1 CORINTHIENS #21 - LA FONDATION DE NOTRE RESURRECTION

(1 Corinthiens 15:1-34)

Par Ed Miller

Le texte qui suit est la transcription d'un message donné en anglais. La forme orale a été conservée, mais des titres de sections ont été ajoutés pour faciliter la lecture. (NdT)

Bonjour et bienvenue dans notre vingt-et-unième leçon sur cette merveilleuse épître de 1 Corinthiens.

Prions:

Père céleste, merci de ce que nous pouvons nous réunir autour de Ta Parole. Alors que nous étudions ce livre, nous Te demandons de nous préserver de tout ce qui est chair et sang. Nous Te prions de nous rendre capables de Te voir d'une façon vivante et que cela puisse transformer notre vie. Nous Te remercions par avance de ce que nous pouvons nous attendre à Toi pour faire cela. Nous prions que par un miracle Tu puisses tourner les yeux de notre foi vers Christ pour que nous puissions Le voir. Merci par avance, nous Te prions dans le nom merveilleux de Jésus. Amen.



RESUME

Nous arrivons à une section du livre de 1 Corinthiens qui est dans le chapitre 15. Pour bien remettre ce chapitre dans sa plus large perspective, laissez-moi vous redonner une vue d'ensemble du livre. Dieu a sélectionné l'église de Corinthe pour nous donner le message de la Seigneurie de Jésus-Christ. Cela a été une sélection parfaite parce que l'église de Corinthe a fait face à toutes les sortes de problèmes imaginables. Ils avaient de grands problèmes personnels. Ils avaient des problèmes personnels, des problèmes de groupe, des problèmes d'église et tous leurs problèmes ont été complètement résolus par le fait que Jésus est Seigneur. Laissez-moi vous rappeler le plan du livre.

• Chapitres 1-4: Le problème des divisions.
• Chapitre 5: Le problème de la pureté personnelle.
• Chapitre 6: Le problème des différends personnels.
• Chapitre 7: Les problèmes liés au mariage.
• Chapitres 8-10: Le problème des pratiques discutables.
• Chapitre 11: Le problème des images et des symboles. Ils regardaient aux images plutôt qu'à la réalité derrière les images.
• Chapitres 12-14: Le problème de l'abus des dons spirituels.
• Chapitre 15: Le problème des fausses doctrines. Certaines personnes reniaient la résurrection de Christ.

Nous sommes arrivés au problème des fausses doctrines. C'est le dernier problème dont s'occupe le livre de 1 Corinthiens. Même s'il y a seize chapitres et non pas quinze, le seizième chapitre ne s'occupe pas de problèmes. Le chapitre 16 est simplement la conclusion de tout le livre. Notre problème final se trouve donc ici dans le chapitre 15. Comme cela a été le cas avec les sept autres problèmes que nous avons vus, nous verrons que la Seigneurie de Christ est également la solution à ce problème.



LA SEIGNEURIE DE CHRIST EST LA SOLUTION À TOUS LES PROBLEMES

A travers tout le livre, la réponse globale à tous les problèmes de la vie est simplement la Seigneurie de Christ. Laissez-moi encore une fois souligner ce grand thème avant que nous ne commencions à voir ce nouveau chapitre. Les chrétiens approchent souvent la Seigneurie de Christ comme si c'était le problème. Nous disons par exemple: « J'ai beaucoup de difficulté à faire de Christ le Seigneur de ma vie. » La réalité est que la Seigneurie de Christ n'est pas un problème, la Seigneurie de Christ est la solution à tous les problèmes. Si vous approchez cela en tant que problème alors vous êtes mal partis. Il existe beaucoup de livres et de messages sur comment faire que Christ soit Seigneur, comment savoir que Christ règne. Beaucoup de ces choses ne font qu'approcher la Seigneurie de Christ comme si c'était un problème au lieu de montrer que c'est la solution aux problèmes. Il n'y a qu'un seul problème auquel je peux faire face dans la vie, c'est mon coeur indocile et entêté. C'est mon refus complet et absolu de me soumettre à la Seigneurie de Christ.

Lorsque Dieu manifeste cela dans votre coeur, lorsque Dieu commence à vous montrer que la chose la plus sûre que vous puissiez faire est de vous soumettre à Christ, vous serez surpris de voir combien de problèmes vous pouvez résoudre et combien de problèmes disparaissent. Il est vraiment incroyable de voir à quel point nous désirons réellement gérer et conduire notre propre vie. Nous voulons contrôler notre propre vie et nous ne souhaitons pas réellement que le Seigneur règne sur nous. A travers toute la bible les prophètes disent: « Ne raidissez pas votre cou. » C'est une belle image qui est contenue dans cette expression « raidir son cou. » Le problème principal dans la vie n'est pas la Seigneurie de Christ, c'est notre cou qui est raide. Un cou raide est un cou qui ne veut pas se courber aux pieds de Jésus. Voilà ce qu'est un cou raide. A travers tout le livre de 1 Corinthiens, Dieu nous dit de quelle façon avoir Dieu en tant que roi.

1 Corinthiens 12:3 est un de nos versets clé, il dit: « Nul ne peut dire: Jésus est le Seigneur! Si ce n'est par le Saint-Esprit. » C'est un miracle de Dieu qu'il nous faut pour que Christ soit Seigneur de notre vie. Il est aussi facile pour le Saint-Esprit de courber votre volonté, votre cou raide à la volonté de Christ que pour vous de courber votre cou physique. Voilà quel est le sujet de 1 Corinthiens, c'est que nous puissions connaître Christ en tant que Seigneur.

Cela nous emmène à 1 Corinthiens 15. Dans tous les endroits sur la terre et dans tous les âges où les chrétiens ont étudié la bible, 1 Corinthiens 15 a été un des chapitres favoris des chrétiens. C'est de loin le plus grand chapitre sur la résurrection dans toute la bible, que ce soit dans l'Ancien ou dans le Nouveau Testament. Tous les sujets bibliques auxquels vous devrez faire face sont traités en une place dans votre bible d'une façon pleinement développée. Par exemple, vous pouvez étudier l'amour à travers toute la bible, mais si vous désirez étudier l'amour vous feriez bien d'étudier 1 Corinthiens 13. C'est le chapitre sur l'amour. On trouve partout dans la bible des informations sur la résurrection, mais si vous désirez étudier la résurrection vous feriez bien d'étudier 1 Corinthiens 15, parce que vous trouvez là la pleine mention de la résurrection.

Est-ce que vous savez ce qui est intéressant au sujet de ce chapitre? Est-ce que vous savez pourquoi le Saint-Esprit nous a donné 1 Corinthiens 15? C'est à cause d'une fausse doctrine, c'est à cause d'un déni de la vérité. 1 Corinthiens 15:12 dit: « Or, si l'on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu'il n'y a point de résurrection des morts? » Vous voyez, il y avait des personnes qui prêchaient qu'il n'y avait pas de résurrection. C'est parce qu'ils avaient cette fausse doctrine qu'il n'y a pas de résurrection, que Dieu nous a donné ce merveilleux chapitre sur la vérité qu'il y a bien une résurrection. Nous avons donc ce merveilleux chapitre parce que quelqu'un a cru dans l'erreur, quelqu'un a renié la vérité. C'est pour cette raison que nous avons appelé ce chapitre le problème des fausses doctrines.

Avant que nous plongions dans le contenu et que nous analysions ce chapitre section par section, laissez-moi vous donner trois raisons pour lesquelles le Saint-Esprit termine avec cela. Pourquoi est-ce qu'Il utilise cela en tant que dernier problème dans l'église? Pourquoi n'utilise-t-Il pas le mariage, les divisions ou les problèmes personnels, ou quelque chose comme cela? Pourquoi termine-t-Il avec ce problème des fausses doctrines? Laissez-moi vous suggérer trois raisons à cause desquelles je pense qu'Il termine comme cela.

Vous remarquez rapidement qu'il s'agit du chapitre le plus long dans ce livre. Il y a dix-huit versets de plus que n'importe quel autre chapitre dans ce livre. Vous pouvez donc vous dire que Dieu met un accent tout spécial sur cela parce qu'Il lui donne tant de place. Je vous ai dit précédemment que 1 Corinthiens c'est un peu comme tous les oeufs dans le même panier. En tant qu'individu ou en tant que groupe, partie du Corps de Christ, nous ne ferons jamais face à un problème auquel les Corinthiens n'ont pas déjà fait face. Ils ont eu des problèmes généraux et représentatifs. Il n'est pas surprenant de trouver les fausses doctrines en tant que dernier problème. Voici donc les trois raisons pour lesquelles je pense que ce problème vient en dernier.

Premièrement, la doctrine est le test le plus clair de la Seigneurie de Christ. Votre doctrine pure est une évidence si oui ou non Christ est Seigneur dans votre vie. Si Christ est Seigneur, alors vous croirez de façon juste. Si Christ n'est pas Seigneur, alors vous êtes en danger de suivre une fausse doctrine et d'être dans l'erreur. C'est assez incroyable de voir que ce problème est bien plus fondamental que tous les autres problèmes dans ce livre. C'est davantage fondamental parce que cela implique la doctrine et vous êtes ce que vous croyez. Nous sommes ce que nous croyons. Si je crois de façon juste, je vivrai de façon juste. Si je crois de travers, je vivrai de travers. Toutes les choses dépendent de ce que vous croyez, c'est pour cette raison qu'il est si important d'avoir une doctrine saine. Mais comment puis-je avoir une doctrine saine? Cela nous ramène à nouveau au thème de ce livre. Le thème de ce livre est la Seigneurie de Christ.

Au début de ma vie chrétienne je voyais les choses à l'envers. Je pensais que si Christ doit régner dans ma vie, alors je devais avoir une doctrine en ordre. Je pensais que plus ma doctrine était correcte, plus le Seigneur pouvait régner sur ma vie. Mais cela n'est pas du tout la réalité. La réalité est que c'est le contraire qui est vrai.



LES FAUSSES DOCTRINES SONT UNE QUESTION DE VOLONTE

Voici une vérité de la bible, les fausses doctrines sont une question de volonté et non pas une question de la pensée. Avant, je pensais que c'était une question de compréhension et que si je fréquentais des groupes bizarres et que j'écoutais des faux enseignements, alors je finirais avec une fausse doctrine. En Matthieu 5:6 Jésus a dit: « Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés! » Il ne dit pas qu'ils seront en danger de tomber dans de fausses doctrines. Non, Jésus dit que si vous recherchez la justice vous serez rassasiés et satisfaits. La personne la plus sûre dans le monde est celle qui a faim de Jésus, qui a faim et soif de la justice. Votre grande protection contre les fausses doctrines est la Seigneurie de Jésus-Christ. Lorsque Jésus règne dans votre vie, alors vos doctrines finiront par être pures, vous finirez par être orthodoxes. La seule façon par laquelle vous pouvez savoir avec certitude que vous ne serez pas conduits sur une mauvaise voie ou une fausse doctrine est de vous soumettre à Christ maintenant.

Vous voyez, lorsque Christ est maître de votre vie, Il vous préserve, Il vous garde. Vous voyez à nouveau à quel point tout cela est simple. Vous n'avez pas à vous demander si vous avez tous les bons textes pour être sûrs et certains que vous êtes dans les bons rails. Non, tout ce que vous avez à faire est de désirer que Christ règne réellement dans votre coeur. Et lorsqu'Il règnera, vous saurez si cela est vrai ou faux. Mon verset préféré sur cette vérité est Jean 7:17 qui dit: « Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef. » N'est-ce pas incroyable?

La façon pour savoir cela n'est pas à travers l'étude académique. Non, ce n'est pas de cette façon que vous apprenez les choses de Dieu. C'est de cette manière que vous pouvez connaître d'autres choses, mais la façon pour connaître Dieu est de désirer Le laisser régner dans votre coeur. Ensuite, vous saurez si cela vient de Dieu ou pas de Dieu. Je suis passé par une période dans ma vie où j'ai pensé que je devais étudier l'erreur pour connaître la vérité. J'ai donc ensuite lu toute une série de livres sur les fausses doctrines et les sectes car je me disais: « Mais comment est-ce que je vais m'occuper de ces personnes, si je ne sais pas ce qu'elles croient? » J'ai donc commencé à apprendre tout ce que les gens croyaient de ce genre de choses. La vérité est que vous n'avez pas besoin de faire cela. Vous avez juste à connaître Jésus et à connaître la vérité et alors que vous connaissez la vérité, lorsque quelque chose de faux se manifestera vous pourrez dire: « Non, cela sonne faux, ce n'est pas pour moi, c'est faux. » Cela rend les choses si faciles.

Vous voyez, Dieu n'est pas en train de compliquer les choses. Dieu n'essaie pas de rendre la vie chrétienne difficile. Dieu essaie de nous apprendre de quelle manière nous pouvons marcher avec Lui dans une union qui ne peut être brisée, dans une relation qui est intime et précieuse. C'est cela qu'est toute la vie chrétienne. C'est donc la première raison pour laquelle Dieu nous donne cela à la fin. C'est parce que la doctrine est si fondamentale et cela nous ramène à nouveau au thème de ce livre.



LA MORT EST LE PLUS GRAND DES PROBLEMES

Une autre raison pour laquelle je pense qu'Il termine avec cela, est que toutes les choses semblent être incluses dans ce dernier problème. Tout le livre s'occupe de problèmes, partout où vous regardez vous voyez des problèmes. Il y a des problèmes moraux, des problèmes de relation et des problèmes personnels. Dans le monde entier, quel est le problème le plus insoluble? La réponse dépend je suppose des personnes que vous questionnez. Certaines personnes pensent que c'est trouver un conjoint, d'autres que c'est de régler les problèmes financiers, d'autres que c'est de voir leurs enfants et leurs petits-enfants devenir des chrétiens adultes qui aiment le Seigneur. La bible dit que le problème le plus insoluble est la mort. L'homme ne sait pas quoi faire de la mort. C'est son problème le plus insoluble. Tous les autres problèmes que nous avons cités peuvent trouver leurs solutions, mais le problème de la mort est avec nous depuis des milliers d'années, chaque génération essaie de s'occuper de cela, mais cela reste le problème des problèmes.

Il est donc important qu'à la fin du livre des problèmes, on s'occupe du problème le plus insoluble. Parce que si Paul peut montrer que la Seigneurie de Christ est la solution au problème le plus insoluble, alors comme le plus petit est inclus dans le plus grand cela regroupe tous les problèmes auxquels vous ferez face. Cette vérité que le plus petit est inclus dans le plus grand est je crois une des plus grandes vérités dans la bible. Je pense que tout le monde sera d'accord avec le fait que si je peux soulever 100 kilogrammes, alors je peux également soulever 10 kilogrammes. Cela ne fait aucun doute. Si ma voiture peut faire du 60 kilomètres heure, alors elle peut faire du 20 kilomètres heure. Si je peux manger deux morceaux de gâteaux, alors je peux aussi manger un morceau de gâteau. Si un enfant peut compter jusqu'à 100, alors il peut également compter jusqu'à 10 ou à 20. Le plus petit est inclus dans le plus grand.

Par conséquent, s'il est montré que Christ peut résoudre le problème le plus insoluble, alors y a-t-il un problème auquel vous faites face et qui ne soit pas inclus là-dedans? Est-ce que vous voyez pourquoi Paul termine avec cela? Il prend simplement le problème le plus insoluble, puis montre que la Seigneurie de Christ est la solution complète à ce problème et enfin il nous appelle à simplement courir vers Jésus pour tous nos problèmes parce que tout est inclus là-dedans. C'est donc une merveilleuse fin et apogée et c'est presque comme si le Saint-Esprit se refuse à laisser un seul sujet non traité. En traitant de ce sujet, Il va ainsi montrer qu'Il peut résoudre tous les problèmes auxquels l'homme peut faire face.



LA RESURRECTION EST UN FAIT HISTORIQUE ET EGALEMENT UN PRINCIPE PRESENT

Il y a je pense une troisième raison pour laquelle le Saint-Esprit termine avec cela. Pas uniquement parce que la doctrine est le test final de la Seigneurie de Christ, pas uniquement parce que cela traite du problème le plus insoluble, mais n'est-il pas intéressant, tout particulièrement lorsque vous avez une connaissance générale du Nouveau Testament, de voir que Dieu termine le livre sur les problèmes avec la vérité de la résurrection? Lorsque vous verrez la manière dont Dieu traite le principe spirituel de la résurrection, vous comprendrez que c'est une merveilleuse apogée à ce livre. La résurrection n'est pas uniquement un fait historique qui arrive bien plus loin dans notre course, mais c'est également un principe présent et nous pouvons déjà avoir un avant-goût de cette future gloire.

A travers tout le Nouveau Testament, vous verrez que la vie chrétienne est présentée comme la vie de résurrection. Paul parle de vivre dans la puissance de la résurrection. Il n'est donc pas du tout surprenant que Dieu termine ce grand livre avec la vérité de la vie de résurrection. Vous verrez tout spécialement lorsque vous arrivez au bout de ce livre que Paul spiritualise de la même façon que Jésus l'a fait dans Jean 9 lorsqu'Il a guéri l'homme aveugle où les pharisiens demandaient: « Est-ce que nous sommes aveugles? » Dans 1 Corinthiens 15, Paul commence avec la résurrection physique et à la fin il parle de la résurrection spirituelle. Nous vivons maintenant par la puissance de la résurrection. C'est pour toutes ces raisons que je pense que c'est une merveilleuse apogée.

Laissez-moi vous donner le thème du chapitre 15 et une suggestion de plan avant de rentrer plus avant dans le chapitre. Le thème de ce livre, et je désire souligner cela, car je ne l'ai pas vu pendant longtemps, est notre résurrection. Il s'agit de notre résurrection et non pas de la Sienne. Le thème de ce chapitre n'est pas la résurrection de Jésus. Le thème de ce chapitre est notre résurrection, il s'agit de la résurrection de tous les croyants et de tous les non croyants. Je vous rends attentifs à cela, parce que lorsque vous lisez ce passage vous êtes enclin à penser qu'il s'agit de Sa résurrection.

1 Corinthien 15:1-24 dit: « Je vous rappelle, frères, l'Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain. Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures; qu'il a été enseveli, et qu'il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures; et qu'il est apparu à Céphas, puis aux douze. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts. Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. Après eux tous, il m'est aussi apparu à moi, comme à l'avorton; car je suis le moindre des apôtres, je ne suis pas digne d'être appelé apôtre, parce que j'ai persécuté l'Église de Dieu. Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n'a pas été vaine; loin de là, j'ai travaillé plus qu'eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. Ainsi donc, que ce soit moi, que ce soient eux, voilà ce que nous prêchons, et c'est ce que vous avez cru. Or, si l'on prêche que Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu'il n'y a point de résurrection des morts? S'il n'y a point de résurrection des morts, Christ non plus n'est pas ressuscité. Et si Christ n'est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l'égard de Dieu, puisque nous avons témoigné contre Dieu qu'il a ressuscité Christ, tandis qu'il ne l'aurait pas ressuscité, si les morts ne ressuscitent point. Car si les morts ne ressuscitent point, Christ non plus n'est pas ressuscité. Et si Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus. Si c'est dans cette vie seulement que nous espérons en Christ, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes. Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, mais chacun en son rang. Christ comme prémices, puis ceux qui appartiennent à Christ, lors de son avènement. Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance. »

Comme nous l'avons déjà dit, le thème de ce chapitre est notre résurrection. Pourtant en lisant ce passage, vous avez dû remarquer qu'il y a beaucoup d'insistance sur la résurrection de Christ. Pourquoi? La réponse est à cause du verset 15:20 qui dit: « Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. » Sa résurrection est la promesse de notre résurrection. C'est pour cette raison qu'il y a tellement d'insistance sur Sa résurrection. Le thème est notre résurrection et le fait que nous allons à nouveau ressusciter, mais l'illustration est que Christ est les prémices et nous suivons.

L'Ancien Testament a beaucoup de choses à dire sur ces prémices. Il appelle cela la présentation des premiers fruits. C'était un très bel événement symbolique durant lequel l'adorateur entrait dans le temple et il y avait deux choses significatives qui étaient incluses dans ces prémices. La première chose c'est le mot « premier », c'est pour cela que c'est appelé les premiers fruits. L'adorateur regardait par la fenêtre et voyait les premières tiges de blé, les premiers grains et la première chose qu'il faisait dès qu'il voyait cela c'était d'être tout excité, sortir et les ramasser. Il prenait les premiers grains, les premières tiges et courait au temple. L'idée était que la récolte vient de Dieu, tout vient de Dieu. Il ne serait pas très pratique d'apporter tout le jardin auprès de Dieu en disant: « Seigneur je crois que tout vient de Toi. » A la place, l'adorateur prenait les premières choses qui venaient comme une évidence de ce qu'il reconnaissait que toutes les choses viennent de Lui. Puis l'adorateur déposait cela aux pieds du Seigneur. C'est pour cette raison que c'est appelé les prémices, c'est parce que ce sont les premiers fruits qui sont venus.

La seconde chose incluse là-dedans, est que c'est devenu comme la promesse de la récolte à venir. Lorsque le fermier voyait ces premiers fruits, alors il savait que la récolte était sur le point de venir. Il savait que le reste allait suivre. C'était un avant-goût, c'était une promesse de toute la récolte qui allait venir. Personnellement, j'ai quelques plants de tomates dans mon jardin, le jour où je verrai la première rougir, je n'irai pas vers mon épouse pour lui dire: « La tomate est là » mais je dirai: « Les tomates arrivent, c'est la promesse que les autres arrivent bientôt. » C'est pour cette raison qu'il est si précieux de lire 1 Corinthiens 15:20: « C'est que Christ est les prémices de ceux qui sont morts. » N'est-ce pas précieux? Christ est le premier, mais Il est également la promesse que d'autres qui sont assoupis en Christ suivront. Il est l'avant-goût de la moisson. C'est pour cette raison qu'Il est appelé les prémices. Le thème de ce chapitre est bel et bien notre résurrection.

Benjamin B. Warfield, un théologien presbytérien, l'a dit de cette manière: « Sa résurrection tire la nôtre à sa suite. » En d'autres termes, le fait qu'Il soit ressuscité est la garantie que nous ressusciterons également. Christ est ressuscité lors de la première pâque. Une autre pâque arrive et lors de cette pâque nous ressusciterons tous parce qu'Il est ressuscité le premier. C'est donc notre garantie.

Laissez-moi vous donner une large vue d'ensemble de ce chapitre. Ne donnez pas trop de poids à un plan des hommes. Il n'y a pas de plan inspiré. Des hommes différents, qui traitent du même chapitre, le découperont d'une autre manière. Il n'y a pas de plan qui soit meilleur que l'autre. Il s'agit juste de la façon dont les hommes analysent les choses pour présenter les grandes vérités de Dieu. Il n'y a donc pas de plan qui soit meilleur qu'un autre, mais voici un petit plan qui nous aidera à bien saisir les précieuses richesses qui sont dans ce chapitre.

• Versets 15:1-34: la fondation de notre résurrection.
• Versets 15:35-54: la merveille de notre résurrection.
• Versets 15:55-58: le principe de notre résurrection.

Voici le petit plan que nous suivrons. En avançant dans ce chapitre, j'aimerais essayer de rester sur ce qui est certain, parce que dans un chapitre comme celui-ci, votre imagination peut aller au-delà de ce qui est écrit. Il y a de nombreuses choses que nous ne savons pas et nous pouvons imaginer certaines des choses à venir, mais j'aimerais me restreindre à ce qui est 100 % clair.

Avant de commencer le chapitre en lui-même, j'aimerais encore faire un commentaire afin que nous ne nous perdions pas dans la sémantique. J'aimerais que vous compreniez ce que nous entendons par résurrection. Comme nous allons traiter le sujet de la résurrection, j'aimerais que nous soyons réellement au clair sur ce que c'est. Laissez-moi vous dire ce que je ne veux pas dire par résurrection. Je ne veux pas dire par là la vie après la mort. Ce n'est pas ce que Dieu entend par résurrection. Est-ce que nous vivons après que le corps meurt? Bien entendu que la bible enseigne cela. L'esprit, le « vrai vous » ne meurt pas. Votre esprit est éternel. Il n'hiberne pas. Il ne dort pas. Le « vrai vous » continue après la mort, après que votre corps meurt. Même si une personne ne connaît pas Jésus, même si quelqu'un n'est pas sauvé, elle continue à exister après que le corps meurt. Ce qui arrive lorsque vous mourez est une étude à part, que nous ne traiterons pas ici.

Rappelez-vous que lorsque nous parlons de la résurrection, nous ne parlons pas de l'existence après la mort. C'est sous-entendu, l'âme continue de vivre mais cela n'est pas la résurrection. Lorsqu'une personne meurt, elle entre dans ce domaine appelé éternité. Elle est tout à fait consciente et vivante. L'esprit ne va pas dans une sorte d'hibernation. Vous restez vivants et conscients. Soit vous rejoignez Jésus dans la gloire, soit vous allez dans cette place où il y a des tourments.

Voici la deuxième chose: lorsque nous parlons de résurrection, nous ne parlons pas de revenir d'entre les morts. Laissez-moi illustrer cela depuis la bible et ensuite vous dire ce que j'entends par là. Je pense à l'histoire de la femme de Sunem et de son fils dont on parle en 2 Rois 4. Elisée a été l'instrument de Dieu pour ramener cet enfant d'entre les morts. Cet enfant n'a pas été ressuscité, il a été ramené d'entre les morts, mais il n'a pas été ressuscité. En 2 Rois 13, nous voyons Elisée enterré depuis quelques temps dans un sépulcre, un homme mort est jeté dans son sépulcre, il touche les os d'Elisée et lorsqu'il touche les os, il revient à la vie, mais cela n'est pas la résurrection. En Marc 5, Jésus fait revenir à la vie la fille de Jaïrus, mais cela n'est pas une résurrection. En Jean 11, Jésus fait revenir Lazare d'entre les morts, mais cela n'est pas une résurrection.

En Matthieu 27, lorsque Jésus est mort sur la croix, la bible dit que plusieurs morts revenus à la vie, sortirent des tombeaux et entrèrent dans Jérusalem mais cela n'était pas la résurrection. En Matthieu 10, lorsque Jésus a envoyé les douze il leur a dit: « Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. » Il semble bien que les disciples ont fait revenir les morts à la vie, mais cela n'était pas ce que l'on appelle la résurrection. En Actes 9, nous voyons l'apôtre Pierre que Dieu utilise en tant qu'instrument pour faire revenir Dorcas d'entre les morts, mais cela n'était pas la résurrection. En Actes 20, Paul a prêché un long sermon; un jeune homme appelé Eutychus, assis à la fenêtre, s'endormit, tomba par la fenêtre de trois étages et mourut. Paul descendit et le fit revenir d'entre les morts, mais cela n'était pas la résurrection.



LA RESURRECTION C'EST REVETIR SON CORPS IMMORTEL

Vous voyez, dans chacun de ces cas, ils sont revenus à la vie dans leur corps naturel et ils sont tous à nouveau mort. Le corps ressuscité ne meurt plus. Ces exemples ne sont pas la résurrection. Aussi loin que va la bible, Jésus est les prémices et jusqu'à présent c'est le seul qui a été ressuscité. La résurrection c'est lorsque votre corps revient à la vie pour connaître l'immortalité et l'incorruptibilité de telle sorte que cela ne puisse pas connaitre la décomposition. Il est ressuscité dans la gloire. Mais jusqu'à ce que cela arrive vous n'avez pas de résurrection. C'est ce que Dieu promet à chacun d'entre nous. Nos corps seront si changés qu'ils seront immortels. Même Hénoch et Elie qui ont été enlevés au ciel n'ont pas de corps immortel. Ils en auront quand vous en aurez aussi un. En 1 Timothée 1:17 Jésus est appelé « roi des siècles, immortel, invisible. » En 1 Timothée 6:15-16 Il est appelé « le bienheureux et seul souverain, le Roi des rois, et le Seigneur des seigneurs, qui seul possède l'immortalité. » Personne d'autre dans le ciel n'a de corps immortel, il n'y a que le Seigneur Jésus. Il est les premiers fruits, Il est le premier à avoir été ressuscité et Il est le seul jusqu'à ce jour qui a un corps immortel. Abraham est avec Lui, Adam est avec Lui, David est avec Lui, Daniel est avec Lui, Paul est avec Lui, tous les saints qui sont partis sont avec Lui, mais pas dans leurs corps ressuscités, pas encore, cela viendra dans le futur. Ma mère est avec eux depuis le mois d'août dernier, elle profite d'une belle communion avec le Seigneur mais pas dans son corps ressuscité, pas encore.

En étudiant ce chapitre nous avons besoin de comprendre ce que nous entendons par corps ressuscité. Ce n'est pas simplement revenir d'entre les morts. La résurrection fait tout le temps référence au corps. Il n'y a rien de tel qu'un esprit ressuscité, il n'y a rien de rien de tel qu'une âme ressuscitée. Parce que pour avoir la résurrection, il faut que vous passiez par la mort. Ce n'est que dans un sens spirituel que vous pouvez dire que vous avez été ressuscités, parce que spirituellement vous étiez morts, mais la résurrection fait référence au corps. Ce n'est pas simplement revenir d'entre les morts puis mourir à nouveau comme pour Lazare, c'est revêtir son corps glorieux qui est comme le corps de Christ, c'est cela la résurrection et c'est de cela que traite ce chapitre. J'espère donc que tout est bien clair lorsque nous parlons de résurrection. C'est différent de ce que de nombreuses personnes pensent.



NOTRE FOI SE REPOSE SUR DES FAITS

Très bien, commençons par cette première partie que sont les versets 15:1-44, la fondation de notre résurrection. Qu'est-ce qui est la fondation de notre résurrection? Veuillez noter de quelle façon ce chapitre commence avec des faits historiques. « Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures; il a été enseveli, et il est ressuscité le troisième jour. » La fondation de notre résurrection est le fait historique de la résurrection du Seigneur Jésus. C'est cela la fondation de notre résurrection. Ces faits ont été attestés par six groupes de personnes. Il y a trois individus, Pierre, Jacques et Paul. Il y a également eu trois groupes, les douze, cinq cents frères et enfin tous les apôtres. Paul ajoute au verset 15:6: « dont la plupart sont encore vivants. » Ce que cela signifie pratiquement est qu'il dit: « Si vous ne me croyez pas moi, allez leur demander à eux, ils sont encore vivants. »

Si j'étais un avocat et que je devais défendre un cas devant la justice, je peux dire que je serais heureux d'avoir autant de personnes comme témoins. Est-ce que vous pouvez imaginer le visage du juge si je pouvais dire: « J'aimerais faire comparaître cinq cents témoins. » Il est clair que je pourrais faire gagner ma cause. Ce chapitre parle de notre résurrection dans le futur, mais il ne commence pas avec l'annonce de notre future résurrection. Cela commence avec les faits historiques de Sa résurrection. Et après 2 000 ans d'investigations critiques ce fait demeure. C'est ce qui est si merveilleux au sujet du christianisme. Cela s'appuie sur des faits historiques.

C'est aussi pour cette raison que le Nouveau Testament commence avec l'Evangile. Il vous donne d'abord le fait puis bâtit la doctrine par-dessus. Vous voyez, Dieu ne nous appelle pas à croire en des suppositions. Il ne nous appelle pas à croire en des possibilités ou des probabilités. Dieu nous appelle uniquement à croire à des certitudes. Il nous appelle à demeurer dans les faits. Cela rend votre foi très facile. Je parle comme un fou, mais si Dieu venait à moi et me disait: « Ed, ton assurance d'aller au ciel est tout aussi certaine que le fait que tu as six enfants. » Je pourrais répondre: « Super, je sais que j'irai au ciel, parce que je sais que j'ai six enfants. » Si Dieu venait et me disait: « Ta victoire est aussi certaine que le fait que tu es un homme ou aussi certaine que ton anniversaire. », je dirais: « C'est merveilleux, j'aime les choses qui sont aussi certaines que les choses que je connais. »

Que penseriez-vous si Dieu nous disait que notre résurrection n'est certaine que si nous vivons une vie sainte, si nous sommes sincères, si nous sommes fidèles, si nous sommes réels ou si nous sommes zélés? Moi, je me poserais constamment la question: « Peut-être que je n'ai pas été assez sincère ou peut-être que je n'ai pas pensé à ce que j'ai dit? » S'il y a une condition, alors nous devons vivre dans le doute. Mais si Dieu se base sur un fait, alors c'est différent. Dieu ne dit pas que nous allons ressusciter si nous sommes bons, si nous étudions assez et si nous sommes fidèles. Non, Il ne dit pas cela. Sur quoi Dieu base-t-Il votre résurrection? Vous allez ressusciter aussi sûrement que Jésus est ressuscité. J'aime cela. Je sais que je vais ressusciter parce que ce n'est pas basé sur une chose conditionnelle. C'est basé sur des faits historiques, ma résurrection est liée à la résurrection de Christ. Aussi sûr que les prémices sont sorties de terre, aussi sûr nous sortirons également de terre. Dieu nous donne donc ici un roc qui permet d'enlever tous les doutes.

Si vous détachez le christianisme des faits, vous tombez immédiatement dans le monde de l'irréalité. C'est pour cette raison que Dieu revient tout le temps sur les faits. Notre foi n'est pas basée sur les idées, la philosophie, les rêves ou les visions de certains hommes. Nos doctrines sont enracinées dans les faits historiques. C'est enraciné dans l'histoire. Dieu nous appelle à une foi qui est basée sur le roc solide des faits inchangeables.

Est-ce que vous avez déjà vu sur quels faits sont basées nos doctrines? Prenez par exemple la doctrine de l'incarnation. C'est basé sur la naissance de Jésus, c'est un fait historique. Prenez la doctrine de l'impeccabilité de Christ. C'est sur la tentation dans le désert, Christ a été tenté mais n'a pas péché. Prenez la doctrine de l'expiation. C'est basé sur la mort de Christ. Prenez la doctrine de la résurrection, il s'agit de Pâque. Nous croyons à l'ascension de Christ à la droite de Dieu. C'est basé sur l'ascension de Christ devant les yeux des disciples. Nous pouvons prendre toutes les grandes doctrines du christianisme et retourner dans l'histoire, pour y trouver tous les faits nécessaires pour appuyer notre foi. Tous les éléments de notre foi sont basés sur des faits historiques attestables. Nous pouvons aller voir les endroits et dire: « C'est ici, c'est ici. » Ce n'est pas basé sur les rêves, les visions ou la philosophie de quelqu'un. Ce n'est pas là-dedans que nous croyons. Nous nous basons sur des faits. Voilà la merveilleuse chose à quoi Dieu nous a appelés.

A travers tout Son ministère, le Seigneur Jésus s'est basé sur le fait qu'Il va à nouveau ressusciter. C'est une chose si incroyable. Toutes les choses tiennent debout ou chutent à cause de la vérité de la résurrection. Le Seigneur Jésus fait tout le temps référence à Sa résurrection en tant que moment de l'apogée de son ministère. C'est comme s'Il disait: « Si je ne ressuscite pas alors oubliez tout. » C'est de cette façon dont Il parlait. Il disait: « Je ne vais pas donner un autre signe à cette génération que le signe du prophète Jonas. » En Matthieu 12:40 Il dit: « Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d'un grand poisson, de même le Fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. » Lorsque Jésus a commencé son ministère, Il a dit en Jean 2:19: « Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. » Jésus a dit en l'occurrence: « Si je ne ressuscite pas, alors ne croyez rien de ce que je vous ai dit. » Quelle assurance pourrions-nous avoir dans les autres choses qu'Il a dites s'Il n'était pas revenu d'entre les morts? Ainsi dès le début de Son ministère, Il a constamment fait référence à Sa résurrection.

Ne serait-il pas suffisant si Jésus était juste mort pour moi? Cela pourrait être suffisant aux yeux de Dieu mais pas pour votre foi ou la mienne. Vous voyez, Sa mort montre Sa volonté de vous sauver. Il nous aime tant qu'Il est mort pour nous, cela montre sa volonté de nous sauver. Je vais parler comme un fou, mais il se peut également que je désire vous sauver, que je veuille aller à la croix pour vous et que je veuille mourir pour vous, mais cela ne signifie pas que vous puissiez être sauvés. Ce n'est pas parce que je le veux que vous serez sauvés, parce qu'il se peut que je ne sois pas capable de le faire. Vous voyez, la mort de Christ montre qu'Il voulait cela, mais la résurrection de Christ montre qu'Il était capable de cela. C'est cette résurrection qui atteste que nous pouvons croire tout ce qu'Il a dit. C'est pour cette raison que la résurrection est présentée comme étant la fondation de toutes choses.

Pour que quelque chose réussisse il faut le vouloir et le pouvoir. S'il quelqu'un veut faire quelque chose mais ne le peut pas, à quoi cela sert-il? Si quelqu'un peut faire quelque chose, mais ne le veut pas à quoi cela sert-il? Le Seigneur Jésus avait la volonté, Il l'a montré par Sa mort et Il avait également le pouvoir, Il l'a montré par Sa résurrection. Nous parlons parfois de notre justification en disant: « Nous sommes justifiés par sa mort. » Ce n'est pas vrai techniquement. C'est vrai, c'est basé sur Sa mort et je ne veux jamais dénigrer le précieux sang qui m'a sauvé de mes péchés. Mais techniquement Paul nous explique en Romains 4:25: « Qu'il est ressuscité pour notre justification. » C'est donc la résurrection de Christ qui me donne l'assurance que je suis justifié.

Veuillez noter de quelle façon Paul part de cette résurrection de Christ pour réfuter étape par étape et de façon systématique l'enseignement de ceux qui disent qu'il n'y a pas de résurrection. Le verset 15:13 dit: « S'il n'y a point de résurrection des morts, Christ non plus n'est pas ressuscité. » C'est tout ce qu'il y a de plus logique, n'est-ce pas? Puis il dit au verset 15:14: « Et si Christ n'est pas ressuscité, notre prédication est donc vaine, et votre foi aussi est vaine. » Pourquoi est-ce que notre foi est vaine dans ce cas? C'est parce que ma foi a besoin d'un objet. Christ est l'objet de ma foi et s'Il est mort je n'ai plus d'objet pour ma foi, ma foi est alors morte. C'est une série de conclusions bâties les unes sur les autres. S'il n'y a pas de résurrection alors Christ n'est pas ressuscité. Si Christ n'est pas ressuscité, alors notre prédication est vaine. Si notre prédication est vaine alors votre foi est vaine.

Et qu'est-ce que cela signifie alors? Le verset 15:15 dit: « Il se trouve même que nous sommes de faux témoins à l'égard de Dieu... » Et ensuite qu'est-ce que cela implique? Les versets 15:17-18 disent: « Et si Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus. » Si vous enlevez la résurrection de Christ, alors Christ est un menteur, tous les prédicateurs sont des menteurs et tout s'effondre. Si ce fait historique n'a pas pris place alors votre foi n'a pas d'objet, vous êtes encore dans vos péchés et tout le monde est mort sans Christ, car tout est basé sur la résurrection de Christ. Vous voyez quel poids le Saint-Esprit donne à cette merveilleuse vérité de la résurrection de Jésus. Tout le message de l'Evangile dépend du fait que Christ est ressuscité.

Les versets 15:29-32 disent: « Autrement, que feraient ceux qui se font baptiser pour les morts? Si les morts ne ressuscitent absolument pas, pourquoi se font-ils baptiser pour eux? Et nous, pourquoi sommes-nous à toute heure en péril? Chaque jour je suis exposé à la mort, je l'atteste, frères, par la gloire dont vous êtes pour moi le sujet, en Jésus-Christ notre Seigneur. Si c'est dans des vues humaines que j'ai combattu contre les bêtes à Éphèse, quel avantage m'en revient-il? Si les morts ne ressuscitent pas, mangeons et buvons, car demain nous mourrons. »

Ne vous méprenez pas sur ce que signifie se faire baptiser pour les morts. Les mormons enseignent au sujet d'un baptême de procuration, c'est-à-dire que les vivants sont baptisés pour ceux qui sont morts, pour leurs ancêtres. Ils étudient leur arbre généalogique, ils recherchent tous ceux de leur famille qui n'ont pas encore été baptisés et se font baptiser en leur nom, afin qu'ils puissent également être sauvés. Certains mormons se font baptiser une centaine de fois par an afin de se faire baptiser pour leurs ancêtres. Ils basent cette particularité sur ce verset « baptisés pour les morts. » Mais ce n'est pas ce que ce verset signifie et ce n'est pas ce que le contexte montre.

Le mot baptême, ici, ne fait pas forcément référence au baptême d'eau. Le mot baptême est utilisé de sept façons différentes dans le Nouveau Testament. Ce mot signifie fondamentalement « identifié avec quelqu'un. » Dans le grec, l'expression est « remplir les rangs. » Il faut vous imaginer une succession d'hommes et de femmes chrétiens. Au fur et à mesure que le temps passe, il y a ici et là des personnes qui sont mises à mort à cause de leur foi. Mais en même temps il y a à nouveau d'autres chrétiens qui viennent remplir les rangs et prendre les places laissées vide par les chrétiens qui sont morts. S'il n'y a pas de résurrection, pourquoi de nouveaux chrétiens viendraient-ils prendre la place de ceux qui sont morts? Si vous ne croyez pas dans la résurrection et que vous voyez toutes ces personnes mourir les unes après les autres, est-ce que vous allez les suivre dans leur course pour également mourir à votre tour?

Personne n'est prêt à mourir pour un mensonge. Si quelqu'un est conscient d'un mensonge, il ne voudra pas mourir pour cela. Certes nous voyons de nos jours des gens mourir pour un mensonge. Nous voyons parfois des gens s'immoler par le feu pour ce qu'ils croient. Nous voyons des gens qui se font exploser pour ce qu'ils croient être la vérité. Mais Paul nous dit ici que nous ne pensons pas uniquement qu'il est possible que ce soit la vérité, c'est une certitude parce que ce sont des faits historiques. Puis Paul dit: « Regardez-nous, regardez les chrétiens. Pourquoi pensez-vous que nous signons notre témoignage dans le sang? » Il n'y a personne qui ait davantage souffert que le peuple de Dieu. Le peuple de Dieu a souvent souffert le martyre et Paul utilise cela comme un argument, il demande à ses lecteurs: « Pourquoi pensez-vous que je suis jeté aux bêtes, et que je continue à être dans la joie? C'est parce que nous ne nous appuyons que sur des faits, sur des faits historiques. Nous ne ferions pas cela si c'était un mensonge. Nous savons que c'est la vérité, parce que notre vérité est basée sur des faits. »

Laissez-moi donner trois leçons pratiques à partir du fait que la fondation de notre résurrection est basée sur la réalité de la résurrection de Christ avant de terminer.



DIEU EST AVEC NOUS, QUE NOUS LE RESSENTIONS OU PAS

La première leçon pratique est que notre foi doit se reposer sur les faits. Dieu nous a donné une grande fondation et de grands faits sur lesquels fonder notre vie et notre foi doit se reposer sur ces faits. Ne vous reposez pas sur vos expériences, ou vous risquez d'être trompés et déçus. Peut-être que quelqu'un dira qu'il doit expérimenter la vérité pour voir que c'est vrai. Non, ce n'est pas mon expérience qui rend les choses vraies. La vérité est vraie que je le crois ou non, que je l'expérimente ou non. On entend parfois certaines personnes parler de la présence de Dieu comme étant une grande expérience. Des gens se lèvent et disent: « Je viens juste de passer un grand moment dans la présence de Dieu. » Et c'est suivi de tout un tas de superlatifs. Ces gens disent des choses comme: « Oh! Cela a été un moment merveilleux de Dieu, une grande paix est venue sur moi, et j'ai été revigoré. Mes cheveux se sont dressés sur ma tête et j'ai eu la chair de poule. »

Puis quelqu'un d'autre dira: « Mais cela ne m'est jamais arrivé! Peut-être que je n'ai jamais expérimenté la présence de Dieu. » Je vous rends attentifs à cela en tant qu'illustration, parce que la présence de Dieu est un fait. Dieu a en effet dit: « Je ne vous quitterai jamais, je ne vous abandonnerai jamais. » Si vous désirez attendre jusqu'à ce que vous pleuriez, jusqu'à ce que vous ressentiez fortement quelque chose, il se peut que vous attendiez longtemps. Je ne sais pas si Dieu va vous faire ressentir de fortes émotions. Je ne sais pas si Dieu va vous faire chanter, danser ou quelque chose de ce genre. Je ne sais pas ce que Dieu va faire, mais votre foi ne se repose pas sur cela. Votre foi se repose sur les faits. Dieu a dit: « Je suis avec vous, que vous le ressentiez ou pas. » Dieu l'a dit, cela est un fait. Lorsque vous apprenez à vous reposer sur les faits, votre vie chrétienne prendra une toute nouvelle dimension. Toute la vie chrétienne est basée sur les faits. Je n'essaie pas de sous-estimer les expériences. Si Dieu vous donne la cerise sur le gâteau, loué soit Dieu, mais vous n'êtes pas enracinés là-dedans. Vous êtes enracinés dans quelque chose de bien plus substantiel que cela. Sa présence avec les croyants est un fait.

Nous sommes si préoccupés à essayer de réaliser tout cela. On entend les gens dire: « J'aimerais que ce soit quelque chose que je réalise. » Mais Dieu nous appelle à reconnaître, pas à réaliser. Dieu fera que la chose soit réelle, n'essayez pas de la rendre réelle. Occupez-vous de reconnaître ce que Dieu a fait, ce que Dieu dit être des faits. Je sais qu'Il est souverain et qu'Il contrôle mes circonstances. Pourquoi? Est-ce que c'est parce que je peux voir Sa main agir dans ma vie? Est-ce que c'est parce que je peux observer l'Esprit de Dieu? Non, je sais qu'Il agit dans ma vie parce qu'Il a dit qu'Il allait le faire. Le Seigneur règne. Si je le vois, c'est bien. Si je ne le vois pas, qu'est-ce que cela fait? Cela ne change rien aux faits. Dieu régule ma vie et cela devient un grand endroit où votre foi peut se reposer.

Dieu a dit qu'Il allait vous utiliser, oui, mais vous répondez que vous n'avez jamais vu Dieu vous utiliser. Et alors, qu'est-ce que cela fait? Qui a dit que vous deviez le voir? Dieu a dit qu'Il allait utiliser votre vie. Dieu a promis qu'Il allait vous garder. Vous voyez, lorsque vous commencez à croire ces faits, lorsque vous reconnaissez les faits que Dieu a rendus objectivement vrais, le Saint-Esprit rend ces choses réelles, parce que vous devez vous tenir sur des faits objectifs. C'est pour cette raison que Dieu commence toute cette section avec l'histoire et avec des faits. Ma crucifixion avec Christ ne dépend pas de ma soumission, ne dépend pas de mes études bibliques ou de ma connaissance du grec ou de l'hébreu. Cela ne dépend pas de ma maturité en Christ ou de quoi que ce soit.

Est-ce que vous savez quand ma crucifixion avec Christ a pris place? Il y a deux mille ans de cela. C'est un fait historique. Vous n'êtes pas élevés dans les lieux célestes lorsque vous avez finalement la victoire en Christ. Vous avez été élevés dans les lieux célestes, il y a deux mille ans. Si vous le voyez, loué soit Dieu! Lorsque vous verrez le fait que vous avez été crucifiés avec Christ, alors cela changera votre vie. Lorsque vous verrez le fait que Christ est la fin de la loi pour tous ceux qui croient, alors cela changera votre vie. Lorsque vous verrez le fait que Dieu vous a déjà bénis de toutes bénédictions spirituelles dans les cieux en Christ, vous ne demanderez pas à Dieu de vous donner cela et cela et cela. Vous êtes déjà bénis de toutes les bénédictions spirituelles. Vous êtes un milliardaire en Christ. Et tout ce qu'Il désire que vous fassiez est que vous le voyez. Tout cela ce sont des faits. Lorsque vous commencez à vous reposer dans les faits, alors vous commencez à expérimenter la vie que Dieu a prévue que les chrétiens vivent. C'est la vie de Celui qui est éternel, qui vit en nous et par nous.

Cela ne me surprend pas du tout de voir Satan attaquer les fondations. Ce sont des vérités de la fondation et si Satan parvient à ébranler les fondations, alors tout le reste tombe aussi. C'est pour cette raison qu'il essaie de mettre en péril cette fondation et ces faits, en essayant de les sous-estimer. Si seulement nous pouvions juste tourner nos regards vers Christ et loin de nos émotions, de nos expériences, de nos circonstances ou des autres personnes et de leurs expériences. Vous voyez, si Satan peut toucher à la fondation, il a une victoire stratégique, parce que toutes les autres choses s'écroulent avec cela. C'est pour cette raison que David dit au Psaume 11:3: « Quand les fondements sont renversés, le juste, que ferait-il? » Il y a tellement d'attaques sur les fondations de nos jours. Satan ne se préoccupe pas de savoir si vous avez des erreurs au niveau de la superstructure s'il peut attaquer votre fondation. Voilà pour notre première leçon, nous devons nous reposer sur les faits.



DEVENIR UN CHRETIEN QUI A DE BONS FONDEMENTS

Voici la seconde leçon, les superstructures ne sont pas plus solides que les fondations. Demandez à Dieu de faire de vous des chrétiens qui ont de bonnes fondations. Est-ce que vous avez remarqué tout ce qui tombe lorsque la résurrection tombe? La prédication devient vaine, la foi devient vaine, les prédicateurs sont des menteurs et nous sommes encore dans nos péchés, notre salut est détruit et la bonne nouvelle devient une mauvaise nouvelle. Toutes les choses s'écroulent avec cela. Vous voyez, la superstructure ne peut pas être plus solide que la fondation sur laquelle elle repose. Il est impossible de dire: « Ma foi est forte, j'ai juste un peu de difficulté avec la résurrection. » Si vous êtes faibles au niveau de la fondation, vous ne pouvez pas être solides au niveau de la superstructure. Personne ne peut dire: « Je suis fort sur la victoire, mais je suis faible sur la sainteté de Dieu. » Vous ne pouvez pas être forts dans la victoire, et faibles sur la sainteté de Dieu. Vous ne pouvez pas être forts sur la joie et faibles sur l'amour. Vous ne pouvez pas être forts sur l'omniscience et faibles sur le caractère de Dieu. Vous ne pouvez pas dire: « Dieu est amour, Il ne mettra personne en enfer » si vous ne connaissez pas les fondations, parce que c'est basé sur le caractère de Dieu. Voici pour le deuxième point, votre superstructure ne peut pas être plus solide que votre fondation. Par conséquent, demandez au Seigneur de faire de vous quelqu'un qui a une bonne fondation.

Personnellement, je prie que Dieu fasse que je sois davantage centré sur la fondation. Je ne prends pas pour acquis que dans mon enseignement ou dans ma vie j'ai une fondation. Je demande constamment à Dieu de faire que je sois davantage fondamental. C'est pour cette raison que je redis tout le temps: « Regardez à Jésus. » Pourquoi est-ce que j'insiste là-dessus? Pourquoi est-ce que je ne prends pas cela comme allant de soi? C'est parce que c'est une fondation. Je sais que vous ne quitterez pas cette étude avec ce que je pense que vous savez, mais vous ne quitterez qu'avec ce que je vous aurai dit. Par conséquent, je continuerai de dire et de redire: « Regardez à Jésus », c'est cela la grande fondation. Pourquoi est-ce que certains chrétiens semblent épanouis et vivants? Il n'y a qu'une seule réponse, ils ont appris à mettre leur confiance dans la fondation. Ils ont appris à se reposer dans de simples faits. Ils n'ont pas besoin d'aller dans l'expérience de tout cela, ils disent simplement: « Dieu l'a dit. » Ils se reposent là-dedans et ensuite Dieu rend les choses réelles.



POUR EVALUER UN ENSEIGNEMENT ON PEUT LE POUSSER A SA CONCLUSION LOGIQUE

Voici encore une troisième leçon avant de conclure, vous pouvez dire si une chose est vraie en suivant l'idée jusqu'à sa conclusion logique. C'est ce que Paul a fait ici. Au verset 15:12, nous lisons que des personnes ont dit: « Il n'y a point de résurrection des morts. » Paul dit donc: « Testons cela. » Comment est-ce que vous testez si quelque chose est vrai ou faux? Vous n'avez qu'à suivre cela jusqu'à sa conclusion logique. Vous voyez quelque chose peut sembler vrai à sa racine et si c'est vrai à la racine, ce sera vrai au niveau des fruits. Si quelque chose est vrai, cela sera vrai tout le long du raisonnement. Vous pouvez pousser cette idée aussi loin que vous pouvez et cela restera logique et vrai parce que Dieu n'est jamais incohérent. Il ne se contredit pas Lui-même. Si c'est vrai, cela ne contredira jamais une autre vérité. Certains chrétiens de Corinthe ont dit: « Il n'y a pas de résurrection. » Très bien, suivons la logique du raisonnement et les conséquences d'une telle affirmation. S'il n'y a pas de résurrection, Christ n'est pas ressuscité. Si Christ n'est pas ressuscité, la prédication des apôtres est vaine. Si la prédication des apôtres est vaine, nous sommes encore dans nos péchés. Si nous sommes encore dans nos péchés, personne n'est sauvé. Il n'y a donc pas de Salut. Cela ne peut donc pas être vrai!

Laissez-moi vous donner quelques illustrations de cela. Prenez par exemple la doctrine du salut universel des enfants. Peut-être que vous demanderez: « Mais qu'est-ce que tu veux dire par le salut universel des enfants? » Tous les jours, à travers le monde, il y a des bébés qui meurent. Je veux parler des tout petits enfants qui ne peuvent pas raisonner. Voici ma question: est-ce que les bébés sont sauvés? Prenons cette doctrine et poussons-la à sa conclusion logique pour voir si elle est vraie.

Notre hypothèse de départ est que les bébés sont sauvés. Selon ce que nous savons du salut, si les bébés sont sauvés, alors ils ont le Saint-Esprit. S'ils ont le Saint-Esprit alors le Saint-Esprit ne va pas les quitter, ils sont en sécurité, ils iront au ciel. Comme tous les humains ont un jour été des bébés, nous aboutissons au salut universel. Si les bébés sont sauvés alors toute l'humanité est sauvée, parce que nous avons tous été bébés, ce qui signifie que nous avons tous le Saint-Esprit, ce qui signifie que nous sommes tous en sécurité et que tout le monde est sauvé. C'est une fausse doctrine. La vérité est que les bébés sont en sécurité, ce n'est pas la même chose que de dire que les bébés sont sauvés. S'ils meurent est-ce qu'ils iront auprès du Seigneur? Oui, selon Romains 5, en se basant sur le sang de Christ ils sont sains et saufs mais il serait faux de dire qu'ils sont sauvés. Ce n'est pas simplement une différence technique, c'est une différence entre la vérité et l'erreur.

Prenons la doctrine moderne que certains ont sur la guérison et emmenez-là à sa conclusion logique. Certaines personnes enseignent que c'est un péché d'être malade. Elles disent que Dieu n'a rien à voir avec la maladie. Poussez cela jusqu'à sa conclusion logique et le fait de mourir devient un péché, le fait de devenir vieux devient un péché et d'avoir les symptômes de la vieillesse, comme une mauvaise vue, de l'arthrose et tout le reste, parce qu'ils disent que cela vient de Satan, et que Dieu n'a rien à voir avec cela. Non, ce n'est pas une doctrine de la bible. Il suffit de pousser cela jusqu'à sa conclusion logique.

Certaines personnes enseignent que Dieu a en vue une personne spéciale avec qui vous devez vous marier, un endroit spécial où vous devez vivre et un travail spécial que vous devez avoir. Personnellement, je connais une personne qui prie pour savoir où elle devrait aller acheter. Si cela est vrai alors poussez cela jusqu'à sa conclusion logique. Si Dieu a une préférence au sujet d'où vous faites vos achats, il se peut également qu'Il ait une préférence au sujet de quelle marque vous achetez. Et il se peut qu'Il ait une préférence sur combien vous dépensez. Il se peut également qu'Il ait une préférence sur comment vous devez vous rendre à ce magasin et à quelle heure vous devez y arriver. Est-ce que vous devez marcher? Est-ce que vous devez prendre la mobylette? Est-ce que vous devez prendre le taxi? Est-ce que vous devez prendre un bus et les transports publics? Est-ce que vous devez prendre votre propre voiture? Comment devez-vous vous rendre là-bas? Combien d'argent devez-vous dépenser? Vous voyez cela devient ridicule.

Voilà pour notre troisième leçon, vous pouvez dire si une chose est vraie en suivant l'idée jusqu'à sa conclusion logique.

1 Corinthiens #22