1 CORINTHIENS #23 - LE CORPS DE LA RESURRECTION

(1 Corinthiens 15:35-54)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre vingt-troisième leçon sur cette merveilleuse épître de 1 Corinthiens.

Prions:

Père céleste, nous nous attendons à Ton Saint-Esprit pour révéler à nos coeurs le Seigneur Jésus. Nous Te demandons de libérer notre esprit de tous les soucis de cette vie, et de nous rendre capables d'être attentifs à ce que Tu as sur le coeur et également à Ta parole. Nous Te demandons une fois encore de nous protéger des idées des hommes. Merci de nous délivrer complètement de cela. Nous prions que nous puissions profiter de notre Seigneur Jésus à travers l'étude de ce livre. Donne-nous un bon moment de communion autour de Ta parole. Merci de nous servir et emmène-nous à la place où Tu aimerais que nous soyons. Nous Te le demandons au nom de Jésus. Amen.



RESUME

Dans notre discussion nous sommes arrivés à l'apogée du thème de notre livre. Le message de 1 Corinthiens est la Seigneurie de Christ. Ce message est présenté comme la solution à tous les problèmes de la vie. Dans ce quinzième chapitre, à travers ce huitième et dernier problème, qui est la mort, si le Saint-Esprit peut nous montrer que Christ est Seigneur sur le problème le plus insoluble des hommes, alors il est facile de voir de quelle manière Christ peut être Seigneur sur tous les autres problèmes. C'est pour cette raison qu'à la fin le Saint-Esprit s'occupe de la Seigneurie de cette manière. Il emmène tout simplement tout à une apogée.

Dans ce chapitre, le message de la Seigneurie de Christ n'arrive pas seulement à la fin, mais il l'emmène également à son niveau le plus haut, plus haut que n'importe quel autre endroit de la bible et même dans le livre de l'Apocalypse. La Seigneurie de Christ n'atteint pas de niveau plus élevé que le niveau qu'il atteint en 1 Corinthiens 15. Il n'y a pas d'autre endroit dans la bible qui nous emmène plus loin dans la Seigneurie de Christ.

Pour nous aider dans l'analyse nous avons divisé ce chapitre en trois simples sections.

• Versets 15:1-34: La fondation de notre résurrection.
• Versets 15:35-54: La merveille de notre résurrection.
• Versets 15:55-58: Le principe de notre résurrection.

Dans ces derniers versets, Paul prend ces vérités futures, et les met dans un principe pour le présent, afin que nous puissions profiter de la vie de résurrection maintenant alors que nous l'attendons également.

Lors de nos deux dernières leçons nous avons discuté des versets 15:1-34 qui sont la fondation de notre résurrection. La fondation de notre résurrection est basée sur le fait de Sa résurrection. En d'autres termes, ce n'est pas votre foi qui vous garantit que vous ressusciterez à nouveau. Ce n'est pas votre vie sainte ou votre vie séparée qui vous garantit que vous ressusciterez à nouveau. Aucun chrétien ne ressuscitera parce qu'il a prié. Aucun chrétien ne ressuscitera parce qu'Il a étudié la parole de Dieu. Aucun chrétien ne ressuscitera parce qu'il a aimé son frère. Nous ressuscitons parce que Christ est ressuscité. C'est un fait, c'est un fait historique. Toute notre foi est basée sur ce fait. Dans notre précédente leçon nous avons parlé des versets 15:20-28 qui parlent de la soumission du Fils au Père. Le principe qui nous est présenté emmène la Seigneurie de Christ à son apogée. C'est ce que j'aimerais à nouveau souligner. On peut résumer tout cela par ces mots: l'objectif de la Seigneurie n'est pas la Seigneurie, l'objectif de la Seigneurie est l'amitié. Cela est illustré dans ces versets.

Les versets 15:22-28 disent: « Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement. Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance. Car il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous les ennemis sous ses pieds. Le dernier ennemi qui sera détruit, c'est la mort. Dieu, en effet, a tout mis sous ses pieds. Mais lorsqu'il dit que tout lui a été soumis, il est évident que celui qui lui a soumis toutes choses est excepté. Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même sera soumis à celui qui lui a soumis toutes choses, afin que Dieu soit tout en tous. »

Dans ces versets la Seigneurie arrive à son apogée. Toute domination, toute autorité et toute puissance Lui sont soumises, jusqu'à ce que finalement le dernier ennemi qui est la mort soit mis sous Ses pieds. Lorsque ce jour viendra où Christ est le Roi absolu et qu'il n'y a plus de résistance et d'opposition ni des hommes, ni des anges, ni des mouvements, ni des institutions, ni de la mort, lorsque tout sera mis sous Ses pieds, alors il y aura quelque chose de merveilleux qui prendra place. Nous chantons souvent au sujet de ce jour où Il règnera en maître et où Il sera clairement le Seigneur de toutes choses. Le jour arrive où l'Agneau sera couronné et où toutes oppositions seront assujetties. C'est ce jour qui est décrit ici, lorsque tout sera sous Ses pieds.

Mais c'est alors que vient la surprise. Vous vous attendez presque à ce que tout s'arrête au verset 15:26 et que l'on dise: « Qu'Il règne maintenant. » Si un homme lutte année après année pour gravir les échelons dans le monde des affaires pour arriver au sommet, et que finalement il devienne le président de la compagnie, vous vous attendez à ce qu'il exerce quelque autorité en tant que président. Vous ne vous attendez pas à ce que lorsqu'il atteint le top il dise: « Finalement je démissionne, je ne désire pas être président. » C'est pourtant exactement la révélation que nous avons de Christ ici. Dès qu'Il devient Seigneur, dès que le dernier ennemi est mis sous Ses pieds, Il se tourne vers le Père et Il dit: « Je ne désire pas régner, je ne désire pas être Seigneur. » Il dépose tout aux pieds de Dieu le Père, puis Lui-même descend là où sont ses sujets et Il devient l'un d'entre eux, Lui-même est soumis au Père. Par conséquent au siècle des siècles nous ne verrons pas Jésus régner au-dessus de nous, mais au siècle des siècles Jésus-Christ sera l'un d'entre nous, Il est notre parent, Il désire être avec nous et non pas régner sur nous. Voilà de quelle façon les choses se passeront à jamais.

Cette vérité future contient une vérité présente. On ne s'attend pas à ce que la Seigneurie atteigne cette apogée. Christ ne désire pas être Seigneur, Il désire être un ami. Mais c'est également la grande vérité concernant sa Seigneurie d'aujourd'hui. Jésus ne cherche pas à être Seigneur sur votre vie afin qu'Il puisse régner sur votre vie. Il ne retire pas de plaisir à régner juste sur votre vie en vous disant quoi faire, en vous commandant et en vous donnant des permissions. Il n'a pas besoin de serviteurs, ce n'est pas la raison pour laquelle Il a fait cela. Il l'a fait pour devenir votre frère, pour profiter d'une intimité avec vous. L'objectif de la Seigneurie est l'amitié et Dieu désire cette union, mais le chemin pour l'intimité avec Dieu est la Seigneurie et si on ne Le laisse pas faire, Il nous dira comme Il a dit à Pierre: « Si je ne te lave, tu n'auras point de part avec moi. Et tu ne profiteras pas de cette union intime. » Jusqu'à ce que Pierre se soumette il n'a pas pu profiter du rafraîchissement. Par conséquent, la Seigneurie est nécessaire afin que nous puissions devenir l'ami de Dieu.

Dès que nous venons à Lui dans une totale soumission, Il dépose Sa couronne, Il ne désire pas régner, mais Il désire profiter de nous. Il désire que nous Le connaissions. Il désire être en communion avec nous et avoir une relation intime avec nous. Ce sont uniquement ceux qui ont suivi le chemin de la totale soumission envers le Seigneur qui ont eu cette surprise dans leur vie, c'est que Dieu ne va pas les forcer à aller dans des endroits qu'ils ne connaissent pas ou à faire des choses qu'ils ne veulent pas, à la place Dieu va vous emmener dans Son intimité. Et ensuite vous commencerez à connaître l'époux de votre âme. C'est pour cette raison que nous sommes créés, c'est pour cette raison que vous avez été rachetés et c'est tout le sujet de la soumission. C'est aussi pour cette raison que tout arrive à cette apogée.

Dans cette leçon nous allons voir les versets 15:35-54, la merveille de notre corps de résurrection: « Mais quelqu'un dira: Comment les morts ressuscitent-ils, et avec quel corps reviennent-ils? Insensé! ce que tu sèmes ne reprend point vie, s'il ne meurt. Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps qui naîtra; c'est un simple grain, de blé peut-être, ou de quelque autre semence; puis Dieu lui donne un corps comme il lui plaît, et à chaque semence il donne un corps qui lui est propre. Toute chair n'est pas la même chair; mais autre est la chair des hommes, autre celle des quadrupèdes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons. Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres. Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile. Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible; il ressuscite incorruptible; il est semé méprisable, il ressuscite glorieux; il est semé infirme, il ressuscite plein de force; il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel. C'est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. Mais ce qui est spirituel n'est pas le premier, c'est ce qui est animal; ce qui est spirituel vient ensuite. Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel. Tel est le terrestre, tels sont aussi les terrestres; et tel est le céleste, tels sont aussi les célestes. Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste. Ce que je dis, frères, c'est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n'hérite pas l'incorruptibilité. Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l'incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l'immortalité. Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire. »

Laissez-moi vous donner un petit plan de ce que j'aimerais discuter avec vous dans cette leçon et de quelle façon j'aimerais analyser cette section intitulée « la merveille de notre corps de résurrection. » J'aimerais d'abord vous donner une simple introduction à toute cette section. Il y a quelques clés qui devraient nous aider à comprendre exactement ce que Paul désire dire. Je pense que si vous comprenez cela, cela nous aidera à bien saisir le chapitre. J'aimerais ensuite vous montrer trois simples principes qui montrent la beauté du corps de résurrection.

Laissez-moi vous donner un petit arrière-plan de ce qu'il y a sur le coeur de Paul dans cette section et ce qu'il désire prouver. Un des problèmes dans le fait de traiter une section comme un tout, est que vous plongez juste dans le milieu. Par exemple ce chapitre a 58 versets et dans cette leçon nous allons voir les versets 35 à 54. Si vous avez oublié les versets 1 à 34, vous voyez que vous plongez juste au milieu du flot.



POSER DES QUESTIONS AVEC UN COEUR PLEIN DE FOI

Est-ce que vous avez remarqué de quelle façon Paul répond à la question des Corinthiens au verset 15:36? Il commence en les appelants « Insensé! » Ce n'était pas des questions honnêtes que les Corinthiens ont posées là. Nous devons comprendre cela, si nous désirons comprendre comment Paul traite cette question! Paul n'avait pas l'habitude de traiter des demandes honnêtes de folles. Il n'avait pas l'habitude de traiter les personnes qui posaient des questions honnêtes de stupides ou de folles. Nous devons nous rappeler de qui l'apôtre Paul s'occupe. Nous devons donc reprendre le verset 15:12 pour voir de quoi il s'agit. Le verset 15:12 dit: « Comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu'il n'y a point de résurrection des morts? » Vous voyez Paul s'occupe ici de personnes qui rejettent la vérité. Ces personnes reniaient la vérité. Elles reniaient la résurrection. Elles ne désiraient pas connaître la vérité. Elles désiraient ridiculiser la vérité.

Si vous désirez comprendre cette section, il faut que vous voyiez que l'apôtre Paul s'occupe de moqueurs. Ces hommes se moquaient des chrétiens et de ce qu'ils croyaient. Ils riaient de la doctrine de la résurrection et ils disaient que c'était incroyable. Ils s'amusaient de tout cela. Pour bien comprendre cela vous ne pouvez pas simplement vous arrêter à la question. Nous ne devons pas uniquement entendre la question, mais également saisir le ton de la voix dans laquelle la question est posée. Il y a deux façons de poser la question: « Comment est-ce que les morts ressuscitent? » Vous pouvez poser cette question avec une différence dans le ton de la voix. C'est la différence entre une pensée qui remet en question et une pensée qui se pose des questions. Dieu aime les personnes qui se posent des questions qui sont fondées dans la foi. Peu importe la question, Dieu aime cela si cela vient d'une pensée qui est fondée dans la foi. Mais Dieu hait les personnes qui remettent en question. Une telle pensée est enracinée dans l'incrédulité et Dieu hait cela. Ces personnes se moquaient. L'une essaie de connaître la vérité mais l'autre rejette la vérité. L'une recherche vraiment une information, elle veut réellement comprendre, elle veut comprendre. Dieu honore cela. Mais les autres personnes se moquent de cela. Elles disaient: « Mais comment est-ce que les morts ressuscitent, comment est-ce que c'est possible? Est-ce que vous avez déjà vu un cadavre ressusciter? » Voilà l'attitude qu'il leur reprochait.

Si vous désirez comprendre cette section, vous devez comprendre que Paul s'occupe de ces personnes qui posent des questions qui ont pour base l'incrédulité. Il est donc compréhensible qu'il commence en disant: « Insensé! »

De nombreuses personnes lisent cette section et disent que l'apôtre Paul veut prouver la résurrection à travers l'analogie de la nature. En d'autres termes, il dit que la semence tombe en terre et meurt. C'est parce qu'il compare la mort d'une personne à la mort d'une semence et ensuite la résurrection de cette personne à la récolte de cette semence. Non, l'apôtre Paul ne fait pas d'analogie entre la résurrection et ce qui se passe dans la nature. Il n'essaie pas de faire cela dans ces versets. Dans aucune de ses 13 épitres, Paul n'essaie de prouver aucune des vérités de Dieu par l'analogie de la nature ou par n'importe quoi d'autre. Vous voyez, la seule preuve que Paul n'ait jamais offerte pour la vérité, est la révélation de Dieu, la parole de Dieu. Il fait tout le temps appel à la simple vérité. A la question: « Comment est-ce que cela est vrai? » Il répond simplement: « Dieu l'a dit et c'est suffisant. » Paul aurait simplement pu dire: « Il y a une résurrection et prenez-le par la foi. »

Paul n'essaie pas de prouver la résurrection. S'il avait quelque chose à dire il dirait simplement: « C'est comme cela que vous le prouvez. C'est en vous reposant dans la foi objective de Dieu. Dieu l'a dit et c'est ainsi. » Mais la foi n'est jamais prouvée par les arguments logiques, par un raisonnement profond, par plein d'évidences. Ce n'est jamais de cette façon que Dieu prouve les vérités. La réalité est que Dieu n'utilise jamais l'apologétique en tant que méthode pour faire comprendre la vérité.

Alors qu'est-ce que Paul est en train de faire s'il n'essaie pas de prouver que les morts ressuscitent? Vous voyez, toutes les semences dans le monde ne pourront pas convaincre un sceptique que les morts ressuscitent. En fait, imaginons que ce soit la seule preuve que vous alliez à nouveau ressusciter. Est-ce que cela pourrait vous suffire? Personnellement j'ai besoin de plus de choses que cela pour ma propre foi. Paul n'essaie pas ici de prouver la vérité mais de prouver à quel point cette erreur est ridicule. C'est là toute la force de son argumentation. C'est comme cela qu'il peut fermer la bouche des sceptiques. Il ferme la bouche des moqueurs, de ceux qui sont contre la vérité. Vous voyez, eux les moqueurs disent qu'il est impossible à la vie de sortir de la mort. Voilà ce qu'ils clament. Et Paul répond: « Oh! Vraiment, moi je vois cela tout le temps. »

C'est cela la force de son argument. Il n'est pas en train de prouver que nous allons à nouveau ressusciter. Il n'est pas en train de prouver que nous allons ressusciter, mais que nous pouvons ressusciter. Il ne fait que montrer que cela est possible. Pour montrer que nous allons ressusciter, il nous faut une parole sûre et certaine qui vienne de Dieu. Il nous faut une révélation. Paul essaie donc juste d'illustrer cela par le fait que chaque jour où ces personnes mettent une semence en terre, elles voient devant leurs yeux à travers l'analogie de la nature le même principe dont elles disent que c'est impossible. Paul n'essaie donc pas de prouver quoi que ce soit ici, il essaie simplement de montrer que la vie supérieure sort d'une vie qui est inférieure. Cela se passe tout le temps comme cela, il y a d'abord la vie inférieure et ensuite la vie supérieure. Il y a donc un progrès qui va de la vie inférieure à la vie supérieure. Paul montre donc à travers la nature à quel point leur argument est fou en disant que la résurrection est impossible. Ils disent que la mort est un obstacle à la vie supérieure. Paul montre de façon brillante que cela est la condition à la vie supérieure et pas du tout un obstacle, mais la voie que Dieu utilise. Paul aurait pu utiliser d'autres illustrations prises de la nature comme la chenille et le papillon, il y a plusieurs images qu'il aurait pu utiliser.

Laissez-moi vous donner deux principes qui découlent de cela avant d'aller plus loin. Le premier principe est que nous devons honorer Dieu avec des questions ancrées dans la foi. Ne soyons pas effrayés par Dieu. N'ayez pas peur de demander quoi que ce soit à Dieu. Vous pouvez même poser la question: « Pourquoi moi? » Certaines personnes enseignent qu'il ne faut jamais poser la question « Pourquoi...? » Mais je ne pense pas que la bible enseigne cela. Je ne veux pas dire que nous devons tout remettre en question, mais je veux dire que si nous venons avec un coeur qui est honnête et que nous demandons pourquoi, Il ne sera pas fâché avec nous. N'ayez pas peur de demander quoi que ce soit à Dieu avec un coeur honnête, mais demandez à Dieu de vous garder complètement d'un coeur qui serait incrédule, qui pose des questions en tenant Dieu en haute suspicion et qui considère tout le temps les vérités de Dieu en haute suspicion. Demandez à Dieu de faire disparaître complètement l'esprit qui questionne sur la base de l'incrédulité.



LA VERITE S'ACCEPTE PAR UNE SIMPLE FOI

Le deuxième principe est que dans votre ministère ou dans votre vie, n'essayez pas de prouver la Parole de Dieu à un sceptique. Vous voyez, la vérité est comprise par une simple foi. Vous n'avez pas besoin d'une pile d'arguments. Vous n'avez pas besoin de démontrer cela à travers des évidences, de déterrer des fouilles archéologiques pour essayer de prouver la vérité. Cela va illustrer la vérité mais ne va jamais prouver la vérité à qui que ce soit. Mais d'un autre côté, n'ayez pas peur d'utiliser des arguments pour montrer l'absurdité de l'incrédulité. Vous ne pouvez pas prouver que Dieu a créé le monde. Mais vous pouvez montrer la stupidité qui consiste à montrer qu'il puisse exister un effet sans cause. Cela ne prouve pas que Dieu l'ait fait. Vous pouvez montrer la folie qui est de croire que l'on peut avoir un design sans designer, mais n'essayez pas de prouver Dieu. Vous ne pouvez pas prouver qu'Adam était le premier homme, nous le savons parce que la bible le dit. Mais vous pouvez prouver la folie de l'évolution et où cela mène.

C'est ce que Paul fait ici. Il donne des évidences mais pas pour les convaincre de la vérité, c'est pour qu'ils soient ouverts à la vérité. Puis ils peuvent venir avec une simple foi qui est la seule manière par laquelle nous pouvons recevoir la vérité. Je ne peux prouver à personne le salut par la grâce. Mais je peux montrer la folie d'un salut par les oeuvres et montrer que cela ne conduit nulle part. C'est de cette façon que Paul agit. Nous ne pouvons jamais convaincre qui que ce soit qui ne désire pas savoir.

Dans mon introduction à ce chapitre, il y a une autre chose que j'aimerais souligner. Non seulement Paul ne désire pas prouver quoi que ce soit, mais si vous désirez comprendre cette section il faut que nous voyions qu'il a restreint son discours. Lorsqu'il a commencé dans les versets 15:21-22, il parlait de toute la race humaine. Il dit aux versets 15:21-22: « Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ. » Il commence en parlant de façon générale au sujet de toute la race humaine des chrétiens et des non chrétiens, de ceux qui sont sauvés et de ceux qui ne sont pas sauvés. Tout le monde va ressusciter à nouveau parce que Christ est ressuscité des morts.

Mais alors qu'il développe son message, il laisse de côté cette idée générale que tout le monde ressuscitera et se recentre uniquement sur la résurrection des croyants. Alors qu'il continue cette section, il laisse de côté les incroyants. Il existe d'autres passages qui traitent de ce sujet, mais ici la discussion est maintenant autour de la résurrection des chrétiens. Au verset 15:50 il parle de ceux qui hériteront du royaume de Dieu. Paul ne parle donc maintenant que des chrétiens. Voilà les deux clés pour cette section, il n'est pas en train de prouver la résurrection, mais de fermer la bouche des sceptiques. Il ne montre pas que nous allons ressusciter, mais que nous pouvons parce que nous le voyons tout autour de nous. La deuxième clé est qu'il recentre son discours sur les croyants. Cela nous aide à au moins saisir la direction que l'apôtre veut prendre.



LE FONDEMENT DE NOTRE RESURRECTION EST SA RESURRECTION

Très bien, nous aimerions maintenant voir des merveilles liées à notre résurrection. J'ai appelé la première le fondement de notre résurrection, parce que toute cette section repose sur ce principe. C'est que le fondement de notre résurrection est basé sur Sa résurrection. C'est davantage qu'une belle littérature, c'est notre espérance. Tout ce que Paul dit dans ce passage est basé sur les versets 15:1-34, et tout spécialement au verset 15:20. Christ est les prémices de ceux qui sont morts et nous sommes la récolte. Ce que cela signifie de façon pratique est que non seulement notre résurrection est aussi certaine que la sienne, nous avons déjà discuté de ce point, mais voici l'autre vérité, notre résurrection est modelée selon la sienne. Cela n'est pas uniquement sûr et certain, mais cela montre aussi comment sera notre corps. Si vous désirez savoir comment sera votre corps de résurrection, alors lisez les derniers chapitres de Matthieu, Luc, Marc et Jean et le premier chapitre d'Actes et voyez comment était le corps de Christ. Parce que lorsque vous étudiez la nature de Sa résurrection, vous étudiez également la nature de votre propre résurrection.

En lien avec cela j'aime les versets suivants:

Phillipiens 3:20-21: « Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s'assujettir toutes choses. »
1 Jean 3:2: « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. »
Romains 8:29: « Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils. »

Qu'est-ce que cela signifie que d'avoir un corps comme le sien, d'être comme Lui? Lorsque nous Le verrons nous serons comme Lui. J'ai entendu un commentateur qui a dit: « Le Seigneur Jésus est mort à l'âge de 33 ans, par conséquent l'âge de 33 ans est l'âge parfait. Au ciel nous aurons donc tous 33 ans, les personnes qui sont mortes avant 33 ans grandiront jusqu'à cet âge et celles qui sont plus vieilles reviendront à l'âge de 33 ans. Nous aurons tous 33 ans et nous revivrons pour toujours à cet âge parfait. » Je ne suis pas sûr que cela va se passer comme cela.

A partir de passages comme Jean 20:19-26 certaines personnes disent qu'avoir un corps comme Jésus c'est être capable de passer à travers les murs. Puis elles citent Luc 24:31 où l'on voit Jésus marcher avec les disciples et tout d'un coup Il disparait. Elles pensent donc que nous aurons la capacité de nous déplacer à la vitesse de notre pensée, il suffira de penser et nous serons partis. En Actes 1:9, il est dit que dans son corps de résurrection le Seigneur Jésus est monté au ciel, les gens l'ont vu monter puis une nuée l'a dérobé à leurs yeux. Les gens pensent donc que cela signifie que nous serons capables de voler dans notre nouveau corps parce que Jésus n'était pas lié aux contraintes de l'espace et du temps. Certains disent donc que dans notre nouveau corps nous serons capables de traverser les murs, de voyager à la vitesse de notre pensée et de voler car Christ l'a fait.

Je ne suis pas sûr que ce soient des déductions légitimes. Il y a de nombreux mystères là-dedans et je ne sais pas ce qui va se passer. Premièrement, il n'y a pas de référence biblique qui pourrait laisser penser que Jésus est passé à travers les murs ou les portes. Il est dit qu'Il est apparu dans la pièce. C'est différent que de passer à travers un mur. Jésus n'est pas passé à travers le mur, mais est apparu dans la pièce. La question alors est: comment est-ce que Jésus a pu apparaître dans la pièce? C'est simplement parce qu'Il était déjà présent. Il était déjà dans la pièce. Certains commentateurs essaient de mettre les apparitions de Jésus après sa résurrection dans un ordre chronologique. Cela me fait rire parce que vous ne pouvez pas faire cela. La raison pour laquelle vous ne pouvez pas faire cela est parce qu'Il est apparu à différentes personnes dans des endroits différents en même temps. Peut-être que vous direz: « Mais comment est-ce que cela est possible? » Il pouvait faire cela parce qu'Il était Dieu. Il était omniprésent. C'est la même chose qui se passera lorsqu'Il reviendra et que tous les yeux Le verront. Ce n'est pas à travers la télévision ou les satellites que les gens Le verront. Il arrivera simplement un jour où il rendra visible son omniprésence. Je ne sais pas tout ce que cela signifie, c'est une incroyable chose. La réalité est que nous ne serons jamais Dieu, nous ne serons jamais capables d'apparaitre à plusieurs endroits en même temps.

Je suis certain qu'il y aura d'incroyables changements dans nos nouveaux corps. Mais ce ne sera pas ce que Son corps a été. Nous ne serons jamais capables d'apparaître à plusieurs endroits en même temps. Je ne sais pas si nous serons capables de voler ou voyager à la vitesse de notre pensée, je ne sais rien de cela, mais je ne pense pas que c'est de cela dont Dieu parle lorsqu'Il dit que nous serons comme Jésus.



LE CORPS DE RESURRECTION GARDE LA MEME IDENTITE

Laissez-moi vous montrer trois choses dont je suis 100 % certain. Cela ne concerne pas le fait de traverser les murs ou de disparaître et de réapparaître et ce genre de chose. La première chose que j'ai apprise en comparant notre corps ressuscité au corps ressuscité du Seigneur est que notre corps de résurrection aura la même identité que maintenant. Il ne perdra pas son identité. Il sera glorieusement différent, mais il sera également le même. Ce sera la même personne. Jésus était le même mais Il était différent. Lorsque Jésus est ressuscité d'entre les morts il s'agissait du même corps qui a été cloué à la croix. En fait Il avait encore les marques des clous, Il avait encore la marque de la lance dans Son côté. Le même corps physique qui est né à Bethléem, qui a fait son ministère en Galilée et qui a été cloué à la croix est revenu de la tombe. Les gens ont vu Son corps, les gens ont touché Son corps, ils ont parlé avec Lui, ils se sont assis avec Lui, ils ont mangé avec Lui. C'était le même Jésus. Certaines personnes disent que Jésus va nous donner un tout nouveau corps différent. Est-ce que vous réalisez que si Dieu vous donne un tout nouveau corps, c'est de la création, cela n'est pas de la résurrection? Alors il n'y a pas de résurrection. Toute l'idée derrière la résurrection est que Dieu ne me donnera pas un tout nouveau corps. Dieu va ressusciter le même corps qui a été mis en terre.

Comme Jésus avait encore les marques des clous, est-ce que cela signifie que l'on verra encore mes cicatrices? Vous voyez, les cicatrices que nous avons sont dues à la chute, ce sont des marques de la honte et de l'imperfection. Elles parlent de notre honte. Mais les cicatrices de notre Seigneur Jésus sont différentes. Ses cicatrices content l'histoire de la rédemption. Ses blessures sont des blessures de gloire. Ses blessures font partie de Son honneur. Et à travers toute l'éternité Il sera l'Agneau immolé avant la fondation du monde. Cela fait partie de Sa gloire. Il portera les marques de cela à travers toute Son éternité. Cela est totalement différent de nos marques à nous.

Nous aurons la même identité, c'est-à-dire que je reconnaîtrai ma mère et mes amis dans le ciel. En fait je pense qu'il y a des évidences bibliques qui permettent de penser que chaque saint connaîtra tous les autres saints même des autres âges sans avoir à être présenté, de la même façon que Pierre, Jacob et Jean ont reconnu Moïse et Elie sur la montagne de la transfiguration. Dieu nous promet que nous nous assiérons avec Abraham, Jacob et Isaac. Je ne sais pas à quoi ils ressemblent. En 1 Thessaloniciens 4:13 lorsque Dieu réconforte les siens à travers l'apôtre Paul, il leur dit de ne pas pleurer comme ceux qui n'ont pas d'espérance. Quel est le contexte de ce verset? Le contexte est la réunion. Il s'agit de ne pas pleurer comme ceux qui n'ont pas d'espoir de réunion. Nous serons élevés dans les airs avec eux et nous serons tout le temps avec le Seigneur. Si nous ne nous reconnaissions pas les uns les autres, à quoi servirait-il de recevoir cette consolation?

Il est vrai qu'il y aura de grands changements, mais nous ne devons pas uniquement penser au changement d'apparence lorsque nous pensons à l'identité. Je suis sûr que comme Jésus, nous aurons deux bras, deux jambes, une tête, un visage, des pieds et des mains. Je ne pense pas que notre nouveau corps sera si différent que nous finirons avec six ou sept mains, ou quelque chose comme cela. Je sais que nous serons différents mais pour garder la même identité, nous n'aurons pas uniquement la même substance mais également la même forme. Parce que si vous perdez la forme, vous perdez également l'identité.

Il y a pourtant d'autres façons d'identifier les personnes que le physique. Il y a d'autres empreintes en plus des empreintes de doigts. C'est la voix de Jésus qui a fait que Marie l'a reconnu après la résurrection dans le jardin. Vous vous rappelez qu'elle pensait que c'était le jardinier. C'est le look de Jésus sur la plage de Galilée qui a aidé l'apôtre Pierre à l'identifier. C'est la condescendance de Jésus qui a aidé Thomas à Le reconnaître lorsqu'il a douté et qu'il a dû mettre sa main dans son côté. Certaines personnes peuvent être identifiées par des choses différentes que par leurs formes physiques. Certaines personnes sont connues à travers leur travail ou leur architecture. On peut parfois regarder une oeuvre d'art et dire: « Je sais qui a fait cela. » C'est également vrai avec les morceaux de musique. Certaines personnes peuvent écouter une oeuvre musicale et en déduire qui en est le compositeur. Il y a des empreintes liées au caractère. Il y a des empreintes liées à la personnalité. Il y a également des empreintes liées au tempérament. Il n'y a pas que des empreintes digitales. Tout cela pour dire que nous allons nous reconnaître les uns les autres.

La question technique qui peut surgir est: « Est-ce que Dieu garde la trace de chaque atome en particulier qui se trouve dans notre corps? » Lorsque nous mourons, notre corps se décompose et est éparpillé à tout va. Le corps de certaines personnes est brûlé, certains corps sont noyés, certains corps sont mangés par des animaux sauvages. Est-ce que cela va rendre les choses plus difficiles pour le Seigneur? Est-ce que Dieu va garder la trace de chaque particule du corps d'une personne? J'aimerais d'abord dire qu'Il pourrait le faire, cela ne me pose pas de problème. La difficulté de quelque chose est tout le temps mesuré par la personne qui l'accomplit. Et lorsque vous prononcez le mot Dieu, le mot difficulté disparaît. Il n'y a plus de problème.

Dieu aurait pu garder trace de toute la poussière d'un corps. Mais est-ce qu'une réorganisation de toute la poussière de la terre est nécessaire pour retrouver une identité? C'est cela la question. Selon les scientifiques, chaque atome de votre corps est différent tous les sept ans. Chaque année alors que vous grandissez votre corps se renouvelle en atomes. Est-ce que vous réalisez que si vous vivez jusqu'à 70 ans, vous aurez dix corps que vous n'avez jamais eus avant? A ce moment-là vous n'aurez pas le même corps que vous avez eu soixante-dix ans auparavant. Techniquement je pense que si vous ne me voyez pas pendant sept ans et que l'on se rencontre à nouveau, vous ne m'aurez jamais vu auparavant parce que je suis une personne toute nouvelle du point de vue atomes. Toutes les particules de notre corps changent et pourtant il s'agit de la même personne. L'identité est encore là. Lorsque vous voyez un ami après vingt ans vous dites: « C'est bien de te revoir à nouveau. » C'est la même personne, vous reconnaissez cette personne. Cette personne a plus de rides et moins de cheveux, mais vous pouvez tout de même la reconnaître.

Il y a plusieurs milliards de personnes sur la terre et chacune est née à la ressemblance d'Adam. Et pourtant même si nous sommes tous comme Adam, nous sommes tous différents. Pourtant il arrive parfois que certaines personnes disent: « Nous serons à l'image de Christ et donc nous serons tous les mêmes. » Non, de la même façon que nous sommes tous faits à la ressemblance d'Adam et que nous ne sommes pas les mêmes, nous serons à la ressemblance de Christ mais chacun gardera sa propre identité et individualité.

Dans cette illustration de la récolte et de la semence, Dieu ne veut pas mettre en avant le fait qu'Il va garder trace de chaque atome, mais qu'il doit y avoir une relation organique entre le corps mis en terre et le nouveau corps qui ressort de cela. Il faut qu'il y ait une relation organique. Je ne sais pas s'il s'agit de tous les atomes ou pas, mais je sais qu'il ne s'agit pas d'une création, je sais que la vie supérieure vient de la vie inférieure et qu'il y a cette relation entre les corps, c'est identifiable. Je ne sais pas de quelle façon Dieu va retenir l'identité des gens. Je ne sais pas s'Il va reconstruire notre corps ressuscité en réorganisant tous les atomes et de quelle façon Il va faire cela ou s'Il va juste faire une nouvelle forme. Je ne sais pas. Mais je sais que nous nous connaîtrons les uns les autres, je sais qu'il y aura une même identité.



LE CORPS SERA RESSUSCITE PAR LA PUISSANCE DU SAINT-ESPRIT

La seconde chose que j'ai apprise en comparant notre corps ressuscité au corps ressuscité du Seigneur, est que non seulement nous garderons notre identité, mais nous allons être ressuscités par la puissante force de Dieu comme Christ l'a été. En lien avec cela j'aime Romains 8:11 qui dit: « Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. » Ce verset identifie le principe de vie qui donnera vie à notre corps, c'est l'Esprit de Dieu qui habite en vous. C'est l'Esprit de Dieu, c'est la vie de Dieu.

Je vous rends attentifs à cela parce que je trouve que certaines personnes poussent les illustrations trop loin et ainsi font sortir davantage de choses d'une illustration que Dieu n'en a mises dedans. Les illustrations ont pour objectif d'illustrer. Je fais référence aux versets 15:36-38 et au principe de la semence. Il s'agit d'une figure de style. Vous voyez une semence est tout ce qu'il y a de plus vivant, ce n'est pas mort. Il y a un principe de vie dans cette semence. La vie est dans la semence. La réalité est que vous pouvez tuer la semence puis la planter et elle ne germera jamais. La vie est endormie dans la semence, mais elle est tout de même présente. Lorsque vous parlez de la mort d'une semence il faut que vous vous rappeliez qu'il ne s'agit que d'une figure de style parce que la semence se corrompt et c'est de là que ressort la vie. Par conséquent cela ressemble à la mort, mais ce n'est pas vraiment le cas.

Je vais prendre ma mère comme illustration. Lorsqu'elle a été mise en terre elle n'était pas comme une semence. Il n'y avait aucune vie dans ce corps. Ce n'est pas du tout comme une semence. La vie qui était dans le corps est allée auprès du Seigneur. Elle est maintenant dans la présence de Jésus et profite du Seigneur. Il n'y a pas de principe de vie dans le corps que nous avons mis en terre, c'était une enveloppe vide. La mort qui est dans la semence n'est qu'apparente, mais c'est réel dans le corps. Dans le texte la mort de la semence est une figure de style mais avec ma mère c'était un fait. Il n'y a aucune dose de vie dans un corps.

Nous ne désirons donc pas pousser cette illustration de la semence trop loin sinon nous arriverons à l'erreur qui est de penser que l'esprit de ma mère tout comme la vie de la semence est encore dans la semence en train de dormir. C'est ce que certaines personnes ressortent de ces versets et qu'elles enseignent. Elles disent que le corps en terre contient un esprit mais que cet esprit est dormant jusqu'à ce que Dieu réveille l'esprit et revienne à la vie. La bible n'enseigne pas du tout cela et nous devons le comprendre. La même chose est vraie avec les autres illustrations de la nature. Lorsque la chenille devient un cocon, il ne s'agit que de mort apparente. Il y a un merveilleux changement qui prend place puis cela devient un papillon, mais il ne s'agit pas d'une mort réelle. Ce n'est qu'une transformation d'une forme de vie inférieure vers une forme de vie supérieure. C'est passer d'une vie à une autre vie, d'une mort apparente à la vie. Par cette semence, nous devons comprendre que Paul illustre simplement la possibilité qu'une vie supérieure peut venir de l'extinction d'une vie inférieure. Si vous allez plus loin que cela, je pense que vous violez ce que la bible enseigne.

Mais la bible enseigne que le corps ressuscitera à nouveau. C'est ici que l'illustration s'arrête et que la révélation de Dieu continue. Il n'y a qu'un seul principe de vie qui fera qu'un cadavre pourra ressortir de la terre. La bible nous dit que c'est le Saint-Esprit, de la même façon que le Seigneur Jésus a été ressuscité par le Saint-Esprit. Il n'y a pas de principe de vie dans un cadavre. C'est pour cette raison que Dieu dit qu'Il va ressusciter le corps par Son Esprit. Il n'aura qu'à dire un mot. Nous n'en avons donc pas fini avec notre corps qui est mis en terre. Dieu ressuscitera à nouveau notre corps mais pas parce qu'il y aurait une sorte de vie qui dormirait à l'intérieur. C'est parce que Jésus va parler et que ceux qui sont dans la tombe entendront la voix du Fils de Dieu et vivront à nouveau par la puissance de Dieu. Voici la seconde chose que je vois lorsque je compare mon corps avec le sien.



LE CORPS DE RESURRECTION SERA GLORIFIE

La troisième chose que j'ai apprise en comparant notre corps ressuscité au corps ressuscité du Seigneur est que non seulement notre corps gardera son identité comme Lui a gardé la sienne, non seulement notre corps sera ressuscité par la puissance de Dieu comme le Sien l'a été, mais notre corps sera également glorifié comme est le Sien. Il sera glorifié et libre de toutes les contraintes liées à ce monde. Le Seigneur Jésus avait un corps glorifié et libre de toutes les limitations de cette vie présente.

Le Seigneur Jésus avait un corps glorifié lorsqu'Il est ressuscité, mais pendant quarante jours avant Son ascension, la pleine gloire de ce corps a été comme voilée, parce que les hommes n'avaient pas la capacité de tout saisir. Puis lorsqu'Il est monté au ciel Il a reçu la pleine manifestation de cette gloire. Il n'avait pas cela alors qu'Il était sur la terre. Il y a de grandes différences entre ce à quoi Jésus ressemble aujourd'hui au ciel, par rapport à ce à quoi Il ressemblait pendant cette période après sa résurrection, parce que maintenant Il vit dans la pleine manifestation de Sa gloire.

Merci de prendre le verset 15:50 qui dit: « Ce que je dis, frères, c'est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n'hérite pas l'incorruptibilité. » Pourquoi est-ce que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu? La réponse est parce qu'ils n'ont pas la capacité. Le ciel est un environnement différent et nous n'avons pas maintenant les capacités pour hériter de cela. Je me suis longtemps posé cette question et j'ai interrogé beaucoup de personnes au sujet de comme Jésus pardonne les péchés pourquoi est-ce que j'ai tout de même besoin de mourir? Cela n'a jamais eu de sens pour moi. Comme le salaire du péché est la mort, si Christ a payé le prix, pourquoi est-ce que je dois mourir? Cela m'a longuement tourmenté. Je pense que la réponse est ici dans le verset 15:50. Pourquoi est-ce que je dois mourir si je suis pardonné? La réponse est pour recevoir mes nouvelles capacités. C'est parce que la chair et le sang n'ont pas les capacités pour hériter le royaume de Dieu.

Regardez la description de ce nouveau corps.

• Verset 15:42: « Il ressuscite incorruptible. »
• Verset 15:43: « Il ressuscite glorieux. »
• Verset 15:43: « Il ressuscite plein de force. »
• Verset 15:44: « Il ressuscite corps spirituel. »
• Verset 15:53: « Ce corps mortel revête l'immortalité. »

Pendant longtemps je pensais que Dieu faisait le contraste entre le nouveau corps, le corps de résurrection avec le cadavre en terre, lorsqu'Il utilise des mots comme « corruptible » et « infirme. » Mais ce n'est pas le cas, Il fait le contraste avec le corps que nous avons maintenant alors que nous lisons. C'est notre corps actuel qui est le corps périssable, corruptible, infirme et faible et c'est cela qui ne peut pas hériter le royaume de Dieu.

Les versets 15:38-41 disent: « Puis Dieu lui donne un corps comme il lui plaît, et à chaque semence il donne un corps qui lui est propre. Toute chair n'est pas la même chair; mais autre est la chair des hommes, autre celle des quadrupèdes, autre celle des oiseaux, autre celle des poissons. Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres. Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile. » Est-ce que Paul veut simplement montrer que Dieu est un Dieu d'une infinie variété? Je pense qu'il y a plus de choses que cela.

Sachant qu'il doit y avoir quelque chose comme 118 éléments chimiques, cela fait peu en comparaison de la variété qui existe dans la création. Dieu les arrange d'une certaine façon et vous obtenez des pattes. Il les arrange d'une autre façon et vous obtenez des ailes. Il les arrange d'une autre façon et vous obtenez des nageoires. Il les arrange d'une autre façon et vous obtenez de la peau. A travers cela Dieu montre que ce n'est pas beaucoup de travail pour Lui de faire quelques arrangements pour que la création s'adapte à l'environnement. Pourquoi est-ce que Dieu donne des plumes aux oiseaux et des nageoires aux poissons? C'est parce que Dieu les a créés pour un environnement particulier et l'animal vit dans cet environnement et est adapté à cet environnement. Ainsi Dieu a créé ces différents animaux en faisant quelques modifications pour les adapter à leur environnement.

Dieu nous dit donc qu'Il nous prépare une place et qu'Il nous prépare également pour cette place. Et dans la résurrection, à travers le changement de ces éléments, avec les mêmes éléments mais simplement changés, Il va nous préparer pour notre place et notre objectif dans le ciel. Il va nous adapter à notre nouvel environnement parce que la chair et le sang, c'est-à-dire comme nous sommes maintenant, n'ont pas les capacités pour apprécier ce qui est incorruptible et impérissable. En fait alors que j'étudie le ciel, je ne peux même pas réellement apprécier ce qui est dit au sujet du ciel à moins que je joue au jeu de faire semblant. Je fais semblant que je suis dans mon nouveau corps lorsque j'étudie. La raison pour laquelle je fais semblant que je suis dans mon nouveau corps est que mon corps n'est pas adapté au ciel.

Lorsque j'étudie le ciel je ne me réjouis pas forcément d'y aller. Par exemple il n'y a pas de nuit là-bas. Je ne veux pas cela. S'il n'y avait pas de nuit sur la terre nous penserions que tout l'univers consiste en un soleil et une terre. Tout ce que nous savons au sujet de l'univers l'est à cause de la nuit et des télescopes. J'aime également la nuit pour une autre raison, c'est pour le repos et j'ai lu qu'il n'y a pas de repos là-haut. Je n'aime pas non plus cela parce que j'aime le repos. Je lis également qu'il n'y a pas de larmes là-bas et je n'aime pas cela. C'est parce que les larmes sont une grande invention pour manifester la tristesse et la joie. Il est encore dit que nous Le servirons jour et nuit, sans interruption. Mais je ne désire pas passer mon temps à toujours servir là-haut! De même il est écrit que nous Le louerons et que nous chanterons pendant toute l'éternité!

Alors que j'étudie le ciel, je ne peux pas l'apprécier à sa juste valeur avec ce corps. Alors je fais semblant que je suis dans mon nouveau corps avec de nouvelles capacités et je peux ensuite tout apprécier. Ainsi la chair et le sang ne peuvent pas hériter du royaume des cieux et à travers la mort, Il nous adapte à notre nouvelle place. Il nous prépare et nous adapte afin que nous puissions profiter de tout. Nous aurons des corps qui ne pourront pas vieillir, des corps qui ne se fatigueront pas, des corps qui n'auront pas besoin de repos, des corps qui n'auront pas besoin de nourriture et des corps qui seront contrôlés par l'Esprit.

Le point important est que comme Christ nous aurons de nouvelles capacités, nous profiterons d'une nouvelle gloire. Nous garderons notre identité, nous serons ressuscités par la puissance de Dieu et nous serons glorifiés. Je ne sais pas tout ce que cela signifie, mais je sais que c'est merveilleux. C'est cela la merveille de notre corps de résurrection.



LA MERVEILLEUSE DIFFERENCE ENTRE NOTRE CORPS ACTUEL ET NOTRE CORPS DE RESURRECTION

Je vous ai dit que nous appelons cette section la merveille de notre corps de résurrection. La merveille est que notre corps sera comme le Sien. J'aimerais encore vous donner une seconde merveille. Nous avons plusieurs fois fait référence à l'illustration que Dieu donne dans ces versets. Il fait six fois la comparaison avec une semence qui est mise en terre. Je pense que la merveille du corps de résurrection est l'illustration de la semence mise en terre. Le verset 15:37 dit: « Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps qui naîtra; c'est un simple grain, de blé peut-être. » et le verset 15:42 dit: « Ainsi en est-il de la résurrection des morts. » A quel point est-ce que la semence est différente de la récolte de la semence? En regardant un gland, qui se douterait de ce qui pourrait sortir de cela? Ce sera un grand chêne.

Le point que Dieu souligne avec l'image de la semence, est que la différence entre ce que nous sommes maintenant par rapport à notre corps de résurrection est aussi grande que la différence entre le gland et le chêne. C'est une merveilleuse différence lorsque vous pensez aux différentes semences. Quel changement nous attend! Nous avons été créés pour ce jour. Dieu restera le même mais nous, nous serons changés. Il n'y a simplement pas de possibilité de mesurer ces changements. Nous n'enterrons pas nos bien-aimés, nous les semons! Vous voyez, lorsque vous enterrez un trésor il n'y a rien qui en ressort. Il est impossible que vous enterriez un dollar et que vous finissiez avec un arbre plein de dollars. Cela serait bien d'avoir un arbre à dollars. La réalité est que si vous enterrez un trésor il reste le même jusqu'à ce que vous le déterriez de nouveau. Mais avec nos bien-aimés, avec ceux qui sont décédés, Dieu utilise l'illustration de la semence et pas de l'enterrement parce qu'ils reviendront à nouveau.

Un jour vous serez bien plus merveilleux que ce que vous n'êtes aujourd'hui. Nous ne pouvons pas imaginer les incroyables changements qui nous attendent. La nature ne fait que nous donner un petit aperçu de ce que cela sera un jour à travers la semence et la récolte. C'est presque inutile de visualiser à quoi nous ressemblerons un jour. Nous n'avons pas besoin de nous poser des questions au sujet de à quoi ressembleront les bébés décédés. Pour moi cela ne fait aucun doute qu'ils seront au ciel, il y a des passages qui soulignent cela. Si Dieu peut faire sortir un papillon d'une chrysalide et un chêne d'un gland, je ne peux pas imaginer ce que Dieu peut faire sortir d'une créature créée à l'image de Dieu. Je ne sais pas quelle forme cela prendra mais je sais que cela sera une merveilleuse chose. Il y a donc une merveilleuse illustration dans la nature.

Encore une merveilleuse chose avant de terminer. Les versets 15:51-52 disent: « Voici, je vous dis un mystère: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d'oeil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. » La merveille de notre corps de résurrection est illustrée par l'élément du temps. Nous avons ici la première mention de l'enlèvement dans le Nouveau Testament. Je ne sais pas comment mesurer le temps que dure un clin d'oeil. Le mot pour instant ici est le mot qui a donné atome. Il s'agit d'une mesure indivisible de temps. C'est pendant le temps d'un clin d'oeil que tout ce que nous avons vu va prendre place. Il s'agit d'une merveille liée à notre résurrection.

Nous serons comme Lui. Nous serons ressuscités par la puissance de Dieu. Nous serons changés, nous serons semés dans la terre et il y aura un aussi grand changement qui prendra place chez nous qu'entre un gland et un chêne. Et tout cela prendra place en une micro-seconde. Vous ne pouvez même pas mesurer le temps que cela prendra.

J'aimerais encore terminer avec une application pratique. Il y a une relation entre notre vie présente et notre vie à venir. A quoi est-ce que je ressemblerai dans la résurrection? Vous êtes en train de devenir la semence qui sera semée à votre mort. Il n'est pas encore déterminé ce que vous serez au ciel. Vous êtes en train de bâtir vos capacités maintenant pour ce que vous serez au ciel. C'est dans la mesure où nous connaissons Christ ici que nous pourrons en profiter là-haut. Il y a des degrés au ciel. Nous aurons tous le même ciel mais il y a des degrés différents dans le ciel. Nous serons tous pleins mais nous n'aurons pas tous la même taille. Mais il n'y aura pas de personnes jalouses, ni fières dans le ciel. Tout le monde sera heureux mais nous aurons des capacités différentes qui dépendront de la façon dont nous vivons maintenant. Il y a donc une relation. Nous sommes en train de devenir la semence qui sera semée et qui déterminera ce que nous serons au ciel et les capacités de notre corps de résurrection.

Prions:

Père, comme nous Te louons alors que nous regardons dans Ta parole et que nous voyons que nous sommes tous rachetés par le précieux sang de notre Seigneur Jésus! Seigneur nous attendons ces choses avec beaucoup d'espérance, mais nous savons que cela renferme également de grands principes pour le moment présent. Nous Te demandons la grâce de nous rendre capables dès maintenant de profiter des réalités de ces choses. Enseigne-nous ce qu'est la vie de résurrection à travers notre étude de la résurrection. Change-nous jour après jour et conforme-nous à l'image de Christ. Nous Te remercions parce que Tu fais cela et parce que Tu vas continuer de faire cela et c'est une bénédiction toujours plus importante dans chacune de nos vies. Au nom de Jésus. Amen.

1 Corinthiens #24