2 ET 3 Jean

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans cette leçon sur ces deux merveilleuses épîtres de 2 et 3 Jean.

Je crois que si nous pouvons comprendre le message principal de ces deux épitres, si nous pouvons saisir l'esprit de ces deux livres, alors je pense que nous aurons accompli ce que Dieu attend de nous en ce qui concerne le survol de ces livres.

Les deux livres pris ensemble ne contiennent que vingt-sept versets. Vous pouvez donc vous rendre compte qu'ils sont bien courts. Il y a cinq livres dans la Bible qui n'ont qu'un seul chapitre. Ce sont Abdias, Philémon, Jude et 1 et 2 Jean. Il se peut que vous pensiez qu'un livre qui ne fait qu'un chapitre soit simplement avalé par tout le reste, et que vous n'aurez jamais à les étudier. La grande valeur de ces livres est le fait qu'ils mettent l'accent sur quelque chose. Si vous étudiez 2 Jean , vous verrez que l'on retrouve sept versets de 1 Jean. Ils sont répétés d'une façon un peu différente.

Peut-être que quelqu'un demandera: « Mais pourquoi sont-ils répétés? S'ils se trouvent déjà en 1 Jean nous avons déjà le message. » Il se peut qu'ils aient été oubliés dans le flot de versets que l'on a en 1 Jean et en prenant ces versets à part, en les isolant, vous pouvez plus facilement rendre les gens attentifs à cela. Les livres qui n'ont qu'un seul chapitre sont donc merveilleux parce qu'ils mettent l'accent sur certains points. Ils nous rendent attentifs à certaines choses. Dans 1 et 2 Jean, c'est comme si Jean faisait un zoom sur certaines vérités que l'on trouve dans 1 Jean afin de mettre l'accent sur des choses particulières.

Lorsque Dieu consacre toute une unité à une vérité particulière, nous devrions y faire attention. Même s'il ne s'agit que de livres qui font un chapitre, lorsque Dieu consacre tout un livre à une chose en particulier alors nous devrions y faire attention.

Lorsque je désire étudier un livre, je commence toujours par m'asseoir et lire le livre en entier plusieurs fois. Je n'ai pas trouvé beaucoup de personnes qui ont écrit des commentaires sur 1 et 2 Jean, mais comme ils ne font qu'un chapitre, nous pouvons en avoir une étude plus complète. Cela peut donc devenir une grande bénédiction de la part de Dieu.

Il faut que vous lisiez très souvent ces livres qui ne font qu'un seul chapitre, ainsi que les épîtres secondes c'est-à-dire 2 Thessaloniciens, 2 Corinthiens, 2 Pierre, 2 Jean et 2 Timothée. Toutes ces épîtres secondes ont quelque chose en commun, elles traitent des faux enseignants.

Pour bien saisir le message de 2 et 3 Jean, il est bien de faire le lien avec le message de 1 Jean. Quel est le message de 1 Jean? Le message de 1 Jean est la communion avec Dieu. Il s'agit de mon coeur fini qui est en communion avec le coeur infini de Dieu. 2 et 3 Jean sont les deuxième et troisième annexes de 1 Jean.

1 Jean donne le message de la communion avec Dieu, puis vient 2 Jean qui illustre ce message de façon négative, et enfin 3 Jean qui illustre ce message positivement. C'est le même message qui est repris, il s'agit juste d'illustration et d'application du message de 1 Jean.



SI J'AI LA COMMUNION AVEC DIEU JE SERAI SÉPARÉ DE TOUS CEUX QUI N'ONT PAS LA COMMUNION AVEC DIEU

Par exemple 2 Jean10-11 dit: « Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison, et ne lui dites pas: Salut! car celui qui lui dit: Salut! participe à ses mauvaises oeuvres. » Je crois que le thème, le grand message de 2 Jean peut être résumé par ces mots: si je suis en communion avec Dieu, ça c'est 1 Jean, alors je serai séparé de tous ceux qui ne sont pas en communion avec Dieu. Voilà le grand message de 2 Jean.

Qu'en est-il de 3 Jean qui est l'illustration positive de la communion avec Dieu ? 3 Jean 5-8 dit: « Bien-aimé, tu agis fidèlement dans ce que tu fais pour les frères, et même pour des frères étrangers, lesquels ont rendu témoignage de ta charité, en présence de l'Église. Tu feras bien de pourvoir à leur voyage d'une manière digne de Dieu. Car c'est pour le nom de Jésus-Christ qu'ils sont partis, sans rien recevoir des païens. Nous devons donc accueillir de tels hommes, afin d'être ouvriers avec eux pour la vérité. » Le thème de 3 Jean peut être explicité par ces mots, si je suis en communion avec Dieu, ça c'est 1 Jean, alors je serai aussi en communion avec tous ceux qui sont en communion avec Dieu.

Pour résumer, 1 Jean parle de la communion avec Dieu. 2 Jean est une illustration de cela, si j'ai réellement une communion avec Dieu, je serai séparé de toutes les personnes qui n'ont pas de communion avec Dieu. 3 Jean est une autre illustration de la communion avec Dieu, si je suis en communion avec Dieu, alors je serai aussi en communion avec tous ceux qui sont en communion avec Dieu.

Je pense que c'est une des plus grandes leçons que les chrétiens ont à apprendre, c'est-à-dire que s'aligner avec le Christ rejeté signifie qu'ils acceptent d'être impopulaires partout où le Seigneur Jésus est impopulaire. C'est un très fort de notre relation avec Dieu.

Nous allons étudier 2 et 3 Jean ensemble en faisant le lien entre les deux et en voyant les contrastes. Voyons de quelle façon les versets d'introduction de 2 Jean sont comme des versets clés des messages respectifs de leur livre.



2 JEAN EST UN LIVRE D'AVERTISSEMENT AU SUJET DE L'HOSPITALITÉ

2 Jean 1 dit: « L'ancien à la dame élue et à ses enfants, que j'aime dans la vérité, - et ce n'est pas moi seul qui les aime, mais aussi tous ceux qui ont connu la vérité. »

Qui est cette dame élue? Certaines personnes disent que cela est écrit à l'église et que Jean utilise la métaphore de dame élue. Ceux qui pensent cela disent qu'il peut s'agir de l'église de Jérusalem, ou de celle d'Ephèse qui était une assemblée très importante à cette époque. Il s'agirait donc juste d'un titre pour le peuple de Dieu.

Certaines personnes disent: « Non, cela est écrit à une femme appelée Electia. » Elles disent que le mot « élue » ou « choisie » est aussi le nom d'une femme. Si vous traduisez ce mot vous pouvez décider que cela signifie choisir et si vous décidez de ne pas traduire ce mot, il s'agit alors d'un nom d'une personne, Electia. Ici Jean n'est pas appelé l'ancien parce qu'il avait une responsabilité dans l'église, mais parce qu'il avait dans les 90 ans et qu'il est le plus vieux des apôtres. En fait, il est même le seul apôtre encore vivant à cette époque. Une possibilité est donc que l'ancien, le vieil homme écrive à une femme appelée Electia.

Certaines personnes disent: « Non, cela a été écrit à une femme appelée Kyria. » C'est parce que dans le grec le mot dame est aussi un mot féminin, c'est un nom qui est Kyria. Elles disent que le texte doit se lire « L'ancien à Kyria l'élue et à ses enfants. » Cette version est plus populaire que les autres. Enfin certaines personnes ont décidé de ne pas donner de nom à cette dame et de traduire « à la dame élue. » Il y a donc plusieurs possibilités, Jean peut écrire à un groupe, à une église, à une dame appelée Kyria, à une dame appelée Electia ou à une dame dont on ne connaît pas le nom.

Ceci étant dit, personne n'est réellement sûr de ce qu'est la bonne traduction et ce n'est pas important. Le grec peut signifier différentes choses. Si Dieu avait désiré que cela soit 100 % clair, Il aurait pu faire que cela soit clair. Il savait que dans le futur nous ne saurions jamais exactement quelle est la bonne traduction. Nous ne devons pas être dogmatiques sur quelque chose que Dieu n'a pas explicité clairement. Nous devons être complètement satisfaits d'être totalement insatisfaits avec tout ce que Dieu n'a pas révélé de façon claire.

Personnellement je ne pense pas que cela est écrit à une église ou à un groupe de personnes. 2 Jean 4 dit: « J'ai été fort réjoui de trouver de tes enfants qui marchent dans la vérité. » Ce n'est pas tous les enfants de cette dame qui marchaient dans la vérité. Je ne pense pas que cette formulation serait utilisée pour une église, je pense que cela va mieux pour un individu. Je pense qu'il s'agit d'une mère dont certains de ses enfants sont sauvés. Il s'agit probablement d'une veuve. Tout ce que l'on sait au sujet de cette femme est écrit dans 2 Jean. Nous ne savons rien d'autre à son sujet. Nous supposons qu'elle était célibataire parce que son mari n'est pas mentionné. Nous savons qu'elle était connue à cause de son témoignage, nous savons qu'elle était hospitalière, ce qui est la raison principale pour laquelle cette lettre a été écrite. Elle était même parfois trop hospitalière et elle a parfois hébergé des personnes qu'elle n'aurait pas dû. C'est pour cette raison que Jean lui écrit.

Qu'est-ce qui est si particulier au sujet de cette lettre? C'est la seule lettre adressée à une femme. Je pense que les femmes sont particulièrement sujettes aux avertissements de 2 et 3 Jean. Les femmes sont habituellement plus sentimentales que les hommes. Elles n'aiment pas fermer la porte aux gens. Et d'une façon générale, il leur est plus difficile de renvoyer quelqu'un de leur maison en lui disant que l'on n'a pas envie d'entendre ce qu'il a à dire.

Ceci dit je reconnais le principe biblique qui est que Dieu n'a pas de double standard. Par exemple dans les livres de Timothée et dans Tite, nous trouvons des qualifications pour les anciens et pour les diacres. Mais ces qualifications s'adressent à tous les chrétiens. Dieu nous dit avec ces listes que nous devons au moins être arrivés à ce niveau si nous désirons avoir une fonction d'ancien ou de diacre. Mais Dieu n'a pas de double standard, tout ce qu'il dit aux plus vieux, Il le dit également aux plus jeunes. Tout ce que Dieu dit aux femmes, Il le dit également aux hommes. Tout ce que Dieu dit à un groupe, Il le dit également aux individus.

Il ne fait donc aucun doute que 2 Jean s'applique aux hommes ainsi qu'aux femmes. Mais je pense que le livre est écrit pour les femmes parce que je pense que d'une façon générale elles ont davantage de problème dans ce domaine. Cela ne signifie pas que c'est le cas pour toutes les femmes sans exception. Cela signifie que c'est vrai d'une façon générale.

Paul avait le même genre de chose à l'esprit lorsqu'il a écrit 1 Timothée 2:12-14 qui dit: « Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme; mais elle doit demeurer dans le silence. Car Adam a été formé le premier, Eve ensuite; et ce n'est pas Adam qui a été séduit, c'est la femme qui, séduite, s'est rendue coupable de transgression. » La Bible donne cette raison particulière pour laquelle les femmes ne devraient pas enseigner. Cette raison est parce qu'Eve a été séduite. Vous voyez Dieu a fait les femmes d'une telle manière qu'elles sont plus sensibles, elles sont plus émotionnelles, elles manifestent plus de sympathie et peuvent être plus facilement trompées. Il s'agit là aussi de quelque chose de général, il y a des exceptions bien entendu. Vous voyez, avant je pensais que ce verset enfonçait les femmes, mais en fait cela enfonce les hommes. Eve a été trompée, mais Adam lui a pris le fruit défendu en connaissance de cause.

Cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de femmes qui soient difficilement trompées et cela ne signifie pas qu'il n'y a pas d'hommes qui soient facilement trompés. Il y a de nombreux hommes qui peuvent être trompés et de nombreuses femmes peuvent ne pas être trompées facilement. Je suis si reconnaissant pour les incroyables exceptions, dont celles qui sont dans la Bible: Ruth, Esther, Déborah, les filles de Philippe qui sont toutes de glorieuses exceptions. Même de nos jours il y a de nombreuses auteures chrétiennes, de nombreuses femmes missionnaires. Je ne pense pas comme beaucoup qu'une femme ne devrait jamais enseigner dans une église. Je pense que la règle générale veut qu'il y ait des précautions qui soient prises, mais je ne pense pas que Paul donne un commandement absolu. Je pense que Jean dit simplement: « D'une façon générale les femmes sont plus facilement séduites à cause de leur constitution et par conséquent soyez prudents lorsqu'elles enseignent. » Certaines femmes n'ont aucun problème pour rejeter quelqu'un qui vient sonner à la porte.



3 JEAN EST UN LIVRE D'ENCOURAGEMENT AU SUJET DE L'HOSPITALITÉ

Considérez maintenant 3 Jean 1 qui dit: « L'ancien, à Gaïus, le bien-aimé, que j'aime dans la vérité. » Il y a trois Gaïus dans le Nouveau Testament.

Actes 19:29: Gaïus de Macédoine
Actes 20:4: Gaïus de Derbe
Romains 16:23: Gaïus de Corinthe

Il semble que la description du Gaïus de Corinthe corresponde le mieux au Gaïus que nous trouvons en 3 Jean. A la fin du livre de Romains, Paul salue tous les chrétiens de Rome et il dit en Romains 16:23: « Gaïus, mon hôte et celui de toute l'Église, vous salue. » Il semble que Gaïus avait un grand coeur et une grande maison, et il a ouvert sa maison à toute l'église et ainsi il accueillait Paul et toute l'église.

3 Jean est un grand livre sur l'hospitalité et Dieu adresse ce livre à un homme, pas à une femme, parce que je pense que l'hospitalité est un des problèmes qui touche particulièrement les hommes. Mais bien entendu il y a de nouveau des exceptions. Mais d'une façon générale les femmes sont bien plus hospitalières que les hommes. Il est assez difficile de devenir proche spirituellement d'un homme. C'est un vrai problème pour un homme d'être réellement hospitalier, parce qu'il a tendance à dire: « C'est ma maison, mon temps, mes biens et ma famille. » Ils retiennent davantage cela pour eux. L'homme a un problème dans ce domaine.

Je pense donc que 2 Jean a une application spéciale pour les femmes, cela s'applique à tout le monde, mais tout spécialement aux femmes parce que de façon naturelle elles peuvent être plus facilement trompées. Et je pense que 3 Jean a une application toute spéciale pour les hommes parce que de façon naturelle leur coeur est plus froid et plus dur.

Nous allons maintenant considérer le livre de 2 Jean en rapport avec son message particulier, puis nous verrons le message particulier de 3 Jean. Le message de 2 Jean est que ceux qui sont en communion avec Dieu seront séparés de ceux qui ne sont pas en communion avec Dieu. Voilà pour ce qui est de 2 Jean. Nous allons considérer les six premiers versets de 2 Jean et j'aimerais que vous soyez attentifs à toutes les fois où les mots amour ou vérité apparaissent.

2 Jean 1-6 dit: « L'ancien à la dame élue et à ses enfants, que j'aime dans la vérité, -et ce n'est pas moi seul qui les aime, mais aussi tous ceux qui ont connu la vérité, - à cause de la vérité qui demeure en nous, et qui sera avec nous pour l'éternité: que la grâce, la miséricorde et la paix soient avec vous de la part de Dieu le Père et de la part de Jésus-Christ, le Fils du Père, dans la vérité et la charité! J'ai été fort réjoui de trouver de tes enfants qui marchent dans la vérité, selon le commandement que nous avons reçu du Père. Et maintenant, ce que je te demande, Kyria, -non comme te prescrivant un commandement nouveau, mais celui que nous avons eu dès le commencement, -c'est que nous nous aimions les uns les autres. Et l'amour consiste à marcher selon ses commandements. C'est là le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l'avez appris dès le commencement. »

Nous trouvons toujours à nouveau ces deux mots vérités et amour. Jean commence par résumer sa première épître. Il nous donne sous une forme condensée le message de sa première épître. Veuillez remarquer qu'il ne parle pas de vérité abstraite, parce que le christianisme n'est pas une science spéculative, c'est-à-dire que cela n'est pas juste une accumulation de faits. C'est une façon pratique de vivre dans la sainteté. 2 Jean 4 dit: « J'ai été fort réjoui de trouver de tes enfants qui marchent dans la vérité... » Il ne dit pas « qui récitent la vérité », mais « qui marchent dans la vérité. » Il ne s'agit pas uniquement de professer la vérité, de citer des doctrines, d'accepter certains crédos et certains systèmes de théologie. Jean nous dit qu'il se réjouit que certains des enfants de cette dame marchent dans la vérité. Mais dans quelle vérité? Dans la vérité de la communion avec Dieu. Ses enfants ont réellement bien digéré le message parce qu'ils profitent du Seigneur et marchent dans la vérité.



L'OBJECTIF DE L'ENSEIGNEMENT EST DE POSSÉDER DIEU

En 2 Jean 9 nous trouvons l'objectif des doctrines et de l'enseignement: « Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n'a point Dieu; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. » Quel est l'objectif de l'enseignement? La réponse est la possession du Père et du Fils. Tout le message de la Bible est de posséder Dieu et si vous n'avez pas l'enseignement vous n'avez pas non plus Dieu, mais si vous avez l'enseignement vous possédez le Père et le Fils.

C'est à travers le fait que vous habitez en Dieu et que Dieu habite en vous, par le moyen de la communion, par Son assistance et à travers les récompenses, que vous possédez le Père et le Fils. En d'autres termes, Jean écrit à ceux qui marchent en communion avec Dieu dans les faits, dans la vérité et dans la réalité. Jean n'écrit pas à ceux qui font semblant, il n'écrit pas aux hypocrites, il n'écrit pas à ceux qui savent utiliser des grandes expressions mais qui n'ont pas l'expérience. Il n'écrit pas à des personnes qui jouent aux acteurs. Il écrit à ceux qui sont dans la vérité. Il dit aux personnes qui vivent une communion réelle avec Dieu qu'elles doivent être séparées de celles pour qui ce n'est pas le cas. C'est pour cette raison que Jean met l'accent sur la vérité.

Jean met également l'accent sur l'amour, mais pourquoi? Parce qu'il est en train de résumer 1 Jean. Le fruit d'une réelle communion avec Dieu est le fruit de l'esprit qui est l'amour. Jean fait donc ici un résumé de son message de 1 Jean, il écrit à ceux qui sont réels et qui manifestent le fruit de l'esprit. Il écrit à ceux qui ne jouent pas à un jeu, à ceux qui sont en communion avec Dieu et qui le montrent par leur vie.

En 2 Jean 5-6, l'apôtre donne un test pratique du vrai amour et du fruit de l'esprit. Ces versets disent: « Et maintenant, ce que je te demande, Kyria, -non comme te prescrivant un commandement nouveau, mais celui que nous avons eu dès le commencement, -c'est que nous nous aimions les uns les autres. Et l'amour consiste à marcher selon ses commandements. C'est là le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l'avez appris dès le commencement. » Il y a des personnes qui disent: « J'aime le Seigneur », mais elles vivent une vie négligée. Vous n'aimerez pas davantage le Seigneur que vous ne haïrez le péché. Vous n'aimez pas plus le Seigneur que vous ne gardez ses commandements. C'est cela le test du vrai amour. L'obéissance est l'effet naturel et le sous-produit indispensable de l'amour. Cela fonctionne tout le temps de cette façon.

Laissez-moi résumer les six premiers versets de 2 Jean. Jean nous dit: « Je m'adresse à ceux qui sont réels et à ceux qui ont le fruit de la réalité qui est l'amour. » Lorsque nous sommes réellement en communion avec Dieu, cette communion se manifeste par l'amour qui manifeste l'amour. Et à ces personnes Jean demande de se séparer de toutes les personnes qui ne sont pas d'accord avec vous, de tous ceux qui n'ont pas la même communion, de tous ceux qui ne sont pas réels et qui ne marchent pas dans l'amour.

Je crois que 2 Jean est le plus grand livre dans la Bible contre ce que le monde appelle l'ouverture d'esprit. Dieu ne demande jamais aux croyants de violer le principe de la vérité et de l'amour. Vous devez toujours être réels et cette réalité doit tout le temps s'exprimer dans l'amour.

Peut-être que vous me direz alors que fermer la porte au nez de quelqu'un est une violation de la loi de l'amour. Non ce n'est pas le cas, pas si vous prenez en compte la définition de l'amour que Dieu a. En Apocalypse 2:6 Jésus dit à l'église d'Ephèse: « Tu hais les oeuvres des Nicolaïtes, oeuvres que je hais aussi. » Le vrai amour hait. Si vous avez le vrai amour, vous aurez aussi la vraie haine. L'intolérance contre le mal ne viole pas le vrai amour. Peut-être que vous poserez la question: « Est-ce que Dieu demande aux chrétiens d'être étroits d'esprit? » C'est une question intéressante. Jésus nous a appelés à marcher sur un chemin étroit, mais est-ce qu'Il nous a appelés à être étroits d'esprit? Je ne crois pas cela. La réalité est que le peuple de Dieu ne doit jamais être large d'esprit et je ne dois jamais être étroit d'esprit.

Peut-être que vous demanderez: « Mais qu'est-ce qui reste si je ne dois être ni large d'esprit, ni étroit d'esprit? » Je pense que nous ne devons ni être larges d'esprit ou étroits d'esprit, mais que nous devons être ouverts d'esprit et fermés d'esprit. Je pense que cela est plus en accord avec l'enseignement de la Bible. Nous devons être ouverts à toutes les vérités de Dieu parce que nous désirons tout ce que Dieu veut nous donner. Lorsque vous commencez à voir tout ce qu'il y a à connaître de Dieu, vous ne pouvez pas appeler cela être étroit d'esprit, cela est aussi large qu'un océan et c'est plus grand que l'univers. Nous devons être ouverts à tout ce que Dieu accepte et à tout ce que Dieu désire et nous devons être fermés à tout ce qui est contraire à la communion avec Dieu.

En d'autres termes, le chrétien n'est pas étroit d'esprit, il est fermé d'esprit, il ne veut même pas entendre parler de ce contre quoi Dieu s'oppose, il ne veut pas en débattre. Si quelque chose est contraire à l'enseignement de Dieu nous serons fermés d'esprit. Nous ne serons pas larges d'esprit en disant: « Ecoutons ce que les autres ont à dire et débattons. » Non, nous serons ouverts à la vérité et fermés d'esprit à l'erreur et il n'y a pas de possibilité entre.



L'ANTÉCHRIST EST UN SUBSTITUT POUR CHRIST

Le grand principe exposé en 2 Jean est le suivant: nous devons être en communion, la vérité de la communion avec Dieu. C'est cela le contexte. Nous devons être en communion avec ceux qui sont en communion avec Dieu et ne pas être en communion avec ceux qui ne sont pas en communion avec Dieu. 2 Jean 7 dit: « Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, qui ne confessent point que Jésus Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c'est le séducteur et l'antéchrist. » Dans notre langue « anté » signifie contre, contre Dieu. Pendant des années j'ai cru que c'est cela qu'était l'antéchrist, c'est-à-dire celui qui est contre Christ. Mais dans le grec « anté » ne signifie pas contre, cela signifie à la place de, à la place de Christ. L'antéchrist est un substitut pour Christ. Tout ce qui se substitue à Christ est l'antéchrist. Il y a beaucoup de séducteurs qui sont entrés dans le monde et qui prennent la place de Christ.

C'est une chose incroyable et pour que cela touche profondément dans notre âme, nous pouvons trouver de fortes applications. Tout ce qui se substitue à Christ, peu importe à quel point cela est bon en lui-même, est l'esprit de l'antéchrist. Personnellement, je crois au principe que je ne vous donnerai rien à accepter à moins que je ne vous donne quelque chose à rejeter. Et nous ne savons pas réellement ce qu'est la vérité sans que nous sachions ce que la vérité n'est pas. Je dois donc vous donner des illustrations négatives pour bien vous faire saisir cela.

A l'époque du Nouveau Testament existait ce que l'on appelle le Panthéon. C'est un endroit où les gens exposaient tous leurs dieux. Cela vient des mots grecs « plusieurs » et « dieu. » Avant je pensais que les Romains étaient opposés au christianisme. Non, ce n'est pas le cas. Mais n'est-il pas vrai qu'ils ont persécuté les chrétiens? Oui, c'est le cas mais pas parce qu'ils étaient opposés au christianisme. Ils étaient entièrement d'accord pour que les chrétiens érigent une statue de Christ dans leur panthéon. Ils étaient prêts à accepter le christianisme en tant qu'une religion parmi les autres.

Mais les chrétiens eux ne le voulaient pas parce qu'ils ne désiraient pas que Jésus soit un parmi d'autres. Ils désiraient qu'Il règne sur un trône unique et qu'Il soit Le seul et unique. Ils ont refusé de placer leur Jésus parmi les autres dieux. Ils ont dit: « Il est le seul et unique, il n'y a pas d'autres dieux. » C'est pour cette raison qu'ils ont été persécutés. Les romains n'étaient pas intolérants envers le christianisme, mais ils étaient intolérants envers le fait que les chrétiens revendiquaient que Christ était seul et unique. Les chrétiens ont refusé de Le substituer pour autre chose.

Avant je pensais que Satan chuchotait dans l'oreille des chrétiens: « Ignore Jésus-Christ, néglige Jésus-Christ, oublie Jésus-Christ, renie Jésus-Christ. » Mais ce n'est pas ce qu'il fait, il est trop subtil pour faire cela. Ce qu'il chuchote à l'oreille des chrétiens est: « Fais grand cas de Jésus-Christ. Fais de Lui quelqu'un de proéminent dans ta vie. Mets-Le en premier dans ta liste de priorité. » Voilà ce que dit Satan.

Mais je pense que vous réalisez que les chrétiens ne devraient pas avoir une liste de priorités. Cela est si contraire à la Bible, ce n'est que de la psychologie moderne. Vous n'avez pas besoin d'une liste de priorités. L'idée de mettre Jésus à la première place implique qu'il y a quelqu'un en seconde position. Mais il n'y a rien qui vienne en seconde place après Jésus. Il est le premier, le second et le troisième. Il est l'Alpha et l'Omega. Il est sur une liste rien que pour Lui. Il ne peut donc pas y avoir quelque chose en second après Jésus.

Satan aimerait que vous fassiez grand cas de Jésus tant que vous ne faites pas de Christ votre tout. C'est cela que Satan ne peut pas accepter. Si vous dites qu'il faut faire de Christ quelqu'un de proéminent, cela signifie qu'il y a plusieurs choses dans votre vie qui peuvent être proéminentes. Mais si vous faites de Christ Celui qui est prééminent alors Il devient le seul et unique. Colossiens 1:18 dit que Christ doit avoir la prééminence en toutes choses.

Laissez-moi vous donner des exemples de bonnes choses qui peuvent être selon l'antéchrist pour nous. La Bible peut être selon l'esprit de l'antéchrist si c'est un substitut pour Christ. De nombreuses personnes utilisent la Bible d'une façon où cela devient un substitut pour Jésus-Christ. Si l'église se substitue à Christ alors cela devient selon l'esprit de l'antéchrist. Les programmes, l'évangélisation, les missions, l'évangile, la bonne nouvelle, le plan du salut ou le Saint-Esprit peuvent devenir un substitut pour Christ. De nombreuses personnes mettent le Saint-Esprit à la place de Christ. Les dons spirituels et même le sang de Christ peuvent être selon l'esprit de l'antéchrist, si le sang de Christ prend la place de Christ.

Il ne s'agit pas de la Parole de Dieu, mais du Dieu dont c'est la Parole. Il ne s'agit pas du sang de Christ, mais du Christ qui a versé Son sang. Il ne s'agit même pas de la volonté de Dieu - les chrétiens courent après la volonté de Dieu, mais cela est décentré - il s'agit du Dieu dont c'est la volonté. C'est cela sur quoi la Bible met l'accent et tout ce qui est un substitut de Jésus, même les bonnes choses sont selon l'esprit de l'antéchrist et Jean nous demande d'être séparés de cela. Est-ce que nous devons nous séparer de ceux qui prêchent l'évangélisation, la mission et les dons de l'esprit? Oui, si cela est un substitut pour Jésus-Christ.

Avant je pensais que cela ne s'appliquait qu'aux témoins de Jéhovah ou à d'autres sectes. Mais cela peut aussi s'appliquer au peuple de Dieu lorsqu'il met l'accent sur de mauvaises choses. Nous ne devons pas avoir de communion avec quiconque qui n'est pas en communion avec Dieu et qui ne marche pas en union avec Jésus-Christ. Cette séparation ne concerne pas uniquement les personnes non sauvées, mais cela concerne aussi les chrétiens qui ont l'esprit de l'antéchrist, l'esprit de substitution. Si quelqu'un change l'enseignement, si quelqu'un marche de façon contraire à la communion avec Dieu, nous devons nous éloigner de lui et ne pas nous occuper de toutes ces choses folles.

Laissez-moi vous donner certaines des applications pour rendre cela un peu plus clair. Il semble que la première application semble assez évidente. Ne discutez pas avec les personnes appartenant aux sectes qui viennent à votre porte. Peut-être que quelqu'un dira: « Mais j'aimerais les conduire à Christ. » Ils désirent simplement vous convaincre avec leur enseignement. Lorsque des Mormons ou des témoins de Jéhovah viennent à votre porte, je pense que 2 Jean nous dit que nous ne devons pas les recevoir. Nous ne devons pas leur parler parce que si vous le faites, vous prenez part à leurs oeuvres mauvaises selon 2 Jean 11. Voilà une application, ne perdez pas de temps avec eux. Ne leur dites pas: « Je vais prendre votre littérature et vous allez prendre la mienne. Je vais lire la vôtre et vous allez lire la mienne. » Ne faites pas cela, c'est contraire à 2 Jean. Soyez en communion avec Dieu et pas avec ceux qui ne sont pas en communion avec Dieu. Ne les saluez même pas.

Peut-être que vous direz: « Mais si nous ne leur parlons jamais du Seigneur de quelle manière seront-ils sauvés? » Si Dieu vous donne l'occasion de leur parler au sujet du Seigneur cela est une chose. Ce que je dis c'est que vous ne devez pas les laisser vous parler, n'écoutez pas ce qu'ils disent, ne faites pas de compromis comme: « Si vous m'écoutez, je vous écouterai aussi. » Si Dieu vous donne l'occasion, si ces gens ont faim et désirent entendre la vérité, alors donnez-leur la vérité. Mais n'entretenez pas leurs doctrines. N'écoutez pas leurs enseignements.

La seconde application est: ne lisez pas de livres ou de magazines qui ne sont pas enracinés dans la vérité, car la curiosité peut vous séduire. C'est très dangereux. N'allez pas dans leurs réunions parce que vous êtes curieux. Restez loin de tout cela. C'est là l'enseignement de Dieu concernant ces choses.

La troisième application est: n'écoutez pas de prédications ou des enseignements qui ne sont pas centrés sur Jésus-Christ. Si ce sont des prédications légalistes alors cela va vous blesser. Cela va faire du mal à vos enfants. Alors qu'est-ce que vous devez faire? Vous devez demander à Dieu de vous donner les enseignements et les prédications dont vous avez besoin, mais n'acceptez pas d'enseignements qui ne sont pas centrés sur Jésus-Christ.

En lien avec cela j'aime Psaume 101:6 qui dit : « J'aurai les yeux sur les fidèles du pays, pour qu'ils demeurent auprès de moi; celui qui marche dans une voie intègre sera mon serviteur. » N'est-ce pas un merveilleux verset? Il y a un certain mouvement parmi les chrétiens qui pensent que pour gagner les gens et les retirer de l'erreur et les emmener dans la vérité, il faut être tolérant. Eh bien, c'est peut-être ce que disent certains mouvements modernes, mais ce n'est pas ce que dit 2 Jean. Nous avons besoin d'une intolérance divine, voilà ce que dit Jean. Nous ne voulons pas entendre ce qu'a à dire l'autre partie, nous ne désirons que la séparation.

Peut-être que quelqu'un posera la question: « Pour bien nous occuper des personnes ne devons-nous pas étudier l'erreur? Nous devons connaître ce que les sectes enseignent pour bien nous occuper de cela. » Non, n'étudiez pas ces choses. Lorsque j'étais à l'école biblique, on m'a forcé à suivre des cours sur les sectes sinon je n'aurais pas pu avoir mon diplôme. Je pense que c'est quelque chose de mort. Il se peut qu'il y ait des circonstances où Dieu peut vous pousser à faire cela, mais je pense que cela sera l'exception.

Si vous connaissez les vérités, vous pouvez éviter les erreurs. On nous dit que les agents fédéraux du gouvernement n'étudient jamais les faux billets, ils n'étudient que les vrais. Et connaissant les vrais, il leur est facile de reconnaître les faux. Ils n'étudient jamais de billets contrefaits. Ils n'étudient que les originaux. Voilà ce que Dieu nous appelle à faire. Vous n'avez pas besoin de savoir ce que les autres croient. N'étudiez pas l'erreur, étudiez la vérité. C'est bien entendu là-dessus que la Bible met l'accent.

Voilà pour ce qui est de 2 Jean. Ceux qui sont en communion avec Dieu ne marcheront pas avec ceux qui ne sont pas en communion avec Dieu. Nous n'écouterons pas leurs enseignements et nous ne les soutiendrons d'aucune manière.

Considérons maintenant 3 Jean. Là encore l'accent est mis sur le mot vérité. 3 Jean 1-3 dit: « L'ancien, à Gaïus, le bien-aimé, que j'aime dans la vérité. Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l'état de ton âme. J'ai été fort réjoui, lorsque des frères sont arrivés et ont rendu témoignage de la vérité qui est en toi, de la manière dont tu marches dans la vérité. Je n'ai pas de plus grande joie que d'apprendre que mes enfants marchent dans la vérité. »

Une des plus grandes joies du chrétien est de voir quelqu'un se donner au Seigneur et de le voir, des années plus tard, marcher encore dans la vérité. 3 Jean 8 et 12 font également référence à la vérité.

Dans 2 Jean nous ne trouvons la vérité que si je suis en communion avec Dieu, nous ne serons pas en communion avec ceux qui ne sont pas en communion avec Dieu et dans 3 Jean nous trouvons l'autre côté de la vérité. Si je suis en communion avec Dieu, je serai en communion avec ceux qui sont en communion avec Dieu.

Avant que nous considérions les principes particuliers que nous avons dans ce livre, laissez-moi vous faire deux commentaires au sujet de la communion chrétienne. Le premier est: est-ce que la communion chrétienne est un besoin? Est-ce que nous avons besoin les uns des autres? Est-ce que nous avons besoin de la communion chrétienne?

Contrairement à l'opinion populaire, non ce n'est pas un besoin. Vous n'avez pas besoin de la communion chrétienne, vous avez simplement besoin de Jésus. Ceci dit lorsque cela est la volonté de Dieu que vous ayez la communion avec les autres chrétiens, alors vous devez marcher dans sa volonté. Mais il arrive parfois que Dieu vous place dans une situation où vous ne pouvez pas avoir de communion et si c'était un besoin vous vous assécheriez. Si vous regardez aux besoins vous finirez sûrement par dessécher, mais vous ne dessécherez pas si vous êtes près du torrent d'Elie. Il se peut que le torrent devienne sec, mais vous ne vous assécherez pas parce que Dieu Lui ne s'assèche pas. Vous avez uniquement besoin de Jésus-Christ.

Il y a de nombreuses personnes qui ont une approche qui n'est pas saine de la communion chrétienne. Ils en font la chose la plus importante, ils en font la base et la source de leur spiritualité. La communion chrétienne est une merveilleuse chose et c'est peut-être la chose la plus formidable que le Seigneur a laissée sur la terre. Mais bien que cela soit une chose merveilleuse, c'est également un dieu terrible. Et ceux qui font de la communion chrétienne leur dieu se préparent à une grande chute. De nombreux chrétiens font cela.

La seconde chose que j'aimerais souligner est que la communion chrétienne est très précieuse pour Dieu. Ce n'est pas un besoin. Si Dieu y pourvoit alors louez Dieu pour cela et profitez de cela. Malachie 3:16 dit: « Alors ceux qui craignent l'Éternel se parlèrent l'un à l'autre; l'Éternel fut attentif, et il écouta; et un livre de souvenir fut écrit devant lui pour ceux qui craignent l'Éternel Et qui honorent son nom. » C'est un de mes versets préférés sur la communion chrétienne. Vous voyez, ces chrétiens ne faisaient que se parler les uns aux autres. C'est tout ce qu'ils faisaient. Et cela était si précieux pour le Seigneur qu'Il l'a écrit dans un livre de souvenir. Dieu a vu des chrétiens qui étaient en communion entre eux et Il l'a écrit dans son propre journal, juste parce qu'ils avaient parlé les uns avec les autres.

Ma compréhension de la communion fraternelle est bien plus grande que ce qu'elle était avant. Avant j'avais une compréhension bien faible de la communion chrétienne. Avant je raisonnais de cette façon: j'étais en train de m'occuper des choses de Dieu et me disais alors: « Interrompons ce que je suis en train de faire selon la volonté de Dieu. Je devrais marquer une pause avoir un peu de communion pendant un temps, puis je pourrai retourner à mon activité principale. » La réalité est qu'il arrive souvent que la communion soit l'activité principale que Dieu attend de nous. Il s'agit souvent de son plan pour nous pour l'instant présent, de juste prendre du temps les uns avec les autres pour être ensemble, de juste parler les uns aux autres. Ce qui est important c'est la volonté de Dieu.

L'étude de la Bible est importante si c'est la volonté de Dieu. Est-ce que vous réalisez que l'étude de la Bible peut être un péché si jamais c'est la volonté de Dieu que vous soyez en communion à cet instant ? Laissez-moi le dire d'une autre manière. La prière et l'étude de la Bible peuvent être un péché si vous devez être en train de pécher, de jouer au base-ball ou de nager. Nous ne sommes pas tout le temps plus spirituels lorsque nous faisons des choses spirituelles. Il y a de nombreuses personnes qui ont cette idée. Elles pensent que lorsqu'elles témoignent, qu'elles parlent du Seigneur, qu'elles chantent des hymnes ou qu'elles prient, elles sont plus spirituelles. Non, ce n'est pas le cas.

Est-ce que Jésus était plus spirituel lorsqu'Il a ressuscité Lazare d'entre les morts que lorsqu'Il a lavé les pieds des disciples? Cela ne fait pas de différence. Il était spirituel lorsqu'Il marchait en communion avec Son Père et vous êtes spirituels lorsque vous marchez en communion avec votre Père, peu importe ce que vous faites. La socialisation est un merveilleux don de Dieu, et parfois mettre fin à ce temps en commun que l'on passe avec les chrétiens pour aller prier ou étudier la Bible, même si cela peut sembler spirituel à la surface, est en réalité une rébellion contre Dieu.

3 Jean dit que lorsque nous sommes en communion avec Dieu, nous ne ferons pas de la communion avec les hommes un besoin parce que nous avons déjà la communion avec Dieu. Il s'agit donc d'une merveilleuse chose. C'est si précieux et c'est la seule chose dont Dieu dit qu'Il en garde une trace dans son journal. C'est simplement lorsque les chrétiens se retrouvent ensemble et parlent. C'est réellement une chose précieuse pour Dieu. C'est une chose merveilleuse et Dieu met cela par écrit. Donc lorsque je suis en communion avec Dieu, je serai aussi en communion avec ceux qui sont en communion avec Dieu. Ma plus grande joie sera de me réunir avec ceux qui ont la même pensée et qui chérissent les choses de Christ et nous nous réjouirons de notre communion ensemble.



OUVRIR SA MAISON POUR LES FRÈRES ET SOEURS

3 Jean est très pragmatique et nous donne trois choses pratiques pour être en communion avec ceux qui sont en communion avec Dieu. 3 Jean 5-6 dit: « Bien-aimé, tu agis fidèlement dans ce que tu fais pour les frères, et même pour des frères étrangers, lesquels ont rendu témoignage de ta charité, en présence de l'Église. » Le premier point pratique est d'ouvrir sa maison pour les frères et soeurs même si ce sont des étrangers.

Est-ce que vous réalisez que des étrangers en Christ sont tout de même bien plus proches que quelqu'un de votre famille qui n'est pas en Christ ? Il peut s'agir de quelqu'un qui connaît Jésus et que vous n'avez jamais rencontré avant et si vous êtes avec lui pendant quelques minutes, vous êtes déjà plus proches de lui que de vos propres parents qui sont les plus proches, parce que vous avez Christ. Vous pouvez les rafraîchir, les nourrir, leur faire du bien, vous faire du bien les uns aux autres. Voilà une des façons pour être en communion avec les frères et soeurs. Si je suis en communion avec Dieu, j'accueillerai ceux qui sont en communion avec Dieu et ma maison sera ouverte pour eux.

3 Jean 7-8 dit: « Car c'est pour le nom de Jésus-Christ qu'ils sont partis, sans rien recevoir des païens. Nous devons donc accueillir de tels hommes, afin d'être ouvriers avec eux pour la vérité. » Si quelqu'un est communion avec Dieu, il ne recevra rien des personnes non sauvées. Ce n'est pas la volonté de Dieu que les personnes non sauvées puissent contribuer à l'oeuvre de Dieu. Ils ne doivent pas donner d'offrandes ou de contributions. Il faut laisser le peuple de Dieu aider l'oeuvre de Dieu.

Ceci dit le peuple de Dieu doit prier pour que l'Esprit les guide dans la gestion de leurs biens. Des milliers de chrétiens soutiennent ceux qui ne sont pas en communion avec Dieu. C'est une tragédie et la plupart des gens ne savent même pas qui ils soutiennent parce qu'ils mettent leur argent dans une sorte de grand fond et ensuite cet argent est distribué. Ils n'ont aucune idée si les personnes qu'ils soutiennent marchent en union avec Dieu. Ils ne savent pas s'ils prêchent le Seigneur Jésus-Christ ou s'ils prêchent un légalisme restrictif avec une longue liste de règles et d'observances en mettant les gens sous un esclavage. Ainsi nous soutenons des personnes qui ne font rien d'autre que mettre des chapes de plomb sur le cher peuple de Dieu. C'est vraiment une tragédie de voir cela.

C'est un grand verset contre le fait de donner la dîme uniquement à l'église locale. Certaines personnes disent que toutes les dîmes devraient aller pour l'église locale. Non, ce n'est pas ce que Jean dit. Jean nous dit que la volonté de Dieu est tout le temps que vous souteniez ceux qui marchent en communion avec Dieu. Cette personne n'a pas besoin d'être un ouvrier à temps plein. Cela n'a pas besoin d'être quelqu'un qui a un diplôme, qui a un titre, qui a été ordonné ou que ce soit un missionnaire très connu. Il faut simplement que ce soit quelqu'un qui vive en communion avec Dieu. Il arrivera souvent que Dieu mette sur votre coeur le fait de soutenir quelqu'un d'autre qui est en communion avec Dieu. Il s'agit d'un incroyable principe de communion. Dieu vous dirigera de façon personnelle pour savoir où votre argent doit aller.

Nous pensons souvent que l'hospitalité c'est donner un lit et un repas à quelqu'un. Mais il y a plus dans l'hospitalité que cela. C'est sûrement ouvrir votre maison, mais c'est également ouvrir votre porte-monnaie. Cela fait partie de l'hospitalité. Cela peut même aller plus loin. 3 Jean 9-10 dit: « J'ai écrit quelques mots à l'Église; mais Diotrèphe, qui aime à être le premier parmi eux, ne nous reçoit point. C'est pourquoi, si je vais vous voir, je rappellerai les actes qu'il commet, en tenant contre nous de méchants propos; non content de cela, il ne reçoit pas les frères, et ceux qui voudraient le faire, il les en empêche et les chasse de l'Église. » Il semble que Diotrèphe avait beaucoup de puissance dans cette église, il avait le pouvoir de mettre les gens dehors. Cet homme pensait qu'il était le seul à avoir accès à la vérité. Lorsque quelqu'un venait pour servir le peuple de Dieu, Diotrèphe le rejetait.

Dans ce passage nous voyons que non seulement nous devons ouvrir notre maison, non seulement nous ouvrirons notre porte-monnaie, mais nous devons également être ouverts nous-mêmes au ministère des autres personnes. Je peux vous dire que nous avons tous besoin de ce message et tout spécialement nous les hommes. Voilà ce que l'hospitalité signifie, c'est que ma maison sera ouverte, mon porte-monnaie sera ouvert et mon coeur sera aussi ouvert.

Diotrèphe manifeste de la fierté et il montre ce qu'est vouloir avoir la prééminence. C'est la fierté qui fait qu'un homme finit par penser qu'il a toutes les réponses et toute la vérité. Des personnes peuvent être amenées à penser que c'est tout le temps elles qui doivent enseigner, avoir la parole et que ce sont elles qui ont les bonnes réponses.

Si je marche réellement dans la communion avec Dieu, j'ouvrirai ma maison, j'ouvrirai mon porte-monnaie et j'ouvrirai mon coeur, pour être ouvert à toutes les personnes qui ont quelque chose à me donner. Je serai enseignable et sensible pour apprendre à connaître la vérité.

Terminons avec un petit résumé. 2 Jean nous dit que si je suis en communion avec Dieu, je serai séparé de ceux qui ne sont pas en communion avec Dieu. 3 Jean nous dit que si je suis en communion avec Dieu, je serai aussi en communion avec ceux qui sont en communion avec Dieu.

Prions:

Notre Père nous savons que ces deux lettres ont été écrites à ceux qui marchent dans la vérité et l'amour, à ceux qui sont réels et qui manifestent le fruit de l'esprit. Nous prions pour que nous puissions vivre dans la réalité de ces deux lettres. Nous savons qu'en Christ Jésus, Tu nous as donné tout ce dont nous avons besoin pour faire que nous soyons réels. Merci parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos coeurs, par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

Seigneur nous Te prions simplement pour une intolérance divine contre le mal, afin que nous puissions dire que nous nous délectons dans l'amour de notre Dieu et nous haïssons toutes les mauvaises voies, afin que nous soyons ouverts à tous les enfants de Dieu, qui sont en communion avec Toi. Que nos maisons soient ouvertes, que notre porte-monnaie soit ouvert et que nos coeurs soient aussi ouverts pour recevoir des vérités de la part des autres croyants. Délivre-nous de l'esprit de Diotrèphe, de l'esprit de fierté qui fait que nous aimons avoir la prééminence. Imprime de façon indélébile dans notre coeur que Jésus-Christ doit avoir la prééminence en toutes choses et que nous ne Lui substituons rien. Délivre-nous de vouloir prendre ce qui est bon en ratant ce que Tu as de meilleur. Nous prions au nom de Jésus. Amen.