciens et les laisser distribuer le tout à ceux qui ont des besoins? Non, je ne pense pas que cela soit le point que Dieu désire souligner ici.

Je pense que le point ici est que Dieu établit un nouvel ordre sur la terre. Il y a maintenant un groupe de personnes qui est devenu des citoyens de deux mondes. Ces gens sont nés dans ce monde et par la venue du Saint-Esprit, ils sont maintenant devenus des habitants d'un autre monde, d'un monde spirituel. Je pense que cela est une illustration du fait que le cordon est coupé. Ils ne sont plus attachés à ce monde. Il semble que ce monde n'a plus de valeur pour eux. Ils vendent tout et le déposent aux pieds des apôtres parce que cela n'a plus de valeur pour eux. Ils sont maintenant membres d'un nouveau monde.

Cela ne signifie pas que Dieu nous dit de faire la même chose, mais cela signifie que lorsque le Seigneur vit dans notre coeur ce monde perd de sa valeur. Et ce qui un jour était si important comme les maisons, les propriétés et les biens matériels n'est plus si important. Vous me demanderez alors si nous ne devrions pas tout vendre et aller vivre comme un moine dans une caverne.

Non, je ne pense pas que c'est cela qu'il dit. Non, le verset 4:35 dit qu'ils ont distribué à chacun selon qu'il en avait besoin. Nous utilisons encore le monde pour pourvoir à nos besoins mais nous ne sommes plus attachés à lui. Lorsque vous êtes né et que vous êtes sorti du ventre de votre mère le cordon ombilical a été coupé, vous êtes passé d'un ancien monde c’est-à-dire neuf mois dans le ventre de votre mère à un nouveau monde. Maintenant que vous êtes né de nouveau, le cordon avec l'ancien monde doit aussi être coupé; vous êtes passé d'un ancien monde à un nouveau monde dans lequel vous êtes vivant pour Dieu, pour les choses de Dieu, par l'esprit de Dieu. Ce monde ne signifie plus grand chose pour vous. C'est cela que l'on voit se passer ici. C'est un nouvel ordre. C'est ce qui est illustré ici par ces chrétiens qui ont tout déposé aux pieds des apôtres car le cordon a été coupé. Mais cela n'a pas été le cas pour Ananias, ni pour Saphira. Ils étaient encore attachés à l'ancien monde, le cordon n'a pas été coupé.

Nous voyons donc ici que le premier péché qui a été jugé si sévèrement a été le péché de la convoitise. En lien avec cela j'aime le Psaume 119:36 qui dit: « Incline mon coeur vers tes témoignages, Et non vers la convoitise! » Est-ce que le Seigneur hait la convoitise en ce moment même autant qu'Il ne l'a jamais haï? Bien entendu qu'Il le hait autant!

Prions:

Père nous Te remercions tellement pour Ta merveilleuse Parole, et pas uniquement pour ce que nous avons compris jusque-là mais pour tout ce que Tu as prévu qu'elle devait signifier. Nous Te remercions pour ce récit qui explique que Tu as établi un nouvel ordre sur la terre lorsque Tu as établi Ton Église en l'accompagnant de grands miracles et de sévères jugements pour que ses fondations soient pures. Nous faisons partie de cette Église. Que nous puissions comprendre ce que cela signifie que le cordon est coupé et que nous passons d'un monde à un autre. Nous Te prions que nous puissions être complètement détachés de ce monde et être comme Abraham le pèlerin, dont le seul bien qu'il possédait dans ce monde a été un tombeau. Nous Te prions pour que nous puissions être des pèlerins sur la terre. Merci de manifester ces choses dans notre coeur et prépare-nous alors que nous continuons de parcourir Actes et que nous voyons de quelle façon Tu vis à nouveau en nous. Au nom de Jésus. Amen.

Actes 12