ACTES #10 L'ÉGLISE PERSÉCUTÉE

(Actes 4:1-12:25)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre dixième leçon sur ce merveilleux livre des Actes.



RÉSUMÉ

Comme vous le savez, le thème du livre des Actes, nous est suggéré par le verset 1:1 qui dit: « Théophile, j'ai parlé, dans mon premier livre, de tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner dès le commencement. » Nous avons plusieurs fois souligné le fait que ce premier livre dont il est fait mention est l'évangile de Luc. Dans cet évangile Luc nous fait le récit de tout ce que Jésus a commencé de faire et d'enseigner lorsqu'Il était sur terre pendant 33 et demi dans le corps que Dieu Lui a donné à travers la vierge Marie.

Dans le livre des Actes Luc continue de donner ce même message, car Actes est la suite de l'évangile de Luc. Ici il nous parle de tout ce que Jésus continue de faire et d'enseigner. C'est tout autant la vie de Christ que ce que vous trouvez dans chacun des quatre évangiles. Il est encore présent, Il est encore vivant, Il continue d'agir et d'enseigner. Il est monté au ciel mais ensuite Il est revenu dans la personne du Saint-Esprit.

La seule différence entre l'évangile en tant que la vie de Christ et les Actes en tant que la vie de Christ est que maintenant Jésus a un nouveau corps. Il n'utilise plus le corps que Dieu Lui a donné à travers la vierge Marie. Il utilise maintenant Son nouveau corps, l'Église. Vous êtes Son Corps, je suis Son Corps. Nous sommes Son Corps. Par conséquent Il continue d'oeuvrer sur terre, d'avoir un ministère et d'enseigner à travers Son nouveau corps l'Église.

Le livre des Actes est le récit de l'Église primitive et un exemple de la façon dont Dieu va continuer d'enseigner et d'agir à travers Son nouveau Corps jusqu'à la fin des temps, jusqu'à ce qu'Il revienne à nouveau. En lisant le livre des Actes vous avez sous forme d'image ce à quoi vous pouvez vous attendre à travers toute l'histoire humaine jusqu'à la fin. C'est cela la grande contribution de ce merveilleux livre. Il nous montre le Christ vivant qui continue d'agir, d'accomplir un ministère à travers Son nouveau Corps.

Nous sommes en train d'étudier les sept premiers chapitres qui contiennent quatre invitations données par Dieu aux juifs restés dans leur pays d'origine, à se repentir, à se tourner vers Jésus pour l'accepter en tant que Messie. Chaque invitation a été rejetée. Les juifs ne se sont pas uniquement ligués dans la crucifixion de Christ, mais lors des quatre invitations reçues après la résurrection, ils ont chaque fois redit « non. » Et chaque fois cela l'a été avec une intensité croissante.

Après la première invitation les juifs se sont moqués des disciples. Après la seconde les chefs religieux ont menacé les disciples. Après la troisième ils ont frappé le peuple de Dieu. Et finalement après la quatrième invitation ils ont mis à mort Étienne. Vous pouvez voir comment leur coeur se durcit toujours davantage.

Dans notre discussion nous sommes arrivés à cette seconde invitation que l'on trouve en Actes 3 et 4. L'occasion qui a entraîné cette invitation a été le merveilleux miracle de la guérison de l'homme né boiteux et qui était couché tous les jours près de la porte du Temple appelé la Belle.

Laissez-moi reprendre avec vous les deux grandes vérités que nous avons vues dans notre précédente leçon en lien avec cette seconde invitation. J'aimerais comparer Actes 3:7 avec Actes 4:29-30. Dans le verset 3:7 on voit Pierre saisir l'homme boiteux par sa main droite.

Actes 3:7 dit: « Et le prenant par la main droite, il le fit lever. Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes. » On voit ici Pierre saisir l'homme boiteux par sa main droite. J'aimerais que vous vous imaginiez Pierre en tant que représentant de l'Église étendant sa main, c'est la main d'un homme, c'est la main du canal, c'est la main de l'Église.

Actes 4:29-30 dit: « Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance, en étendant ta main, pour qu'il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus. » Vous voyez, maintenant c'est le Seigneur qui étend Sa main pour guérir. Nous pouvons alors nous poser la question: de quelle main s’agissait-il? Est-ce que cela était la main de Pierre, où est-ce que cela était la main de Dieu? La réponse est les deux. C'était le Seigneur qui étendait Sa main à travers la main de Pierre.



LA VIE CHRÉTIENNE, C'EST DIEU QUI AGIT EN NOUS ET À TRAVERS NOUS

C’est différent du fait que Pierre, ait un ministère au nom du Seigneur, c’est-à-dire en Son nom, par Son autorité. C'est la façon dont la plupart des gens considèrent le service, c'est comme cela que les gens considèrent la mission. Mais c'est mieux que cela. La vie chrétienne ce n'est pas nous qui agissons par l'autorité de Dieu. C'est Dieu Lui-même, qui agit pour Lui-même en nous et à travers nous. Il ne s'agit pas de la même chose. C'est une toute autre direction.

C'est bien entendu le message du livre des Actes. Christ est vivant et Il est vivant en nous. Il s'agit de Son ministère à travers nous. Peut-être que vous direz que nous étendons notre bras, oui nous le faisons. Mais Dieu étend également Sa main en même temps et Il utilise notre main.

Nous ne sommes pas appelés à avoir un ministère pour Dieu, nous sommes appelés à laisser Dieu avoir un ministère à travers nous. C'est cela la différence et c'est cela le message des Actes. C'est notre main, mais c'est également Sa main.

Nous pouvons illustrer cela avec un gant. Ce gant représente vous, moi et toute l'Église. La façon dont de nombreux chrétiens considèrent la vie chrétienne est que nous avons des doigts et une paume et ensuite Dieu nous donne un commandement. Par exemple Dieu peut dire: « Gant ramasse la balle. » Mais malheureusement le gant ne peut que rester par terre bien qu'il ait des doigts et une paume, un index, un pouce, un majeur.

Je pourrais prêcher à ce gant jusqu'à ce que je m'épuise ou que je meure. Ce gant n'a pas besoin d'une série de réunions. Il n'a pas besoin d'instructions sur comment saisir et tenir une balle. Il n'a pas besoin de réunions de prière. Il n'a pas besoin d'être baptisé. Il n'a pas besoin d'être confirmé. Il n'a pas besoin de jeûner. Vous savez ce dont le gant a besoin. Il a besoin que je mette ma main dans le gant. Maintenant le gant peut faire tout ce que ma main peut faire. La seule limite du gant est la limite de la main qui est dans le gant.

C'est cela le message du livre des Actes. Le livre des Actes nous dit que Dieu est en nous, nous sommes le gant. Il nous donne des commandements mais comment pouvons-nous les accomplir? C'est parce qu'Il vit en nous pour les faire, il s'agit de Sa vie et non de la nôtre.

Tous les commandements que Dieu a donnés dans la Bible sont impossibles à appliquer. La vie chrétienne est absolument impossible. Vous ne pouvez pas tendre l'autre joue. Vous ne pouvez pas faire un second mille. Les époux ne peuvent pas aimer leur épouse comme Christ a aimé l'Église. Vous ne pouvez pas considérer comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés. Vous ne pouvez pas aimer et prier pour vos ennemis et pour ceux qui vous persécutent et abusent de vous. Vous ne pouvez pas prier sans cesse. Vous ne pouvez pas être parfaits comme Dieu est parfait. Si Jésus me dit un jour: « Étends ta main sèche. » Je ne le pourrai pas, elle est sèche. Pourtant le paralysé l'a fait. Et lorsqu'Il ordonne: « Talitha koumi, jeune fille, lève-toi », je ne peux pas le faire parce que je suis mort. Pourtant, elle, petite fille, l'a fait. Tout cela a été possible par la puissance de la vie de Dieu en elle, elle l'a fait. Si Jésus dit: « Prends ton lit et marche. » Je ne le pourrai pas car je suis paralysé. Pourtant nous le pouvons par la vie de Dieu qui vit en nous.

C'est donc cela que nous voyons dans le chapitre 3. Pierre était si excité au sujet de cette nouvelle vie!

Il a pu étendre sa main parce que Dieu a étendu Sa main et il a pu dire: « au nom de Jésus lève-toi et marche. » Je ne représente pas Dieu. Dieu vit en moi et Dieu vit à travers moi. Voilà le premier principe que nous avons vu dans notre précédente leçon.

Le second principe que nous avons vu est en lien avec la grande image que nous trouvons au chapitre 3. Sur cette grande image se trouve un homme assis devant un temple pendant qu'une grande parade d'adorateurs passe devant lui. Il y a deux personnes qui s'arrêtent et au nom du Seigneur elles lui communiquent Sa vie, il se lève et se remet à marcher.

Cet incident est comme un extrait de toute l'histoire de l'Église. L'homme né boiteux représente toute l'humanité. Nous sommes nés paralysés. Nous sommes assis devant le seul endroit qui pourrait nous aider, c’est-à-dire le Temple. Malheureusement les adorateurs passent de temps en temps devant cet homme, il arrive qu'ils lui jettent une pièce ou un sandwich. Mais il y a ceux qui font partie du reste, comme Pierre et Jean, qui ont compris ce qu'est la vie intérieure de Dieu, la plénitude du Saint-Esprit, la vie échangée.

A travers eux, Dieu est capable d'étendre Sa main et de relever l'humanité. Ainsi ceux qui sont sauvés sont ensuite rendus capables de marcher devant Dieu et les hommes, à travers la vie de Dieu qui demeure dans Son nouveau corps qui est l'Église.

Bien entendu le résultat de tout cela a été qu'il y a des personnes qui rejettent et il y a celles qui répondent de façon favorable. Voilà ce que nous avons vu lors de notre précédente leçon.

J'aimerais maintenant conclure avec cette seconde invitation faite aux juifs restés dans leur pays natal pour se repentir. J'aimerais développer un peu davantage quelque chose que j'ai laissé de côté dans notre précédente leçon. Alors que nous parcourons le livre des Actes, je vais vous rendre attentif à de nouvelles choses. Nous avons affaire là à un livre de transition. Il y a de nombreuses nouvelles choses qui arrivent. Nous voyons une église encore enfant et Dieu va faire de nouvelles choses. Cette église enfant va maintenant goûter pour la première fois à la persécution et j'aimerais prendre du temps pour voir cela. Comme vous le savez, à partir du livre des Actes et de l'histoire de l'Église, la persécution et l'Église vont main dans la main. Vous ne pouvez pas séparer ces deux choses.

Même si nous sommes dans les chapitres 3 et 4, j'aimerais vous donner une vue d'ensemble des premiers 12 chapitres en terme de cette persécution, puis nous verrons cette remarquable prière de l'Église des versets 4:23-30.

Voici le petit plan que j'aimerais suivre dans cette leçon. Premièrement, j'aimerais vous montrer l'étendue de la première persécution qui est illustrée dans les douze premiers chapitres. Puis j'aimerais vous montrer l'unique cause qui est derrière toutes les persécutions et qui est illustrée ici dans le chapitre 4. Et enfin j'aimerais voir deux résultats positifs de la persécution qui sont valables dans toutes les époques.

Voici ce que nous verrons. L'étendue de la persécution, la cause de la persécution et ensuite de quelle façon Dieu utilise la persécution comme une arme puissante dans notre vie.



L'ÉTENDUE DES PERSÉCUTIONS DANS LES ACTES

L'étendue de la persécution est illustrée de deux façons en Actes. La première est que dans les douze premiers chapitres des Actes il n'y a pas moins de cinq persécutions qui sont mentionnées. Après seulement douze chapitres, vous avez déjà cinq persécutions. Une dans le chapitre 4, une dans le chapitre 5, une dans les chapitres 6 à 8, une dans le chapitre 9, et une dans le chapitre 12.

La première persécution se trouve ici dans les versets 4:1-31. C'est la persécution qui suit la guérison de l'homme boiteux. Nous avons déjà souligné le fait que chacune de ces persécutions devient toujours davantage intense. Nous seulement nous passons des moqueries aux menaces, aux coups et à la mise à mort, mais chaque nouvelle persécution est davantage intense.

Ce qui est illustré dans les premiers chapitres des Actes est ensuite développé à travers les Actes et la Bible et c'est que plus les gens rejettent la lumière qu'ils reçoivent, plus la persécution sera grande. Vous verrez que cela est toujours à nouveau vrai. Lorsque quelqu'un rejette une grande lumière, elle le fait avec une grande intensité. Voici la deuxième vérité en lien avec cela: plus une personne dit non à la lumière qu'elle a, plus elle s'endurcit. En d'autres termes le second non doit être plus intense que le premier.

Vous connaissez sûrement des personnes qui ont grandi en entendant l'Évangile. Elles ont simplement rejeté le Seigneur, elles ne Lui ont pas répondu. Puis elles L'entendent de nouveau et semblent moins intéressées que la première fois. Plus elles entendent l'Évangile, plus elles se referment et s'endurcissent. C'est pour cette raison que la Bible dit que la crainte de l'Éternel est le commencement de la sagesse.

Toute sagesse qui ne commence pas avec la crainte de l'Éternel et qui devient de plus en plus basée sur la logique s'éloigne toujours davantage du Seigneur. Peut-être que quelqu'un dira: il faut que je comprenne cela avec ma raison? Mais plus vous vous appuyez sur votre raison, plus vous vous éloignez du Seigneur parce que la crainte de l'Éternel est le commencement de la sagesse. Vous pouvez voir de quelle façon cela est merveilleusement illustré dans le livre des Actes.

La seconde persécution se trouve dans les versets 5:17-42. Cette persécution suit le miracle de masse que le Seigneur a fait à travers Son peuple. Nous voyons dans les Évangiles que le Seigneur a parfois accompli un miracle sur une personne et parfois sur un groupe. Eh bien, vous voyez également cela dans les Actes.

Actes 5:14-16 dit: « Le nombre de ceux qui croyaient au Seigneur, hommes et femmes, s'augmentait de plus en plus; en sorte qu'on apportait les malades dans les rues et qu'on les plaçait sur des lits et des couchettes, afin que, lorsque Pierre passerait, son ombre au moins couvrît quelqu'un d'eux. La multitude accourait aussi des villes voisines à Jérusalem, amenant des malades et des gens tourmentés par des esprits impurs; et tous étaient guéris. »

Lorsque nous en arriverons à ce chapitre nous en discuterons plus en détail. Mais le point important est qu'il y a eu un miracle accompli sur un groupe de personnes et une persécution a suivi.

La troisième persécution se trouve dans Actes 6:8-8:3. Elle fait suite aux miracles que le Seigneur a accomplis à travers Étienne et le message que le Seigneur a partagé à travers Étienne. Les juifs ne l'ont pas apprécié et une persécution a de nouveau eu lieu.

La quatrième persécution se trouve dans Actes 9:23-30. De façon assez étrange le même chapitre qui rapporte le grand miracle de la conversion de Saul, nous rend attentif à deux tentatives pour le tuer: une fois à Damas lorsqu'il a dû descendre par la muraille, dans une corbeille et une fois à Jérusalem. Il est étonnant de voir que Paul a vécu aussi longtemps. Les gens haïssaient Paul à cause de son union avec le Seigneur Jésus-Christ.

Finalement la cinquième persécution se trouve dans Actes 12:1-23. C'est le chapitre qui rapporte la mise à mort de Jacques le frère de Jean, fils de Zébédée ainsi que l'emprisonnement de Pierre et sa libération. C'est un de mes chapitres préférés dans le livre des Actes. Je trouve que la façon dont Dieu a libéré Pierre est une des histoires les plus passionnantes. C'est quelque chose de si excitant!

Voici les 5 persécutions en 12 chapitres. Cela nous montre l'étendue des persécutions.

Voici un autre fait qui montre la subtilité de ces persécutions. De ces cinq persécutions, il y en a quatre qui sont religieuses. Plus tard vous verrez également des persécutions politiques, car il y a des persécutions politiques et religieuses. Mais il est incroyable de voir que la plupart était d'origine religieuse. Voici les personnes citées au chapitre 4.

Actes 4:1 dit: « les sacrificateurs, le commandant du temple, et les sadducéens. »
Actes 4:5 dit: « les chefs du peuple, les anciens et les scribes. »
Actes 4:6 dit: « avec Anne, le souverain sacrificateur, Caïphe, Jean, Alexandre, et tous ceux qui étaient de la race des principaux sacrificateurs. »

Ce sont les personnes qui ont persécuté les chrétiens. Ce sont les leaders religieux. Peut-être que vous vous attendiez à une persécution politique. Il est vrai que plus tard entre 64 AD et 300 AD les chrétiens feront face à des persécutions politiques de la part de l'empire. Mais les choses n'ont pas commencé avec cela, au début il y a eu les persécutions religieuses et malheureusement c'est toujours le cas.

Si vous laissez Christ vivre dans votre vie de la même façon que ma main était dans le gant, vous verrez que ce sont les croyants, que ce sont les religieux qui se lèveront contre vous. Ils diront que vous êtes un fanatique, vous vous êtes trop centrés sur Christ. Vous n'aurez pas trop de problème avec les croyants de nom, mais vous aurez des problèmes avec ceux qui disent être des croyants. Il s'agit d'une persécution religieuse. Tout cela nous montre donc l'étendue de la persécution



L'UNIQUE CAUSE DES PERSÉCUTIONS

La seconde question est la suivante: quelle a été l'unique cause de la persécution? Il est vrai qu'il y a des personnes qui profèrent des mensonges sur vous pour rendre les autres furieux contre vous. Cela est vrai mais la raison principale de la persécution a été la prédication de la résurrection.

Ne pensez pas à cela en termes de doctrine, c'est-à-dire le fait qu'un jour nous reviendrons tous à la vie. Cela est vrai. Mais ce n'est pas cela qu'ils prêchaient. Ils prêchaient un Christ vivant. Après qu'ils aient accompli un miracle, les gens ont loué les disciples pour les merveilleuses choses qu'ils faisaient. Mais une fois qu'ils disaient: « Nous n'avons rien fait, c'est Dieu qui l'a fait, c'est le Seigneur, c'est Lui-même » en les dirigeant vers le Christ ressuscité, les juifs finissaient par les haïr. Ils haïssaient entendre que c'était l'oeuvre du Seigneur.

Lorsque vous lisez les évangiles, Matthieu, Marc, Luc et Jean, vous voyez que les ennemis principaux du Seigneur et de Ses disciples étaient les pharisiens. Mais lorsque vous lisez les Actes vous remarquez que ce ne sont plus les pharisiens. Les pharisiens ont fini par reconnaître le Seigneur, dans les Actes on les voit mettre leur confiance en Jésus. Dans les Actes, les ennemis principaux des disciples étaient les sadducéens.

Actes 23:8 dit: « Car les sadducéens disent qu'il n'y a point de résurrection, et qu'il n'existe ni ange ni esprit, tandis que les pharisiens affirment les deux choses. » Vous voyez, les sadducéens étaient une sorte d'élite. C'étaient des personnes très riches. On pourrait les comparer aux libéraux de nos jours, aux modernistes, aux humanistes. C'étaient des intellectuels et des scientifiques. Ils disaient qu'il n'y a rien de tels que la résurrection, les esprits, les anges ou les démons et que nous avons besoin d'évidences pour prouver cela.

Et comme ils ne croyaient pas en cela que pensez-vous qu'a été leur réaction lorsque Jésus est ressuscité d'entre les morts et qu'Il a commencé à vivre dans et à travers Son peuple et qu'à chaque fois qu'Il faisait quelque chose, les disciples disaient: « Ce n'est pas nous, c'est Jésus en nous et Il est vivant en nous? »

Non seulement Jésus a prouvé être le Dieu tout-puissant lorsqu'Il est ressuscité d'entre les morts, mais Il a également prouvé que les sadducéens étaient de grands menteurs. Ils disaient qu'il n'y a pas de résurrection, pourtant Jésus est revenu à la vie. C'est pour cette raison qu'ils haïssaient les disciples. C'est également pour cette raison que les sadducéens ont été les grands persécuteurs de l'Église, les croyants n'arrêtant pas de dire qu'Il était vivant. Ils ne pouvaient pas supporter cela parce qu'ils ne croyaient pas en cela.

Ils n'enseignaient pas uniquement qu'il n'y avait pas de résurrection mais qu'il n'y avait également pas d'esprit. Lorsque je lis cela je pense que c'est une marque de sarcasme et d'humour de la part de Dieu que de trouver sept apparitions d'anges dans les douze premiers chapitres. C'est comme si Dieu l'avait fait exprès parce que les sadducéens ne croyaient pas dans les anges.

Actes 5:17 dit: « Cependant le souverain sacrificateur et tous ceux qui étaient avec lui, savoir le parti des sadducéens, se levèrent, remplis de jalousie, mirent les mains sur les apôtres, et les jetèrent dans la prison publique. Mais un ange du Seigneur, ayant ouvert pendant la nuit les portes de la prison, les fit sortir, et leur dit: Allez, tenez-vous dans le temple, et annoncez au peuple toutes les paroles de cette vie. »

Les sadducéens ont mis les chrétiens en prison et Dieu les en a fait sortir par un ange. Je trouve que cela est du sarcasme de la part de Dieu. Les sadducéens sont ces personnes qui ont causé cette grande persécution. Et la seule cause de toute persécution à cette époque et maintenant, cela n'a jamais changé, est le Christ vivant, le Christ prééminent.

Laissez Christ être prééminent dans votre vie et vous verrez combien d'opposition vous rencontrerez dans votre vie. Les gens n'aiment pas entendre parler de cela. C'est triste mais cela est vrai.

Il y a une différence entre le fait d'être prééminent et proéminent. Prééminent signifie un et un seul. Il n'y a qu'une seule personne qui puisse être prééminente. Par contre de nombreuses personnes peuvent être proéminentes. Je ne pense pas que Satan se préoccupe du fait que vous puissiez faire que Christ soit proéminent dans votre vie, c’est-à-dire un parmi d'autres. Par contre il ne désire pas que vous fassiez que Christ soit prééminent dans votre vie.

Actes 3:13-15 dit: « Le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, que vous avez livré et renié devant Pilate, qui était d'avis qu'on le relâchât. Vous avez renié le Saint et le Juste, et vous avez demandé qu'on vous accordât la grâce d'un meurtrier. Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts; nous en sommes témoins. » Qu'est-ce qu'un meurtrier? C'est quelqu'un qui prend la vie. Jésus, Lui est appelé le Prince de la vie, Celui qui donne la vie. Les juifs ont choisi celui qui prend la vie au lieu de Celui qui donne la vie.

J'aime ce titre « le Prince de la vie. » C'est un titre qui est utilisé quatre fois dans le Nouveau Testament, en Hébreux 2 et 12 et en Actes 3 et 5. La façon dont l'expression est utilisée dans le grec, signifie l'auteur de la vie. Dans l’épître aux Hébreux lorsque Christ est appelé l'auteur et le consommateur de votre foi, il s'agit du même mot. Christ est le Prince et le consommateur de votre foi. Il est la source, Il est la fontaine. Et c'est cela qui a causé la persécution. Les disciples ont simplement dit qu'ils ne pouvaient rien faire par eux-mêmes mais que c'était Christ le vivant, le Prince de la vie qui agissait. Les juifs ont choisi un meurtrier, celui qui prend la vie au lieu de quelqu'un qui donne la vie. Voilà donc quelle est la cause de toutes les persécutions.

Nous avons vu l'étendue de la persécution, le fait qu'elle était surtout religieuse et que la cause était la prééminence de Christ dans la vie des disciples.



DIEU UTILISE LA PERSÉCUTION DANS LA VIE DES CROYANTS

Laissez-moi vous montrer comment Dieu utilise la persécution dans la vie des croyants. Même s'il y a sûrement plusieurs apports que l'on peut recevoir des persécutions permises par Dieu, j'en vois deux principales. Le premier apport est que la persécution pousse l'église à grandir. La persécution élargit l'église. On pourrait s'attendre à ce que l'opposé soit vrai, mais c'est pourtant l'un des paradoxes de l'histoire de l'église. Plus il y a eu de persécutions contre l'église plus elle a grandi. Vous ne pouvez pas la renverser.

En Actes 6:7, 12:24 et 19:20 vous trouvez cette expression: « La parole de Dieu se répandait de plus en plus. » Les disciples ont dû passer par des épreuves et des persécutions et la parole de Dieu se répandait de plus en plus. Actes 8:1 dit: « Saul avait approuvé le meurtre d'Étienne. Il y eut, ce jour-là, une grande persécution contre l'Église de Jérusalem; et tous, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie. » La persécution a eu pour effet de disperser les chrétiens.

Actes 8:4 dit: « Ceux qui avaient été dispersés allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la parole. » La persécution a eu pour effet d'éparpiller les chrétiens. Vous voyez, la persécution ne les a pas arrêtés. Satan a pensé qu'en mettant Paul en prison il pourrait le faire taire. Êtes-vous reconnaissant pour les épîtres qu'il a écrites en prison? Il a écrit quatre grandes épîtres lorsqu'il était en prison. Satan n'a pas pu le faire taire ou le stopper. Combien de personnes ont été bénies par ces quatre épîtres? La réponse est un nombre incalculable de personnes. Loué soit Dieu pour la persécution! Cela vous aide à grandir. Ne penseriez-vous pas que plus il y a de la pression qui est mise sur le chrétien pour qu'il se taise plus ses lèvres seraient fermées? Non, les récits de l'histoire de l'église montrent que c'est l'opposé qui est vrai. Plus Satan s'attaque à l'Église plus elle s'étend et grandit.

Ce qui est vrai du corps est vrai de tout individu. Est-ce que vous pensez que si vous prenez une position ferme pour le Christ qui demeure en vous, cela vous fera grandir? Oui, c'est le cas. La persécution vous fait tout le temps grandir.

Le deuxième apport qu'a la persécution dans notre vie, est que non seulement cela nous aide à grandir et à la parole de Dieu de se répandre, mais la persécution est également une puissante arme pour nous attirer à Christ. Cela a poussé les disciples à la prière. C'est pour cette raison que nous avons cette merveilleuse prière dans les versets 4:23-30. J'aime appeler cela la prière de l'Église persécutée. C'est une remarquable prière que vous avez ici sous forme de semence.



LA PERSÉCUTION NOUS POUSSE VERS DIEU

Le second apport est que cette église enfant est maintenant devenue une église qui prie. Peut-être que vous direz qu'il y a beaucoup de choses qui peuvent nous pousser à la prière. Oui, c'est effectivement le cas. Cela peut être notre compassion et notre amour lorsque nous voyons quelqu'un dans le besoin et que nous désirons les bénédictions de Dieu sur cette personne. Mais Dieu utilise également les temps difficiles, les épreuves et les persécutions pour nous amener à nous agenouiller. Au final tout ce qui peut nous pousser vers le Seigneur ne peut être en réalité que quelque chose de bon.

Je pense que la prière que l'on trouve en Actes 4 est une des prières les plus remarquables dans les Écritures. C'est une merveilleuse prière de l'Église enfant en proie à la persécution. Selon de nombreux points de vue c'est une prière modèle. Ce que j'aimerais vous montrer c'est donc trois caractéristiques d'une vraie prière qui sont illustrées dans cette prière de l'Église persécutée.

Actes 4:23-30 dit: « Après avoir été relâchés, ils allèrent vers les leurs, et racontèrent tout ce que les principaux sacrificateurs et les anciens leur avaient dit. Lorsqu'ils l'eurent entendu, ils élevèrent à Dieu la voix tous ensemble, et dirent: Seigneur, toi qui as fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s'y trouve, c'est toi qui as dit par le Saint-Esprit, par la bouche de notre père, ton serviteur David: Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Et ces vaines pensées parmi les peuples? Les rois de la terre se sont soulevés, Et les princes se sont ligués Contre le Seigneur et contre son Oint. En effet, contre ton saint serviteur Jésus, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate se sont ligués dans cette ville avec les nations et avec les peuples d'Israël, pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrêté d'avance. Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance, en étendant ta main, pour qu'il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus. Quand ils eurent prié, le lieu où ils étaient assemblés trembla; ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance. »

Alors que nous nous préparons à finir l'étude des chapitres 3 et 4 et cette seconde invitation de Dieu aux juifs restés dans leur pays natal, je vous propose de voir trois caractéristiques que nous trouvons dans cette merveilleuse prière.



LA PRIÈRE SE REPOSE SUR LA PUISSANCE CRÉATRICE DE DIEU

La première caractéristique est que la vraie prière se repose sur la puissance créatrice d'un Dieu souverain. Actes 4:24 dit: « Seigneur, toi qui as fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s'y trouve. » Le mot utilisé ici pour Seigneur n'est pas le mot grec habituel « Kurios » qui est utilisé dans la Bible. Nous avons ici affaire à un mot plus fort que « Kurios. »

C'est le mot grec « Despota » qui est utilisé ici. Ce mot a bien entendu donné le terme despote en français. Nous associons habituellement une connotation négative à ce mot. Nous disons que si quelqu'un est un despote alors c'est un tyran. La définition de despote est un souverain ayant un pouvoir absolu sans aucun contrôle de la part de l'homme.

N'est-ce pas une merveilleuse définition? Comme je l'ai dit, nous considérons habituellement ce mot de façon négative. Mais lorsque vous l'appliquez à Jésus, cela signifie qu'Il a un pouvoir absolu sans aucun contrôle de la part de l'homme.

Les disciples ont commencé leur prière en appelant Dieu despote. Alors qu'ils viennent d'être persécutés ils se présentent devant le Seigneur pour dire: « Seigneur, Tu es le Seigneur absolu. Tout pouvoir T'a été donné. » Et ensuite ils illustrent bien entendu cela avec la création. Voici donc comment commence la prière.

Regardez maintenant comment la prière se termine. Actes 4:29 dit: « Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance. » Le mot serviteur utilisé ici est le mot « doulos » qui signifie esclave. Les disciples sont donc simplement allés vers le Seigneur et Lui ont dit: « Tu es Le despote et nous sommes Tes esclaves. » Ils ont vu leur dépendance totale envers le Seigneur. Ils avaient besoin de cela dans les jours de leur persécution. Ils ont utilisé le mot le plus fort pour Seigneur et le mot le plus fort pour serviteur.

Même si c'est la prière de l'Église, j'aime à rappeler qu'il s'agit de la prière de Pierre, parce que Pierre est le représentant de l'Église. Pour moi il est intéressant de voir qu'il a commencé en disant: « Toi qui as fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s'y trouve. » Il a commencé en déclarant que Dieu est créateur. Cela s'est passé peu après qu'il ait été rempli du Saint-Esprit à la Pentecôte. Cet épisode se passe en 33 AD. Trente années plus tard Dieu l'a utilisé pour écrire la merveilleuse épître de 1 Pierre. Voici ce que dit 1 Pierre 4:19: « Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur. » Vous voyez, il a vécu cela bien avant qu'il ne l'ait écrit.

Trente années avant lorsqu'il a été persécuté il a regardé vers Dieu et a dit: « Nous sommes persécutés. Tu es un despote. Nous sommes des esclaves et Tu es le puissant créateur. » Pourquoi est-ce que Pierre a écrit: « Que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur? » Pourquoi est-ce que nous devrions faire appel à Dieu en tant que le créateur fidèle dans un temps de souffrance? Ne penseriez-vous que nous devrions plutôt nous rappeler qu'Il est un prêtre fidèle, qu'Il est le Père plein d'empathie, ou qu’il est le grand consolateur? Moi je prierais plutôt en disant: « Tu es le grand consolateur et je suis persécuté. Tu es le prêtre fidèle aie pitié de moi. »

Mais Pierre nous dit: « Non, faites appel à Lui en tant que le Créateur. » Pourquoi donc? La réponse est que dans les jours d'épreuve nous n'avons pas ce dont nous avons besoin. Mais nous avons un Créateur fidèle qui peut créer ce dont nous avons besoin. Voilà l'attitude des disciples dans cette merveilleuse prière de cette église bébé. Ils ont commencé par se reposer dans la puissance créatrice du Fils de Dieu. Ils ont regardé Dieu en face et l'ont appelé despote. Ils ont regardé à eux-mêmes et se sont appelés esclaves. Ils ont prié en quelque sorte: « Seigneur Tu es Le créateur et nous ne possédons pas ce dont nous avons besoin, par conséquent nous nous attendons à Toi pour créer en nous ce dont nous avons besoin. »

Une des illustrations de cela est l'utilisation du mot assurance. Nous ne sommes que six semaines après que Pierre ait renié le Seigneur. Il a pris peur devant l'accusation d'une jeune servante. Maintenant tout d'un coup nous lisons que Pierre, rempli du Saint-Esprit, se tient debout devant le Sanhédrin et dit au verset 4:19: « Jugez s'il est juste, devant Dieu, de vous obéir plutôt qu'à Dieu. » Mais d'où a-t-il pu recevoir cette assurance?

Actes 4:13 dit: « Lorsqu'ils virent l'assurance de Pierre et de Jean, ils furent étonnés, sachant que c'étaient des hommes du peuple sans instruction; et ils les reconnurent pour avoir été avec Jésus. » D'où est-ce que Pierre a tout d'un coup tiré cette assurance?

Après avoir été menacés il ajoute au verset 4:20: « car nous ne pouvons pas ne pas parler de ce que nous avons vu et entendu. » Et en Actes 4:29 on lit: « Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d'annoncer ta parole avec une pleine assurance. » D'où Pierre a-t-il reçu cela? Cela vient du puissant Créateur. Il n'avait pas cela en lui-même, le récit montre qu'il n'avait pas de courage. Mais maintenant il regarde au Seigneur en tant que le puissant créateur.

Avant de passer à un autre sujet j'aimerais que l'on considère un épisode de la vie de Pierre que l'on trouve en Jean 21. C'est le moment où Jésus prédit sa mort. Jean 21:18 dit: « En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas. » Avant je pensais que cela faisait référence à la vieillesse. Moi je pensais que cela signifiait que quelqu'un allait vous emmener à la maison de retraite. Mais voici ce qu'ajoute Jean 21:19 qui dit: « Il dit cela pour indiquer par quelle mort Pierre glorifierait Dieu. Et ayant ainsi parlé, il lui dit: Suis-moi. »

Jésus décrit les jours qui arrivent où Pierre ne pourra plus prendre des décisions comme il le faisait avant. C'est un moment où il n'aura plus aucun contrôle. Ils viendront le prendre et ils l'emmèneront pour mourir martyr. C'est une terrible chose, parce que nous aimons tous contrôler les gens. Personnellement j'aime prendre des décisions, prendre le contrôle et gérer toutes les choses. Mais qu'est-ce que vous faites lorsque quelqu'un vous conduit et que vous ne pouvez plus prendre de décision? Vous ne pouvez plus dire: « Laissez-moi prier à ce sujet et je vais essayer de trouver ce que Dieu désire. » Il n'est alors plus possible de fonctionner de cette façon. Vous serez menés où vous ne voudrez pas. Pierre a dû se jeter sur la puissance créatrice de la souveraineté de Dieu. Quelle place de repos! Lorsque vous pensez à Ponce Pilate et à Hérode et que vous lisez un verset comme Actes 4:28 qui dit: « pour faire tout ce que ta main et ton conseil avaient arrêté d'avance », nous ne devons pas avoir le réflexe de tomber uniquement dans des discussions au sujet de la prédestination et de la volonté de Dieu. Cela peut être très froid. Au contraire nous devons trouver dans la souveraineté de Dieu un lieu où nous reposer. Cela nous aide à voir que ce qui arrive dans nos vies n'est pas davantage un accident que la croix de Christ.

Je ne sais pas expliquer les malheurs, mais je sais que Dieu règne. Je sais que Dieu gère tout. Si quelque chose arrive dans la vie de quelqu'un que j'aime cela va me faire trébucher. Mais c'est Dieu qui est en charge de cela. C'est Dieu qui est sur le trône. C'est Dieu qui règne. Je n'ai pas en moi-même ce qu'il faut pour gérer ces terribles évènements. C'est Dieu qui est le despote et moi je suis le serviteur esclave. C'est de cette façon que commence la prière des disciples.

Nous avons ici une église bébé, ils ne connaissent rien du tout, mais la persécution les a poussés vers Dieu. Cela leur a montré leur besoin et les a poussés à la prière. Mais que vont-ils faire? Vers qui vont-ils se tourner? Ils ont regardé vers le trône, et ont dit: « Dieu Tu es le créateur. Tu gères toutes choses et rien n'arrive sans Ton consentement. Nous ne savons pas l'expliquer mais nous savons simplement que c'est vrai. » Voilà pour la première caractéristique de la prière.



ON PEUT SE REPOSER SUR LES PRIÈRES DES ÉCRITURES POUR PRIER

Voici la seconde caractéristique de la prière. J'aimerais souligner le point que dans leur prière les disciples ont cité l'Ancien Testament dans les versets 4:24-26. Je ne sais pas s'il vous arrive de mémoriser des prières. Personnellement je ne retire pas beaucoup de bénédictions de la mémorisation des prières de quelqu'un d'autre. Il y a bien entendu des exceptions à cela. Il y a par exemple des prières de Robert Murray McCheyne qui sont merveilleuses. C'est un homme qui est mort à trente ans mais il aimait tellement le Seigneur! Il y a certaines de ses prières que je prie toujours à nouveau comme: « Rends-moi aussi saint qu'il est possible de l'être pour un pêcheur racheté. » J'aime tellement cette prière!

Ceci dit le point que j'aimerais souligner est que les disciples ont prié à partir de prières du Psaume 2:1-2. Il arrive parfois que nous ne sachions pas comment prier. Il peut arriver que quelqu'un vienne vers nous avec un sujet particulier mais nous ne savons pas comment prier pour lui. Je peux donc toujours revenir par exemple aux Psaumes parce que je suis sur un terrain inspiré lorsque je prie selon les Paroles des Écritures. J'ai prié les Paroles mêmes des Écritures. Je vous donne cela en tant que suggestion, vous pouvez prier ces prières, elles sont merveilleuses. Par exemple vous pouvez toujours prier « Que Ta volonté soit faite. Père glorifie Ton nom. »

Voici une autre caractéristique d'une vraie prière. Les disciples ont prié selon les Paroles des Écritures.



PASSER D'UNE PRIÈRE DE REQUÊTES À UNE PRIÈRE DE LOUANGE

La troisième caractéristique est que l'on ne voit pas de demandes dans cette prière. Ce n’est presque que de la louange. Il est vrai qu'ils ont prié pour avoir de l'assurance et que la vie de Dieu puisse continuer de couler à travers eux. Mais même s’ils ont été persécutés ils n'ont pas demandé à être délivrés. Ils n'ont pas dit: « Seigneur Tes enfants sont persécutés, arrête nos ennemis. Délivre-nous. Préserve-nous, nous sommes Tes enfants. » Ils n'ont rien prié de tel. Ils ont simplement demandé au Seigneur de continuer de couler à travers eux. Et ils louaient le Seigneur.

Vous avez sûrement entendu dire que la prière change les choses. Hé bien! Voici une autre vérité, la louange change les choses: alors commencez à louer le Seigneur! Cette façon d'aborder la prière a fait une différence dans ma vie. Il s'agit de changer d'optique en passant de « s'il te plaît » à « merci. » Au lieu de simplement dire: « s'il te plaît Seigneur, j'ai besoin de cela et de cela. Dites simplement merci. » Commencez à louer le Seigneur et regardez la différence dans votre vie. Je sais que pendant des années j'étais coincé en Romains 7 où l'on dit: « Je ne fais pas ce que je veux et je fais ce que je ne veux pas. » On y décrit un esclavage. Puis je regardais en Romains 8 et cela ressemblait à un sommet très élevé pour moi où je lisais: « Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur. »

Je désirais vivre dans le chapitre 8 et ne pas rester bloqué dans le 7. Est-ce que vous avez déjà noté la transition entre les chapitres 7 et 8? La transition est la suivante, Romains 7:25 dit: « Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur! » La façon de sortir du chapitre 7 pour aller dans le chapitre 8 est simplement de dire merci. Vous serez étonnés de voir des changements dans votre vie juste en louant le Seigneur!

Nous avons donc ici une église persécutée qui se repose sur la souveraineté de Dieu, qui cite les Paroles mêmes des Écritures dans sa prière et qui est remplie de louange. Je suggère que cela est un modèle de prière merveilleux pour chacun d'entre nous.

Prions:

Père, nous Te remercions encore une fois pour cette merveilleuse prière que Ton église bébé a priée. Comme ils ont été attirés par Toi à travers la persécution! Cette église t'a vu comme le Dieu souverain qui créé en eux ce dont ils ont besoin. Nous Te remercions également de ce que nous pouvons nous reposer sur Ta Parole et de ce que nous pouvons prier les Paroles des Écritures. Nous savons que Tu peux remplir nos coeurs avec des louanges. Enseigne-nous à être des personnes reconnaissantes. Merci d'imprimer cela dans nos coeurs. Nous Te le demandons au nom de Jésus. Amen.