2 CORINTHIENS #5 - LA NOUVELLE ALLIANCE

(2 Corinthiens 3:1-18)

Par Ed Miller

Bonjour et bienvenue dans notre cinquième leçon sur cette merveilleuse épître de 2 Corinthiens.

Prions:

Père nous Te prions pour que nous puissions à travers cette étude voir Ton Fils et qu'en Le voyant nous soyons transformés. Merci de nous guider alors que nous considérons Ta Parole. Délivre-nous de la chair, du sang, de la sagesse humaine et des idées des hommes et aide-nous à avoir un regard fixé sur le Seigneur Jésus. Nous Te le demandons dans le merveilleux nom de Jésus. Amen.



RESUME

Nous ne désirons pas prendre trop de temps pour répéter tout ce que nous avons déjà vu, mais je pense qu'il est important de nous remémorer ce que nous avons vu pour bien nous remettre en ligne avec l'esprit de ce livre, pour que nous puissions saisir à nouveau dans nos coeurs l'esprit de ce livre. Laissez-moi essayer de vous présenter à nouveau le message de ce livre avant que nous reprenions là où nous nous sommes arrêtés.

Dans un magazine j'ai lu un article d'un psychologue séculier qui semble dire qu'il vient de trouver quelque chose de tout nouveau. L'article en question a pour sujet le rôle de modèle. Le psychologue écrit à quel point il est important d'avoir un bon modèle. Cet article dit que tous les enfants ont besoin d'un bon modèle et avertit les parents et les enseignants des dommages qu'ils peuvent faire s'ils ne sont pas de bons modèles. Ensuite il y avait une section dans l'article qui était adressée aux athlètes et aux entraîneurs qui les encourageait à faire le ménage dans leur vie publique parce qu'ils sont des modèles. L'article dit que nos enfants les regardent et les imitent.

Tout cela n'est pas une nouvelle découverte et nous emmène au livre de 2 Corinthiens, parce qu'il semble que le Seigneur connaissait également l'importance d'avoir un modèle, un exemple. Dans 2 Corinthiens, le Seigneur nous a donné un modèle de la vie chrétienne. Il a sélectionné pour nous l'apôtre Paul. Tous les autres chrétiens qui vivent de nos jours et qui ont déjà vécu, même ceux qui sont mentionnés dans la Bible, sont des images incomplètes de la vie chrétienne. Seul l'apôtre Paul, et aucun autre, est le modèle complet de Dieu, l'image complète de Dieu. C'est l'exemple inspiré de la vie chrétienne.

Dans ce livre de 2 Corinthiens, Dieu le Saint-Esprit nous dévoile ce que cela signifie que de vivre une vie chrétienne victorieuse, de la façon dont c'est illustré et décrit dans la vie de l'apôtre Paul. C'est son histoire. Il s'agit d'un livre qui décrit sa vie. Il s'agit également de votre vie et de la mienne parce qu'à travers l'illustration de Paul dans 2 Corinthiens, Dieu nous donne ce qu'Il considère être la vie chrétienne. Voilà tout le sujet de 2 Corinthiens.

Dans chacune des expériences par lesquelles Paul est passé pour devenir ce modèle de la vie chrétienne, il consigne l'unique secret, la chose la plus importante parmi toutes qui est nécessaire pour avoir le genre de vie dont il a bénéficié. Nous avons appelé cela le thème de 2 Corinthiens. Le thème de 2 Corinthiens est la vérité de la toute suffisance de Christ. Jésus est suffisant. Il est tout ce dont nous avons besoin. Christ est adéquat pour toutes choses. Peu importe ce qui arrive dans votre vie, le Seigneur Jésus est indiscutablement suffisant. C'est pour cette raison que nous chantons souvent ce chant qui dit: « Il est tout ce dont j'ai besoin. Il est tout ce dont j'ai besoin. Jésus est tout ce dont j'ai besoin. Jésus est tout ce dont j'ai besoin. Il est tout ce dont j'ai besoin, tout ce dont j'aurai un jour besoin; Jésus est tout ce dont j'ai besoin. »

Voici le simple plan que nous suivons pour souligner la toute suffisance de Christ.

• Chapitre 1 à 7, Christ est tout suffisant en nous.
• Chapitre 8 à 9, Christ est tout suffisant à travers nous.
• Chapitre 10 à 13, Christ est tout suffisant pour nous.

Jusqu'à présent nous avons considéré les trois premiers chapitres qui parlent de la Toute Suffisance de Christ en moi.

Nous étudions ce livre à travers l'examen de la vie de Paul en tant que modèle pour en retirer les caractéristiques et les principes. C'est une personne qui vit la toute suffisance de Christ. C'est dans la mesure où vous regardez à Christ que vous pourrez profiter de la toute suffisance de Christ. L'idée est donc que l'apôtre Paul devienne un test objectif pour notre propre vie, pour nous permettre de répondre à la question: est-ce que Christ est tout suffisant pour moi? Si Christ est tout suffisant pour nous alors nous ressemblerons à Christ.

Nous avons déjà mis en évidence quatre principes. J'aimerais juste vous les mentionner à nouveau.

• Premier principe: si Christ est tout suffisant en moi, alors le ministère, le service, sera un sous-produit de mon union avec Lui.
• Deuxième principe: les versets 1:1-12 nous enseignent que si Christ est tout suffisant en moi, alors je me réjouirai en Christ au milieu de tout ce à travers quoi je passe. Je me réjouirai en Christ malgré toutes les difficultés de la vie.
• Troisième principe: les versets 1:13-2:13 nous enseignent que si Christ est tout suffisant en moi, alors mon coeur sera centré sur un seul objectif, la gloire de Dieu et le bien-être de l'homme qui en découle.
• Quatrième principe: les versets 2:14-17 nous enseignent que si Christ est tout suffisant en moi, alors je vivrai dans Sa victoire. Il ne s'agit pas d'une victoire qu'Il me donne mais de la victoire dont Il profite. Il s'agit de Sa Victoire et nous entrons dans Son repos. Il ne s'agit pas d'un repos qu'Il nous abandonne, mais d'un repos qu'Il a. Jésus se repose. Jésus est victorieux et nous sommes en Lui.

Très bien, cela nous amène au chapitre 3 de 2 Corinthiens. Avant que je ne vous donne le principe suivant, le cinquième, que nous trouvons dans la vie de quelqu'un qui connaît la toute suffisance du Seigneur Jésus, j'aimerais faire différentes observations et commentaires au sujet du chapitre trois dans son ensemble. Puis, lorsque nous aurons une vision d'ensemble du chapitre, nous considérerons les principes de façon individuelle.

Je pense personnellement que 2 Corinthiens 3 est le chapitre central dans la section qui couvre les chapitres 1 à 7. C'est le chapitre le plus important. En fait, je crois également qu'il contient le message central de tout le livre de 2 Corinthiens. Si 2 Corinthiens était un homme, le chapitre 3 serait le cerveau. Voilà à quel point il est important. Si 2 Corinthiens était une voiture, alors le chapitre 3 serait un moteur. Si 2 Corinthiens était un repas, alors le chapitre 3 serait le plat principal. Est-ce que vous avez saisi mon point? C'est un chapitre très important et très stratégique. C'est le coeur du livre.

Faisons un pas en arrière pour considérer le contexte dans son ensemble. Lorsque Dieu nous a donné la Bible, Il ne nous l'a pas donnée de façon chronologique. Le Saint-Esprit a veillé de façon providentielle sur la Bible pour que nous puissions l'avoir de façon logique et non pas chronologique, pas dans l'ordre où cela a pris place. Dieu nous narre l'histoire du salut. L'ordre des livres que nous trouvons dans la Bible, nous parle de l'histoire du salut de Dieu. C'est pour cette raison qu'Exode doit suivre la Genèse, Actes doit précéder Romains et Marc et Luc doivent venir après Matthieu. 1 Corinthiens doit suivre Romains et 2 Corinthiens doit suivre 1 Corinthiens.

Voilà ce que cela signifie de façon pratique. Nous sommes dans 2 Corinthiens ainsi tout ce que vous devez connaître, ce sont les quarante-sept livres qui viennent avant 2 Corinthiens. Ceci dit je ne suis pas en train de dire que vous devez être un expert dans tout ce qui vient avant pour comprendre cela. Mais si jamais il arrivait à Dieu de faire référence à un des livres, vous devriez au moins en savoir suffisamment pour saisir l'illustration qui illustre le point principal que Dieu essaie de souligner.

Je vous rends attentifs à cela parce que c'est exactement ce que Paul fait ici dans 2 Corinthiens 3. Il retourne non seulement dans Exode pour nous parler de Moïse lorsqu'il a reçu la loi, mais en fait il revient sur tous les quarante-sept livres et il les a toujours à l'esprit. Cela devient très essentiel pour son argumentation. Il met en avant l'esprit de tous les quarante-sept livres. Puis il nous dit: « J'aimerais mettre ceci en contraste avec cela. Est-ce que vous avez saisi? » Ensuite il souligne son point. Par conséquent, je pense que nous avons besoin de prendre quelques instants pour comprendre clairement ce que l'apôtre Paul nous dit dans le chapitre 3. Je ne vais vous donner que ce dont nous avons besoin pour comprendre le chapitre 3, ce n'est donc pas important si vous avez une compréhension complète de la Bible ou non. Je fais référence aux alliances auxquelles Paul fait allusion. Paul mentionne l'ancienne et la nouvelle alliance.

Les versets 3:1-18 disent: « Commençons-nous de nouveau à nous recommander nous-mêmes? Ou avons-nous besoin, comme quelques-uns, de lettres de recommandation auprès de vous, ou de votre part? C'est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos coeurs, connue et lue de tous les hommes. Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l'encre, mais avec l'Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les coeurs. Cette assurance-là, nous l'avons par Christ auprès de Dieu. Ce n'est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capables de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes. Notre capacité, au contraire, vient de Dieu. Il nous a aussi rendus capables d'être ministres d'une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l'esprit; car la lettre tue, mais l'esprit vivifie. Or, si le ministère de la mort, gravé avec des lettres sur des pierres, a été glorieux, au point que les fils d'Israël ne pouvaient fixer les regards sur le visage de Moïse, à cause de la gloire de son visage, bien que cette gloire fût passagère, combien le ministère de l'esprit ne sera-t-il pas plus glorieux! Si le ministère de la condamnation a été glorieux, le ministère de la justice est de beaucoup supérieur en gloire. Et, sous ce rapport, ce qui a été glorieux ne l'a point été, à cause de cette gloire qui lui est supérieure. En effet, si ce qui était passager a été glorieux, ce qui est permanent est bien plus glorieux. Ayant donc cette espérance, nous usons d'une grande liberté, et nous ne faisons pas comme Moïse, qui mettait un voile sur son visage, pour que les fils d'Israël ne fixassent pas les regards sur la fin de ce qui était passager. Mais ils sont devenus durs d'entendement. Car jusqu'à ce jour le même voile demeure quand, ils font la lecture de l'Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c'est en Christ qu'il disparaît. Jusqu'à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs coeurs; mais lorsque les coeurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. Or, le Seigneur c'est l'Esprit; et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit. »



LES DEUX ALLIANCES

Dans ce chapitre l'apôtre Paul fait référence à deux alliances, il y en a même trois en réalité. L'une est implicite. Paul fait référence à l'ancienne alliance, à la nouvelle alliance et enfin à l'alliance éternelle, ce qui n'est rien de plus que la nouvelle alliance sous sa forme pleinement développée. Si vous ne comprenez pas ces alliances, il se peut que vous vous perdiez dans le point qu'il souligne.

Dans cette leçon, j'aimerais vous donner juste assez d'informations pour bien faire le lien entre l'illustration et le point. Dans le verset 3:3 Paul fait référence aux tables de pierre. Il fait bien entendu référence ici au moment où Dieu a donné à Moïse les dix commandements sur le mont Sinaï. Nous retrouvons à nouveau cette mention au verset 3:7. Cette fois-ci, il mentionne même Moïse par son nom. Nous apprenons donc ici que Paul fait référence à la période où Dieu a donné la loi à Moïse.

Je ne sais pas si vous êtes familiers avec les références que Paul fait ici, mais vous pouvez le lire en Exode 34. On lit dans ce chapitre que lorsque Moïse est descendu du mont Sinaï son visage rayonnait. Au début les Israélites furent effrayés lorsqu'ils virent cela. Ils ne désiraient pas s'approcher de lui. Par conséquent pour leur parler, Moïse devait couvrir son visage avec un voile. C'est parce que selon le Nouveau Testament, Moïse savait que sa gloire était en train de disparaître et il ne désirait pas qu'ils puissent regarder à quelque chose qui était sur le point de disparaître. C'est pour cette raison qu'il cachait sa face. Ce n'est pas parce qu'il était trop brillant pour qu'il puisse le voir en face, mais parce que Moïse savait qu'ils n'étaient pas supposés regarder à sa gloire parce qu'elle ne devait pas durer très longtemps. Elle était sur le point de disparaître. C'est pour cette raison qu'il portait ce voile.

Le verset 3:13 dit: « Nous ne faisons pas comme Moïse, qui mettait un voile sur son visage, pour que les fils d'Israël ne fixassent pas les regards sur la fin de ce qui était passager. » Vous voyez c'est pour cette raison que Moïse mettait ce voile. Ceci dit nous n'allons pas voir tous les détails concernant tout cela. Il est suffisant de savoir que lorsque Dieu a donné la loi à Moïse, il y avait en réalité trois parties à cette loi. Dieu lui a donné la loi judiciaire, la loi cérémoniale et la loi morale. Ici Paul ne fait référence qu'à la troisième catégorie, la loi morale, ce que nous appelons les dix commandements. Voilà ce que Paul avait à l'esprit.

Paul a beaucoup de choses à dire sur la loi morale. Considérez la description qu'il en fait. Au verset 3:6 il dit que la lettre tue. Au verset 3:7, il dit qu'elle est gravée dans la pierre et l'appelle le ministère de la mort. Au verset 3:9, il l'appelle le ministère de la condamnation. Et dans le verset 3:11, ce qui est passager.



L'ANCIENNE ALLIANCE EST CONDITIONNELLE

Le mot « loi » est utilisé techniquement de douze façons différentes dans le Nouveau Testament. Vous n'avez pas besoin de connaître ces douze définitions, mais lorsque vous voyez le mot « loi » il est toujours bien de penser à « ce que je fais. » La loi a le sens de ce que l'homme fait. La loi morale était une liste de choses à faire et à ne pas faire. Ce n'était que cela. C'était une liste de ce que je dois faire et ne pas faire. La loi était un standard, le standard de Dieu pour Son peuple. La loi disait: « Fais cela ou meurs. » Voilà ce qu'était la loi: « Fais cela ou meurs. » Sous l'Ancien Testament, sous la liste de lois et de règles, l'homme était responsable de respecter sa partie du contrat. L'alliance était conditionnelle. Elle disait: « Si tu fais cela tu seras béni. » Elle disait: « Fais cela, obéis et vis une vie sainte. » Bien entendu le seul problème est que cela n'a jamais fonctionné. L'homme a essayé d'obéir à la loi, mais le standard était trop élevé. Les conditions « Tu dois faire cela et ne pas faire cela » étaient trop difficiles à respecter. Tout le monde a échoué, tout le monde. Pas une seule personne n'a été capable de respecter le contrat. Elles ont essayé et essayé mais personne n'a été capable de faire cela.

Certaines des personnes se sont conformées aux règles extérieures, en tout cas elles le prétendaient. Cela a tout particulièrement été le cas des prêtres. Il est incroyable de voir jusqu'où certaines personnes sont allées. En fait, certains des prêtres avaient l'habitude de porter une petite boîte en bois attaché sur leur front contenant les commandements. On appelait cela un phylactère. Ils marchaient avec cela attaché sur leur front parce que Dieu a dit qu'ils devaient mettre ses paroles dans leurs coeurs. Dieu leur avait dit qu'ils devaient attacher cela à leurs mains, mais ses paroles ne sont jamais descendues dans leur coeur. Ils ne faisaient que les transporter avec eux. Le grand prêtre avait sur sa tête une inscription disant: « Sainteté à l'Eternel » et le peuple marchait ainsi comme s'il était saint.

Le peuple d'Israël faisait tout ce qu'il était supposé faire. Les gens allaient au temple, ils respectaient le sabbat, ils donnaient la dîme de tous leurs biens, ils étudiaient tous les rouleaux de la loi, ils donnaient aux pauvres, ils jeûnaient et allaient aux fêtes, mais tout cela n'était qu'un show. Tout n'était qu'extérieur et apparence. La gloire était sur le point de disparaître. Parfois ils prenaient de bonnes résolutions et étaient très déterminés. Ils disaient: « Je vais obéir à Dieu, aujourd'hui je vais faire confiance à Dieu. Je ne vais pas convoiter. Je ne vais pas tricher. Je ne vais pas mentir. Je ne vais pas voler. Je vais être bon avec mon épouse et mes enfants. » Mais le jour suivant ou l'heure suivante ils avaient déjà tout raté. C'est de cette manière qu'ils vivaient sous l'ancienne alliance. C'était pour eux un terrible esclavage. C'était un voyage dans la culpabilité sans fin. C'est tout ce que cela était. A chaque fois Dieu était en colère avec eux parce qu'ils avaient fait ceci ou cela de travers. C'était horrible. Tout n'était que mort. Il n'y avait pas de vie, pas de joie et pas de victoire dans tout cela.

Ceci dit vous n'allez pas saisir la beauté de ce que Paul dit ici si vous ne vous rappelez pas que Paul était le plus grand prédicateur de l'ancienne alliance. Vous trouverez cela dans le chapitre 3 de Philippiens. Il n'y a jamais eu un plus grand apôtre de l'ancienne alliance. Avec toute sa puissance, avec toute sa sagesse, avec toute sa force, avec tout son coeur, l'apôtre Paul était plus proche d'une vie vécue entièrement sous la loi que n'importe quel autre être humain qui n'ait jamais marché sur cette terre. Lorsqu'il se nomme lui-même le premier des pécheurs, il n'est pas en train d'exagérer. Il n'essaie pas d'être pieux. Lorsque les pharisiens évaluaient Paul, ils pouvaient dire que par rapport à la loi il était sans faute. Il était arrivé plus près du respect de la loi que n'importe qui d'autre.

Dans son coeur Paul vivait sous la condamnation. Paul se sentait tout le temps coupable. Paul savait que tout cela n'était que de la forme. Il savait que ce n'était qu'un show, ce n'était qu'un vernis, ce n'était qu'une coquille vide. Tout n'était qu'extérieur. Son coeur était en train de le tuer. Alors qu'il vivait sous la loi, alors qu'il vivait sous le standard de Dieu, il essayait de plaire à Dieu par ce que l'homme faisait. Son coeur criait toujours à nouveau d'angoisse.

C'est pour cette raison que ce chapitre est si excitant pour Paul. Parce que cela nous parle du moment où Dieu a commencé à faire luire une révélation dans son coeur. Son coeur criait: « Cette ancienne alliance ne fonctionne pas! Dieu, Tu n'arrêtes pas de dire fais, fais, fais et j'essaie mais cela ne fonctionne pas. Tout ce que je suis en train de faire est de mettre ma vie sens dessus dessous. Tes standards sont trop élevés. »

C'est à ce moment qu'il a reçu la révélation de Dieu. Dieu lui a dit: « Est-ce que cela ne fonctionne pas? Tu es sûr? Si, cela fonctionne. Cela fonctionne bien parce que la loi est supposée te mettre à mort et cela fonctionne. Tu es en train de mourir. La loi est supposée te condamner, c'est là tout l'objectif de la loi. Ne dis pas que cela ne fonctionne pas. Cela fonctionne. La loi est supposée te donner le sentiment de culpabilité. La loi n'a jamais eu pour objectif de te sauver, Paul. Elle n'a jamais eu pour objectif de te donner un standard de vie par lequel tu puisses marcher dans une relation ininterrompue avec Dieu. Elle n'est pas prévue pour cela, Paul. » Ce que Dieu a ensuite dit à l'apôtre Paul a été une très belle mélodie pour lui. Je connais un peu de cette musique parce que cela a également été une belle musique pour mes oreilles. Le Seigneur a dit à l'apôtre Paul qu'il avait une autre alliance pour cela: « Si tu désires connaître Dieu, alors j'ai une autre alliance. C'est une nouvelle alliance. » Cela a vraiment été une merveilleuse chose pour l'apôtre Paul d'entendre cela.

Il a écrit au sujet de cette expérience plus tard dans d'autres épitres. En Galates 3:24 il dit: « Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. » En Romains 7:7-9 il dit: « Que dirons-nous donc? La loi est-elle péché? Loin de là! Mais je n'ai connu le péché que par la loi. Car je n'aurais pas connu la convoitise, si la loi n'eût dit: Tu ne convoiteras point. Et le péché, saisissant l'occasion, produisit en moi par le commandement toutes sortes de convoitises; car sans loi le péché est mort. Pour moi, étant autrefois sans loi, je vivais; mais quand le commandement vint, le péché reprit vie, et moi je mourus. »



LA NOUVELLE ALLIANCE NE CONTIENT PAS DE CONDITIONS

Vous voyez, Dieu a montré à l'apôtre Paul le réel objectif, le vrai but de l'ancienne alliance. L'objectif de l'ancienne alliance n'était rien de plus que d'être un miroir. Comme vous le savez si vous allez à la salle de bain pour regarder dans un miroir, le miroir peut vous montrer là où vous êtes sales. Mais le miroir n'a aucun moyen pour vous laver. Il n'a pas été prévu pour cela. Tout ce que le miroir peut dire c'est: « Cours chercher le savon et l'eau. » Le miroir ne peut pas vous laver. Il ne peut que vous montrer que vous êtes sales. Voilà ce qu'était l'ancienne alliance. Voilà ce qu'était la loi.

C'est à ce moment de la vie de Paul que Dieu a commencé à lui révéler le message de la nouvelle alliance. L'ancienne alliance dit que l'homme doit le faire, c'est conditionnel. La nouvelle alliance dit que c'est Dieu qui doit le faire. L'ancienne alliance est appelée la loi. La nouvelle alliance est appelée la grâce. C'est pour cette raison que nous posons la question: « Est-ce que vous vivez par la loi ou est-ce que vous vivez par la grâce? Est-ce que vous vivez par ce que l'homme fait en tant que règle de vie? Ou est-ce que vous vivez par ce que Dieu fait en tant que règle de vie? » Quel soulagement cela a été pour l'apôtre que de savoir que Dieu a préparé des provisions pour vivre par ce que Dieu fait en tant que règle de vie.

L'ancienne alliance ne fait que dire: « Si, si, si, si. » Elle est conditionnelle. Elle dit également: « Fais, fais, fais. » La nouvelle alliance dit: « C'est fait. C'est fait. C'est fait. » Vous voyez, lorsque l'apôtre a commencé à entendre cela et que cela commença à toucher son coeur, lorsqu'il vit qu'il n'y avait plus de si, que c'était une alliance inconditionnelle, cela a eu un tel effet sur lui, sa vie en a été si transformée que cela est devenu la pierre angulaire de son union et sa marche avec Christ.

Paul contraste ces deux alliances dans les versets 3:1-3: « Commençons-nous de nouveau à nous recommander nous-mêmes? Ou avons-nous besoin, comme quelques-uns, de lettres de recommandation auprès de vous, ou de votre part? C'est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos coeurs, connue et lue de tous les hommes. Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l'encre, mais avec l'Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les coeurs. »

N'est-ce pas une merveilleuse chose? Paul nous demande quelle est la différence entre l'ancienne et la nouvelle alliance. Il nous dit que l'une est une pierre, tout ce qu'il y a de plus extérieur et que l'autre est intérieure. Puis Paul nous dit ce que peut faire la loi dans les versets 3:6-8. La lettre peut tuer, elle ne peut qu'apporter la mort. Elle ne peut que dire coupable. Elle ne peut que dire condamné. Mais regardez la nouvelle alliance. Elle apporte la vie, elle apporte la liberté, la joie et la justice. Ensuite il dit au verset 3:10-11 que l'ancienne alliance était glorieuse. Quel jour glorieux lorsque Dieu est apparu sur la montagne. Ensuite il dit: « Mais lorsque vous comparez cela avec la gloire de la nouvelle alliance, cette dernière la dépasse tellement. Voilà pour la nouvelle alliance, sa gloire ne faiblit jamais. Nous n'avons pas à mettre un voile sur notre tête. » L'apôtre était si reconnaissant qu'il existe une alliance qui met la responsabilité sur Dieu plutôt que sur l'homme.

Très bien, je pense que cet arrière-plan est suffisant pour vous présenter la toute suffisance de Christ. Voici le principe que l'on peut tirer d'une vie qui est vécue selon le modèle de l'apôtre Paul, selon la toute suffisance de Christ. On le trouve dans le verset 3:6. La personne qui connait la toute suffisance de Christ est rendue adéquate en tant que serviteur de la nouvelle alliance. Elle est un serviteur de la nouvelle alliance. Certaines versions emploient le mot « ministre » de la nouvelle alliance. Pour que nous puissions avoir un exemple, un modèle, Dieu a pris le plus grand ministre de l'ancienne alliance que le monde ait jamais connu et l'a transformé en le plus grand ministre de la nouvelle alliance que le monde ait jamais connu.

Dieu a transformé Paul. Lorsque Paul s'est débarrassé de l'ancienne alliance, il a jeté tout cela par la fenêtre, tout! Son coeur s'est enflammé pour la nouvelle alliance de la même manière qu'il l'était pour l'ancienne alliance. Vous voyez, l'apôtre Paul nous dit qu'il y avait un jour où il était ministre de l'ancienne alliance. Il nous dit: « Tout ce que j'ai fait, c'est donner des règles selon lesquelles les hommes devaient vivre. » Cela a mis tant de responsabilités sur le dos des hommes. Cela a fait que la vie des chrétiens est devenue dépendante de conditions. Le principe étant que si vous faites ceci, alors Dieu fera cela. Paul dit qu'il se rappelle le moment où il disait: « Fais, fais, fais, essaie, essaie, essaie, travaille, travaille, travaille. » Mais maintenant il dit que Dieu a ouvert ses yeux sur un nouveau message, à une nouvelle alliance, à un nouvel Evangile où c'est Dieu qui fait tout et où il n'y a pas de condition, où toutes les responsabilités sont pour le Seigneur et le message est: « C'est terminé, c'est achevé. »



LA NOUVELLE ALLIANCE S'OCCUPE DE L'INTERIEUR

Laissez-moi vous montrer les trois caractéristiques que manifeste un serviteur de la nouvelle alliance et que Paul souligne ici. Considérons à nouveau les versets 3:1-4: « Commençons-nous de nouveau à nous recommander nous-mêmes? Ou avons-nous besoin, comme quelques-uns, de lettres de recommandation auprès de vous, ou de votre part? C'est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos coeurs, connue et lue de tous les hommes. Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l'encre, mais avec l'Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les coeurs. Cette assurance-là, nous l'avons par Christ auprès de Dieu. »

Dans ces quatre versets, Paul nous dit qu'en tant que ministre de l'ancienne alliance, il était occupé par les choses extérieures, avec les opinions des hommes et avec ce que les gens disaient ou pensaient. Mais maintenant, en tant que ministre de la nouvelle alliance, la seule chose qui lui importe est ce que l'Esprit de Dieu fait à l'intérieur. Avant je pensais que l'expression des versets 3:2-3 qui dit: « Vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos coeurs » signifiait quelque chose comme cela, et peut-être que vous avez entendu quelque chose comme cela: « Vous savez les personnes non sauvées, les perdus ne lisent pas les évangiles, ils ne lisent pas la Bible. Ils n'ont pas de Bible à lire ou tout au moins ils ne lisent pas les Bibles qu'ils ont. Mais vous vous êtes une Bible. Vous êtes une lettre. Vous êtes une épitre. Ils lisent votre vie. Ils vous regardent agir. Ils observent votre comportement, les paroles que vous dites et les choses que vous faites. Par conséquent vous devenez une lettre, une épitre. » La question devient donc: de quelle façon vivez-vous? Qu'est-ce que vous lisez?

Je pense que c'est astucieux, mais je ne pense pas que c'est ce que le Saint-Esprit nous dit ici, lorsqu'il dit: « vous êtes une lettre. » Je ne pense pas que c'est Son point d'après le contexte. Il n'est pas en train de dire que vous êtes la seule Bible que le monde puisse lire, bien que cela puisse être vrai. Je pense que ce qu'il dit est: « Vous êtes le diplôme, vous êtes le papier, le crédit. » Etes-vous déjà allés dans le bureau d'un docteur et avez-vous regardé au mur? Il y a affiché toutes ses qualifications.

Dans notre précédente leçon, nous avons vu dans les versets 2:14-17, la nouvelle façon que Paul a dévoilée pour accomplir le service chrétien. Cela se résume à: soyez simplement remplis de Christ et laissez le parfum de Christ s'élever vers Dieu pour que tout le monde puisse le sentir. Nous lisons cela un peu à la légère. Nous disons: « Oh, c'est cela la nouvelle alliance chrétienne? C'est de cette manière que nous devons vivre? » Est-ce que vous réalisez que vivre de cette manière à son époque c'était de la dynamite? Cela a provoqué un vif émoi comme cela va se passer de nos jours si quelqu'un se met à vivre selon la nouvelle alliance. C'est exactement la même chose.

Vous voyez, à cette époque il y avait partout des prédicateurs de l'ancienne alliance. Lorsque Paul est venu avec son message de la nouvelle alliance - qui dit que l'homme n'y a aucune part et que c'est Dieu qui fait tout - cela a été une menace pour les prédicateurs de l'ancienne alliance. Si vous venez dire aux gens qu'ils n'ont plus de responsabilité dans le respect de l'alliance, alors les prédicateurs de l'ancienne alliance seront vite au chômage.

Par conséquent ces prédicateurs sont venus vers Paul et lui ont dit: « Attends un instant. Quel droit as-tu d'enseigner ce genre de choses? Tu viens ici et tu dis aux gens qu'ils ne sont pas responsables, qu'ils n'ont pas à faire ceci et cela pour plaire à Dieu, pour être de bons chrétiens. »

Ensuite ils ont sorti leurs diplômes. Il n'y avait que trois niveaux de diplômes à l'époque, Rabbouni correspondait au doctorat. Ainsi ils disaient: « Où sont tes diplômes? Quelle école as-tu faite? Nous aimerions voir tes documents. Qui t'a envoyé? Qui t'a donné ton diplôme? Qui te recommande? Est-ce que tu es allé au séminaire? A l'université? De quelle synagogue viens-tu? Qui sont tes enseignants? Où sont tes titres de reconnaissances? Nous désirons voir tes diplômes. Qui représentes-tu? Es-tu un homme de lettres ou pas ?

Notez bien le contexte pour comprendre la réponse de Paul. Et Paul répond: « Vous me demandez si je suis un homme de lettres ou pas? Bien entendu que je suis un homme de lettres. Depuis que j'ai commencé à vivre selon la nouvelle alliance, je suis un homme de lettres. VOUS êtes notre lettre. VOUS êtes notre lettre de recommandation. VOUS êtes notre diplôme qui est accroché au mur. » C'est comme si Paul nous disait: « Vous désirez voir des lettres? Regardez cet homme là-bas. C'était un homosexuel. Voilà ma lettre. Cet autre-là était un alcoolique, celui-ci frappait sa femme, celui-là abusait de ses enfants. Vous désirez des lettres? Regardez les vies des personnes qui ont été touchées par la nouvelle alliance! Voilà ma lettre de recommandation. Voilà où est mon autorité. Voilà quels sont mes crédits. » Le verset 3:2 dit: « C'est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos coeurs. » Ce sont ceux qui ont été touchés et transformés par la nouvelle alliance.

Laissez-moi juste vous donner ici une pensée personnelle. Je pense que je sais ce que Paul voulait dire ici et je ressens un peu de la force et de l'excitation liées à ses paroles. Je n'aime pas revenir sur mon passé et repenser à ce que j'ai vécu, parce que cela a été un tel cauchemar dans mon expérience chrétienne, mais j'ai été un prédicateur de l'ancienne alliance. Et je pense que j'en étais même un assez bon. J'ai été un prédicateur de l'ancienne alliance pendant sept ans après que je sois devenu chrétien, et je me sens si désolé pour les trois premières églises où j'ai été pasteur. Je suis reconnaissant de ce que Dieu est plein de miséricorde et qu'Il prend soin de son cher troupeau. Tout ce que j'ai fait pendant ces années est de charger ces pauvres personnes avec des règles. Je pensais que c'était la bonne manière pour être un bon chrétien, je ne faisais que mettre des règles sur le dos des gens. Je leur disais qu'il fallait prier, donner, venir aux réunions, s'impliquer, visiter les autres, chanter, enseigner, semer et étudier, être très occupés quoi. Je disais qu'il fallait avoir des temps de méditations, donner des tracts, évangéliser, témoigner, suivre les gens, écrire aux missionnaires. J'avais 1 001 choses à faire faire à ces gens jusqu'à faire exploser leur tête.

Je n'ai jamais vu d'église plus active que la nôtre. Il y en avait peut-être d'autres, mais nous pensions que nous étions appelés à évangéliser le monde entier durant notre génération et nous avons donc pris cela très à coeur. Nous nous disions: « Dieu, nous allons y arriver. Tu n'as pas besoin de quelqu'un d'autre. » Nous avions un ministère pour les militaires, un ministère pour les prisonniers, un ministère de garde d'enfants, un ministère à l'hôpital, un ministère de radio et un ministère de littérature. Certaines personnes parmi nous allaient dans les bibliothèques pour mettre des tracts dans les livres! Nous allions dans les motels, pour enrouler des tracts autour du papier toilette, afin que les gens aient des occasions pour méditer! Je peux vous dire que j'ai prêché la loi et je l'ai fait pendant sept ans.

J'avais un livre de prières que vous auriez eu du mal à soulever contenant toutes les demandes. Mon épouse peut être témoin que je me levais à 4 ou 5 heures le matin pour prier et étudier. Mais finalement cela a été trop et j'ai dû le diviser en partie selon les jours de la semaine pour que je puisse prier pour tous les sujets et toutes les personnes. Nous avions un fichier de personnes qui avaient manifesté de l'intérêt pour l'Evangile, plusieurs ont rencontré le Seigneur, nous avons écrit des lettres, nous avons fait des visites et tout le reste.

C'est avec une grande honte que je me rappelle de ces moments lorsque je mettais une forte pression sur les gens pour qu'ils « prennent une décision » pour Christ. Je pense que dans la majorité des cas, ils acceptaient de prier avec moi afin que je les laisse tranquilles. J'étais très pressant, agressif et odieux, essayant de leur faire peur pour qu'ils entrent dans le Royaume. Il est vrai lorsque je regarde à ces jours passés sous « l'ancienne alliance » que je ne peux pas y voir quelque chose que Dieu appellerait fruit. J'ai rassemblé de nombreuses pierres, mais j'ai peur que cela n'ait jamais été « les pierres vivantes » qui composent Son précieux temple. Mais tout cela est sous le sang et je suis certain que Dieu a transformé certaines de ces malédictions en bénédictions, bien qu'Il ne m'ait pas permis de voir cela.

Ensuite en 1965, Dieu dans Sa grande grâce a commencé à imprimer dans ce coeur dur qu'était le mien le message de la nouvelle alliance, c'est-à-dire ce que Dieu fait et par Sa grâce j'ai embrassé ce message. Je vais vous le dire, lorsque je regarde par-dessus mon épaule mon coeur est triste à la pensée de tout cela. Ces personnes n'étaient pas mes convertis. Ce sont les convertis de Dieu. Je n'ai rien enseigné à qui que ce soit. Nous ne sommes pas adéquats par nous-mêmes. C'est le Saint-Esprit qui écrit tout cela dans leur coeur. C'est cela la réalité du Nouveau Testament. La nouvelle alliance fait que les hommes et les femmes embrassent Christ, s'attachent au Seigneur et grandissent dans la connaissance de Dieu. Quelle joie, alors que je regarde en arrière, de voir ces lettres. Ces vies qui ont embrassé Christ. Il y a eu des docteurs, des avocats, des employés d'usines, des étudiants et des femmes au foyer. Il y en a eu dans chaque place. Et dans de nombreux endroits dans le monde. Pourquoi? Parce que nous aurions fait quelque chose? Non.

En regardant en arrière je vois des personnes comme nous qui ont appris à s'attacher à Jésus, qui ont appris à Lui faire confiance, qui L'ont embrassé, qui crient comme de petits enfants à Lui. Ce sont ces personnes qui sont ma lettre. Voilà où est la réalité. Voilà ce que l'apôtre Paul était en train de dire dans les versets 3:5-6. C'est cela qui est supposé se passer lorsque la nouvelle alliance est prêchée. Ainsi Paul dit à ceux qui l'interrogent: « Désirez-vous voir d'où vient mon autorité? Désirez-vous voir mes diplômes? Est-ce que vous voulez voir mon doctorat? Dans quel séminaire je suis allé? Tout cela n'est pas le point important. Le point important est la réalité de l'Esprit de Dieu écrivant dans le coeur humain le message de Christ. Voilà tout ce qui est important. » Tout le monde s'interrogeait sur son droit à enseigner, en réponse Paul ne faisait que les diriger vers ce que Dieu avait fait.



LA NOUVELLE ALLIANCE APPORTE LA LIBERTE

Il y a ensuite un autre résultat de la vie selon la nouvelle alliance. Paul la mentionne au verset 3:17: « Or, le Seigneur c'est l'Esprit; et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. » Paul nous dit ici: « Vous savez depuis que je prêche la nouvelle alliance, depuis que je vis sous la nouvelle alliance, j'ai également goûté quelque chose d'autre appelé la liberté. » Là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. L'ancienne alliance est appelée la loi, ceux qui représentent la façon de vivre selon la loi sont appelés les légalistes.

Voilà ce qu'est un légaliste. C'est quelqu'un qui s'appuie sur l'ancienne alliance. C'est-à-dire qu'il met des conditions. Il rend l'alliance de Dieu conditionnelle. Il dit: « Tu seras béni si tu mémorises les Ecritures, si tu donnes la dîme, si tu vas à l'église, si tu es baptisé, si tu fais ceci ou cela. C'est uniquement ensuite que tu pourras être béni. Ensuite tu profiteras de la communion, ensuite Dieu te récompensera, ensuite Dieu t'honorera et t'utilisera. » Il enfile les SI les uns derrière les autres.

Mais cette ancienne alliance tue. L'ancienne alliance nous met à mort! Des milliers de chrétiens sont liés par cela. Ils sont nés de nouveau, ils sont prêts à aller au ciel, leurs péchés sont pardonnés, mais ils vivent sous l'ancienne alliance. Ils vivent sous des règles et des ordonnances. Il y a des églises de l'ancienne alliance. Il y a des écoles bibliques de l'ancienne alliance. Il y a des séminaires de l'ancienne alliance. Il y a des ministères de l'ancienne alliance. Il y a des chrétiens de l'ancienne alliance qui ne font que vivre selon l'ancienne alliance et qui ne suivent pas le seul modèle de la vie chrétienne que Dieu ait donné, l'apôtre Paul.

Paul nous dit que cette ancienne alliance nous conduit toujours dans l'esclavage. Tous ceux qui sont sous l'ancienne alliance se sentent tout le temps coupables, tout le temps condamnés, ils portent toujours avec eux une supposée responsabilité que Dieu aurait mise sur eux. Ils disent: « Je suis responsable pour le monde. Si je ne leur parle pas ils iront en enfer. Tout est de ma faute. Je suis responsable de ma famille. Je suis responsable pour mes enfants. Je suis responsable pour mes amis. Je suis responsable pour mes voisins. Je suis responsable pour mon église. Je suis responsable pour mon témoignage et ma marche sainte avec le Seigneur. Je suis responsable de tout. »

Les gens essaient d'être saints de cette manière mais cela ne fonctionne pas. Ils essaient d'être sincères, mais cela ne fonctionne pas. Ils essaient d'être de bons chrétiens, de se pardonner réciproquement dans l'amour, d'être généreux, patients, mais ils finissent tout le temps par tomber sur leur face. Ils finissent par tout rater. Ils se demandent tout le temps: « Mais pourquoi les choses se passent-elles ainsi? » Ils se demandent s'il n'y a pas davantage de choses dans la vie chrétienne. Ils s'enfoncent toujours plus profondément dans l'esclavage jusqu'à ce qu'ils soient complètement exténués, brisés et frustrés. Il y a des pasteurs, des missionnaires, des enseignants d'école du dimanche, des personnes de la chorale, des diacres et des anciens qui vivent selon l'ancienne alliance.

Même s'ils ne Le reconnaissent pas et qu'ils disent avoir la victoire, je pense que si vous pouviez faire qu'un chrétien qui vit selon l'ancienne alliance soit sincère pendant cinq minutes, vous l'entendriez sûrement dire quelque chose comme cela: « Tu as raison. Je suis très fatigué et exténué, je ne vois pas grand-chose se passer dans ma vie. Pour être honnête avec toi, j'espère qu'il y a quelque chose en plus dans la vie chrétienne. Je trouve que tout cela est un grand flop. La Bible me semble ennuyeuse et fermée. Je n'ai pas la joie du Seigneur. Je fais tout comme il faut, je respecte la forme et la manière mais pour être honnête tout cela n'est qu'un grand simulacre. » Paul nous dit que de l'autre côté « là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. »

Vous savez, avant je pensais que le commencement de la liberté était la liberté. Mais ce n'est pas le cas. Le commencement de la liberté est l'esclavage. Vous ne connaîtrez jamais la liberté sans l'esclavage. Je n'aurais jamais voulu passer à travers ce à quoi Dieu a permis que je passe pendant ces sept années. Mais je suis reconnaissant au Seigneur d'avoir connu cet esclavage. J'ai été si affecté, touché et écrasé par cela. Cela me fait tant de mal de voir le peuple de Dieu vivre dans tant d'esclavage alors que le GLORIEUX EVANGILE est appelé à libérer son peuple. Dieu désire que là où est l'Esprit du Seigneur, là soit également la liberté. Dieu désire que chaque chrétien puisse embrasser un Christ complet et entrer dans tout l'héritage qu'Il a acquis pour eux. Mais avant que nous puissions voir notre esclavage, avant que nous le sentions, et avant que nous ne revenions au moment où nous avons placé pour la première fois notre confiance dans le Seigneur, nous ne serons jamais libres.

Peut-être que quelques personnes vont considérer un message comme celui-ci et dire: « Il y a quelque chose qui ne va pas avec un tel message où il n'y a pas de conditions, pas de règles ou d'ordonnances. Cela semble vraiment bien, vivez comme vous désirez vivre, peu importe. » Mais vous voyez cela n'est pas la liberté dont nous sommes en train de parler et dont parlait l'apôtre Paul. Paul nous dit que Dieu ne nous libère pas pour faire nos propres choses. Il ne vous libère pas pour vivre selon la façon dont vous le désirez. C'est là où est la gloire de tout cela. Il nous libère pour faire Sa volonté. Vous êtes encore soumis à Sa volonté. Vous êtes encore sous les standards de Dieu. Toutes ces choses qui se trouvent dans les dix commandements sont encore attendues de vous. Mais vous avez la puissance! Maintenant vous avez les capacités! Il ne s'agit pas de votre vie, il s'agit de la vie de Dieu en vous qui fait ce que Dieu attend de vous. La nouvelle alliance me libère.

Vous savez, mon coeur est touché par les milliers de personnes, et je suis presque tous les jours en contact avec ce genre de personnes, qui sont écrasées par les impossibilités de l'ancienne alliance. Elles n'ont aucune liberté, aucune union intime et communion avec le Seigneur. Tout ce qu'elles font c'est juste vivre avec des restrictions, des règles et des observations. Elles ont des règles concernant les cheveux, des règles concernant le voile, des règles concernant les pantalons, des règles concernant les jupes, des règles concernant l'amusement, des règles concernant ce genre d'associations ou de réunions, des règles au sujet de l'argent ou des priorités et des responsabilités. Il n'y a que des règles, des règles et des règles. Leur coeur doit crier: « N'y a-t-il pas davantage de choses dans la connaissance de Dieu que cela? N'y a-t-il pas plus de choses? Il doit pourtant y avoir plus de choses à la vie chrétienne que ce simulacre à travers lequel je passe. Il doit y avoir plus de choses! » Entrez dans la nouvelle alliance, il y a davantage de choses. Loué soit Dieu, il y a plus de choses et on l'obtient à travers la nouvelle alliance.

L'apôtre Paul nous dit donc ici: « J'ai été un messager de l'ancienne alliance, je sais de quoi je parle. Dieu m'a libéré de l'ancienne alliance et maintenant je suis le messager de la nouvelle alliance. » C'est avec soulagement qu'il peut ensuite soupirer et dire: « Je vois enfin des fruits. J'ai finalement des lettres! Ce sont des gens qui ont été touchés dans leur coeur par l'Esprit de Dieu et transformés. » Et finalement il dit: « Je ressens de la joie et de la liberté dans mon âme. Car là où est l'esprit du Seigneur, là est la liberté. Je suis maintenant libre de faire la volonté de Dieu. J'aime la volonté de Dieu, je fais mes délices de la volonté de Dieu! Je me réjouis de la volonté de Dieu. C'est la plus grande chose qui existe dans le monde. »



VOIR CHRIST DANS LA BIBLE ET ETRE TRANSFORME DE GLOIRE EN GLORE

Et comme Paul le fait si souvent, il garde le meilleur pour la fin. Il dit que non seulement il voit enfin du fruit, non seulement il a de la joie et ressent la liberté dans son âme, mais les versets 3:12-18 disent: « Ayant donc cette espérance, nous usons d'une grande liberté, et nous ne faisons pas comme Moïse, qui mettait un voile sur son visage, pour que les fils d'Israël ne fixassent pas les regards sur la fin de ce qui était passager. Mais ils sont devenus durs d'entendement. Car jusqu'à ce jour le même voile demeure quand ils font la lecture de l'Ancien Testament, et il ne se lève pas, parce que c'est en Christ qu'il disparaît. Jusqu'à ce jour, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leurs coeurs; mais lorsque les coeurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. Or, le Seigneur c'est l'Esprit; et là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit. »

Quel passage que celui-ci! L'apôtre nous dit que par la toute suffisance de Christ, il a été rendu adéquat pour devenir un serviteur, un ministre de la nouvelle alliance. Par la nouvelle alliance, il manifeste du vrai fruit. Par la nouvelle alliance, Dieu a mis la liberté dans son âme. Et maintenant à la fin de ce chapitre, il dit qu'à travers la nouvelle alliance Dieu lui a donné une toute nouvelle Bible. Voilà ce qu'il dit ici. Vous voyez, Paul montre dans ce passage la différence entre l'étude selon l'ancienne alliance et selon la nouvelle alliance. N'oubliez pas que lorsque Paul était un ministre de l'ancienne alliance, il était l'un des plus grands étudiants de la Bible qui ait jamais vécu. C'était un érudit. Il a étudié aux pieds des plus grands hommes. Il a étudié aux pieds de Gamaliel. C'était un étudiant de la Parole de Dieu.

Paul nous décrit cela de façon très graphique. Il représente Moïse en train de porter un voile sur sa face. Il nous dit: « Vous savez, lorsque quelqu'un qui a un coeur selon l'ancienne alliance, c'est-à-dire un coeur qui ajoute des « si », vient à la Bible, Dieu met un voile sur son coeur de la même façon qu'un voile était posé sur le visage de Moïse. »

Pensez-vous que je pourrais lire la Bible avec une serviette sur ma tête? Toutes les personnes qui viennent à la Bible dans l'esprit de l'ancienne alliance, peuvent tout autant mettre une serviette sur leur tête lorsqu'elles lisent la Bible. Elles n'en retirent rien, absolument rien. Dieu met un voile sur leur coeur. Ces personnes peuvent étudier jusqu'à en avoir la tête qui explose, elles peuvent connaître le grec et l'hébreu, elles peuvent avoir la plus grande bibliothèque du monde, si elles viennent à la manière de l'ancienne alliance disant qu'il y a des conditions et qu'elles étudient la Bible pour savoir ce qu'elles ont à faire, alors la Bible restera fermée pour elles. Elle est comme verrouillée. Ces personnes ne pourront jamais rien en sortir.

Ces personnes peuvent peut-être exposer toutes les prophéties, dessiner tous les graphiques et les clouer à un mur. Elles peuvent étudier tout ce qui concerne les anges, les dons et Satan. Elles peuvent étudier les doctrines et l'histoire de l'église. Elles peuvent étudier tout cela. Elles peuvent même prêcher sur la croix, sur le sang et connaître tout au sujet de la mission, tout connaître du Saint-Esprit et faire un merveilleux exposé sur l'inspiration des Saintes Ecritures. Elles ont pourtant un voile sur leur coeur; elles ne comprendront pas la Bible. Elles ne le pourront jamais. Elles auront tout ce qui concerne les faits, mais cela ne fera que les rendre fières. La connaissance enfle. Plus ces personnes auront de connaissance, pire cela sera, plus elles deviendront fières.

Si je connaissais une personne qui vit avec les idées de l'ancienne alliance, c'est-à-dire qui pense qu'elle doit faire quelque chose, je n'encouragerais pas cette personne à avoir des temps de dévotions. Je l'encouragerais plutôt à dormir. Elle retire bien davantage à faire reposer son corps qu'à étudier la Bible avec une serviette sur la tête. Elle ne peut rien retirer de cela. Tout ce qu'elle fait c'est trouver des informations. Ce n'est qu'une coquille vide. Ce n'est qu'extérieur, la Bible restera pour elle un livre mort.

L'apôtre nous dit donc ici qu'un jour il a été le maître d'un livre mort. Il dit: « Chaque fois que j'étudiais, j'avais un voile au-dessus de mon coeur, je n'en ai jamais rien retiré, j'étais pourtant un érudit! Les gens venaient s'asseoir à mes pieds! Je leur apportais des études. Je savais tout au sujet de la Bible. Je connaissais toutes les relations. Puis il commence à décrire ce qui s'est passé lorsqu'il a découvert la nouvelle alliance et que Dieu a changé son coeur.

Le verset 3:16 dit: « Lorsque les coeurs se convertissent au Seigneur, le voile est ôté. » N'est-ce pas merveilleux? Chaque fois qu'une personne se tourne vers le Seigneur, le voile est ôté. Il nous dit que ce n'est que lorsque le Seigneur a retiré le voile qu'il a commencé à comprendre. Le verset 3:18 dit: « Nous venons maintenant avec le visage découvert. Le voile a été ôté, je viens maintenant à la Bible mais il y a eu des changements. »

Paul nous dit que maintenant il ne vient plus pour étudier ce que Dieu dit au sujet du mariage, au sujet de la famille, au sujet de la doctrine, au sujet des païens qui n'ont jamais entendu l'Evangile, au sujet de la fin des temps, au sujet de l'église locale, au sujet de la gestion des biens ou d'autres choses. Paul dit: « Je peux vous dire que mon coeur a été changé par la nouvelle alliance. Pour être tout à fait honnête avec vous, je ne m'intéresse pas à ce que ce livre nous dit sur les sectes. Je ne m'intéresse pas de savoir si je peux ou pas expliquer la trinité. Je ne désire pas étudier la Bible pour étudier la prière, la soumission, la foi ou la repentance. Très franchement je ne me soucie même pas de Matthieu, Marc, Luc et Jean. »

Paul nous dit: « J'ai goûté à la nouvelle alliance. Je viens maintenant pour voir la gloire de Dieu avec le visage découvert. Je désire voir Dieu. Je désire Le connaître. Je désire voir le Seigneur. » Il nous dit qu'il a pour la première fois compris la Parole de Dieu parce que son coeur a été changé. Il vient maintenant avec un coeur selon la nouvelle alliance. Le voile a été ôté. Il nous dit: « Maintenant je viens pour voir Dieu. Je n'essaie pas de trouver des promesses. Je n'essaie pas de trouver des commandements. Je n'essaie pas de voir de quelle façon ceci ou cela s'applique à ma vie. Je ne fais rien de tout cela. Je ne viens même pas pour que mes besoins soient satisfaits. Je viens maintenant à ce livre pour que je puisse voir Dieu, pour que je puisse connaître le Seigneur. Je désire juste connaître Dieu. » Il nous dit encore: « Lorsque j'ai fait tout cela, la Bible est devenue vivante. Dieu m'a donné une nouvelle Bible. A travers la nouvelle alliance Dieu ne m'a pas uniquement donné un fruit qui demeure, Il n'a pas uniquement mis la joie et la liberté dans mon coeur, mais Il m'a donné une nouvelle Bible. Cette Bible n'a jamais été si vivante, vitale et riche. Ensuite tout le reste a commencé à prendre place naturellement de lui-même. »

Regardez de quelle façon l'apôtre empile gloire sur gloire alors qu'il décrit cela. Il dit: « Premièrement, j'ai regardé à Christ et le voile a été enlevé. Ensuite je suis venu le visage découvert pour voir la gloire de Dieu. » Et ensuite le verset 3:18 dit: « Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit. » Il nous dit: « Quelque chose de tout spécial s'est alors passé. Cela n'est jamais arrivé avant sous l'ancienne alliance, alors que je travaillais, travaillais et travaillais, que je luttais et luttais et luttais, et que j'en étais fatigué. Mais tout d'un coup lorsque tout ce que je désirais faire était de connaître Dieu, j'ai été changé. J'ai commencé à être changé d'un degré de gloire après l'autre. Je n'ai rien fait d'autre qu'appliquer mon coeur à connaître le Seigneur. J'ai centré mon coeur sur le Seigneur. »

L'apôtre a commencé à saisir quelque chose du génie de la nouvelle alliance. C'est la grandeur de la gloire de Dieu qui y est incluse plutôt que l'homme essayant d'obéir à Dieu et d'imiter Jésus. Il dit: « J'ai découvert le secret de Dieu. Je viens avec le visage découvert et Il me transforme afin que je devienne comme le Seigneur Jésus. » Ensuite étant transformé il dit: « Chaque fois que je vois Christ, je suis changé à nouveau et à nouveau et à nouveau. »

Est-ce que vous réalisez cela frères et soeurs? A moins que vous ne voyiez Dieu, vous ne pourrez pas être changés. Tout changement qui vient dans votre vie d'une autre façon qu'en voyant Dieu n'est pas réel. Ce n'est pas réel. Les seuls changements qui soient réels sont ceux qui viennent lorsque l'Esprit de Dieu révèle le Christ de Dieu dans la Bible. Ensuite votre Bible devient une Parole vivante. Cela devient une Bible vivante.

L'apôtre nous dit encore: « La nouvelle alliance est incroyable. Dieu m'a donné du fruit. Dieu m'a donné la liberté. Et maintenant Dieu m'a donné une Bible. » Vous savez certaines personnes étudient la Bible parce qu'elles disent que c'est ce que l'on attend d'elles. Elles disent qu'elles sont chrétiennes et que l'on s'attend à ce que les chrétiens étudient la Bible. Certains chrétiens étudient la Bible pour impressionner les autres. Je suppose que certains l'étudient pour devenir plus spirituels. Certains étudient la Bible pour apprendre la Bible, ils désirent savoir ce que Dieu dit au sujet de tel ou tel sujet. Mais si vous ne venez pas avec un coeur qui désire connaître Dieu, avec un visage découvert, tout cela ne fait que partie de l'ancienne alliance. Vous le verrez rapidement parce que tout d'un coup la Bible deviendra froide, détachée et ennuyeuse et vous direz peut-être: « Oh, non. Je dois le faire à nouveau. Ok, je suis supposé le faire chaque jour, mais je n'en ai à nouveau rien retiré aujourd'hui. »

C'est là où la vraie communion avec Dieu commence. C'est cela l'image de la nouvelle alliance. C'est la vie chrétienne sans effort. C'est la vie sans lutte. C'est la vie qui est transformée à son image d'un degré de gloire en un autre.

Très bien, alors que nous nous apprêtons à terminer cette étude, laissez-moi répondre à quelques questions que vous pourrez peut-être avoir. Il se peut que vous disiez: « Tout cela est assez confus pour moi. J'ai étudié la Bible et je ne suis pas sûr d'avoir un jour expérimenté ce que vous appelez l'étude biblique selon la nouvelle alliance. » Si, vous l'avez. Si, vous l'avez. Si vous êtes sauvés, c'est que vous êtes venus à Jésus selon la nouvelle alliance sinon vous ne pouvez pas être sauvés. Il n'y a pas d'autre moyen de venir. S'il vous est arrivé une fois de mettre votre confiance en Dieu, vous avez expérimenté la nouvelle alliance. Laissez-moi vous la décrire.

Lorsque vous êtes venus en tant que pécheurs coupables, lorsque vous êtes venus pour la première fois au Seigneur, peu importe votre arrière-plan, il y avait une incroyable culpabilité. Etes-vous venus au Seigneur selon l'ancienne alliance ou selon la nouvelle alliance? Etes-vous venus en disant: « Très bien je vais faire ma partie et laisser Dieu faire sa partie? » Ou êtes-vous venus en disant: « Seigneur, je suis un pécheur, aie pitié de moi. Tu devrais plutôt tout faire Seigneur ou rien ne sera jamais fait. Je suis impur, je suis sale, je ne suis qu'une épave. » Vous voyez c'est cela la nouvelle alliance, c'est lorsque vous venez sans condition. Vous devez tout simplement venir en tant que terribles pécheurs devant Dieu et dire: « Seigneur, je viens simplement me jeter à tes pieds, en tant que terrible pécheur et il serait plus souhaitable que Tu me sauves et que Tu purifies mon coeur. Merci pour le sang. » Vous voyez c'est cela la nouvelle alliance.

Lorsque vous avez agi de cette façon, savez-vous ce que Dieu a fait? Il a enlevé le voile et Il vous a montré Jésus. Voilà quelle a été votre première révélation de Christ. A ce moment Il était votre Sauveur, votre Agneau, votre Substitut et vous l'avez vu en tant que celui qui est mort à votre place. Et d'une façon ou d'une autre dans votre expérience, vous vous êtes courbés devant la révélation de Christ et vous avez dit: « Je Le reçois. Merci, je Le prends. » Et par une simple foi vous avez embrassé la révélation de Christ, n'est-ce pas? Qu'est-ce qui est ensuite arrivé? Vous avez été changés, n'est-ce pas? Voilà quelles sont les étapes. Vous avez été transformés et une joie a jailli dans votre coeur parce que vous avez vu Christ en tant que votre Sauveur, en tant que votre Agneau. Vous avez été transformés, vous avez été changés, les anciennes choses sont passées, tout est devenu nouveau. C'était vraiment glorieux! Jusqu'à ce que la lumière décline, n'est-ce pas? Jusqu'à ce qu'elle fane. Jusqu'à ce qu'elle tarisse. Ensuite vous vous êtes grattés la tête en vous demandant ce qui arrivait. Peut-être que vous vous êtes dit: « Peut-être que je devrais naître de nouveau à nouveau. Peut-être que je devrais plutôt tout recommencer à nouveau. »

Laissez-moi vous dire cela. Vous voyez, vous pensiez que c'était tout ce qu'il y avait lorsque Dieu vous a montré que Christ était Sauveur et que Dieu était juste en train de vous montrer comment tout est accompli. Mais il y a des milliers de révélations de Christ. Peut-être que vous n'en avez vu q'une, juste Christ en tant qu'agneau. Mais il y en a des milliers! Colossiens 2:6 dit: « Comme vous avez reçu Christ marchez en Lui. » Faites-le à nouveau. Revenez à la Parole de Dieu. C'est incroyable de voir la vitesse à laquelle nous nous éloignons d'une chose si merveilleuse.

Lorsque nous arrivons sous la nouvelle alliance, nous arrivons sans force, et Dieu enlève le voile. Il nous montre Christ. Nous sommes alors changés. C'est glorieux! Lorsque nous nous détournons de cela, nous devons y revenir. Peut-être que cette fois-ci alors que nous venons sans force, nous pourrons dire au Seigneur: « Me voici, je suis à nouveau là. Je suis celui que Tu as déjà un jour sauvé. Tu as maintenant de meilleures choses à me montrer. Je suis totalement vidé. Montre-Toi Toi-même à moi. »

Peut-être qu'Il se manifestera Lui-même à vous en tant que fin de la loi. Peut-être que vous Le verrez en tant que berger. Vous voyez, vous ne Le verrez pas en recherchant cela dans une concordance. Vous ne Le verrez jamais de cette façon. Vous devez venir à la Bible avec le visage découvert et lorsque vous serez prêts, Dieu vous montrera Son Fils en tant que berger, et lorsque vous le verrez en tant que berger, vous serez transformés et vous vous reposerez dans de verts pâturages. Plus tard vous viendrez à la Bible et vous pourrez dire: « Seigneur je ne sais pas de quoi d'autre j'ai besoin. » Et Dieu dira: « Il est temps pour moi de te montrer mon Fils en tant que le cep. » En le voyant en tant que la vigne vous entrerez dans une nouvelle union avec Lui. Puis vous reviendrez et Il dira: « Il faut maintenant que tu Le vois comme le fondeur. Puis il faudra que tu Le voies comme le potier. » Puis vous Le verrez comme celui qui réconforte, comme le Rocher, comme la Forteresse, comme le bouclier, comme votre lait, comme votre pain, comme votre époux, comme la pierre angulaire, comme la Tête de l'église, comme le Roi, comme le Prêtre. Cela n'a pas de fin.

Toute la vie chrétienne n'est rien de plus qu'une connaissance de Dieu à travers la révélation progressive du Seigneur Jésus à travers ce livre qu'est la Bible. C'est tout ce que c'est. Vous l'avez déjà fait une fois, donc vous savez maintenant comment le faire. Ne dites pas que vous ne savez pas comment le faire. Vous savez comment le faire. Vous êtes un jour venu en tant que pécheur sans force, vous pouvez maintenant venir en tant que chrétien sans force. Revenez simplement et dites: « Seigneur montre-toi Toi-même à moi. » Puis vous commencez à connaître Corinthiens, à connaître Matthieu, à connaître Actes, pour connaître Dieu. Si Christ est tout suffisant dans ma vie, alors je ressemblerai à Paul. Puis je viendrai en tant que ministre, en tant que serviteur de la nouvelle alliance.

Prions:

Père, nous Te remercions tellement pour la nouvelle alliance. Comme nous sommes reconnaissants pour cette alliance dont Tu as pris l'initiative, qui est sans condition et pleine de grâce. Dans Ton amour Tu as manifesté de la miséricorde à des gens comme nous. Comme nous Te remercions pour cela. Nous Te prions que Tu puisses manifester dans nos coeurs cette foi nécessaire pour embrasser la nouvelle alliance. Seigneur, nous désirons être transformés. Nous désirons que ton Esprit puisse imprimer cela dans notre coeur. Nous désirons voir Christ. Nous désirons la liberté du Seigneur et être libres pour faire Ta volonté. Nous Te prions de manifester cela en nous. Au nom de Jésus. Amen

2 Corinthiens #6