1 CORINTHIENS #4 - LA DIVISION ET LE TRIBUNAL DE CHRIST

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre quatrième leçon sur cette merveilleuse épître de 1 Corinthiens.

Prions:

Père, nous Te demandons de nous ouvrir Ta parole en Te priant que nous puissions Te voir. Nous prions que Tu nous délivres d'une simple approche académique. Nous ne désirons pas venir de façon froide et détachée, mais nous Te demandons de venir à notre rencontre pour nous donner une révélation de notre Seigneur Jésus-Christ. Ouvre notre coeur à tout ce qui est de Toi, et protège-nous de tout ce qui est de l'homme. Merci parce que nous pouvons nous rencontrer de cette façon et accorde-nous un bon moment dans Ta parole. Nous Te le demandons au nom de Jésus. Amen.



RESUME

J'aimerais vous donner quelques rappels pour que nous puissions bien avoir à l'esprit le thème de 1 Corinthiens et son message spirituel. Ce thème découle de deux faits. Le premier fait nous vient de l'église qui était à Corinthe. Corinthe était une des villes les plus pécheresses du monde antique. Dans ce terrible environnement, Dieu a appelé à Lui un peuple. Après que Dieu ait appelé un peuple dans cet endroit de péché, les nouveaux chrétiens ont souvent conservé leur ancienne façon de se comporter. Par conséquent, l'église avait des problèmes uniques. Le Saint-Esprit a choisi l'église de Corinthe parce que c'était l'église la plus problématique sur terre. Dieu a choisi cette église pour l'utiliser comme illustration de tous les types de problèmes possibles. Il n'y aura jamais plus d'église comme Corinthe.

Loué soit Dieu pour l'existence de cette église de Corinthe, qui a permis à Dieu de mettre par écrit une fois pour toutes, les solutions à tous ces problèmes. Dieu désirait montrer comment son message allait agir dans des circonstances extrêmes. Vous verrez à travers toute la Bible que Dieu choisit les cas les plus graves, parce que si la solution fonctionne dans les cas les plus graves, elle fonctionnera également dans les cas les plus simples. Le message de l'Evangile a donc montré son efficacité dans l'église de Corinthe.

Le second fait est que dans le livre de 1 Corinthiens, le Saint-Esprit met l'accent sur la révélation de Christ en tant que Seigneur. Vous voyez cela davantage dans 1 Corinthiens que dans tous les autres livres du Nouveau Testament. Soixante-quatorze fois, il est fait référence à notre Seigneur Jésus en tant que Seigneur.



LE SEUL PROBLEME DE CORINTHE

Pourquoi est-ce si important? C'est parce que la Seigneurie de Christ est présentée comme la solution de chaque problème. A première vue, il semblerait que l'église de Corinthe avait de nombreux problèmes. Mais en fait, ils n'avaient qu'un seul problème, même s'il y avait de nombreuses manifestations de ce seul problème. Il y avait de nombreux symptômes, mais le seul problème qu'ils avaient, c'était le problème du péché.

Le livre de Corinthiens ne s'occupe pas uniquement de la superstructure, mais il nous amène aux fondations. Il nous amène aux racines, au coeur, à la base de tous les problèmes. Réalisez-vous que tout problème qui n'est pas traité à ses racines, n'est pas réellement géré. Si vous ne traitez pas le problème à sa racine, vous n'avez pas de réelle solution. Tout ce que vous ferez, c'est changer l'apparence du problème. Je me rappelle d'un problème que nous avions sur notre petit gazon, il était couvert de pissenlits. Ma solution était de les couper à raz. Eh bien, si vous connaissez les pissenlits, vous savez que plus vous les coupez à raz, plus ils poussent. Il vous faut les couper à la racine, sinon ils continueront à revenir encore et encore. Mon coeur est triste pour ces chrétiens qui n'ont pas appris par l'Esprit de Dieu, qui n'ont pas été éveillés à cette vérité. Ils traitent les problèmes en surface et ne font que couper les choses à la surface.

Dieu Lui, va jusqu'aux racines. Dans 1 Corinthiens, nous apprenons la vérité suivante: bien souvent, ce que nous appelons un problème n'est pas le vrai problème, et dans ce cas, la solution ne peut être la vraie solution. Le problème c'est le péché, et la solution est la Seigneurie de Christ. C'est pour cette raison que nous avons choisi le thème. A travers notre union avec Jésus-Christ notre Seigneur, nous avons la solution a tous les problèmes, qu'ils soient corporatifs ou individuels. Que ce soit un problème de groupe comme cela été le cas dans cette église, que ce soit un problème de famille ou que ce soit un problème personnel, la solution à tous ces problèmes est de connaître Christ en tant que Seigneur.

Si vous entrez dans la Seigneurie de Christ, si vous Lui permettez d'avoir un accès sans restriction dans votre vie, vous serez étonnés de voir que vous deviendrez des chrétiens « non problématiques. » Vos problèmes ne disparaîtront pas, mais c'est Christ qui commencera à régner sur vos problèmes. Ensuite ils concourront tous pour vous former à l'image de Christ. Notre verset clé est le verset 12:3: « C'est pourquoi je vous déclare que nul, s'il parle par l'Esprit de Dieu, ne dit: Jésus est anathème! et que nul ne peut dire: Jésus est le Seigneur! si ce n'est par le Saint-Esprit. » Il est facile de dire: « Christ est mon Seigneur, je me suis soumis à la Seigneurie de Christ. » Mais se soumettre à Christ en tant que Seigneur est un miracle de Dieu. Aucun chrétien n'est soumis à la Seigneurie de Christ de façon naturelle. Seul le Saint-Esprit peut manifester dans nos coeurs la réalité que Christ est Seigneur. C'est dans la mesure où le Saint-Esprit fait de Christ le Seigneur de notre vie que nous devenons des chrétiens « non problématiques. » Une des choses que Dieu veut accomplir à travers notre étude de 1 Corinthiens, c'est de faire de nous des chrétiens « non problématiques. »

Bien qu'il n'y ait qu'un seul problème réel, le problème du péché, il y avait huit manifestations de ce problème. Ces huit manifestations forment le plan du livre. Ces problèmes sont des problèmes représentatifs. En d'autres termes ils sont tout inclusifs. Aucune église dans aucune génération n'aura jamais à faire face à d'autres problèmes que ceux auxquels ont fait face les gens de Corinthe. Voici un plan général découpé par chapitre.

• Chapitres 1-4: Le problème des divisions. Il y avait des divisions, des désunions, des désharmonies, des discordes, des schismes et des séparations dans l'église.
• Chapitre 5: Le problème de la pureté personnelle. Il y avait de l'immoralité dans l'église.
• Chapitre 6: Le problème des différends personnels. Les chrétiens se traînaient en justice les uns aux autres.
• Chapitre 7: Le problème du mariage. Paul parle ici de divorce et de séparation. Cela inclut le mariage mais c'est plus large que cela.
• Chapitres 8-10: Le problème des pratiques discutables. En d'autres termes, Dieu donne des principes de comportement concernant des choses que Dieu ne mentionne pas de façon explicite. Qu'en est-il des sujets dont la Bible ne parle pas? C'est là où Il nous dit comment agir dans ces situations.
• Chapitre 11: Le problème des images et des symboles. C'est illustré par le voile des femmes et le repas du Seigneur, et tous les abus qui ont eu lieu à cette époque.
• Chapitres 12-14: Le problème de l'abus des dons spirituels.
• Chapitre 15: Le problème des fausses doctrines. Nous avons ce grand chapitre sur la résurrection parce que certains ont nié la résurrection.

Tous ces symptômes représentent tous les problèmes auxquels les églises auront à faire face. En assimilant le message de ce livre, nous trouverons la réponse de Dieu pour notre temps. Dans nos derrières leçons, nous avons discuté des quatre premiers chapitres qui parlent du problème sur lequel Paul met le plus l'accent. Lorsque vous en arrivez à ces quatre chapitres, il est presque choquant de réaliser que Dieu a commencé à cet endroit, en parlant de cela! Il ne commence pas par s'occuper des fausses doctrines, ni de l'ivrognerie qui a cours lors des repas du Seigneur. Il ne commence pas par les problèmes d'inceste et d'immoralité. Je pense que c'est avec cela que j'aurais commencé. Je serais venu dans l'église, retroussant mes manches et disant: « Nous devons nettoyer cet endroit. Occupons-nous de ces mauvais problèmes moraux. » Mais le Saint-Esprit commence avec ce problème très sérieux de la désunion, et en fait, Il donne davantage de place à ce problème qu'à tous les autres dans ce livre. Le problème de division, de désharmonie et de désunion dans le Corps occupe quatre chapitres. C'est là, en effet, où Satan fait le plus de mal: l'unité du Corps de Christ. Lorsque Satan veut prendre place dans le peuple de Dieu, une de ses armes favorites, c'est d'attaquer son unité.

Vous voyez, si tout le reste est correct, mais que nous ne sommes pas un, alors tout va de travers. Nous sommes fondamentalement unis en Christ Jésus. C'est le grand problème que nous pouvons rencontrer, c'est la base, c'est la fondation. Le Saint-Esprit commence par-là parce que si vous n'êtes pas au clair avec la fondation, vous n'êtes au clair nulle part ailleurs. C'est un problème très, très sérieux.

Voilà ce que disent les versets 1:10-13: « Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. Car, mes frères, j'ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu'il y a des disputes au milieu de vous. Je veux dire que chacun de vous parle ainsi: Moi, je suis de Paul! et moi, d'Apollos! et moi, de Céphas! et moi, de Christ! Christ est-il divisé? Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés? »

Dans ces quatre chapitres, le Saint-Esprit expose les quatre causes sous-jacentes de division dans l'église de Corinthe. Nous en avons déjà vu deux. La cause sur laquelle l'accent est le plus mis, c'est la sagesse humaine. Où que vous regardiez dans ces quatre chapitres, vous voyez la sagesse du monde. La sagesse du monde est la sagesse qui ne conduit pas à la connaissance de Dieu. Dans tout groupe où se manifestent des affections pour la sagesse du monde, il se trouve de la désunion. Corinthe n'était pas la seule église infectée par cette sagesse humaine. Malheureusement, partout où vous regardez de nos jours, vous constatez la sécularisation du sacré. Le monde séculaire vient se mêler aux choses sacrées de Dieu. Tout semble être mesuré par ce monde, par les dollars, le budget, le nombre, les organisations, les programmes, les trucs et astuces pour capter l'attention des gens et ainsi de suite.

Paul détourne nos yeux de tout cela, et les tourne vers Christ qui est notre sagesse. L'Eglise n'avance pas par les programmes, mais en regardant avec une foi simple à Jésus seul par la puissance du Saint-Esprit. La sagesse du monde a causé des dégâts dans cette église, et elle en fait encore de nos jours.



UNIS DANS L'ESPRIT BIEN QUE DIVISÉS DANS LA FOI

Dans notre dernière leçon, nous avons examiné la deuxième cause de division la plus accentuée. C'est le fait de mettre un fort accent sur un sujet particulier. Ce que nous voulons simplement dire ici, c'est regarder aux hommes ou aux systèmes des hommes. Les Corinthiens disaient: « Je suis de Paul. Je suis de Céphas. Je suis d'Apollos. » Ils abaissaient ainsi même Christ, pour en faire le chef d'une secte, car certains disaient: « Je suis de Christ. » Lorsque vous vous limitez à un accent particulier, vous devenez exclusifs, vous exaltez les hommes et vous abaissez Christ. Voilà ce que nous avons vu la dernière fois.

Pour bien saisir cela je vais vous redonner le principe que nous avons vu la dernière fois. Cette vérité est basée sur Ephésiens 4:3 & 13 qui dit: « Efforcez-vous de conserver l'unité de l'Esprit par le lien de la paix... jusqu'à ce que nous arrivions tous à l'unité de la foi. » Dans ce passage, Dieu nous montre où réside l'unité. Elle réside dans l'esprit, non pas dans la foi. En d'autres termes, nous pouvons avoir des doctrines différentes, nous pouvons nous diviser au sujet des doctrines, mais tout de même avoir la communion. Les différences que nous avons au sujet de la doctrine ne doivent pas affecter notre communion. Dieu nous enseigne, nous avertit, nous rend attentifs au fait que nous aurons des lumières différentes. Vous verrez les choses d'une manière et je verrai les choses d'une autre manière. C'est pour cela que Dieu dit: « Efforcez-vous de conserver l'unité de l'Esprit par le lien de la paix... jusqu'à ce que nous arrivions tous à l'unité de la foi. »

Etre divisé sur un sujet relatif à la foi, ne devrait pas remettre en cause notre communion. Les divisions pour cause de doctrine ne sont pas mauvaises. C'est nos divisions dans l'esprit qui sont mauvaises, ce sont nos mauvaises attitudes. Les divisions ne sont pas mauvaises, c'est être un diviseur qui est mauvais. Parfois nous devons nous séparer pour des motifs de conscience. Mais nous ne devons pas avoir une attitude de diviseur, c'est en lien avec l'esprit. Lorsque vous regardez autour de vous, vous voyez toutes ces dénominations. Les dénominations ne sont pas mauvaises, si elles ne sont que des divisions au sujet de doctrines. Elles deviennent mauvaises si c'est du dénominationalisme; si elles deviennent exclusives et qu'elles ont une attitude qui regarde les autres de haut avec dédain. C'est une allégeance sans faille à un homme ou à un système qui affecte le Corps de Christ; c'est le fait d'exalter une personne au-dessus d'une autre et ainsi de suite. Voilà ce qui est mauvais. L'église de Corinthe était divisée parce qu'il s'y trouvait ces accents particuliers, et cela brisait le lien de l'Esprit.

Par exemple si le chrétien A croit dans la sécurité éternelle, et que le chrétien B ne croit pas dans la sécurité éternelle, y a-t-il de la place pour la communion entre le chrétien A et le chrétien B? La réponse est oui, autour de Christ. C'est pour cela que Paul passe son temps à nous ramener à Christ car Il est le seul dénominateur commun unificateur entre les membres du peuple de Dieu. Lorsque chacun d'entre nous sommes sur différents niveaux de la vie chrétienne, et que nous sommes tous des bébés en train de lutter pour essayer de connaître Dieu, qu'est-ce qui pourra faire que nous nous rencontrerons? La réponse est Christ. Même si une personne ne croit pas dans la sécurité éternelle, elle croit dans la Seigneurie de Christ et ainsi il y a de la place pour la communion autour de la personne de Jésus-Christ.

Si le chrétien A croit que Dieu va faire de grands signes et de grands miracles et que le chrétien B pense que Dieu ne le fera plus, y-a-t-il de la place pour la communion entre eux? Bien entendu qu'il y en a dans la personne de Jésus-Christ. C'est Lui que nous avons en commun. Certains chrétiens pensent que nous serons enlevés avant la tribulation. Certaines personnes pensent que nous serons enlevés au milieu. Certaines personnes pensent que nous devrons passer par la tribulation et que nous serons enlevés à la fin. Certaines personnes pensent que tous les chrétiens ne seront pas enlevés. Y-a-il une place pour la communion entre ces personnes? Oui, il y a de la place en Christ Jésus. Nous sommes en communion dans le Seigneur Jésus.

Peut-être que vous pensez que pour baptiser quelqu'un, il faut verser quelques gouttes d'eau sur son front, d'autres pensent qu'il faut verser de l'eau sur sa tête et d'autres encore pensent qu'il faut immerger les personnes dans l'eau. Est-ce qu'elles peuvent avoir la communion? Bien sûr, c'est possible dans la personne de Christ. Si nous essayons d'avoir la communion à partir de la doctrine, nous finirons par nous combattre, nous ne serons pas d'accord. Mais si nous restons en Christ, nous pouvons avoir une merveilleuse communion. C'est cela que Paul essaie de faire à Corinthe. Ils étaient tous divisés dans l'esprit au sujet des doctrines. Certains disaient: « Voici la bonne doctrine et tous ceux qui ne croient pas la même chose sont stupides. » Mais Paul leur disait: « Ne brisez pas votre communion à cause de ces sujets, vous êtes un Corps. Vous n'avez pas encore l'unité de la foi. Ce sera le cas lorsque Dieu mettra tout à plat, mais jusqu'à ce qu'il en soit ainsi, gardez l'unité de l'esprit par le lien de la paix. »

Il se peut que quelqu'un veuille prendre le pain et le vin une fois par mois, quelqu'un d'autre une fois par semaine, quelqu'un d'autre chaque jour, et quelqu'un d'autre ne pas le prendre, mais ne brisez pas la communion pour cela. Vous pouvez avoir la communion en Christ Jésus. Christ est mort pour nous, voilà ce que nous avons en commun. Il nous aime, voilà ce que nous avons en commun. Il s'occupe de nous, voilà ce que nous avons en commun. Il vit en nous, voilà ce que nous avons en commun. Tous les chrétiens sont d'accord sur ces grandes choses. Nous pouvons discuter au sujet de son Sacerdoce, nous pouvons discuter au sujet de sa Seigneurie, nous pouvons discuter sur le fait qu'Il est un Sauveur et qu'Il est notre avocat à la droite de Dieu le Père. Il y a des milliers de choses autour de la personne de Christ, au sujet desquelles nous pouvons avoir la communion. Voilà donc les deux causes principales de division, la sagesse humaine et l'accent mis sur des sujets particuliers liés à la foi.



LE JUGEMENT HATIF DES AUTRES CHRETIENS

Dans les chapitres 1 à 4, Paul nous donne deux autres causes de divisions. L'une est le jugement hâtif que l'on peut avoir les uns sur les autres. L'autre est l'orgueil spirituel. Vous voyez que toutes ces choses sont connectées et elles ont toutes leurs racines dans le péché.

Considérons maintenant cette troisième cause de division parmi le peuple de Dieu qui est le jugement hâtif que l'on peut avoir sur les autres. Voici ce que disent les versets 4:1-5: « Ainsi, qu'on nous regarde comme des serviteurs de Christ, et des dispensateurs des mystères de Dieu. Du reste, ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle. Pour moi, il m'importe fort peu d'être jugé par vous, ou par un tribunal humain. Je ne me juge pas non plus moi-même, car je ne me sens coupable de rien; Car je n'ai rien sur ma conscience; mais par là je ne suis pas justifié; mais celui qui me juge, c'est le Seigneur. C'est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu'à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des coeurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due. »

Nous avons appelé ce problème le jugement hâtif des autres chrétiens. Laissez-moi vous montrer la réelle essence de ce problème. En quoi le fait de juger les autres peut causer des divisions et des problèmes dans l'église? Veuillez noter cette expression du verset 4:5: « ...Mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des coeurs. » Gardez cela à l'esprit un instant. Les chrétiens aiment bien citer Matthieu 7:1 qui dit: « Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. » Ensuite ils disent que les chrétiens ne sont pas censés se juger les uns les autres, car Matthieu le dit. Ils devraient lire le reste de Matthieu 7. Parce que Matthieu 7:14 dit: « Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au-dedans, ce sont des loups ravisseurs. » Si vous n'êtes pas censés juger, comment ferez-vous pour reconnaître un faux prophète lorsqu'il se manifestera? Le même chapitre qui dit: « Ne vous jugez pas les uns les autres » dit également « Méfiez-vous des faux prophètes, car ils viennent vers vous en vêtements de brebis. » Matthieu 7:16 et 20nous disent que nous les reconnaîtrons à leurs fruits.

Vous voyez, il y a une différence entre juger les fruits et juger les racines. 1 Corinthiens nous parle des motifs du coeur des hommes. Plus loin dans le livre de 1 Corinthiens, Paul dit aux chrétiens « Pourquoi n'avez-vous pas jugé ce frère chrétien? » Dans le chapitre 4, Paul dit: « Ne vous jugez pas les uns les autres. » Mais plus tard il dira: « Pourquoi ne l'avez-vous pas jugé? Pourquoi ne l'avez-vous pas exclu de votre communion? Pourquoi ne l'avez-vous pas excommunié? Vous auriez dû le juger. » Mais au chapitre 4 il dit: « Ne vous jugez pas les uns les autres. » De quoi parle-t-il?

Vous voyez, il y a un jugement qui est juste, qui fait la part des choses. Mais il y a également un jugement qui est faux, qui est diviseur. Quelle est la différence? La voici: Nous ne devons pas juger les motifs du coeur des hommes. Nous ne pouvons pas voir les motifs. Si un chrétien devient un ivrogne, s'il est infidèle à son conjoint, s'il profère des ragots, puis-je le juger? Vous voyez, même si je ne le juge pas, je peux utiliser la Bible comme un miroir, et lui dire: « Voici ce que dit la Bible, voici à quoi ressemble Ta vie, la Parole de Dieu te juge. » Je n'ai même pas besoin de le juger, j'ai simplement à me baser sur la Parole qui le juge.

Mais ce n'est pas ainsi que les Corinthiens ont agi. Non seulement ils n'ont pas jugé les choses extérieures, mais de plus, ils les toléraient. Les Corinthiens essayaient d'assumer les prérogatives de Dieu, en essayant de regarder dans le coeur des hommes. Ils jugeaient les motifs des coeurs des hommes. Ils avaient cet esprit critique qui condamne.

Veuillez noter que dans les versets 4:3-4, l'apôtre Paul fait référence à trois cours différentes qui nous jugent. La première est la cour des opinions humaines. Paul dit: « Pour moi, il m'importe fort peu d'être jugé par vous ou par un tribunal humain. » Pour lui, peu importe que le jury soit composé de croyants ou d'incroyants, les hommes ne peuvent pas voir son coeur. Il peut donc faire appel de tous les verdicts que les hommes prononcent, parce qu'ils ne peuvent pas voir son coeur.

Puis il parle d'une cour supérieure. A la fin du verset 4:3 il dit: « Je ne me juge pas non plus moi-même. » Il fait ici référence à la cour de la conscience, de sa propre conscience dans son corps. Il nous rend attentifs à deux faits au sujet de sa conscience. La première c'est que sa conscience n'est pas infaillible. Il dit: « Même si je ne suis pas condamné par ma conscience, ce n'est pas pour cela que je suis acquitté. Ce n'est pas parce que ma conscience dit que je suis propre que cela me justifie. » Alors que vous avancez avec le Seigneur, vous apprendrez quelque chose d'important sur votre conscience et j'espère que vous l'apprendrez rapidement parce que les chrétiens sont souvent terrassés par cela. Avant que vous soyez sauvés, votre conscience est votre amie, elle a pour objectif de vous montrer que vous avez besoin de Jésus. Elle ne connaît qu'un seul mot: coupable. C'est tout ce que la conscience sait dire. Elle ne sait rien dire, si ce n'est: coupable, coupable!

Par conséquent, avant que vous ne soyez sauvés, elle est votre amie, mais quand vous êtes sauvés, votre conscience devient votre ennemie, parce qu'elle n'a pas changé de langage. Elle continue de dire: « Coupable, coupable. » Même si vous lui dites: « J'ai été purifié par le sang de Christ », elle continue de dire: « Coupable. » C'est tout ce qu'elle sait dire. Votre conscience est une conscience qui a chuté. Cette idée que votre conscience peut être votre guide est un des plus grands mensonges que Satan ait jamais soufflé à la race humaine. Votre conscience ne peut pas être votre guide. Il est dit qu'elle est souillée et morte. Votre conscience ne peut pas vous conduire sur la bonne voie et tout particulièrement après être devenu chrétien. C'est pour cela que vous suivez le Saint-Esprit et non votre conscience. Ce n'est pas la conscience qui est votre guide. Jérémie 17:9 dit: « Le coeur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître? »

Un jour, il m'est arrivé de mesurer et de couper une planche mais à la fin il lui manquait deux centimètres. C'est parce que ma règle était cassée à une de ses extrémités, il lui manquait deux centimètres, elle commençait avec le 2! Et bien la conscience est une mesure qui est cassée aux deux extrémités. Vous ne pouvez pas faire confiance à votre conscience. Vous voyez, votre conscience peut vous tromper. Elle ne s'intéresse qu'à la forme. Elle vous dira: « Tu négliges la Parole de Dieu! » Vous répondez alors: « Très bien je vais la lire. » Ensuite vous la lisez et vous vous endormez. Et votre conscience vous dit: « C'est mieux, je suis content de voir que tu lis. » Votre conscience est satisfaite de votre hypocrisie. Vous ne pouvez pas faire confiance à votre conscience. Votre conscience vous dira à quel point vous êtes bon, généreux, sympathique, et tout le reste.

Paul dit: « Je ne me laisserai pas juger par un homme et je ne fais pas confiance à ma propre conscience. » Si sa conscience lui dit: « Ok, tu n'es pas coupable. » Cela ne fait pas de lui quelqu'un qui est acquitté. Ce n'est pas parce que sa conscience lui dit cela que c'est vrai. Dieu voit plus profondément que sa conscience. Voilà le point qu'il souligne ici.

La seconde chose qu'il met en avant ici, et c'est en lien avec le message de 1 Corinthiens, c'est que si je ne peux pas faire confiance à ma conscience, si je ne sais pas ce qu'il y a dans mon propre coeur, si je ne connais pas mes propres motifs, si je ne sais pas si je le crois vraiment lorsque je dis « pardon ou merci », si je ne suis pas certain que je suis sincère lorsque je dis « je t'aime », comment vais-je pouvoir juger vos motifs? Voilà quel est son point. Si les chrétiens ne peuvent même pas se juger eux-mêmes, s'ils ne sont même pas sûrs de leurs propres motivations, alors de quels droits peuvent-ils s'ériger en juge pour juger les motivations des autres chrétiens? Vous voyez, c'est cela qui divise le Corps de Christ.

Comme souvent, nous tirons des conclusions hâtives lorsque quelqu'un se lève pour donner son témoignage en disant: « Cette personne aime se mettre en avant. Elle fait toujours ce genre de choses. » Comment pouvez-vous le savoir? Nous ne pouvons pas lire les motifs des autres. Peut-être que vous dites parfois: « Je peux le dire en voyant son regard. » Mais que pouvez-vous déduire de ce regard? Cette personne a peut-être simplement des problèmes? Peut-être que vous dites: « Je vois bien qu'il n'est pas entré dans cette expérience. Je vois bien qu'il n'a pas faim et soif des choses de Dieu. Je vois cela. » Non, nous ne pouvons pas lire ce qu'il y a dans le coeur de quelqu'un!

Soyez prudents lorsque vous dites de quelqu'un « il est fier », « il est hypocrite » ou il « est simplement jaloux. » Peut-être que c'est vrai, mais vous ne le savez pas. Comment pouvez-vous savoir cela? C'est cela qui met des séparations dans le Corps de Christ. Vous ne pouvez pas dire que quelqu'un fait quelque chose, juste pour vous impressionner. Vous ne savez pas si c'est le cas. Vous ne pouvez pas dire si quelqu'un fait quelque chose pour sa propre gloire et qu'il désire simplement les louanges des hommes. Nous ne savons pas ce genre de chose et c'est cela qui est arrivé à Corinthe.

Des hommes se levaient pour regarder dans le coeur d'autres hommes, mais pas pour juger les fruits, pas pour juger les choses extérieures en disant: « Il est immoral, il est un ivrogne. » Non, pas pour cela, ils ne s'arrêtaient pas à cela. Ils essayaient de voir dans le coeur et disaient: « Je sais ce que tu ressens, je sais ce qui ce passe à l'intérieur. » Mais Paul dit: « Je ne sais même pas ce qui se passe au plus profond de mon coeur. J'aimerais être sincère, mais je ne sais pas si c'est toujours le cas. Je ne sais pas si j'ai réellement faim et si je recherche vraiment Christ. Je veux faire confiance à Dieu pour cela. Je ne connais même pas mes propres motifs, et donc je ne peux pas connaître les vôtres. Et vous ne pouvez pas connaître les miens. » Voilà quel était le grand argument de Paul.

Dans le verset 4:4 Paul dit: « Celui qui me juge, c'est le Seigneur. C'est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu'à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des coeurs. » Paul dit que nous avons affaire à un Dieu qui regarde au coeur et qui nous connaît mieux que nous nous connaissons nous-mêmes. L'homme, avec l'oeil le plus exercé, ne peut pas voir nos motifs. Nous ne pouvons pas voir nos propres motivations, seul Dieu peut y voir clair. C'est ici le grand argument de Paul. En lien avec cela, J'aime Apocalypse 2:23 qui dit: « Je ferai mourir de mort ses enfants; et toutes les Eglises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les coeurs, et je vous rendrai à chacun selon vos oeuvres. »

L'arrière-plan de ce jugement hâtif des uns par rapport aux autres et spécialement en termes de motifs, est en lien avec le tribunal de Christ. C'est la seconde fois déjà dans cette épitre où il y fait référence. On en parle pour la première fois au verset 3:10 qui dit: « Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus. Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ. Or, si quelqu'un bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l'oeuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaître, parce qu'elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'oeuvre de chacun. Si l'oeuvre bâtie par quelqu'un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si l'oeuvre de quelqu'un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu. » Voici encore un autre passage, c'est 2 Corinthiens 5:10 qui dit: « Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu'il aura fait, étant dans son corps. »

Ce sujet du tribunal de Christ est un sujet très intéressant. Alors que je parcours un livre, je dois faire attention à ne pas partir dans l'étude d'un thème particulier. Car vous pouvez passer beaucoup de temps dans toutes les choses que vous rencontrez. Nous avons étudié cela plus en détails dans notre étude de 1 Thessaloniciens. Pour vous expliquer pourquoi Paul en parle ici, laissez-moi vous donner quatre grands faits sur le tribunal de Christ. Ce n'est pas exhaustif, mais juste suggestif. Il y a davantage de choses au sujet du tribunal que ce que je vais mentionner, mais ces quatre faits sont suffisants pour comprendre pourquoi Paul y fait référence ici et quel est le lien avec ce jugement hâtif des autres.



LE TRIBUNAL DE CHRIST N'EST PAS LA POUR JUGER NOS PECHES, MAIS NOS OEUVRES

Le premier fait est que le tribunal de Christ n'est pas un jugement par rapport aux péchés. Il est important de réaliser cela. Certains chrétiens pensent qu'ils seront jugés pour leurs péchés dans le futur. C'est dans le passé que vous avez été jugés pour le passé. Vous ne serez jamais jugés dans le futur pour cela. Vous avez été jugés dans la personne de Jésus, votre substitut. Le péché ne reviendra plus à la surface, vous avez déjà été jugés en Christ pour vos péchés.

Dieu pourrait-Il demander réparation deux fois pour le même péché? Que penseriez-vous d'une personne qui viendrait chez vous vous réclamer deux fois l'argent que vous lui devez? Cela ne serait pas honnête. Cela ne serait pas juste. Eh bien, Dieu n'est pas un juge malhonnête. Il a déjà reçu réparation pour vos péchés à travers le sang de Jésus-Christ, et Il ne va pas à nouveau le demander de notre part.

Mais si ce n'est pas le péché qui sera jugé, qu'est-ce qui sera jugé? Le verset 4:13 dit: « Car le jour le fera connaître, parce qu'elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'oeuvre de chacun. » C'est le feu qui va tester la qualité de l'oeuvre de chaque homme. Ce n'est pas la personne qui sera jugée, c'est son oeuvre. Vous voyez, même celui dont l'oeuvre entière a été complètement brûlée n'a pas été touché en sa personne. Pourquoi? parce qu'il a été sauvé par le sang de Christ. Il ne s'agit donc pas d'un jugement par rapport à une personne, par rapport à vous, ou par rapport au péché. Mais cela concerne votre oeuvre, votre ministère et votre vie.

Nous sommes parfois un peu confus à cause des mots jugement et feu, et nous pensons automatiquement à l'enfer, mais ce n'est pas du tout de cela dont il est question. Dieu a pleinement accepté le paiement du Seigneur Jésus pour vos péchés, ajouter quelque chose à cela serait dire que c'est une oeuvre inachevée. Mais ce n'est pas le cas, c'est une oeuvre achevée.



NOUS DEVRONS RENDRE DES COMPTES DEVANT LE TRIBUNAL

La seconde chose concernant le tribunal de Christ, c'est qu'un jour viendra où l'on devra rendre des comptes. Je pense que c'est très clair. Nous devrons un jour répondre devant le tribunal. Nous serons tous debout devant Celui dont les yeux sont comme une flamme de feu. Pourquoi Paul nous parle-t-il de cela? Veut-il simplement nous donner des informations sur les évènements futurs, sur ce qui arrivera plus tard? Non, Dieu ne nous parle jamais du futur pour que nous connaissions le futur. Il nous parle du futur pour que cela ait un effet sur notre vie actuelle. Cela doit avoir un effet sur notre présent. Le fait que nous ayons un jour à rendre des comptes au Seigneur a pour objectif de nous affecter d'une façon ou d'une autre maintenant.

C'est une des choses que j'aime au sujet des prophéties. Chaque vérité future à un avant-goût dans le présent. Dieu ne veut pas simplement nous enseigner quelque chose sur le futur. En lien avec cela, j'aimerais vous demander: Redoutez-vous le fait de rendre des comptes devant les hommes? Lorsque j'étais à l'école, je haïssais les tests. Je ne désirais pas passer des examens. C'est parce que je ne voulais pas rendre des comptes. Je n'aimais pas rendre des comptes aux hommes. Redoutez-vous le moment où quelqu'un au-dessus de vous vous demande des comptes? Qu'il s'agisse de parents, d'un comité, d'un patron ou toutes sortes de personnes. Est-ce que vous aimez le moment où quelqu'un vient dans votre bureau et dit: « Ok, faisons le point sur tes activités. » Peut-être que vous vous dites: « Je n'ai pas à rendre des comptes aux hommes, je rendrai des compte à Dieu. » Cela peut être vrai, mais il est possible aussi que si vous redoutez de rendre des comptes devant les hommes, cela indique que vous redoutez de rendre des comptes au Seigneur.

Le fait de rendre des comptes dans notre vie actuelle, a pour objectif de nous préparer à rendre des comptes dans le futur. N'ayez pas peur de rendre des comptes ici-bas; cela nous aide à nous préparer pour le retour du Seigneur Jésus-Christ. N'ayez donc pas peur, si vous avez une position de responsabilité, de demander des comptes ici-bas. Avant, je pensais que je pouvais faire confiance aux chrétiens et que je n'avais pas besoin de leur demander des comptes. Eh bien, je ne crois plus cela. Je désire que ceux qui sont sous ma responsabilité puisse rendre des comptes. Parce que cela fait partie de cette connaissance de Dieu, et c'est une préparation pour le tribunal de Christ. Tout cela fait partie de la connaissance de Jésus. Chaque fois que nous rendons des comptes pour nos actions, nous avons un avant-goût de ce qui arrivera plus tard, pour chacun d'entre nous lorsque nous nous tiendrons devant Celui dont les yeux sont comme une flamme de feu.

Pensez simplement à ce que l'on éprouve, à la honte que nous connaissons dans nos corps mortels. Je suis sûr que vous avez déjà eu honte dans vos corps mortels lorsque vous avez dû rendre des comptes à quelqu'un. Quelle sera alors la honte que nous éprouverons lorsque nous nous tiendrons devant Christ dans nos corps immortels? En lien avec cela, j'aime le verset de 1 Jean 2:28 qui dit: « Et maintenant, petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu'il paraîtra, nous ayons de l'assurance, et qu'à son avènement nous ne soyons pas confus et éloignés de lui. » Ici Jean présente le fait de demeurer en Christ comme la solution. Paul avertit les chrétiens de ne pas se juger les uns les autres mais d'être patients et de laisser le jugement à Christ.



NOUS SERONS JUGES SUR NOS MOTIVATIONS

Le troisième point que Paul souligne au sujet du tribunal de Christ, c'est ce qui se passera devant ce tribunal. Nous l'avons lu au verset 4:5 qui dit: « Qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des coeurs. » Au tribunal de Christ, Dieu ne posera qu'une seule question, et elle sera: « Où était ton coeur? » Voilà ce qui se passera devant le tribunal de Christ. Il ne va pas regarder à vos succès ou à vos échecs. Il ne vous demandera pas à combien de comité vous appartenez, à quel point vous étiez occupés avec le service chrétien. Il ne posera pas de questions de ce genre. Il n'est pas impressionné par la dureté de notre travail. Rappelez-vous que dans les versets 3:5-7 le point de Paul était le suivant: L'homme n'est rien, il n'est qu'un instrument. L'un plante, l'autre arrose. Quelqu'un a un talent, l'autre en a cinq, et l'autre dix, mais Paul dit que celui qui travaille réellement, c'est Dieu et non pas les hommes. C'est Dieu qui fait croître.

Vous ne lirez nulle part dans votre Bible que vous faites quelque chose pour Dieu. Pendant sept ans, j'ai été sur une « voie de garage » à ce sujet. On m'avait enseigné que j'avais été sauvé pour servir Dieu et j'étais supposé faire de grandes choses pour le Seigneur. La Bible enseigne que c'est Lui qui oeuvre à travers nous. Ce n'est pas la même chose que de travailler pour Lui. Dieu oeuvre à travers les chrétiens. C'est Lui qui oeuvre, et nous sommes les instruments. Un des plus grands problèmes dans la vie chrétienne, c'est quand on confond la part de l'homme et la part de Dieu. Quelle est la part de Dieu et quelle est la part des hommes? Je vais vous le dire: la part des hommes, et vous n'aurez jamais rien à y ajouter, c'est de garder son coeur fixé sur Jésus-Christ. C'est tout. Et c'est sur ce point que vous serez jugés devant le tribunal de Christ. Quelle est la part de Dieu alors? C'est tout le reste! C'est le fruit, le succès, l'évangélisation, le fait de gagner des âmes, la mission et tout le reste.

Dieu ne nous blâmera jamais de ne pas faire ce que Lui seul peut faire! Dieu ne nous blâmera jamais parce que nous n'aurons pas fait Son travail! En fait, plus vite vous apprenez cette leçon, mieux vous serez dans la vie chrétienne. Nous avons déjà assez de problèmes pour faire notre propre partie, alors, n'essayons pas de réaliser la part de Dieu. La part de Dieu est très lourde. Il nous est impossible de réaliser Sa partie. Si seulement le peuple de Dieu apprenait à rester en dehors des affaires de Dieu, les choses iraient bien mieux. Nous essayons toujours de faire ce que seul Dieu peut faire. On ne vous demandera jamais combien d'âmes vous avez mené à Christ. On ne vous demandera jamais combien d'argent vous avez mis dans l'oeuvre du royaume de Dieu. On ne vous demandera jamais à combien de réunions vous avez assisté, ou si vous avez soutenu cette mission ou celle-ci. Dieu ne fera qu'examiner les motifs de votre coeur. Il n'examinera que la direction de votre coeur et rien d'autre.

Vous pouvez ainsi parcourir les six passages du Nouveau Testament concernant le sujet du tribunal de Christ et vous n'en trouverez pas un seul qui dise que Dieu jugera autre chose que les motivations de votre coeur, la direction de votre coeur. Nous, nous pensons que nous serons jugés par rapport à ce que nous faisons pour Dieu. En réalité, vous serez jugés sur le temps où vous avez gardé les yeux fixés sur Jésus seul. Voilà par rapport à quoi vous serez jugés. Vous voyez, si vous regardez à Jésus, vous êtes disponibles en tant que son instrument, ensuite, Il peut vous utiliser. Bien entendu, ensuite, Il vous utilisera pour semer, planter, arroser ou pour d'autres choses. Voilà trois aspects en relation avec le tribunal de Christ. Ce n'est pas un lieu où le péché est jugé. Nous devrons rendre des comptes mais ce sont nos motivations qui seront évaluées.



LE TRIBUNAL DE CHRIST EST LE JOUR DE GLOIRE DE CHRIST

Laissez-moi encore vous indiquer un quatrième point avant de retourner dans 1 Corinthiens. Il y a un côté négatif et un côté positif au tribunal de Christ. Mettez ensemble l'expression du verset 3:15 « Il perdra sa récompense » et celle du verset 4:5 « Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due. » Ces deux passages nous parlent du même évènement: « Il perdra sa récompense » et « chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due. » Le tribunal de Christ sera un temps de perte et un temps de gain. De nombreuses personnes ont essayé de comprendre la nature des récompenses dans le futur. Mais sans la compréhension biblique au sujet du genre de récompense, il se peut que vous ayez l'attitude suivante: « Je ne me préoccupe pas vraiment des récompenses. Je ne vis pas la vie chrétienne, pour recevoir une récompense. Peu m'importe les récompenses. Je n'aime pas Jésus pour recevoir une récompense. Même si je ne reçois rien, je servirai tout de même le Seigneur. Mais toutes ces récompenses n'apportent rien à mon âme parce que je ne me préoccupe pas de cela. Peu m'importe de recevoir une couronne ou pas. Cela m'est égal. Je ne fais pas cela pour des dons personnels. Je désire simplement connaître le Seigneur et jouir de Lui. »

De nombreuses personnes ont cette pensée. Cela semble être très noble, mais révèle une ignorance de la révélation de Dieu concernant le tribunal de Christ. Lorsque vous perdez votre récompense, qu'est-ce que vous perdez? Et lorsque vous gagnez, qu'est-ce que vous gagnez? Voilà ce que nous aimerions maintenant regarder. Certaines personnes ont essayé de comprendre la nature de la récompense à partir des cinq couronnes qui nous sont promises dans la Bible. Laissez-moi juste vous donner les références concernant ces couronnes.

1 Pierre 5:4 parle de la couronne de gloire.
2 Timothée 4:7-8 parlent d'une couronne de justice
1 Thessaloniciens 2:19-20 parlent de la couronne d'exaltation
1 Corinthiens 9:25 parle de la couronne impérissable
Apocalypse 2:10 parle de la couronne de vie

Je ne suis pas d'accord avec le commentaire ci-après, mais voici ce que j'ai lu: « La couronne de gloire est la couronne des ouvriers à plein temps. La couronne de la justice est la couronne d'un chrétien qui attend Jésus. La couronne de l'exaltation est la couronne de celui qui gagne des âmes. La couronne impérissable est la couronne des athlètes chrétiens qui se sont disciplinés. Et la couronne de la vie est une couronne particulière pour ceux qui sont morts martyrs. » Une telle approche trace des lignes de démarcation très fortes entre les couronnes. La réalité n'est pas du tout ainsi. Toutes les couronnes se chevauchent et dans la mesure où vous recevez une couronne, vous recevez toutes les couronnes.

Je ne veux pas trop entrer dans ce sujet, mais suffisamment pour vous l'exposer. Je pense que vous êtes familiers avec Matthieu 10:40-42: « Celui qui vous reçoit me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m'a envoyé. Celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète recevra une récompense de prophète, et celui qui reçoit un juste en qualité de juste recevra une récompense de juste. Et quiconque donnera seulement un verre d'eau froide à l'un de ces petits parce qu'il est mon disciple, je vous le dis en vérité, il ne perdra point sa récompense. » J'aimerais que nous considérions ce passage concernant la Sunamite qui a reçu le prophète Elie chez elle. Est-ce que vous n'aimeriez pas recevoir la récompense qu'Elie recevra? Il était debout sur le mont Carmel et il a fait de grandes choses. Le feu est tombé du ciel et tous les prophètes de Baal ont été mis à mort. Il a également prié et la pluie n'est pas tombée pendant trois ans. Quelle merveilleuse récompense doit l'attendre dans les cieux. Ce sera sûrement comme un choc pour cette femme, mais lorsqu'Elie s'avancera pour recevoir sa récompense, elle viendra également avec lui. En effet, il est dit que Celui qui reçoit un prophète en qualité de prophète recevra une récompense de prophète.

Cela signifie donc que chaque fois que nous avons une influence dans une vie, nous recevons les récompenses de cette autre vie. Avez-vous déjà eu une influence sur quelqu'un? Si les personnes que vous avez influencées ont reçu une récompense alors vous en aurez votre part. Par exemple les professeurs de l'école biblique qui ont touché ma vie à l'école biblique, les saints du 16ème, 17ème et 18ème siècle dont je lis les livres, méritent ma récompense. C'est une des raisons pour laquelle ils n'ont pas encore de récompense, comme le dit Hébreux 11:39-40. Lorsque l'on pense à l'influence que l'on peut avoir sur sa famille, sur ses enfants, sur ses petits-enfants, sur ses amis, il est difficile d'imaginer la récompense que l'on pourra avoir!

Ceci dit, imaginons que je reçoive, cinq, deux ou une couronnes. Que sont-elles? Et que vais-je faire lorsque que je les aurai? Pour cela, nous devons comprendre l'expression de la Bible qui est appelée le jour du Seigneur. Je sais qu'il y a beaucoup d'interprétations prophétiques à propos de ce jour, mais restons simples. Vous voyez l'homme a eu son jour, Satan a eu son jour et un jour, Christ aura Son jour. Il y a un jour qui vient qui est appelé le jour de Christ et qui sera Son moment de gloire. Après toutes sortes de résistances, c'est le moment où Christ aura Son jour de joie. Et devinez par quoi va commencer Son jour? C'est par le tribunal de Christ.

Dieu est occupé à faire deux choses alors que vous êtes sur terre. Il est en train de travailler en vous et Il est en train de travailler par vous. C'est tout ce que Dieu fait. Soit Il est en train de travailler en vous, en train de vous rendre semblables à Christ et conformes à l'image de Son Fils. Soit, Il est à l'oeuvre à travers vous, en train de mettre à exécution Son grand dessein de rédemption sur la terre. C'est tout ce qu'Il fait. Chaque fois que vous regardez avec foi à Jésus, Dieu est à l'oeuvre en vous et à travers vous. C'est tout ce qu'Il fait. Vous voyez lorsque Jésus reviendra, « l'horloge » s'arrêtera et tout sera terminé. Il aura fini de travailler en vous et Il aura fini de travailler à travers vous. Et par conséquent, vous viendrez devant le tribunal. C'est là où Son oeuvre en vous et à travers vous sera révélée. Tout ce qu'Il a fait en vous commencera à briller. Et tout ce qu'Il a fait à travers vous sera manifesté publiquement. Et les moments dans votre vie où vous avez simulé la vie seront brûlés. Les moments où vous avez joué les hypocrites seront brûlés. Les moments où vous n'avez pas vécu en communion avec Dieu mais avec vos propres forces seront également brûlés.

Quel merveilleux jour ce sera lorsque tout le monde dira: « Regardez ce que Dieu a fait en lui! Et regardez ce qu'Il a fait à travers Lui. » Vous aurez du mal à croire tout ce qu'Il aura pu faire à travers vous. Et tout cela n'est pas pour vous, c'est pour Lui. Le tribunal de Christ est pour Lui. Parce qu'Il recevra une grande gloire, c'est Son jour. C'est le jour où Il verra tout ce qu'Il a fait dans les croyants et à travers les croyants. Le fait qu'il y ait du feu a un côté positif. Peut-être que vous direz: « Oh, lors du jugement devant le tribunal il y aura le feu, je n'ai pas envie de faire face au feu. Je suis terrifié par cela. » Pourtant il y a un aspect qui est très glorieux. Ne me comprenez pas mal, mais d'une certaine façon je ne peux pas attendre avant de faire face à ce feu. Je ne peux pas attendre avant de voir ce feu, parce qu'il y a un jour qui vient où tout ce que j'ai dit et fait qui L'a déshonoré sera totalement brûlé!

C'est vraiment bien. Quel merveilleux jour, le jour où rien ne restera si ce n'est ce qu'Il a fait en moi et ce qu'Il a fait à travers moi. C'est vraiment un feu glorieux, et je n'en ai pas peur. Bien entendu, c'est une vue des choses qui est égoïste. Il faut également que nous comprenions ce que nous allons perdre de Son point de vue. Ce qui correspond à mon feu correspond également à Sa perte. C'est pour Lui une perte de gloire. Vous voyez lors du jour du tribunal de Christ, nous serons tous réunis et nous verrons ce qu'Il a fait en nous, et à travers nous. Il recevra tellement de gloire et de louange; cela sera Son jour. Ce sera le jour de Son couronnement.

Apocalypse 4:10 décrit les saints prenant leurs couronnes les jetant aux pieds de Celui qui est assis sur le trône. Les couronnes ne sont pas pour vous! Vous direz peut-être: « Mais je ne désire pas travailler pour une couronne. » Tout cela n'est pas pour vous. C'est pour Lui.

J'aimerais vous donner une illustration. J'aime mon épouse Lilian, je l'aime beaucoup et je loue Dieu pour elle. J'aimerais lui donner beaucoup, mais je n'ai pas beaucoup à lui donner. Lorsque le Seigneur a pourvu pour notre maison, j'étais vraiment très heureux pour elle. Je ne me préoccupais vraiment pas de moi. J'étais heureux, mais pas parce que j'ai pu la lui donner. Je n'ai pas mis un seul centime dans notre maison, c'est le Seigneur qui a pourvu pour la maison et je n'ai rien fait. Mais c'est si bien de dire, c'est pour quelqu'un que j'aime. Le jour du tribunal de Christ ressemblera à quelque chose de semblable. Vous recevrez quelque chose que vous ne méritez pas. Dieu a fait une oeuvre en vous, et en ce jour, Dieu récompensera cette oeuvre avec de grandes gloires. Et vous, vous serez capables de dire: « Je n'ai rien à Te donner Jésus, mais toute cette gloire que je viens juste de recevoir, je Te la donne. » Et vous la déposerez à Ses pieds. Parce que c'est Son jour. Voilà ce qu'est le tribunal de Christ.

Pour nous encourager, laissez-moi dire encore une chose. Si vous pensez, comme moi, que vous êtes un chrétien mort, et que vous serez comme nu en ce jour-là, sans la moindre récompense, et que Jésus devra vivre sans votre gloire parce que vous n'aurez rien à Lui donner. Hé bien, c'est une autre illustration du fait que vous ne connaissez pas assez bien votre Bible. Chaque chrétien recevra des millions de récompenses, peu importe à quel point vous vivez d'une façon négligée. Je ne dis pas cela pour vous encourager à vivre d'une façon négligée. J'essaie de vous encourager par rapport aux récompenses de Dieu. Chaque fois que vous avez regardé à Christ par la foi, Dieu a empilé les récompenses.

Laissez-moi vous donner une illustration en 1 Pierre 3:6 qui dit: « Par la foi, Sara a obéi à Abraham en l'appelant Seigneur. » En lisant cela, on pourrait se dire: « Oh! combien elle s'est soumise à son mari. » Mais moi, je me demande parfois si Pierre a lu la Genèse? Il n'y qu'un seul verset où l'on trouve Sara appeler son mari Seigneur. C'est pendant un moment d'incrédulité qu'elle l'a dit; en Genèse 18:12 on lit: « Elle rit en elle-même, en disant: Maintenant que je suis vieille, aurais-je encore des désirs? Mon seigneur aussi est vieux. » Voilà le seul moment où elle l'a appelé Seigneur. Mais Dieu a vu cela et Il a dit: « Oh! regardez de quelle façon elle s'est soumise à son mari, elle l'a appelé Seigneur. » N'est-ce pas merveilleux que Dieu puisse trouver quelque chose dans cette phrase pour laquelle Il pourra récompenser Sara. Je suggère que ce qu'Il a fait ici, Il Le fait tout le temps. Il est toujours en train de chercher en vous quelque chose pour laquelle Il puisse donner une récompense.

Pouvez-vous imaginer Jonas, lors du tribunal de Christ, recevant une récompense pour avoir conduit tous ces hommes à Christ? Il était en train de se rebeller contre Dieu, en essayant de fuir loin de Lui. Savez-vous ce que Naomi a dit à sa belle-fille Ruth? Elle a dit: « Retourne vers ton peuple et vers ton dieu. » Mais Ruth a répondu: « Ton Dieu sera mon Dieu. » Et elle a été sauvée. Voilà comment Naomi a conduit Ruth à Christ. Voilà ce que peut faire la grâce de Dieu, Naomi aura sa récompense. Nous avons vraiment une fausse idée du tribunal de Christ. Ce sera Son jour de gloire parce qu'à chaque moment où vous vivez en communion avec Dieu, Il agit à travers vous et en vous. En résumé, le tribunal de Christ, n'est pas là pour le jugement du péché, il y aura des comptes à rendre, mais c'est notre coeur qui sera jugé ce jour-là, et c'est Son jour, c'est un grand moment de gloire pour Christ.

Reprenons le verset 4:5 qui dit: « C'est pourquoi ne jugez de rien avant le temps, jusqu'à ce que vienne le Seigneur, qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et qui manifestera les desseins des coeurs. Alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due. » Dieu nous dit de ne pas juger les motifs les uns des autres parce que cela divise et détruit l'unité de la foi. En lien avec cela, laissez-moi faire ces trois remarques. Premièrement: ne donnez pas trop de poids au jugement que les autres personnes portent sur vous. Ils ne connaissent pas votre coeur. Vous serez blâmés lorsque vous ne méritez pas de l'être et vous serez encensés lorsque vous ne le méritez pas. Attachez-vous simplement à plaire à Dieu. C'est devant Lui que vous vous tiendrez un jour debout.

Deuxièmement, soyez prudents lorsque vous complimentez quelqu'un. Faites attention à la façon dont vous adressez vos compliments. Ne louez pas un homme de façon trop appuyée. S'il le mérite, alors il recevra un jour les louanges de la part de Dieu. Lorsque nous flattons quelqu'un, nous risquons de l'embarrasser. Proverbes 27:21 dit: « Le creuset est pour l'argent, et le fourneau pour l'or; Mais un homme est jugé d'après sa renommée. » Pensez simplement à cela. Peut-être que nous nous disons parfois: « Oh, moi j'ai été testé par Dieu à travers les difficultés, les tourments, l'opposition des autres personnes, à travers des conflits de personnalités et ainsi de suite. J'en ai vu, je suis passé à travers des choses difficiles comme les factures à payer, le chômage, la maladie et les enfants qui ne veulent pas obéir. Combien ce sont des tests terribles. »

Savez-vous ce que Dieu dit être le plus grand des tests: « C'est lorsque quelqu'un vous loue. » Comme le creuset est pour l'argent et le fourneau pour l'or, vous êtes testés lorsque quelqu'un dit: « Bon travail. » Nous mettons réellement quelqu'un dans une position difficile lorsque nous lui disons pour le féliciter: « Oh, tu es une telle bénédiction. Tu es un bon orateur. Tu es un bon chanteur. Tu as fait les choses tellement bien. Tu es si fort. » Et ainsi de suite. Nous risquons vraiment de lui faire du tort, parce que la fierté du coeur de l'homme est vraiment une réalité. La prochaine chose que nous verrons et qui apporte des divisions est la fierté spirituelle. Soyez vraiment prudents avant de complimenter quelqu'un. Réalisez-vous que vos compliments peuvent affaiblir la voix de Dieu dans une personne? Vous pouvez agir à l'opposé de ce que Dieu fait en elle en la complimentant de façon trop appuyée. Ce n'est pas faux de complimenter quelqu'un, mais c'est faux de flatter. Flatter c'est donner un compliment qui est faux. Il n'est pas faux de complimenter, mais vous devriez plutôt être très attentifs lorsque vous complimentez, parce que vous risquer de gêner votre ami. Il se peut que vous pensez l'aidez, en lui donnant un petit compliment. En réalité c'est un test. C'est un test à cause de la fierté qui se trouve dans le coeur de l'homme. L'homme aime cela, l'homme vit pour être loué par les hommes. Par conséquent, soyez très prudents avant de complimenter quelqu'un.

La troisième chose c'est: faite attention à la façon dont vous critiquez, parce qu'il ne faut pas juger les motifs. A moins qu'il n'y ait de très fortes évidences de cela, faites attention avant d'appeler quelqu'un un hypocrite, un jaloux ou quelque chose de ce genre. Vous savez, plus j'avance avec le Seigneur plus je deviens critique! Je ne dis pas que c'est bon, mais c'est un fait. L'esprit critique est un esprit qui est rempli de fierté. C'est cette attitude qui dit: « J'ai la lumière. Et à moins que toutes les choses soient en accord avec ma lumière, elles sont fausses. J'ai toutes les réponses et tous ceux qui ne sont pas d'accord avec moi, sont à côté de la plaque. » C'est parfois une des raisons pour lesquelles l'église se divise. C'est à cause de ce genre de pensées et de propos. Personnellement je trouve que je deviens parfois cynique. Chaque fois que j'entends quelqu'un prêcher, je l'écoute à la recherche d'une part de légalisme. Chaque fois que je prends un livre, je me demande: « Est-ce que cet homme sait réellement ce qu'est la victoire? D'où vient-il? Comprend-il ce que signifie demeurer en Christ? Est-ce qu'il connaît la vie crucifiée? Sait-il vraiment ce que signifie se reposer? » Souvent, lorsque je suis en compagnie d'autres enfants de Dieu, je me surprends à me poser les questions: « D'où vient-il? Quel est son arrière-plan? Est-ce qu'il parle en langue? Est-ce qu'il fait ceci ou cela? » Parfois j'aimerais tellement que Dieu puisse redresser ma foi.

C'est cet esprit critique qui est la cause des divisions. C'est ce jugement hâtif sur les autres, le fait de s'exalter soi-même comme si nous avions une sorte de standard. Personne n'a la lumière. Nous sommes en train de parler de connaître Dieu! Par rapport à Dieu, nous ne sommes que des petites chenilles en train de grimper le long d'une feuille, en train de rechercher notre chemin. Nous devrions nous aider les uns les autres dans notre recherche de la connaissance de Dieu! Personne n'a le monopole de la lumière et de Dieu. Personne n'a toutes les réponses. Mais le fait qu'une personne ou qu'un groupe pensent connaitre quelque chose, amène la division parmi le peuple de Dieu. Nous ne savons rien dans le domaine de la connaissance de Dieu. C'est pour cela que nous devons nous entraider. C'est pour cette raison que nous avons tous besoin de la lumière des uns et des autres, de telle sorte que nous puissions la partager ensemble. Nous ne devons pas avoir cet esprit critique qui dit: « Je suis là-haut et tu es là, en-bas, mais je vais t'aider. » Nous devrions avoir cet esprit, prêt à être enseigné, comme Apollos l'avait. C'était un grand orateur, mais il s'est laissé enseigner de façon plus parfaite dans les voies du Seigneur par Priscille et Aquilas, des faiseurs de tente. (cf. Actes 18:24-28). Dieu hait l'arrogance; l'attitude d'Apollos devrait être le standard pour chacun d'entre nous. Le jugement hâtif est une sérieuse cause de division. Nous allons nous arrêter là, et nous parlerons de la fierté spirituelle dans notre prochaine leçon.

Prions:

Père, nous Te remercions pour Ton esprit, qui a couronné Christ dans notre vie. Aide-nous à vivre aujourd'hui d'une telle façon que nous ne soyons pas honteux le jour du tribunal de Christ. Donne-nous cette attitude de coeur qui désire simplement Te connaître. Nous savons Seigneur que lorsque nous regardons à Toi, tu agis en nous et à travers nous et Tu en reçois une grande gloire. Fais-nous grâce de vivre de cette manière. Nous Te demandons Seigneur comme jamais avant, de mettre notre coeur dans de bonnes dispositions pour que nous puissions craindre Ton nom. Fais que Ton peuple soit un. Délivre-nous de la sagesse humaine. Délivre-nous de regarder aux hommes et à l'accent qu'ils mettent sur tel ou tel sujet. Délivre-nous des jugements hâtifs concernant les motifs des hommes. Délivre-nous de la fierté spirituelle, sous toutes ses formes subtiles, et rends-nous capables de jouir de Christ en tant que Seigneur. Nous Te le demandons au nom de Jésus. Amen.

1 Corinthiens #5