1 JEAN #1 - INTRODUCTION

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre première leçon sur cette merveilleuse épître de 1 Jean.

Prions:

Père céleste, nous Te remercions encore une fois tellement pour le Saint-Esprit qui vit dans notre coeur, pour tourner nos yeux vers notre cher Sauveur. Nous prions que Tu puisses ouvrir nos yeux sur Lui d'une manière toute fraîche dans cette étude et qu'ainsi Tu puisses agir dans notre coeur et nous transformer à Son image. Nous Te louons pour Ta Parole. Nous Te louons pour l'Esprit de Dieu. Merci parce qu'avec ces deux choses Tu peux nous instruire. Nous Te louons au nom de Jésus. Amen.

Nous allons commencer l'étude du livre de 1 Jean. Comme vous le savez, l'apôtre Jean a écrit cinq livres de la Bible. Il a écrit l'évangile de Jean puis ces trois épîtres, 1 Jean, 2 Jean et 3 Jean. Quel est l'autre livre que Jean a écrit? Il s'agit de l'Apocalypse, le dernier livre de la Bible.

Dans cette leçon, j'aimerais vous introduire à cette merveilleuse épître de 1 Jean. Elle ne fait que cinq chapitres, mais elle est très riche. Nous allons essayer de survoler l'épître et d'en saisir tout le parfum. Avant que nous ne parcourions les chapitres les uns après les autres, j'aimerais que vous puissiez goûter à ce livre, j'aimerais que vous ayez faim du grand message de ce livre. La question que nous pouvons nous poser est: qu'est-ce qui manquerait à notre vie si Dieu enlevait 1 Jean de la Bible? Qu'est-ce que Dieu aimerait accomplir dans notre vie alors que nous étudions cette épître ensemble? C'est cela que nous désirons voir dans cette étude, c'est-à-dire le grand message de 1 Jean.



LE MESSAGE DE 1 JEAN EST POUR TOUT LE MONDE

Pour entrer dans le message de 1 Jean, laissez-moi faire des observations sur le livre dans son ensemble. Ma première observation est assez simple: c'est que le livre a été écrit par l'apôtre Jean. J'aimerais le dire de cette façon, il ne s'agit pas uniquement de l'apôtre Jean mais du grand vétéran de la Croix. Ce que je veux dire, c'est que lorsque Jean écrit cela il est maintenant un très vieux saint. Il est âgé. Il n'est pas seulement un chrétien, il est un chrétien mûr. Il a déjà passé beaucoup d'années dans la vie chrétienne. Les récits nous laissent à penser que tous les autres onze apôtres sont probablement déjà morts. Jean est maintenant seul.

Je ne peux pas le prouver à 100 %, mais il y a certains érudits qui pensent que 1 Jean a même été écrit après le livre de l'Apocalypse de telle sorte que c'est le dernier livre de la Bible qui a été écrit. Je ne sais pas si c'est le dernier livre mais c'est probablement un des derniers. Il a surement été écrit entre l'an 90 et 100. Jean devait certainement avoir autour des 90 ans. Nous savons qu'il est mort lorsqu'il avait 100 ans. Jean est donc très âgé. Il est habituellement accepté que l'apôtre Paul ait été tué en l'an 64. Par conséquent, même l'apôtre Paul était au ciel depuis 30 ans lorsque Jean a écrit cela.

J'aimerais que nous prenions les versets 2:12-14. Je désire vous rendre attentifs à certaines des personnes auxquelles Jean s'adresse dans ce livre. Les versets 2:12-14 disent: « Je vous écris, petits-enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom. Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le malin. Je vous ai écrit, petits-enfants, parce que vous avez connu le Père. Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin. »

Lorsque nous en arriverons au chapitre 2, j'essaierai de vous exposer ce verset, mais pour l'instant considérons les personnes à qui Jean écrit, petits enfants, jeunes hommes, pères. Dans ce livre Jean s'adresse sans cesse à ces chrétiens en tant que petits enfants, jeunes hommes et pères. Voici un livre écrit par un vieil homme à des jeunes hommes, par un vieil homme à des pères, par un vieil homme à des petits enfants. Par conséquent, même si je ne vous ai pas encore dit ce qu'est le message de ce livre, nous voyons qu'il s'adresse à tout le monde. Quoi que Jean ait écrit, cela s'applique aux petits enfants. Quoi que Jean ait écrit, cela s'applique aux pères. Quoi que Jean ait écrit, cela s'applique aux jeunes hommes.

De nos jours il y a de nombreux livres qui sont spécifiques à un public. C'est-à-dire que les auteurs écrivent un livre spécifiquement pour les enfants, pour les jeunes ou pour les adultes. Mais nous avons ici un livre qui a été écrit par un vieil homme pour tout le monde. Cela ne change rien si vous êtes jeunes ou vieux. Quel que soit le thème, cela s'applique à tout le monde. Nous ne pouvons pas dire: « Je suis trop jeune, ce livre n'est pas fait pour moi. » Non, 1 Jean est pour vous. Même si vous êtes un chrétien aguerri; quel que soit son message, il est pour vous. Vous ne pouvez pas dire: « Je suis maintenant trop vieux, je suis fatigué, je ne suis plus capable de faire ce que je pouvais faire » et ce genre de choses. Non, le message de 1 Jean est pour tout le monde.

Et lorsqu'un vieil homme qui a marché pendant 40, 50, 60 ou 70 ans avec Dieu, comme c'est le cas pour Jean, parle, nous devrions écouter. Il a sûrement quelque chose à dire. Par conséquent, alors que la Bible arrive à la fin, Dieu nous donne cette merveilleuse épître qui est 1 Jean. Il nous dit: « J'aimerais que vous entendiez ce qu'un chrétien expérimenté a à dire. » Ce vétéran de la foi a quelque chose à nous dire avant que la Bible ne se termine. Peu importe si vous êtes jeunes, si vous êtes d'un âge moyen ou si vous êtes vieux. Ce message est pour tout le monde.

J'aimerais faire le lien entre le fait que Jean était un saint mature avec le Psaume 92:14-15 qui dit: « Plantés dans la maison de l'Éternel, ils prospèrent dans les parvis de notre Dieu; ils portent encore des fruits dans la vieillesse, ils sont pleins de sève et verdoyants. » Le monde parle des personnes âgées qui deviennent sèches, mais la Bible parle des personnes âgées qui sont pleines de sève et qui portent des fruits. Certaines personnes pensent que la Bible compare l'âge avancé avec le soleil couchant, mais ce n'est jamais le cas. Elle compare l'âge avancé au soleil levant.

Le point que je veux souligner ici est que Jean, en tant que chrétien âgé, portait du fruit, il ne s'est pas fané avec l'âge. Il a porté du fruit lors de sa vieillesse, il avait un message à partager. Lorsqu'il écrit cela il est expérimenté, très mature et plein de sagesse. Il a marché avec le Seigneur pendant plus de 70 années et il a quelque chose à dire. Je veux simplement vous suggérer que lorsque vous rencontrez quelqu'un qui a marché si longtemps avec Dieu, que Dieu nous donne la grâce de l'écouter.

Lorsque j'étais à l'école biblique un des professeurs a dit et je ne l'ai jamais oublié: « Peu importe à quel point vous avez progressé ou à quel point vous pensez que vous avez progressé, asseyez-vous aux pieds des gens qui ont des cheveux gris. » Je sais ce qu'il voulait dire par cela. A travers les années cela a été d'une grande sagesse pour moi. Vous voyez, même si vous savez quelque chose ou si vous pensez savoir quelque chose, même si vous avez un diplôme de théologie, il n'y a rien qui puisse se substituer à la connaissance du Seigneur que l'on acquiert avec l'âge.

Si vous lisez l'arrière-plan de la vie de Jean, vous verrez que Dieu a fait un grand miracle pour lui dans son âge avancé. Des gens ont essayé de le tuer. Ils l'ont mis dans de l'huile bouillante pour le tuer, mais il a survécu parce que Dieu l'a secouru par un grand miracle. Lorsqu'il était isolé sur l'île de Patmos, Dieu est venu à lui dans une grande révélation. Jean est un homme que nous devons écouter.

Laissez-moi maintenant vous montrer ce que je pense être le grand thème de ce livre. Nous le trouvons dans les 4 premiers versets de cette épître. 1 Jean 1:1-4 dit: « Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, - car la vie a été manifestée, et nous l'avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, - ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite. »

Ceux qui sont familiers avec les écrits de Jean, et en particulier l'évangile de Jean, peuvent trouver des parallèles entre l'épitre de 1 Jean et l'évangile de Jean. Dans l'évangile de Jean il décrit le Seigneur Jésus-Christ en tant que la Parole. En Jean 1:1, il écrit: « Au commencement était la Parole... » Et ici en 1 Jean 1:1 il parle de la parole de vie. Il s'agit de la même personne. Jean parle également ici du commencement. Mais il ne s'agit pas du commencement à Bethléem, il s'agit du commencement dans l'éternité passée. Jean nous dit ici qu'il a expérimenté cela. Au verset 1:2 Dieu est appelé la vie éternelle.

Les commentateurs ont remarqué que dans 1 Jean il n'y a pas de préliminaire. Jean ne donne pas d'introduction. Paul commence souvent ses lettres par des salutations, mais vous ne trouvez rien de tel dans 1 Jean. Vous ne trouvez aucune salutation générale ou personnelle. Jean va directement à Jésus lorsqu'il commence sa lettre. Il commence en disant: « Laissez-moi vous parler de la parole qui était dès le commencement, laissez-moi vous parler de Celui dont le nom est la Parole de Vie. Laissez-moi vous parler de Celui qui est la vie éternelle. » Il n'y a pas de préliminaire dans 1 Jean.



CONNAITRE CHRIST DE FAÇON SPIRITUELLE

Jean commence à nous parler de la perception qu'il a eue du Seigneur et de quelle façon il a expérimenté Jésus. Je pense que vous êtes familiers avec le fait que Jean est appelé le disciple que Jésus aimait. Jean 13:23 dit: « Un des disciples, celui que Jésus aimait, était couché sur le sein de Jésus. » Est-ce que vous pouvez imaginer Jean couché sur le sein de Jésus? C'est le reflet d'une relation très proche et tendre. Jean est proche de ses 100 ans, il regarde en arrière et désire nous parler de ce Jésus sur le sein duquel il était couché. Il dit au verset 1:1: « ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché... » Jean est en train de nous dire que Jésus est réel.

Plus tard dans la leçon nous verrons de quelle façon Jean s'occupe de l'hérésie des gnostiques qui à son époque est encore sous sa forme embryonnaire. Le mot gnostique vient de gnose qui signifie connaître, ce sont des personnes fières qui disent connaître. Ces gens ne croyaient pas que Jésus était un vrai homme. L'évangile de Jean nous dit que Jésus est le Christ et 1 Jean nous dit que le Christ est Jésus. Dans 1 Jean l'apôtre nous dit qu'il était un vrai homme. Il dit: « Nous l'avons vu. Nous l'avons contemplé. Nous l'avons touché. Nous avons parlé avec lui. Nous savons qu'Il est réel. »

Pourtant cela fait maintenant longtemps que Jean l'a vu, cela fait maintenant longtemps que Jean l'a touché, cela fait maintenant longtemps que Jean lui a parlé. Cela fait maintenant longtemps qu'il a été couché sur son sein. Il dit donc au verset 1:2: « Car la vie a été manifestée... » Il a maintenant d'autres moyens pour percevoir Jésus. Il l'a entendu, il l'a vu, il l'a contemplé, il l'a touché et ensuite la vie a été manifestée. Jean parle là de la façon dont Dieu se révèle à l'homme intérieur. C'est quelque chose de différent, il parle là d'une connaissance spirituelle.

Le fait d'entendre Sa voix, de Le voir, de toucher Son corps et de se reposer sur Son sein, tout cela était maintenant de l'histoire ancienne pour Jean, mais il dit pourtant qu'il continue de Le connaître. Car spirituellement Jean continue de se reposer sur Son sein. Jean ne Le voit plus avec les yeux naturels, il ne L'entend plus avec les oreilles naturelles et il ne Le touche plus avec ses mains naturelles, mais il continue de Le connaître de façon spirituelle.

Jean est maintenant un vieil homme et il se rappelle comment c'était de connaître Jésus dans la chair. Mais en l'an 32, Jésus est monté à la droite de Dieu le Père. Et Jean nous dit que cela fait plus de 60 ans qu'il ne s'est pas reposé sur le sein de Jésus. Pourtant il désire que nous sachions qu'il n'a pas fini de se reposer sur le sein de Jésus de façon spirituelle.

Voilà le sujet de 1 Jean, il nous dit que la chair s'est manifestée à nous et que nous continuons encore à Le connaître et même si Jean ne peut pas Le voir avec les yeux humains, L'entendre avec les oreilles humaines, qu'il ne peut plus Le toucher avec ses mains, il peut encore le faire de façon spirituelle. Le verset 1:3 dit: « Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ. »



LE MESSAGE DE 1 JEAN EST LA COMMUNION AVEC DIEU

Quel est le thème du livre de 1 Jean? La réponse est la communion avec Dieu. Jean a encore et toujours la communion avec Dieu. Dans le premier paragraphe de ce livre nous trouvons trois fois le mot communion.

• Verset 1:3: « Afin que vous aussi vous soyez en communion, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ... »
• Verset 1:6: « Si nous disons que nous sommes en communion avec lui... »
• Verset 1:7: « Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché... »

Le message du livre de 1 Jean est la communion avec Dieu. C'est le Cantique des cantiques du Nouveau Testament. Veuillez noter ce que dit le verset 1:3: « Afin que vous aussi vous soyez en communion... » Je n'ai pas compris cela pendant des années. Je pensais que Jean voulait dire que les chrétiens ont la communion entre eux. Je pensais que Jean disait que nous avons la communion ensemble. Je pensais que Jean disait: « J'écris pour que vous puissiez avoir la communion avec nous. » Non, il ne s'agit pas de la communion entre nous chrétiens. Il ne s'agit pas de la communion horizontale mais verticale. Jean nous dit: « J'ai la communion avec Dieu. Je profite de Dieu. J'ai presque 100 ans, j'ai marché avec le Seigneur, j'ai joui du Seigneur et maintenant j'écris pour que vous, vous soyez en communion avec nous, c'est-à-dire Dieu et moi. » C'est Jean et Dieu qui ont cette grande communion et il aimerait que ses lecteurs la partagent avec eux.

Jean ne veut pas dire que les chrétiens n'ont pas de communion ensemble et ne se réjouissent pas ensemble. Il veut simplement dire: « J'aimerais écrire une lettre. Je sais que je suis vieux. Mais j'aimerais dire quelque chose aux enfants, aux jeunes et aux plus vieux. J'aimerais vous dire quelque chose au sujet de marcher avec Dieu. J'ai fait cela pendant 70 ans et c'est merveilleux. Et rien ne me rendra plus joyeux que si vous me rejoignez dans cette communion. »

Le verset 1:4 dit: « Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite. » Il ne dit pas afin que votre joie soit parfaite, mais afin que notre joie soit parfaite. Jean est en train de dire que rien ne le rendrait plus joyeux que de vous voir profiter de la communion avec Dieu dont lui profite également. Voilà tout le sujet de ce livre. Jean leur dit: « Je profite du Seigneur, j'aimerais également que vous profitiez du Seigneur. Nous avons une grande communion ensemble. J'aimerais que vous ayez cette grande communion et rien ne me rendrait plus joyeux que d'entendre que vous êtes entrés dans la même communion que j'ai. » Voilà je pense ce qu'est le grand thème du livre de 1 Jean.

Presque toutes les personnes qui commentent cette grande épître, font grand cas du mot grec que Jean emploie toujours à nouveau dans cette lettre pour désigner le mot communion. Dans le grec il s'agit de ce merveilleux mot « koinonia » qui signifie prendre part ou avoir en commun. C'est un mot grec très très riche.

C'est un mot tellement riche qu'il est difficile de trouver un équivalent en français. Alors que je prépare les études, je lis dans toutes les traductions qui sont à ma disposition et je pense les avoir presque toutes. Certaines traductions emploient le mot communion, d'autres le mot communication, d'autres prendre part, d'autres le compagnonnage, certaines la distribution. En Actes 2:44 il est écrit: « Tous ceux qui croyaient étaient dans le même lieu, et ils avaient tout en commun. » Cette expression « avoir tout en commun » a la même racine que « koinonia. » C'est juste mettre en commun.

Nous pouvons comprendre cela au niveau terrestre. Si nous avons quelque chose de commun, nous pouvons avoir la communion ensemble. Si j'aime la pêche et que vous aimez la pêche, nous pourrons avoir la communion. Nous allons parler de la pêche. Vous pouvez avoir la communion avec quelqu'un qui a des choses en commun avec vous, cela peut-être les timbres, les livres, le sport ou même une maladie. Vous voyez cela marche au niveau terrestre. Mais ce qui est merveilleux dans ce livre, est que Jean nous dit que nous avons quelque chose de commun avec Dieu. C'est cela qui est si incroyable, c'est que nous puissions avoir la communion avec Dieu. Dans ce livre, Jean commence à nous dévoiler les possibilités de communion avec Dieu.

Genèse 5:24 dit: « Hénoc marcha avec Dieu; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit. » La chose incroyable ici n'est pas qu'Hénoc a marché avec Dieu, la chose incroyable est que Dieu a marché avec Hénoc. Ce qui est incroyable n'est pas que Noé a marché avec Dieu, mais que Dieu a marché avec Noé. Mais qu'est-ce que nous avons en commun avec Dieu? Je veux vous le montrer à partir du livre de 1 Jean. Les chrétiens sont appelés les concitoyens, les cohéritiers et les co-ouvriers avec Christ. Nous avons quelque chose en commun avec Dieu.



CHRIST PARTAGE NOTRE VIE D'HOMME ET NOUS PARTAGEONS SA VIE DIVINE

Il n'y a que deux possibilités par lesquelles nous puissions avoir la communion avec Dieu, avoir quelque chose en commun avec Dieu. Soit Dieu doit nous élever à son niveau pour que nous puissions partager quelque chose avec Lui ou alors Dieu doit descendre à notre niveau pour que nous puissions avoir quelque chose en commun. Jean nous montre de quelle manière Dieu a fait les deux choses. Il nous a élevés afin que nous partagions maintenant Son nom, nous sommes des chrétiens. Le mot Christ se trouve dans chrétien. Il est le Fils de Dieu et nous sommes les enfants de Dieu. Il est un vainqueur et nous sommes des vainqueurs. Il est un Roi et un prince et nous sommes rois et princes. Il est l'héritier et nous sommes cohéritiers. Il nous a élevés pour que nous partagions tout avec Lui. Est-ce qu'Il ne s'est jamais abaissé à notre niveau? Est-ce qu'Il partage notre peine, notre souffrance et nos circonstances de vie? Oui, tout à fait. 1 Jean nous dévoile de quelle façon nous avons cette merveilleuse communion avec Dieu.

Laissez-moi encore faire quelques observations concernant le livre dans son ensemble et qui est en lien avec son grand thème. J'espère que cela pourra vous préparer pour étudier 1 Jean. Lorsque j'étudie la Bible, une des choses que j'essaie de faire est de lire plusieurs fois le livre dans son entier. J'essaie ainsi de saisir la direction que le Saint-Esprit imprime au livre. Une des façons de faire cela est d'être attentif aux choses qui reviennent encore et encore. En d'autres termes, lorsque Dieu répète plusieurs fois la même chose vous pouvez vous dire qu'Il désire que je comprenne cela.

Alors que j'ai lu ce livre de 1 Jean, j'ai vu des mots qui revenaient plusieurs fois. Il y a un mot qui est revenu 32 fois en seulement cinq chapitres. C'est le mot connaître ou savoir. Pour que vous puissiez connaître... Les commentateurs nous rendent presque tous attentifs au fait que c'est un grand livre sur la connaissance. Ce livre n'a pas été écrit afin que vous espériez, que vous supposiez, que vous imaginiez ou que vous pensiez, mais pour que vous connaissiez. Pour que vous Le connaissiez Lui. Pour que vous connaissiez que vous êtes en Lui. Pour que vous connaissiez la Vérité. Pour que vous sachiez que lorsque vous Le voyez, vous devenez comme Lui. Pour que vous connaissiez que vous êtes passés de la mort à la vie. Pour que vous sachiez qu'Il a été manifesté pour prendre votre péché. Pour que vous sachiez qu'il s'agit de la dernière heure. Pour que vous connaissiez toutes ces choses.

Nous lisons en Jean 20:31 que le livre de Jean a été écrit pour que nous puissions croire que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. Jean a écrit Son évangile afin que nous puissions croire en Christ et que nous ayons la vie.

1 Jean 5:13 nous dit pourquoi il a écrit son épître. Ce verset dit: « Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. » Jean a écrit l'évangile afin que nous croyions. Et maintenant il écrit cette épître afin que nous sachions ce que nous croyons. Pour que nous ayons une assurance à ce sujet. Pour que nous ne l'oubliions pas. Un des grands accents que nous trouvons donc dans ce texte c'est connaître. Pour que nous puissions connaître. Nous verrons cela avec davantage de détails dans les leçons suivantes.

L'autre chose qui m'a frappé en lisant le texte, est le mot mentir et le fait de prétendre ou de se tromper soi-même. Considérez les versets suivants:

1 Jean 1:6: « Nous mentons... »
1 Jean 1:8: « La vérité n'est point en nous... »
1 Jean 1:10: « Nous le faisons menteur... »
1 Jean 2:4: « est un menteur, et la vérité n'est point en lui... »
1 Jean 2:21: « Qu'aucun mensonge ne vient de la vérité... »
1 Jean 2:27: « Qu'elle n'est point un mensonge... »
1 Jean 5:10: « Celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur... »

1 Jean 1:6: « Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité. »
1 Jean 1:10: « Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous. »
1 Jean 2:4: « Celui qui dit: Je l'ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n'est point en lui. »
1 Jean 2:6: « Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même. »
1 Jean 2:9: « Celui qui dit qu'il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres. »

Vous voyez donc dans ce livre qu'il existe une communion avec Dieu dont les chrétiens n'ont pas idée. Puis nous voyons tout cet accent qui est mis sur « si nous disons, si nous disons. » Il est possible de parler de la communion mais de ne pas réellement l'expérimenter. Il est possible de faire semblant. Il est possible de prétendre avoir cette communion. Il est possible de parler de l'union, de parler de la communion, de dire que la Bible est vivante, mais sans que cela soit réel.

Ce vieil homme Jean a écrit à tous les groupes d'âge pour leur dire qu'il y a une communion avec Dieu. Vous n'avez pas besoin d'en douter. Il y a une communion avec Dieu et vous n'avez pas besoin de faire semblant. Voici le sujet de cette lettre: c'est que nous puissions connaître une communion sans en douter ni en faisant semblant ou en jouant à un jeu.

Pourquoi est-il possible que nous en doutions? C'est probablement que cela est trop bon pour être vrai. J'ai vraiment été étonné lorsque j'ai lu cela parce que je sais au sujet de quoi Jean aurait pu écrire. Si j'avais l'âge et l'expérience de Jean qu'est-ce que j'écrirais? Jean a fait des miracles. Il a ressuscité des morts. Il a purifié des lépreux, il a chassé des démons. Il était avec Pierre, lorsque ce dernier a guéri un boiteux à la porte du temple appelée La belle (cf. Actes 3:1-9). Mais Jean ne mentionne aucun miracle dans son épître. On pourrait s'attendre que lorsqu'il arrive à la fin de sa vie il écrive: « Laissez-moi vous parler de tous les miracles dont j'ai été l'auteur ou le témoin. »

Dans l'évangile de Jean il fait le lien entre les événements qui surviennent et l'Ancien Testament. Mais dans toute cette épître il ne mentionne pas une seule fois l'Ancien Testament. Alors qu'il est sur le point de mourir et d'aller au ciel, il nous dit qu'il y a une seule chose qui est brûlante dans son coeur et c'est qu'il a profité du Seigneur, il a eu une communion avec Dieu et il désire aussi que ses lecteurs vivent la même chose. Vous pouvez connaître cela, vous n'avez pas besoin d'en douter.

Il arrive parfois que je me regarde dans le miroir et je vois la corruption qui habite en moi et je me demande comment en tant que chrétien je ne suis pas arrivé plus loin que cela. Vous connaissez la Parole et il est si simple de faire semblant, mais Jean nous dit que nous n'avons pas besoin de jouer à un jeu, cela peut être réel. 1 Jean est là pour nous donner une douce communion avec Dieu, pour que nous puissions Le connaître et L'expérimenter.

Alors que je méditais sur ce livre j'ai pensé à un chant qui s'appelle « Il marche avec moi. » Il y a un refrain qui dit: « Il marche avec moi, Il parle avec moi, et Il me dit que je Lui appartiens. » Je peux m'imaginer Jean avec Jésus dans ce jardin alors qu'il sera bientôt au ciel. C'est comme cela qu'il a passé toute sa vie. C'est si simple. Christ marche avec moi et parle avec moi, mais nous autres chrétiens nous sommes tout le temps en train de nous disputer au sujet de tant de choses et nous avons du mal à vivre ensemble. Si seulement nous comprenions ce qu'est la communion avec Lui. Nous n'avons pas besoin d'en douter et nous n'avons pas besoin de la simuler.

Encore une observation avant de terminer. La façon dont Jean a écrit cela est en révélant Christ. Dans le chapitre 1, il dit que Dieu est lumière. Nous devons étudier cela. Dans le chapitre 2, il dit que Dieu est juste. Nous devons étudier cela. Dans le chapitre 4, il dit que Dieu est amour. Nous devons étudier cela. Dans le chapitre 5, il dit que Dieu est la vie. Nous devons étudier cela.

Toute la lettre tourne autour du fait que Dieu est lumière, Dieu est juste, Dieu est amour et Dieu est la vie. Nous allons donc étudier Jean afin que nous ayons la communion avec Dieu, que nous puissions Le connaître et ne pas douter, et que nous ne fassions pas semblant en jouant à un jeu ou en simulant. Nous voulons étudier cette lettre pour connaître Dieu comme Celui qui est lumière, qui est juste, qui est amour et qui est la vie.

Prions:

Père nous Te remercions pour ce merveilleux livre. Seigneur nous sommes excités de voir de quelle manière Tu nous élèves à Ton niveau afin que nous puissions avoir quelque chose en commun avec Toi. Nous sommes émerveillés de voir de quelle façon Tu t'abaisses à notre niveau afin que nous puissions avoir quelque chose en commun avec Toi. Ton grand désir alors que Tu arrives à la fin de la Bible est de nous apprendre l'importance d'avoir une communion réelle avec Toi. Nous désirons étudier ce livre selon la grande révélation de Toi en tant que lumière, juste, amour et la vie qui s'y trouve. Merci d'imprimer fortement cela dans nos vies pour que lorsque nous ayons fini, nous puissions profiter de la même communion dont jouissait l'apôtre Jean avec Toi. Accorde-nous lors de cette étude de pouvoir nous reposer sur le sein du Seigneur Jésus. Nous Te le demandons dans le nom de Jésus. Amen.

1 Jean #2