2 CORINTHIENS #6 - LE BRISEMENT

(2 Corinthiens 4:1-18)

Par Ed Miller

Bonjour et bienvenue dans notre sixième leçon sur cette merveilleuse épître de 2 Corinthiens.

Prions:

Père délivre-nous d'une approche de ce livre qui ne soit qu'académique et froide et permets-nous d'y venir avec des coeurs qui ont été réchauffés par ton Esprit, avec des coeurs préparés. Nous Te demandons de Te manifester à nous. Merci tellement pour Ton Saint-Esprit qui est dans nos coeurs et qui sonde les profondeurs de Dieu puis qui nous les révèle. Tu as promis que si nous venions à Toi comme une terre asséchée, Tu ferais pleuvoir une pluie rafraîchissante sur tes enfants. Tu as promis que si nous venions en tant que petits enfants, Tu nous révélerais toutes choses. Tu as promis que si nous ouvrions grand la bouche Tu nous rassasierais. Par conséquent nous nous attendons à Toi. Merci de manifester le Seigneur Jésus en nous. Nous Te remercions dans le nom de Jésus. Amen.



RESUME

Très bien, prenons 2 Corinthiens 4. J'aimerais juste vous redonner un petit résumé. Laissez-moi vous redonner les faits importants concernant le coeur du message de ce livre, puis nous reprendrons là où nous nous sommes arrêtés.

Dans le livre de 2 Corinthiens nous étudions la vie chrétienne comme elle est supposée être vécue. Dieu nous en donne une illustration dans ce livre. Vous ne trouverez nulle part ailleurs quelque chose comme cela dans toute la Bible. Vous ne verrez cela que dans 2 Corinthiens. Dans Sa grâce Dieu nous a donné un exemple humain, un modèle à suivre, une personne qui dans l'histoire a embrassé les principes de la vie chrétienne.

Pour rendre tout cela très pratique, laissez-moi juste vous donner un verset de l'Ancien Testament. Osée 7:8 dit: « Éphraïm se mêle avec les peuples, Éphraïm est un gâteau qui n'a pas été retourné. » Ici Ephraïm est synonyme d'Israël. Vous voyez, c'est simplement une façon poétique pour dire qu'il est à moitié cuit. Il n'est cuit que d'un seul côté, mais pas des deux. Il est brun d'un côté et pas cuit de l'autre. Je vous rends attentifs à cela parce que Dieu dit que Son peuple n'est qu'à moitié cuit. Il regarde Israël et Il dit: « Tu es cuit à moitié. De nos jours, de nombreux chrétiens sont à moitié cuits. Ils sont brûlés d'un côté mais crus de l'autre.

Voilà ce que j'essaie de souligner. Notre coeur naturel est toujours prêt à mettre l'accent sur une chose au détriment de l'autre. Il se peut que des chrétiens insistent sur la louange. D'autres insistent peut-être sur les dons. Quelqu'un d'autre peut insister sur la sainteté. Quelqu'un d'autre peut insister sur l'évangélisation ou la mission. Il semble simplement que nous ne puissions pas être bien cuits de chaque côté. Dieu nous a donné un jour dans l'histoire une personne qui était bien cuite, c'était l'apôtre Paul. Il était cuit des deux côtés. C'est le seul exemple que Dieu nous ait donné d'un chrétien qui est équilibré. Paul n'a pas mis l'accent sur une chose au détriment des autres. Il avait son coeur centré sur Christ de telle sorte que tout était dans le bon ordre. Tout était clair, tout était équilibré. Comme Paul était parfaitement bien cuit, le Saint-Esprit l'a sélectionné en tant qu'illustration de la vie chrétienne.

De tous les chrétiens, même des chrétiens de la Bible, l'apôtre Paul est le seul exemple. Si vous étudiez David, Pierre ou Etienne, vous êtes décentrés parce qu'ils ne soulignent qu'une seule des grandes caractéristiques à travers leur vie et ne représentent pas toute la vie chrétienne. Ainsi, comme Paul est le modèle inspiré de Dieu et comme 2 Corinthiens présente la vie de Paul en tant que notre exemple, nous devons étudier 2 Corinthiens pour voir Paul, pour voir Jésus. Est-ce que vous voyez ce que je veux dire? Nous ne sommes pas là pour voir Paul, nous sommes ici pour voir le Seigneur, mais nous verrons le Seigneur alors qu'Il se manifeste, alors qu'Il rayonne dans la vie de l'apôtre Paul.

Nous pouvons résumer ces leçons par ce petit chant: « Il est tout ce dont j'ai besoin. Il est tout ce dont j'ai besoin. Jésus est tout ce dont j'ai besoin. » La raison pour laquelle nous avons choisi ce petit chant est parce que dans 2 Corinthiens l'apôtre Paul nous présente, au-delà de toute autre chose, le secret de la vie chrétienne. C'est un secret qui est dévoilé, donc cela n'a plus besoin de rester un secret. Ce secret est que la toute suffisance de Christ est le secret de la vie chrétienne. Vous voyez, pour l'apôtre Paul Jésus était suffisant. Jésus seul est tout ce dont il avait besoin. Pour toute sa vie, pour toutes les parties de sa vie, tout ce dont il avait besoin était de voir le Seigneur. Jésus était adéquat, tout suffisant, plus que suffisant.

Ce livre décrit en effet celui qui a découvert la toute suffisance du Seigneur Jésus-Christ. C'est la description de cet homme qui a pu saisir la toute suffisance de Christ qui nous intéresse. C'est pour cette raison que nous l'étudions. Nous désirons voir Paul et sa vie, les caractéristiques de sa vie, les résultats de sa vie, afin que nous puissions voir à quoi ressemble un homme qui a saisi Christ comme sa toute suffisance.

En d'autres termes, si ma vie s'est saisie de la toute suffisance de Christ, alors ma vie ressemblera à sa vie. Nous n'étudions pas la vie de Paul afin que nous puissions l'imiter, pas du tout! Si nous faisons cela nous serons sous un grand esclavage! Mais nous l'étudions afin que nous puissions avoir des tests objectifs pour voir si nous nous sommes saisis de la toute suffisance de Christ. Si ce n'est pas le cas, si notre vie n'est pas alignée avec celle de Paul, nous n'essaierons pas de mettre ces choses dans notre vie. A la place, nous tomberons aux pieds du Seigneur et nous dirons simplement: « Seigneur, montre-nous à nouveau Ta toute suffisance. Montre-nous que Christ est suffisant. » Si Christ est suffisant pour vous, vous ressemblerez à ce que l'on trouve dans la vie de Paul. Si Christ est suffisant pour moi, ma vie ressemblera à la vie de l'apôtre Paul.

Nous avons découpé le livre dans ces grandes lignes selon ce plan.

• Chapitre 1 à 7, Christ est tout suffisant EN NOUS.
• Chapitre 8 à 9, Christ est tout suffisant À TRAVERS NOUS.
• Chapitre 10 à 13, Christ est tout suffisant POUR NOUS.

Ce n'est qu'un découpage humain, nous l'utilisons pour faciliter l'étude du livre, pour que nous puissions mieux en parler. Ne vous attachez jamais trop à un plan humain. Les plans ne sont que des aides pour nous aider à saisir un livre. Il n'y a pas de plan meilleur qu'un autre. Ce qui est important c'est de saisir le Seigneur dans un livre. Le plan nous permet juste de mieux y accrocher nos pensées.

Très bien, nous avons discuté de plusieurs principes dans les chapitres 1 à 7 qui soulignent le fait que Christ est tout suffisant en moi. Nous sommes en train d'isoler toutes ces caractéristiques. La question qui nous occupe est: si je regarde à Christ seul, à quoi ressemblera ma vie? Nous avons déjà vu cinq principes. J'aimerais juste les souligner.

Premièrement, si Christ est tout suffisant en moi, alors le ministère chrétien, le service chrétien sera un résultat de cette union. C'est la caractéristique la plus soulignée dans ces sept chapitres. Deuxièmement, les versets 1:1-12 nous montrent que si Christ est suffisant en moi, je me réjouirai en tout temps en Christ. Je me réjouirai en Christ au milieu des plus terribles circonstances. Je me réjouirai dans le Seigneur. Troisièmement, les versets 1:13-2:13 montrent que si Christ est tout suffisant en moi, alors je serai un homme d'un seul objectif. Mon coeur n'aura qu'un seul objectif. Je ne serai pas quelqu'un de dispersé. Je ne vais pas courir après plusieurs choses. Mon coeur sera centré sur Dieu Lui-même et sa plus haute gloire. Je poursuivrai le Seigneur et non pas de nombreuses choses. Quatrièmement, les versets 2:14-17 montrent que si Christ est suffisant en moi, je vivrai dans Sa victoire. Je ne rechercherai pas une victoire pour moi-même. Je me réjouirai de mon union avec Lui et de Sa victoire.

Dans notre précédente leçon, nous avons étudié le chapitre 3 qui est le chapitre central de cette section. Le verset 3:6 dit: « Il nous a aussi rendus capables d'être ministres d'une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l'esprit; car la lettre tue, mais l'esprit vivifie. » Si je connais la toute suffisance de Christ, alors je suis adéquat pour être un ministre de la nouvelle alliance. Je vivrai selon la nouvelle alliance. Qu'est-ce que la nouvelle alliance? C'est simplement la grâce, voilà ce que c'est. Je vivrai par ce que Dieu fait plutôt que par ce que je fais. Nous voyons ici que le Saint-Esprit a transformé le plus grand ministre de l'ancienne alliance qui ait jamais vécu en plus grand ministre de la nouvelle alliance qui ait jamais vécu. Nous voyons en Paul qu'il est passé de la loi à la grâce, de l'ancienne alliance à la nouvelle alliance.

Voici pour les cinq premières caractéristiques. Cela nous emmène à la prochaine caractéristique dans la vie de Paul. Nous allons d'abord voir les faits en lisant le chapitre 4, puis nous en tirerons certains principes.

Considérons les versets 4:1-18: « C'est pourquoi, ayant ce ministère, selon la miséricorde qui nous a été faite, nous ne perdons pas courage. Nous rejetons les choses honteuses qui se font en secret, nous n'avons point une conduite astucieuse, et nous n'altérons point la parole de Dieu. Mais, en publiant la vérité, nous nous recommandons à toute conscience d'homme devant Dieu. Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent; pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Évangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu. Nous ne nous prêchons pas nous-mêmes; c'est Jésus-Christ le Seigneur que nous prêchons, et nous nous disons vos serviteurs à cause de Jésus. Car Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos coeurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l'extrémité; dans la détresse, mais non dans le désespoir; persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus; portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous. Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l'Écriture: J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé! nous aussi nous croyons, et c'est pour cela que nous parlons, sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera aussi avec Jésus, et nous fera paraître avec vous en sa présence. Car tout cela arrive à cause de vous, afin que la grâce en se multipliant, fasse abonder, à la gloire de Dieu, les actions de grâces d'un plus grand nombre. C'est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au delà de toute mesure, un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles. »

J'aimerais encore vous dire de quelle façon nous allons étudier cela avant de voir les principes. Premièrement, j'aimerais vous montrer la transition avec ce que l'apôtre vient de dire dans le chapitre 3. Il n'abandonne pas simplement son sujet de la nouvelle alliance pour recommencer sur autre chose. Il suit une ligne de pensée et j'aimerais vous montrer le lien entre ce qu'il vient de quitter et ce qu'il est en train de dire maintenant. Ensuite j'aimerais isoler le principe et simplement vous dire ce que cela est et vous montrer de quelle façon Dieu le manifeste dans nos vies. Ensuite j'aimerais essayer de terminer comme Paul le fait. Nous trouvons ce nouveau principe dans les versets 4:10-11. Voici le plan que je propose.

• Versets 4:1-6: la transition entre le chapitre 3 et son nouveau point.
• Versets 4:7-15: de quelle façon Dieu manifeste ce principe dans nos vies.
• Versets 4:16-18: le résumé du principe.

Très bien, laissez-moi vous montrer la transition entre le précédent principe de la nouvelle alliance et sa nouvelle pensée.

Les versets 3:12-18 disent: « Ayant donc cette espérance, nous usons d'une grande liberté, et nous ne faisons pas comme Moïse, qui mettait un voile sur son visage, pour que les fils d'Israël ne fixassent pas les regards sur la fin de ce qui était passager. Mais ils sont devenus durs d'entendement. Car jusqu'à ce jour le même voile demeure quand, ils font la lecture de l'Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c'est en Christ qu'il disparaît. Jusqu'à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs coeurs; mais lorsque les coeurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. Or, le Seigneur c'est l'Esprit; et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit. »

Rappelez-vous que nous avons vu la dernière fois que l'apôtre a appris que sous la nouvelle alliance, la seule façon de connaître Dieu, la seule façon de comprendre la Bible, comme c'est décrit ici, est de venir face à ce livre avec un visage découvert. Il ne s'agit pas d'étudier ce livre pour étudier ce livre, mais de venir devant ce livre avec une simple foi. C'est ce que signifie venir le visage découvert. J'ai simplement à venir à Dieu pour voir la gloire de Dieu et ensuite savoir que ce qu'Il me révèle me transforme de telle sorte que je suis changé. Je viens pour voir Jésus, je Le vois et ensuite je suis changé. C'est cela la vie chrétienne réelle. Tout ce qui est moins que cela n'est que simulation. Tout changement qui viendrait dans votre vie d'une autre façon que par la révélation de Dieu n'est pas réel et ne passera pas l'épreuve du temps. Les seuls changements qui sont vrais et réels sont ceux qui vous transforment en voyant Dieu.

Voilà l'expérience que Paul décrit. Il vient à ce livre, il voit le Seigneur et il est changé. On a l'impression que l'apôtre cherche les bons mots pour bien décrire cela. Qu'est-ce qui arrive exactement ici? Qu'est-ce qui se passe dans votre coeur dans ces moments? Il utilise plusieurs expressions. Il appelle cela une révélation. Nous venons et nous avons une révélation. Dans un autre endroit il appelle cela une illumination. Dieu met la lumière dans notre coeur et nous avons une illumination. Il appelle cela « contempler la gloire de Dieu. » C'est une description très très graphique. Au verset 4:2 il appelle cela « la manifestation de la vérité. » Au verset 4:4 il appelle cela « l'évangile de la gloire de Christ. » Au verset 4:6 il utilise l'expression « la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. » Ce sont d'incroyables expressions. Elles ont toutes pour objectif de décrire ce qui se passe lorsque je viens à ce livre le visage découvert et que je vois la gloire du Seigneur.

Il y a quelque chose de merveilleux qui s'est passé dans son coeur. Il décrit cela à travers des expressions comme « contempler la gloire de Dieu », « l'évangile de la gloire de Christ », « la manifestation de la vérité », « la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. » Il dit qu'à travers la nouvelle alliance il a reçu une nouvelle Bible. Il nous dit: « Avant, lorsque j'étudiais la Bible ce n'était qu'une page. Ce n'était que des faits. C'était sec. C'était juste une lettre, cela ne signifiait rien pour moi. Avant j'ouvrais souvent la Bible, mais maintenant c'est différent. Maintenant à cause de la grâce de Dieu, lorsque je viens à la Bible, la lumière remplit mon coeur. C'est une merveilleuse lumière. C'est une illumination. Il y a une manifestation de Dieu qui prend place à l'intérieur. »

Ceci dit, je ne peux pas voir dans votre coeur et vous ne pouvez pas voir dans mon coeur. Si vous venez réellement à la Bible avec le visage découvert, vous avez la gloire de Dieu. Cela signifie que si je pouvais ouvrir et voir ce qu'il y a à l'intérieur de vous, je serais aveuglé. Ce serait comme regarder le soleil. Je verrais la lumière, la manifestation, la révélation et l'illumination. Je verrais la gloire et c'est là dans votre âme. La même chose devrait être vraie si vous regardiez dans mon coeur.

Paul est vraiment excité par rapport à cela, il semble même qu'il se gratte la tête pour trouver des illustrations. Il essaie de nous dire: « Vous autres, vous êtes engagés dans l'Ancien Testament et si vous venez à la Bible selon la façon dont j'avais l'habitude de venir, vous ne pouvez pas croire dans le changement. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point la Bible est nouvelle. » Pour illustrer cela je pense qu'il emploie l'illustration la plus forte à laquelle vous puissiez penser. Le verset 4:6 dit: « Car Dieu, qui a dit: la lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos coeurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. »

Quelle que soit la position que vous preniez concernant la création décrite dans Genèse 1 cela ne change pas le principe. Que vous croyez que Dieu a tout créé de manière magnifique et qu'ensuite Satan a chuté et a tout perturbé et puis que Dieu a dû tout restaurer à nouveau en sept jours, ou que vous croyez que ces sept jours ont été les premiers qu'Il a faits, le principe est le même.

Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de visualiser les choses lorsque vous lisez la Bible, mais je vous encourage parfois à juste fermer vos yeux et à penser à ce que vous lisez. Méditez simplement dessus et pensez à cela. Je vais vous demander de faire cela maintenant. J'aimerais vous demander de fermer vos yeux, je vais vous lire un verset de la Bible et vous, pensez à quelque chose. J'aimerais que vous essayiez de visualiser ce que je lis. Je pense que nous penserons chacun à quelque chose de différent.

Voici les versets de Genèse 1. Pensez à cela: « La terre était informe et vide. » A quoi pensez-vous? Il n'y avait pas de lumière, tout était vide et vanité. « Il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » Voilà la description de Dieu des choses avant la création. Gardez cette image à l'esprit et ajoutez cela. « Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut. »

Vous avez sûrement une image en tête. La terre était informe et vide. Les ténèbres étaient à la surface de la terre et soudain Dieu a dit: « Qu'il y ait la lumière. » Voilà l'illustration que Paul emploie. Il nous dit que c'est ce genre de choses qui se passe maintenant lorsqu'il étudie la Bible. Il nous dit: « Mon âme était vide, informe et ténèbres. Et le même Dieu qui au début a dit qu'il y ait la lumière a de nouveau agi. Maintenant ce que j'expérimente lorsque je viens à la Bible, c'est la lumière qui se manifeste. » Vous pouvez maintenant comprendre pourquoi il se bat pour trouver les bons mots. Il essaie de décrire ces merveilleuses choses qui prennent place dans son coeur. Il dit qu'il voit une merveilleuse lumière, elle vient du même Dieu qui a fait venir la lumière dans le monde avec la même puissance créatrice dans l'univers. Il nous dit que cela se passe maintenant toujours à nouveau dans son âme. Il voit alors Dieu sur la face de Jésus-Christ. Il peut voir Sa gloire. Il y a quelque chose de merveilleux qui se passe à l'intérieur de lui.

Très bien, considérons maintenant la transition par rapport au sujet de Paul du chapitre 3, ce que nous avons vu dans notre précédente leçon. Sous la nouvelle alliance, lorsque je viens à la Bible il y a quelque chose qui se passe. Cela ne s'est jamais passé avant, mais maintenant par sa grâce je suis vivant. Mon coeur brûle, je vois Christ. Il y a maintenant de la lumière. Mais nous allons voir qu'au niveau terrestre cela crée un petit problème.

Vous savez, c'est une merveilleuse chose que d'aller dans votre bureau, dans votre endroit retiré et d'expérimenter les effets de cette lumière créatrice. Mettez-vous simplement de côté avec Dieu, prenez ce livre et dites: « Je veux simplement voir Jésus », et Dieu se manifestera à votre âme. C'est une chose merveilleuse de voir la lumière lorsque vous ouvrez les Ecritures. Comme c'est glorieux! Je viens à Dieu en tant que légaliste mais Lui Il dit: « Qu'il y ait la lumière » et alors je suis libéré. Comme c'est glorieux! Je viens vers Dieu chargé, faible et anxieux et Il dit: « Qu'il y ait la lumière. » Puis je peux entrer dans son repos. Je viens vers Dieu en tant que fils prodigue, le coeur froid envers Dieu, mais Lui Il dit « Qu'il y ait la lumière » et ensuite je suis restauré. Et Il dit que cela est glorieux.

Je ne sais pas si vous avez déjà expérimenté quelque chose de cette étude biblique selon la nouvelle alliance. J'en ai un peu profité et je peux vous dire que j'aimerais vivre et mourir dans mon bureau. J'aime étudier. Je parle comme un fou, mais si jamais Dieu ne me permettait pas d'aller au ciel, et qu'Il me demande de choisir une expérience de ma vie que je désirerais perpétuellement vivre alors je choisirais l'étude de la Bible, à cause de ce que j'ai vu du Seigneur à travers mes études. C'est là où j'aimerais vivre, c'est cela mon ciel. C'est cela mon ciel sur la terre. Parce que c'est là où je peux rencontrer le Seigneur. C'est là où je peux Le voir! Je pourrais rester là-bas pour toujours.

Pourtant c'est comme si Paul nous posait cette question: « Ed, tu aimes cela n'est-ce pas? Tu aimes lorsque la lumière s'allume dans ton âme. Tu aimes voir Jésus. Tu aimes lorsque la Bible devient vivante! Mais est-ce que c'est cela l'objectif Ed? Est-ce que c'est de cela dont il s'agit? Est-ce cela l'objectif de la vie chrétienne? Est-ce que Dieu a prévu pour nous qu'Il allume continuellement la lumière? » Il y a donc ici un petit problème.

Il se peut que Paul me dise: « Je sais que tu profites du Seigneur Jésus, mais qu'en est-il de ceux qui périssent? Qu'en est-il de ceux qui sont perdus? Quelle est l'utilité de parler de révélation, d'illumination, de la gloire de Dieu, de la manifestation de Dieu sur la face de Christ? Est-ce que cela n'est pas en fait très égoïste? » Pensez à cela. Peut-être que vous dites également: « Laissez-moi seul! Je vais dans mon bureau; je vais lire la Bible; je vais voir Jésus. Je ne veux pas entendre parler des autres choses. Ne m'embêtez pas avec vos problèmes! Ne venez pas vers moi! Ne me mêlez pas à tous ces services et ces activités. Je veux simplement voir Christ. »

Paul nous demande: « N'y a-t-il pas d'une façon ou d'une autre une peine dans votre coeur? » Ne devrais-je pas avoir de l'intérêt pour mon frère? Pour ma soeur? Pour mon voisinage? Pour les gens de ma famille? Pour mes amis? Pour mes ennemis? Qu'en est-il d'eux? Les versets 4:3-4 disent: « Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent. Pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Évangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu. »

Est-ce que vous voyez de quelle façon Paul nous conduit? Il nous dit simplement: « Regardez juste à Jésus. Regardez juste à Christ. Prenez simplement votre Bible et venez le visage découvert pour voir la gloire de Dieu et vous serez changés. » Il nous excite au sujet de voir Jésus. Comme c'est simple! Comme c'est merveilleux! Cela se fait sans effort! C'est glorieux! C'est de cette manière que nous devrions vivre à partir de maintenant. Comme c'est merveilleux! Mais ensuite lorsque nous nous attachons exclusivement à cela Paul nous demande: « Qu'en est-il des perdus? Qu'en est-il de ceux qui périssent? Qu'en est-il de la mission? Qu'en est-il de l'évangélisation? Qu'en est-il de gagner des âmes? Comment pouvons-nous servir les autres et le Seigneur? Qu'en est-il de ceux qui sont trompés par l'ennemi? » Eh bien ces personnes sont aveugles à toutes les merveilleuses choses que vous pouvez voir. Allez-vous vous enfermer dans un coin? Allez-vous vous réfugier quelque part dans un monastère? Allez-vous vous rendre sur une montagne dans une région déserte? Allez-vous vous enfermer pour juste voir Jésus, voir Jésus, voir Jésus? Paul nous pose cette question parce qu'il va nous montrer quelle réponse Dieu lui a donnée.

Comprenez bien ce que je veux dire lorsque je dis que Dieu vous aime trop pour vous laisser profiter tout seul de Jésus. La vie chrétienne n'est pas une vie égoïste. A travers toute la Bible, le coeur de Dieu est un coeur qui embrasse toute la terre. Le coeur de Dieu bat toujours pour les autres - pour le monde, pour les païens, pour les perdus, pour ceux qui sont sans Christ. La mission a toujours été dans Sa pensée, toujours.



RECEVOIR LA LUMIERE PUIS TRANSMETTRE LA LUMIERE

Vous voyez, Christ n'était pas tout suffisant en Paul de sorte qu'il puisse dire: « Jésus est suffisant en moi. » Christ était tout suffisant en Paul afin qu'il puisse dire: « Christ est tout suffisant pour moi et Il est également tout suffisant pour vous. » Cela ne s'est pas terminé avec Paul. Cela ne se termine jamais avec les chrétiens. Paul ne se satisfaisait pas d'avoir la lumière à l'intérieur. La question qu'il soulève maintenant est: comment puis-je faire pour que la révélation que j'ai à l'intérieur se manifeste à l'extérieur? De quelle façon Christ peut-il briller à travers ma vie? Il n'est pas suffisant de juste prendre pour soi, prendre pour soi, prendre pour soi. Maintenant il se demande de quelle façon Christ peut briller à travers lui. Il est clair qu'il désirait être un receveur, cela ne fait aucun doute, mais l'apôtre avait également à coeur de devenir un transmetteur, cela ne fait aussi aucun doute.

Quel témoignage que cela serait! Il y aurait une personne non sauvée qui ne connait pas Jésus qui descend la rue et tout d'un coup elle rencontre une personne de laquelle émane un halo de lumière. Cela l'impressionnerait grandement, mes amis. Le chrétien pourrait alors donner le témoignage que le Seigneur a mis Sa lumière en lui et qu'ensuite la lumière a grandi. Vous pourriez alors dire dans quelle mesure un chrétien a grandi dans le Seigneur. Vous auriez juste à aller vers lui avec un appareil pour mesurer la luminosité et ainsi le tester. Si l'aiguille indique l'intensité maximale vous pourriez dire qu'il recherche vraiment le Seigneur, qu'il avance bien, il connait vraiment Dieu. Vous seriez également capables de détecter les hypocrites. Si jamais quelqu'un disait qu'il connait Jésus, vous pourriez lui demander où est son halo de lumière, car tous ceux qui connaîtraient Jésus aurait cet halo de lumière autour d'eux. Pas de lumière, pas de Seigneur. Vous seriez capables de me tester et je serais capable de vous tester. Avoir un petit halo de lumière signifierait avoir une petite vue de Jésus.

Très bien, ce n'est certainement pas ce que le Seigneur avait à l'esprit lorsqu'Il a dit en Matthieu 5:14: « Vous êtes la lumière du monde » et en Matthieu 5:16: « Que votre lumière luise devant les hommes. » Il avait quelque chose d'autre à l'esprit. Il ne pensait pas que vous alliez avoir une sorte de radiance ou rayonnement sur votre face.

Alors que l'apôtre nous dévoile ce qu'il a dû expérimenter pour devenir le modèle de la vie chrétienne, il commence à nous faire découvrir son expérience de la toute suffisance de Christ, il nous amène la chose suivante qu'Il a dû apprendre. Après qu'il ait appris de quelle façon recevoir la lumière, il nous dit que Dieu a dévoilé quelque chose à son âme. J'ai besoin de vous rappeler cela parce que j'ai aussi besoin de me le remémorer. Lorsque vous étudiez la vie chrétienne dans 2 Corinthiens, vous voyez que c'est une vie bien différente de ce que l'on voit dans le monde qui nous entoure. Les chrétiens dans leur ensemble ont raté la vie chrétienne. Par conséquent si vous désirez avoir une bonne vision de ce qu'est la vie chrétienne, vous avez besoin de revenir à ce livre. Vous devez revenir au modèle, vous avez besoin de la chercher et de regarder ici et non pas autour de vous.

C'est une si grande tentation de regarder aux autres pour se jauger et se juger les uns les autres. Nous avons besoin de venir à la vérité objective de Dieu pour voir de quelle manière Il a prévu que cela fonctionne. Je vous rends attentifs à cela parce que la plupart de ces principes sont radicaux et vont à l'encontre de ce que l'on croit communément. Cette nouvelle découverte n'est pas uniquement une surprise pour nous, mais cela a également été un choc pour l'apôtre Paul. Il n'arrivait pas à croire à la méthode que Dieu utilise pour faire sortir la lumière. Il a été surpris par la méthode de Dieu pour faire entrer la lumière mais maintenant à nouveau, alors que Dieu commence à dévoiler la réalité de la vie chrétienne, Il lui montre ce nouveau principe - c'est quelque chose de merveilleux et de très beau.

Veuillez noter le contraste entre les versets 4:6 et 4:7: « Car Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos coeurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. » Paul nous dit que c'est une merveilleuse lumière que nous avons à l'intérieur mais nous l'avons dans un vase de terre. Le grec nous parle d'un pot, d'un vase de terre. Nous avons tout cela dans un vase de terre. Paul ne fait pas ici référence à ces beaux vases d'or et d'argent auxquels la Bible fait si souvent référence. Il ne parle pas de cela. A la place il nous parle de pots de terre pas chers, pas attirants et sans valeur. Nous ne sommes qu'une vieille poterie.

En parcourant les chapitres 4 et 5, vous ne manquerez pas de remarquer que Paul est plein de contrastes. Il passe son temps à mettre en contraste une chose par rapport à une autre. Il contraste la lumière avec les ténèbres. Il contraste la vie avec la mort. Il contraste les choses visibles avec les choses non visibles. Il contraste le physique avec le spirituel. Il contraste le présent avec le futur. Il contraste ce qu'il appelle les petites afflictions avec le poids éternel de gloire. Il fait plein de contrastes. Et dans le verset 4:7 nous avons un incroyable contraste. Il contraste le précieux trésor que nous portons avec ce vieux pot de terre qui le contient. Le trésor est merveilleux, mais le coffre à trésor ça, c'est quelque chose d'autre! Il compare son corps, sa vie avec le vieux pot de terre.

Avec cela en arrière-plan, laissez-moi vous donner le principe. Je vais d'abord vous le donner selon la Parole inspirée, puis sous une forme plus simple pour que nous puissions bien le saisir. Je pense que les versets 4:10-11 comportent le principe. Ces versets disent: « Portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. » Voilà pour ce qui est de la description de ce principe.

Avant de vous expliciter le principe en de simples mots, j'aimerais vous donner une illustration issue de l'Ancien Testament. Je vais vous donner une illustration à laquelle Paul pensait tout particulièrement lorsqu'il a écrit cela. Je ne peux pas le prouver même si de nombreux commentateurs pensent qu'il avait cela en tête. Quoi qu'il en soit c'est tout de même une bonne illustration.

Je fais référence aux chapitres 6 et 8 de Juges où vous trouvez l'histoire du juge Gédéon. J'aimerais vous raconter son histoire. Gédéon était un homme de Dieu puissant, il avait été appelé pour combattre les Madianites et pour délivrer Israël de leurs mains. Il a donc levé une troupe de 32 000 hommes. 32 000 hommes cela fait déjà beaucoup, mais la Bible dit que l'armée de Madian était constituée de 153 000 hommes. Cela fait donc un ratio de 1 pour 4. En d'autres termes, c'est déjà un grand pas de foi que d'aller combattre une telle armée avec à peine 32 000 hommes. Mais Dieu a pensé que la différence n'était pas assez grande. C'est cela qu'Il a dit à Gédéon, d'aller vers ses hommes et de leur dire que ceux qui avaient trop peur pour combattre avaient le droit de s'en aller. Gédéon exécuta l'ordre de Dieu et 22 000 hommes regagnèrent leurs maisons. Cela laisse Gédéon avec 10 000 hommes. Le ratio était maintenant de 30 pour 1. C'est un grand pas de foi que d'aller combattre l'ennemi à 1 pour 30. Il faut que vous tuiez 30 personnes pour chacun des vôtres qui meurent.

Pourtant, Dieu a de nouveau dit: « Ce ratio n'est pas suffisant. Vous risquez de mettre votre confiance en vous-mêmes. Je sais que c'est ce que vous allez faire. » Mais Gédéon a dit: « Non, non, nous ne ferons pas cela. » Mais Dieu a répondu: « Si, c'est ce que vous ferez. Je vais te dire ce que vous allez faire. Nous allons faire un test pour voir qui est un vrai homme. Emmène-les en bas vers la rivière pour boire, tous ceux qui poseront leur lance pour boire ne sont pas de vrais soldats. Ceux qui boivent avec deux mains ne sont pas prêts à se battre. Mais ceux qui boivent avec une main et gardent leurs armes dans l'autre sont de vrais soldats. Tu pourras garder ces derniers. » Gédéon a donc conduit ses troupes à la rivière pour boire sans leur dire comment faire. Il leur a juste dit qu'ils devaient descendre à la rivière pour boire. Gédéon a ensuite observé ses soldats alors qu'ils buvaient. 9 700 posèrent leurs armes avant de boire avec leurs deux mains. Cela laissa Gédéon avec 300 hommes.

Il est clair que l'armée de Gédéon est maintenant moins nombreuse et moins bien armée que celle des Madianites avec un ratio qui est maintenant de 1 pour 450. Maintenant Dieu dit: « Très bien, c'est avec ces 300 hommes que je vais vous montrer comment je remporte la victoire. » Gédéon commence donc à écouter. Juges 7:15-25 nous rapporte les drôles d'instructions que Dieu a données à Gédéon. Il leur a dit qu'Il désirait qu'ils prennent des trompettes. Chaque homme devait prendre une trompette. Puis Dieu leur a demandé de prendre un pot de terre et d'y mettre une torche. Puis ils devaient allumer la torche recouverte par le vase et tenir leur trompette en main. Chaque homme de Gédéon avait une torche dans un vase et une trompette. Puis Dieu leur a demandé d'aller encercler leurs ennemis.

Essayez d'imaginer dans votre tête ces Madianites bien en confiance dans leur campement et tout à coup les 300 hommes ont pris leur trompette, brisé le pot et ensuite tout le monde a pu voir la lumière alors que les pots étaient brisés. Essayez de vous mettre à la place des Madianites alors qu'ils étaient encerclés et qu'ils ont entendu le bruit des trompettes. Ils ont regardé tout autour d'eux et ont vu plein de feux allumés. Ils ont pensé que chacune de ces lumières émanait d'un leader d'une grande armée. Ils ne savaient pas qu'ils n'étaient que 300 hommes. Ils ont entendu les instruments et ont vu toute cette lumière et dans leur confusion ils ont pensé que chacun de leur voisin était un israélite. Ils pensaient qu'ils étaient envahis. Il faisait noir et ils étaient en train de s'entre-tuer. Gédéon était simplement debout en train de regarder. Ils étaient en train de s'entre-tuer dans la vallée. Ce fut une incroyable victoire! Puis tous les hommes ont crié: « Épée pour l'Éternel et pour Gédéon! »



ETRE BRISES POUR RAYONNER LA LUMIERE

Comment est-ce que Gédéon a accompli cette victoire? Peut-être que vous direz que c'est avec sa grande habileté, sa grande capacité et sa finesse. Non, c'est à travers une très simple vérité. La lumière a dû briller à travers les vases, parce que si la lumière n'avait pas lui à travers les vases il n'y aurait pas eu de victoire. Je pense que c'est ce que l'apôtre avait à l'esprit lorsqu'il a écrit 2 Corinthiens 4. Il nous dit que nous avons une grande lumière. Il y a une incroyable lumière que Dieu a mise en nous! Nous avons également une trompette. C'est un incroyable évangile. Mais nous avons ce trésor dans un vase de terre. Je pense que le principe est simplement celui du brisement. Si la lumière doit briller nous devons être brisés. La lumière ne peut pas sortir avant que nous ne soyons brisés. Le vase de terre doit être brisé si jamais la vie de Jésus doit se manifester à travers nous. Le vase doit être brisé.

Les versets 4:10-11 disent: « Portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. » Le coffre au trésor doit être brisé si le trésor doit sortir.

Il y a une merveilleuse histoire d'un trésor que l'on a retrouvé dans de vieilles jarres. Je ne sais pas si vous connaissez l'histoire des rouleaux de la mer morte. Avez-vous entendu parler de cela? Ces rouleaux ont été découverts en 1947. Ils font partie des plus anciens manuscrits de la Bible jamais retrouvés. Dans ces rouleaux sont inclus des morceaux du livre d'Esaïe. En plus d'Esaïe il y a également des morceaux de Habakuk ainsi que des morceaux de Daniel. C'est une très belle découverte. Les archéologues pensent que c'est une des plus grandes jamais faite.

Il est très intéressant de voir de quelle façon on a trouvé ces rouleaux. Il y avait un petit bédouin qui jouait près de Qumran, l'endroit où on les a trouvés. C'est une région située au nord-ouest du Jourdain près de la mer morte. Le petit garçon jetait des pierres. Il a simplement fini par jeter une pierre dans une grotte et il a entendu comme un bruit de quelque chose qui se brise. Il a entendu une jarre se briser. Il est parti voir dans la grotte et y a trouvé huit jarres, huit poteries dans lesquelles se trouvaient des rouleaux. Ce sont les rouleaux de la mer morte. Le point que je veux souligner est le suivant: il y avait un incroyable trésor dans ces pots et ils ont été découverts parce que des vases ont été brisés.

Pour nous, le trésor est Christ Lui-même. Nous venons à ce livre avec le visage découvert et Dieu révèle Christ en nous. De quelle façon peut-Il se manifester pour que les autres puissent Le voir? La réponse est: à travers le brisement des vases. Cela se passe de la même façon que lors de la victoire de Gédéon où la lumière a pu briller lorsque les vases ont été brisés. Cela se passe de la même façon que ces vases de la mer morte de grande valeur qui ont été trouvés lorsqu'ils ont été brisés. Et la Bible multiplie les illustrations. Nous pouvons continuer et continuer. En Marc 14, nous voyons Marie qui brise le vase d'albâtre devant le Seigneur Jésus avant qu'Il ne soit oint. Il a dû y avoir un brisement. En Marc 6, nous voyons le Seigneur rompre le pain avant qu'Il ne le distribue. Il n'y a que brisement, brisement et brisement. Nous lisons également en Jean 12, que le grain de blé doit mourir avant qu'il ne puisse porter du fruit. Notre Seigneur Jésus Lui-même illustre bien entendu merveilleusement cela à travers le service de communion du repas du Seigneur. Il nous dit: « Ceci est mon corps qui est brisé pour vous. » Le corps doit être brisé pour que la lumière puisse transparaître.

L'apôtre Paul nous dit que c'est comme cela qu'il a appris le secret. Pour que la vie de Christ puisse sortir et se manifester, il faut que le vieux vase de terre soit brisé. Nous pouvons avoir de nombreuses choses en nous, mais jusqu'à ce qu'il soit brisé nous n'aurons pas la manifestation de la vie de Christ. La seule façon par laquelle Christ se manifeste est par un vase brisé. La vie chrétienne n'est pas mesurée par la quantité de vin spirituel que vous pouvez contenir, mais la quantité de vin qui est versée. C'est de cette manière que cela est mesuré.

La question qui vient ensuite tout naturellement à l'esprit est: de quelle façon est-ce que le vase est brisé? Voilà la question suivante. Vous voyez, j'aimerais suivre le modèle de Paul. J'ai maintenant compris que c'est lorsque je viens à la Bible que la lumière peut entrer, mais j'aimerais qu'elle puisse également sortir. J'aimerais manifester Christ dans ma vie.

C'est à ce point que de nombreux chrétiens se transforment en légalistes. Je vous ai dit qu'il s'agit de plus que de voir Jésus. Je vous ai dit que cela était trop facile de simplement de se mettre assis, de lire la Bible et de laisser entrer Jésus. Nous devons maintenant briser le vieux vase de terre. Nous devons nous briser nous-mêmes. Et nous repartons avec notre liste de choses à faire. Nous entrons dans le renoncement à soi. C'est de cette manière que nous essayons de briser le vieux pot. Nous essayons de nous renier nous-mêmes, de mortifier la chair. C'est de l'ascétisme. Nous essayons de briser l'ancienne nature. Nous essayons de nous donner pour les autres. Nous pensons que nous avons besoin de discipline. Nous pensons donc à l'ascétisme, aux privations, à la discipline et au renoncement de soi, aux voeux de pauvreté et au service. Nous essayons de vivre une vie où nous voulons briller par nous-mêmes.

Cela n'est absolument pas la façon de faire, mille fois non. Ce n'est pas la façon de faire de Dieu pour briser un pot. Vous voyez, Paul n'a pas dit que nous devons briser le pot. Il a dit que le vase doit être brisé. Est-ce que vous voyez la différence? Il doit être brisé mais ce n'est pas de votre ressort. Vous n'avez aucune part à jouer en cela, si ce n'est vous soumettre. C'est une attitude passive. C'est quelque chose que l'on vous fait.

C'est à ce point que l'apôtre commence à partager son témoignage. Il commence là à nous parler des troubles dans sa vie. Le verset 4:8 dit: « Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l'extrémité; dans la détresse, mais non dans le désespoir; persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus. » Il passe ensuite au principe. Il dit qu'il est fortement pressé. Il est comme perplexe et confus. Le mot « persécuté » signifie harassé. Il est comme un animal toujours traqué. Il est harassé et chassé. C'est une course pour vous poursuivre jusqu'à ce que vous soyez exténués. J'aime la paraphrase de ce verset qui dit dans la version Philips: « touché mais pas abattu. » C'est tout à fait cela.

Pourquoi est-ce que Paul mentionne ces choses? L'apôtre mentionne cela ici parce que ce sont les choses qui vont permettre de briser le vase. C'est pour cette raison qu'il en parle. Ce sont les choses qui vont briser le vase de terre afin que Christ puisse être révélé. Le recevoir en nous est une chose, mais nous devons ensuite Le manifester. Il doit être comme libéré pour pouvoir sortir. La seule façon inspirée par laquelle Il sort est lorsqu'Il brise le vase. Nous parlons des difficultés de la vie, des situations auxquelles vous faites face chaque jour de votre vie. Il s'agit des problèmes, des difficultés, des temps difficiles et de perplexités, des confusions, des harassements, des rejets et des oppositions. Les choses qui viennent dans votre vie et qui vous frustrent, qui vous font vous arracher les cheveux sont les occasions où Dieu brise le vase. Voilà ce qu'Il fait. Et nous résistons. Nous disons que nous n'aimons pas cela et que nous ne désirons pas que ces choses arrivent.

Vous voyez, Paul ne vous dit pas davantage que de regarder à Jésus. Il ne ferait jamais rien de plus que cela. Il dit: « Regarde à Jésus et Il se révèlera à ton coeur, puis tu seras changé. » Puis il nous dit: « Dieu va gérer et contrôler ta vie afin que ce qui se passe dans ta vie puisse faire que le vase se brise. La vie qui a été mise à l'intérieur sera libérée et le témoignage de Dieu sera manifesté. » Voilà de quelle façon Dieu nous dit qu'Il va répandre Son témoignage.

Ceci dit, je serais content de vous dire que tout cela est optionnel. Mais je ne peux pas vous dire simplement de vous asseoir confortablement, de vous relaxer et que tout va bien se passer. Je ne peux pas dire: « Est-ce que vous connaissez Jésus? Très bien! Votre ciel sera toujours clair. Les vents vous seront toujours favorables. Vous n'aurez pas de troubles dans votre vie. Il n'y aura pas de difficultés pour vous et pas de fournaise. Il n'y aura pas de temps difficiles. » En disant cela je ne serais pas loyal envers le Seigneur si je ne faisais même que suggérer cela. Alors que vous arrivez à 2 Corinthiens et que vous voyez la façon dont Dieu a prévu la vie chrétienne, pas l'homme mais Dieu, vous commencez à voir à quel point il est important de venir humblement et brisés devant Dieu.



NOUS SOMMES L'OBJET DE SON AMOUR ET AUSSI LE CANAL DE SON AMOUR

Nous pouvons dire beaucoup de choses au sujet des choses spirituelles, de comment voir Jésus dans la Bible et de se reposer en Christ. Mais à moins que nous ne soyons brisés, nous n'avons pas trouvé notre place dans le plan rédempteur de Dieu sur la terre. Dieu est concerné par des choses qui vont bien au-delà de nous. Nous ne sommes pas uniquement l'objet de Son amour mais également le canal de Son amour. Nous ne sommes pas uniquement l'objet de la rédemption, mais également le canal de la rédemption sur terre. Dieu agit toujours sur vous afin qu'Il puisse agir à travers vous. Il est toujours en train d'essayer d'atteindre les autres et Il recherche quelqu'un qui est prêt à dire: « Seigneur j'aimerais voir Christ. J'aimerais être changé. Je suis prêt à être brisé. Je suis prêt à laisser la vie de Christ se manifester en moi afin que d'autres puissent Te voir. »

Nous parlons beaucoup de bénédiction dans nos vies. Nous disons que nous voulons les bénédictions de Dieu. Nous disons: « J'aimerais que Dieu bénisse ma famille. J'aimerais que Dieu bénisse ma vie. J'aimerais que Dieu bénisse mon église. J'aimerais que Dieu bénisse mon ministère. » Mais qu'est-ce qu'une bénédiction de la part de Dieu? Comment savons-nous lorsque nous sommes bénis? Qu'est-ce qu'une bénédiction? Laissez-moi vous donner une description de la Bible de ce qu'est la bénédiction. Si vous étudiez la Bible voici ce que vous découvrirez. La bénédiction est quelque chose que Dieu fait lorsqu'il n'y a pas d'explication humaine. S'il y a une explication humaine il n'y a sans doute pas de bénédiction.

En d'autres termes, si j'avais dix euros et que j'achète pour dix euros de marchandises, cela ne serait pas une bénédiction. Dix est égal à dix. Imaginons que je n'ai pas dix euros. Imaginons que je n'ai même pas dix cents. Et tout d'un coup, je suis capable d'acheter de la marchandise pour 100 000 euros! C'est cela une bénédiction. La bénédiction c'est lorsqu'il n'y a absolument aucune base de calcul. Lorsqu'il n'y a pas de lien de cause à effet.

Je pense que la meilleure illustration de la Bible est lorsque Jésus nourrit les 5 000 hommes. Il avait cinq pains, deux poissons et 5 000 personnes. Essayez de mettre cela en équation mais cela ne fonctionnera pas. Il y a pourtant eu douze paniers pleins de restes. C'est cela une bénédiction. Lorsque le résultat est bien loin de ce que vous aviez au début, c'est une bénédiction de la part de Dieu.

Je vous parle de cela parce que nous désirons tous, je l'espère, les bénédictions de Dieu. Est-ce que vous savez quoi? Peut-être que vous dites: « J'aimerais que Christ puisse être vu dans ma vie. » Si c'est le cas alors ma question est, mon challenge est, est-ce que vous le désirez réellement? Est-ce que vous désirez réellement les bénédictions de Dieu? Est-ce que vous désirez réellement que la vie de Christ soit manifestée? Parce que le seul chemin qui existe est à travers le brisement. Il y a un incroyable prix à payer pour que Christ soit vu à travers votre vie. C'est un prix incroyable que l'on doit payer.



TEMOIGNER SELON LA NOUVELLE ALLIANCE

Etes-vous sérieux au sujet de ces choses? Vous désirez témoignez? Alors témoignez! Je suis également pour cela. Témoignons! Mais comment? Faisons-le à la manière de la nouvelle alliance. Vous ne pouvez pas donner ce que vous n'avez pas reçu. Vous devez commencez par voir Christ et être transformés. La lumière doit entrer et ensuite vous devez laisser à Dieu le droit de vous briser, afin qu'Il puisse vous utiliser. Croyez-moi. Dieu est constamment en train d'agir d'une façon bouleversante dans la vie chrétienne afin que nous connaissions la toute suffisance de Christ.

Vous voyez, c'est dans nos échecs, dans nos peurs, dans notre anxiété, dans nos troubles, dans nos craintes, que Dieu peut se montrer fort. C'est dans ces moments que l'on voit la puissance de Dieu, elle ne vient pas de nous. Nous ne sommes que des vases de terre et nous ne serons jamais rien de plus que des vases de terre. Cela ne nous servira à rien de peindre le vase de terre et de l'exalter en le mettant sur un piédestal en disant que ce vase est vraiment quelque chose de grand. Le vase de terre n'est qu'un vieux pot de terre. C'est tout ce que cela est et c'est tout ce que cela sera jamais. Mais il y a un trésor à l'intérieur! C'est la gloire de Dieu. Le monde est en train de mourir à l'extérieur, attendant ce trésor. Dieu est suffisamment patient pour attendre que Ses instruments disent: « Très bien Seigneur, je désire la vie de Christ. Manifeste-Toi maintenant à travers moi. Je désire être brisé. »

Le verset 4:7 dit: « Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous. » Où est-ce que Christ brille? Est-ce que c'est dans ceux qui sont forts, érudits, riches, éloquents et talentueux? La lumière brille lorsque nous sommes jetés à terre, lorsque nous sommes affligés, persécutés et brisés. Mais nous ne sommes pas détruits et démolis.

La plupart du temps vos voisins, vos frères, vos soeurs, votre employé, vos amis ne voient pas de différence en vous si ce n'est que vous avez d'autres hobbies. Pour eux, vous aimez lire la Bible au lieu des magazines, vous aimez chanter d'autres chants qu'eux. Ils regardent à votre vie et les seules différences qu'ils voient ce sont des hobbies religieux que eux n'ont pas.

Mais il arrive parfois que Dieu agisse dans votre vie et qu'il en résulte de la souffrance - cela peut être une perte, une difficulté, une situation où vous êtes mal traités ou dénigrés, il se peut que l'on mente à votre sujet, vous pouvez être persécutés et rejetés - et alors que vous êtes brisés, les gens commencent à voir la vie de Christ se manifester. Ceux qui vous entourent ne peuvent alors plus interpréter cela, ce n'est plus semblable à ce qu'ils vivent. Ils n'ont plus d'explication pour cela, parce que ce qu'ils voient maintenant est davantage qu'une liste de hobbies.

Ils peuvent finir par devenir fous en vous voyant vivre ainsi. Il se peut qu'ils prennent des médicaments pour supporter cela. Ils finiront même peut-être dans un hôpital pour la santé mentale. Tout cela parce que vous pardonnez et vous aimez. Il est vrai que vous avez encore des larmes, vous avez encore mal, vous devez encore passer par toutes ces choses et vous êtes encore faibles. Mais ils commencent à voir quelque chose sortir de ce brisement, c'est comme un parfum, une vie, quelque chose qui rayonne. Les gens autour de vous commencent à voir cela. Voilà le témoignage! Jusqu'à ce que cela arrive, il n'y aura pas de témoignage. C'est cela le témoignage. Ils aspirent à voir Christ, c'est de cette manière que nous pouvons montrer Christ au monde. Ils voient alors que nous ne sommes pas amers, que nous ne sommes pas haineux, que nous ne sommes pas vindicatifs, que nous ne sommes pas remplis d'animosité et que nous ne gardons pas rancune. Dieu est le Seul qui puisse faire cela en nous! C'est pour cette raison que nous sommes transformés. Nous le voyons Lui! Nous sommes changés! Il nous brise, Christ se manifeste et ils peuvent Le voir.

Le verset 4:10 dit: « Portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. » Ce verset ne dit pas parfois, la plupart du temps ou presque chaque fois, mais « portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus. » Je peux vous garantir cela, si vous êtes sérieux au sujet de connaître Dieu, la mort sera active dans votre vie pour vous montrer votre insuffisance. Elle se manifestera toujours à nouveau pour montrer votre faiblesse et vous finirez par crier: « Je suis un vase de terre! Je ne suis rien! Je ne vaux rien! » Tout cela pour que l'excellence du trésor puisse venir de Dieu et pas de nous-mêmes. Voilà le modèle que Paul nous présente.

Vous savez, d'une façon ou d'une autre nous nous sommes éloignés de la manière dont Dieu fait les choses. Nous avons exalté l'érudition et les diplômes. Lorsqu'une personne peut présenter de beaux diplômes nous disons: « Quel grand serviteur de Dieu! » Il semble que ces personnes soient préservées, elles prospèrent, elles ont de l'argent, elles sont en bonne santé, elles ne semblent pas passer par toutes les épreuves de la vie. Les séminaires et les églises sont remplis d'hommes et de femmes très talentueux. Il s'y trouve des hommes et des femmes doués, éloquents, zélés, consacrés, intelligents et très occupés. Mais où est le brisement de toutes ces personnes? Où sont ceux qui sont brisés? Lorsque vous les trouvez, vous trouvez également le témoignage et la réputation de Dieu sur terre. Vous voyez alors la vie de Christ se manifestant à travers la mort.

Il n'est pas suffisant de pouvoir chanter, jouer d'un instrument, donner des conseils et prêcher. Jusqu'à ce que nous soyons brisés, il n'y aura pas de témoignage. Sans brisement, et c'est un absolu, il n'y aura pas de manifestation de Christ. Pas de brisement, pas de bénédiction. C'est comme cela que fonctionnent les choses. J'aimerais bien vous dire qu'il n'en est pas ainsi mais je ne le peux pas. C'est comme cela que sont les choses. Sa vie ne se manifeste pas par votre vie. Sa vie ne se manifeste que par votre mort. Si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit (Cf. Jean 12:24).



LA PUISSANCE DE DIEU SE MANIFESTE DANS NOTRE FAIBLESSE

Laissez-moi vous donner une autre illustration avant de conclure. Je ne veux pas que vous ratiez ce dont nous sommes en train de parler, alors laissez-moi vous donner cette illustration. Avez-vous déjà médité sur la différence entre Dieu donne et Dieu est? Laissez-moi illustrer cette différence pour vous. Dieu est force. Dieu est vie. Nous allons utiliser la force pour notre illustration.

A quoi ressemblerait le fait que Dieu donne la force à un homme? Est-ce que Dieu donne la force ou est-ce que Dieu est ma force? Quelle est la différence entre Dieu donne la force et Dieu est ma force? Laissez-moi vous donner un exemple. Imaginez un homme ou une femme venir à Dieu. Imaginons que cet individu ait mis sa vie sens dessus dessous. Il a fait une bourde. Il est tout effrayé. Il est perplexe et sous une forte pression, il vient au Seigneur à genoux avec cette prière, qui est légitime: « Seigneur tu es un donneur et je suis un receveur. J'ai compris cela de Ta parole. Tu es un donneur, tu as promis d'être avec moi et de m'aider. Tu es un donneur. J'ai peur. Je suis effrayé. S'il Te plait donne-moi le courage. Je fais face à quelque chose et je suis apeuré jusqu'à la mort. Donne-moi s'il Te plaît le courage, donne-moi la force. Je suis anxieux; je suis inquiet; je tremble. Je suis honnête au sujet de cela. Je suis un vase de terre, je suis effrayé, je tremble. Alors Seigneur s'il Te plaît, donne-moi la force de supporter tout cela. »

Ce cher saint élève donc une prière vers Dieu et comme vous vous y attendez Dieu est fidèle. Pour sa peur, Dieu lui donne le courage. Pour son anxiété, Dieu lui donne la paix dans son coeur et la confiance. Dieu sait ce qu'Il fait et Il contrôle tout. Il veut juste se reposer en Dieu. Pour sa faiblesse, Dieu lui donne de la force. Celui qui était timide et qui avait peur sur ses genoux se lève pour prier et sait que quelque chose se passe. Il est maintenant courageux. Il n'est plus peureux. Lorsqu'il était sur ses genoux il était craintif, préoccupé et anxieux. Mais il se relève dans la foi. Il se relève dans la confiance. Il se demande de quelle façon Dieu va agir, mais il sait qu'Il va agir parce qu'Il l'a dit. Il était faible sur ses genoux et maintenant il se lève plein de force. Il sèche ses larmes et se dit: « Très bien, je vais le faire. »

C'est de cette manière que vivent la plupart des chrétiens. Mais c'est très loin de ce qui est présenté dans 2 Corinthiens. Ce n'est pas de cette façon que Dieu a prévu que les choses se passent. Dieu agit de cette manière comme une étape vers quelque chose d'autre. Il fait cela pour nous encourager, mais ce n'est pas la façon normale de faire de Dieu. Ce n'est pas ce qu'il y a sur Son coeur. A moins que nous allions au-delà de cela, nous ne serons pas capables de comprendre la manifestation de la vie de Christ à travers un vase brisé. Laissez-moi vous décrire l'autre façon de faire. Cette fois ce n'est pas Dieu me donne la force, Dieu me donne le courage ou Dieu me donne de l'aide. Il y a un petit changement mais ce n'est pas juste un problème de sémantique. C'est une toute autre direction. Il s'agit de Dieu EST ma force.

Le chrétien B se présente devant Dieu pour prier. Il tombe sur ses genoux. Il tremble, il est effrayé, il est confus. Il n'arrive pas à penser clairement. Tout est dans le noir. La situation a échappé à son contrôle, il prie ainsi: « Seigneur Tu es ma force. Manifeste Ta vie à travers moi. » Lorsqu'elle prie, cette personne est remplie d'anxiété. Elle est pleine de doute. Elle est remplie de questions et de crainte. Sa foi est au plus bas. Elle ne sait même pas comment prier et par conséquent elle prie en suivant les Ecritures. Elle dit: « Seigneur je crois. Viens au secours de mon incrédulité. Je ne suis qu'un vase de terre. » Elle est toute faible et agenouillée. Elle n'a pas la moindre force physique, morale, mentale, nerveuse émotionnelle ou spirituelle. Mais elle a vu la lumière de Dieu dans son âme et elle dit simplement: « Très bien Seigneur, Tu as dit que Tu es ma force. »

La différence importante est de voir ce chrétien B se remettre debout. Est-ce que Dieu a remplacé sa lâcheté par le courage? La réponse est non. Il se lève et est le même lâche que lorsqu'il s'est agenouillé. Il a les mêmes peurs. Il n'a pas reçu de l'aide, rien du tout. C'est presque comme si Dieu ne l'avait pas entendu. Il se met à genoux et prie: « Seigneur je me sens faible, je me sens mal, je me sens confus, je ne sais pas par où aller. Je ne sais pas par quel chemin aller. Je suis sans force. » Puis il se lève comme il s'est agenouillé. Mais il continue tout de même dans sa faiblesse parce que Dieu est sa force.

Dieu ne désire pas remplacer votre faiblesse. Il désire montrer Sa force alors que vous êtes faibles. Il ne désire pas transformer votre faiblesse. Paul dit au verset 12:10: « Quand je suis faible, c'est alors que je suis fort. » Ce n'est pas après que je sois faible mais pendant que je suis faible, pendant que je suis balayé, pendant que je suis confus, pendant que je suis frustré. C'est dans ces moments qu'Il peut briller! C'est dans ces moments que le Seigneur peut se manifester! Si j'étais fort alors Il ne viendrait pas se manifester à travers moi, mais c'est lorsque je suis absolument à terre, que je suis apeuré, que je suis dans la crainte, que je ne pense plus pouvoir croire, que je me sens dans l'insécurité, que je me sens froid et le coeur dur ayant juste une simple foi. Je peux alors dire: « Très bien, Seigneur, je ne suis qu'un vers! » C'est cela qui rend Satan fou! Ce n'est pas un grand et puissant homme de Dieu qui tient une verge de fer à la main qui fait peur à Satan. Satan a peur des gens qui disent n'être rien, qui n'ont rien, qui n'ont pas d'arrière-plan, qui sont sens dessus dessous et qui avancent au nom du Seigneur.

Etes-vous effrayés? Oui, je suis effrayé. Est-ce que vous êtes nerveux? Oui, je tremble de tout mon corps. Etes-vous épouvantés? J'ai peur jusqu'à la mort! Est-ce que vous vous inquiétez? Et alors? C'est cela un homme brisé. C'est cela un homme humble. C'est à travers cette personne que la lumière du Seigneur va pouvoir briller. Et lorsque cela se manifeste, quel témoignage pour le Seigneur! C'est cela la lumière de Christ. Je suggère que c'est cela qui était sur le coeur de Paul dans ce passage. Paul nous dit qu'il avait toute cette lumière à l'intérieur.

Je souhaiterais que toutes les personnes qui parlent tellement au sujet du témoignage puissent se saisir de cette vérité. Je crois en cela de tout mon coeur. Je crois à la manière de faire de Dieu. Je souhaiterais que ceux qui sont si zélés pour témoigner puissent accepter que Dieu les brise. C'est alors que nous aurions des hommes de Dieu, mes amis. C'est alors que nous aurions des femmes de Dieu, si seulement elles étaient prêtes à être brisées. Je suggère que c'est cela le second principe. Le suivant nous emmène plus loin à partir de là. La lumière est entrée et maintenant à travers le brisement elle peut se manifester.

Connaissez-vous ce petit livre de méditations « Comme des courants d'eau dans le désert » de L.B. Cowman? Je vous le recommande il est excellent. C'est une merveilleuse écrivain. Ce livre tourne vraiment vos yeux vers le Seigneur. Il s'y trouve un petit poème que voici.

Pressée plus que de mesure, pressée de toutes parts,
Pressée si intensément que cela semble être au-delà de mes forces,
Pressée dans mon corps, pressée dans mon âme,
Pressée dans mes pensées, alors que les vagues de ténèbres déferlent.

Pressée par les ennemis, pressée par les amis,

Pressée jusqu'à ce que la vie s'éteigne presque,
Pressée jusqu'à ne connaître aucune autre aide que Dieu
Pressée jusqu'à aimer Son bâton et Sa verge,

Pressée dans la liberté,

Pressée dans la foi et dans les choses impossibles,
Pressée à vivre une vie dans le Seigneur,
Pressée jusque dans la vie, lorsque le Seigneur peut alors jaillir.

Prions:

Notre Père, comme nous Te louons pour la révélation de Toi-même! Nous Te demandons, Seigneur, de nous délivrer complètement de cet esprit du moi. Seigneur, nous prions que nous puissions saisir la beauté de ce que cela signifie d'avoir la vie de Christ se manifestant à travers nous. Nous prions que Tu nous rendes capables de Te connaître selon le modèle de Paul d'une manière toute suffisante afin que Tu puisses Te manifester à travers nous. Nous Te le demandons au nom de Jésus. Amen.

2 Corinthiens #7